Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hocam
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Hocam Dim 31 Jan 2021 - 15:53
Je suis amateur de toponymie et le très récent Noms de lieux de l'espace français de Pierre Gastal m'attendait depuis quelques semaines sur une étagère, entourés des vieux classiques de Rostaing et Dauzat sur le sujet.

L'auteur est un grand spécialiste du gaulois et un « bon connaisseur de l'occitan », comme le dit la quatrième de couverture. C'est un bon bagage pour aborder un thème aussi complexe. Pierre Gastal indique dès le préambule qu'il s'en est tenu aux séries de noms de lieux qui ont un élément en commun, et qu'il a donc écarté de fait les noms de lieux uniques (Brest, Grenoble, Le Havre...). Il explore surtout les réseaux de 600 racines étymologiques profondes qui parcourt le territoire français (ce qui représente environ 13 000 noms), avec des renvois comparatifs à des toponymes étrangers bien choisis. Un exemple que j'aime beaucoup, page 122 et dans l'encadré concernant les « tautologies » page 144 : la racine ligure CUQ/CUC/CUCHE, qui désigne un « sommet généralement arrondi et de faible altitude », un « mamelon, que l'on retrouve tautologiquement dans le fameux Montcucq du Lot (cher à Daniel Prévost), dans le Suc de la Cuche en Ardèche et aussi dans quelques hameaux britanniques nommés Cockhill. Si on veut y voir des allusions grivoises, ce ne sont donc pas forcément celles qu'on croit. J'aime beaucoup aussi la façon qu'a Gastal d'évoquer l'immense réseau de toponymes qui renvoient d'une manière ou d'une autre à l'arbre qu'on appelle hêtre : ce sont tous les Fage/Faget/Faye/Fayet/Lafay/Fau/Fay/Fayard et j'en passe, du Puy-du-Fou vendéen au Hagetmau (« mauvais bois de hêtres ») des Landes, de Fays-la-Chapelle dans l'Aube à Lafayette en passant par le col du Fau sur la route Grenoble-Sisteron...

Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé la synthèse qu'il fait des recherches précédentes et les touches d'actualisation qu'il apporte sur des points très précis. Dauzat avait en effet besoin d'être dépoussiéré dans certains domaines, c'est normal après tant d'années (La Toponymie française date de 1960 et le Dauzat-Rostaing de 1963).

Ce que j'aime moins, c'est la forme. Je connais les éditions DésIris (avec un I majuscule au milieu), je sais bien qu'elles publient beaucoup d'ouvrages spécialisés et qu'elles ne sont pas toujours tournées vers « le grand public », mais tout de même, un petit effort de présentation ne serait pas de trop. Je trouve le choix de police regrettable et la mise en forme du texte très aride, on ne joue que sur le gras et l'italique pour les mises en évidence, et une succession de puces rondes qui ne facilite pas la consultation. Du brut de chez brut, comme je veux bien en trouver dans les PDF hyper-spécialisés que je consulte sur le sujet, mais pas dans un livre de 440 pages à 30€. Je ne demande pas un feu d'artifice de couleurs à toutes les pages, ce n'est pas un manuel scolaire, mais sincèrement, un ouvrage de 2020 sur la toponymie avec littéralement zéro tableau comparatif et zéro carte (ah si, il y en a une page 327 sur les dieux grecs sur la côte méditerranéenne...), je trouve ça dommage. D'autant que les éditions DésIris se présentent elles-mêmes ainsi sur leur site :

Éditions DésIris a écrit:DésIris publie aussi des études sur des thèmes spécifiques (géographiques, historiques, scientifiques, culturels, etc.), comportant en général de nombreuses illustrations.

Même les abréviations pour les départements utilisées sur toutes les pages sont disgracieuses et propres à l'auteur, autant utiliser la numérotation classique si on veut gagner de la place (Arge, PAtl., TBelf., on abrège Doubs mais pas Marne...).

En bref, puisque le temps me manque, une très belle actualisation des vieilles sommes existant déjà sur le sujet, si on laisse de côté la dimension pratique et esthétique.
LouisBarthas
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas Dim 31 Jan 2021 - 18:53
@Hocam
À propos de Cuq :
Il y a par chez moi un Cuq-Toulza. Gastal parle d'une racine ligure. Morlet (Dictionnaire étymologique des noms de familles, Perrin) parle d'une racine Cucc pré-celtique. Dauzat-Rostaing indiquent aussi une racine pré-indo-européenne. Je ne connais pas grand chose à l'histoire des langues, mais le ligure est bien une langue indo-européenne ?

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Hocam
Hocam
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Hocam Dim 31 Jan 2021 - 20:37
Pas nécessairement, l'origine indo-européenne ou non du ligure (on parle du ligure ancien, pas des parlers ligures actuels) fait précisément débat au sein de la communauté des linguistes. Wink  Pierre Gastal parle d'une « base oronymique pré-IE » concernant cuc (p.122), je pense qu'il fait partie de ceux qui considèrent le ligure comme une langue à l'origine pré-IE avec de fortes influences IE par la suite.


Dernière édition par Hocam le Dim 31 Jan 2021 - 23:51, édité 1 fois

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
LouisBarthas
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas Dim 31 Jan 2021 - 23:42
@Hocam
Merci !

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Iphigénie Lun 1 Fév 2021 - 10:50
intéressant!
LouisBarthas
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas Mar 2 Fév 2021 - 16:58
Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 M02283032806-large

"Gabrielle se méfie du passé, elle s'en défend ; à son âge, cinquante-huit ans, bientôt cinquante-neuf ans, une femme a tout à  craindre de son passé, les regrets, les remords, la nostalgie, le goût de fer froid des occasions manquées et la marée montante des illusions perdues."

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
gregforever
gregforever
Érudit

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par gregforever Mar 2 Fév 2021 - 17:28
Et qu'en as-tu pensé? On me l'a offert mais j'ai pas envie....
LouisBarthas
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas Mar 2 Fév 2021 - 19:05
@gregforever
Si tu as déjà lu quelque chose d'elle, tu retrouveras l'écriture très ciselée, au vocabulaire recherché, aux images concrètes et avec le sens du raccourci. Son style a l'âpreté du rude pays d'où elle est originaire et qui fait la substance de la plupart de ses histoires.
Mais ce n'est pas ce dernier livre - prix Renaudot - que je préfère d'elle. La construction est très complexe, avec d'incessantes ruptures chronologiques, et on se perd dans une grande quantité de prénoms ; au bout d'un moment j'ai décroché et me suis abandonné au rythme.
Je pense qu'une seconde lecture serait profitable. Mais elle est un grand écrivain français, elle a du style. Je la rapprocherais de Pierre Bergougnoux, qui porte lui aussi le Massif Central dans son oeuvre.
Si tu n'as jamais lu Marie-Hélène Lafon, je pense que ce n'est pas par celui-ci qu'il faudrait commencer : je n'ai pas tout lu d'elle, mais Les Derniers Indiens et les Pays sont de grands livres.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Honchamp Mar 2 Fév 2021 - 22:20
@LouisBarthas a écrit:@gregforever
Si tu as déjà lu quelque chose d'elle, tu retrouveras l'écriture très ciselée, au vocabulaire recherché, aux images concrètes et avec le sens du raccourci. Son style a l'âpreté du rude pays d'où elle est originaire et qui fait la substance de la plupart de ses histoires.
Mais ce n'est pas ce dernier livre - prix Renaudot - que je préfère d'elle. La construction est très complexe, avec d'incessantes ruptures chronologiques, et on se perd dans une grande quantité de prénoms ; au bout d'un moment j'ai décroché et me suis abandonné au rythme.
Je pense qu'une seconde lecture serait profitable. Mais elle est un grand écrivain français, elle a du style. Je la rapprocherais de Pierre Bergougnoux, qui porte lui aussi le Massif Central dans son oeuvre.
Si tu n'as jamais lu Marie-Hélène Lafon, je pense que ce n'est pas par celui-ci qu'il faudrait commencer : je n'ai pas tout lu d'elle, mais Les Derniers Indiens et les Pays sont de grands livres.

J'ai bien aimé.
Une époque où on ne demande pas de tests de paternité, où ne revendique pas une part de l'héritage.
Livre reposant...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
gregforever
gregforever
Érudit

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par gregforever Mer 3 Fév 2021 - 7:41
Je n'ai rien lu d'elle; a priori (et je reconnais les préjugés de ma réponse) ce n'est pas mon style de livres, mais c'est celui de ma mère qui me l'a offert.... je finirai bien par le lire, mais ça ne me tente guère.
LouisBarthas
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas Sam 13 Fév 2021 - 22:06
Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 9782259002646-475x500-1

"Ma décision de m'engager comme mousse fut d'ailleurs tyrès controversée. J'étais chétif et combien de fois ai-je entendu dire : « Il va s'envoler au premier coup de vent » ou « il va se casser en deux au roulis ». On conseillait, on préconisait, on expliquait... mais personne ne réglait le boulanger à notre place ni ne prenait à ses frais la note de l'épicier. Je possédais deux tirelires, elles ont toujours été vides. Quand, pour me récompenser, mes frères ou mes soeurs aînés me donnaient une pièce, elle passait en recette dans le budget familial et, ce jour-là, nous avions le privilège de manger un morceau de camenbert ou un fruit si c'était la saison.
En janvier 1939, je signai mon premier contrat d'engagement. Le sort en était jeté, j'allais partir comme mousse le 15 février suivant."

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
LouisBarthas
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas Mer 24 Fév 2021 - 10:03
Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 CVT_La-petite-danseuse-de-quatorze-ans_9270

"Ce serait alors Degas lui-même qui apparaîtrait dans son oeuvre la plus forte, s'identifiant à elle au mitan de sa vie.
Oui, on pourrait le dire ainsi : les yeux fermés tel un aveugle qui voit de tout son être, la tête sourde aux critiques, l'air insolent de qui se sait seul, soucieux de capturer la beauté du geste tout en jouissant du sentiment d'exister, un instant comblé de ce qui se passe, La Petite Danseuse de quatorze ans, c'est lui."

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Mayoniaise
Mayoniaise
Niveau 3

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Mayoniaise Jeu 4 Mar 2021 - 22:08
Bonsoir

Je me suis enfin remise doucement à la lecture avec :
Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Couv31263352*
J'en suis à la moitié...

Mes derniers livres lus sont très hard SF:
Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 41mRRlLUBiL._SX302_BO1,204,203,200_  Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Le-probleme-a-trois-corps-babel
ThomCarver
ThomCarver
Niveau 8

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par ThomCarver Jeu 4 Mar 2021 - 23:10
Je viens de terminer La Faute de l'abbé Mouret de Zola. J'adore cet auteur mais il a la main lourde avec les symboles alala ! Des pages de descriptions florales très puissantes mais qui s'étirent... Il se fait plaisir Emile ! Zola joue constamment sur des contrastes : ici, une opposition entre la nature luxuriante, libre et charnelle et un idéal de purete ascétique, un désir d'anéantissement total. Eros et Thanatos qui se livrent un duel sans merci..

_________________
Spoiler:
2018-2019 : T2 (deux 6è ; une 5è ; une 3ème + PP 3ème)
2017-2018 : T1 (trois 6è ; 1 3è)
2016-2017 :  stagiaire (deux 5è)

« - Alors, tu t'es bien amusée ?
- Comme ça.
- T'as vu le métro ?
- Non.
- Alors, que'est ce que t'as fait ?
- J'ai vieilli. »

Raymond Queneau, Zazie dans le métro
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Honchamp Ven 5 Mar 2021 - 14:08
"La police des fleurs, des arbres et des forêts", de Romain Puértolas.
En 1961, Joel est assassiné.
Retrouvé démembré dans la cuve d'une usine de confiture.
Un inspecteur de la ville est envoyé, qui rend des comptes par lettres sur son enquête à Mme la procureur, à la ville.
Livre très agréable à lire, bien écrit, et dont on a envie de connaître le dénouement.
Je me suis obligée à ne pas le "dévorer", pour le savourer.
Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Romain10

Et "Les impatientes", de Djaïli Amadou Amal. Goncourt des lycéens 2020.
3 histoires sur mariage forcé et polygamie dans le nord du Cameroun.
Tout ce que conseillent les anciennes, les mères, les tantes, les familles, aux futures épousées est "patience". D'où le titre.
Les récits placés sous la plume de Ramla et de Safira sont complémentaires : nouvelle épouse, 1ère épouse.
Chouette livre.


Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Les_im11

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
gregforever
gregforever
Érudit

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par gregforever Dim 7 Mar 2021 - 14:29
Je viens de finir "La sentence" le dernier Grisham sorti en poche; j'ai bien aimé cette histoire avec pour décor le Sud des USA et la guerre aux Philippines; pour ceux qui font le défi lecture ça peut rentrer dans "secret" puisqu'un homme, soldat décoré, tue le pasteur du village et se mure dans le silence sur ses raisons; le secret ne sera révélé à sa famille (et au lecteur) que dans les 3 dernières pages du livre.
Saltaojos
Saltaojos
Niveau 10

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Saltaojos Lun 22 Mar 2021 - 9:32
Je découvre ce fil, merci pour vos inspirations ! Ma liste de livre à lire ne fait qu'augmenter à la lecture de vos suggestions.

J'ai terminé hier Ourika de Claire de Duras et j'ai beaucoup aimé, je le ferai lire aux 4e l'année prochaine. Je ne connaissais pas Claire de Duras, je vais tenter de lire ses autres romans.
Pendant les dernières vacances j'ai lu avec plaisir Raison et Sentiments de Jane Austen mais aussi Le Ventre de Paris de Zola que je n'avais jamais lu (j'essaie de lire tous les Rougon-Macquart cette année). Ce n'est pas mon Zola préféré, j'ai fait une overdose de charcuterie et de poisson Razz
Et aussi, pour la détente, La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier (jamais lu non plus, c'est un roman divertissant quoique parfois maladroitement traduit, non ?).

Je vais attaquer la nouvelle version d'Agatha Christie, Ils étaient dix, en vue d'une lecture en classe.
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Hervé Hervé Ven 9 Avr 2021 - 14:23
Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 IMG_0217

Présentation a écrit:Nous sommes constamment soumis, y compris dans notre intimité et dans nos loisirs, à la logique du travail. Plus que jamais, nous vivons dans une société de consumation qui se caractérise par une fuite en avant permanente, la destruction de l'écosystème. Nous en sommes tous à la fois les complices et les victimes, par notre alimentation, nos divertissements, notre fascination pour les soi-disant « progrès » techniques. Nous répondons à l'injonction du produire-consommer à tout prix, sans réfléchir aux conséquences pour la planète, l'humanité ou nous-mêmes. Fort de ce constat, l'auteur propose différents axes de réflexions et possibilités de résistance. Et si, justement, ne rien faire était une partie de la solution ? Si l'ennui, le chômage, la paresse n'étaient pas des fautes morales ou des problèmes économiques, mais l'ouverture à de nouveaux possibles de création et d 'émancipation?

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Empty Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Honchamp Lun 3 Mai 2021 - 20:58
"Et toujours les forêts."
Sandrine Collette.

Littérature post-apocalyptique  : l'histoire de Corentin, qui essaie de survivre et essaie de retourner dans le hameau de son enfance.
J'ai bien aimé.

J'ai bien sûr pensé à Cormack Mac Carthy, "La route", paru en 2006. Que j'avais vraiment beaucoup aimé, mais qui m'avait beaucoup remuée...

Le roman de Sandrine Collette est moins dur, plus sentimental.


Nos dernières lectures (tome 4) - Page 26 Les_fo10

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum