Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
zigmag17
Sage

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par zigmag17 Ven 1 Oct 2021 - 21:21
Une taupe suffit. Il y en a une qui a sévi dans mon lycée, puis est partie. Depuis, bizarrement, la direction semble moins au courant de nos propos et de nos intentions....( qu'est-ce qu'on s'amuse quand même dans l'EN!😆!)
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par doubledecker Ven 1 Oct 2021 - 21:37
@Lefteris a écrit:
@doubledecker a écrit:Je suis certifiée, CAPES 1999, un master recherche, hors classe depuis juillet donc 2400 balles à peu près par mois.
Et pas de regrets. Je bosse à 35 km de chez moi donc les edt à trou me servent à rentabiliser le temps sur place, je ne travaille plus chez moi (enfin pour le moment). J’aime toujours mon boulot, je ne ressens pas ce degré zéro de l’intérêt dont parle Lefteris.
Donc non je ne regrette pas. Si j’étais payée plus je ne cracherais pas dessus mais le métier en lui-même si on ne parle que de ça m’amuse toujours autant.
Je n'y ai jamais trouvé de "passion", sinon je l'aurais fait avant , mais il m'est arrivé d'y trouver un petit intérêt: le début, par curiosité, et pas le temps de vraiment de cogiter, la tête dans le guidon,  ainsi que les années ou ma discipline existait vraiment.J'avais par moment un peu l'impression que ce qui avait été mon violon d'Ingres recoupait mon métier, et j'avalais un peu mieux le déclassement social et financier. 2/3 de mon service en langues anciennes, et du français avec des marges de REP, des possibilités de mieux travailler, plus efficacement et plus confortablement (ou moins inconfortablement).  Depuis 2016, le ressort est totalement cassé, sans compter la dégradation permanente des conditions de travail. Et  ce qui se joue en ce moment ajoute à l'écoeurement que je ressens. L'insulte à mon métier a été telle que que j'ai immédiatement tout arrêté : je n'ai plus voulu de stagiaires MEEF, pus PP, plus aucun extra-pro (projet, sortie...) .  Ceci dit, je  raisonne avec mesure, on ne peut pas tout avoir : des gens qui ne trouvent aucun intérêt à leur boulot, c'est la quasi totalité, je ne vois quasiment  que ça autour de moi, et j'en connais évidemment dans des milieux très différents  vu mon passé, et comme tout le monde avec de la famille et des amis. Je me demande si enseignant, finalement,  on n'en veut pas trop, et j'essaie de regarder ma situation comme si j'étais une personne extérieure à moi-même : l'ennui profond est subjectif, mais je passe du temps chez moi (proximité), je suis quasiment au dernier échelon de mon corps et  donc ne connais pas les affres de fin de mois de certains (mais je l'ai senti passer quelque temps  après ma reconversion, j'imagine donc  aisément), je suis le plus libre possible car je n'attends rien, et comme je suis rôdé j'arrive à travailler plus vite, mieux , et dégager plus de temps, surtout quand j'ai un bon EDT (ça, c'est pas toujours, mais bon...). Vu comme ça, des tas de gens signeraient à deux mains pour échanger. L'interêt du boulot, finalement, c'est un luxe, un goût de "riche".

Je n’ai pas parlé de « passion » ça reste un travail faut pas exagérer. Mais j’avoue que j’y trouve encore de l’intérêt. Passer par la direction de segpa a aussi participé à cet intérêt.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par angelxxx Ven 1 Oct 2021 - 22:00
Oui et non.
J'aurais pu choisir la même voie que mon meilleur ami, moins brillant et moins travailleur que moi qui gagne pourtant deux fois plus que moi, tout en télétravaillant 35h/s.
Mais le mieux est l'ennemi du bien.
Mon travail est globalement intéressant, même si des fois fatiguant. Je travaille beaucoup, j'ai des hsa+projet+ enseignement supérieur, et c'est cool. Je suis libre de faire ce que je veux en projet et ça m'éclate. Je découvre le supérieur et c'est très différent mais aussi très intéressant. Et au final je suis plutôt bien payé.
Et si un jour j'ai envie de faire le strict minimum, je ferai mes 12.5h en rep+, pour gagner grosso modo 3k€, ce qui est pas si mal.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par epekeina.tes.ousias Ven 1 Oct 2021 - 22:20
J'avoue que, si j'étais resté le prof que j'étais dans mon lycée, je ne sais pas comment je répondrais. En fac, je pense que je bénéficie d'excellentes conditions, non pas en soi, mais pour un prof...
Cela n'empêche pas que je partirai sans regrets dans quelques années.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lefteris Ven 1 Oct 2021 - 22:23
@doubledecker a écrit:

Je n’ai pas parlé de « passion » ça reste un travail faut pas exagérer. Mais j’avoue que j’y trouve encore de l’intérêt. Passer par la direction de segpa a aussi participé à cet intérêt.
Peut-être que si je retrouvais ma discipline comme elle devrait être, je pourrais  y aller un peu moins avec une ancre à chaque pied, mais  avec l'accélération perpétuelle de la dégradation depuis Châtel, faut pas rêver. Et il y a quand même aussi  l'arrière-plan de destruction qui plombe l'atmosphère.
epekeina.tes.ousias a écrit:je bénéficie d'excellentes conditions, non pas en soi, mais pour un prof
Moi aussi, dans un autre registre, intérêt du métier mis à part. En plus cet année je n'ai pas un EDT pourri comme les trois dernières années.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Une passante
Une passante
Expert

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Une passante Ven 1 Oct 2021 - 22:58
@Ajonc35 a écrit:
@Philomène87 a écrit:Parfois (souvent, même), nos conversations tournent à la partie l***de p*** sur la direction et les fayots (qui ne s'en cachent même plus).
A tel point que je me demande même s'il n'y a pas des micros cachés dans la sdp, car j'ai parfois l'impression que le cde a entendu ce que j'ai dit sur lui quelques jours avant...
Je croyais qu'il n'y avait que le mien.... Dans mon etbt, nous sommes SOUVENT étonnés des remarques du cde et cde adjoint sur des points très précis.
Nous en jouons aussi. Parfois nous parlions de certains sujets volontairement quand certaines personnes étaient présentes.  Parfois nous faisions semblants d'être discrets devant les mêmes.
J'ai aussi été étonnée de voir les mêmes personnes traîner en sdp, simulant un travail ou la lecture du journal, devant un PC dont rien ne sortait.....
Il n'était pas rare de sortir pour une conversation.

Nous soupçonnons aussi l'existence de micros dans notre salle des profs. Faut-il penser que c'est le cas, ou bien la taupe serait-elle une catégorie fréquente dans l'EN ? (j'ai bien une petite idée, mais j'ai du mal à abandonner tout espoir concernant la nature humaine...)
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Agrippina furiosa Sam 2 Oct 2021 - 8:21
@Balthazaard a écrit:
@MoyenCroco a écrit:
@Nanardenerval a écrit:Je m'étonne toujours de rencontrer des professeur.e.s de français qui ne s'intéressent pas à la littérature
Ca ne me choque pas plus qu'un professeur de sciences pas intéressé par l'actualité scientifique.

Rien ne me choquera plus qu'un professeur de Français usant de l'écriture inclusive

Pareil. C'est une abomination ce truc.
MoyenCroco
MoyenCroco
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par MoyenCroco Sam 2 Oct 2021 - 10:35
@Une passante a écrit:Nous soupçonnons aussi l'existence de micros dans notre salle des profs. Faut-il penser que c'est le cas, ou bien la taupe serait-elle une catégorie fréquente dans l'EN ? (j'ai bien une petite idée, mais j'ai du mal à abandonner tout espoir concernant la nature humaine...)

Nous avons eu des secrétaires de direction dans mon ancien établissement qui faisaient double jeu... Du coup l'information nous revenait plutôt que l'inverse Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 437980826
Balthazaard
Balthazaard
Doyen

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Balthazaard Sam 2 Oct 2021 - 10:47
Une fois des collègues,  voulant se faire bien voir sans doute, avaient organisé un devoir commun de seconde, façon bac...surveillance type bac, ventilation des copies, barème au micro point et des heures de prise de tête pour le sujet, exhaustif bien sûr. J'étais furieux, tant sur le temps passé que l'absence de finalité du machin, d'autant que les résultats on été (comme dans 99% de ces types de divertissements...) épouvantables. J'ai écrit une lettre à tous mes collègues pour dire que je ne me livrerai plus JAMAIS à ce genre de truc dont on ne sait pas trop si il n'est pas là pour décourager les élèves...
Un collègue sympa à diffusé ma lettre à l'administration....le nouveau proviseur m'a donc convoqué....pour me dire qu'il était tout à fait d'accord avec ma lettre et qu'il veillerait à ce que des débordements de ce genre n'aient plus lieu.
Le coup du pétard qui vous claque dans les doigts...merci le collègue!


Dernière édition par Balthazaard le Sam 2 Oct 2021 - 12:17, édité 1 fois
lalilala
lalilala
Empereur

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par lalilala Sam 2 Oct 2021 - 12:06
Ca fait 13 ans que je me mords les doigts d'avoir passé l'agreg. C'est bien simple, rien ne me plaît dans ce travail (à part la paye qui tombe quoi qu'il arrive à la fin du mois) et la réforme du lycée m'a achevée. Je croise tout pour que cette année soit la dernière.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Balthazaard
Balthazaard
Doyen

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Balthazaard Sam 2 Oct 2021 - 12:18
A 38 ans la reconversion n'est pas impossible, par contre pense y vite...
Ascagne
Ascagne
Esprit éclairé

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Ascagne Sam 2 Oct 2021 - 12:42
Je ne regrette pas d'avoir fait des études de lettres (je termine ma thèse, enfin, j'essaie...). Si je n'avais pas passé l'agrégation, je n'aurais pas pu enseigner plusieurs années à l'université ni faire de la recherche, ce qui m'a plu. En revanche, par rapport à la destination précise du concours lui-même... l'aspect le plus positif, c'est le salaire et le fait d'être sûr d'avoir un travail. Le reste ? L'amour pour les disciplines ? Cela peut encore fonctionner en cours de latin ou de grec, par exemple avec mon mini groupe de 1re-terminale de cette année - élèves sérieux, et même parfois motivés. En français ? C'est l'usine, le français au lycée, et ça me semble encore plus vrai suite à la réforme.
Et puis il y a... le reste. Je crois que j'ai beaucoup de patience avec les étudiants. Enseigner en licence m'a beaucoup plu. Mais avec les élèves ? Cela irait mieux s'il n'y avait pas cette conjonction de facteurs (baisse de la politesse, gros changements chez les nouvelles générations qui grandissent dans un monde numérique très différent déjà de ce qui existait quand j'étais adolescent moi-même) qui rend la gestion de classe plus compliquée, et puis, ce système de l'EN si particulier... J'ai mal vécu mes deux premières années d'enseignement dans le secondaire, la première a même détruit ma santé (j'en ai encore quelques suites du côté de la dépression) et j'ai l'impression que ça a marqué durablement ma confiance en moi. D'où des difficultés et pour terminer ma thèse, et pour penser à une reconversion.
Je me dis quand même aussi, parfois, que j'aurais une meilleure situation si j'avais fait mes études à Sciences Po, par exemple, même si j'en doute. Il y a aussi d'autres domaines que j'aime, mais dans une perspective d'amateur (qui se renseigne) jusqu'à présent : le monde des bibliothèques et du patrimoine, par exemple, ou encore la politique. Pendant deux ans j'ai trouvé un peu de motivation en me disant que je n'étais pas bloqué, que je pourrais bifurquer à un moment donné. Concrètement il faut quand même se former, accepter peut-être de repasser par la case du novice, et ce n'est pas si simple.
Crapaud
Crapaud
Niveau 4

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Crapaud Sam 2 Oct 2021 - 12:46
@angelxxx a écrit:Oui et non.
J'aurais pu choisir la même voie que mon meilleur ami, moins brillant et moins travailleur que moi qui gagne pourtant fois plus que moi, tout en télétravaillant 35h/s.
Mais le mieux est l'ennemi du bien.
Mon travail est globalement intéressant, même si des fois fatiguant. Je travaille beaucoup, j'ai des hsa+projet+ enseignement supérieur, et c'est cool. Je suis libre de faire ce que je veux en projet et ça m'éclate. Je découvre le supérieur et c'est très différent mais aussi très intéressant. Et au final je suis plutôt bien payé.
Et si un jour j'ai envie de faire le strict minimum, je ferai mes 12.5h en rep+, pour gagner grosso modo 3k€, ce qui est pas si mal.
Ou comment se faire détester par une bonne partie des lecteurs du forum 🤣
Mais tant mieux pour toi
Ha@_x
Ha@_x
Érudit

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Ha@_x Sam 2 Oct 2021 - 13:00
@Crapaud

Oh tu sais il y a grave mieux que lui : la planque ultime : prof de ballon agrégé en REP+, la même mais sans copies.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
lalilala
lalilala
Empereur

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par lalilala Sam 2 Oct 2021 - 13:21
@Balthazaard a écrit:A 38 ans la reconversion n'est pas impossible, par contre pense y vite...
J'ai une piste sérieuse et j'espère que ça fonctionnera. J'espère aussi que le rectorat m'accordera une dispo pour convenances personnelles.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Lizdarcy
Lizdarcy
Fidèle du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lizdarcy Sam 2 Oct 2021 - 14:52
Regrets d'être devenue enseignante? Difficile à dire, ça m'est un peu tombé dessus comme ça, et puis je n'aurais pas rencontré ma moitié sinon...
Regrets de ne pas avoir eu le courage ou l'ambition de passer l'agreg,moins d'heures et un salaire plus décent pour accepter un métier physiquement et moralement épuisant...il est évident que je ne souhaite pas mes conditions de travail à mes enfants.
Crapaud
Crapaud
Niveau 4

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Crapaud Sam 2 Oct 2021 - 15:02
Enseignant depuis 10 ans, j'ai décidé cette année de changer de voie.
Personnellement, je ne regrette rien de mon expérience dans l'EN, car cela m'a beaucoup apporté sur le plan humain. Je reste très fier d'avoir obtenu le capes et mes diplômes. Les regrets, j'en aurais sans doute si je reste prof par contre...
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par angelxxx Sam 2 Oct 2021 - 15:58
@Crapaud a écrit:
@angelxxx a écrit:Oui et non.
J'aurais pu choisir la même voie que mon meilleur ami, moins brillant et moins travailleur que moi qui gagne pourtant  fois plus que moi, tout en télétravaillant 35h/s.
Mais le mieux est l'ennemi du bien.
Mon travail est globalement intéressant, même si des fois fatiguant. Je travaille beaucoup, j'ai des hsa+projet+ enseignement supérieur, et c'est cool. Je suis libre de faire ce que je veux en projet et ça m'éclate. Je découvre le supérieur et c'est très différent mais aussi très intéressant. Et au final je suis plutôt bien payé.
Et si un jour j'ai envie de faire le strict minimum, je ferai mes 12.5h en rep+, pour gagner grosso modo 3k€, ce qui est pas si mal.
Ou comment se faire détester par une bonne partie des lecteurs du forum 🤣
Mais tant mieux pour toi


Pour la première citation : on était dans la même classe du lycée jusqu'en deuxième année du supérieur, on eut donc raisonnablement comparer nos notes. Et mon ami le dit lui même que c'est dommage d'avoir fait prof, alors que je pourrai faire le même métier, voire je pourrai être un cran au dessus selon lui.

Pour le reste, je me suis forcé à passer l'agreg, et j'ai beaucoup travaillé pour réussir, je ne vais pas me cacher non plus. Oui la prime REP+ est avantageuse, mais elle est loin d'être exagérée. Vu comme ça muté en rep+ (facile 10% des effectifs par an), si jamais, il suffit de demander sa mutation. C'est peu convoité, j'ai l'ai eu avec peu de points.

Pour finir, de nombreux agrégés ici doivent dépasser les 3000€...

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Philomène87 Sam 2 Oct 2021 - 17:10
@angelxxx
"Et mon ami le dit lui même que c'est dommage d'avoir fait prof" : alors ça, il ne faudrait pas qu'un ami me le dise, car je le prendrais extrêmement mal. C'est méprisant.
Ils le savent, les gens, que parmi les enseignants, il y en a qui ont choisi ce métier par vocation (je sais que c'est un gros mot pour certains, mais je n'en trouve pas d'autres), et qu'ils ont tracé leur voie à cette fin ? Peut-être pas autant qu'au milieu du XXe siècle cela dit.

J'adore ce métier, alors certes c'est parce que j'ai des conditions de travail optimales, je ne le nie pas : les élèves sont dans l'ensemble sympas et bien élevés, le cde soutient les professeurs face aux parents... Même s'il y a des couacs, j'ai conscience que ça pourrait être bien pire ailleurs, vu tout ce que je lis dans "J'hallucine".
Pour répondre à la question du topic, je ne regrette en rien. C'est une de mes professeures (désolée pour l'inclusive, mais je crois que maintenant c'est admis pour ce mot ?) de 5e qui m'a donné le goût du métier et surtout de sa matière. D'ailleurs, lorsque j'étais stagiaire, je lui avais envoyé un mail sur son adresse académique pour le lui dire (ce que j'étais devenue, et que c'était grâce à elle) ; elle m'avait répondu Smile
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par angelxxx Sam 2 Oct 2021 - 17:38
Il me le dit en étant désolé car il sait que j'ai de mauvaises conditions de travail, un mauvais salaire et surtout que je suis très mal considéré par l'opinion publique.
Et je suis d'accord avec lui au final, si j'avais été mieux informé, je n'aurais jamais choisi cette voie. Ce n'est pas tant les informations sur le métier de professeur qu'il me manquait, mais on me répétait que ce n'était pas mieux ailleurs. Or ce n'est as vrai, certains domaines de portent très bien. Maintenant, il est vrai qu'on ne sait pas si cela va durer...mais on sait aussi que chez nous ça va s'empirer. L'un dans l'autre, j'ai tout de même l'impression que j'aurais pu avoir un meilleur métier. Mieux payé, mieux considéré, en télétravail et sans fatigue physique, et avec une fatigue psychologique incomparable à celle de notre métier.


_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Zetitcheur
Zetitcheur
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Zetitcheur Sam 2 Oct 2021 - 19:08
De mon côté, gros doute sur mon choix de carrière pendant toute l'année de stage. Je me suis vraiment préparée à changer de voie si çà continuait comme çà. C'était il y a longtemps donc finalement les choses se sont arrangées   Smile
J'avais vraiment envie d'être prof quand j'ai passé le concours. J'étais passionnée par ma matière ! Désillusion pour plein de raisons : stage loin de ma région, une classe difficile (j'ai même eu droit au gaz lacrymo dans la classe), je me sentais comme la pire caricature des jeunes profs chahutés, j'y allais la boule au ventre et je rentrais chez moi en larmes. Je pense que ce fut sidérant pour moi de prendre en pleine face ce contraste entre d'une part le niveau du concours et le bonheur d'avoir réussi, et d'autre part l'ambiance de cirque dans cette classe. Je me disais 'tout çà ... pour çà'. Grosse grosse déprime. Je me suis demandé si j'étais vraiment faite pour enseigner à des ados. Ou enseigner tout court.
Heureusement dans mon cas, un ami m'a conseillé de cibler les postes dans le supérieur, et je n'ai jamais regretté... J'ai un public très agréable et je me sens bien avec eux. Et j'ai pu regagner ma région !
J'admire beaucoup les profs du secondaire autour de moi, quand je vois l'énergie qu'ils déploient, je me dis que j'aurais eu bien du mal à tenir le choc. Ce qui est navrant, c'est l'image du métier et les discours de dénigrement qu'on entend un peu partout.
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par pseudo-intello Sam 2 Oct 2021 - 21:30
@Philomène87 a écrit:@angelxxx
"Et mon ami le dit lui même que c'est dommage d'avoir fait prof" : alors ça, il ne faudrait pas qu'un ami me le dise, car je le prendrais extrêmement mal. C'est méprisant.
Ils le savent, les gens, que parmi les enseignants, il y en a qui ont choisi ce métier par vocation (je sais que c'est un gros mot pour certains, mais je n'en trouve pas d'autres), et qu'ils ont tracé leur voie à cette fin ? Peut-être pas autant qu'au milieu du XXe siècle cela dit.

J'éprouve :
- un goût certain pour l'enseignement et la transmission (et je me suis é-cla-tée pendant l'école à la maison en confinement).
- une reconnaissance pour l'école de la République, qui a permis à la petite fille de mineur et à ses cousins d'accéder aux me^mes études que les enfants de bourgeois
- un goût pour la belle langue et pour les belles lettre
- la certitude que maîtriser la langue, l'histoire, ainsi qu'une culture littéraire et artistique, en plus des bienfaits "utilitaires réels" (comme ne pas passer pour un plouc dans une lettre de motivation) aident à penser , à se construire, à s'ouvrir et à mieux appréhender le monde qui nous entoure,

mais je récuse fermement le terme de vocation, qui est un piège aussi joli que dangereux.

Enseigner dans l'EN, c'est mon métier. Je tâche, dans l'absolu, de m'en acquitter décemment, voire plus que décemment quand les conditions s'y prêtent, mais c'est on métier. Ça me permet de gagner ma vie, et si on me demande trop par rapport à mon salaire ou la pénibilité de l'heure de cours (mes élèves sont moins sympa que les tiens Very Happy ), eh ben j'en fais moins. Moi d'abord. L'institution est trop ingrate pour mériter davantage.

J'ai déjà fait du bénévolat en tant que parent d'élève, à co-animer des séances de musique en maternelle, pour l'accueil chaleureux d'élèves tout mignons, pour le coup de pouce aux PE sympa, pour le plaisir partagé de la chose. J'ai été quelquefois invitée pour du bénévolat de FLE, ponctuellement, sur mon temps de loisir et hors EN parce que c'était plaisant et que ça me parlait. Mais du bénévolat c'est du bénévolat, et le métier, c'est le métier. Very Happy

_________________
Publicité:

Mots croisés pour apprendre à lire
Mamusique sur Bandcamp
Ecoutez mes chansons sur Soundcloud
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lefteris Dim 3 Oct 2021 - 14:58
@pseudo-intello a écrit: Mais du bénévolat c'est du bénévolat, et le métier, c'est le métier. Very Happy
Ne pas oublier le bénévolat obligatoire qui commence à être une nouvelle "pratique" de cette administration qui aime l'oxymore.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
danses
Niveau 9

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par danses Dim 3 Oct 2021 - 18:17
[J'éprouve :
- un goût certain pour l'enseignement et la transmission (et je me suis é-cla-tée pendant l'école à la maison en confinement).
- une reconnaissance pour l'école de la République, qui a permis à la petite fille de mineur et à ses cousins d'accéder aux me^mes études que les enfants de bourgeois
- un goût pour la belle langue et pour les belles lettre
- la certitude que maîtriser la langue, l'histoire, ainsi qu'une culture littéraire et artistique, en plus des bienfaits "utilitaires réels" (comme ne pas passer pour un plouc dans une lettre de motivation) aident à penser , à se construire, à s'ouvrir et à mieux appréhender le monde qui nous entoure,

mais je récuse fermement le terme de vocation, qui est un piège aussi joli que dangereux.

Enseigner dans l'EN, c'est mon métier. Je tâche, dans l'absolu, de m'en acquitter décemment, voire plus que décemment quand les conditions s'y prêtent, mais c'est on métier. Ça me permet de gagner ma vie, et si on me demande trop par rapport à mon salaire ou la pénibilité de l'heure de cours (mes élèves sont moins sympa que les tiens Very Happy ), eh ben j'en fais moins. Moi d'abord. L'institution est trop ingrate pour mériter davantage.Very Happy [/quote]

+1.

J'ajoute qu'on n'en est plus à une contradiction près dans l'EN. Que dire de dirigeants/CDE/managers qui braillent le mot laïcite dès que l'occasion se présente - posture exclusivement oratoire, surtout quand il y a du beau monde - mais qui ponctue leurs discours off de termes comme vocation/mission/sacerdoce/engagement/désintéressement des enseignants ? Ce qui est assez savoureux quand on sait que certains proposent (en des lieux choisis, bien éloignés de la valetaille) d'abattre la calotte... Rolling Eyes Suspect
Balthazaard
Balthazaard
Doyen

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Balthazaard Dim 3 Oct 2021 - 18:49
@Lefteris a écrit:
@pseudo-intello a écrit: Mais du bénévolat c'est du bénévolat, et le métier, c'est le métier. Very Happy
Ne pas oublier le bénévolat obligatoire qui commence à être une  nouvelle "pratique" de cette administration qui aime l'oxymore.  

Nous allons bientôt être en liberté pédagogique surveillée, d'ailleurs..
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Regrets d'être devenu prof ? - Page 8 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lefteris Dim 3 Oct 2021 - 19:25
@Balthazaard a écrit:
@Lefteris a écrit:
@pseudo-intello a écrit: Mais du bénévolat c'est du bénévolat, et le métier, c'est le métier. Very Happy
Ne pas oublier le bénévolat obligatoire qui commence à être une  nouvelle "pratique" de cette administration qui aime l'oxymore.  

Nous allons bientôt être en liberté pédagogique surveillée, d'ailleurs..
Le vers est déjà dans le fruit depuis un moment : les collègues qui se font descendre par des IPR, voire par des vulgaires chargés d'inspection, pour des questions de méthode, alors qu'ils font le programme, sont légion.
Exemple entre mille : un de mes collègues s'est fait démolir parce qu'il faisait des cours de grammaire. L'IPR qui précédait cette furie (et  sur lequel j'étais  tombé peu avant) était pour les cours de grammaire. Fragilité et versatilité des choses humaines... Rolling Eyes

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum