Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bouboule
Doyen

[Café Pédagogique] TIMSS 2019 Maths : la chute de la maison France - Page 28 Empty Re: [Café Pédagogique] TIMSS 2019 Maths : la chute de la maison France

par Bouboule Jeu 31 Déc 2020 - 11:17
@Flo44 a écrit:Plus ça va plus je me demande si la racine du mal n'est pas cette étude quasi exclusive des additions en CP. Là je corrige des copies sur la distributivité (pour la 2ème fois de ma carrière) et je n'arrive pas à expliquer certaines erreurs autrement que par une confusion entre addition et multiplication, qui ressort là, car c'est plus difficile que d'habitude.

Depuis quelques années, je voyais certains x se transformer par rotations successives en + de ligne en ligne ; cette année, je vois des - se rétrécir et devenir des . donc finalement des x.
Le manque d'application et de concentration en tout s'étend.

Eliette
Eliette
Niveau 6

[Café Pédagogique] TIMSS 2019 Maths : la chute de la maison France - Page 28 Empty Re: [Café Pédagogique] TIMSS 2019 Maths : la chute de la maison France

par Eliette Ven 1 Jan 2021 - 15:12
Pareil pour la rigueur. Parfois ils auraient un dé avec +- / ( le pendant du der Die das en allemand ^^ ) qu’ils lanceraient au hasard ce serait pareil !

La notion qui leur manque le plus c’est l’aisance avec les équations type 6=2.a, trouver a; et d’avoir assimilé la fraction comme étant une division. Ce devrait être introduit dès le CP à mon sens et manipulé largement.
Finalement savoir calculer de tête 1-2/3  est mille fois plus utile pour le secondaire que savoir poser une soustraction avec retenue.
Moonchild
Moonchild
Sage

[Café Pédagogique] TIMSS 2019 Maths : la chute de la maison France - Page 28 Empty Re: [Café Pédagogique] TIMSS 2019 Maths : la chute de la maison France

par Moonchild Sam 2 Jan 2021 - 6:24
@cassiopella a écrit:
@Mathador a écrit:
@cassiopella a écrit:Ou voilà un autre exemple où l'élève doit deviner qu'il s'agit des axes et que les nombres au-dessous de l'axe horizontal sont les noms des graduations et non les noms des espaces entre les graduations: https://mep-outils.sesamath.net/manuel_numerique/diapo.php?atome=48615&ordre=1
Dans cet exemple le nombre est associé à la barre qui est au-dessus, pas à une graduation. La confusion vient du fait que l'on représente une variable quantitative comme si elle était qualitative.
A non, cela ne va pas du tout! On ne met pas les étiquettes entre les graduations. Cela n'a rien avoir avec les variables quantitatives et qualitatives. Quand on fait le graphique avec les barres, les graduations sont au milieu de la barre. La seule façon d'obtenir ce graphique est de le faire sous Excel, puis déplacer les étiquettes à l'aide de la souris. Ce dessin c'est à la sauce de l'intervalle de fluctuation. Cela n'existe pas, cela n'a pas de sens mathématique. Pourquoi ne pas faire le vrai graphique de la fonction de masse et la fonction de répartition? Ce n'est pas sorcier, les élèves comprennent bien, à condition de faire le chapitre sur les fonctions avant.  Là, le chapitre vient après le chapitre des fonctions.

Quand j'utilise Excel pour obtenir un graphique de type "histogramme", le résultat se présente spontanément avec les étiquettes entre les "graduations" comme dans les graphiques tirés de Sesamath. La première fois, j'avais été surpris de voir que les tirets sur l'axe des abscisses n'étaient en fait pas des graduations mais des "séparations" entre les différentes classes de valeurs et cela me semblait contre-intuitif ; mais vu que mon degré de maîtrise d'Excel est trop superficiel pour que j'arrive à modifier ça, j'ai dû me résoudre à l'accepter.
Bref, même si c'est mathématiquement critiquable, il se trouve que - grâce à la magie du numérique - cela existe désormais et il semblerait même que ce soit une configuration par défaut d'un tableur très répandu.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum