Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lisak40
Expert spécialisé

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Lisak40 Mer 22 Juin 2022, 09:10
100% d'accord avec les derniers messages. C'est, en revanche, triste de voir à quel point certains cèdent aussi vite devant le travail de sape et de division consciencieusement organisé par les différents politiques (et autres) au pouvoir depuis longtemps...
Lisak40
Lisak40
Expert spécialisé

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Lisak40 Mer 22 Juin 2022, 09:13
Halybel a écrit:
zigmag17 a écrit:Ne vous inquiétez pas, on est habitués: nous sommes censés avoir le niveau des élèves à qui nous enseignons. A ce titre un prof d'université devrait passer ses journées à deviser en latin ou en grec, tandis que le PE serait juste bon à coller des gommettes de couleur sur des feuilles. Alors en LP... Mieux vaut en rire.
Ce qui ne me fait pas rire par contre ce sont ces querelles intestines prêtes à émerger tandis que le pouvoir qui n'attend que ça se frotte les mains.

Je ne comprends pas, alors que la casse est totale, comment on peut continuer à se tirer dans les pattes. On devrait faire front !

Ben je crois que ça s'appelle l'être humain (et évidemment, je ne prétends donc pas être différente des autres). Quand il s'agit de se tirer dans les pattes, 'faut voir par exemple chez nous l'empoignade qu'a été l'attribution des IMP au dernier conseil péda, à base d'arguments (très haut de plafond n'est-ce pas ?) "Oui mais nous on travaille beaucoup plus que vous. Ben nous on fait beaucoup de bénévolat. Bon ça va les profs de YouTube. Oh vous les profs de ballon, genre vous bossez en vrai ?". J'exagère mais ça ne volait pas beaucoup plus haut...


Dernière édition par Lisak40 le Mer 22 Juin 2022, 09:15, édité 1 fois
menerve
menerve
Oracle

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par menerve Mer 22 Juin 2022, 09:14
Il ne faut pas se leurrer... Ce décret permettra de boucher les trous et de nommer à la dernière minutes un PE en collège là où il manque un prof...
Quant à avoir un poste dans le supérieur... Et bien ça, ça fait beau sur le papier et la confiture attire les mouches qui viendront s'y coller.
menerve
menerve
Oracle

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par menerve Mer 22 Juin 2022, 09:17
Lisak40 a écrit:
Halybel a écrit:
zigmag17 a écrit:Ne vous inquiétez pas, on est habitués: nous sommes censés avoir le niveau des élèves à qui nous enseignons. A ce titre un prof d'université devrait passer ses journées à deviser en latin ou en grec, tandis que le PE serait juste bon à coller des gommettes de couleur sur des feuilles. Alors en LP... Mieux vaut en rire.
Ce qui ne me fait pas rire par contre ce sont ces querelles intestines prêtes à émerger tandis que le pouvoir qui n'attend que ça se frotte les mains.

Je ne comprends pas, alors que la casse est totale, comment on peut continuer à se tirer dans les pattes. On devrait faire front !

Ben je crois que ça s'appelle l'ietre humain (et évidemment, je ne prétends donc pas être différente des autres). Faut voir chez nous l'empoignade qu'a été l'attribution des IMP au dernier conseil péda, à base d'arguments (très haut de plafond n'est-ce pas ?) "Oui mais nous on travaille beaucoup plus que vous. Ben nous on fait beaucoup de bénévolat. Bon ça va les profs de YouTube. Oh vous les profs de ballon, genre vous bossez en vrai ?". J'exagère mais ça ne volait pas beaucoup plus haut...

Forcément vu qu'on multiplie les tâches chronophages et qu'on attribue 5 imp à l'établissement quand il en faudrait 15. Quand il n'y a pas de foin au râtelier les chevaux se battent (proverbe de Germaine ma défunte mère).
zigmag17
zigmag17
Guide spirituel

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par zigmag17 Mer 22 Juin 2022, 09:19
Halybel a écrit:
zigmag17 a écrit:Ne vous inquiétez pas, on est habitués: nous sommes censés avoir le niveau des élèves à qui nous enseignons. A ce titre un prof d'université devrait passer ses journées à deviser en latin ou en grec, tandis que le PE serait juste bon à coller des gommettes de couleur sur des feuilles. Alors en LP... Mieux vaut en rire.
Ce qui ne me fait pas rire par contre ce sont ces querelles intestines prêtes à émerger tandis que le pouvoir qui n'attend que ça se frotte les mains.

Je ne comprends pas, alors que la casse est totale, comment on peut continuer à se tirer dans les pattes. On devrait faire front !

Je suis absolument d'accord avec toi. Mais ça c'est la théorie. Il n'y a qu'à regarder en pratique: dans le même corps nous ne sommes pas fichus de faire montre de cohésion ( je me rappelle la réforme du bac pro 3 ans devancée à titre expérimental dans mon lycée de l'époque " pour voir" et "parce que ça peut être bien" par de zélés collègues, ne parlons pas de ces horaires d'enseignement ridicules qui ne rencontrent sur le terrain que petits grognements désapprobateurs), je ne parle même pas des prés carrés tenus par certains collègues au sein même de leur établissement ( qui pour le meilleur edt, qui pour les meilleurs classes, qui pour avoir sa salle etc)... Nous sommes hélas individualistes et peu prompts à nous soulever collectivement.
Alors s'il s'agit de poser une bombe au milieu de tout ça ( i.e.: délitementde l'EN, passerelles bouche-trou etc), le gouvernement n'a qu'à s'asseoir, regarder , et admirer le spectacle : ça va se déchirer dans tous les sens, et c'est bien ce qu'il veut.
Choup90
Choup90
Niveau 10

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Choup90 Mer 22 Juin 2022, 09:21
Halybel a écrit:
marjo a écrit:Moi je ne comprends pas l'intérêt de ce type d'affectation : quelqu'un peut-il éclairer ma lanterne ? A quelle nécessité cela répond-il ?

Avec la baisse d’heures en LP et la volonté du président de faire un long cycle 3 jusqu’à la 5è ça fait sens. Les PE vont prendre en charge les 6 et 5. Les PLP boucheront le secondaire et on saura où les mettre. Quand aux profs de collège, ils seront évacués petit à petit vers le lycée.

Les PE qui pourraient se réjouir d’aller en collège et enfin, accéder aux HSA et HSE, je pense que ça va se calquer sur le statut des PE en FLE ou Ulis … donc ils feront, de facto, plus d’heures…
Justement, il était relevé plus haut que le texte ne mentionne pas le fait que des PE aillent en collège…
Lisak40
Lisak40
Expert spécialisé

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Lisak40 Mer 22 Juin 2022, 09:23
@Zigmag17. Exactement. Les dirigeants ont bien lu, relu, révisé et re-révisé leur Machiavel faut croire... Quelle tristesse que tout cela...
zigmag17
zigmag17
Guide spirituel

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par zigmag17 Mer 22 Juin 2022, 09:34
Lisak40 a écrit:@Zigmag17. Exactement. Les dirigeants ont bien lu, relu, révisé et re-révisé leur machiavel faut croire... Quelle tristesse que tout cela...

Les dirigeants nous voient faire. Ils ont un boulevard pour agir. A leur place je crois que je ferais même pire : pourquoi se gêner ?
On passe notre temps à râler mais au fond que met-on en place concrètement pour que toute cette mascarade cesse?
Ce serait pourtant simple:
- on remonte des notes dans notre dos? On arrête de corriger ou bien on met 20 à chaque copie sans la lire
- les consignes sont ridicules?( "bienveillance " gnagnagna?) On bloque les notes
- on nous convoque à perpète et on n'a pas d'avance de trésorerie? On n'y va pas
- on fait passer des candidats à la chaîne à l'oral sans pause? On arrête
- pour toutes les autres revendications liées à l'exercice quotidien du métier ( manque de moyens matériels, manque de salles, refonte des programmes sans cohérence, profs pas remplacés, f*cking job dating etc): blocus systématique devant les lycées + appel à la presse.
Facile, efficace, sans danger.
Oui mais: collectif et " Nan mais nan mais on peut pas faire ca"( réponse maintes fois entendue)
Alors se faire tondre la laine sur le dos ça fait super mal mais au bout d'un moment si le mouton ne bêle pas de douleur, le berger prend ça au mieux pour du consentement, au pire pour de l'indifférence à son propre sort.
Et la tonte continue.
Halybel
Halybel
Érudit

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Halybel Mer 22 Juin 2022, 09:35
zigmag17 a écrit:
Halybel a écrit:
zigmag17 a écrit:Ne vous inquiétez pas, on est habitués: nous sommes censés avoir le niveau des élèves à qui nous enseignons. A ce titre un prof d'université devrait passer ses journées à deviser en latin ou en grec, tandis que le PE serait juste bon à coller des gommettes de couleur sur des feuilles. Alors en LP... Mieux vaut en rire.
Ce qui ne me fait pas rire par contre ce sont ces querelles intestines prêtes à émerger tandis que le pouvoir qui n'attend que ça se frotte les mains.

Je ne comprends pas, alors que la casse est totale, comment on peut continuer à se tirer dans les pattes. On devrait faire front !

Je suis absolument d'accord avec toi. Mais ça c'est la théorie. Il n'y a qu'à regarder en pratique: dans le même corps nous ne sommes pas fichus de faire montre de cohésion ( je me rappelle la réforme du bac pro 3 ans devancée à titre expérimental dans mon lycée de l'époque " pour voir" et "parce que ça peut être  bien" par de zélés collègues, ne parlons pas de ces horaires d'enseignement ridicules qui ne rencontrent sur le terrain que petits grognements désapprobateurs), je ne parle même pas des prés carrés tenus par certains collègues au sein même de leur établissement ( qui pour le meilleur edt, qui pour les meilleurs classes, qui pour avoir sa salle etc)... Nous sommes hélas individualistes et peu prompts à nous soulever collectivement.
Alors s'il s'agit de poser une bombe au milieu de tout ça ( i.e.: délitementde l'EN, passerelles bouche-trou etc), le gouvernement n'a qu'à s'asseoir, regarder , et admirer le spectacle : ça va se déchirer dans tous les sens, et c'est bien ce qu'il veut.

Je me sens proche des LP puisque 50% de mes élèves y vont. Je ne comprends pas comment on peut croire que ce qui touchera les uns, ne touchera pas les autres...

Choup90 a écrit:
Halybel a écrit:
marjo a écrit:Moi je ne comprends pas l'intérêt de ce type d'affectation : quelqu'un peut-il éclairer ma lanterne ? A quelle nécessité cela répond-il ?

Avec la baisse d’heures en LP et la volonté du président de faire un long cycle 3 jusqu’à la 5è ça fait sens. Les PE vont prendre en charge les 6 et 5. Les PLP boucheront le secondaire et on saura où les mettre. Quand aux profs de collège, ils seront évacués petit à petit vers le lycée.

Les PE qui pourraient se réjouir d’aller en collège et enfin, accéder aux HSA et HSE, je pense que ça va se calquer sur le statut des PE en FLE ou Ulis … donc ils feront, de facto, plus d’heures…
Justement, il était relevé plus haut que le texte ne mentionne pas le fait que des PE aillent en collège…

C'est dans le programme éducation du président, donc ca va arriver, ce n'est qu'un prémisse là.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.
Le téléphone ne m’aide pas.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Daphné Mer 22 Juin 2022, 10:11
zigmag17 a écrit:
Lisak40 a écrit:@Zigmag17. Exactement. Les dirigeants ont bien lu, relu, révisé et re-révisé leur machiavel faut croire... Quelle tristesse que tout cela...

Les dirigeants nous voient faire. Ils ont un boulevard pour agir. A leur place je crois que je ferais même pire : pourquoi se gêner ?
On passe notre temps à râler mais au fond que met-on en place concrètement pour que toute cette mascarade cesse?
Ce serait pourtant simple:
- on remonte des notes dans notre dos? On arrête de corriger ou bien on met 20 à chaque copie sans la lire
- les consignes sont ridicules?( "bienveillance " gnagnagna?) On bloque les notes
- on nous convoque à perpète et on n'a pas d'avance de trésorerie? On n'y va pas
- on fait passer des candidats à la chaîne à l'oral sans pause? On arrête
- pour toutes les autres revendications liées à l'exercice quotidien du métier ( manque de moyens matériels, manque de salles, refonte des programmes sans cohérence, profs pas remplacés, f*cking job dating etc): blocus systématique devant les lycées + appel à la presse.
Facile, efficace, sans danger.
Oui mais: collectif et " Nan mais nan mais on peut pas faire ca"( réponse maintes fois entendue)
Alors se faire tondre la laine sur le dos ça fait super mal mais au bout d'un moment si le mouton ne bêle pas de douleur, le berger prend ça au mieux pour du consentement, au pire pour de l'indifférence à son propre sort.
Et la tonte continue.

Et on rajoute à ça le fait que lorsqu'il y avait des élections professionnelles les enseignants râlaient carrément - je l'ai entendu maintes et maintes fois, les syndicats nous emm..., ils ne servent à rien, on ne les voit qu'au moment des élections, j'ai vu des professeurs jeter à la poubelle direct sous notre nez, parfois en les froissant rageusement, les documents syndicaux d'information ... et en plus on ne prend pas la peine de voter, le % de votants était de 36% tous corps confondus et les administratifs votaient bien plus que les professeurs.
Après on s'étonne que les CAPA aient été supprimées et que l'administration fasse ce qu'elle veut...
CQFD Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 248604097
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Jacq Mer 22 Juin 2022, 10:29
Halybel a écrit: [...] Je me sens proche des LP puisque 50% de mes élèves y vont. Je ne comprends pas comment on peut croire que ce qui touchera les uns, ne touchera pas les autres...  [...]  

Et je pense que cela fait mal quand on songe, prof de collège, à des gamins avec beaucoup de difficultés mais méritants (et il y en a beaucoup) qui vont se retrouver en CAP avec 45mn de français par semaine alors qu'au contraire ils auraient besoin de plus et plus et plus de français et de matières générales.

Un petit rappel :
"Dans les sociétés dans mes dossiers, il y a la société Gad : il y a dans cet abattoir une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées ! On leur explique qu'elles n’ont plus d’avenir à Gad et qu’elles doivent aller travailler à 60 km ! Ces gens n'ont pas le permis ! On va leur dire quoi ? Il faut payer 1.500 euros et attendre un an ? Voilà, ça ce sont des réformes du quotidien, qui créent de la mobilité, de l'activité !"

Cette déclaration ne m'avait pas tant choqué que cela, car c'était vrai... et ça l'est toujours.
Mais que fait-il depuis qu'il est président ? Il saccage justement la formation de ces classes populaires dans l'indifférence générale.

Attention aussi, certains collègues PLP, de matières générales notamment, depuis la réforme Blanquer, lorgnent sur le collège pour retrouver un disciplinaire et arrêter avec les heures débiles du type "co-intervention" (vous verrez, cela arrivera au collège) ou "chef-d’œuvre".  Un collègue PLP lettres-histoire du lycée prof privé proche du mien (public) me disait qu'il passait au collège. Il a passé (et loupé pour cette année) le CAFEP de lettres pour retrouver un peu de contenu.

Pour nos deux collègues qui semblent se réjouir du décret à propos du supérieur :

« Ils [les PLP] peuvent assurer certains enseignements dans des établissements d'enseignement supérieur dans les conditions prévues par le décret n° 93-461 du 25 mars 1993 relatif aux obligations de service des personnels enseignants du second degré affectés dans les établissements d'enseignement supérieur. »

Donc à ce sujet, il n'y a rien de changé, ce n'est pas l'objectif du décret.
Ajonc35
Ajonc35
Sage

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Ajonc35 Mer 22 Juin 2022, 10:32
zigmag17 a écrit:
Halybel a écrit:
zigmag17 a écrit:Ne vous inquiétez pas, on est habitués: nous sommes censés avoir le niveau des élèves à qui nous enseignons. A ce titre un prof d'université devrait passer ses journées à deviser en latin ou en grec, tandis que le PE serait juste bon à coller des gommettes de couleur sur des feuilles. Alors en LP... Mieux vaut en rire.
Ce qui ne me fait pas rire par contre ce sont ces querelles intestines prêtes à émerger tandis que le pouvoir qui n'attend que ça se frotte les mains.

Je ne comprends pas, alors que la casse est totale, comment on peut continuer à se tirer dans les pattes. On devrait faire front !

Je suis absolument d'accord avec toi. Mais ça c'est la théorie. Il n'y a qu'à regarder en pratique: dans le même corps nous ne sommes pas fichus de faire montre de cohésion ( je me rappelle la réforme du bac pro 3 ans devancée à titre expérimental dans mon lycée de l'époque " pour voir" et "parce que ça peut être  bien" par de zélés collègues, ne parlons pas de ces horaires d'enseignement ridicules qui ne rencontrent sur le terrain que petits grognements désapprobateurs), je ne parle même pas des prés carrés tenus par certains collègues au sein même de leur établissement ( qui pour le meilleur edt, qui pour les meilleurs classes, qui pour avoir sa salle etc)... Nous sommes hélas individualistes et peu prompts à nous soulever collectivement.
Alors s'il s'agit de poser une bombe au milieu de tout ça ( i.e.: délitementde l'EN, passerelles bouche-trou etc), le gouvernement n'a qu'à s'asseoir, regarder , et admirer le spectacle : ça va se déchirer dans tous les sens, et c'est bien ce qu'il veut.
Zig mag, dans la  même veine, juste avant le covid, la mixité des publics. Des collègues, plutôt jeunes, qui voyaient une ouverture  tandis que les vieux qui ont déjà vu des restrictions ( un peu plus chaque année) y voyaient l'opportunité pour le cfa d'y piocher des élèves/ apprentis et donc de légitimer leur demande à y en enseigner. Pour bien me faire comprendre. 15 élèves dans une formation F, 10 dans le cfa d'à côté,  on fait une  classe de 25.  Mais quid des enseignants ou formateurs? Je vous laisse la réponse mais vous savez que l'' État à besoin des sous.  Personnellement cette mixité serait la mort du lp. Pour les parents, qui souhaitent un enseignement traditionnel ( et déjà les disciplines générales sont le parent pauvre du lep), les élèves qui seront confrontés à un public d'apprentis ( payés). Sur du post- bac cela peut poser moins de problèmes,  en cap et en bac pro  les publics sont très différents et je vois bien les formateurs du cfa galèrent.  Du côté des profs, deux systèmes à gérer ( l' un de l'Etat, l'autre de la region)  des publics différents, Des maîtres de stages d'un côté,  des maîtres d'apprentissage de l'autre.
N'est ce pas préparer la fin du lp que de prévoir le départ des plp?
J''ai lutté  autant que j'ai pu dans mon lepa ( car si le lep est peu connu  Le lepa est la dernière solution pour de nombreuses familles). Je suis partie, mais je souhaite que mes vieux collègues puissent terminer tranquillement.
Dans l'agri, les plp du privé qui perdent leur poste, peuvent demander du collège ( et peut-être des écoles, mais je n'en suis pas sûre) mais ils sont les derniers sur la liste.


Dernière édition par Ajonc35 le Mer 22 Juin 2022, 10:57, édité 1 fois
Halybel
Halybel
Érudit

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Halybel Mer 22 Juin 2022, 10:38
Jacq a écrit:
Halybel a écrit: [...] Je me sens proche des LP puisque 50% de mes élèves y vont. Je ne comprends pas comment on peut croire que ce qui touchera les uns, ne touchera pas les autres...  [...]  

Et je pense que cela fait mal quand on songe, prof de collège, à des gamins avec beaucoup de difficultés mais méritants (et il y en a beaucoup) qui vont se retrouver en CAP avec 45mn de français par semaine alors qu'au contraire ils auraient besoin de plus et plus et plus de français et de matières générales.

Un petit rappel :
"Dans les sociétés dans mes dossiers, il y a la société Gad : il y a dans cet abattoir une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées ! On leur explique qu'elles n’ont plus d’avenir à Gad et qu’elles doivent aller travailler à 60 km ! Ces gens n'ont pas le permis ! On va leur dire quoi ? Il faut payer 1.500 euros et attendre un an ? Voilà, ça ce sont des réformes du quotidien, qui créent de la mobilité, de l'activité !"

Cette déclaration ne m'avait pas tant choqué que cela, car c'était vrai... et ça l'est toujours.
Mais que fait-il depuis qu'il est président ? Il saccage justement la formation de ces classes populaires dans l'indifférence générale.

Attention aussi, certains collègues PLP, de matières générales notamment, depuis la réforme Blanquer, lorgnent sur le collège pour retrouver un disciplinaire et arrêter avec les heures débiles du type "co-intervention" (vous verrez, cela arrivera au collège) ou "chef-d’œuvre".  Un collègue PLP lettres-histoire du lycée prof privé proche du mien (public) me disait qu'il passait au collège. Il a passé (et loupé pour cette année) le CAFEP de lettres pour retrouver un peu de contenu.

Pour nos deux collègues qui semblent se réjouir du décret à propos du supérieur :

« Ils [les PLP] peuvent assurer certains enseignements dans des établissements d'enseignement supérieur dans les conditions prévues par le décret n° 93-461 du 25 mars 1993 relatif aux obligations de service des personnels enseignants du second degré affectés dans les établissements d'enseignement supérieur. »

Donc à ce sujet, il n'y a rien de changé, ce n'est pas l'objectif du décret.

Sachant en plus d'où ils partent, c'est encore plus alarmant...

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.
Le téléphone ne m’aide pas.
zigmag17
zigmag17
Guide spirituel

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par zigmag17 Mer 22 Juin 2022, 10:40
Ajonc35 a écrit:
zigmag17 a écrit:
Halybel a écrit:
zigmag17 a écrit:Ne vous inquiétez pas, on est habitués: nous sommes censés avoir le niveau des élèves à qui nous enseignons. A ce titre un prof d'université devrait passer ses journées à deviser en latin ou en grec, tandis que le PE serait juste bon à coller des gommettes de couleur sur des feuilles. Alors en LP... Mieux vaut en rire.
Ce qui ne me fait pas rire par contre ce sont ces querelles intestines prêtes à émerger tandis que le pouvoir qui n'attend que ça se frotte les mains.

Je ne comprends pas, alors que la casse est totale, comment on peut continuer à se tirer dans les pattes. On devrait faire front !

Je suis absolument d'accord avec toi. Mais ça c'est la théorie. Il n'y a qu'à regarder en pratique: dans le même corps nous ne sommes pas fichus de faire montre de cohésion ( je me rappelle la réforme du bac pro 3 ans devancée à titre expérimental dans mon lycée de l'époque " pour voir" et "parce que ça peut être  bien" par de zélés collègues, ne parlons pas de ces horaires d'enseignement ridicules qui ne rencontrent sur le terrain que petits grognements désapprobateurs), je ne parle même pas des prés carrés tenus par certains collègues au sein même de leur établissement ( qui pour le meilleur edt, qui pour les meilleurs classes, qui pour avoir sa salle etc)... Nous sommes hélas individualistes et peu prompts à nous soulever collectivement.
Alors s'il s'agit de poser une bombe au milieu de tout ça ( i.e.: délitementde l'EN, passerelles bouche-trou etc), le gouvernement n'a qu'à s'asseoir, regarder , et admirer le spectacle : ça va se déchirer dans tous les sens, et c'est bien ce qu'il veut.
Zig mag, dans la même veine, juste avant le covid, la mixité des publics. Des collègues, plutôt jeunes, qui voyaient une ouverture tandis que les vieux qui ont déjà vu des restrictions ( un peu plus chaque année) y voyait l'opportunité pour le cfa d'y piocher des élèves/ apprentis et donc de légitimer leur demande à y en enseigner. Pour bien.me faire comprendre. 15 eleves dans une formation F, 10 dans le cfa d'à côté, on fait une classe de 25. Mais quid des enseignants pu formateurs? Je vous laisse la réponse mais vous savez que l'' État à besoin des sous. Personnellement cette mixité serait la mort du lp. Pour les parents, qui souhaitent un enseignement traditionnel ( et déjà les disciplines générales sont le parent pauvre du lep), les élèves qui seront confrontés à un public d'apprentis ( payes). Su post- bac cela peut poser moins de problèmes, en cap et en bac pro les publics sont très différents et je vois bien les formateurs du cfa galères. Du côté des profs, deux systèmes à gérer ( l' un de l'Etat, l'autre de la region) des publics différents, Dew maîtres de stages d'un côté, des maîtres d'apprentissage de l'autre.
N'est ce pas préparer la fin du lp sue de prévoir le départ des plp?
J''ai lutté autant que j'ai pu dans mon lepa ( car si le lep est peu connu le lepa est ma dernière solution pour de nombreuses familles). Je suis partie, mais je souhaite que mes vieux collègues puissent terminer tranquillement.
Dans l'agri, les plp du privé qui perdent leur poste, peuvent demander du collège ( et peut-etre des écoles, mais je n'en suis pas sûre) mais ils sont les derniers sur la liste.

Tu as raison. J'avais oublié ça. Plus précisément je l'ai occulté car je vais le vivre à la rentrée et je vais souffrir: 5 élèves de T.GA qui seront apprentis parmi leurs 30 autres comparses en formation initiale. Le tout orchestré par la PP, qui les a orientés dans cette voie parce que l'" apprentissage c'est bon pour eux ça va leur plaire ". Oui mais pas dans ces conditions. Et moi ça ne va pas me plaire et je sens que ça ne va pas être bon pour moi. Collègue qui vient de l'entreprise et ne voit pas du tout le problème.
Les ennuis viennent souvent de l'intérieur et nous partageons parfois le café avec nos ennemis ( supprimons la machine à café!)😆
avatar
Cath
Enchanteur

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Cath Mer 22 Juin 2022, 10:44
nc33 a écrit:
issoire a écrit:Le coté positif c’est qu’un enseignant PLP va pouvoir être nommé dans le «  supérieur ». Dans « mon » lycée des profs de Bac Bro seront en BTS l’année prochaine. Certains ont même crées une section BTS en alternance, ils sont ravis, en Bac Pro c’est très dur.

Sauf erreur, le programme du concours passé par les PLP ne couvre pas les programmes de BTS, alors que mon CAPES si. J'ai du mal à me réjouir que peut être un jour, des collègues PLP puissent lorgner sur des heures de maths qui devraient être réservées à moi et mes collègues.

Comment dire que tu méprises les PLP sans dire que tu méprises les PLP. Lesquels n'ont évidemment pas un bac+5 comme le tien, ou disons que le leur vaut moins que le tien.


Dernière édition par Cath le Mer 22 Juin 2022, 10:48, édité 1 fois
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Jacq Mer 22 Juin 2022, 10:46
Halybel a écrit:
Jacq a écrit:
Halybel a écrit: [...] Je me sens proche des LP puisque 50% de mes élèves y vont. Je ne comprends pas comment on peut croire que ce qui touchera les uns, ne touchera pas les autres...  [...]  

Et je pense que cela fait mal quand on songe, prof de collège, à des gamins avec beaucoup de difficultés mais méritants (et il y en a beaucoup) qui vont se retrouver en CAP avec 45mn de français par semaine alors qu'au contraire ils auraient besoin de plus et plus et plus de français et de matières générales.
[...]
Sachant en plus d'où ils partent, c'est encore plus alarmant...

Lorsque nous participons aux portes-ouvertes de notre établissement les collègues de lettres-histoire ne prennent même plus la peine d'expliquer leur(s) matière(s). Je refuse de mentir de de vendre du vent à des parents honnêtes.
celitian
celitian
Sage

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par celitian Mer 22 Juin 2022, 10:46
Bon courage, la mixité ne fonctionne pas du tout dans nos classes de BTS.
Une année, cela a fonctionné car sur des classes de plus de 30, il n'était que 5.
Des collègues ne comprennent toujours pas la différence entre heure-poste et vacation, c'est désespérant !
Lisak40
Lisak40
Expert spécialisé

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Lisak40 Mer 22 Juin 2022, 10:47
@Cath Merci ! Tu as écrit ce que je pensais sans en être sûre en fait...


Dernière édition par Lisak40 le Mer 22 Juin 2022, 11:14, édité 1 fois
Halybel
Halybel
Érudit

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Halybel Mer 22 Juin 2022, 10:50
Jacq a écrit:
Halybel a écrit:
Jacq a écrit:
Halybel a écrit: [...] Je me sens proche des LP puisque 50% de mes élèves y vont. Je ne comprends pas comment on peut croire que ce qui touchera les uns, ne touchera pas les autres...  [...]  

Et je pense que cela fait mal quand on songe, prof de collège, à des gamins avec beaucoup de difficultés mais méritants (et il y en a beaucoup) qui vont se retrouver en CAP avec 45mn de français par semaine alors qu'au contraire ils auraient besoin de plus et plus et plus de français et de matières générales.
[...]  
Sachant en plus d'où ils partent, c'est encore plus alarmant...

Lorsque nous participons aux portes-ouvertes de notre établissement les collègues de lettres-histoire ne prennent même plus la peine d'expliquer leur(s) matière(s). Je refuse de mentir de de vendre du vent à des parents honnêtes.

Et ils ont bien raison. Franchement je vous souhaite bien du courage pour le massacre annoncé.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.
Le téléphone ne m’aide pas.
celitian
celitian
Sage

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par celitian Mer 22 Juin 2022, 10:55
Cath a écrit:
nc33 a écrit:
issoire a écrit:Le coté positif c’est qu’un enseignant PLP va pouvoir être nommé dans le «  supérieur ». Dans « mon » lycée des profs de Bac Bro seront en BTS l’année prochaine. Certains ont même crées une section BTS en alternance, ils sont ravis, en Bac Pro c’est très dur.

Sauf erreur, le programme du concours passé par les PLP ne couvre pas les programmes de BTS, alors que mon CAPES si. J'ai du mal à me réjouir que peut être un jour, des collègues PLP puissent lorgner sur des heures de maths qui devraient être réservées à moi et mes collègues.

Comment dire que tu méprises les PLP sans dire que tu méprises les PLP. Lesquels n'ont évidemment pas un bac+5 comme le tien, ou disons que le leur vaut moins que le tien.
Mais vous connaissez beaucoup de BTS scolaires dans des LP sans LT ? Je n'en connais pas un seul autour d'ici.
Je suis dans un lycée avec LP/LT et les heures sont dans la DHG du LT donc impossible de donner des heures aux Plp sinon on n'a pas nos services complets.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Jacq Mer 22 Juin 2022, 10:56
zigmag17 a écrit:[...]

Tu as raison. J'avais oublié ça. Plus précisément je l'ai occulté car je vais le vivre à la rentrée et je vais souffrir: 5 élèves de T.GA qui seront apprentis parmi leurs 30 autres comparses en formation initiale. Le tout orchestré par la PP, qui les a orientés dans cette voie parce que l'" apprentissage c'est bon pour eux ça va leur plaire ". Oui mais pas dans ces conditions. Et moi ça ne va pas me plaire et je sens que ça ne va pas être bon pour moi. Collègue qui vient de l'entreprise et ne voit pas du tout le problème.  
Les ennuis viennent souvent de l'intérieur et nous partageons parfois le café avec nos ennemis ( supprimons la machine à café!)😆

Tu fais cours normalement, l'élève est là, n'est pas là. C'est ce que fait un ami dans l'Oise (proximité IDF). Pour ces élèves en alternance il est considère qu'ils ont rattrapé le cours mis sur pronote (ce qui n'est jamais le cas) et basta.

Par contre ta collègue, c'est elle qui ira faire les visites de stage durant les vacances ?

Je me demande si je n'ai pas une élève de 1re qui serait courtisée pour de l'alternance en terminale par son patron car elle m'a adressé un mail pour me demander de lui envoyer son bulletin du second semestre par mail (ils ne l'ont pas encore, ils sont en stage) car son patron voulait le voir. C'est une excellente élèves, très sérieuse et je peux comprendre le patron de vouloir s'attacher une stagiaire pareille qui serait payée par l'Etat (merci Macron de payer les salariés du privé). Mais c'est une fille qui a besoin de travailler beaucoup pour réussir (ce qu'elle fait) et je ne sais pas si l'alternance serait une bonne chose pour elle au niveau terminale.
Ajonc35
Ajonc35
Sage

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Ajonc35 Mer 22 Juin 2022, 11:00
zigmag17 a écrit:
Ajonc35 a écrit:
zigmag17 a écrit:
Halybel a écrit:

Je ne comprends pas, alors que la casse est totale, comment on peut continuer à se tirer dans les pattes. On devrait faire front !

Je suis absolument d'accord avec toi. Mais ça c'est la théorie. Il n'y a qu'à regarder en pratique: dans le même corps nous ne sommes pas fichus de faire montre de cohésion ( je me rappelle la réforme du bac pro 3 ans devancée à titre expérimental dans mon lycée de l'époque " pour voir" et "parce que ça peut être  bien" par de zélés collègues, ne parlons pas de ces horaires d'enseignement ridicules qui ne rencontrent sur le terrain que petits grognements désapprobateurs), je ne parle même pas des prés carrés tenus par certains collègues au sein même de leur établissement ( qui pour le meilleur edt, qui pour les meilleurs classes, qui pour avoir sa salle etc)... Nous sommes hélas individualistes et peu prompts à nous soulever collectivement.
Alors s'il s'agit de poser une bombe au milieu de tout ça ( i.e.: délitementde l'EN, passerelles bouche-trou etc), le gouvernement n'a qu'à s'asseoir, regarder , et admirer le spectacle : ça va se déchirer dans tous les sens, et c'est bien ce qu'il veut.
Zig mag, dans la  même veine, juste avant le covid, la mixité des publics. Des collègues, plutôt jeunes, qui voyaient une ouverture  tandis que les vieux qui ont déjà vu des restrictions ( un peu plus chaque année) y voyaient l'opportunité pour le cfa d'y piocher des élèves/ apprentis et donc de légitimer leur demande à y en enseigner. Pour bien me faire comprendre. 15 élèves dans une formation F, 10 dans le cfa d'à côté,  on fait une  classe de 25.  Mais quid des enseignants ou formateurs? Je vous laisse la réponse mais vous savez que l'' État à besoin des sous.  Personnellement cette mixité serait la mort du lp. Pour les parents, qui souhaitent un enseignement traditionnel ( et déjà les disciplines générales sont le parent pauvre du lep), les élèves qui seront confrontés à un public d'apprentis ( payés). Sur du post- bac cela peut poser moins de problèmes,  en cap et en bac pro  les publics sont très différents et je vois bien les formateurs du cfa galèrent.  Du côté des profs, deux systèmes à gérer ( l' un de l'Etat, l'autre de la region)  des publics différents, Des maîtres de stages d'un côté,  des maîtres d'apprentissage de l'autre.
N'est ce pas préparer la fin du lp que de prévoir le départ des plp?
J''ai lutté  autant que j'ai pu dans mon lepa ( car si le lep est peu connu  le lepa est la dernière solution pour de nombreuses familles). Je suis partie, mais je souhaite que mes vieux collègues puissent terminer tranquillement.
Dans l'agri, les plp du privé qui perdent leur poste, peuvent demander du collège ( et peut-être des écoles, mais je n'en suis pas sûre) mais ils sont les derniers sur la liste.

Tu as raison. J'avais oublié ça. Plus précisément je l'ai occulté car je vais le vivre à la rentrée et je vais souffrir: 5 élèves de T.GA qui seront apprentis parmi leurs 30 autres comparses en formation initiale. Le tout orchestré par la PP, qui les a orientés dans cette voie parce que l'" apprentissage c'est bon pour eux ça va leur plaire ". Oui mais pas dans ces conditions. Et moi ça ne va pas me plaire et je sens que ça ne va pas être bon pour moi. Collègue qui vient de l'entreprise et ne voit pas du tout le problème.  
Les ennuis viennent souvent de l'intérieur et nous partageons parfois le café avec nos ennemis ( supprimons la machine à café!)😆
Fautes corrigées. Trop nombreuses.
avatar
Cath
Enchanteur

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Cath Mer 22 Juin 2022, 11:03
celitian a écrit:
Cath a écrit:
nc33 a écrit:
issoire a écrit:Le coté positif c’est qu’un enseignant PLP va pouvoir être nommé dans le «  supérieur ». Dans « mon » lycée des profs de Bac Bro seront en BTS l’année prochaine. Certains ont même crées une section BTS en alternance, ils sont ravis, en Bac Pro c’est très dur.

Sauf erreur, le programme du concours passé par les PLP ne couvre pas les programmes de BTS, alors que mon CAPES si. J'ai du mal à me réjouir que peut être un jour, des collègues PLP puissent lorgner sur des heures de maths qui devraient être réservées à moi et mes collègues.

Comment dire que tu méprises les PLP sans dire que tu méprises les PLP. Lesquels n'ont évidemment pas un bac+5 comme le tien, ou disons que le leur vaut moins que le tien.
Mais vous connaissez beaucoup de BTS scolaires dans des LP sans LT ? Je n'en connais pas un seul autour d'ici.
Je suis dans un lycée avec LP/LT et les heures sont dans la DHG du LT donc impossible de donner des heures aux Plp sinon on n'a pas nos services complets.

Les BTS que je connais et dans lesquels interviennent des PLP sont en alternance, et implantés en LP.
Mais ce n'est pas vraiment la question dans le message que je cite...
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Jacq Mer 22 Juin 2022, 11:04
Cath a écrit:
nc33 a écrit:
issoire a écrit:Le coté positif c’est qu’un enseignant PLP va pouvoir être nommé dans le «  supérieur ». Dans « mon » lycée des profs de Bac Bro seront en BTS l’année prochaine. Certains ont même crées une section BTS en alternance, ils sont ravis, en Bac Pro c’est très dur.

Sauf erreur, le programme du concours passé par les PLP ne couvre pas les programmes de BTS, alors que mon CAPES si. J'ai du mal à me réjouir que peut être un jour, des collègues PLP puissent lorgner sur des heures de maths qui devraient être réservées à moi et mes collègues.

Comment dire que tu méprises les PLP sans dire que tu méprises les PLP. Lesquels n'ont évidemment pas un bac+5 comme le tien, ou disons que le leur vaut moins que le tien.

Les PLP ont le même niveau de qualification que les certifiés classiques, sauf les PLP pro qui peuvent être passés par une validation de leur carrière professionnelle dans leur domaine disciplinaire. J'ai un ami PLP lettres-histoire qui a d'ailleurs un doctorat.


celitian a écrit:
Cath a écrit:
nc33 a écrit:
issoire a écrit:Le coté positif c’est qu’un enseignant PLP va pouvoir être nommé dans le «  supérieur ». Dans « mon » lycée des profs de Bac Bro seront en BTS l’année prochaine. Certains ont même crées une section BTS en alternance, ils sont ravis, en Bac Pro c’est très dur.

Sauf erreur, le programme du concours passé par les PLP ne couvre pas les programmes de BTS, alors que mon CAPES si. J'ai du mal à me réjouir que peut être un jour, des collègues PLP puissent lorgner sur des heures de maths qui devraient être réservées à moi et mes collègues.

Comment dire que tu méprises les PLP sans dire que tu méprises les PLP. Lesquels n'ont évidemment pas un bac+5 comme le tien, ou disons que le leur vaut moins que le tien.
Mais vous connaissez beaucoup de BTS scolaires dans des LP sans LT ? Je n'en connais pas un seul autour d'ici.
Je suis dans un lycée avec LP/LT et les heures sont dans la DHG du LT donc impossible de donner des heures aux Plp sinon on n'a pas nos services complets.

C'est rare. Il y en a un dans ma ville (un LGT avec SEP et BTS, un LGT sans SEP avec BTS, un LG sans BTS, deux LP dont un avec un ou deux BTS car ils sont liés à leurs filières et sans rapport avec les BTS des deux autres LGT et les élèves de mon LP, sans BTS, vont en BTS dans les deux LGT dont les filières techno correspondent à nos filières pro). L'un des BTS de ce LP est très récent.

Mais tu as raison, c'est rare. Cette histoire de PLP en BTS se fait lorsqu'il y a LGT et SEP, en interne et pas sur des postes attribués BTS (certifiés ou PLP) ou alors un BTS dans un simple LP où il n'y a donc que des PLP.

Donc ce n'est ni la peine de s'arracher les cheveux entre nous ni de se réjouir. A ce sujet : rien de neuf sous le soleil.


Dernière édition par Jacq le Mer 22 Juin 2022, 11:06, édité 1 fois
avatar
Cath
Enchanteur

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par Cath Mer 22 Juin 2022, 11:04
Jacq a écrit:
zigmag17 a écrit:[...]

Tu as raison. J'avais oublié ça. Plus précisément je l'ai occulté car je vais le vivre à la rentrée et je vais souffrir: 5 élèves de T.GA qui seront apprentis parmi leurs 30 autres comparses en formation initiale. Le tout orchestré par la PP, qui les a orientés dans cette voie parce que l'" apprentissage c'est bon pour eux ça va leur plaire ". Oui mais pas dans ces conditions. Et moi ça ne va pas me plaire et je sens que ça ne va pas être bon pour moi. Collègue qui vient de l'entreprise et ne voit pas du tout le problème.  
Les ennuis viennent souvent de l'intérieur et nous partageons parfois le café avec nos ennemis ( supprimons la machine à café!)😆

Tu fais cours normalement, l'élève est là, n'est pas là. C'est ce que fait un ami dans l'Oise (proximité IDF). Pour ces élèves en alternance il est considère qu'ils ont rattrapé le cours mis sur pronote (ce qui n'est jamais le cas) et basta.

Par contre ta collègue, c'est elle qui ira faire les visites de stage durant les vacances ?

Je me demande si je n'ai pas une élève de 1re qui serait courtisée pour de l'alternance en terminale par son patron car elle m'a adressé un mail pour me demander de lui envoyer son bulletin du second semestre par mail (ils ne l'ont pas encore, ils sont en stage) car son patron voulait le voir. C'est une excellente élèves, très sérieuse et je peux comprendre le patron de vouloir s'attacher une stagiaire pareille qui serait payée par l'Etat (merci Macron de payer les salariés du privé). Mais c'est une fille qui a besoin de travailler beaucoup pour réussir (ce qu'elle fait) et je ne sais pas si l'alternance serait une bonne chose pour elle au niveau terminale.

J'ai eu le cas cette année (et je l'ai découvert en milieu d'année !). L'élève, enfin l’apprenti, était toujours là, ses périodes en entreprises se faisant sur les vacances scolaires.
celitian
celitian
Sage

Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur - Page 3 Empty Re: Décret permettant l'affectation des PLP en collèges/LGT/Supérieur et PE dans le supérieur

par celitian Mer 22 Juin 2022, 11:15
Cath a écrit:
celitian a écrit:
Cath a écrit:
nc33 a écrit:

Sauf erreur, le programme du concours passé par les PLP ne couvre pas les programmes de BTS, alors que mon CAPES si. J'ai du mal à me réjouir que peut être un jour, des collègues PLP puissent lorgner sur des heures de maths qui devraient être réservées à moi et mes collègues.

Comment dire que tu méprises les PLP sans dire que tu méprises les PLP. Lesquels n'ont évidemment pas un bac+5 comme le tien, ou disons que le leur vaut moins que le tien.
Mais vous connaissez beaucoup de BTS scolaires dans des LP sans LT ? Je n'en connais pas un seul autour d'ici.
Je suis dans un lycée avec LP/LT et les heures sont dans la DHG du LT donc impossible de donner des heures aux Plp sinon on n'a pas nos services complets.

Les BTS que je connais et dans lesquels interviennent des PLP sont en alternance, et implantés en LP.
Mais ce n'est pas vraiment la question dans le message que je cite...
Ah je suis une ancienne plp dans une matière techno, concours similaires à l'époque, et je pense qu'aujourd'hui c'est pareil.
La seule différence qui peut exister est qu'un plp aura un bac+5 dans un des deux domaines enseignés, c'est le cas pour mes collègues anciens ou actuels.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum