L'illlettrisme en France : des chiffres accablants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'illlettrisme en France : des chiffres accablants.

Message par John le Jeu 7 Mai 2015 - 13:26

L’essentiel

Les acquis en lecture sont très fragiles pour 9,6 % de jeunes de 17 ans qui, faute de vocabulaire, n’accèdent pas à la compréhension des textes.

Les jeunes les plus en difficulté représentent 4,1 % de l’ensemble. Outre un déficit important de vocabulaire, ils n’ont pu installer les mécanismes de base de la lecture et consacrent leur attention à la reconnaissance des mots plutôt qu’à leur sens. Ils peuvent être considérés en situation d’illettrisme, selon les critères de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI).

La lecture reste une activité laborieuse pour 8,6 % des jeunes : ils parviennent à compenser des acquis limités pour accéder à une compréhension minimale des textes.

Les jeunes en difficulté de lecture sont de moins en moins nombreux à mesure que s’élève leur niveau d’études. Près de 80 % d’entre eux n’ont pas dépassé le collège ou un cursus professionnel.

Les jeunes en grande difficulté de lecture sont plus fréquemment des garçons : leur part atteint 11 %, contre 8,2 % de filles. Alors que leurs performances lexicales sont égales à celles des filles, les garçons réussissent moins bien les épreuves de compréhension. Ces différences s’observent surtout aux niveaux d’études les moins élevés.

Chiffres-clés

750 000
c’est le nombre de jeunes de 17 ans évalués dans le cadre de la JDC en 2014

82 %
proportion de lecteurs efficaces

4,1 %
proportion de lecteurs pouvant être considérés en situation d’illettrisme

L’infographie

Pourcentages de jeunes en difficulté de lecture selon le département (JDC 2014)


France métropolitaine + DOM : 9,6 %
Note de lecture : en France métropolitaine, les difficultés de lecture sont plus prononcées dans des départements du Nord ou dans ceux qui entourent l’Île-de-France : 12 départements présentent un pourcentage de jeunes en difficulté supérieur à 12 %. La part des jeunes en difficulté de lecture est en revanche réduite dans les départements bretons et alpins.
http://www.education.gouv.fr/cid58761/journee-defense-et-citoyennete-2014-un-jeune-sur-dix-handicape-par-ses-difficultes-en-lecture.html

La note complète :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2015/94/4/depp-ni-2015-16-JDC-2014-lecture_417944.pdf

Certains départements comptent plus de 20% de jeunes en difficultés face à l'écrit (cf. carte ci-dessus).
Les chiffres de l'illettrisme sont malheureusement stables depuis plusieurs années : voir l'historique des notes du ministère à ce sujet depuis 2009.
http://www.education.gouv.fr/cid58761/journee-defense-et-citoyennete-2014-un-jeune-sur-dix-handicape-par-ses-difficultes-en-lecture.html#Approfondissement

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'illlettrisme en France : des chiffres accablants.

Message par JPhMM le Jeu 7 Mai 2015 - 13:35

Mmmm voyons... si les chiffres sont différents en fonction des départements, c'est donc que qu'ils dépendent de données en lien localement avec des données géographiques ?
Mais alors, pourquoi accuser les programmes ou le collège lui-même, données nationales ?


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum