Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sapotille
Esprit sacré

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Sapotille le Lun 17 Juin 2019 - 23:27
@Volubilys a écrit:C'est "marrant", dès qu'on parle de lecture, tout de suite on a les contre-exemple rares : les sourds, les autistes... avec qui on utilise des méthodes adaptés à leur handicap.

Non, Volubilys, ce n'est pas marrant !
Je trouve que ce que dit Nasopi est extraordinaire et plein d'espoir !
Toute mon admiration va à ces pédagogues exceptionnels ... veneration
Verdurette
Verdurette
Modérateur

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Verdurette le Mar 18 Juin 2019 - 5:58
Rien de marrant, en effet, c'était une réponse à une question sur la façon dont les enfants sourds apprennent à lire puisqu'ils n'ont pas l'entrée auditive. Ce qui représente un enfant sur mille naissances, 700 par an en moyenne. Ce qui n'est pas négligeable. Et pourtant peu visible car autant on nous balance des dys et des gamins à troubles du comportement à la pelle, autant il est rare d'accueillir des élèves avec un handicap sensoriel.

Je l'ai aussi constaté avec ma fille aînée sourde et dysphasique, l'apprentissage de la lecture l'a aidée à progresser pour parler.

Ce n'est pas pour autant, évidemment,  qu'on va appliquer à des enfants entendants les méthodes utilisées pour les sourds. Encore que Borel-Maisonny soit bien utile, et qu'on ait constaté ponctuellement que certains élèves en difficulté bénéficiaient des dictées en langage parlé complété faites pour un camarade sourd.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 6:56
Déjà il y avait des guillemets, mais en plus ce n'est pas des enfants dont je parlais mais du réflexe des membre du forum après une explication sur l'apprentissage de la lecture de venir donner les contre-exemple des enfants pour qui ça ne marche pas. (et ça n'existe que pour la lecture sur le forum, vous pouvez parler maths sans que personne ne vienne vous parler des contre-exemple)

Malheureusement le taux d’illettrisme chez les sourds est très fort, et j'ai bien peur que chez les autistes non-verbaux aussi, la langue française écrite étant basée sur le langage oral (le français est une langue alphabétique) et quand ce composant manque, la lecture est un acte difficile, avec des techniques spécifiques qui nécessite des enseignants formés et un environnement scolaire adapté.

Il est vrai qu'il est très intéressant de savoir comment on peut enseigner la lecture aux sourds.
Mais on peut  aussi se poser la question pour les aveugles (le braille, ce n'est pas si simple)

Je suis très heureuse que la fille de Nasopi ait pu apprendre à parler grâce à la lecture.


Dernière édition par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 18:40, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Nasopi
Nasopi
Bon génie

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Nasopi le Mar 18 Juin 2019 - 7:59
Oui, c'était une simple question/curiosité de ma part (comme Mélisande). Les enfants sourds et les enfants autistes sont certes des exceptions, mais leur façon "bizarre" d'apprendre peut être parfois aussi une piste de réflexion pour tous les enfants (je ne parle pas là spécialement de la lecture : l'observation de mes enfants autistes m'a permis personnellement de faire évoluer certains points de ma pratique pédagogique en collège).
Verdurette, justement, c'est grâce à la méthode Borel-Maisonny que ma fille a pu apprendre à lire. Elle a été conçue pour des sourds, mais quelques PE spécialisés avec lesquels j'ai pu bavarder m'ont dit qu'elle était souvent très efficace avec les autistes aussi.


Dernière édition par Nasopi le Mar 18 Juin 2019 - 18:32, édité 1 fois

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
dorémy
dorémy
Esprit éclairé

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par dorémy le Mar 18 Juin 2019 - 14:49
Volubylis : un organisme de St Etienne propose des stages intensifs de langue des signes régulièrement pendant l'année et les vacances scolaires:
https://www.signesetformations.com/cours-langue-des-signes/langue-des-signes-calendrier-tarifs/

Une autre micro entreprise propose des stages intensifs pendant les vacances :
http://www.iconisigne.fr/

On peut y prétendre, en demandant des heures de formations et le financement du CPF (compte personnel de formation).
Mélisande
Mélisande
Neoprof expérimenté

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Mélisande le Mar 18 Juin 2019 - 17:42
Volubilys, excuse-moi si je t'ai irritée, ce n'était pas mon intention. je lis ce topic avec intérêt car l'apprentissage de la lecture m'interpelle beaucoup, et m'aide dans mon travail avec les collégiens. J'ai posé la question sur les sourds justement pour savoir quelle stratégie ils adoptaient, et j'apprends avec stupeur qu'il y a beaucoup illettrisme chez les sourds, ce que j'ignorais. Je n'ai posé ma question que par curiosité et pour apprendre, et pas du tout dans un esprit polémique. Et j'espère que vous allez tous continuer à alimenter ce topic car j'y apprends beaucoup de choses. Smile
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 18:50
désolée d'être un peu beaucoup susceptible Embarassed ...

@dorémy a écrit:Volubylis : un organisme de St Etienne propose des stages intensifs de langue des signes régulièrement pendant l'année et les vacances scolaires:
https://www.signesetformations.com/cours-langue-des-signes/langue-des-signes-calendrier-tarifs/

Une autre micro entreprise propose des stages intensifs pendant les vacances :
http://www.iconisigne.fr/

On peut y prétendre, en demandant des heures de formations et le financement du CPF (compte personnel de formation).
Merci pour ces informations. Dommage que St Etienne soit encore plus loin que Paris pour moi. Razz

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 19:18
Le sourds connaissent l'alphabet et l'utilisent mais pour pour communiquer ils trouvent des désignations spécifiques, car épeler chaque mot serait beaucoup trop long. Ils désignent quelqu'un par exemple par une particularité physique + l'initiale du prénom, c'est plus court. Ainsi, si une fille se prénomme Anne et porte les cheveux longs, elle sera représentée ("signée") par le pouce (signe du A) qui fait un mouvement de la tempe à l'épaule. Dans le cercle des gens qui la connaissent, Anne sera ainsi reconnue immédiatement. Ce peut être aussi une particularité morale, ou bien un signe de caractère.
Les élèves sourds ont du mal avec l'écrit car dans la langue des signes les articles ne sont pas utilisés, et les mots ne suivent pas le même ordre dans la phrase (exemple: au lieu de dire "je vais te voir", l'élève sourd va dire puis restituer à l'écrit "je toi aller voir".)
La langue des signes est charmante, car très visuelle et crée un contact vrai et de proximité avec l'interlocuteur. En revanche, que d'obstacles dans l'apprentissage "classique" pour un élève sourd!
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 20:50
Une de mes élèves à un frère  lourdement handicapé qui utilise la langue des signes pour s'exprimer, la maman a eu la gentillesse de venir en parler en classe, nous montrer quelques signes, nous apprendre un chanson en langue des signes ... un moment formidable (et un silence concentré impressionnant)
La semaine prochaine, je fais une activité autour de la cécité et du braille...


Dernière édition par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 21:02, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 21:01
C'est super! Ce que je préfère en langue des signes, ce sont les applaudissements - je ne parle pas de me faire applaudir  hein! Laughing - c'est visuellement très fort. Tous les mots qui se "signent"   procèdent du mime, c'est vraiment extraordinaire. C'est l'un de mes anciens élèves, sourd (très très très malentendant) inclus dans une classe, qui m'a donné envie d'apprendre un peu la LSF. Hélas comme pour toutes les langues il faut pratiquer pour ne pas oublier, et là c'est resté au point mort je le regrette. Je trouve que les échanges signés sont très riches, et surtout très sincères: point de parole, point de mensonge, le regard appuyé par le geste fait le lien et c'est merveilleux. Pour les petits c'est l'accès à un monde étrange mais très porteur.
Le braille par contre m'a toujours semblé rébarbatif (je suis un peu paresseuse) et moins enchanteur.
Pour terminer sur un clin d'oeil: ce qui m'avait amusée, c'était de constater que chez un sourd (ou très malentendant) il n'y a pas de sonnette à la porte d'entrée mais une lumière (par exemple). Eh oui!! Laughing
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 21:09
J'ai toujours trouvé le braille fascinant, mais autant j'arrive à l'écrire, autant je suis incapable de le lire, j'ai l'impression de n'avoir aucune sensibilité dans les doigts.


Dernière édition par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 21:41, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 21:17
Tu arrives à écrire le braille?! Comme je t'admire! Cela m'a toujours paru insurmontable. Quant à le lire... Ce qui m'a freinée c'est quand j'ai vu la restitution en format papier des textes traduits en braille: des kilomètres carrés! Autant dire que pour stocker "Guerre et Paix" en braille , il faut une pièce entière!!
Je comprends très bien cet engouement toutefois; et puis quand on a l'occasion de communiquer "autrement" avec les élèves, c'est tout un monde qui s'ouvre. J'aime beaucoup cela, l'opportunité de travailler avec des lycéens porteurs de handicaps - visibles ou non - m'avait été offerte dans mon précédent établissement, je l'ai saisie et jamais regrettée tant cette expérience fut riche. Des échanges pleins d'humanité, de respect, d'écoute. C'est tout simplement formidable, je suis sûre que tes élèves en redemandent!
Carabas
Carabas
Vénérable

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Carabas le Mar 18 Juin 2019 - 21:28
@zigmag17 a écrit:C'est super! Ce que je préfère en langue des signes, ce sont les applaudissements - je ne parle pas de me faire applaudir  hein! Laughing - c'est visuellement très fort. Tous les mots qui se "signent"   procèdent du mime, c'est vraiment extraordinaire.
Moi aussi. D'ailleurs, quand je dois applaudir, mon 1er réflexe est de le faire en LSF. J'ai vraiment intégré ce signe que j'aime beaucoup.
Attention, ce n'est pas vraiment du mime non plus. En cours de LSF, on a eu des exos où l'on devait mimer. Ensuite, on devait signer. Mais c'est vrai qu'une histoire racontée en LSF est très vivante, très visuelle.

Pour en savoir plus, je vous recommande Des Yeux pour entendre, d'Oliver Sacks. C'est un ouvrage très abordable et synthétique sur l'histoire des langues des signes, des sourds, de leur intégration (ou non) dans la société...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 21:48
A mon tour il faudrait que je donne des références, j'ai commencé par des livres pour enfants très bien faits, mais cela date maintenant et je n'ai plus les auteurs en tête.
Je lirai le Sacks que tu recommandes, Carabas.
J'entends par "mime" le fait qu'en LSF si le mouvement des mains n'est pas accompagné de l'expression du visage correspondante, l'interlocuteur est perdu. Tu as raison, il vaut mieux parler de "mimiques" (toutefois par exemple si tu prends le mot "détester" ça va un peu plus loin que la mimique à mon avis!)
Verdurette
Verdurette
Modérateur

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Verdurette le Mar 18 Juin 2019 - 21:51
Pour le braille, Volubilys, c'est normal, quand je lis les écrits de mon homme , je ne distingue pas les points et pourtant j'ai des petits doigts. Notre sens du toucher est bien moins développé, et la plupart des gens qui connaissent le braille sans être malvoyants le lisent avec les yeux. La plus grosse difficulté pour l'écrire est qu'on l'écrit à l'envers, de droite à gauche. Il y a aussi du braille abrégé.
Mais mon compagnon lit presque intégralement en audio maintenant. Entre l'encombrement d'un ouvrage en braille, la complication de le faire venir, et les limites du catalogue par rapport à tout ce qui existe sur le net auquel il a accès avec une synthèse vocale, le choix est vite fait. L'ordinateur a révolutionné l'apprentissage des malvoyants, notamment en permettant de remettre aux enseignants un travail  imprimé aisément lisible. Après l'école spécialisée, mon compagnon a tenté le lycée "normal" fin des années 70, pas mal de professeurs ne liaient pas ses devoirs en braille. Pour les contrôles, il avait  pour "secrétaire" un élève d'une classe inférieure, c'était vraiment du bricolage.

D'après lui, le braille étant alphabétique, c'est très simple en comparaison des problèmes des sourds.

Un problème se pose toutefois pour "imaginer" quand on est aveugle de naissance.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 21:54
Edit : Message croisé. J'espère ne pas avoir écrit de grosses bêtises.

@zigmag17 a écrit:Tu arrives à écrire le braille?! Comme je t'admire! Cela m'a toujours paru insurmontable. Quant à le lire... Ce qui m'a freinée c'est quand j'ai vu la restitution en format papier des textes traduits en braille: des kilomètres carrés! Autant dire que pour stocker "Guerre et Paix" en braille , il faut une pièce entière!!
Je comprends très bien cet engouement toutefois; et puis quand on a l'occasion de communiquer "autrement" avec les élèves, c'est tout un monde qui s'ouvre. J'aime beaucoup cela, l'opportunité de travailler avec des lycéens porteurs de handicaps - visibles ou non - m'avait été offerte dans mon précédent établissement, je l'ai saisie et jamais regrettée tant cette expérience fut riche. Des échanges pleins d'humanité, de respect, d'écoute. C'est tout simplement formidable, je suis sûre que tes élèves en redemandent!
J'utilise une tablette, une réglette et un poinçon.
dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Tablette-4341b
Ce n'est pas très compliqué à condition de ne pas regarder ce que l'on fait. (moi, ça m'embrouille)
Il faut savoir que l'on lit de gauche à droite mais que l'on écrit de droite à gauche, à l'envers... pas simple comme gymnastique.

On n'utilise pas le braille pour lire des livres. Pour l'accès à la littérature, aux livres, on passe par des livres audio.
Lire/écrire le braille sert beaucoup au quotidien pour noter sur les emballages ce qu'il y a dedans par exemple...
Il existe des périphériques pour ordi qui affichent en braille (plage braille), souvent couplé à la synthèse vocale.
dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 800px-Plage-braille-Alva
Plage braille

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 22:09
L'ordi, je connais. L'une de mes élèves l'utilisait. D'ailleurs, j'ai toujours trouvé assez magique le fait de voir restituées en noir sur l'écran les phrases qu'elle saisissait en braille sur son clavier! La tablette pas contre, je ne l'ai jamais vue et je n'ai rencontré personne qui l'utilise.
Et puis c'est vrai, j'avais oublié les livres audio!! Honte à moi! Embarassed


Dernière édition par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 22:44, édité 1 fois
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 22:12
La tablette c'est top pour s'initier je trouve, et puis c'est pas cher! Razz

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 22:24
Peut-être que j'essaierai un jour, il me faudra une vraie motivation. Pour la LSF, c'est l'envie de communiquer avec des élèves adorables et friands d'échanges qui m'avait poussée à essayer d'en apprendre au moins les rudiments. L'écriture braille me semble avoir un enjeu moins important pour les échanges, dans la mesure où l'on peut parler sans problème à une personne malvoyante. L'élève dont j'ai parlé était une grande bavarde, et je n'ai jamais ressenti le besoin profond d'apprendre le braille pour échanger avec elle. Et puis il faut dire que le monde des malentendants ou sourds profonds est très particulier et c'est à nous d'y entrer car l'inverse est beaucoup plus compliqué. Apprendre la langue des signes est le B.A.BA pour échanger avec eux. Si je ne l'avais pas fait, j'aurais eu l'impression de rater quelque chose ou pire, de rater des élèves dans leur identité et même leur intégrité. Mais tout apprentissage est bon à prendre, je le sais! (clin d'oeil à la tablette!)
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mar 18 Juin 2019 - 22:49
Moi je m'intéresse à ça par pur curiosité...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par zigmag17 le Mar 18 Juin 2019 - 22:54
La curiosité, c'est la vie!! dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 1482308650
dorémy
dorémy
Esprit éclairé

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par dorémy le Mer 19 Juin 2019 - 0:22
Je vous conseille à mon tour Le Cri de la Mouette, d'E Laborit. Récit autobiographique d'une sourde de naissance. Les chapitres sur l'apprentissage de la lecture, l'interdiction du signe dans les classes, sont très enrichissants !
Volubilys
Volubilys
Grand sage

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Volubilys le Mer 19 Juin 2019 - 6:40
Je suis quelqu'un de très naïf. C'est très récemment que j'ai découvert l’opprobre entourant la LSF et j'ai bien du mal à en comprendre la raison, c'est comme si on interdisait les fauteuils roulants à mes yeux...

Sinon, on est complètement hors sujet là (mais c'est pas grave, c'est très intéressant). Razz

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Verdurette le Mer 19 Juin 2019 - 8:24
L'interdiction de la LSF avait pour prétexte de ne pas isoler les sourds et malentendants, et aussi qu'ils soient "comme tout le monde", qu'ils oralisent. Mais pourquoi valoriser un  enfant bilingue français anglais (ou autre langue étrangère) et pas un enfant bilingue français / LSF ? Pouvoir communiquer avec les entendants est gratifiant, certes, mais épuisant.   La LSF seule isolerait, la LSF en plus est enrichissant.

Pour ce qui est d'être "comme les autres", c'est délicat et complexe. Mon compagnon déteste le mode "ayez pitié d'un pauvre aveugle", mais il connait aussi ses limites, il a besoin d'accompagnement quand il est seul en gare par exemple, sur le quai du RER il doit demander où va le train puisqu'il n'y a que des affichages. La canne ou le chien-guide signalent aussi aux autres qu'il ne les voit pas, et c'est nécessaire.   Cela dit, quand il le peut, il évite de préciser qu'il est non-voyant. J'attrape au passage le menu que  lui tend le serveur étonné qu'il ne le prenne pas, les gens doivent se demander pourquoi nous ne faisons pas un pas sans être "main dans la main"...
J'avais été en revanche étonnée de voir une émission présentant une petite fille aveugle et sa mère :  la petite avait des prothèses oculaires, cela n'a aucune utilité pour la vision mais c'est plus agréable à voir pour les copains d'école, en classe elle faisait tout comme tout le monde avec un ordinateur, mais en récréation sa mère avait décrété qu'elle se passerait de canne "pour être comme tout le monde", certes, elle pouvait se déplacer dans l'école, mais elle restait dans un coin sans pouvoir jouer, et là, c'est dommage.

Mais bon, on est parti très loin du sujet.

Sinon, la plage Braille, ça sert à vérifier son orthographe puisque la synthèse vocale lira par exemple  "avais", "avait" et "avaient" de la même façon. Et c'est horriblement cher, comme les synthèses vocales de bonne qualité et les logiciels de dictée vocale. Ces deux dernières se démocratisent toutefois.
Prettylou
Prettylou
Je viens de m'inscrire !

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Effectivement

par Prettylou le Mar 25 Juin 2019 - 13:08
@henriette a écrit:Question : est-il possible que cette appellation de "dyslexie de lecture" soit un autre nom donné, pour simplifier, à la dyslexie phonologique, pour l'opposer à la dyslexie de surface ?

Effectivement un de mes élève Dyslexique-Dysorthographique Phonologique n'a été diagnostiqué qu'en fin de CE2 car il compensait jusqu'alors son trouble par une voie lexicale efficiente. La dyslexie ne s'est vu qu'une fois que l'enfant travaillait avec un vocabulaire plus poussé et lors des production écrite (la copie simple en travaille d'écriture ne révélant pas non plus de dysorthographie). Ce genre de trouble est me semble t'il plus présent chez les élève à QI haut ou trés haut. L'élève en question en CM2 a un niveau trés bon mais peut faire des fautes de phonologie telles que "Blanisphère" pour planisphère ou "j'ajète" pour j'achète...


Dernière édition par Prettylou le Mar 25 Juin 2019 - 14:30, édité 1 fois (Raison : fautes)
Cathy
Cathy
Fidèle du forum

dyslexie de lecture et orthopédagogue. - Page 2 Empty Re: dyslexie de lecture et orthopédagogue.

par Cathy le Mar 25 Juin 2019 - 22:02
Bonsoir,

Les distinctions dyslexie phono et autres ne sont plus valables aujourd’hui. Une « dyslexie de lecture » n’a aucun sens. Les orthopédagogues sont nombreux au Canada et ils ont pour principal objectif de retravailler les apprentissages scolaires en utilisant des méthodes et approches différentes.
Pour en revenir au post initial, le bilan orthophonique permet justement de savoir si ce sont les processus cognitifs nécessaires à l’apprentissage de la lecture qui sont peu efficients ou bien s’il s’agit d’un « mauvais apprentissage » de la lecture.
Enfin, un trouble spécifique de l’apprentissage de la lecture ne peut être diagnostiqué qu’en entrée de CE2 au plus tôt. Avant,
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum