Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Kimberlite
Kimberlite
Érudit

"Pas de vague": le rapport du Sénat Empty "Pas de vague": le rapport du Sénat

par Kimberlite le Ven 10 Jan 2020 - 22:25
Je découvre par hasard le rapport fait par une sénatrice à propos du hashtag "pas de vague" et de la situation de l'enseignement. Je n'ai pas lu tout ce qui est dit par les chefs d'établissement entendus (j'avoue, certains propos m'ont totalement énervée, j'ai laissé tomber pour lire la suite). Suivent des témoignages d'enseignants, qu'il faudrait absolument diffuser le plus largement possible, tellement ils décrivent le délabrement de l'éducation en France (quand je pense qu'un des chefs d'établissements dit quasiment texto que tout va bien! Et cet *** met tout sur le dos des professeurs "non formés à la gestion de classe"... je ne trouve pas de qualificatif respectant la charte du forum...).
Les réactions de certains élus font chaud au cœur (des noms à retenir?)... si seulement l'ensemble des élus pouvaient prendre conscience, réellement, de ce qui est exposé ici...
https://www.senat.fr/rap/r18-226/r18-226.html#toc57


_________________
Spoiler:
"Pas de vague": le rapport du Sénat 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Verdurette
Verdurette
Modérateur

"Pas de vague": le rapport du Sénat Empty Re: "Pas de vague": le rapport du Sénat

par Verdurette le Sam 11 Jan 2020 - 8:48
Sénateur Max Brisson a écrit:
Le ministère de l'intérieur défend toujours ses policiers, contrairement à l'éducation nationale, qui reste dans le déni ou la volonté de relativiser ou de temporiser.

veneration veneration
Laotzi
Laotzi
Fidèle du forum

"Pas de vague": le rapport du Sénat Empty Re: "Pas de vague": le rapport du Sénat

par Laotzi le Sam 11 Jan 2020 - 10:44
Oui d'ailleurs Max Brisson il veut tellement défendre les enseignants que c'est lui qui a proposé de rendre la mobilité obligatoire, le recrutement par les chefs d'établissement ou encore l'annualisation.
Alors ses propos démagogiques en commission, il peut se les garder.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
angelxxx
Habitué du forum

"Pas de vague": le rapport du Sénat Empty Re: "Pas de vague": le rapport du Sénat

par angelxxx le Sam 11 Jan 2020 - 16:39
@Verdurette a écrit:
Sénateur Max Brisson a écrit:
Le ministère de l'intérieur défend toujours ses policiers, contrairement à l'éducation nationale, qui reste dans le déni ou la volonté de relativiser ou de temporiser.

veneration veneration

Logique, les policiers c'est ce qui permet de gouverner dans un état policier. La dictature a un prix.

Pour le reste, c'est juste affolant...

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Verdurette
Verdurette
Modérateur

"Pas de vague": le rapport du Sénat Empty Re: "Pas de vague": le rapport du Sénat

par Verdurette le Sam 11 Jan 2020 - 18:50
Il faut rester raisonnable nous ne vivons pas en dictature ni dans un état policier.

Et j'aimerais bien être défendue quel que soit mon défenseur...
Lefteris
Lefteris
Empereur

"Pas de vague": le rapport du Sénat Empty Re: "Pas de vague": le rapport du Sénat

par Lefteris le Sam 11 Jan 2020 - 18:56
Je viens de parcourir l'ensemble des interventions. Sans surprise, les solutions à un malheur sont d'en créer d'autres, et toujours les mêmes : recrutement local , formation à la noix dans les Espé ou ailleurs, gestion de classe. Et l'"école de la confiance" est présentée en fin de rapport comme une réponse à ce mal-être.
Quelques interventions sans trop de langue de bois de collègues, qui resteront dans lendemain . La violence de la réforme de 2016, et celle des gens chargés de la faire appliquer, est très bien décrite par une collègue.
Une des meilleures sortie est ici :
Guillaume P. a écrit:C'est assez ironique, pour nous, d'en témoigner devant vous alors que le Sénat nous apporte des réponses peu adaptées : vous avez voté récemment l'augmentation du nombre de jours de carence pour réduire l'absentéisme. Le point d'indice est gelé, alors que le coût de la vie et notamment des loyers augmente. Se reposer lorsqu'on est malade devient un luxe, du coup nous travaillerons durant notre maladie, sacrifiant non seulement notre santé mais aussi celle des jeunes pour de maigres économies. Toutes les institutions, Sénat, ministère, rectorat et autres nous tournent le dos voire nous pointent du doigt
Effectivement, on voit que depuis, les coups ont redoublé, et ce n'est pas fini avec cap 2022, les nouveaux statuts, les Capes au rabais. Je crois que pour l'EN, tout est consommé, c'en est fini.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

"Pas de vague": le rapport du Sénat Empty Re: "Pas de vague": le rapport du Sénat

par Celadon le Sam 11 Jan 2020 - 18:59
Les loyers n'augmentent pas pour tout le monde. Seulement pour les députés qui se sont voté 300 E mensuels pour y faire face.
Le profs ? Bof. Qu'ils aillent se loger dans des cabanes au fond des bois.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum