Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mitcindy
Niveau 10

Classe qui n'ose pas participer  - Page 6 Empty Re: Classe qui n'ose pas participer

par Mitcindy Dim 24 Sep 2023, 22:37
Elaïna a écrit:Exactement, je viens de recadrer très fermement mes premières où il y a quelques grandes gueules qui passent leur temps à "participer", et de la même façon que tes élèves, j'ai fini par m'apercevoir qu'il s'agissait en fait d'élèves qui n'en glandaient pas une, occupées à papoter avec leurs copines en scred, et qui prenaient une phrase au vol pour lever la main et espérer faire illusion. Elles prenaient tout l'espace auditif, posant une question à laquelle j'allais répondre la phrase suivante (et n'écoutant pas la réponse, du reste), faisant des remarques à voix haute à tort et à travers (du genre "Louis XVI renvoie Necker - HAN MADAME Y A UN HOPITAL A PARIS QUI S APPELLE NECKER HEIN ??? POURQUOI ? - heu oui c'est normal c'est lui qui en est à l'origine, mais ce n'est pas le sujet donc comme je disais il renvoie Necker et - HAN MAIS JE PARLAIS DU COURS POURQUOI VOUS REPONDEZ PAS ?"). Pendant ce temps, les gentils sérieux qui la ferment aimeraient bien que le cours avance, s'il vous plaît merci.
Et comme je suis un peu chafouine, j'ai zyeuté le bulletin de seconde desdites demoiselles dans Pronote : il s'agit en effet de feignasses patentées, bavardes, agitées et déplaisantes, passées ric rac en première générale... et on va pas être copines je pense.

Quel incroyable foutage de gueule, quand même !!!!!!
Moi, je me demande si les élèves sont conscients de leur degré d'insolence.
J'en ai un vendredi dernier, qui m'a dit "Ah mais Madame, vous m'avez arnaqué" (parce que j'avais mis un "petit" piège dans un exercice).

pseudo-intello
pseudo-intello
Sage

Classe qui n'ose pas participer  - Page 6 Empty Re: Classe qui n'ose pas participer

par pseudo-intello Dim 24 Sep 2023, 22:51
mimile a écrit:
Elaïna a écrit:Je répète des fois que ça ne soit pas clair :
- si on interroge un élève et qu'il refuse de répondre, cela doit être sanctionné (c'est un refus de travail). Que ça  soit en langue, en maths, en histoire, en cours de cuisine (ah non c'est pas encore fait).
- si on n'interroge pas explicitement, l'élève a le droit de ne pas aimer sauter sur sa chaise comme un cabri en disant "moi moi moi m'dame". Et il est infâme de le sanctionner par une note de participation (qui revient donc très souvent à valoriser les grandes gueules et à mépriser le travail silencieux et efficace des autres).

En lycée hôtelier mais aussi dans certains BTS, il y a des cours de cuisine Classe qui n'ose pas participer  - Page 6 437980826

Je suis ce genre de prof qui met dans le bulletin "devrait participer davantage". Dans mes classes, j'ai tous les ans des élèves sages timides qui ne comprennent rien, qui ne posent aucune question et qui ont des méthodes de travail pourries (lit son cours avec la TV en fond, la veille de l'interro). Et la participation, il y a l'oral mais il y a aussi l'attitude pendant le cours : quand je donne des exercices et que, toujours ces mêmes élèves, attendent la correction sans rien faire ou font vaguement semblant de travailler, j'appelle ça aussi un manque de participation. Je rejoins donc roxanne sur "l'élève consommateur". Et je provoque parfois mes élèves quand j'observe de tels comportements que si leur but est d'avoir un prof qui leur parle et une trace écrite propre, je peux leur envoyer une vidéo et un pdf et rester chez moi en mode 2020.
J'appelle ça au mieux n manque d'implication, au pire un manque de travail.

lene75 a écrit:Édit : il n'y a par ailleurs strictement aucun rapport entre la participation en classe ou plus généralement la prise de parole au sein d'un groupe, la prestation lors d'un oral et la prise de parole en public en tant qu’orateur à qui la parole est confiée. C'est très rare qu'un bon élève réservé se retrouve en difficulté à l'oral. Il est en revanche beaucoup plus fréquent que les "moi je, moi je" qui la ramènent sans cesse en classe se retrouvent en difficulté quand il s'agit d'avoir un discours structuré. Et beaucoup de profs ou de comédiens très à l'aise "sur scène" sont des timides pas du tout à l'aise pour briguer la parole dans la vie courante (ce qui suppose toujours d'une manière ou d'une autre de se mettre en avant). Parler devant un auditoire anonyme de 1000 personnes est infiniment plus facile, pour quelqu'un de posé, que de prendre la parole dans un groupe sans y avoir été expressément invité.
En effet. Mes copains et moi, on était tous du genre discret, et on en a entendu, pour accompagner nos mauvaises notes en participation, des "c'est pour votre bien", des "si vous ne parlez pas maintenant, vous ne saurez pas le faire pus tard", de "il faut vous habituer, maintenant, sinon vous aurez du mal à prendre la parole en tan qu'adultes.
Mouhahaha.
On est tous profs. J'ajoute que pour ma part, je fais aprtie des rares qui ne connaissent pas le trac avant de monter sur scène.

Et oui, souvent, des gens dont le métier est de prendre la parole en public disent qu'IRL, ils son timides et/ou discrets et/ou effacés.

Si je suis à l'aise à l'oral, ce n'est pas parce que je me suis entraînée, mais aprce que je dispose des connaissances qui me permettent d'être à l'aise sur le sujet, donc de le maîtriser.

Je privilégie souvent le fait d'interroger nommément mes élèves tour à tour, ce qui, outre le fait de ne pas faire dépendre le cours de leur tempérament, de m'assurer que j'entends tout le monde.

Elaïna a écrit:Ben, j'aime préparer mes cours et expliquer des trucs sans être dérangée toutes les trois minutes.
Je fonctionne comme Lene (déjà qu'on a le même mari Smile ) : j'aime prendre le temps d'expliquer et suivre un raisonnement, même en dérivant. J'interroge les élèves quand je veux les faire parler (et là, j'apprécie peu qu'on refuse de me répondre) (et donc je sanctionne), mais le reste du temps, si je suis tout le temps dérangée par des élèves qui "participent", d'autant que les trois quarts du temps c'est pour poser une question qui n'a rien à voir/à laquelle j'ai déjà répondu mais dont ils étaient bien trop occupés à parler avec le voisin pour entendre la réponse/pour savoir ce que j'ai dit après "et", eh bien, ça me pourrit mon raisonnement. Et ça me gonfle.
Je ne suis pas débile, contrairement aux apparences, et je le répète : bien sûr, en LV, il faut évaluer les élèves sur l'oral. Mais entre "évaluer l'oral" et "attendre que les élèves participent" comme si on était en camp scout, je le répète, il me semble que ça revient à évaluer les grandes gueules au détriment des discrets qui bossent dans leur coin.
Bien sûr, on aura tous, chaque année, l'élève voire la classe mutique qui ne fiche rien et qui attend, les fesses posées sur une chaise. Ce fut mon lot l'an dernier avec ma classe de terminale moisie. Et oui, les heures sont longues quand on parle tout seul dans le vide, que même une petite plaisanterie ne suscite aucune réaction, etc. Mais soyons honnêtes : s'il s'agit vraiment de feignasses, ce n'est pas une malheureuse note de participation qui va les bouger. Les miens préféraient avoir zéro (notamment en rendant copie blanche aux contrôles) plutôt que de lever le petit doigt. Eh bien, j'ai mis des zéros à la pelle (pour copies blanches ou refus de travail en classe, à l'oral comme à l'écrit), ils ont eu des moyennes pourries (plusieurs élèves à zéro de moyenne) en fin de trimestre, pour certains ça leur a coûté leur bac mais très objectivement, tant pis pour eux. Je n'ai pas passé un bon trimestre avec eux, mais je me suis rattrapée avec d'autres élèves et, pour être honnête, une classe pourrie ne m'empêchera pas de dormir, je ne suis pas leur mère et j'ai déjà eu mon bac.

Je ne manque jamais de remercier ceux qui me rendent copie blanche ou ne me rendent rien du tout, car ça me fait moins de boulot et je suis payée pareil. Si on est vendredi, je les remercie d’alléger mon week-end. Celui qui était juste fainéant est gêné (tant pis pour lui, çe l'amènera peut-être à bosser la fois suivante), celui qui a le petit plaisir de penser qu'il va m'agacer ou me narguer (et, quelque part, me punir) à ne pas travailler perd ce petit plaisir.

_________________
Publicité:
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum