Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Feriez-vous grève la semaine de la rentrée ?

131 - 60%
6 - 3%
24 - 11%
13 - 6%
45 - 20%
 
Total des votes: 219
 
Sondage clos
Enaeco
Vénérable

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Enaeco Sam 08 Jan 2022, 18:45
C'est sur que les PE ont beaucoup plus d'impact (d'ailleurs ils doivent s'annoncer à l'avance) et de visibilité
D'autant plus que le lycéen, même à 20% de gréviste, ça va lui faire une heure de trou ou finir un peu plus tôt, s'il est impacté.
avatar
Melyne5
Habitué du forum

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Melyne5 Sam 08 Jan 2022, 19:43
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Je ferai la grève pour être bien avec moi-même, mais je n'y crois pas une seconde. Ce qui ne fonctionne pas, ce n'est pas la grève, c'est la démobilisation et l'inorganisation. Nous n'obtenons rien parce que trop peu de collègues participent aux grèves. Nos grèves ne sont pas reconduites parce que nous ne nous organisons pas pour les faire durer.

Tout pareil ! Wink
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Grand sage

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par VicomteDeValmont Sam 08 Jan 2022, 20:05

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Logo_s11, je m'y syndique !
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Madame_Prof Sam 08 Jan 2022, 20:10
VicomteDeValmont a écrit:

Wouah !
Là, ça me motive.

_________________
2017-2023 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 9

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Charles-Maurice Sam 08 Jan 2022, 20:17
Bonjour à tous,
Les collègues ne font plus grève en raison de mots d ordre multi entrées, qui ne portent pas de véritables revendications professionnelles.
La grève du 13 janvier n est perçue dans les média que comme un mouvement contre la complexité des tests anti covid. Alors que la profession est en très grande souffrance. Perte de sens, mépris institutionnel, caporalisation inacceptable. Et surtout, surtout, la perte salariale indigne. Moins 30 % en trente ans de carrière d après mon calcul, en prenant en compte le ratio avec le smic.
Une grève avec bloquage des établissements et comme mot d ordre "rendez nous notre argent", voilà la seule façon de réagir dignement. Il ne sert à rien de défiler gentiment dans les rues autorisées, sans déranger personne.
Il faut renverser la table, c'est le moment, et le seul moyen de témoigner de l humiliation ressentie. Le dernier entretien du président est, à lui seul, un casus belli.
We want our money back. Ca suffit le mépris.
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Grand sage

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Sylvain de Saint-Sylvain Sam 08 Jan 2022, 20:17
Cath a écrit:Je suis pour une grève reconductible. Il faut arrêter de dire que la grève ne sert à rien et que donc il est temps de trouver d'autres moyens d'action. À part la violence, il n'y en a pas.

Il y en a tout de même un : continuer de faire son boulot en refusant tout ce qui nous déplaît. Mais il faudrait que nous soyons très nombreux et solidaires.
Balthamos
Balthamos
Doyen

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Balthamos Sam 08 Jan 2022, 20:55
Madame_Prof a écrit:
VicomteDeValmont a écrit:

Wouah !
Là, ça me motive.

Que le SNPDEN-UNSA relaye le mot d'ordre, effectivement ça motive !
Manu7
Manu7
Expert spécialisé

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Manu7 Sam 08 Jan 2022, 21:04
Charles-Maurice a écrit:Bonjour à tous,
Les collègues ne font plus grève en raison de mots d ordre multi entrées, qui ne portent pas de véritables revendications professionnelles.
La grève du 13 janvier n est perçue dans les média que comme un mouvement contre la complexité des tests anti covid. Alors que la profession est en très grande souffrance. Perte de sens, mépris institutionnel, caporalisation inacceptable. Et surtout, surtout, la perte salariale indigne. Moins 30 % en trente ans de carrière d après mon calcul, en prenant en compte le ratio avec le smic.
Une grève avec bloquage des établissements et comme mot d ordre "rendez nous notre argent", voilà la seule façon de réagir dignement. Il ne sert à rien de défiler gentiment  dans les rues autorisées, sans déranger personne.
Il faut renverser la table, c'est le moment, et le seul moyen de témoigner de l humiliation ressentie. Le dernier entretien du président est, à lui seul, un casus belli.
We want our money back. Ca suffit le mépris.

Pas uniquement d'après ton calcul, chaque année des syndicats nous communique les mêmes calculs et c'est vraiment scandaleux, je suis d'accord. Mais comme les profs baissent la tête et courbent l'échine et bien cela risque de se poursuivre encore longtemps...
Après, je ne suis pas d'accord pour dire que la crise sanitaire nous offre le bon moment, le bon moment c'était la réforme du lycée (avant sa mise en place, pas après), c'est toujours au moment de la réforme que c'est le meilleur moment, comme en 86, ou pour le CPE...
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Lefteris Sam 08 Jan 2022, 21:18
Charles-Maurice a écrit:Bonjour à tous,
Les collègues ne font plus grève en raison de mots d ordre multi entrées, qui ne portent pas de véritables revendications professionnelles.
La grève du 13 janvier n est perçue dans les média que comme un mouvement contre la complexité des tests anti covid. Alors que la profession est en très grande souffrance. Perte de sens, mépris institutionnel, caporalisation inacceptable. Et surtout, surtout, la perte salariale indigne. Moins 30 % en trente ans de carrière d après mon calcul, en prenant en compte le ratio avec le smic.
Une grève avec bloquage des établissements et comme mot d ordre "rendez nous notre argent", voilà la seule façon de réagir dignement. Il ne sert à rien de défiler gentiment  dans les rues autorisées, sans déranger personne.
Il faut renverser la table, c'est le moment, et le seul moyen de témoigner de l humiliation ressentie. Le dernier entretien du président est, à lui seul, un casus belli.
We want our money back. Ca suffit le mépris.
Bon premier message.  Je ne ferai grève que pour la réintégration des enseignants dans la catégorie A, qui est la priorité ( le seul dénominateur commun, même si bien d'autres choses sont en jeu) . Même si à titre personnel, je n'en vois jamais la couleur, je crois que c'est le seul moyen d'avoir une EN dans une génération. Ca où les mauvais étudiants sans autre choix formatés en guignols à projets pour tenir la garderie nationale régionale.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 9

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Charles-Maurice Sam 08 Jan 2022, 21:21
Je m appuie sur le précédent que nous offre la santé. L opinion publique a pris conscience que nous sommes indispensables, pour garder les jeunes, mais aussi pour leur enseigner. Je rejoins les analyses qui témoignent de la souffrance des jeunes depuis le début de la crise covid. Les cours en face à face ont prouvé leur efficacité. Et le désastre de la gestion de la dernière rentrée exhibe la maltrraitance que subit l école.
C est pour cela qu'il faut agir maintenant.
avatar
chmarmottine
Guide spirituel

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par chmarmottine Sam 08 Jan 2022, 21:24
Balthamos a écrit:
Madame_Prof a écrit:
VicomteDeValmont a écrit:

Wouah !
Là, ça me motive.

Que le SNPDEN-UNSA relaye le mot d'ordre, effectivement ça motive !

c'est surtout surprenant vu l'article de Marianne paru hier.

https://www.marianne.net/societe/education/protocole-sanitaire-lecole-est-elle-reellement-en-train-de-craquer

Pour Bruno Bobkiewicz, responsable du Snpden-Unsa, principal syndicat de chefs d'établissements du secondaire, « c'est beaucoup plus gérable pour nous qu'en primaire car nous avons beaucoup moins de tâches administratives à faire. Et surtout parce que les élèves sont autonomes. » Dans son lycée de 2000 élèves, il compte actuellement 65 élèves absents ainsi que 17 adultes. Les enseignants sont-ils en « colère » comme l'affirment leurs syndicats ? Pour les chefs d'établissements, ils sont « beaucoup moins inquiets » que l'an dernier.

Ces derniers ne bénéficiaient jusque-là que de masques en tissu que leurs syndicats estiment insuffisamment protecteurs. « Je n'ai pas d'avis sur la question, j'utilise moi-même un masque en tissu et n'ai pas l'impression d'être en danger mais pourquoi pas », note Bruno Bobkiewicz lequel note que les « personnels vulnérables » sont fournis en FFP2 depuis le début de la crise.
avatar
Bouboule
Doyen

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Bouboule Sam 08 Jan 2022, 21:31
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
Cath a écrit:Je suis pour une grève reconductible. Il faut arrêter de dire que la grève ne sert à rien et que donc il est temps de trouver d'autres moyens d'action. À part la violence, il n'y en a pas.

Il y en a tout de même un : continuer de faire son boulot en refusant tout ce qui nous déplaît. Mais il faudrait que nous soyons très nombreux et solidaires.

Moi depuis mon arrivée sur neo au coeur de la réforme du décret de 50, j'ai adopté, ça va beaucoup mieux moralement (c'est devenu un métier pour manger) et je gagne beaucoup plus en traitement horaire réel.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Lefteris Sam 08 Jan 2022, 21:48
Bouboule a écrit:

Moi depuis mon arrivée sur neo au coeur de la réforme du décret de 50, j'ai adopté, ça va beaucoup mieux moralement (c'est devenu un métier pour manger) et je gagne beaucoup plus en traitement horaire réel.
Même chose, à peu près au même moment, puisque dans la foulée de ce coup de couteau, il y a eu la réforme flinguant (définitivement) ma discipline, assortie de diverses provocations insultantes. Ne pouvant faire seul la révolution, j'ai donc mis le frein -le frein à main- et j'ai stoppé brutalement tout l'extra-pro : PP terminé, plus une sortie même comme accompagnateur, idem pour les projets, fini le tutorat, etc.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Tangleding
Tangleding
Grand Maître

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Tangleding Sam 08 Jan 2022, 21:58
La refonte des décrets statutaires n'a eu aucune incidence sur mon quotidien professionnel.

Par contre si elle n'avait pas eu lieu en août 2014, il est bien certain que les décrets de 50 auraient déjà été réécrits sous Macron I/Blanquer I, et cela n'aurait pas été la même limonade.

_________________
"Never complain, just fight." [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 2490015017

Plutôt que de se battre pour des miettes et des contraintes:
avatar
Cath
Enchanteur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Cath Dim 09 Jan 2022, 00:12
Bouboule a écrit:
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
Cath a écrit:Je suis pour une grève reconductible. Il faut arrêter de dire que la grève ne sert à rien et que donc il est temps de trouver d'autres moyens d'action. À part la violence, il n'y en a pas.

Il y en a tout de même un : continuer de faire son boulot en refusant tout ce qui nous déplaît. Mais il faudrait que nous soyons très nombreux et solidaires.

Moi depuis mon arrivée sur neo au coeur de la réforme du décret de 50, j'ai adopté, ça va beaucoup mieux moralement (c'est devenu un métier pour manger) et je gagne beaucoup plus en traitement horaire réel.
Mais moi aussi je ne fais que ce qui me plaît, mais ça a toujours été le cas donc je ne vois pas vraiment d'augmentation de salaire !
pseudo-intello
pseudo-intello
Sage

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par pseudo-intello Dim 09 Jan 2022, 00:42
Lefteris a écrit:
Bouboule a écrit:

Moi depuis mon arrivée sur neo au coeur de la réforme du décret de 50, j'ai adopté, ça va beaucoup mieux moralement (c'est devenu un métier pour manger) et je gagne beaucoup plus en traitement horaire réel.
Même chose, à peu près au même moment, puisque dans la foulée de ce coup de couteau, il y a eu la réforme flinguant (définitivement) ma discipline, assortie de diverses provocations insultantes. Ne pouvant faire seul la révolution, j'ai donc mis le frein -le frein à main- et j'ai stoppé brutalement tout l'extra-pro : PP terminé, plus une sortie même comme accompagnateur, idem pour les projets, fini le tutorat, etc.

J'accompagne une sortie, si elle se tient à la place d'une heure avec une classe relou, ou si elle se tient uniquement sur des horaires non travaillés (gain de temps de travail, car contrairement à un cours qui se prépare, la sortie ne nécessite pas de travail invisible caché.

_________________
Publicité:
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Grand sage

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Sylvain de Saint-Sylvain Dim 09 Jan 2022, 07:05
Lefteris a écrit:
Bouboule a écrit:

Moi depuis mon arrivée sur neo au coeur de la réforme du décret de 50, j'ai adopté, ça va beaucoup mieux moralement (c'est devenu un métier pour manger) et je gagne beaucoup plus en traitement horaire réel.
Même chose, à peu près au même moment, puisque dans la foulée de ce coup de couteau, il y a eu la réforme flinguant (définitivement) ma discipline, assortie de diverses provocations insultantes. Ne pouvant faire seul la révolution, j'ai donc mis le frein -le frein à main- et j'ai stoppé brutalement tout l'extra-pro : PP terminé, plus une sortie même comme accompagnateur, idem pour les projets, fini le tutorat, etc.

Je pensais à une prise de contrôle plus forte et plus spectaculaire. Prendre possession de l'usine. Par exemple, en cas de réforme : ben, ne pas appliquer la réforme. Ne pas la rendre possible. Laisser les chefs impuissants face au fait que rien n'est possible si nous ne le faisons pas. Des choses que nous pourrions ne pas faire si nous étions nombreux et déterminés :
- les heures supplémentaires imposées (je les fais toutes sauf ces deux-là, oui oui chaque mardi je partirai à 15h au lieu de 17h)
- la pré-rentrée
- les réunions
- entrer les compétences
- faire les nouveaux machins de la réforme delta ou omicron
- entrer nos notes sur Pronote (plus de contrôle continu)
- aller aux formations imposées
- ne pas corriger le brevet et le bac
Ou même des choses que nous pourrions faire :
- reconstituer des classes au lycée
- ajouter une heure de latin au collège

Une unanimité au niveau national sur ce que l'on doit faire et ne plus faire serait sans doute impossible. Mais au niveau local, si nous étions nombreux et déterminés à lutter, je crois que cela serait possible. La grève serait alors, dans un premier temps, le temps pris pour discuter et décider de la façon dont nous allons nous-mêmes prendre les choses en main, dans notre établissement.

Bien sûr avec ces rêveries je m'éloigne de la question spécifique des salaires.
Not a Panda
Not a Panda
Habitué du forum

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Not a Panda Dim 09 Jan 2022, 09:02
[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 2137914229
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 9

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Charles-Maurice Dim 09 Jan 2022, 09:36
Le véritable frein à la réaction de résistance est économique. La baisse salatiale est telle que les professeurs ne sont plus en état de refuser les heures sup pour tenter de maintenir un niveau de vie décent. Et d accepter des pitreries pedago pour s assurer d un ersatz de carrière, leur pusillanimite face aux IPR et autres chefs d établissement l atteste trop souvent. Il faudrait surtout que l impulsion vienne des syndicats, seuls à même d engager un rapport de force avec les gouvernements, sans se perdre dans des combats menés pour les élèves, dont l avenir est le problème des parents et de la nation, et pas seulement des professeurs.
Battons-nous pour notre profession, d abord.
avatar
angelxxx
Érudit

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par angelxxx Dim 09 Jan 2022, 09:54
Vos messages confirment ce que je pensais : je vais envoyer un mail à mon syndicat pour leur dire ce qu'on vient d'échanger, à savoir, le salaire avant tout; et une grève un peu plus stratégique. A voir la réponse, ce sera peut être le moment de changer de crèmerie.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Bouboule
Doyen

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Bouboule Dim 09 Jan 2022, 10:34
Tangleding a écrit:La refonte des décrets statutaires n'a eu aucune incidence sur mon quotidien professionnel.

Par contre si elle n'avait pas eu lieu en août 2014, il est bien certain que les décrets de 50 auraient déjà été réécrits sous Macron I/Blanquer I, et cela n'aurait pas été la même limonade.

Moi non plus, aucun impact sur ce qui se passe en classe mais c'est parce que j'étais assez ancien, sur un poste tranquille ; si j'avais été plus jeune, c'était une sortie par le bas, inacceptable. Et depuis, je n'ai pas l'impression que ça s'améliore...

Cath a écrit:
Bouboule a écrit:
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
Cath a écrit:Je suis pour une grève reconductible. Il faut arrêter de dire que la grève ne sert à rien et que donc il est temps de trouver d'autres moyens d'action. À part la violence, il n'y en a pas.

Il y en a tout de même un : continuer de faire son boulot en refusant tout ce qui nous déplaît. Mais il faudrait que nous soyons très nombreux et solidaires.

Moi depuis mon arrivée sur neo au coeur de la réforme du décret de 50, j'ai adopté, ça va beaucoup mieux moralement (c'est devenu un métier pour manger) et je gagne beaucoup plus en traitement horaire réel.
Mais moi aussi je ne fais que ce qui me plaît, mais ça a toujours été le cas donc je ne vois pas vraiment d'augmentation de salaire !

Les collègues que je n'entends jamais râler sur quelque chose sont fort peu nombreux, tant mieux s'il y en a encore.
avatar
Malavita
Neoprof expérimenté

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Malavita Dim 09 Jan 2022, 10:42
Apparemment, certains syndicats du second degré, le mien en tout cas, sont très nuancés face à cette grève considérant que la première revendication devrait être le salaire et que la grève du 13 risque de vider celle du 27, justement sur les revendications salariales. Personnellement dans mon établissement, des collègues se plaignent de leur salaire mais ne feront pas grève car ils n'ont pas les moyens (cet argument m'horripile un peu, surtout lorsque l'on sait qui nous le donne, même si pour certains c'est effectivement très compliqués et étonnement, ils font grève, eux.)
moi c'est moi
moi c'est moi
Niveau 8

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par moi c'est moi Dim 09 Jan 2022, 10:42
Bouboule a écrit:

Les collègues que je n'entends jamais râler sur quelque chose sont fort peu nombreux, tant mieux s'il y en a encore.

Mais des collègues qui râlent sans agir ou constester sont bien plus nombreux... et c'est ça le problème, beaucoup sont près à dire que tout part a vau l'eau, mais combien sont près à mettre les mains dans le cambouis pour espérer faire changer cela ?
avatar
Cath
Enchanteur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Cath Dim 09 Jan 2022, 10:49
Bouboule a écrit:
Cath a écrit:
Bouboule a écrit:
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:

Il y en a tout de même un : continuer de faire son boulot en refusant tout ce qui nous déplaît. Mais il faudrait que nous soyons très nombreux et solidaires.

Moi depuis mon arrivée sur neo au coeur de la réforme du décret de 50, j'ai adopté, ça va beaucoup mieux moralement (c'est devenu un métier pour manger) et je gagne beaucoup plus en traitement horaire réel.
Mais moi aussi je ne fais que ce qui me plaît, mais ça a toujours été le cas donc je ne vois pas vraiment d'augmentation de salaire !

Les collègues que je n'entends jamais râler sur quelque chose sont fort peu nombreux, tant mieux s'il y en a encore.
Si, sur mon salaire !
Leclochard
Leclochard
Empereur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Leclochard Dim 09 Jan 2022, 11:07
Malavita a écrit:Apparemment, certains syndicats du second degré, le mien en tout cas, sont très nuancés face à cette grève considérant que la première revendication devrait être le salaire et que la grève du 13 risque de vider celle du 27, justement sur les revendications salariales. Personnellement dans mon établissement, des collègues se plaignent de leur salaire mais ne feront pas grève car ils n'ont pas les moyens (cet argument m'horripile un peu, surtout lorsque l'on sait qui nous le donne, même si pour certains c'est effectivement très compliqués et étonnement, ils font grève, eux.)

En fait, il faut traduire : ils n’ont pas les moyens de perdre une journée de traitement contre une espérance de gain très faible. C’est une question de probabilité. Je suis certain de perdre x euros tandis que j’ai 0,01% de chance de gagner quelque chose. Je vais te dire : ils sont tout à fait rationnels et lucides. Si les grèves traditionnelles d’une journée permettaient d’obtenir quelque chose, ça se saurait.
Après, on peut faire grève comme Sylvain pour sa propre conscience. C’est autre chose.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Verdurette
Verdurette
Modérateur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 16 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Verdurette Dim 09 Jan 2022, 11:21
La grève du 13 est une grève d'urgence pour dire le ras-le-bol de la profession devant la façon de gérer la crise sanitaire et de nous traiter de façon générale.  Qui aura  peut-être, paradoxalement, l'avantage de fédérer plus qu'une grève sur les salaires, justifiée, certes, mais souvent associée à des revendications désordonnées et  fourre-tout dans lesquelles tout le monde ne se retrouve pas. Et donc ne s'investit pas, d'autant qu'on sait que ça ne servira pas à grand-chose. On pourra me répondre que celle-là n'aboutira pas à grand-chose non plus concrètement, mais être en nombre à dire "ça suffit", c'est bien aussi.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum