Vivre à Montréal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vivre à Montréal.

Message par Cha33 le Mar 23 Fév 2016 - 8:37

Bonjour à tous,

Je lance une bouteille à la mer au cas où certains ici soient à même de m'apporter quelques réponses qui pourraient m'éclairer. 

Mon époux a reçu une offre de poste à Montréal. Nous sommes heureux parents d'un bébé de bientôt six mois et c'est pour cette raison que nous hésitons beaucoup. Cela pourrait être une expérience très enrichissante pour lui. Néanmoins, voici les points qui nous retiennent et c'est là que j'en appelle à vos retours d'expérience (s'il y en a):
1) quelle est la possibilité pour moi d'obtenir un poste local ? Est-ce aisé ? J'ai le sentiment que c'est un peu précaire d'après ce que j'ai lu ça et là.
2) existe-t-il vraiment autant d'opportunités de reconversion comme on veut le laisser croire ? 
3) les congés payés de mon époux seront équivalents à quatre semaines annuelles. Cela laisse peu de possibilités de rentrer en France régulièrement si nous en ressentons le besoin. Avez-vous trouvé qu'il était facile de tisser des liens avec les québécois ? 
4) en ce qui concerne la qualité des systèmes scolaire et de santé, quels retours en avez-vous ? 

Je précise qu'il s'agit pour mon époux d'un poste permanent (une fois qu'il aura passé sa longue période d'essai). Nous devons donc réfléchir sur du long terme.

Merci par avance à ceux qui pourront m'apporter quelques réponses.

Bonne journée.

Cha33
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par bougeotte le Mar 23 Fév 2016 - 14:11

J'ai un collègue qui y est depuis quelques années, en suivi de conjoint également. Il a obtenu un temps partiel dès la première année et un temps plein la suivante. Les établissements puisent à plein dans le vivier local, comme on dit, ce qui complique l'accès aux postes depuis l'étranger. Il semble bien content de la vie qu'il y mène. Il y a beaucoup de français aussi ! Pas de raison de ne pas te faire d'amis sur place...

Niveau écoles et santé, je pense que c'est assez comparable à la France. Et tu peux toujours partir pendant les vacances sans ton conjoint...

Bref, au risque d'enfoncer une porte ouverte, une "destination" plutôt confortable et attractive !! La vraie question est celle de votre déracinement, et là, personne ne peut y répondre à votre place...

Bon courage pour prendre votre décision !

_________________
"Success is liking yourself, liking what you do and liking how you do it." Maya Angelou.

bougeotte
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Cha33 le Mar 23 Fév 2016 - 16:37

Je te remercie pour ton témoignage. Nous nous laissons encore un ou deux jours pour prendre notre décision.

Cha33
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Lili10 le Mar 23 Fév 2016 - 17:12

Bonjour Cha,
Je suis PE et vis à Montréal depuis 2 ans et demi. Je vais essayer de te donner mon point de vue sur tes préoccupations :
1) travailler en contrat local : tu as dû voir qu'il y a deux établissements français à Montréal. Le CIMF et Stanislas commencent à publier des postes en contrat local pour la prochaine rentrée.
Pour le secondaire, je ne sais pas trop comment ça se passe, mais je peux te dire que pour le primaire, il y a déjà sur place un vivier non négligeable de PE qui espèrent décrocher des postes. En général, on commence par de la suppléance, puis on peut décrocher un temps partiel et enfin pourquoi pas un temps plein. Il y a un peu de roulement, donc ça aide. J'imagine que le roulement est moins évident pour le secondaire.
2) Tu peux demander une autorisation d'enseigner auprès du MELS pour travailler dans les écoles québécoises. Première étape : demander l'évaluation comparative de tes études. Ensuite, demande du permis, puis test de français. Une fois le permis en poche tu peux postuler auprès des commissions scolaires. Là encore, il faut t'attendre à faire de la suppléance.
Il me semble que tu peux te passer de permis d'enseigner pour travailler dans les CEGEP (équivalent du lycée grosso modo); là, tu postules directement auprès des CEGEP.
Reconversion : la reprise d'études est super facile ici. Après, ça dépend de tes compétences, de ta maîtrise de l'anglais, etc,
3) et 4) les avis divergeront selon les expériences des uns et des autres, tu pourras t'en rendre compte en furetant sur des blogs ou des forums...
L'accès au système de santé pour les petits bobos, les suivis périodiques etc, est très différent de ce qu'on a en France, c'est assez déconcertant.

Bonne réflexion !

Lili10
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Cha33 le Mar 23 Fév 2016 - 18:06

Bonjour Lili,

Un immense merci pour ces précieuses précisions concernant les contrats. Cela rejoint la vision que nous avions de la situation. Sais-tu en moyenne combien de temps est nécessaire pour obtenir les équivalences et le permis? J'avoue que ce point sera déterminant dans notre réflexion. 

Pour les deux dernières questions, mon époux y a déjà vécu (sans moi, je n'y ai passé que l'été 2014) mais la situation était un peu différente, c'était provisoire et nous n'avions pas d'enfant. Cela change la donne, enfin il nous semble que cela change la donne. 

Encore merci!

Cha33
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Lili10 le Mar 23 Fév 2016 - 18:31

A l'époque ça avait pris plus de 8 mois pour obtenir l'évaluation comparative des études, mais depuis les délais ont raccourci, je crois. Tu pourras peut-être avoir des infos sur les sites gouvernementaux et les forums immigrer.com ou expat-blog.
Ensuite, la demande de permis est assez rapide, quelques semaines si mes souvenirs sont bons. Une fois l'avis d'admissibilité reçu, il y a le délai pour le test de français à ajouter ainsi que celui pour recevoir enfin le permis. Bref, de la demande au permis, je dirais au moins 3/4 mois, d'apres ma propre expérience...
Vérifie bien sûr le site du MELS si ta formation initiale répond bien aux critères pour l'obtention du permis d'enseigner.

Lili10
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par djulia le Mar 23 Fév 2016 - 18:39

Bonsoir,
Concernant les enseignants recrutés en résident qu'en est-il de la législation au niveau du travail? Est-ce que le conjoint peut travailler aussi au Canada?

djulia
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Lili10 le Mar 23 Fév 2016 - 18:49

Oui, avec un permis de travail ouvert.

Lili10
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par djulia le Mar 23 Fév 2016 - 18:54

Merci. Il faut donc faire une demande de permis ouvert une fois sur place.

djulia
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Poups le Mar 23 Fév 2016 - 18:59

Bonsoir , flower
Je connais bien le  Canada . Je pense que tu vas te régaler ..... La population est très accueillante  et se lie facilement avec les nouveaux venus .
Le seul ennui , c'est que l'hiver , il fait très froid.  Autrement , c'est un véritable plaisir . Montréal est une ville très agréable.

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Lili10 le Mar 23 Fév 2016 - 19:06

@djulia a écrit:Merci. Il faut donc faire une demande de permis ouvert une fois sur place.
Non. A mon avis, quand tu fais ta demande de permis de travail lié au contrat de résident, tu fais en même temps la demande de permis de travail ouvert pour le conjoint. C'était comme ça quand je suis avec un permis de travail fermé, mon conjoint a fait sa demande de permis de travail ouvert en même temps.
A vérifier sur les sites gouvernementaux d'immigration Canada ET immigration Québec.

Lili10
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Madame_Prof le Mar 23 Fév 2016 - 19:12

@Cha33 a écrit:Je précise qu'il s'agit pour mon époux d'un poste permanent (une fois qu'il aura passé sa longue période d'essai). Nous devons donc réfléchir sur du long terme.

Oui, enfin, si vous n'étiez pas heureux sur place, vous pourriez tout de même rentrer en France, non ? Il chercherait un autre travail, et toi tu retrouverais le tien.

Cette opportunité, tu ne l'auras probablement qu'une fois dans ta vie. C'est aussi une opportunité pour ton couple, pour ton enfant. Ça me ferait peur aussi, mais je pense que je tenterais le coup, en me disant que le retour en arrière n'est pas non plus impossible.

Par contre, je crois que j'en profiterais pour essayer de travailler dans un autre domaine, voire pour reprendre mes études. Mais, je ne sais pas si c'est compliqué.

Tu nous diras ce que tu as décidé ! Wink


_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par djulia le Mar 23 Fév 2016 - 19:30

Merci pour tes précisions Lili10

djulia
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Cha33 le Mar 23 Fév 2016 - 21:01

@Madame_Prof a écrit:
@Cha33 a écrit:Je précise qu'il s'agit pour mon époux d'un poste permanent (une fois qu'il aura passé sa longue période d'essai). Nous devons donc réfléchir sur du long terme.

Oui, enfin, si vous n'étiez pas heureux sur place, vous pourriez tout de même rentrer en France, non ? Il chercherait un autre travail, et toi tu retrouverais le tien.

Cette opportunité, tu ne l'auras probablement qu'une fois dans ta vie. C'est aussi une opportunité pour ton couple, pour ton enfant. Ça me ferait peur aussi, mais je pense que je tenterais le coup, en me disant que le retour en arrière n'est pas non plus impossible.

Par contre, je crois que j'en profiterais pour essayer de travailler dans un autre domaine, voire pour reprendre mes études. Mais, je ne sais pas si c'est compliqué.

Tu nous diras ce que tu as décidé !  Wink


Tous les arguments que tu avances, je les partage. Néanmoins, si notre nouvelle vie ne nous convient pas, sera-t-il si évident que cela de revenir sur nos pas? C'est une crainte que nous avons. Nous sommes parfaitement conscients que nous tergiversons et qu'il serait peut-être mieux que nous soyons davantage spontanés. 

Je viendrai ici vous tenir au courant de notre décision.

Ps: Merci pour les conseils donnés.

Cha33
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Cha33 le Mar 23 Fév 2016 - 21:03

@Poups a écrit:Bonsoir , flower
Je connais bien le  Canada . Je pense que tu vas te régaler ..... La population est très accueillante  et se lie facilement avec les nouveaux venus .
Le seul ennui , c'est que l'hiver , il fait très froid.  Autrement , c'est un véritable plaisir . Montréal est une ville très agréable.

C'est vrai que j'ai adoré cette ville et la plupart des lieux que j'ai visités au Québec. Je me suis sentie sereine, apaisée. Le rythme de vie me paraît très différent. J'ai le sentiment qu'il y a une douceur de vivre et que c'est un chouette endroit pour élever un enfant.

Cha33
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par maxphaine le Mar 23 Fév 2016 - 22:28

@Cha33 a écrit:
@Poups a écrit:Bonsoir , flower
Je connais bien le  Canada . Je pense que tu vas te régaler ..... La population est très accueillante  et se lie facilement avec les nouveaux venus .
Le seul ennui , c'est que l'hiver , il fait très froid.  Autrement , c'est un véritable plaisir . Montréal est une ville très agréable.

C'est vrai que j'ai adoré cette ville et la plupart des lieux que j'ai visités au Québec. Je me suis sentie sereine, apaisée. Le rythme de vie me paraît très différent. J'ai le sentiment qu'il y a une douceur de vivre et que c'est un chouette endroit pour élever un enfant.

Je connais aussi très bien le Québec et en particulier Montréal. Mais je tiens à préciser que l'Eldorado des uns n'est pas forcément l'Eldorado des autres... Je pense qu'il est toujours excessif d'idéaliser une destination et que chacun a son ressenti et son vécu personnel. Je confirme que Montréal peut être qualifiée de destination "attractive" et "confortable". Mais les hivers peuvent être vraiment pénibles, le système de santé congestionné tout comme la circulation. Les logements sont vieillots pour la plupart, pas d'isolement phonique (on vit avec "ses voisins") d'où l'importance de trouver un haut de duplex/triplex si on est sensible au bruit. Si les québecois sont effectivement charmants dans l'ensemble, ne vous attendez pas toutefois à avoir une vie sociale des plus intenses : vous n'êtes après tout que des "maudits français" et pour ceux qui ont vécu dans des pays beaucoup moins attractifs - ce qui est mon cas - le choc est parfois un peu rude. Mais sans conteste, la vie culturelle y est intense (à condition de braver les journées d'hiver) avec des spectacles de grandes qualités. La pratique de tous les sports est aussi un atout non négligeable, et de grands parcs bien aménagés pour les jeunes familles.
En ce qui concerne les postes aux CIMF et Stan, beaucoup de collègues en dispo effectuent un ou deux ans de remplacement avant de décrocher un contrat local et/ou résident. Il y a effectivement peut-être plus d'opportunité au secondaire selon la discipline qu'au primaire (bcq de PE en dispo).

maxphaine
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Cha33 le Mer 24 Fév 2016 - 13:26

Bonjour,

merci pour toutes vos informations. Après une dernière longue discussion, nous avons décidé de décliner l'offre de Montréal au profit de l'offre faite par une entreprise qui ouvre des bureaux dans une ville française. J'ai un petit pincement au coeur, cette ville française, j'y ai vécu longtemps et ne la porte pas franchement dans mon coeur. Néanmoins, les appréhensions ont pris le pas sur le désir d'expatriation. Le métier de mon époux fait que cette opportunité se représentera probablement, peut-être pour une durée limitée. Quoi qu'il en soit, c'est un déchirement pour moi de quitter mes terres d'adoption que j'affectionne particulièrement. Bref, ainsi va la vie.

Bonne journée.

Cha33
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Madame_Prof le Mer 24 Fév 2016 - 13:28

Allons, allons, si vous prenez cette décision, c'est que c'est la bonne ! Wink

Et puis, dans un autre contexte, avec ton bébé, peut-être que tu te plairas mieux dans cette ville.

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre à Montréal.

Message par Cha33 le Mer 24 Fév 2016 - 13:29

@Madame_Prof a écrit:Allons, allons, si vous prenez cette décision, c'est que c'est la bonne ! Wink

Et puis, dans un autre contexte, avec ton bébé, peut-être que tu te plairas mieux dans cette ville.

Oui, c'est ce que je me dis. Nous ne revenons pas dans le même contexte et je vais y retrouver des amies proches.

Cha33
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

La vie a Montreal

Message par klx le Mer 24 Fév 2016 - 23:12

Bonjour a vous,

meme si l'OP a pris la decision de ne pas aller a Montreal, je souhaite apporter qlq precisions sur Montreal, ou moi meme et ma conjointe (ancienne prof d'anglais au lycee en region parisienne) habitons depuis 3 ans.

1) quelle est la possibilité pour moi d'obtenir un poste local ? Est-ce aisé ? J'ai le sentiment que c'est un peu précaire d'après ce que j'ai lu ça et là.
J'aurais du mal a repondre, ma conjointe ayant fait une reconversion totale depuis son arrivee. Je rencontre parfois des profs francais qui ont reussi a trouver du travail dans l'education. Apparament il vaut mieux cibler les ecoles privees qui ont plus de flexibilite dans les recrutements et offrent des salaires sympa (35-40k $ par annees, ce qui permet de vivre confortablement). A savoir quand meme que la situation des prof/education au Quebec n'est pas super avec bcp de greve et de baisse de financement et l'etat des ecoles et loin de ressembler a Berverly Hills
Dans tt les cas, la recette du succes pour du travail c'est de contacter tous les etablissement et faire des relances. Je crois que les profs francais sont assez en demande ici, car contrairement aux locaux, vous savez parler francais correctement.

2) existe-t-il vraiment autant d'opportunités de reconversion comme on veut le laisser croire ?
Sans aucun doute OUI. Ma conjointe qui justement etait prof est maintenant dans l'immobilier. Personne n'y trouve a redire, bien au contraire. Si vous valoriser l'experience de prof (bonne expression, capacite d'organisation, pedagogie, etc) alors ca sera un gros plus. L'important ici est de savoir se vendre et vous croiserez en permanence des gens de tous les ages ayant eu 1000 experiences (un ancien banquier devenu soudeur qui a termine comme eleveur de chien de traineau : bon j'exagere un peu mais c'est l'esprit)

3) les congés payés de mon époux seront équivalents à quatre semaines annuelles. Cela laisse peu de possibilités de rentrer en France régulièrement si nous en ressentons le besoin. Avez-vous trouvé qu'il était facile de tisser des liens avec les québécois ?
Humm j'aurais du mal a repondre mais pour les conges, mais je crois que les etudiants ont plus de 4 semaines de conges, non ? pas autant qu'en France mais de maniere generale le rythme de travail est plus "cool" quelque soit le domaine. En 3 ans je cherche encore une personne ayant fait un burnout...
Pour les relations avec les quebecois, ca depend de vous et votre ouverture. Perso je connais plein de locaux, mais aussi je connais des francais qui ne trainent qu'entre francais. Si vous etes du genre a aimer les grandes discussions intellectuelles et politiques (comme certains prof que je connais yesyes ) alors vous aller etre decu, mais sinon les quebecois sont tres ouvert et acceuillant et adore parler de tout et de rien

4) en ce qui concerne la qualité des systèmes scolaire et de santé, quels retours en avez-vous ?
Globalement le systeme de santé est tres bon, mais preparez-vous a faire la queue a la clinique des 7h du matin pour esperer un rdv. les francais titulaires de permis de travail peuvent simplement transferer le droit de la Secu a la RAMQ, il faut obtenir un formulaire, donc ca dispense de prendre une assurance en plus (si je l'avais su avant j aurais fait une belle economie...)

Juste une chose, meme si votre epoux a un "travail permanent", ici ca ne signifie rien. Je connais plusieurs personnes qui sont arrive avec un tel poste, et le visa correspondant et avoir leur boite qui ferme dans la semaine/mois. On a alors le droit de rester sur place pour chercher du travail, mais ca veut dire bcp de demarches de recherche.

Voila, bonne chance pour la suite et excusez mes fautes de frappe je ne suis pas prof et j ai un clavier en anglais Smile

klx
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum