Enseignant menacé par un élève.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par amour le Jeu 3 Déc 2015 - 18:42

Merci XIII, j'ignorais l'existence de cette protection, j'en informerai la collègue concernée.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par archeboc le Jeu 3 Déc 2015 - 19:45

[quote="amour"]
@Cath a écrit: J'ai parfois l'impression que nos chefs font tout ce qu'ils peuvent pour éviter les conseils de discipline et les exclusions définitives.  

Bien sûr : faire le moins possible de conseil de discipline, et le moins possible d'exclusion, c'est un objectif qu'on leur fixe (Gryphe : cela fait-il partie d'indicateurs sur lequel les CDE sont explicitement évalués ? Ou bien est-ce plus informel ?). Faire des "échanges d'élèves" sans passer par le conseil de discipline est une façon de cacher la poussière sur le tapis.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par Malaga le Ven 4 Déc 2015 - 6:07

@Cath a écrit:Le cde.
Mais si elle n'est pas adoptée, on revote pour une autre, sauf erreur.

On peut préciser que le CDE commence par proposer la sanction la plus lourde. Si elle n'est pas acceptée à la majorité par les membres du conseil de discipline, on passe à une sanction moins lourde. Donc si un CDE propose tout d'abord "exclusion définitive avec sursis" , il ne pourra pas y avoir une exclusion définitive sans sursis.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par archeboc le Ven 4 Déc 2015 - 9:36

@Malaga a écrit:
@Cath a écrit:Le cde.
Mais si elle n'est pas adoptée, on revote pour une autre, sauf erreur.

On peut préciser que le CDE commence par proposer la sanction la plus lourde. Si elle n'est pas acceptée à la majorité par les membres du conseil de discipline, on passe à une sanction moins lourde. Donc si un CDE propose tout d'abord "exclusion définitive avec sursis" , il ne pourra pas y avoir une exclusion définitive sans sursis.

Est-ce que c'est un usage local, une recommandation faite aux CDE pour éviter les exclusions définitives, une imitation d'une règle propre à une autre juridiction (cours d'assise ?) ou bien y a-t-il un texte qui oblige à suivre cette procédure pour les conseils de discipline ?

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par Reine Margot le Ven 4 Déc 2015 - 11:30

@Iliana a écrit:Main courante, tu veux dire ?

Menaces, normalement, c'est directement un conseil de discipline.
Et un dépôt de plainte ne peut pas faire de mal (ou une main courante, mais enfin qu'il y ait une trace).

La main courante ne donne lieu à aucune suite, la plainte donne lieu à une enquête il me semble.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par Jane le Ven 4 Déc 2015 - 12:05

C'est arrivé à l'une de mes collègues: menaces de mort => dépôt de plainte=>.... rien côté collège Shocked Shocked

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par Cath le Ven 4 Déc 2015 - 17:25

@archeboc a écrit:
@amour a écrit:
@Cath a écrit: J'ai parfois l'impression que nos chefs font tout ce qu'ils peuvent pour éviter les conseils de discipline et les exclusions définitives.  

Bien sûr : faire le moins possible de conseil de discipline, et le moins possible d'exclusion, c'est un objectif qu'on leur fixe (Gryphe : cela fait-il partie d'indicateurs sur lequel les CDE sont explicitement évalués ? Ou bien est-ce plus informel ?). Faire des "échanges d'élèves" sans passer par le conseil de discipline est une façon de cacher la poussière sur le tapis.
Je ne crois pas avoir écrit ça...

J'aurais pu, notez.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignant menacé par un élève.

Message par Isidoria le Ven 4 Déc 2015 - 17:45

Il y a des années, j'ai obtenu protection juridique du fonctionnaire. Je ne vais pas tout re-raconter, mais en gros, gazée à la bombe lacrymo en classe + vol + élève dénoncé qui m'a dit "je vais te défoncer tellement que même ta famille ne pourra plus te reconnaître", avec geste de violence, élève arrêté par ses camarades et transporté hors de la classe par un surveillant du genre porte de prison.
J'avais déposé plainte, mais la plainte n'avait pu aboutir car il n'y avait pas eu menace de mort. Devant ma surprise on m'a expliqué que sans les mots "tuer" ou "mort" la plainte n'aboutirait sans doute pas, ce qui a été le cas. Toutefois, l'élève a été exclu de l'établissement, et le nouvel établissement avait été prévenu.
Donc il faut selon moi déposer plainte (et pas une main courante, qui ne sert pas à grand chose). L'établissement doit aussi réagir et placer l'élève en mesure conservatoire en attente du conseil de discipline. Après si le/la collègue n'a pas réagi sur le moment je ne vois pas ce que l'on peut faire.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum