Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PHLA
Niveau 9

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par PHLA Mar 23 Juil 2019 - 17:37
Phocea a écrit:Mieux vaut ne pas tomber malade si vous passer votre retraite hors d’Europe et que vous passez temporairement par la France. Jusqu’à présent, il suffisait d’avoir cotisé un seul trimestre en France pour sa retraite, pendant toute sa carrière, pour pouvoir prétendre à la prise en charge de ses frais de santé lors de ses séjours en France. Depuis le 1er juillet 2019, le nouveau dispositif prévoit que les retraités résidant à l’étranger ne peuvent bénéficier de la prise en charge de leurs frais de santé (soins urgents et soins programmés), lors de leurs séjours temporaires en France que s’ils ont cotisé pour leur retraite pendant au moins 15 ans en France, à moins que le pays dans lequel ils vivent ait conclu une convention de Sécurité sociale avec la France. Ce type d’accord prévoit que la France reste compétente en matière d’assurance maladie dans l’État de résidence.

Cette clause de 15 ans qui existait déjà pour les travailleurs de nationalité étrangère concerne désormais tous les retraités qu’elle que soit leur nationalité. Pour la direction de la Sécurité sociale, “il s’agit d’une mesure d’égalité de traitement, qui rompt une discrimination à la nationalité”.

https://www.capital.fr/votre-retraite/mauvaise-surprise-pour-les-retraites-vivant-a-letranger-1345557

Ah l'équité qui va toujours dans le sens de moins pour tous !
Et bien pour une fois, je suis entièrement d'accord avec cette mesure ! C'est un peu facile de partir à l'étranger pour échapper à l'impôt puis de se rappeler qu'on est français dès qu'on a besoin de se faire soigner gratos ! De toute façon, pas de panique, la plupart des retraités qui s'expatrient à l'étranger ont au moins cotisé 15 ans en France, non ? Là encore, une loi pour pas grand chose !
Daphné
Daphné
Demi-dieu

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Daphné Mar 23 Juil 2019 - 18:07
Je dois dire que moi aussi je trouve ça normal.
Partir à l'étranger pour échapper au fisc et revenir se faire soigner en France parce que c'est mieux, je trouve ça scandaleux !


Celadon
Celadon
Demi-dieu

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Celadon Mar 23 Juil 2019 - 18:27
https://www.francetvinfo.fr/sante/hopital/hopitaux-parisiens-la-dette-des-pays-etrangers-frole-les-120-millions-d-euros_1001387.html
C'était en 2015. Je ne sais pas ce qu'il en est depuis...
Ah si :
https://www.francetvinfo.fr/sante/patient/droits-et-demarches/en-2018-les-patients-algeriens-soignes-en-france-devront-regler-leurs-soins-a-lavance_2541991.html
almuixe
almuixe
Neoprof expérimenté

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par almuixe Mar 23 Juil 2019 - 19:27
Comme certains l'ont dit avec verve, ce qui nous tombe sur le coin de la figure était largement prévisible et depuis longtemps (Attac et la dénonciation de la mondialisation libérale datent de la fin des années 1990). On récolte le fruit de notre apathie (entretenue par les apaties). 
 
Si je ne suis pas la dernière à dénoncer la montée des inégalités, les effets mortels pour la classe moyenne et la démocratie de la mise en concurrence des états, la folie de la mondialisation, la trahison des dirigeants de l'intérêt du peuple, il me semble quand même que le système des retraites en France est très généreux. En moyenne je précise, évidemment des retraités pauvres, on pourra m'en citer à la pelle, le niveau des retraités est supérieur à celui des actifs. Est-ce vraiment juste et justifié ? Je ne le crois pas. 

Personnellement ce qui me révolte c'est que l'on a pu payer ces retraites si élevée en partie parce qu'on a obéré celles des jeunes.  Alors je comprends la déception de ceux qui pensait enfin eux aussi vivre cette période béni, mais cela ne justifie pas l'attitude qui consiste à dire "après moi le déluge". Oui, c'est l'attitude qui a prévalu jusqu'à présent, mais elle n'en devient pas plus morale. 

Aujourd'hui, on tutoie le pic pétrolier, la physique commande que le niveau de vie baisse. Alors les dirigeants cherchent à qui refiler le mistigri. Macron a essayé avec les classes populaires, il a récolté les gilets jaunes. Mais les victimes les plus faciles et que l'on a déjà bien accablé, ce sont les futures générations. On charge leur barque alors qu'ils vont affronter, sur une planète dont la biodiversité s'effondre, le changement climatique et la raréfaction des énergies fossiles. 

Macron est, à mes yeux, un vaurien et sa réforme sûrement encore une entourloupe, mais si l'on doit se mobiliser que ce soit pour une solution juste pour tout le monde. 
Les pistes existent, je rappelle juste que l'évasion fiscale c'est le budget de l'éducation nationale (autrement dit on pourrait payer les personnels le double et encore on aurait de l'argent pour les frais de fonctionnement), qu'il y a 3 millions de chômeurs et autant de personne en burn out, que le new Deal a existé et  qu'on parle aux USA de green new deal et de modern money theory (mais c'est ballot on a plus le pouvoir d'émettre notre monnaie). Evidemment avec le président actuel, il faudrait un miracle ou une révolution. 
D'autre part, perdre en pouvoir d'achat, si l'on ne tire pas déjà le diable par la queue, cela ne doit pas nécessairement effrayer. La croissance fulgurante que l'on a connu s'explique par le boom des énergies fossiles et elle ne reviendra pas. Ce n'est pas si grave, dans les sociétés développées, malgré l'évolution spectaculaire des niveaux de vie, le niveau de bonheur n'a pas augmenté depuis les années 1950, une fois les besoins de base satisfaits la consommation supplémentaire n'apporte rien à l'homme (par contre au patron..). Cette décroissance peut même être enthousiasmant si c'est un projet juste, partagée et qui nous porte.  Sortir de la compétition consumériste pour appliquer le principe "Vivre plus simplement pour que tous puissent simplement vivre" comme le disait Gandhi cela devrait nourrir notre vie beaucoup plus que de courir les magasins ou les 4 coins de la planète . 
Et, pitié, ne nous tournons pas encore vers l'expédient du "non épargnez moi ! prenez donc à mes enfants "


Dernière édition par almuixe le Mar 23 Juil 2019 - 20:17, édité 1 fois
marc027
marc027
Niveau 8

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par marc027 Mar 23 Juil 2019 - 19:46
J'ai un léger questionnement :

* Comment sera calculé la retraite pour les profs ? (25 dernières années ?)
* Y aura-t-il une distinction entre Certifiés & Agrégés ?

Merci bien pour vos réponses
romain2203
romain2203
Niveau 5

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par romain2203 Mar 23 Juil 2019 - 19:54
Leroy86 a écrit:
Ilona a écrit:Dans moins d'une vingtaine d'années, certains vont maudire les effets des causes qu'ils chérissent lorsqu'il y aura une pénurie sans précédent d'enseignants et de personnels hospitaliers.

Certains seront morts et les enfants des autres auront finis leurs études.

PS: Il est temps que d'autres goutent aux joies du gel du point d'indice. Ça changera des discours.

La valeur du point retraite serait en principe modulable. On part pour le moment sur du ratio 0.55 (5.5€ pour 100€ cotisés). Rien ne dit que ce taux ne soit pas revu à la baisse, c'est le même principe que les retraites complémentaires du style Préfon (peu rentables à ce que l'on m'en a dit, l'utilité principale serait la défiscalisation).
Bref, ça ne s'annonce pas joyeux comme avenir.
Mathador
Mathador
Guide spirituel

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Mathador Mar 23 Juil 2019 - 20:27
almuixe a écrit:D'autre part, perdre en pouvoir d'achat, si l'on ne tire pas déjà le diable par la queue, cela ne doit pas nécessairement effrayer. La croissance fulgurante que l'on a connu s'explique par le boom des énergies fossiles et elle ne reviendra pas. Ce n'est pas si grave, dans les sociétés développées, malgré l'évolution spectaculaire des niveaux de vie, le niveau de bonheur n'a pas augmenté depuis les années 1950, une fois les besoins de base satisfaits la consommation supplémentaire n'apporte rien à l'homme (par contre au patron..). Cette décroissance peut même être enthousiasmant si c'est un projet juste, partagée et qui nous porte.  Sortir de la compétition consumériste pour appliquer le principe "Vivre plus simplement pour que tous puissent simplement vivre" comme le disait Gandhi cela devrait nourrir notre vie beaucoup plus que de courir les magasins ou les 4 coins de la planète .
J'ai déjà un train de vie modeste par rapport à mes revenus (même si j'ai parfois du mal à le croire…), mais c'est pas pour autant que j'accepterai plus facilement de perdre en pouvoir d'achat. Si je gagne moins, je veux avoir quelque chose en contrepartie: soit travailler à temps partiel, soit capitaliser et finir ma carrière avant l'âge nominal de la retraite.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
almuixe
almuixe
Neoprof expérimenté

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par almuixe Mar 23 Juil 2019 - 20:40
Et pour ne pas étouffer de chaleur, pour que tes enfants connaissent des campagnes où l'on entend des champs d'oiseaux et si tout le monde le fait ?

_________________
Association R.E.A.C.T – Réagir face aux Enfants et Adolescents au Comportement Tyrannique
pseudo-intello
pseudo-intello
Sage

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par pseudo-intello Mar 23 Juil 2019 - 21:05
Mathador a écrit:J'ai déjà un train de vie modeste par rapport à mes revenus (même si j'ai parfois du mal à le croire…), mais c'est pas pour autant que j'accepterai plus facilement de perdre en pouvoir d'achat. Si je gagne moins, je veux avoir quelque chose en contrepartie: soit travailler à temps partiel, soit capitaliser et finir ma carrière avant l'âge nominal de la retraite.

Exact.
J'ai un train de vie plutôt modeste, car 2000 euros, avec trois enfants, avec des soins dentaires pour ma pomme très chers et pas remboursés par la sécu ni par la mutuelle, avec toujours un imprévu par ci ou par là, ça file.
Je n'achète jamais de fringues (ça me gave), je ne me maquille pas (par choix), on sort peu (peu de budget), on part peu en vacances (peu de budget), on ne se fait pas autant plaisir sur la bouffe qu'on le voudrait (budget), honnêtement, j'en ai marre de compter tout le temps, j'en ai marre que chaque extra ait une incidence sur mon budget, et si je me satisfais finalement d'assez peu, je pense que vu ma qualification, je serais en droit d'être un peu plus insouciance ; pas flambeuse, mais pas à se dire "mince alors, j'ai dû acheter des chaussures pour les enfants, on surveille fort le budget jusqu'à la prochaine paie !".

Si on me diminue mon salaire, ou m retraite, on me file des contreparties. C'est normal.

Les robinets coupés pour les salaires, les retraites et la sécu quand l'évasion fiscale, le CICE, le train de vie des élus c'est la fête, y'en a ras-le-bol.
Phocea
Phocea
Niveau 6

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Phocea Mar 23 Juil 2019 - 21:09
pseudo-intello a écrit:
Mathador a écrit:J'ai déjà un train de vie modeste par rapport à mes revenus (même si j'ai parfois du mal à le croire…), mais c'est pas pour autant que j'accepterai plus facilement de perdre en pouvoir d'achat. Si je gagne moins, je veux avoir quelque chose en contrepartie: soit travailler à temps partiel, soit capitaliser et finir ma carrière avant l'âge nominal de la retraite.

Exact.
J'ai un train de vie plutôt modeste, car 2000 euros, avec trois enfants, avec des soins dentaires pour ma pomme très chers et pas remboursés par la sécu ni par la mutuelle, avec toujours un imprévu par ci ou par là, ça file.
Je n'achète jamais de fringues (ça me gave), je ne me maquille pas (par choix), on sort peu (peu de budget), on part peu en vacances (peu de budget), on ne se fait pas autant plaisir sur la bouffe qu'on le voudrait (budget), honnêtement, j'en ai marre de compter tout le temps, j'en ai marre que chaque extra ait une incidence sur mon budget, et si je me satisfais finalement d'assez peu, je pense que vu ma qualification, je serais en droit d'être un peu plus insouciance ; pas flambeuse, mais pas à se dire "mince alors, j'ai dû acheter des chaussures pour les enfants, on surveille fort le budget jusqu'à la prochaine paie !".

Si on me diminue mon salaire, ou m retraite, on me file des contreparties. C'est normal.

Les robinets coupés pour les salaires, les retraites et la sécu quand l'évasion fiscale, le CICE, le train de vie des élus c'est la fête, y'en a ras-le-bol.

D'accord avec toi, le problème est la répartition des richesses dans ce pays. Les élus en ont un peu rien à faire du chant des oiseaux ou des cris des affamés
almuixe
almuixe
Neoprof expérimenté

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par almuixe Mar 23 Juil 2019 - 21:42
pseudo-intello a écrit:Exact.
J'ai un train de vie plutôt modeste, car 2000 euros, avec trois enfants, avec des soins dentaires pour ma pomme très chers et pas remboursés par la sécu 
Le problème principal vient peut-être de là. Evidemment, si la santé et l'éducation ne sont pas assurées gratuitement, réduire son salaire devient nettement plus gênant. 

pseudo-intello a écrit:Les robinets coupés pour les salaires, les retraites et la sécu quand l'évasion fiscale, le CICE, le train de vie des élus c'est la fête, y'en a ras-le-bol. 
Tout à fait d'accord, mais pas sûr que cela suffise

pseudo-intello a écrit:Si on me diminue mon salaire, ou m retraite, on me file des contreparties. C'est normal. 
Bien sûr, mais je ne sais pas si on peut négocier avec la nature ainsi. 

Personnellement, je proposerais une réforme on ne peut plus simple et juste puisque c'est ainsi qu'on nous vend celle ci.   :diable:
Le montant de la retraite serait 85 à 90% du salaire médian, pour tout le monde. Le système serait lisible, soutenable (puisque lié aux salaires des actifs), et motiverait les classes supérieures à augmenter le salaire médian et donc, si je ne me trompe pas, mais les collègues de mathématiques me corrigeront, à diminuer les inégalités. 
Pour la justice sociale, si un homme en vaut un autre et que les différences de salaire sont justifiables par les différences d'utilité dans la société, pourquoi un retraité pourrait prétendre à plus qu'un autre ? 

Actuellement, cela ferait 1600 euros par retraité. Si la sécurité sociale restaurée (fini les allégements de charge qui la sape), on peut vivre décemment avec cette somme, encore plus si le logement est payé (qui devrait être bien moins cher si les pouvoirs publics n'avaient pas favorisé la bulle immobilière).
Celadon
Celadon
Demi-dieu

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Celadon Mar 23 Juil 2019 - 21:53
Et pour les retraites incomplètes, si la complète est à 1600 ????
Mathador
Mathador
Guide spirituel

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Mathador Mar 23 Juil 2019 - 21:56
pseudo-intello a écrit:
Mathador a écrit:J'ai déjà un train de vie modeste par rapport à mes revenus (même si j'ai parfois du mal à le croire…), mais c'est pas pour autant que j'accepterai plus facilement de perdre en pouvoir d'achat. Si je gagne moins, je veux avoir quelque chose en contrepartie: soit travailler à temps partiel, soit capitaliser et finir ma carrière avant l'âge nominal de la retraite.

Exact.
J'ai un train de vie plutôt modeste, car 2000 euros, avec trois enfants, avec des soins dentaires pour ma pomme très chers et pas remboursés par la sécu ni par la mutuelle, avec toujours un imprévu par ci ou par là, ça file.
Je n'achète jamais de fringues (ça me gave), je ne me maquille pas (par choix), on sort peu (peu de budget), on part peu en vacances (peu de budget), on ne se fait pas autant plaisir sur la bouffe qu'on le voudrait (budget), honnêtement, j'en ai marre de compter tout le temps, j'en ai marre que chaque extra ait une incidence sur mon budget, et si je me satisfais finalement d'assez peu, je pense que vu ma qualification, je serais en droit d'être un peu plus insouciance ; pas flambeuse, mais pas à se dire "mince alors, j'ai dû acheter des chaussures pour les enfants, on surveille fort le budget jusqu'à la prochaine paie !".

Si on me diminue mon salaire, ou m retraite, on me file des contreparties. C'est normal.

Les robinets coupés pour les salaires, les retraites et la sécu quand l'évasion fiscale, le CICE, le train de vie des élus c'est la fête, y'en a ras-le-bol.

Pour ma part je disais que mon train de vie était modeste par rapport à mes revenus, mais je n'ai pas l'impression de me priver de quoi que ce soit.
De toute façon, qu'il s'agisse de ton cas ou du mien, malgré des contingences matérielles notablement différentes, le problème sous-jacent reste le même: c'est que la valorisation de la carrière est tout juste convenable pour les agrégés, et terriblement indigente pour les autres corps, eu égard aux fonctions exercées. J'entends par « valorisation » non seulement la paye* mais également la retraite*, des vacances en plus, de plus de temps avec les enfants, etc.; ce qui pour la partie numéraire représente la "take-home pay" évoquée par Mr. Money Mustache dans son blog.
*avec également la question épineuse de la structure de la carrière, sur laquelle il y a clairement des choses à redire.
Je suis également d'accord avec ton dernier paragraphe. Que le gouvernement commence donc par arrêter d'appauvrir le pays en bradant le capital public aux copains, en autorisant le crédit conso, en laissant les transports en commun péricliter, en ayant une EN terriblement inefficace, etc.

almuixe a écrit:Personnellement, je proposerai une réforme on ne peut plus simple et juste puisque c'est ainsi qu'on nous vend celle ci.
Le montant de la retraite serait 85 à 90% du salaire médian, pour tout le monde.
Autant passer au revenu universel alors. Le problème serait alors celui de la chute du niveau de vie pour ceux qui avaient les plus gros revenus avant (mais si l'on est prévenu suffisamment en avance, cela peut se prévoir…).
Ainsi que celui de la politique migratoire.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
avatar
nigousse
Habitué du forum

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par nigousse Mer 24 Juil 2019 - 6:59
Je ne suis absolument pas d'accord avec les gens qui proposent d'augmenter le montant des HSA ( par exemple avec le plan social généré par la pseudo réforme du lycée pro ben des HSA y'en a plus, c'est déjà ric rac que chaque collègue tombe piel poil sur 18h) ou la prime PP car cela ne concerne qu'une partie des gens donc totalement inégalitaire. La seule solution, EXIGER que la réforme ne concerne que les nouveaux entrants à partir de 2025, inonder nos syndicats de mails dans ce sens, porter sur la place publique haut et fort toutes les exceptions déjà prévues: policier, gendarme, contrôleur aérien.... refuser les clopinettes qui seront proposées!!
avatar
Ramanujan974
Érudit

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Ramanujan974 Mer 24 Juil 2019 - 7:50
nigousse a écrit:Je ne suis absolument pas d'accord avec les gens qui proposent d'augmenter le montant des HSA ( par exemple avec le plan social généré par la pseudo réforme du lycée pro ben des HSA y'en a plus, c'est déjà ric rac que chaque collègue tombe piel poil sur 18h) ou la prime PP car cela ne concerne qu'une partie des gens donc totalement inégalitaire. La seule solution, EXIGER que la réforme ne concerne que les nouveaux entrants à partir de 2025, inonder nos syndicats de mails dans ce sens, porter sur la place publique haut et fort toutes les exceptions déjà prévues: policier, gendarme, contrôleur aérien.... refuser les clopinettes qui seront proposées!!

On n'est pas en état d'exiger quoi que ce soit.
Comme les autres fonctionnaires, il faut jouer sur les primes et les rémunérations accessoires.
Tout le monde ne fait pas d'HSA, n'est pas PP, n'est pas en Rep+, n'est pas dans un DOM, etc.. C'est vrai, mais le "tout le monde", ça fait 800000 personnes, et le "tout le monde" aura sûrement rien.

Dans la situation actuelle, personne ne se bat pour être prof principal, les CDE ont plutôt du mal à recruter. Je ne vois pas ce qu'il y a d'inégalitaire à augmenter la prime.
Cybele59
Cybele59
Niveau 5

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Cybele59 Mer 24 Juil 2019 - 7:53
Oui sympa pour les CPE, assistantes sociales, infirmières, prof doc, personnels administratifs...
avatar
nigousse
Habitué du forum

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par nigousse Mer 24 Juil 2019 - 8:00
A 800000 on est "pas en droit d'exiger"? Ils se gênent les inspecteurs des impôts, les douaniers, les policiers.... pour exiger et obtenir des primes conséquentes depuis 10 ans et le début du gel du point d'indice pendant que nous on braille " dégel du point d'indice, dégel du point d'indice"? Il n'y a que 30% des profs qui sont PP dans un établissement, ils font quoi les 70% qui restent? Si on veut aller sur le terrain des primes, dans ce cas passage à 1000 euros par mois de l'ISOE que TOUT LE MONDE touche, passage systématique à la HC à partir de l'échelon 9 et disparition de la classe exceptionnelle en l'intégrant dans la HC afin que tout le monde finisse à l'actuel dernier échelon de la CE. Mais j'ai l'impression que tout le monde est résigné et fataliste, tant mieux pour ceux qui "ont la chance" ( peut-on vraiment parler de chance?) d'être PP et d'avoir des HSA, les autres petits profs de base comme moi, PLP en plus, pourront aller faire la queue aux restos du cœur dans 25 ans!
Rendash
Rendash
Bon génie

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Rendash Mer 24 Juil 2019 - 8:00
Cybele59 a écrit:Oui sympa pour les CPE, assistantes sociales, infirmières, prof doc, personnels administratifs...


Je ne vois pas bien en quoi c'est le problème des enseignants.

_________________
La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 P61r



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Ramanujan974
Érudit

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Ramanujan974 Mer 24 Juil 2019 - 8:15
nigousse a écrit:A 800000 on est "pas en droit d'exiger"?

Bien sûr qu'on est en droit d'exiger !
Sauf qu'aujourd'hui on n'est pas en état ou en capacité de le faire.
Cybele59
Cybele59
Niveau 5

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Cybele59 Mer 24 Juil 2019 - 8:32
Pardon Rendash, dois-je quitter le forum? Je suis CPE, mariée avec un prof de maths, certains de mes collègues de la SDP sont à présent de ma famille. Ne s'agit-il pas d'une réforme de la fonction publique? Ne sommes nous pas fonctionnaires? J'intervenais simplement sur le fait que nous autres, les inférieurs aux profs-qui cependant travaillons dans les mêmes lieux que vous, dans le même objectif normalement, mais sans toucher heures sup et primes PP- méritons, même si ça te choque une retraite décente. C'est grâce à des réactions aussi corporatistes et étriquées que certains d'entre d'entre-vous savent s'attirer le manque de respect en général. Ta réaction me peine. Moi je vis en systémique, je bosse en systémique : heureusement que dans mon bahut on a dépassé le quant à soi.
Rendash
Rendash
Bon génie

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Rendash Mer 24 Juil 2019 - 8:41
Cybele59 a écrit:Pardon Rendash, dois-je quitter le forum? Je suis CPE, mariée avec un prof de maths, certains de mes collègues de la SDP sont à présent de ma famille. Ne s'agit-il pas d'une réforme de la fonction publique? Ne sommes nous pas fonctionnaires? J'intervenais simplement sur le fait que nous autres, les inférieurs aux profs-qui cependant travaillons dans les mêmes lieux que vous, dans le même objectif normalement, mais sans toucher heures sup et primes PP- méritons, même si ça te choque une retraite décente. C'est grâce à des réactions aussi corporatistes et étriquées que certains d'entre d'entre-vous savent s'attirer le manque de respect en général. Ta réaction me peine. Moi je vis en systémique, je bosse en systémique : heureusement que dans mon bahut on a dépassé le quant à soi.


Tu écris n'importe quoi. Notamment "dois-je quitter le forum?" et "nous autres, les inférieurs aux profs", qui sont deux conneries monumentales sorties de nulle part. Garde donc tes éventuels complexes pour toi, et contente-toi de lire ce qui est écrit plutôt que de chercher à interpréter ou à déformer, si ce n'est pas trop te demander.
Ce que je dis, c'est qu'à force de se préoccuper de tout et de tout le monde et de tout mélanger, les enseignants se font de plus en plus enfler, et ne sont jamais soutenus. En principe, nous devrions effectivement tous avoir le même but et les mêmes objectifs, et donc lutter les uns aux côtés des autres ; dans les faits, on en est très loin, dont acte. Puisqu'aucune action réellement commune n'est plus envisageable, commençons par nous battre pour notre propre pomme, afin de cesser d'être les dindons de la farce. Si une solution est trouvée pour les seuls enseignants, ça me conviendra ; l'augmentation considérable de l'ISOE évoquée plus haut est une bonne idée, de ce point de vue.

_________________
La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 P61r



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Patience et raison
Patience et raison
Habitué du forum

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Patience et raison Mer 24 Juil 2019 - 8:45
Savez vous ce qui est répondu aux personnels administratifs qui demandent une revalorisation de leur indemnitaire (hors part individuelle) ou le dégel du point d'indice?
En substance, "vous n'y pensez pas avec tous les enseignants, plus ceux qui sont en arrêt, qu'on doit payer; on ne peut augmenter personne. Pour avoir une "bonne" paie, il aut aller à l'Intérieur ou à Bercy."

_________________
Scio me nihil scire

Ambassadeur de Sparte à Byzance.
« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » — Henri Lacordaire
« Quand le droit bavarde, le citoyen ne lui prête plus qu'une oreille distraite » — Rapport du Conseil d'État de 1991, De la sécurité juridique.

"Alors n’oubliez pas : si vous voulez vraiment être productifs, apprenez à travailler avec des outils qui font gagner du temps au lieu de tout refaire à la main. Mais si votre passion, c’est de ne surtout pas utiliser de livres déjà complets, et de réécrire votre propre truc à chaque fois parce que « Je préfère utiliser mes propres outils et je n’arrive pas à utiliser ceux des autres« , alors félicitations :
Vous êtes bons pour rejoindre l’Éducation Nationale française."  Odieux ***.
Cybele59
Cybele59
Niveau 5

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Cybele59 Mer 24 Juil 2019 - 8:57
Oulala! Je ne suis pas ton élève de 1. Je sais lire et comprendre de 2. Patience et raison merci pour ton intervention. fleurs Pour les CPE quand on a demandé à être payé pour nos heures sup il y a 3 ans je dirai, un sondage a été effectué au niveau national. Quand le ministère a vu la masse financière que cela représentait nous avons eu la même réponse en substance que vous. Pour en revenir à la réforme des retraites je vais cesser de lire ce fil dans lequel les non-enseignants ne sont pas les bienvenus.
avatar
Cath
Enchanteur

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Cath Mer 24 Juil 2019 - 9:28
Rendash a écrit:
Cybele59 a écrit:Pardon Rendash, dois-je quitter le forum? Je suis CPE, mariée avec un prof de maths, certains de mes collègues de la SDP sont à présent de ma famille. Ne s'agit-il pas d'une réforme de la fonction publique? Ne sommes nous pas fonctionnaires? J'intervenais simplement sur le fait que nous autres, les inférieurs aux profs-qui cependant travaillons dans les mêmes lieux que vous, dans le même objectif normalement, mais sans toucher heures sup et primes PP- méritons, même si ça te choque une retraite décente. C'est grâce à des réactions aussi corporatistes et étriquées que certains d'entre d'entre-vous savent s'attirer le manque de respect en général. Ta réaction me peine. Moi je vis en systémique, je bosse en systémique : heureusement que dans mon bahut on a dépassé le quant à soi.


Tu écris n'importe quoi. Notamment "dois-je quitter le forum?" et "nous autres, les inférieurs aux profs", qui sont deux conneries monumentales sorties de nulle part. Garde donc tes éventuels complexes pour toi, et contente-toi de lire ce qui est écrit plutôt que de chercher à interpréter ou à déformer, si ce n'est pas trop te demander.
Ce que je dis, c'est qu'à force de se préoccuper de tout et de tout le monde et de tout mélanger, les enseignants se font de plus en plus enfler, et ne sont jamais soutenus. En principe, nous devrions effectivement tous avoir le même but et les mêmes objectifs, et donc lutter les uns aux côtés des autres ; dans les faits, on en est très loin, dont acte. Puisqu'aucune action réellement commune n'est plus envisageable, commençons par nous battre pour notre propre pomme, afin de cesser d'être les dindons de la farce. Si une solution est trouvée pour les seuls enseignants, ça me conviendra ; l'augmentation considérable de l'ISOE évoquée plus haut est une bonne idée, de ce point de vue.

Je suis d'accord.
M'étonnerait que quand une profession est augmentée, elle dise : "Mais... et les profs ?".

J'ajoute que les CPE étant payés sur la même grille, une indemnité mensuelle de 1000 euros peut parfaitement les concerner.


Dernière édition par Cath le Mer 24 Juil 2019 - 10:49, édité 1 fois
Mathador
Mathador
Guide spirituel

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Mathador Mer 24 Juil 2019 - 9:37
nigousse a écrit:Je ne suis absolument pas d'accord avec les gens qui proposent d'augmenter le montant des HSA ( par exemple avec le plan social généré par la pseudo réforme du lycée pro ben des HSA y'en a plus, c'est déjà ric rac que chaque collègue tombe piel poil sur 18h) ou la prime PP car cela ne concerne qu'une partie des gens donc totalement inégalitaire. La seule solution, EXIGER que la réforme ne concerne que les nouveaux entrants à partir de 2025, inonder nos syndicats de mails dans ce sens, porter sur la place publique haut et fort toutes les exceptions déjà prévues: policier, gendarme, contrôleur aérien.... refuser les clopinettes qui seront proposées!!
Je ne suis pas d'accord, car
1) les HSA peuvent être imposées, et tout travail imposé mérite une compensation convenable;
2) les HSA moins bien payées que les heures-postes encouragent les gestionnaires à convertir des HP en HSA (ce qui cause des MCS et des compléments de service superflus, et permet de plus facilement couper les vannes lors de la « réforme » suivante).
La revalorisation des HSA ne serait pas tellement là pour enrichir les collègues qui travaillent plus (ça c'est le miroir aux alouettes de Macrozy) mais plutôt pour inciter à une gestion convenable des enseignants et des postes.

nigousse a écrit:A 800000 on est "pas en droit d'exiger"? Ils se gênent les inspecteurs des impôts, les douaniers, les policiers.... pour exiger et obtenir des primes conséquentes depuis 10 ans et le début du gel du point d'indice pendant que nous on braille " dégel du point d'indice, dégel du point d'indice"? Il n'y a que 30% des profs qui sont PP dans un établissement, ils font quoi les 70% qui restent? Si on veut aller sur le terrain des primes, dans ce cas passage à 1000 euros par mois de l'ISOE que TOUT LE MONDE touche, passage systématique à la HC à partir de l'échelon 9 et disparition de la classe exceptionnelle en l'intégrant dans la HC afin que tout le monde finisse à l'actuel dernier échelon de la CE. Mais j'ai l'impression que tout le monde est résigné et fataliste, tant mieux pour ceux qui "ont la chance" ( peut-on vraiment parler de chance?) d'être PP et d'avoir des HSA, les autres petits profs de base comme moi, PLP en plus, pourront aller faire la queue aux restos du cœur dans 25 ans!
Il faut les deux. Revalorisation de l'ISOE et des HSA. Ainsi que des indemnités similaires (ISP profs docs, ISAE, indemnité forfaitaire CPE, etc.).

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
avatar
Bouboule
Doyen

La réforme des retraites et les enseignants - Page 22 Empty Re: La réforme des retraites et les enseignants

par Bouboule Mer 24 Juil 2019 - 9:58
nigousse a écrit:Je ne suis absolument pas d'accord avec les gens qui proposent d'augmenter le montant des HSA ( par exemple avec le plan social généré par la pseudo réforme du lycée pro ben des HSA y'en a plus, c'est déjà ric rac que chaque collègue tombe piel poil sur 18h) ou la prime PP car cela ne concerne qu'une partie des gens donc totalement inégalitaire. La seule solution, EXIGER que la réforme ne concerne que les nouveaux entrants à partir de 2025, inonder nos syndicats de mails dans ce sens, porter sur la place publique haut et fort toutes les exceptions déjà prévues: policier, gendarme, contrôleur aérien.... refuser les clopinettes qui seront proposées!!

Comme si augmenter les HSA ou la prime PP excluait le reste des revalorisations nécessaires. Le respect du travail accompli, c'est partout, si on se fout de ta poire sur les heures sup', on se fout de ta poire partout.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum