Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par Mehitabel le Sam 20 Fév 2016 - 6:56

Svarog a écrit:
@Mehitabel a écrit:
@Thaïs a écrit:
@Mehitabel a écrit:Et pour les inspections, je suis aussi dans l'injustice, puisque là où je suis, le pays ne délivre carrément pas de visa, donc les inspections et bien on oublie...
Vous pensez que ça vaut le coup (coût) de demander une nouvelle évaluation de sa note au bout de combien de temps? (j'ai toujours ma note de concours, 42, depuis 2009)

Bonjour,
Tu auras une chance qu'elle soit réévaluer dès que ta note passera sous la note médiane de ton échelon mais comme ta note de concours est élevée tu risques d'attendre un moment.
Mais, comme on dit, qui ne tente rien n'a rien
Bon courage

Merci de l'info! sunny
Je suis d'accord. Ta note est excellente car elle correspond au premier quintile du classement au concours. Maintenant il est vrai que si tu te retrouves en concurrence avec des collègues (à échelon équivalent) d'une même discipline et ayant été inspectés plusieurs fois, cette dernière risque d'être un peu juste...

Voilà, 42, c'était super quand j'étais échelon 4, maintenant que je suis échelon 7, c'est moyen, et plus je vais avancer et moins ce sera bien...

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par InvitéSV le Sam 20 Fév 2016 - 7:58

Oui après tout dépend des disciplines...

InvitéSV
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par cox6nelle le Sam 20 Fév 2016 - 19:41

J'ai 41 (depuis 2005) et je suis bientot à l echelon 9 ... la misère, j espere qu ils ne regardent pas trop ca dans les dossiers !

cox6nelle
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par nautie le Sam 20 Fév 2016 - 22:26

Avec un pauvre 43 échelon 8; je suis guère mieux lotie, et heureusement qu'à ma dernière inspection j'ai gagné 6 pts d'un coup pour rattraper le retard. ...

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par nautie le Sam 27 Fév 2016 - 20:09

Au cours de mes pérégrinations sur le net, j'ai trouvé ceci, qui éclaire un peu ma lanterne:

Retraite
Les cotisations dues par le fonctionnaire détaché sont précomptées sur la rémunération dont il bénéficie dans son emploi de détachement et versées mensuellement au Trésor.
Décret n° 2007-1796 du 19 décembre 2007


Le détachement d'un enseignant auprès d'une administration ou d'un organisme implanté sur le territoire d'un État étranger ou auprès d'un organisme international n'implique pas obligatoirement l'affiliation, pendant la durée du détachement, au régime spécial des pensions civiles de retraite de l'État.

Toutefois, l'intéressé peut demander, même s'il est affilié au régime de retraite du pays ou de l'organisme international auprès duquel il est détaché, à cotiser au régime des pensions civiles de retraite de l'État.

Cependant, si l'intéressé cotise simultanément dans les deux régimes et si le régime de retraite de l'étranger ou de l'organisme international lui verse une pension, le montant de la pension de l'État français sera réduit à concurrence du montant de la pension étrangère ou internationale représentant les droits acquis après le 1er janvier 2002, lors de la mise en paiement de cette dernière.

Formulaire de droit d'option (1er degré)

Formulaire de droit d'option (2nd degré)

Droit en matière de sécurité sociale
Les agents détachés sur un contrat local relèvent désormais, en application de l'article 45 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984, d'un régime de protection sociale local sauf si convention bilatérale dérogatoire.
Une affiliation volontaire reste toutefois possible auprès de la Caisse des français à l'étranger (CFE).

Donc au final, si je peux cotiser au régime de retraite également lors d'un contrat sans détachement, l'intérêt du détachement se limite au passage des échelons. Donc pour une période relativement courte, ça peut n'avoir pas plus d'importance qu'une inspection qui se fait attendre, non?!

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par cox6nelle le Sam 27 Fév 2016 - 20:13

J'ai cru comprendre que la cotisation au régime retraite est super chère ...(mais aucune idée de l ordre de prix)

cox6nelle
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par Isidoria le Sam 27 Fév 2016 - 20:14

Je ne suis pas experte, mais ce cas de figure est pour les détachés. Quand on est en contrat local sans détachement c'est CFE ou rien, ou retraite dans le pays. Il est bien précisé "le détachement d'un enseignant".

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par nautie le Sam 27 Fév 2016 - 20:22

Oui, oui mais il faut cotiser "à part" comme pour les contrat en dispo.... Je croyais benoîtement que les cotisations étaient prises à la source. Mais là en fait (sauf cas particulier d'installation durable dans le pays et cotisation au système local) il faut payer une cotisation à part, autour de 10% du traitement brut (si j'en crois le formulaire joint)...

La CFE est vraiment plus chère?

[edit] après simulation, elle a l'air 2 fois plus chère...

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par Isidoria le Sam 27 Fév 2016 - 20:24

La CFE correspond à environ 1300 euros par trimestre. 
Certaines écoles s'occupent du paiement de la retraite, ça dépend des contrats.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par nautie le Sam 27 Fév 2016 - 20:26

Avec mon salaire actuel brut sans prime ni rien, la cotisation "détaché" me reviendrait à environ 750€ par trimestre...

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par Lolepops le Sam 19 Mar 2016 - 14:41

Question palu : comment gère-t-on la question du paludisme lorsqu'on reste sur place ?
C'est une chose que de prendre des anti-paludéens pendant quelques semaines pour un voyage, mais est-ce possible et/ou bon pour l'organisme d'en prendre pendant plusieurs années ?
Question subsidiaire : pour les enfants, ils prennent un traitement eux aussi ? J'ai des mauvais souvenirs du Lariam qui me retournait le corps pendant 24h, je ne me vois pas en donner à mes enfants !

Lolepops
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par Lemury le Sam 19 Mar 2016 - 14:47

@Lolepops a écrit:Question palu : comment gère-t-on la question du paludisme lorsqu'on reste sur place ?
C'est une chose que de prendre des anti-paludéens pendant quelques semaines pour un voyage, mais est-ce possible et/ou bon pour l'organisme d'en prendre pendant plusieurs années ?
Question subsidiaire : pour les enfants, ils prennent un traitement eux aussi ? J'ai des mauvais souvenirs du Lariam qui me retournait le corps pendant 24h, je ne me vois pas en donner à mes enfants !

Quand on vit dans une zone impaludée, enfant ou adulte, on ne prend pas de traitement. Le conseil donné par les médecins est de se protéger des moustiques au maximum...

Lemury
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par missline le Sam 19 Mar 2016 - 14:49

Personnellement, on a pris le traitement pendant 3 semaines, le temps de prendre les bonnes habitudes. Malarone pour les adultes et lariam pour les enfants car 1 seul cachet par semaine.
Pas de traitement sur le long terme. Pour se protéger moustiquaire aux fenêtres, pshitt si tu sors le soir. Ou clim, ou appartement au 4eme étage au moins.

missline
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par chenmawon le Sam 19 Mar 2016 - 19:42

Hummm le palu, tout ce qui a été dit est correct, j'ajouterai moustiquaire au lit (la grande carré, histoire de respirer quand même)!
Et puis moins drôle et plus terre à terre, apprendre à vivre avec le risque, et une fois infecté (dur d'en réchapper sur le long terme), apprendre à reconnaître les symptômes et à gérer ses crises!

_________________
Jan'l pase'l pase'l

chenmawon
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par coindeparadis le Dim 20 Mar 2016 - 13:15

Le service de médecine tropicale du CHU m'avait dit : pas de traitement préventif. Chenmawon, tu me fais peur quand tu écris " dur d'en réchapper sur le long terme".
Sinon, Zika ne touche pas que l’Amérique latine, la Thaïlande est particulièrement concernée.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par missline le Dim 20 Mar 2016 - 13:41

Pour ma part, c'est le service des maladies tropicales qui m'avait prescrit 2 mois de traitement. Je l'ai pris seulement 3 semaines.
Le palu est une maladie très courante dans certaines zones. J'ai des collègues "locaux" qui ont déjà fait 3 palus depuis septembre. Dès que tu as une forte fièvre, tu te fais tester pour la goutte épaisse (dans n'importe quelle pharmacie) ou consultation chez le médecin; le traitement peut être très court (3 jours) ou bien moins adapté et tu traines ça un peu plus longtemps. Il faut bien surveiller car il existe des palus plus sévères.
Mon fils a eu le palu (pourtant on fait attention) et a du être hospitalisé 4 jours car il vomissait donc perfusion obligatoire et il résistait au traitement. Il s'en est très bien remis. Des enfants sont absents seulement 2 jours à l'école pour une crise de palu...
Avec des enfants, je pense qu'il faut être proche d'un centre de soin compétent pour agir rapidement. Mais dans les pays touchés par le palu ils ont l'habitude de traiter la maladie et la détectent très vite.

missline
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par chenmawon le Dim 20 Mar 2016 - 13:47

@coindeparadis a écrit:Le service de médecine tropicale du CHU m'avait dit : pas de traitement préventif. Chenmawon, tu me fais peur quand tu écris " dur d'en réchapper sur le long terme".
Sinon, Zika ne touche pas que l’Amérique latine, la Thaïlande est particulièrement concernée.

Le but était pourtant l'inverse: moi aussi quand j'ai débarqué au Niger à 23 ans, j'ai flippé ma race! J'ai pris le traitement 2-3 semaines, jusqu'à m'apercevoir que les effets secondaires étaient un peu pénible (sommeil très perturbé").
Puis j'ai découvert que tout le monde vivait avec sa présence (du palu) sans trop se prendre la tête, même avec des enfants en très bas âge, en essayant de l'éviter mais en se gérant ensuite.

Perso, 9 ans en zone impaludé, une crise de palu!

Le message de missline dit beaucoup mieux ce que j'ai essayé de dire!

_________________
Jan'l pase'l pase'l

chenmawon
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par JLB le Dim 20 Mar 2016 - 19:19

Idem pour le palu. Lors de ma première arrivée à Bamako, je guettais nerveusement sur le parking de l'aéroport toute tentative d'attaques en piqué de l'ennemi. Et puis on apprend à prendre des précautions, et à vivre avec. Le paludisme, dans un pays qui y est habitué et quand on a de l'argent pour la détection et les traitements (nuance de taille), est bien pris en charge. Il ne faut simplement pas hésiter à faire souvent le test de la goute épaisse en cas de suspicion et de symptômes (courbatures, fièvre...) (et c'est vrai qu'il existe des palus plus costauds également, mais comme les grippes finalement).
C'est finalement plus dangereux d'avoir un palu en Europe (car la détection tardive peut avoir de graves conséquences) qu'en Afrique de l'Ouest, par exemple.

JLB
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par coindeparadis le Dim 20 Mar 2016 - 19:25

Oui mais pour un jeune enfant dans un coin d'Afrique qui n'est pas une capitale...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par Lullabelle le Dim 20 Mar 2016 - 20:02

On peut aussi ne jamais l'attraper. J'ai vécu 18 ans au Niger, sous Flavoquine, puis Nivaquine, et je n'ai jamais eu le palu. Mais mes soeurs oui, et elles se soignaient sans problème particulier. C'est une maladie qui fait peur quand on ne la connaît pas et qu'on ne la côtoie pas; mais beaucoup d'européens vivent dans des pays où le palu sévit et y restent. Effectivement, il vaut mieux l'avoir en Afrique qu'en France car les médecins et les infirmières, même dans les petites villes, savent le traiter. De plus, il faut avoir sa pharmacie avec  ses médicaments et dès le début de la crise, les prendre. Cela laisse le temps de voir un médecin et d'éventuellement rejoindre la capitale.

Lullabelle
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger - rubrique santé

Message par coindeparadis le Jeu 16 Juin 2016 - 9:35

Voilà qui fait envie ... Et si vous êtes recalés, retour en France !

http://www.legrandbond.fr/2014/03/visite-medicale-obligatoire/

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum