Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
LadyOlenna
LadyOlenna
Niveau 6

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Nos enfants sont-ils tous malades ?

par LadyOlenna le Lun 30 Déc 2019 - 18:42
Je livre ici quelques réflexions sur un sujet qui me taraudait déjà quand j'étais prof et qui me taraude encore davantage dans mes nouvelles fonctions : tous nos élèves semblent en effet atteints de pathologies diverses et variées, pathologies qui excusent tout et n'importe quoi, et qui permettent d'exiger un enseignement, et même désormais une attitude, sur mesure, adaptés aux besoins (réels ou supposés ?) de l'enfant. A chaque commission éducative, RV avec les parents, les familles nous sortent désormais la carte joker "pathologie" qui rend caducs tous les problèmes que nous voulions évoquer. Elève pénible ? "Troubles du comportement" Elève violent ? "Problèmes de thyroïde" Elève qui ne travaille pas ? "Troubles des apprentissages"..."troubles de l'autisme", "troubles de l'attention", "phobie scolaire", j'en passe et des meilleures vous pouvez compléter cette liste à l'envi !
A l'appui de leurs propos, les parents nous disent que leur enfant a RV chez le pédopsy, le médecin, l'orthophoniste, le psychomotricien, au CMPP... dans quelques semaines et que nous allons bien voir (sous-entendu : nous serons alors mortifiés d'avoir osé dire que leur enfant était pénible alors qu'il était malade !)
Du coup je m'interroge :
1/ Si ces pathologies sont réelles et avérées (après tout, je ne suis pas médecin), est-ce à dire que la génération née à la fin des années 2000 est atteinte de tels troubles dans des proportions inédites ? Et auquel cas, pourquoi ? (au choix : pesticides, écrans, malbouffe, Nabila... Razz )
2/ Si ces pathologies sont des paravents pour masquer en réalité une intolérance croissante à la moindre frustration et à tout effort inhérent à l'apprentissage et à la vie en collectivité, pourquoi les médecins cautionnent-ils cette mascarade ? (Ils ne sont pourtant pas en manque de patients : il faut plus d'un an pour un RV chez un orthophoniste et les médecins refusent des patients faute de place) Que vont devenir ces jeunes quand ils seront confrontés au monde du travail, où l'on exigera d'eux d'être à l'heure, de savoir gérer leurs émotions, de faire des efforts, de se plier à des règles ?
J'ai parfois l'impression d'être une vieille réac qui n'a aucune empathie, mais force est de constater qu'il y a un réel problème. Pour exemple, cette année dans mon académie (qui est toute petite), il y a plus de 5000 demandes d'aménagements aux examens ! 5000 ! Même les médecins du rectorat commencent à tirer la sonnette d'alarme. Je suis désemparée, ne sachant plus quoi répondre aux familles ni expliquer aux enseignants, je ne sais pas si quelqu'un s'est déjà penché sur ce sujet, si un livre ou des études existent, si je suis la seule à me poser ces questions... (peut-être devrais-je d'ailleurs aller consulter moi aussi  Nos enfants sont-ils tous malades ? 3795679266 !)


Dernière édition par LadyOlenna le Lun 30 Déc 2019 - 18:51, édité 1 fois
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Hermiony le Lun 30 Déc 2019 - 18:51
Juste un chiffre dans mon établissement qui corrobore ton impression (et ton interrogation, que je partage) : près de 170 PAP sur 700 élèves et ce n'est pas fini parce qu'à la suite des conseils de classe du premier trimestre, l'infirmière scolaire nous en concocte d'autres...Voilà, voilà...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
User9397
Niveau 10

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par User9397 le Lun 30 Déc 2019 - 18:55
@Hermiony a écrit:Juste un chiffre dans mon établissement qui corrobore ton impression (et ton interrogation, que je partage) : près de 170 PAP sur 700 élèves et ce n'est pas fini parce qu'à la suite des conseils de classe du premier trimestre, l'infirmière scolaire nous en concocte d'autres...Voilà, voilà...

S'ils ont un PAP c'est qu'ils sont reconnus avec un trouble nécessitant ce document.
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Volo' le Lun 30 Déc 2019 - 18:57
historien14 a écrit:
@Hermiony a écrit:Juste un chiffre dans mon établissement qui corrobore ton impression (et ton interrogation, que je partage) : près de 170 PAP sur 700 élèves et ce n'est pas fini parce qu'à la suite des conseils de classe du premier trimestre, l'infirmière scolaire nous en concocte d'autres...Voilà, voilà...

S'ils ont un PAP c'est qu'ils sont reconnus avec un trouble nécessitant ce document.

Elle ne dit pas le contraire. Cela entrerait dans le point 1/ de LadyOlenna.

Je vais suivre cette discussion, j'ai constaté la même chose.
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par mistinguette le Lun 30 Déc 2019 - 19:01
Ressenti aussi dans mon collège csp ++. Environ si eleves sur 30 ont un aménagement pour le brevet. Multiplié par le nombre de classe de 3e. Notre chef annonçait le chiffre de 20%. Il y a quelques choses qui se passe et qui m'interroge aussi.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Rubik
Rubik
Niveau 6

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Rubik le Lun 30 Déc 2019 - 19:05
Même ressenti dans mon collège classique au public mélangé mais plutôt CSP +.
Et nous remarquons que ce sont généralement les catégories socio-professionnelles les plus aisées qui réclament le plus ce genre d'aménagements.
Est-ce par méconnaissance des autres parents ? Ou bien les diagnostics coûtent-ils trop cher ? Ou y a-t-il une autre raison ?
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Hermiony le Lun 30 Déc 2019 - 19:06
historien14 a écrit:
@Hermiony a écrit:Juste un chiffre dans mon établissement qui corrobore ton impression (et ton interrogation, que je partage) : près de 170 PAP sur 700 élèves et ce n'est pas fini parce qu'à la suite des conseils de classe du premier trimestre, l'infirmière scolaire nous en concocte d'autres...Voilà, voilà...

S'ils ont un PAP c'est qu'ils sont reconnus avec un trouble nécessitant ce document.

Et bien tu vois, au risque de passer pour une grosse méchante, je m'interroge (et je ne suis pas la seule, une collègue appartenant à une association de défense des -dys est d'accord avec moi) sur le fait que certains de ces PAP soient vraiment nécessaires. Chez nous, il suffit d'un bilan orthophonique, parfois même seulement réalisé par l'infirmière scolaire en attendant le vrai, avec une signature du médecin scolaire qui fait ça à la chaîne une fois/ mois sans voir les élèves, pour qu'il y ait PAP. On en vient à médicaliser ce qui relève de la pure difficulté scolaire, dès qu'un item est dans le pathologique. Et qui en pâtit le plus : les vrais -dys, noyés parmi les autres.
Il y a quelques années, il fallait passer par l'orthophoniste + le centre des troubles des apprentissages avec bilan neuro pour avoir un PAP. Plus maintenant.
C'est simple, on a désormais 5 PAP environ / classe (dans une de mes 6e, j'en ai 7, et il y a au moins un élève qui devrait en avoir un, mais qui n'en a pas).

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Ramanujan974 le Lun 30 Déc 2019 - 19:11
C'est pour ça que j'ai arrêté cette année d'être PP de 2de. Marre de toute cette paperasse...
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par AsarteLilith le Lun 30 Déc 2019 - 19:14
Je pense que c'est un mélange des deux. Et pire: les casse-pieds, voyant les aménagements, peuvent avoir l'idée de tester d'en demander....ou ceux ayant un pap, étant au final malgré tout face à leurs difficultés, deviennent moins bosseurs en classe en réaction

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Neoprof expérimenté

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Aliceinwonderland le Lun 30 Déc 2019 - 19:18
Je l'ai déjà dit mais en tant qu'orthophoniste je pense que simplement les test ne sont plus adaptés au système scolaire tel qu'il est avec des enfants qui ne redoublent plus. Du coup beaucoup d'enfants se retrouvent dans les tréfonds de la courbe de Gauss ce qui n'aurait pas été le cas avant. Les résultats peuvent également être très variables suivant les tests utilisés et leur étalonnage (la fameuse Alouette a des résultats très différents selon que l'on utilise l'ancien et le nouvel étalonnage).

Qui plus est il y a en effet un consumérisme accru des parents notamment CSP+++ dont certains sont persuadés que l'enfant est dyslexique ( et finissent par l'obtenir parfois - si l'enfant ne redouble pas et n'apprend pas à lire il finit en effet par se retrouver en zone patho). Le combo ultime étant mon enfant est précoce et dyslexique (je me rappelle une mère intimement persuadée de ce diagnostic, j'avais contactée la psy qu'elle avait consultée qui m'avait dit qu'elle n'avait absolument rien dit allant dans le sens d'une précocité pourtant). Et quand l'enfant est réellement précoce il est parfois gâché par ce diagnostic les parents étant persuadés que l'école doit s'adapter à lui.

Les centres référents sont saturés et il est encore plus compliqué qu'il y a seulement 5 ou 6 ans de leur envoyer les cas vraiment pathologiques car ils sont saturés de demandes (dont beaucoup créées par le système tel qu'il est actuellement).
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Volo' le Lun 30 Déc 2019 - 19:21
La deuxième question qui serait à poser, en lien avec celle posée par LadyOlenna, est également l'efficacité des PAP et autres. Pour certains des élèves que j'ai il est certain que le PAP les aide dans quelques matières (ou encore pour les Gevasco, mais ceux que j'ai ont une AVS). Par contre, une tendance pour certains élèves est aussi de se reposer sur le PAP en partant du principe que tout doit être donné de fait.
Puis faut voir les cases à cocher dans les PAP, également...
Marxou
Marxou
Niveau 9

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Marxou le Lun 30 Déc 2019 - 19:30
Des sociologues (zut, je ne me souviens plus des références) ont mis en évidence cette médicalisation à outrance dans l'enseignement. Les psy, orthophonistes, and co, auraient, selon eux, pris une place démesurée dans l'espace scolaire, au détriment de l'expertise des enseignants, désormais contraints à subir, avaliser malgré eux, cette inflation des "dys".
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Volo' le Lun 30 Déc 2019 - 19:33
@Marxou a écrit:Des sociologues (zut, je ne me souviens plus des références) ont mis en évidence cette médicalisation à outrance dans l'enseignement. Les psy, orthophonistes, and co, auraient, selon eux,  pris une place démesurée dans l'espace scolaire, au détriment de l'expertise des  enseignants, désormais contraints à subir, avaliser malgré eux, cette inflation des "dys".

Il y a de nombreuses entrées en écrivant "médicalisation éducation nationale" sur les moteurs de recherche. Un nom revient régulièrement : Stanislas Morel ?
Salsepareille
Salsepareille
Neoprof expérimenté

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Salsepareille le Lun 30 Déc 2019 - 19:35
Je vais suivre ce fil avec attention, d'autant plus que j'ai ouï dire que les 3 premiers reçus au concours de médecine avaient tous bénéficié d'un aménagement de temps. Or, pour ce concours, le temps est primordial, c'est autant une épreuve de connaissances que de rapidité.
Dans la classe de CM2 de mon fils, 1/3 de PAP. C'est énorme.
Dans mon collège CSP+, les PAP se multiplient. Je vois défiler parfois de vrais dyslexiques qui n'ont rien, aucun aménagement, et des élèves qui semblent simplement en difficulté, sans pathologie aucune (apparemment, mais je ne suis pas médecin) et qui ont une AVS.

La société aussi s'est adaptée: les élèves entre eux ne crient plus à l'injustice quand untel a du temps en plus, untel un barème adapté etc. Or, moi, très souvent, je la vois, l'injustice, et je la vis assez mal.

J'aime la réponse de Aliceinwonderland qui est assez éclairante puisqu'elle nous permet de voir le côté "médecine" de la chose. Mais si je comprends bien, les tests ne semblent pas adaptés. L'orthophoniste n'a-t-il alors pas de marge de manoeuvre? Qu'est-ce qui se passe quand l'élève est aux tréfonds de la courbe de Gauss? Quel est le rôle de l'orthophoniste dans ce cas-là?
kensington
kensington
Esprit éclairé

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par kensington le Lun 30 Déc 2019 - 19:42
@Volo' a écrit:
La deuxième question qui serait à poser, en lien avec celle posée par LadyOlenna, est également l'efficacité des PAP et autres. Pour certains des  élèves que j'ai il est certain que le PAP les aide dans quelques matières (ou encore pour les Gevasco, mais ceux que j'ai ont une AVS). Par contre, une tendance pour certains élèves est aussi de se reposer sur le PAP en partant du principe que tout doit être donné de fait.
Puis faut voir les cases à cocher dans les PAP, également...

Tout à fait.

Mêmes constats que vous. Je trouve qu'il y a une grosse escroquerie derrière tout ça et des abus. On marche sur la tête et on fabrique des générations d'inadaptés. Mais ce n'est peut-être pas si grave pour la société future qui se profile. affraid
Hugues666
Hugues666
Niveau 3

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Hugues666 le Lun 30 Déc 2019 - 19:46
J'ai l'impression que la massification de l'enseignement et l'obligation d'y rester jusqu'à 16 ans (je ne plaide pas contre, je suis plutôt pour) fait entrer dans le système des élèves de + de 12 ans qui auraient été rejetés il y a quelques décennies. D'autre part, le fait de connaître l'existence de ces troubles les révèle, via des diagnostics plus fréquents. Mais s'ajoutent à cela : la course par certains parents à l'explication médicale à la mauvaise adaptation de l'enfant à l'école lorsqu'il est simplement une grosse feignasse qui ne veut pas se bouger pour apprendre (il y a forcément des cas comme ça), et peut-être des facteurs polluants (nourriture, développement, perturbateurs endocriniens, Nabila... je ne suis pas spécialiste mais on l'entend quand même alors je me demande) qui peuvent ralentir le cerveau plus ou moins.

Pour ma part, deux exemples :

- mon fils est dyslexique grave, mais il a fait une bonne STI est il est actuellement en BTS, il a été suivi et a bénéficié de sujets photocopiés en plus gros et de tiers temps au Brevet et au Bac, et il avait son ordi en classe (apparté : on avait l'argent pour lui payer un PC portable, on l'a fait sans attendre des aides ou la MDPH... quand un de mes élèves, lui, a du poireauter des mois pour un ordi parce que sa famille avait peu de moyens... l'argent creuse les fossés... bref).
- une de mes cousines était ingérable à l'école, mais c'est quand elle était en fin de lycée qu'un psy a détecté une vraie phobie scolaire, un véritable trouble, qui s'il avait été détecté plus tôt aurait permis d'éviter des souffrances.

Mais c'est vrai que j'ai remarqué, et mes ex-collègues dans mon ex-bahut aussi, le nombre de PAP et de Dys en tout genre qui explose.
Marxou
Marxou
Niveau 9

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Marxou le Lun 30 Déc 2019 - 19:50
@Volo' a écrit:
@Marxou a écrit:Des sociologues (zut, je ne me souviens plus des références) ont mis en évidence cette médicalisation à outrance dans l'enseignement. Les psy, orthophonistes, and co, auraient, selon eux,  pris une place démesurée dans l'espace scolaire, au détriment de l'expertise des  enseignants, désormais contraints à subir, avaliser malgré eux, cette inflation des "dys".

Il y a de nombreuses entrées en écrivant "médicalisation éducation nationale" sur les moteurs de recherche. Un nom revient régulièrement : Stanislas Morel ?

Exactement Wink : je viens de retrouver mes sources: Stanislas Morel qui parle de "médicalisation de l'échec scolaire", ou encore Garcia....

cad que l'échec scolaire est de plus en plus imputé à des problèmes médicaux ou psy, et de moins en moins aux questions d'apprentissage scolaire. Ce qui pose tout de même question. Phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur, avec des épreuves, parcours individualisés, etc.
LadyOlenna
LadyOlenna
Niveau 6

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par LadyOlenna le Lun 30 Déc 2019 - 19:53
Mon propos englobe les PAP, que j'avais évoqués sur un autre fil, mais est plus généraliste : toute difficulté est en effet vue à travers le prisme médical. On nous sort des troubles de tout type, des pathologies de toute sortes (dys donc, mais plus seulement : phobie scolaire, autisme, dérèglement de la thyroïde, bipolaire...) pour justifier le moindre problème scolaire et/ou comportemental. Il faudrait presque que je dise aux profs : "Machin vous a insulté/a refusé de faire son travail/est insolent ? C'est normal, dans trois semaines le pédopsy vous prouvera qu'il est atteint de troubles du comportement..."
Et quand le fameux pédopsy ou autre spécialiste aura posé son diagnostic, que pourra-t-on faire de plus ou de mieux ? Supporter des comportements problématiques parce que cela relève d'une pathologie ? Attendre une notification MDPH ? Va-t-on vers des classes avec 12 AESH ? Vers une société où un adulte sur deux sera reconnu comme relevant du handicap ?
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Neoprof expérimenté

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Aliceinwonderland le Lun 30 Déc 2019 - 19:53
@Salsepareille a écrit:Je vais suivre ce fil avec attention, d'autant plus que j'ai ouï dire que les 3 premiers reçus au concours de médecine avaient tous bénéficié d'un aménagement de temps. Or, pour ce concours, le temps est primordial, c'est autant une épreuve de connaissances que de rapidité.
Dans la classe de CM2 de mon fils, 1/3 de PAP. C'est énorme.
Dans mon collège CSP+, les PAP se multiplient. Je vois défiler parfois de vrais dyslexiques qui n'ont rien, aucun aménagement, et des élèves qui semblent simplement en difficulté, sans pathologie aucune (apparemment, mais je ne suis pas médecin) et qui ont une AVS.

La société aussi s'est adaptée: les élèves entre eux ne crient plus à l'injustice quand untel a du temps en plus, untel un barème adapté etc. Or, moi, très souvent, je la vois, l'injustice, et je la vis assez mal.

J'aime la réponse de Aliceinwonderland qui est assez éclairante puisqu'elle nous permet de voir le côté "médecine" de la chose. Mais si je comprends bien, les tests ne semblent pas adaptés. L'orthophoniste n'a-t-il alors pas de marge de manoeuvre? Qu'est-ce qui se passe quand l'élève est aux tréfonds de la courbe de Gauss? Quel est le rôle de l'orthophoniste dans ce cas-là?

Si les tests sont relativement adaptés simplement avec le niveau qui a baissé et cette aberration de faire passer des non lecteurs de classe en classe du coup on a une augmentation des étiquetés patho. Mais je vois une grosse différence selon les écoles : je me rappelle une fillette qui se situait en zone patho d'un test de CE1 que je trouve bien fait, or elle se situait en tête de classe!

A côté de ça je me rappelle avoir fait un bilan pour un ado entré en 6ème dans le collège privé où j'ai ensuite inscrit mes fils au lycée, il y avait une plainte et en effet il se situait à -1ET. mais -1ET c'est norme faible donc ça ne relève pas de l'orthophonie. Par contre c'est assez logique dans la mesure où je dirais que c'était un établissement de bon niveau et que le -1ET correspondait grosso modo à un  décalage d 'un an avec sa classe d'âge. Et ils voulaient le faire redoubler mais la mère a préféré le remettre dans le public.

Ce qui ne veut pas dire non plus qu'il faut faire redoubler à tout va ni que le redoublement n'a pas de limites mais du coup j'ai l'impression que dans de plus en plus d'établissements on trouve des classes où en CE2 par exemple on va avoir une grosse majorité d'enfants avec un niveau entre le CP et le CE1 (avec de grosses différences, des niveaux début ou fin de CP par exemple très différents) où on note très gentiment et du coup les parents sont perdus quand on leur dit que leur enfant se situe au percentile 5 (ils disent textuellement "on ne sait plus qui croire, à l'école ça se passe bien même s'ils disent qu'il a besoin d'orthophonie").

J'ai acheté un nouveau test et pour le moment je ne l'utilise que pour le langage oral : d'abord parce que l'aspect tout informatisé me gêne, et puis il faut que je le prenne en main mais je suis ambivalente : s'il s'avère qu'il cote moins sévère que mes anciens test je trouve cela gênant aussi (quand je dis à un  parent que son enfant est dans la norme avec la nouvelle Alouette alors qu'il ne l'aurait pas été avec l'ancienne je n'aimerais pas être à sa place : en fait son enfant a des problèmes mais je ne peux m'en occuper alors que j'aurais pu le faire avant...) Et cela pose aussi le souci de l'équité selon les tests utilisés par l'orthophoniste (le médecin regarde surtout percentiles et écarts types et ne démêlera pas forcément ancienne et nouvelle version). Et malgré tout j'aime bien parfois utiliser des vieux tests qui sont utiles d'un point de vue clinique et me donnent des indices sur le fonctionnement des patients.
Kilmeny
Kilmeny
Empereur

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Kilmeny le Lun 30 Déc 2019 - 19:57
Le nombre explose. Je me suis aussi posé les mêmes questions sans trouver la réponse.
Il y a des abus, c'est sûr. Mais cela exclusivement n'explique pas la hausse.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Volo' le Lun 30 Déc 2019 - 19:59
@LadyOlenna a écrit:Mon propos englobe les PAP, que j'avais évoqués sur un autre fil, mais est plus généraliste : toute difficulté est en effet vue à travers le prisme médical. On nous sort des troubles de tout type, des pathologies de toute sortes (dys donc, mais plus seulement : phobie scolaire, autisme, dérèglement de la thyroïde, bipolaire...) pour justifier le moindre problème scolaire et/ou comportemental. Il faudrait presque que je dise aux profs : "Machin vous a insulté/a refusé de faire son travail/est insolent ? C'est normal, dans trois semaines le pédopsy vous prouvera qu'il est atteint de troubles du comportement..."
Et quand le fameux pédopsy ou autre spécialiste aura posé son diagnostic, que pourra-t-on faire de plus ou de mieux ? Supporter des comportements problématiques parce que cela relève d'une pathologie ? Attendre une notification MDPH ? Va-t-on vers des classes avec 12 AESH ? Vers une société où un adulte sur deux sera reconnu comme relevant du handicap ?

C'est ce qui se passe dans mon établissement notamment parce qu'il y a aussi segpa, ulis et itep. De fait la direction est frileuse depuis un incident l'année dernière où la famille avait porté loin l'argument "loi de 2005", et cela s'est étendu à tout.
stench
stench
Guide spirituel

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par stench le Lun 30 Déc 2019 - 20:00
Ma directrice de département à l'université me disait il y a deux semaines que sur 200 étudiants de L1, elle avait reçu des demandes d'aménagements divers et variés pour les épreuves de 40 d'entre eux. Outre l'incrédulité devant cette masse de handicaps, elle me faisait remarquer que ce n'était simplement techniquement pas possible à mettre en place.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
Stered
Stered
Doyen

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Stered le Lun 30 Déc 2019 - 20:05
Dans la Fabrique du crétin, Brighelli pointait déjà la multiplication des PAP et Stella Baruk (merci Volubilys) fait le même constat : à force de mauvaises méthodes, on a "cassé" certains gamins.
S'y ajoutent écrans et parents qui ne veulent plus "se prendre la tête" avec l'éducation... Apprendre la frustration, c'est pas gentil Razz
Ca fait pas mal de casse...

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
fleur7
fleur7
Niveau 2

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par fleur7 le Lun 30 Déc 2019 - 20:07
Mon aîné classé 1er au S1 puis 3 ème au S2 en primant en médecine n'a pas bénéficié de temps supplémentaire. Cependant son enseignante de CE1 m'avait expliqué qu'il aurait besoin d'une AVS au collège car dysgraphique et hpi. Pour moi c'était juste un manque de motivation pour le passage à l'écrit et un manque de maturité. Il a eu une rééducation en psychomot, mais surtout je n'ai rien lâché. Ce qui n'était pas terminé en classe devait l'être à la maison et il a écrit tous les jours week-end et vacances compris. Pour moi c'était comme un entraînement sportif.
Ça ne l'empêchait en rien de faire d'autres activités ni d'avoir du temps libre. Ses études secondaires ce sont parfaitement déroulées et je crois qu'il ne regrette rien.
Elyas
Elyas
Empereur

Nos enfants sont-ils tous malades ? Empty Re: Nos enfants sont-ils tous malades ?

par Elyas le Lun 30 Déc 2019 - 20:08
Attention aussi à deux autres facteurs : le public connaît mieux les pathologies qui autrefois étaient ignorées et les mentalités ne considèrent plus cela comme une honte. Il y a donc un accroissement naturel de ces reconnaissances par rapport au passé, soutenu en plus par la loi de 2005.

Après, pardon mais les PAP ne sont pas contraignants pour l'organisation des examens contrairement aux PPS. Je ne comprends pas trop le souci.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum