Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Asteroiide
Asteroiide
Niveau 1

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Asteroiide Dim 10 Avr 2022, 19:13
Bonjour :-)
Enseignant de maths en collège et en lycée pendant près de 15 ans, j'ai récemment repris les études pour me reconvertir.
Je réalise une thèse professionnelle dans le cadre d'un mastère spécialisé en data science.

Mon sujet concerne l'utilisation d'un système tutoriel intelligent en classe. Ces logiciels, estampillés intelligence artificielle sont capables, en théorie, de proposer un contenu adapté à chaque élève. Des entreprises, attirées par le marché de l'Education, commencent à développer des outils. Des observateurs nationaux et internationaux prévoient que ces outils seront prochainement introduits dans l'enseignement primaire et secondaire et modifieront le rôle des enseignants.

Je réfléchis à la définition d'un cadre technique, éthique et pédagogique qui permettrait aux enseignants de bénéficier d'un outil conforme à leurs attentes et respectueux de leur profession.

Je vous propose donc une courte enquête anonyme et je remercie par avance celles et ceux qui prendront quelques minutes pour donner leur avis. Cette enquête s'adresse aux enseignants du primaire comme du secondaire. Voici l'adresse :
https://framaforms.org/un-systeme-tutoriel-intelligent-qui-personnalise-les-series-dexercices-1649186219 (enquête réalisée à l'aide d'un logiciel libre et respectueux des données personnelles)

Merci.
Sébastien
guz
guz
Niveau 5

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par guz Lun 11 Avr 2022, 08:50
D'un point de vue cognitif, cela aurait l'avantage d’accélérer la catastrophe induite par le numérique à l'école tout en étant rémunérateur (on ne rappellera jamais assez que les cadres de la Silicon Valley prisent les écoles sans écrans ...).



Lagomorphe
Lagomorphe
Fidèle du forum

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Lagomorphe Lun 11 Avr 2022, 10:42
Asteroiide a écrit:Bonjour :-)
Enseignant de maths en collège et en lycée pendant près de 15 ans, j'ai récemment repris les études pour me reconvertir.
Je réalise une thèse professionnelle dans le cadre d'un mastère spécialisé en data science.

Mon sujet concerne l'utilisation d'un système tutoriel intelligent en classe. Ces logiciels, estampillés intelligence artificielle sont capables, en théorie, de proposer un contenu adapté à chaque élève.

Et qui va produire ledit contenu ? Et qui va corriger le travail fait par l'élève, lui expliquer où il s'est trompé et pourquoi ?
Pour moi, la réponse évidente à ces deux questions est "un professeur". Et par conséquent le logiciel n'est qu'un obstacle entre ce dernier et ses élèves. Obstacle inutile et toxique.

Asteroiide a écrit:Des entreprises, attirées par le marché de l'Education, commencent à développer des outils. Des observateurs nationaux et internationaux prévoient que ces outils seront prochainement introduits dans l'enseignement primaire et secondaire et modifieront le rôle des enseignants.

Le professeur sera donc le machin qui va cliquer sur les boutons du logiciel qui diffusera à sa place le contenu qu'il aura produit. Ça fait pas rêver...sauf bien sûr "des entreprises" qui y voient un marché juteux, et quelques extrêmes-libéraux des ministères qui y voient un moyen de jouer les cost-killers.

Asteroiide a écrit:Je réfléchis à la définition d'un cadre technique, éthique et pédagogique qui permettrait aux enseignants de bénéficier d'un outil conforme à leurs attentes et respectueux de leur profession.

Je pense que respecter la profession commence par s'abstenir de suggérer qu'un professeur serait remplaçable à efficacité égale par une machine. Aucun "cadre technique, éthique et pédagogique" ne peut rendre cette évolution moralement et humainement acceptable.
Iphigénie
Iphigénie
Prophète

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Iphigénie Lun 11 Avr 2022, 10:51
Une thèse sur l'artificialité de l'intelligence, peut-être? Wink
avatar
Cochonou
Niveau 9

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Cochonou Lun 11 Avr 2022, 10:51
Bonjour à tous,

Ceux qui s'intéressent à ce genre de question apprécieront peut-être la lecture de ces deux études, qui m'ont beaucoup intéressé :

a) OCDE / PISA, "Connectés pour apprendre" (2015)
https://www.oecd.org/fr/education/scolaire/Connectes-pour-apprendre-les-eleves-et-les-nouvelles-technologies-principaux-resultats.pdf

b) Cnam / Cnesco, "numérique et apprentissages scolaires" (2020)
http://www.cnesco.fr/wp-content/uploads/2020/10/201015_Cnesco_Numerique_Tricot__Chesne_Rapport_synthese.pdf


valle
valle
Expert

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par valle Lun 11 Avr 2022, 11:05
Bonjour,
J'ai essayé de répondre au questionnaire, mais la proposition de logiciel me paraît difficile à évaluer. Il s'agit peut-être d'une différence entre matières ou d'une évolution générale (si cela fait déjà quelques années que vous avez quitté l'enseignement).
Dans ma matière (l'espagnol, mais c'est valable pour les langues vivantes) la notion d'exercice ou de banque d'exercices (où on pourrait dire à un élève de faire les numéros 1, 3 et 6 puis les corriger) est complètement décriée par les instances pédagogiques. Même si les manuels en proposent quand même, ils sont rarement nombreux et prennent des formes variées, l'exercice "type bled" disparaît petit à petit des usages. En outre, même si un enseignant souhaiterait en faire, il s'agit d'une pratique plus ou moins "confidentielle" ; il y aurait des réticences à la publicité liée à l'adoption d'une IA comme celle que vous proposez.
LouisBarthas
LouisBarthas
Expert

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par LouisBarthas Lun 11 Avr 2022, 11:39
Asteroiide a écrit:Ces logiciels, estampillés intelligence artificielle sont capables, en théorie, de proposer un contenu adapté à chaque élève. Des entreprises, attirées par le marché de l'Education, commencent à développer des outils.
Formidable, plus de classes difficiles, les élèves pourront travailler à la maison, fixés sur leur écran - il faudra prévoir une surveillance par caméras qui les suivront dans toute la maison au cas où ils quitteraient leur poste d'apprenant sans motif valable (en plus, ce système de surveillance pourra s'avérer très utile pour surveiller jour et nuit la sphère familiale).
Je n'y vois que des avantages, mais à condition que ces entreprises augmentent nos salaires et pensions d'une part des profits qu'elles obtiendront de ce marché.

_________________
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
À quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Comme si, tous ceux qui n'approuvent pas les nouveaux abus étaient évidemment partisans des anciens. - Edmund Burke
Versaillais de droite et Versaillais de gauche doivent être égaux devant la haine du peuple. - Manifeste des proscrits de la Commune
Dedale
Dedale
Niveau 9

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Dedale Lun 11 Avr 2022, 12:06
Il y a trop de ressentiment face au numérique dans le corps enseignant, causé par un pilotage tellement absurde par la hiérarchie de l'EN en la matière qu'à mon avis, ce sujet va partir en cacahouète. La remarque de guz plus haut est assez révélatrice de ce mal-être je pense.

Alors d'un point de vue purement technique, il serait relativement pertinent d'exploiter des mécaniques d'intelligence artificielle dans le but de concevoir des exerciseurs s'adaptant automatiquement au niveau des élèves. On peut imaginer des situations qui se prêtent à cela en calcul numérique ou littéral, ou du côté littéraire en sémantique ou traduction.
Actuellement ce type d'outils existe déjà, mais fonctionne souvent avec des sets de questions prédéfinies. L'IA permettrait certainement une grande flexibilité dans la génération des contenus.

Maintenant, pour être tout à fait réaliste, l'EN n'est pas capable de privilégier un outil qui soit utile aux enseignants. A ma connaissance, elle n'est même pas déjà capable de fournir une plateforme de partage de contenus pédagogiques et de fédérer ses effectifs autour. (Ce qui fait que tout le monde réinvente la roue dans son coin, avec les souffrances induites par le travail excessif que cela implique, notamment chez les enseignants débutants... En 2022, c'est juste proprement hallucinant.)

Donc dans les faits, si je devais représenter une entreprise qui souhaite commercialiser un outil pédagogique reposant sur l'IA, je ferais un beau paquet cadeau pour dire à quel point l'IA c'est génial et c'est trop tendance est c'est trop l'avenir, pour commercialiser très très cher une bouse en misant à mort sur le marketing. Façon McKinsey, si tu vois ce que je veux dire.
Lagomorphe
Lagomorphe
Fidèle du forum

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Lagomorphe Lun 11 Avr 2022, 12:49
Dedale a écrit:Il y a trop de ressentiment face au numérique dans le corps enseignant, causé par un pilotage tellement absurde par la hiérarchie de l'EN en la matière qu'à mon avis, ce sujet va partir en cacahouète. La remarque de guz plus haut est assez révélatrice de ce mal-être je pense.

C'est tout à fait exact. Même à l'échelon d'au-dessus, les chefs d'établissements, on désespère et/ou on se gausse sur twitter des bouses logicielles qu'impose l'EN.

Dedale a écrit:Maintenant, pour être tout à fait réaliste, l'EN n'est pas capable de privilégier un outil qui soit utile aux enseignants. A ma connaissance, elle n'est même pas déjà capable de fournir une plateforme de partage de contenus pédagogiques et de fédérer ses effectifs autour. (Ce qui fait que tout le monde réinvente la roue dans son coin, avec les souffrances induites par le travail excessif que cela implique, notamment chez les enseignants débutants... En 2022, c'est juste proprement hallucinant.)

Parfaitement vrai également: on a d'ailleurs vu lors du confinement chaque professeur laissé totalement seul par la hiérarchie se dépatouiller chacun avec un outil différent, ce qui a bien contribué à larguer les élèves. Mais l'EN est effectivement incapable de pousser un outil fonctionnel et raisonnablement pratique pour les enseignants.

J'ajouterais un autre facteur de défiance face au numérique: une collègue stagiaire est chez nous cette année. On attendait un BMP, on ne lui a donc pas fait un service particulièrement cool (trois niveaux à gérer). C'est évidemment très difficile, voire insurmontable pour elle. On aurait pu lui donner accès au bête google drive sur lequel un bonne partie de l'équipe pose ses cours, ses TP, ses sujets de DS, ça lui aura certainement beaucoup facilité le travail. Sauf que voilà: qui dit stagiaire dit inspection, et la dernière chose que nous souhaitons c'est qu'un IPR vienne mettre son nez dans notre travail: il n'est franchement pas compatible dans sa forme et son esprit avec ce que prônent (ou plutôt exigent) les IPR de ma discipline et mon académie, particulièrement atteints par des délires surréalistes et inapplicables. Il y a donc partage...limité à notre petit "village gaulois". Le travail des enseignants serait plus volontiers partagé s'il ne risquait pas de faire l'objet des jugements à l'emporte-pièce basés sur l'idéologie hors sol dont une part des organes de contrôles de l'EN est intoxiquée.

Un exerciseur piloté par IA est tout à fait possible d'un point de vue technique, même si pour moi il n'est pas souhaitable d'un point de vue humain. Sauf que je ne vois pas comment il pourrait disposer d'une certaine autonomie (analyse des réponses et correction) au-delà d'exercices d'application assez basiques. Que je mets certes en œuvre assez souvent dans mon enseignement, discrètement, et sur papier: pour mes IPR, une séance qui ne respecte pas l'enchaînement "document introductif / formulation d'une problématique / hypothèses / protocoles expérimentaux virtuels / présentation des résultats / interprétation / conclusion", c'est une lourde hérésie qui vous vaut une barrette de "à consolider" et un désagréable et humiliant "accompagnement". Aujourd'hui pour enseigner heureux (et correctement), il faut souvent enseigner caché. Ce que ne permet pas un machin informatique qui partage avec on ne sait qui.
TrucOuBidule
TrucOuBidule
Habitué du forum

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par TrucOuBidule Lun 11 Avr 2022, 13:51
Bonjour,

je rejoins totalement les propos de Dédale et Lagomorphe.
Le gros problème est aussi la "décentralisation" avec les tas de "politiques" qui sont aussi à l'œuvre dans l'imposition le choix d'outils divers et peu efficaces (marchés publics toussa toussa).
On ne demande jamais au terrain ce qu'il en est, on impose d'en haut (quitte à faire ainsi modifier les pratiques -> l'humain au service de la technique et non l'inverse).

TrucOuBidule, professeur de technologie paraît-il.
avatar
Flo44
Érudit

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Flo44 Lun 11 Avr 2022, 15:21
Sans nier les problèmes qu'évoquent Dédale et Lagomorphe, je pense qu'en mathématiques, ce type de logiciels pourrait être utile s'il est correctement utilisé. C'est-à-dire comme exerciseur/entraînement. D'ailleurs beaucoup de collègues en utilisent déjà, sous différentes formes : soit des exercices "clés en main" soit des plateformes, comme wims (ce qui demande beaucoup de travail de préparation en amont).
Mais il faut toujours un professeur à côté, car les logiciels ne peuvent pas tout prévoir... parfois on prévoit une explication en cas d'erreur, mais ce n'est pas la bonne pour l'élève.
Je vais répondre au questionnaire.
[Edit 1]
Pourriez-vous préciser la notion de "variable didactique" par un exemple? Je crains d'avoir mal compris cette notion.
Pour les corrections, si l'enseignant doit corriger individuellement chaque élève, c'est infaisable dans une classe de 30... J'aurais plutôt prévu une correction automatique par le logiciel.
beaverforever
beaverforever
Neoprof expérimenté

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par beaverforever Lun 11 Avr 2022, 15:35
Dans une autre dimension de la numérisation du métier, il y a la distribution de tablettes ou d'ordinateurs portables aux élèves. Les collectivités locales font une séance photo et rajoutent une ligne au bilan pour l'élection suivante... Mais aucun universitaire n'a fait d'évaluation indépendante. Et quand on fait une évaluation, oh surprise !, l'effet est nul ou négligeable. Tout simplement parce que ce n'est pas l'outil qui fait progresser les élèves, mais c'est comment les enseignants l'utilisent pour faire travailler les élèves, deux facteurs plutôt orthogonaux.

Ce sont des politiques inefficaces et surtout inefficientes : on jette l'argent par les fenêtres, sous les applaudissements des électeurs.

Pourtant, on continue : film 8mm, télévision, TO5, DVD Rom, Internet, MOOC, I learning, tablettes, BYOD et maintenant IA, tout cela n'a pas beaucoup d'effet. Si on avait deux sous d'anthropologie et de psychologie, on comprendrait que l'apprentissage est un module évolutionniste fondé sur l'attention conjointe : deux humains qui regardent ensemble le même problème. L'apprentissage autonome n'est possible que pour les individus qui ont déjà atteint une certaine indépendance cognitive : une lapalissade qui reste peu évidente pour beaucoup.

Bref, utiliser l'IA pour maximiser le parcours d'automatisation de l'élève dans une tâche qu'il maîtrise en partie ou pour maximiser son apprentissage de connaissances sémantiques par l'apprentissage espacé à long terme, pourquoi pas. Anki fait une partie du boulot depuis des années. Mais l'utiliser comme moyen de premier apprentissage, cela me semble contraire à la nature humaine.


Dernière édition par beaverforever le Lun 11 Avr 2022, 15:46, édité 1 fois
avatar
Flo44
Érudit

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Flo44 Lun 11 Avr 2022, 15:37
beaverforever a écrit:Dans une autre dimension de la numérisation du métier, il y a la distribution de tablettes ou d'ordinateurs portables aux élèves. Les collectivités locales font une séance photo et rajoute une ligne au bilan pour l'élection suivante... Mais aucun universitaire n'a fait d'évaluation indépendante. Et quand on fait une évaluation, oh surprise !, l'effet est nul ou négligeable. Tout simplement parce que ce n'est pas l'outil qui fait progresser les élèves, mais c'est comment les enseignants l'utilisent pour faire travailler les élèves, deux facteurs plutôt orthogonaux.

Ce sont des politiques inefficaces et surtout inefficientes : on jette l'argent par les fenêtres, sous les applaudissements des électeurs.

Pourtant, on continue : film 8mm, télévision, TO5, DVD Rom, Internet, MOOC, I learning, tablettes, BYOD et maintenant IA, tout cela n'a pas beaucoup d'effet. Si on avait deux sous d'anthropologie et de psychologie, on comprendrait que l'apprentissage est un module évolutionniste fondé sur l'attention conjointe : deux humains qui regardent ensemble le même problème. L'apprentissage autonome n'est possible que pour les individus qui ont déjà atteint une certaine indépendance cognitive : une lapalissade qui reste peu évidente pour beaucoup.

Bref, utiliser l'IA pour maximiser le parcours d'automatisation de l'élève dans une tâche qu'il maîtrise en partie ou pour maximiser son apprentissage de connaissances sémantiques par l'apprentissage espacé à long terme, pourquoi pas. Anki fait une partie du boulot depuis des années. Mais l'utiliser comme moyen de premier apprentissage, cela me semble contraire à la nature humaine.

On est totalement d'accord.
Il faut de toute manière partir du besoin des enseignants.
Zetitcheur
Zetitcheur
Niveau 10

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Zetitcheur Lun 11 Avr 2022, 15:45
Je ne sais pas si c’est comparable, mais dans certains de nos groupes d’étudiants, nous utilisons déjà des plateformes spécialisées dans  l’entraînement aux certifications linguistiques. Ce qui veut dire que l’établissement paye des licences aux élèves en question pour qu’ils puissent y travailler en autonomie. Personnellement, j’utilise cet outil comme un complément à mon cours, en particulier avec les élèves en alternance, lors de leurs périodes hors-école. Mais évidemment il faut un minimum que le professeur se plonge dedans dès le départ, afin de bien le connaître. Puis je donne des consignes d’utilisation suivies d’évaluations que je crée moi-même. Je peux suivre ce que chaque élève effectue comme travail, régulièrement je fais donc un point individuel : ça prend du temps, oui.
L’avantage est que l’élève peut vraiment travailler sa progression de façon individuelle, l’interface étant claire et agréable.
Mais ça ne remplace absolument pas le  cours, que je crée moi-même de toutes pièces et qui est à la base d’une grosse interaction avec le groupe en classe.
Je remarque aussi que, si les élèves ne sont pas poussés par-derrière pour s’en servir, certains (minoritaires quand même) ne font rien du tout… même quand les enjeux sont importants. Et là je parle de jeunes adultes, pas d’adolescents et encore moins d’écoliers !
Pour moi, cela peut donc être un bon outil complémentaire mais pas plus. Par ailleurs, la conception des exercices doit se faire de manière très rigoureuse - ça semble évident mais il m’est arrivé de repérer des erreurs dans certaines plateformes livrées “clés en main”. Pas génial…
guz
guz
Niveau 5

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par guz Lun 11 Avr 2022, 15:54
@Dedale il ne s'agit pas d'un ressentiment, mais simplement d'un scepticisme méthodologique dans l'usage de béquilles ab initio pour l'apprentissage.

Quant à ce qui va ce passer à l'école, l'émergence de ces technologies étant à mon sens inévitable, les interventions de ce fil permettent déjà d'en avoir une idée ...
Sphinx
Sphinx
Prophète

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Sphinx Lun 11 Avr 2022, 19:21
Zetitcheur a écrit:Je ne sais pas si c’est comparable, mais dans certains de nos groupes d’étudiants, nous utilisons déjà des plateformes spécialisées dans  l’entraînement aux certifications linguistiques.

Disons que ce qui marche avec des étudiants (enfin, faut le dire vite. Mettons que ça marche avec la partie la plus autonome des étudiants) est rarement applicable dans le secondaire ou le primaire. Mon conjoint faisait de la classe inversée, à l'époque où on nous vendait ça comme la panacée en collège, mais lui faisait ça en M2, et même là il y avait des pertes.

Concernant l'IA appliquée aux banques d'exercices, personnellement je n'aurais rien contre dans l'absolu, ça pourrait même me soulager d'une partie de mon travail. Les problèmes sont multiples :
- ça a un champ d'application limité. En français, j'ai pas mal pratiqué les exercices autocorrigés en ligne (que je créais moi-même sur learningapps) mais je ne peux rien utiliser de tel en littérature, en lecture, en compréhension, en expression orale, en rédaction... En gros ça fonctionne pour la grammaire, l'orthographe, le vocabulaire.

- Ça a une utilité limitée. Comme le dit beaverforever, en répétition/révision, oui. L'IA peut difficilement expliquer les choses à ma place. La leçon et les premiers exercices, c'est pour moi.

- Ça a, nécessairement, un niveau d'intelligence limité. L'IA ne peut pas créer les exercices (je veux dire, ouvrez un manuel collège, regardez les exercices de grammaire et dites-moi si un ordinateur sait faire ça...) C'est nécessairement un humain qui doit créer les exercices, les lier à une leçon particulière et déterminer dans quel ordre de difficulté les placer. Tout ce que l'IA peut faire, c'est appliquer le corrigé (là aussi proposé par un humain) et suivre les consignes pour proposer à l'élève plus dur / moins dur / encore la même chose.

- Ça coûte, par conséquent, de la main-d'oeuvre, non seulement pour programmer tout le logiciel mais aussi pour produire du contenu. Et la main-d'oeuvre doit être qualifiée. Je travaille actuellement dans une boîte privée qui kiffe ce système (et mon chef a apparemment une propension à acheter des trucs inutiles même quand on lui dit "achète pas ça, c'est nul" Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants 1665347707), et nous avons une banque de données d'exercices par niveau sur une plate-forme en ligne. Le contenu est d'une indigence effarante et je ne me targue pas d'être une super conceptrice d'exercices mais franchement j'aurais fait mieux en quelques heures à moi toute seule...

- D'où mon point suivant : ça coûte cher. La banque d'exercices doit couvrir chaque niveau de la 6e à la terminale (à mon avis les primaires sont trop petits), chaque discipline, et pour chaque niveau et chaque discipline offrir l'éventail des niveaux d'élève qu'on peut avoir et suffisamment de matière pour proposer un entraînement de qualité. Ça fait une quantité de contenu absolument énorme, sans même commencer à coder un truc qui reconnaisse le niveau de l'élève et propose les contenus en fonction (ce qui, entre parenthèses, n'est pas le plus compliqué, on a déjà ça pour la certification PIX par exemple). Mon entreprise finance le bouzin en en faisant payer l'accès aux clients à un prix que je trouve démentiel (même sans prendre en compte la qualité du produit fini). Que fera l'EN ?

- Ça coûte cher en encadrement. J'enseigne à des adultes et même eux ne se motivent pas franchement des masses pour bosser en économie. Je n'ai aucune raison de supposer que des élèves de 13 ans feront mieux. Ça doit donc se passer sur place au collège, avec de plages horaires dédiées où des adultes sont payés pour encadrer et dire "remets-toi à tes exercices au lieu de googler des photos de chatons, Marie-Gertrude" et "non, Jean-Brandon, tu ne peux pas chercher sur Wikipédia tous les mots cochons que tu connais". Quand on sait comment le ministère finance actuellement le dispositif "devoirs faits" (= des profs ou des AED rémunérés pas trop cher à des horaires casés un peu là où on a pu pour encadrer une minorité d'élèves sur la base du volontariat et cesser dès avril le dispositif commencé en novembre parce que les caisses d'heures sup sont vides), on voit bien que la tendance n'est pas à la hausse.

- Ça veut dire aussi des locaux ou des équipements informatiques (ai-je besoin de rappeler que le premier confinement a démontré à quel point les élèves étaient dépourvus en matériel dans beaucoup de familles ?) Dans mon ex-collège, que je pense représentatif à l'échelle nationale, c'était deux salles de 15 postes informatiques chacune (quand ils marchaient tous) + 7 ordinateurs au CDI + un chariot de 30 iPad, pour équiper environ 480 élèves. Admettons qu'on aurait eu un équipement par élèves, maintenant il faut discuter des bornes wi-fi, qui n'existaient pas, mais qui auraient dû supporter toutes ces connexions en même temps...

Bref, l'IA pour m'aider, moi je n'ai rien contre, mais pour faire un truc bien fait et utile, on n'a tout simplement pas les moyens. Et si c'est pour dépenser des fortunes pour avoir un truc tout pourri comme à peu près tout ce qu'on nous fournit, ma foi j'aime autant dépenser l'argent pour créer un poste d'AED ou d'AESH.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Livre11
guz
guz
Niveau 5

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par guz Lun 11 Avr 2022, 21:38
Merci Sphinx d'avoir développé !
Un modeste complément, mais qui donnera une idée de la difficulté d'un tel projet pour bien faire : il est impératif de construire une base des connaissances erronées des élèves pour proposer des exercices de déblocage. Et là ...
Asteroiide
Asteroiide
Niveau 1

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Asteroiide Lun 11 Avr 2022, 21:47
Merci pour vos réponses et votre engagement !
Je vais tenter d'apporter des éléments pour préciser mes intentions à travers cette enquête.

Tout d'abord, je comprends que ce sujet soit délicat alors je précise : il ne s'agit pas de remplacer l'enseignant mais de l'aider à enseigner. Le rapport de l'UNESCO sur le sujet, le livre blanc de l'INRIA, le rapport Villani ou encore les publications du MEN vont dans ce sens : il est hors de question de remplacer l'enseignant, en France (ce n'est pas le cas dans tous les pays). Par contre, ces rapports soulignent que l'IA peut modifier le rôle des enseignants.
@Lagomorphe , j'espère que vous comprenez l'objectif. Vous avez pointé un sujet important : la maîtrise des données. Je vous rejoins, il faudrait définir les droits d'accès à ces données et avant cela, demander les autorisations aux intéressés pour des traitements bien définis (c'est ce genre de réflexion que j'entends par "définir un cadre").

Notre système peut tirer parti de ces technologies et il en a besoin : le collège accroît les inégalités socio-culturelles (lien education.gouv.fr) et les élèves français se sentent peu soutenus par leurs enseignants (lien OCDE PISA). J'ai été (un heureux) prof pendant 15 ans, je sais bien que ce n'est pas à cause d'un manque d'investissement des enseignants. Par ailleurs, rejeter la faute sur les élèves ou la société ne résout rien... Il est très difficile de s'adapter à un public hétérogène. De plus les biais liés à la façon dont on enseigne sont nombreux. Autant construire un outil pour aider à gérer ces difficultés (et autant le construire avec des enseignants).

@guz effectivement, l'usage de l'outil informatique n'est pas toujours adapté. Certains chercheurs ont même montré que l'engagement était meilleur en débranché dans certaines situation (Roméro, Duflot, Viéville, 2019). De plus, il est reconnu que l'usage de claviers augmente la fracture numérique (Bouriga, 2020). Il me semble possible d'utiliser des systèmes tutoriels intelligents en débranché.

@valle , votre remarque m'a fait réfléchir, merci de l'avoir faite. Effectivement, les "séances d'exercices" ne sont pas dans l'ère du temps. Mais peut-on imaginer, en espagnol, que les exercices réalisés par un élève (même s'ils sont répartis sur plusieurs séances), soient choisis de manière adaptée ? (audio, vidéo, impression papier selon les besoins, niveau de difficulté adapté, etc...).

@LouisBarthas , vous pointez avec humour une dérive fondamentale de ces systèmes : la surveillance des élèves. Saviez-vous que certains lycées en Chine filment les élèves et transmettent à l'enseignant des "niveaux de concentration" ? La surveillance est dénoncée par Wayne Holmes, l'un des chercheurs les plus pointus dans le domaine de l'IA et l'Education. Il me semble qu'il est nécessaire de définir des limites précises à ces outils !

@Dedale , votre remarque sur l'inefficacité actuelle de l'IA en Education est partagée par plusieurs chercheurs du domaine (en France, je pense à Amadieu en particulier). C'est pour cela que le STI qui m'intéresse a des capacités très restreintes (et ne sait pas corriger les exercices). Cela étant dit, il est urgent de réfléchir au futur : ces outils s'améliorent, ils ont montré leurs preuves dans certaines situations (certes limitées) et l'EN mène des expérimentations en cycle 2. Dans d'autres pays, certains chercheurs n'ont aucun doute sur l'efficacité de ces systèmes (Effectiveness of Intelligent Tutoring Systems: A Meta-Analytic Review James A. Kulik, J. D. Fletcher, 2016).

@TrucOuBidule , l'avis du terrain me semble également très important.

@Flo44 , une variable didactique est un paramètre que vous introduisez dans un problème et qui peut modifier la façon dont les élèves résolvent celui-ci. Par exemple, pour un problème du type "le triangle est-il rectangle ?" (connaissant les longueurs des trois côtés), vous pouvez choisir de donner les longueurs des côtés sur un schéma dans l'énoncé ou de les donner sous forme AB=4, BC=5, AC=6 ou encore sous forme 4, 5, 6. Une variable didactique pourrait être "communication de la longueur des segments" (avec pour valeurs "sur un schéma", "algébrique, avec le nom des segments", "sans le nom des segments"). Si un premier objectif est seulement la compréhension du théorème ou de la réciproque du théorème de Pythagore, la valeur de cette variable peut être plus ou moins adaptée à certains profils d'élèves sans que cela n'altère l'objectif visé.

@beaverforever , Socrate maître de Platon, maître d'Aristote, précepteur d'Alexandre le Grand. On sait depuis longtemps que le tutorat humain-humain est performant (Benjamin Bloom l'a justifié scientifiquement avec son "2 sigma problem" en 1984) et je vous rejoins, il ne me semble pas pertinent de le remplacer.

@Zetitcheur , merci de votre témoignage. De quel outil parlez-vous si ce n'est pas indiscret ?

@Sphinx , effectivement tout cela coûte cher mais comme le soulignait  @Dedale plus haut, si la constitution d'une banque d'exercices numérique pouvait permettre de mutualiser le travail de chacun, il y aurait beaucoup à gagner (en temps cette fois). Ce serait un travail de fourmis mais, en réalité, il est déjà fait (plusieurs fois même).

Sébastien
Sphinx
Sphinx
Prophète

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Sphinx Lun 11 Avr 2022, 22:45
Le problème c'est que, soit tu demandes à tout le monde de contribuer et de mettre en commun leur travail et (je parle d'après observation personnelle) tu te retrouves avec une bonne partie du travail fait par-dessous la jambe et à élaguer ; soit tu demandes à certains seulement de donner leur travail pour tous les autres et c'est injuste (surtout dans une profession où on travaille beaucoup et où on ne roule pas sur l'or), et donc tu ne recevras guère de contributions ; soit tu paies les contributeurs, et on en revient au problème de départ Wink

J'ai déjà eu l'honneur d'être formée à une plate-forme d'e-learning privée pour laquelle mon académie avait été désignée comme pilote : https://www.theia.fr/ et qui avait déjà comme modèle de fonctionnement "nous on fournit la technique, et vous les profs vous fournissez le contenu" (spoiler : à la fin c'est l'Education Nationale qui paie, et ce ne sont pas les profs qui touchent l'argent). Je pense qu'on a tous eu suffisamment d'expériences de ce genre pour être très échaudés par la proposition de mutualiser le travail : dans les faits, on le fait déjà très souvent avec nos équipes locales, mais quand c'est l'institution qui nous le demande, on se retrouve dépouillés de notre travail tandis que quelqu'un d'autre s'attribue les lauriers.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Livre11
Provence
Provence
Bon génie

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Provence Lun 11 Avr 2022, 22:58
Des banques d’exercices existent déjà. Je crois qu’on appelle cela des manuels. Quant à mutualiser le travail, si c’est pour récupérer des trucs mal fichus, non merci.
guz
guz
Niveau 5

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par guz Lun 11 Avr 2022, 23:03
"tandis que quelqu'un d'autre s'attribue les lauriers" pas que, le blé aussi.
avatar
Randoschtroumf
Niveau 9

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Randoschtroumf Lun 11 Avr 2022, 23:37
J'ai déjà eu : "les enseignants produisent des capsules vidéo dans le cadre des animations pédagogiques (et avec leurs outils personnels, d'ailleurs), à fournir obligatoirement au CPC, pour création d'une base de données propriété de l'Education Nationale (perte de la propriété intellectuelle des auteurs des capsules vidéo) pour diffusion sur une chaîne de télévision ".

La mutualisation du travail de chacun, j'ai déjà donné, merci ! (J'en profite pour rappeler aux collègues PE ne souhaitant pas contribuer à ce genre de joyeusetés qu'il est possible de déduire 9h de réunions d'information syndicale par an des animations pédagogiques).

Concernant les banques d'exercices, j'utilise un ou plusieurs manuels, dont j'analyse préalablement le contenu, et je sélectionne ceux qui correspondent à mon objectif pédagogique, mais aussi aux interactions avec la classe. Il m'arrive régulièrement de modifier le programme prévu en fonction des réactions des élèves.
Avec un outil d'IA, on perd cette analyse du contexte et de l'erreur. Redonner un exercice de même niveau sans étude de l'origine du blocage est sans aucun intérêt. De même, le choix d'exercices en fonction de l'interaction avec l'élève fait précisément partie du coeur de mon métier.

Enfin, ironiser rapidement sur la surveillance des élèves, c'est supposer que les élèves seront motivés, assidus et autonomes sur l'outil informatique. Et pourtant... Une partie de mon travail quotidien est précisément de stimuler Marie-Jessica qui joue avec ses cheveux / sa tour Eiffel en métal / ses stylos gels colorés / revâsse / dessine...

Concernant l'expérimentation en cycle 2, je suppose qu'il s'agit des outils de type Lalillo imposés dans certaines circonscriptions, malgré les obstacles techniques et que les collègues soient volontaires ou non.
Quand on voit le temps passé à installer et lancer les élèves sur un outil numérique, sur lequel ils ne sont pas autonomes (évidemment, si l'école est correctement équipée...) et le temps passé à faire sortir un crayon ou une ardoise... Le temps d'activité réel est généralement en faveur de l'outil le moins coûteux, même s'il fait moins moderne.

Ajoutons, pour les élèves de cycle 2, que j'ai assez de mal à leur faire plier et arrondir les doigts pour tenter d'améliorer leur tenue du crayon, pour ne pas rajouter de la tablette ( ou de l'ordinateur , mais les écoles ont généralement des tablettes) au temps déjà conséquent à la maison.

Des chercheurs ont mis en cause les écrans comme modifiant les circuits de la récompense, avec un impact majeur sur l'attention. On a de plus en plus des enfants incapables de persévérer et dans l'attente d'une relance et d'une stimulation.
L'usage d'un logiciel d'IA pour proposer des banques d'exercices a-t-il été évalué en ce qui concerne l'impact sur l'attention et sur les circuits de la récompense ? J'en doute.
Voir par exemple à ce sujet les travaux de Jean-Philippe Lachaux.

Dedale
Dedale
Niveau 9

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par Dedale Mar 12 Avr 2022, 00:01
Asteroiide a écrit:@Dedale , votre remarque sur l'inefficacité actuelle de l'IA en Education est partagée par plusieurs chercheurs du domaine (en France, je pense à Amadieu en particulier). C'est pour cela que le STI qui m'intéresse a des capacités très restreintes (et ne sait pas corriger les exercices). Cela étant dit, il est urgent de réfléchir au futur : ces outils s'améliorent, ils ont montré leurs preuves dans certaines situations (certes limitées) et l'EN mène des expérimentations en cycle 2. Dans d'autres pays, certains chercheurs n'ont aucun doute sur l'efficacité de ces systèmes (Effectiveness of Intelligent Tutoring Systems: A Meta-Analytic Review James A. Kulik, J. D. Fletcher, 2016).

J'ai le sentiment que mon propos n'a pas été compris. Je pense que l'IA peut être utilisée (du moins en théorie) dans le domaine de l'éducation ! D'ailleurs je suis hautement favorable à l'idée de remplacer l'intégralité du MEN par une IA. Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants 682370931
Bon trêve de déconnade, ce que j'affirme, c'est que les technocrates de l'EN n'y comprennent rien et ne sont pas capables d'aller peser dans la balance pour favoriser le développement d'un outil pertinent, basé sur l'IA. Le problème n'est pas la technologie en elle-même, c'est ce sont ce que les décideurs feront avec.
guz
guz
Niveau 5

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par guz Mar 12 Avr 2022, 01:57
@Asteroiide l'article que tu cites (Effectiveness of Intelligent Tutoring Systems: A Meta-Analytic Review James A. Kulik, J. D. Fletcher, 2016) oscille entre l'enthousiasme et la réalité :

"Average ES on studies with local tests was 0.73; average ES on studies with standardized tests was 0.13"

Ce qui veut dire que l'IA marche bien pour des tests ad hoc mais échoue totalement avec des tests étalonnés (qui examinent réellement s'il y a eu progression cognitive générale). Dit d'une autre manière, la mesure qui vérifie qu'une certaine classe d'exos particuliers est maîtrisée est positive, mais il n'y a pas de progression générale. Ça pose quand même un gros problème, que je soupçonnais, d'inefficacité en terme d'autonomie cognitive.

Donc ton avis "certains chercheurs n'ont aucun doute sur l'efficacité de ces systèmes" me semble quand même sujet à la nuance.

Merci quand même pour la référence qui confirme mon scepticisme (et sans doute celui d'autres contributeurs du fil).

Est-ce que c'est améliorable ? Je vois que tu poses des questions intéressantes sur ton formulaire, en tout cas c'est un vrai sujet de thèse que je te souhaite fructueuse.
Reviens nous la présenter quand tu auras fini, je pense qu'il y a peu de spécialistes de l'IA sur ce forum, mais sans doute un certain intérêt pour cette thématique.
SeismiMine
SeismiMine
Niveau 5

Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants Empty Re: Thèse professionnelle sur une intelligence artificielle en classe - enquête auprès des enseignants

par SeismiMine Mar 12 Avr 2022, 06:02
> vous pointez avec humour une dérive fondamentale de ces systèmes : la surveillance des élèves. Saviez-vous que certains lycées en Chine filment les élèves et transmettent à l'enseignant des "niveaux de concentration" ? La surveillance est dénoncée par Wayne Holmes, l'un des chercheurs les plus pointus dans le domaine de l'IA et l'Education. Il me semble qu'il est nécessaire de définir des limites précises à ces outils !

Attention avec les comparaisons avec la Chine. La surveillance des étudiants faite là-bas, même si officiellement "pour les aider à bien progresser, etc" est officieusement un flicage pur et simple.
Cela sort donc du cadre de l'intérêt pédagogique, qui est le thème de ce topic.

De même, l'omniprésence du smartphone/tablette là-bas donne plutôt du côté scolaire des méthodes de contrôle plus fines (où est l'élève et à quelle heure, qui a participé au sondage, qui a eu trop de mauvaises notes, etc) que des applications intéressantes du côté pédagogique (disons des façons de travailler qui justifieraient au moins un peu le coût engendré par ce volume d'appareils électroniques et par leur utilisation permanente).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum