Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Illiane
Illiane
Érudit

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Illiane Ven 25 Nov 2022 - 10:47
Bonjour à toutes et à tous,

  Je ne sais pas si je poste dans la bonne section (désolée si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à déplacer ce fil si besoin), mais une de mes collègues d'un lycée de Salon est actuellement en arrêt maladie et cela risque de durer un petit moment. Problème : pas de remplacement prévu pour le moment, et elle n'a que des classes à examen (deux premières STMG, une première générale et une terminale HLP). Conscience professionnelle (excessive) oblige, elle est en train de chercher elle-même un remplaçant au lieu de prendre soin d'elle. Du coup, sur l'exemple de @Provence, je me permets de solliciter les bonnes âmes de Néos : connaissez-vous quelqu'un qui serait en mesure de prendre le relais ?

Merci par avance pour ma collègue !
Provence
Provence
Bon génie

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Provence Ven 25 Nov 2022 - 11:13
Ton post m’a fait penser à donner quelques nouvelles. Bon courage dans votre quête. J’espère que ta collègue va réussir à lâcher prise et à prendre soin d’elle.
Illiane
Illiane
Érudit

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Illiane Ven 25 Nov 2022 - 12:36
Merci pour elle, Provence. Jamais je n'aurais pensé lancer un fil pareil sur Néo, mais j'ai vraiment peur que ma collègue en fasse trop (elle continue en plus à corriger des copies, envoie des cours...) et ne se ménage pas alors qu'elle en a vraiment besoin.
maldoror1
maldoror1
Érudit

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par maldoror1 Ven 25 Nov 2022 - 13:30
Illiane a écrit:Merci pour elle, Provence. Jamais je n'aurais pensé lancer un fil pareil sur Néo, mais j'ai vraiment peur que ma collègue en fasse trop (elle continue en plus à corriger des copies, envoie des cours...) et ne se ménage pas alors qu'elle en a vraiment besoin.

Non seulement c'est agaçant, mais en plus c'est illégal.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
Enna
Enna
Niveau 7

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Enna Ven 25 Nov 2022 - 13:51
Agaçant, je ne sais pas, mais dangereux pour elle,sûrement!
Il faut raison garder et se soigner pour soi d'abord, pour les siens ensuite et pour durer. Les élèves ne sauraient être le centre de nos vies , hein?

_________________
Enna
Cochonou
Cochonou
Niveau 5

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Cochonou Ven 25 Nov 2022 - 18:18
Je crois que je ne comprendrai jamais l'attitude de tous ces enseignants qui ressemblent à la collègue d'Illiane. Comment peut-on mettre en péril sa santé - et peut-être même sa vie - pour son travail ? Le travail est une valeur et c'est une chose importante. Cependant, la santé et la vie sont bien plus importantes que le travail. Comment peut-on à ce point perdre le sens des priorités ?
avatar
Ianna
Niveau 5

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Ianna Ven 25 Nov 2022 - 19:05
Et l'ANPE locale ?(je crois que cela ne s'appelle plus ainsi, mais bon) Pour cela, ta collègue ne peut pas lancer elle-même cette recherche. Fac de lettres ? Elle y a sans doute déjà pensé.
C'est du suicide, cette attitude. Je pense que c'est parce qu'elle a très peur.
maldoror1
maldoror1
Érudit

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par maldoror1 Ven 25 Nov 2022 - 19:09
Ianna a écrit:Et l'ANPE locale ?(je crois que cela ne s'appelle plus ainsi, mais bon) Pour cela, ta collègue ne peut pas lancer elle-même cette recherche. Fac de lettres ? Elle y a sans doute déjà pensé.
 C'est du suicide, cette attitude. Je pense que c'est parce qu'elle a très peur.
 

Peur ? Mais de quoi ?

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Poupoutch Ven 25 Nov 2022 - 19:31
maldoror1 a écrit:
Ianna a écrit:Et l'ANPE locale ?(je crois que cela ne s'appelle plus ainsi, mais bon) Pour cela, ta collègue ne peut pas lancer elle-même cette recherche. Fac de lettres ? Elle y a sans doute déjà pensé.
 C'est du suicide, cette attitude. Je pense que c'est parce qu'elle a très peur.
 

Peur ? Mais de quoi ?
Je ne suis pas persuadée que ça soit la peur qui fasse qu'on continue à bosser même en arrêt. L'idée de la vocation, l'idée que les élèves ont besoin de nous, la culpabilisation que relaient bien souvent les médias quand des élèves sont privés de profs trop longtemps, si on les a intégrées, suffisent largement à se sentir coupable d'être en arrêt et donc à continuer de bosser.
Mais peut être n'est-ce pas le lieu pour parler de tout ça...

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"L'intelligence est une maladie qui peut se transmettre très facilement mais dont on peut guérir très rapidement et sans aucune séquelle"
maldoror1
maldoror1
Érudit

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par maldoror1 Ven 25 Nov 2022 - 19:43
Poupoutch a écrit:
maldoror1 a écrit:
Ianna a écrit:Et l'ANPE locale ?(je crois que cela ne s'appelle plus ainsi, mais bon) Pour cela, ta collègue ne peut pas lancer elle-même cette recherche. Fac de lettres ? Elle y a sans doute déjà pensé.
 C'est du suicide, cette attitude. Je pense que c'est parce qu'elle a très peur.
 

Peur ? Mais de quoi ?
Je ne suis pas persuadée que ça soit la peur qui fasse qu'on continue à bosser même en arrêt. L'idée de la vocation, l'idée que les élèves ont besoin de nous, la culpabilisation que relaient bien souvent les médias quand des élèves sont privés de profs trop longtemps, si on les a intégrées, suffisent largement à se sentir coupable d'être en arrêt et donc à continuer de bosser.
Mais peut être n'est-ce pas le lieu pour parler de tout ça...

Je réponds et j'arrête de faire dévier le fil. Ce que tu énumères ( vocation, pressions diverses...) n'a plus aucune prise sur moi, et je suis désolée de voir des collègues plus inquiets pour leurs classes que pour leur santé. De plus, puisque même en arrêt elle travaille, on pourrait ( pas moi ) se dire qu'elle n'est finalement pas si malade que ça. Cela me paraît un peu dangereux.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
Djedje_Bzh
Djedje_Bzh
Niveau 6

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Djedje_Bzh Ven 25 Nov 2022 - 19:47
Mais que le rectorat se débrouille ! N’est ce pas leur travail ? Il y a du personnel payé pour trouver du monde. Sauf erreur de ma part, nous n’avons pas (encore) de commission liée à l’embauche de quelqu’un…
Arrêtons d’être de « bons » élèves…!

_________________
Abusus non tollit usum
CarmenLR
CarmenLR
Neoprof expérimenté

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par CarmenLR Ven 25 Nov 2022 - 19:58
Travailler pendant un arrêt maladie est illégal.

Les activités comme les travaux d'intérieur, etc. ont également été condamnées (jurisprudence) et ont conduit à un remboursement des indemnités.

Une prescription engage le médecin. Il prescrit un arrêt de travail et donne des instructions pour se soigner.

Si l'on pense pouvoir s'en affranchir, c'est qu'on refuse de se soigner. Cela met aussi le médecin  dans une situation très inconfortable : on ne le croit pas alors que c'est lui le professionnel de santé...

A mon sens, ce comportement suicidaire est grave. Je souhaite à cette collègue de trouver un accompagnement dans une situation qui semble montrer une profonde détresse.

Je ne parle même pas du message envoyé par ce comportement aux parents et aux élèves, qui sont  de futurs salariés.

dandelion
dandelion
Doyen

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par dandelion Ven 25 Nov 2022 - 20:58
On peut quand même comprendre qu’un enseignant s’inquiète de voir ses élèves sans professeur alors qu’ils sont dans une classe à examen. J’ai été alitée quand j’étais enceinte et j’ai continué à faire la partie administrative de mon travail tant que j’ai été en mesure de le faire. Je ne pense pas avoir de graves problèmes psy pour autant. Chacun gère aussi la maladie comme il l’entend. Il y a des gens que ça aide de ne pas se couper du travail.
Pour en revenir au sujet, mettre des annonces sur LinkedIn, Pôle Emploi, en y associant le plus possible de mots-clés pour que cela remonte dans les moteurs de recherche: professeur, formateur, enseignant, lettres, français, etc. Il y a également des groupes sur Facebook d’enseignants de FLE, qui ne sont pas des professeurs de lettres mais peuvent avoir une formation de base solide. Je suggère aussi de préciser qu’il s’agit de plusieurs classes, et qu’on pourrait n’en prendre qu’une ou deux, ce qui peut convenir à un étudiant ou un jeune retraité qui ne voudrait pas prendre une grosse charge de travail.
Illiane
Illiane
Érudit

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Illiane Hier à 11:54
Merci pour toutes vos suggestions ! En revanche, même si je comprends et partage en partie les propos de certains collègues concernant l'aspect illégal et potentiellement dommageable pour l'ensemble de la profession du travail fourni par ma collègue, il ne me semble pas très approprié de discuter de cela sur ce fil. Nous ne parlons pas ici de généralités mais d'une personne, que je connais et apprécie beaucoup. La maladie de ma collègue est grave (je n'entre pas dans les détails ici pour des raisons évidentes, j'en dis déjà plus qu'assez) mais elle est pour le moment encore à peu près en forme. Cela ne durera pas, et elle le sait, d'où ses recherches. Si je me joins à ces recherches en ouvrant ce fil, c'est uniquement pour qu'elle se préserve. Et même si je pense qu'elle ne devrait pas faire ce qu'elle fait, je comprends pourquoi elle le fait et cela me fait de la peine de lire des critiques à ce sujet plutôt que la réaction - plus humaine me semble-t-il - consistant à lui souhaiter bon courage et bon rétablissement à défaut de mieux.
Mélusine2
Mélusine2
Niveau 9

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Mélusine2 Hier à 13:44
Poupoutch a écrit:
maldoror1 a écrit:
Ianna a écrit:Et l'ANPE locale ?(je crois que cela ne s'appelle plus ainsi, mais bon) Pour cela, ta collègue ne peut pas lancer elle-même cette recherche. Fac de lettres ? Elle y a sans doute déjà pensé.
 C'est du suicide, cette attitude. Je pense que c'est parce qu'elle a très peur.
 

Peur ? Mais de quoi ?
Je ne suis pas persuadée que ça soit la peur qui fasse qu'on continue à bosser même en arrêt. L'idée de la vocation, l'idée que les élèves ont besoin de nous, la culpabilisation que relaient bien souvent les médias quand des élèves sont privés de profs trop longtemps, si on les a intégrées, suffisent largement à se sentir coupable d'être en arrêt et donc à continuer de bosser.
Mais peut être n'est-ce pas le lieu pour parler de tout ça...

On peut aussi imaginer que quelqu'un ait peur, très peur, de basculer dans la maladie, la vraie, et s'accroche à tout ce qui peut le/la rattacher à une vie de travailleur bien portant, ou qui va se rétablir et a encore des responsabilités dans le monde des bien-portants. Ce n'est de toute évidence pas quelqu'un qui a une forte grippe.

Oui, il faut qu'elle lâche... mais on peut imaginer que c'est très dur, et ne pas juger.
avatar
Ianna
Niveau 5

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Ianna Hier à 14:04
Mélusine2 a écrit:
Poupoutch a écrit:
maldoror1 a écrit:
Ianna a écrit:Et l'ANPE locale ?(je crois que cela ne s'appelle plus ainsi, mais bon) Pour cela, ta collègue ne peut pas lancer elle-même cette recherche. Fac de lettres ? Elle y a sans doute déjà pensé.
 C'est du suicide, cette attitude. Je pense que c'est parce qu'elle a très peur.
 

Peur ? Mais de quoi ?
Je ne suis pas persuadée que ça soit la peur qui fasse qu'on continue à bosser même en arrêt. L'idée de la vocation, l'idée que les élèves ont besoin de nous, la culpabilisation que relaient bien souvent les médias quand des élèves sont privés de profs trop longtemps, si on les a intégrées, suffisent largement à se sentir coupable d'être en arrêt et donc à continuer de bosser.
Mais peut être n'est-ce pas le lieu pour parler de tout ça...

On peut aussi imaginer que quelqu'un ait peur, très peur, de basculer dans la maladie, la vraie, et s'accroche à tout ce qui peut le/la rattacher à une vie de travailleur bien portant, ou qui va se rétablir et a encore des responsabilités dans le monde des bien-portants. Ce n'est de toute évidence pas quelqu'un qui a une forte grippe.

Oui, il faut qu'elle lâche... mais on peut imaginer que c'est très dur, et ne pas juger.
Oui, c'est exactement ce que je voulais dire.
Jenny
Jenny
Médiateur

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Jenny Hier à 14:51
Garder un lien avec le travail est en effet une forme de normalité. Ce n’est pas forcément raisonnable, mais c’est compréhensible.
Bon courage à ta collègue.
Tivinou
Tivinou
Esprit éclairé

[Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence Empty Re: [Urgent] Cherche professeur de lettres (lycée) à Salon de Provence

par Tivinou Hier à 15:02
Bon courage à ta collègue Illiane.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum