Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
chmarmottine
Doyen

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par chmarmottine le Sam 18 Avr - 14:48
@TFS a écrit:Bonjour à tous,

Je m'interroge sur comment terminer l'année... et quelles notions aborder. Ce programme, déjà infaisable sans crise sanitaire, est définitivement impossible à boucler.
En ce qui me concerne, la suspension des cours a commencé le 12 mars et devrait se terminer le 31 mai (lycée AEFE). Je termine la 4ème période la semaine prochaine et, après deux semaines de vacances, ne reprendrais les cours de "continuité pédagogique" que le 11 mai. Nos vacances d'été seront le 30 juin, mais les 1ères auront surement un arrêt anticipé pour passer leurs oraux de français. Bref il me restera 6 semaines, un peu plus que d'habitude, mais on "avance" moins vite... (même si je suis plutôt satisfait de "l'assiduité" de mes élèves, qui font à peu près autant de DM que d'habitude...).

Mon groupe de 25 élèves est très hétérogène, mais, le conseil de classe du second trimestre étant passé, ils savent tous s'ils gardent la spé (17 d'entre eux) ou si ils vont prendre l"option complémentaire (5 ou 6). Ils sont donc plutôt motivés.

Pour les vacances je les redirige sur le site du CNED 'ma spé Maths" pour se consolider (dérivations et suites, c'est bouclé et bien boucle, mais on ne sait jamais...) et sur "Mathenpoche - 2nde" pour faire des révisions préliminaires de géométrie vectorielle car J'ai décidé de traiter en priorité produit-scalaire (et oui, pas encore fait...) et ses applications en mai, à la manière de l'ancienne 1ère S, en un seul "gros" chapitre"... (faisable en 3 semaines en présentiel, mais à distance moins sûr, vous en pensez quoi ?).

Il me restera ensuite toutes les probas (conditionnelles et VA) et la fonction exponentielle... vous feriez une croix sur quoi ? (en sachant, qui plus est que si on déconfine en juin, on risque de diviser les horaires par deux...).

J'imagine ne pas être du tout seul face à ces problématiques et une préconisation du COR ou des IPR sur des allégement de programme pour cette année ou pour la Terminale seraient les bienvenues (et quiconque à des fuites sur ce point aura toute ma gratitude !).

J'ai un Conseil d'enseignement lundi, et aimerait d'ors et déjà proposer un volume d'heures "de rattrapage/AP" pour la spécialité en Terminale (nous devrions avoir ces moyens ici... en France, je sais que c'est quasiment totalement irréalisable...). Je chiffrerais cela à 1 ou 2H semaine pour la première période... 12 HSE... soit les trois semaines de cours qui me manque !

Bref, tout conseil éclairé est le bienvenu !

En espérant que vous allez tous au mieux.

Ici, je suis complètement perdue et désemparée sur la conduite à tenir. J'en suis au même point que toi ou presque. En début d'année, j'ai fait les équations cartésiennes de droites pour compléter le programme non fait de 2de. Par rapport à toi, il me manque les sommes de termes et ... quasiment tout python ...
Les cours à distances reprennent pour moi ce lundi et je ne sais pas du tout comment je vais m'y prendre.
VinZT
VinZT
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par VinZT le Sam 18 Avr - 15:15
Avec les grèves de début d'année, en Martinique, je n'ai quasiment pas fait cours normalement depuis mi-janvier …

Ce que j'ai fait en classe :
- suites (sans variations, ni limites ni sommes)
- second degré (sans l'aspect fonctionnel)
- dérivation
- probabilités conditionnelles
- fonctions usuelles (second degré + trigono)
- début du produit scalaire

Ce que j'ai fait à distance (vidéos + poly) :
- fin du produit scalaire
- exponentielle

Ce qu'il me reste à faire :
- fin des suites (variations, sommes, limites)
- droites et cercles
- variables aléatoires
- tout python

Je n'ai fait aucun approfondissement et très peu de démonstrations (faire des applications directes du cours suffit déjà à mettre la moitié de la classe en PLS).

À choisir, je ferais l'impasse sur les droites, cercles et python …
Je vais quand même essayer de préparer des trucs dessus, mais plus par conscience professionnelle qu'autre chose.

Il me semble que l'essentiel pour des élèves qui vont en terminale est de s'assurer d'un minimum de savoir-faire : dériver, étudier les variations d'une fonction, calculer des termes de suites, faire et utiliser des arbres pondérés, résoudre des équations et inéquations du second degré. La géométrie me paraît peut-être plus « sacrifiable » dans le sens où finalement le produit scalaire et les équations cartésiennes sont vues dans l'espace en terminale, mais il n'y a pas vraiment de suivi du programme de première dans ce domaine. Autant découvrir le produit scalaire directement en dimension 3, ce n'est pas plus méchant.
De toutes façons, on va ramer comme des galériens en terminale car le programme d'analyse et de probas est très dense, et l'épreuve de bac se déroulera (si j'ai bien compris) au printemps. Reste bien sûr le gag du GranToral dont au sujet duquel je refuse de me faire des nœuds au cerveau pour l'instant.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Furby
Furby
Niveau 9

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Furby le Sam 18 Avr - 16:44
Je commence les fonctions trigonométriques. Après ça, il me restera les applications du produit scalaire (Al-Kashi, théorème de la médiane), variables aléatoires et loi de probabilités, espérance-variance-écart-type, et les cercles et paraboles (étude géométrique, j'ai traité le second degré d'un point de vue algébrique).
Je devrais boucler donc d'ici la fin de l'année (sauf l'algo, quasiment rien fait), du moins avec ceux qui suivent à distance.

Evidemment, difficile de mesurer ce qui est acquis ou pas. Nous sommes en continuité pédagogique depuis le 9 mars ici, et je ne sais pas si on rouvrira car l'épidémie ne fait que commencer. Je fais quasiment comme d'habitude : j'envoie une activité d'introduction, le cours, une fiche d'exercices en tous genres. Ils doivent me renvoyer l'activité et une sélection d'exercices, la plupart le fait mais je vois bien que ce n'est pas toujours du travail personnel. Certains me posent des questions via pronote et je réponds. Je les ai évalués deux fois par QCM mais là aussi les résultats sont douteux. Disons que ça les contraint à ne pas se croire en vacances.
De toute façon, je suivrai en terminale ceux qui gardent la spé et ceux qui prendront math exp (on n'a qu'une classe chez moi), je laisse à d'autres ceux qui prendront math complémentaires. Donc je ne m'inquiète pas plus que ça, je saurai où j'en suis resté l'an prochain.
Furby
Furby
Niveau 9

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Furby le Sam 18 Avr - 16:49
@chmarmottine a écrit:
... En début d'année, j'ai fait les équations cartésiennes de droites pour compléter le programme non fait de 2de. ...

Moi aussi j'ai fait les équations cartésiennes avant la fermeture du lycée, heureusement car c'est un gros morceau. Mais je te rappelle à leur décharge que ce n'était pas au programme de seconde l'an dernier (encore l'ancien programme).
avatar
chmarmottine
Doyen

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par chmarmottine le Sam 18 Avr - 16:53
@Furby a écrit:
@chmarmottine a écrit:
... En début d'année, j'ai fait les équations cartésiennes de droites pour compléter le programme non fait de 2de. ...

Moi aussi j'ai fait les équations cartésiennes avant la fermeture du lycée, heureusement car c'est un gros morceau. Mais je te rappelle à leur décharge que ce n'était pas au programme de seconde l'an dernier (encore l'ancien programme).

Oui, c'est justement parce que ce n'était pas au programme en 2de que je l'ai fait !!!!
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Moonchild le Sam 18 Avr - 18:48
@Furby a écrit:
@chmarmottine a écrit:
... En début d'année, j'ai fait les équations cartésiennes de droites pour compléter le programme non fait de 2de. ...

Moi aussi j'ai fait les équations cartésiennes avant la fermeture du lycée, heureusement car c'est un gros morceau. Mais je te rappelle à leur décharge que ce n'était pas au programme de seconde l'an dernier (encore l'ancien programme).

Même s'il n'y avait pas eu l'épidémie de covid, on était plombé dès le départ par les lacunes de l'ancien programme de seconde : les équations cartésiennes étaient effectivement le plus gros bloc manquant, mais on doit aussi y ajouter les propriétés algébriques de la racine carrée, la définition de la valeur absolue, les variations des fonctions racine carrée et cube, la variance et l'écart type en statistique (du coup, ça prend plus de temps l'année suivante pour expliquer la variance et l'écart type des variables aléatoires)... mis bout-à-bout, ça fait finalement pas mal d'heures de cours mobilisées pour combler les trous "officiels" dans les prérequis des élèves.
Cette année de transition ne pouvait pas se dérouler convenablement et il est pédagogiquement incompréhensible qu'aucun aménagement temporaire n'ait été prévu ; cela dit, dans mon lycée, compte tenu de l'impossibilité constatée de terminer l'ancien programme de seconde et vu que le profil des élèves n'évolue pas vers le haut, il est prévisible que même en temps normal le nouveau programme ne sera pas davantage bouclé et que les problèmes de cette année de transition se reconduiront d'année en année tant que cette réforme sera appliquée.

Concrètement, durant les trois premières semaines de travail à distance (sans classe virtuelle, uniquement avec des envois de documents écrits), j'ai très lentement bouclé l'étude des suites géométriques (j'avais donné les formules explicites in extremis avant la fermeture, il me restait les variations et les sommes) et j'ai enchaîné sur quelques exercices faisant le tour du chapitre (un peu de contextualisation, un peu de suites associées pour ceux qui garderont la spé, un tout petit peu d'algorithmique). Pour la "rentrée" à distance, je crois que je vais traîner encore un peu sur ce chapitre essentiel en leur envoyant des exercices tirés des spécimens de sujets d'E3C.
Après ça, il me restera la trigo, les variables aléatoires, l'exponentielle et tout le produit scalaire ; même en reprenant les cours le 11 mai en classe entière jusqu'au 4 juillet, je suis à peu près sûr que ça ne serait pas faisable.
Pour la trigo, à mon grand regret, c'est plié : ce chapitre ne figure pas au programme de l'épreuve de spé de terminale donc il va passer en dernier, voire carrément à la trappe (et puis, sans interaction directe, je ne vois pas comment je pourrais expliquer ce chapitre qui repose sur beaucoup de "gesticulations" autour des figures gribouillées au tableau). Par conséquent, tout un pan du produit scalaire s'effondre et je vais certainement me restreindre à la partie analytique (je n'étais déjà pas convaincu de la pertinence des applications géométriques dans le contexte actuel, l'essentiel pour la terminale étant de préparer les raisonnements avec les vecteurs normaux et équations cartésiennes qui se transposent des droites aux plans).
Pour les variables aléatoires, je ne suis pas très à l'aise avec l'introduction à distance : en soi ce n'est pas le chapitre le plus difficile, mais il débute par une phase de formalisation (définition et notations) qui, bien que quasi naturelle pour les élèves qui ont acquis une certaine logique mathématique, risque de passer assez mal auprès d'une bonne partie de mon public si je ne peux pas l'enrober du baratin habituel.
J'ai le même problème, en plus grave, avec l'exponentielle : sa définition est trop abstraite pour être balancée brutalement et, là encore, le début de chapitre nécessite beaucoup de baratin pour faire passer la pilule (je me base ici sur l'expérience de la terminale, pour des élèves de première ça va être encore plus dur).

Je ne m'inquiète pas pour les élèves qui prendront maths complémentaires : cette option est bidon et, à moins que les inspecteurs ne cafouillent encore dans le cadrage de la conception des sujets d'E3C (de la même manière qu'avec ceux de première cette année), tout s'arrangera à la fin.
En revanche, le programme de spécialité pour l'épreuve de terminale en mars me paraissait déjà trop lourd avant le confinement alors, maintenant, il me semble évident que nous ne seront pas en mesure de trouver par nous-mêmes des solutions et qu'il est indispensable que des aménagements soient officiellement proposés avant la rentrée de septembre. Malheureusement, notre inspection a démontré depuis de nombreuses années qu'elle est en dessous de tout et que, lorsqu'elle sort de son mutisme et de sa posture de déni, elle ne produit que du vent donc je n'espère plus rien de ce côté.
De plus, avec cette affaire de réouverture des établissements à partir du 11 mai, toute notre énergie sera employée à gérer les difficultés de court terme et nous n'aurons même pas le temps de réfléchir sérieusement à l'organisation de l'année prochaine et je ne parle pas là des mesures sanitaires (qui ne relèvent pas vraiment de notre compétence même s'il est indispensable que nous soyons consultés sur la faisabilité concrète de ce qui sera proposé) mais simplement des questions pédagogiques : sans un mouvement massif d'enseignants faisant état de l'impossibilité de tenir les échéances pour l'épreuve de terminale, on peut craindre qu'il n'y ait aucune véritable réaction de nos inspecteurs.
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Pat B le Sam 18 Avr - 19:02
Ben on a été incroyablement efficaces dans mon lycée, quand je vous lis...
J'avais la chance d'avoir un groupe relativement scientifique, même si la moitié arrêtent les maths l'an prochain (ils visent médecine ou véto).
On a fait, en 5 semaines de confinement (on est la dernière zone, tout juste vacances) les VA et la fonction exponentielle (et consolidation des sommes des termes  d'une suite).
Quand je dis "on"... c'est ce qu'on a proposé. certains élèves ont clairement décroché, mais ils étaient déjà en bonne voie de décrochage avant, et pour eux je considère qu'à distance, je ne peux pas grand-chose.
Il nous reste à consolider un peu l'expo (quelques exercices de modélisation, d'études de fonction plus complexe), puis les équations de droite, de cercle, bref toute la géométrie repérée. Et les fonctions trigo.
On a décidé qu'on mettait la priorité sur les fonctions trigo (pour ceux qui feront les complexes l'an prochain), et qu'on garde la géométrie repérée pour la fin. Je précise qu'on n'avait pas beaucoup approfondi le produit scalaire, non plus (ils ont tellement de lacunes en géométrie plane, liées aux réformes du collège, qu'on ne sais plus trop quoi traiter dans ce chapitre sans larguer tout le monde).
Mais donc, ce programme, en tenant compte qu'on va continuer les cours plus tard que d'habitude, on va plus ou moins le finir... En restant sur l'essentiel.
(Je précise que notre cde ne croit pas une seconde qu'on va réellement reprendre, et nous dit de nous attendre à faire cours à distance jusqu'à fin juin, en acceptant le décrochage progressif de nos élèves)
Mathador
Mathador
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Mathador le Sam 18 Avr - 19:43
@Moonchild a écrit:Je ne m'inquiète pas pour les élèves qui prendront maths complémentaires : cette option est bidon et, à moins que les inspecteurs ne cafouillent encore dans le cadrage de la conception des sujets d'E3C (de la même manière qu'avec ceux de première cette année), tout s'arrangera à la fin.
Il me semble qu'il n'y a pas d'E3C prévu pour maths complémentaires (ni pour maths expertes).

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
VinZT
VinZT
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par VinZT le Sam 18 Avr - 19:53
Oui maths complémentaires et maths expertes, c'est la note de bulletin seulement, autant dire que ça comptera entre rien et pas grand chose : moins de 1 % du total du bac.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Moonchild le Sam 18 Avr - 20:10
@VinZT a écrit:Oui maths complémentaires et maths expertes, c'est la note de bulletin seulement, autant dire que ça comptera entre rien et pas grand chose : moins de 1 % du total du bac.

Je ne sais pas pourquoi, je croyais qu'il y avait une épreuve à la façon des E3C en fin de terminale pour tenter de fixer un vague cadre national ; en fait, pour ces deux options, il n'y aurait donc finalement aucun impératif de programme.
Pour les maths complémentaires, il faudra juste acheter la paix sociale en faisant semblant de parler de maths ; quant à l'option maths expertes, elle ne signifiera rien en elle-même puisqu'on pourra l'arranger à sa convenance en fonction du public et même se contenter d'en faire la moitié du programme (ou d'y ajouter des compléments sur ce qui n'aura pas eu le temps d'être fait en première, comme la trigo dans mon cas).
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Badiste75 le Sam 18 Avr - 21:46
A mon avis, le programme de maths expertes peut être bouclé. Ce n’est absolument pas le cas pour les maths complémentaires! Il est pratiquement aussi lourd que celui de Première mais avec une heure de moins. Il faudrait 4h a minima (et même 5h si on veut bien le faire). Celui de spé me paraît compliqué et à mener au pas de charge mais moins que celui de maths complémentaires (et plus que celui de maths expertes).
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Moonchild le Sam 18 Avr - 23:21
@Badiste75 a écrit:A mon avis, le programme de maths expertes peut être bouclé. Ce n’est absolument pas le cas pour les maths complémentaires! Il est pratiquement aussi lourd que celui de Première mais avec une heure de moins. Il faudrait 4h a minima (et même 5h si on veut bien le faire). Celui de spé me paraît compliqué et à mener au pas de charge mais moins que celui de maths complémentaires (et plus que celui de maths expertes).

Sur le papier, le programme de maths complémentaire est délirant compte tenu du volume horaire, mais cette option est dès le départ une arnaque bricolée pour corriger l'incohérence d'une réforme qui oblige à abandonner une spécialité en terminale (ce qui pose un dilemme à ceux qui veulent faire médecine ou bio) et pour gérer des flux d'élèves qu'on n'a pas eu le courage d'orienter convenablement et à qui on va essayer de faire croire pendant une dernière année de lycée qu'on va leur donner des bases suffisantes pour les études supérieures qui utilisent les maths comme outil. D'ailleurs, la présentation avec les "thèmes d'étude" est la preuve que c'est du pipeau et qu'on attend de nous un vaste brassage d'air ; et comme c'est une option, il va falloir surnoter pour éviter de perdre tout le monde donc on va rester au niveau des pâquerettes. A mon avis, il vaut mieux éviter de prendre cette plaisanterie au sérieux.

La programme de maths expertes est peut-être faisable si le public s'y prête mais j'ai quand même du mal à évaluer le temps nécessaire car, pour une heure de plus, je trouve qu'il se disperse vraiment davantage que l'ancien programme de spé de TS sans que les attendus ne me paraissent clairement fixés (par exemple, la partie arithmétique reste classique mais la capacité "résoudre des équations diophantiennes simples" est plutôt vague sur le degré d'approfondissement - c'est sans doute voulu, la définition de la "simplicité" étant renvoyée à l'échelon local).
Sans que ce soit une complète nouveauté, dans ce programme les matrices sont encore davantage rattachées aux graphes (que je n'ai jamais vraiment pratiqués car il n'y a pas de ES dans mon lycée donc j'évalue mal la difficulté et le temps nécessaire ; il me semble toutefois que c'est ici plus ambitieux que ce qui se faisait en TES) et aux chaînes de Markov ; j'ai l'impression peut-être erronée que ça implique d'aller plus loin dans une approche avec laquelle je ne suis déjà pas très à l'aise car, sous prétexte de proposer des "problèmes", elle me paraît combiner prématurément les difficultés des probas et des suites tout en survolant les matrices et en restant en fin de compte à la surface des choses. Si on veut être vraiment rigoureux sur cette partie, je crains qu'on risque assez vite de s'enliser.
Quant à la partie sur les nombres complexes, elle est quand même plus consistante que ce qui se faisait en terminale S : formule du binôme, ensemble des nombres de module 1, formules d'Euler et de Moivre, les racines n-ième de l'unité auquel s'ajoute la partie sur polynômes et racines. En soi, tout ça est très intéressant, mais ça se disperse et je ne suis pas sûr d'avoir le temps de tout faire correctement passer à des élèves qui, même pour les meilleurs de mon lycée, ont en réalité des bases fragiles (cela fait plusieurs années que, sauf de très rares exceptions, la technicité a été perdue mais j'ai observé dans ma première G  une chute supplémentaire des capacités d'abstraction et j'ai l'impression que les meilleurs élèves ont en gros atteint en fin de deuxième trimestre la maturité mathématiques d'une bonne seconde d'auparavant mais pas tellement plus).
Et là aussi, pour ne pas dégoûter les élèves, il va falloir noter large et probablement en rester à la surface de certaines notions ; en l'absence d'un cadre national, le contenu et les exigences de cette option vont inévitablement beaucoup varier selon les établissements.
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Badiste75 le Sam 18 Avr - 23:43
Tu as complètement raison Moonchild. J’enseigne la spé de TS actuelle depuis deux ans et je ne me battrai pour continuer via maths expertes. Quant à Maths complémentaires encore moins. Finalement on arrive désormais à faire avec des programmes de lycée tous infaisables et donc sans possibilité de « compensation » comme c’était parfois jouable jadis quand un programme de 1S ou de 1ES était trop lourd par exemple. Mais peut-être que ce qui a changé c’est que ce n’est peut-être plus important de le boucler. C’est pour moi un gros souci : je pense qu’il vaudrait mieux des programmes moins ambitieux mais qu’on puisse terminer dans de bonnes conditions que le contraire. Au moins le professeur qui récupérerait les élèves saurait ce qui a été fait. Cette hypothèse est désormais on ne peut plus mise à mal dans la pratique. Il sera difficile aux profs du supérieur de savoir ce qui a été vu en maths complémentaires par exemple et le profil des élèves sera extrêmement varié. Bon courage aux collègues du supérieur pour qui c’était déjà bien difficile!
avatar
Bouboule
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Bouboule le Dim 19 Avr - 11:27
En maths complémentaires et en maths expertes, vu le peu de pression en termes de notation, je me demande si le prof va choisir ce qui lui plaît ou s'il va choisir ce qui lui semble le plus utile pour le post-bac (mais là, ça risque d'être assez hétérogène).
Dans mon lycée, il n'y a a priori pas de pertes d'heures entre 1ère et terminale car les deux groupes de maths complémentaires vont être compensés par deux groupes de maths expertes, il n'y a quasi aucun abandon total des maths sur les voeux du CC du 2è trimestre (donc comme la spé = 6h, ça limite la casse mais c'est quand même évidemment nettement moins de maths qu'actuellement avec TS/TES).
Par contre, moins de voeux maths pour la spé de 1ère et je me demande quelle va être la conséquence du confinement sur les choix de spé 1ère.
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Badiste75 le Dim 19 Avr - 14:29
Je viens de relire le programme de maths complémentaires et notamment son préambule.
Voici ce que j'en retiens : approche par thèmes d'études, deux à quatre semaines sur chaque thème, tous les thèmes sont à traiter. Les problèmes proposés par les thèmes d'étude ne sont que des exemples. J'en déduis donc la façon de travailler suivante : cours en classe inversée (mais totalement, aucune explication de la leçon en classe!) et travaux de groupes toute l'année (en fonction des profils des élèves on ne donnera pas forcément les mêmes problèmes!) Aucun exercice technique pour asseoir les bases pendant l'année pour qu'ils sachent faire seuls les problèmes. Aucune IE, aucun DST (éventuellement des DM facultatifs...). De toute façon il n'y a pas d'examen.
On "balance le cours" à étudier à la maison et en classe on applique directement dans les problèmes. Le prof ramasse et note le travail de groupe en mettant éventuellement une note variable en fonction de l'investissement de chacun pendant la séance (et hors la séance).
A la fin, il ne restera pas grand chose puisque c'est le prof qui aura aider les élèves toute l'année et qu'ils ne se seront pas vraiment entrainés. Mais ils auront "vu" l'intérêt des maths pour leur poursuite d'études. Ce ne sera pas trop discriminant du coup par rapport à ceux qui n'ont pas suivi l'option puisqu'ils auront vu des choses mais n'auront pas retenu grand chose.
Bref, je ne vois que ça.
On peut imaginer un peu la même chose pour maths expertes même si une approche plus classique parait là envisageable car programme moins dense et élèves meilleurs (et que les prépa considéreront que c'est maitrisé).
avatar
Bouboule
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Bouboule le Dim 19 Avr - 15:10
Maths expertes dans les gros lycées des capitales régionales, ça va pulser pour la préparation aux CPGE.
Pour maths complémentaires, bouteille à l'encre.
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Not a Panda le Dim 19 Avr - 15:48
@Badiste75 a écrit:Je viens de relire le programme de maths complémentaires et notamment son préambule.
Voici ce que j'en retiens : approche par thèmes d'études, deux à quatre semaines sur chaque thème, tous les thèmes sont à traiter. Les problèmes proposés par les thèmes d'étude ne sont que des exemples. J'en déduis donc la façon de travailler suivante : cours en classe inversée (mais totalement, aucune explication de la leçon en classe!) et travaux de groupes toute l'année (en fonction des profils des élèves on ne donnera pas forcément les mêmes problèmes!) Aucun exercice technique pour asseoir les bases pendant l'année pour qu'ils sachent faire seuls les problèmes. Aucune IE, aucun DST (éventuellement des DM facultatifs...). De toute façon il n'y a pas d'examen.
On "balance le cours" à étudier à la maison et en classe on applique directement dans les problèmes. Le prof ramasse et note le travail de groupe en mettant éventuellement une note variable en fonction de l'investissement de chacun pendant la séance (et hors la séance).
A la fin, il ne restera pas grand chose puisque c'est le prof qui aura aider les élèves toute l'année et qu'ils ne se seront pas vraiment entrainés. Mais ils auront "vu" l'intérêt des maths pour leur poursuite d'études. Ce ne sera pas trop discriminant du coup par rapport à ceux qui n'ont pas suivi l'option puisqu'ils auront vu des choses mais n'auront pas retenu grand chose.
Bref, je ne vois que ça.
On peut imaginer un peu la même chose pour maths expertes même si une approche plus classique parait là envisageable car programme moins dense et élèves meilleurs (et que les prépa considéreront que c'est maitrisé).

Ce que tu décris là a l'air franchement en-dessous des exigences qu'on pourrait avoir actuellement en TES. Avec un tel fonctionnement, on ne peut plus vraiment croire que HGGSP/SES/MathsComp en terminale équivaut à une TES (sans option maths).
VinZT
VinZT
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par VinZT le Dim 19 Avr - 16:00
En tout cas, si cet enseignement m'écherrait (je ne suis pas demandeur) ce n'est sûrement pas comme ça que je l'envisagerais.
Tant pis pour les « thèmes ». Et tant pis si tous ne sont pas traités.
Je ne suis pas cueilleur de fraises et n'ai aucune passion pour le saupoudrage d'édulcorant dessus.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Pat B le Dim 19 Avr - 16:03
@Badiste75 a écrit:Je viens de relire le programme de maths complémentaires et notamment son préambule.
Voici ce que j'en retiens : approche par thèmes d'études, deux à quatre semaines sur chaque thème, tous les thèmes sont à traiter. Les problèmes proposés par les thèmes d'étude ne sont que des exemples. J'en déduis donc la façon de travailler suivante : cours en classe inversée (mais totalement, aucune explication de la leçon en classe!) et travaux de groupes toute l'année (en fonction des profils des élèves on ne donnera pas forcément les mêmes problèmes!) Aucun exercice technique pour asseoir les bases pendant l'année pour qu'ils sachent faire seuls les problèmes. Aucune IE, aucun DST (éventuellement des DM facultatifs...). De toute façon il n'y a pas d'examen.
On "balance le cours" à étudier à la maison et en classe on applique directement dans les problèmes. Le prof ramasse et note le travail de groupe en mettant éventuellement une note variable en fonction de l'investissement de chacun pendant la séance (et hors la séance).
A la fin, il ne restera pas grand chose puisque c'est le prof qui aura aider les élèves toute l'année et qu'ils ne se seront pas vraiment entrainés. Mais ils auront "vu" l'intérêt des maths pour leur poursuite d'études. Ce ne sera pas trop discriminant du coup par rapport à ceux qui n'ont pas suivi l'option puisqu'ils auront vu des choses mais n'auront pas retenu grand chose.
Bref, je ne vois que ça.
On peut imaginer un peu la même chose pour maths expertes même si une approche plus classique parait là envisageable car programme moins dense et élèves meilleurs (et que les prépa considéreront que c'est maitrisé).

Hors de question pour moi de fonctionner en classe inversée (je le teste bien malgré moi en période de confinement et je vois bien qu'ils ont besoin d'explications orales de ma part).
J'aurais tendance à faire exactement le contraire de toi : cours (certes accéléré, aucune démonstration, optique "boite à outils"), application directe pour appropriation, mais sans technicité, sans difficulté excessive, juste pour savoir "en gros" comment ça marche, puis quelques problèmes issus de domaines variés. Bref... mon fonctionnement de collège ou seconde en difficulté. Et tant pis pour l'approche par thème d'études, je vais juste me fixer des objectifs réalistes. Pour les chapitres les plus délicats, ça sera du saupoudrage, évidemment...
Sinon il ne leur restera rien pour leur poursuite d'étude.


Dernière édition par Pat B le Dim 19 Avr - 17:02, édité 2 fois (Raison : orth)
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Anaxagore le Dim 19 Avr - 16:04
@VinZT a écrit:En tout cas, si cet enseignement m'écherrait (je ne suis pas demandeur) ce n'est sûrement pas comme ça que je l'envisagerais.
Tant pis pour les « thèmes ». Et tant pis si tous ne sont pas traités.
Je ne suis pas cueilleur de fraises et n'ai aucune passion pour le saupoudrage d'édulcorant dessus.

Dans mes bras Vince!

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
chmarmottine
Doyen

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par chmarmottine le Dim 19 Avr - 16:28
@Anaxagore a écrit:
@VinZT a écrit:En tout cas, si cet enseignement m'écherrait (je ne suis pas demandeur) ce n'est sûrement pas comme ça que je l'envisagerais.
Tant pis pour les « thèmes ». Et tant pis si tous ne sont pas traités.
Je ne suis pas cueilleur de fraises et n'ai aucune passion pour le saupoudrage d'édulcorant dessus.

Dans mes bras Vince!

En regardant ma petite expérience en spé de TES (programme rédigé par thèmes), je pense aussi m'abstenir du fonctionnement par thème.
Prezbo
Prezbo
Érudit

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Prezbo le Dim 19 Avr - 16:35
@chmarmottine a écrit:

En regardant ma petite expérience en spé de TES (programme rédigé par thèmes), je pense aussi m'abstenir du fonctionnement par thème.

+1.

L'approche par thème me semble avoir d'autant moins de sens que le but affiché de cette option semble être la possibilité de suivre des études utilisant des mathématiques sans être typées sciences dures...Ce qu'attendrons les établissements du supérieur sera de voir arriver des étudiants avec un minimum de savoir-faire technique.
TFS
TFS
Niveau 10

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par TFS le Dim 19 Avr - 16:47
Je ne me suis pas encore penché sur la question des options, mais c'est vrai qu'il va quand même falloir une approche nouvelle pour ces enseignements qui s'ajouteront au cours oblugatoires... et n'auront que très peu de poids pour le bac, mais peut-être pas pour parcoursup... une évaluation sérieuse sera quand même nécessaire pour valider le niveau acquis, sinon cela va être la "fête du slip", les années suivantes, non ?

Pour en revenir à l'imédiat, merci des quelques réponses à mes questionnements quant à la finalisation du programme.
Je vois bien que mes questions sont partagées et les réponses très différentes... bref on a besoin d'un cadrage national.
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Badiste75 le Dim 19 Avr - 17:01
Après si on fait peu de technique il est peut-être possible de faire le cours en classe aussi, voire des exercices d'application directe type "exos résolus" des manuels. On peut éventuellement interroger les élèves sur ces bases en IE et basta.  Les élèves de cette option, dans leur large majorité, seront de toute façon incapables de résoudre les problèmes proposés de manière autonome, donc inutile de perdre du temps en classe à les entrainer puis à les évaluer en évaluations de type DST (qui prendrait beaucoup de temps). On donnera des problèmes à résoudre en groupe, un peu comme aux Olympiades désormais et tout le monde sera content, à raison d'une heure par semaine (ce qui ferait 30h sur l'année c'est déjà pas mal!) Attention, je suis absolument contre le système de la classe inversée d’habitude, c’est juste que là j’y réfléchis pour ce programme là. Il ne faudra pas non plus compter sur un travail important des élèves à la maison : 3h en plus dans l’EDT pour du travail en plus qui ne rapportera rien en terme de points au bac et sans épreuve terminale, il faudrait être bien naïf pour croire que les élèves se mettront au niveau du programme. Comme toute option, il faudra mettre des notes convenables. Bref, je suis d’accord avec vous tous dans le principe mais j’ai bien l’impression que ce programme, en trois heures, a été conçu un peu pour les mauvaises raisons que j’évoque.
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Moonchild le Dim 19 Avr - 18:16
@VinZT a écrit:En tout cas, si cet enseignement m'écherrait (je ne suis pas demandeur) ce n'est sûrement pas comme ça que je l'envisagerais.
Tant pis pour les « thèmes ». Et tant pis si tous ne sont pas traités.
Je ne suis pas cueilleur de fraises et n'ai aucune passion pour le saupoudrage d'édulcorant dessus.

L'approche par thème se base sur deux principes pédagogiques erronés : premièrement, les problèmes "concrets" faciliteraient la compréhension des maths et, deuxièmement, ils motiveraient davantage des élèves.
En réalité, pour les notions étudiées au lycée (et même souvent dès le collège) qui sont plus abstraites que celles du primaire et se prêtent moins à une perception intuitive immédiate, la contextualisation ajoute une couche de difficulté donc le premier principe est invalidé.
Puisque les élèves préfèrent rarement ce qui est plus difficile à appréhender, le deuxième principe se retrouve lui aussi remis en cause et d'autant plus que les situations "concrètes" qu'on leur propose sont généralement très éloignées de leurs centres d'intérêts quand elles ne sont pas carrément insultantes d'artificialité.

Bref, tout le baratin sur les thèmes d'études, je l'ai vaguement survolé pour me faire une idée de l'état de décrépitude professionnelle des rédacteurs de ce programme, mais ensuite je vais m'empresser de l'ignorer. Si je récolte un groupe de maths complémentaires, je vais fonctionner de la seule manière que je connaisse en travaillant notion par notion et en suivant le schéma décrit par Pat B (cours synthétique + exercices d'application + quelques problèmes pour finir) ; quant au programme, je fixerai mes priorités sans me soucier de le terminer.


@TFS a écrit:Je ne me suis pas encore penché sur la question des options, mais c'est vrai qu'il va quand même falloir une approche nouvelle pour ces enseignements qui s'ajouteront au cours oblugatoires... et n'auront que très peu de poids pour le bac, mais peut-être pas pour parcoursup... une évaluation sérieuse sera quand même nécessaire pour valider le niveau acquis, sinon cela va être la "fête du slip", les années suivantes, non ?

Pour en revenir à l'imédiat, merci des quelques réponses à mes questionnements quant à la finalisation du programme.
Je vois bien que mes questions sont partagées et les réponses très différentes... bref on a besoin d'un cadrage national.

Pour le supérieur, selon les derniers échos de la réforme des prépas qui m'étaient parvenus il y a plusieurs semaines, je dirais que la "fête du slip" est déjà envisagée...

Il n'est pas étonnant que les réponses à "tes" questions soient très diverses car elles dépendent fortement du contexte local de chaque établissement (en gros, du degré de lacunes des élèves et de leur attitude face au travail) ; ce qui est presque une formalité dans certains établissements encore privilégiés peut s'avérer être un écueil difficilement surmontable à l'autre bout du spectre.
Je crains malheureusement que nous n'obtenions aucun cadrage national car, actant de cette disparité, notre hiérarchie raisonne désormais en terme d'autonomie des établissements, ce qui présente pour elle l'énorme avantage de l'exonérer d'une véritable réflexion d'ensemble sur l'enseignement des maths - qu'elle ne semble d'ailleurs plus être en mesure de mener par elle-même si on en juge par le clapotis d'eau tiède qui aura découlé du rapport Villani-Torossian.
ben2510
ben2510
Expert

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 16 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par ben2510 le Dim 19 Avr - 21:40
Concernant l'option Mathématiques complémentaires, il faut prévoir la présence de quelques excellents élèves qui auraient pris la spécialité si cela ne les avait pas conduits à abandonner SPC ou SVT.
Je pense en particulier à des élèves qui iront en médecine ou en (feu-)BCPST.

Personnellement, c'est pour ceux-là que je prépare ma progression.
Quant aux autres, soit ils travaillent en peuvent espérer des notes pas trop méchantes, soit ils ne font pas le travail nécessaire et pourront quitter l'option.


Dernière édition par ben2510 le Dim 19 Avr - 22:32, édité 1 fois

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum