Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Antofran
Antofran
Niveau 1

Réunion sans contrat Empty Réunion sans contrat

par Antofran Lun 20 Juin 2022 - 20:12
Bonjour,

Je suis enseignant contractuel affecté à mi-temps dans un autre lycée pour la prochaine rentrée.

J'ai eu une discussion téléphonique avec la chargée de formation à propos la répartition des classes. Après elle m'a proposé d'assister à la reuinion de filière fin juin.

Je suis encore sous contrat avec mon lycée actuel, en plus le nouveau lycée est loin (200 km aller retour) et je n'ai pas encore déménagé.

Je compte lui envoyer un mail en expliquant que je ne suis pas disponible et en précisant que je serai présent le jour de la pré rentrée comme je fais après chaque nouvelle affectation.

Qu'en pensez vous ?

Merci.
Gigi59
Gigi59
Niveau 1

Réunion sans contrat Empty Re: Réunion sans contrat

par Gigi59 Lun 20 Juin 2022 - 20:17
Sinon tu peux demander à la faire en visio ,ça peut être intéressant de connaître les subtilités de l’établissement avant la rentrée.
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

Réunion sans contrat Empty Re: Réunion sans contrat

par MelanieSLB Lun 20 Juin 2022 - 20:27
Deux choses:
- tu as parfaitement raison de ne pas assister à une réunion hors contrat
- c'est une habitude très ancrée chez les profs d'assister à des trucs non obligatoires et de mal voir ceux qui n'y vont pas.

A partir de ces deux paramètres, à toi de voir ce qui te paraît le mieux.

Avantage à assister à la réunion (en visio, parce que faut pas déconner non plus sur le déplacement):
- tu rencontres tes collègues
- il y a moins de chance qu'on te refile les trucs vraiment pourris (c'est plus dur quand la personne est en face de soi)
- tu peux déjà apprendre des choses sur l'établissement qui peuvent être utiles (mode de fonctionnement, tensions dans l'équipe, qui fait quoi, etc...)

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum