PROFLAB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PROFLAB

Message par Kapellmeister le Ven 11 Avr 2014 - 19:36

Alors que je naviguais dans les eaux troubles du "café péda", que trouvé-je ? L'interview d'un de mes anciens camarades de classe, ayant fondé sa boîte ("Proflab"), boîte destinée à venir en aide aux enseignants en détresse pédagogique :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/09/23092013Article635155192562629082.aspx

"je crois que nous arrivons à la fin du modèle que vous décrivez : des individus repliés sur leurs pratiques et une hiérarchie institutionnelle verticale. Les individus sont de plus en plus contestés et le côté jadis rassurant de l'individualisme de l'enseignant « maître et possesseur de sa propre classe » commence aujourd'hui à être vécu au contraire comme anxiogène. Je pense même que les enseignants souffrent sans le savoir du repli qui est le leur. La hiérarchie n'a plus, elle non plus, ni les moyens financiers d'imposer ses desiderata ni les moyens politiques de se lancer dans de grandes réformes. Paradoxalement je vois dans ce double constat une réelle chance pour le monde de l'éducation. L'avenir passera nécessairement par le développement d'une échelle intermédiaire d'échanges et d'expérimentations collectives, bienveillantes, entre les acteurs du monde éducatif. Ces échanges pratiques nourriront à la fois les individus et le système dans son ensemble. Cet « empowerment » des acteurs de l'éducation, qui sont le plus souvent d'une qualité et d'une motivation étonnantes, n'est que la suite logique de l'évolution du métier d'enseignant.

Moui. Enfin, tous les moyens sont bons, de nos jours, pour gagner de l'argent.


Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum