Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Demi-dieu

Comment estimer son niveau en philo ? - Page 2 Empty Re: Comment estimer son niveau en philo ?

par User5899 31.03.13 10:53
Dans mon lycée, les surveillants de l'épreuve anonyment les copies à la fin : on colle les étiquettes et on découpe aux ciseaux les en-têtes. Je suis frappé de constater depuis plusieurs années combien les copies de philo sont devenues brèves : il était exceptionnel au début du siècle d'avoir une copie double en L, ça allait plutôt de 2 à 3. Aujourd'hui, une copie de 2 copies doubles est exceptionnelle.
avatar
Cath
Enchanteur

Comment estimer son niveau en philo ? - Page 2 Empty Re: Comment estimer son niveau en philo ?

par Cath 31.03.13 11:02
Tout d'abord merci à tous d'avoir pris la peine et le temps de corriger une copie supplémentaire.
Vos réflexions rejoignent ce que j'avais remarqué en lisant le devoir hier soir, mais sont exprimées avec plus de rigueur disciplinaire que les miennes. Je les transmets à Fille Ainée.

J'ajoute juste ces précisions:
La longueur: en manuscrit, la copie fait 4 pages 1/2.
Les références: leur professeur ne veut pas qu'ils en mettent. Elle a sabré quelques élèves en début d'année à ce sujet, en disant qu'avec 3 heures hebdo, personne n'attendait d'eux des références d'auteurs car elle pouvait choisir d'en traiter certains alors que d'autres ne choisiraient pas les mêmes. (c'est ça que j'avais trouvé chelou, moi, et vos remarques me le confirment.) Ceci dit, est-ce dû au 3h hebdo, mais effectivement elle ne connait pas les auteurs auxquels vous faites allusion.

Pour l'organisation générale du devoir, je rejoins ce que vous dites et je vais donc lire ses devoirs précédents pour voir si cette mauvaise note est accidentelle ou...

Encore merci à vous, je supprime le fichier joint car vos remarques sont complètes et pertinentes, nul besoin de déranger un collègue supplémentaire qui passerait par là.
Robin
Robin
Fidèle du forum

Comment estimer son niveau en philo ? - Page 2 Empty Re: Comment estimer son niveau en philo ?

par Robin 31.03.13 11:41
cath5660 a écrit:Tout d'abord merci à tous d'avoir pris la peine et le temps de corriger une copie supplémentaire.
Vos réflexions rejoignent ce que j'avais remarqué en lisant le devoir hier soir, mais sont exprimées avec plus de rigueur disciplinaire que les miennes. Je les transmets à Fille Ainée.

J'ajoute juste ces précisions:
La longueur: en manuscrit, la copie fait 4 pages 1/2.
Les références: leur professeur ne veut pas qu'ils en mettent. Elle a sabré quelques élèves en début d'année à ce sujet, en disant qu'avec 3 heures hebdo, personne n'attendait d'eux des références d'auteurs car elle pouvait choisir d'en traiter certains alors que d'autres ne choisiraient pas les mêmes. (c'est ça que j'avais trouvé chelou, moi, et vos remarques me le confirment.) Ceci dit, est-ce dû au 3h hebdo, mais effectivement elle ne connait pas les auteurs auxquels vous faites allusion.

Pour l'organisation générale du devoir, je rejoins ce que vous dites et je vais donc lire ses devoirs précédents pour voir si cette mauvaise note est accidentelle ou...

Encore merci à vous, je supprime le fichier joint car vos remarques sont complètes et pertinentes, nul besoin de déranger un collègue supplémentaire qui passerait par là.

J'ai le sentiment, moi aussi, qu'ils sont placés dans une situation de "double contrainte". L'injonction de certains collègues de ne pas se référer à d'autres philosophes (certains leur "interdisent" même de se servir d'un vocabulaire de la philosophie et leur reprochent ensuite de ne pas définir correctement les concepts !) concerne essentiellement le commentaire de texte ; c'est vrai qu'il faut d'abord expliquer le texte, le comprendre de l'intérieur en cherchant vraiment ce que l'auteur a voulu dire.

"De mon temps" Comment estimer son niveau en philo ? - Page 2 2289946511 , il s'agissait d'expliquer ET DE COMMENTER le texte ; on ne leur demande désormais plus que de l'expliquer, en invoquant précisément le manque de connaissances inévitables d'un élève de Terminale qui n'a jamais fait de philosophie auparavant.

En ce qui concerne la dissertation, je ne vois pas comment on peut traiter la plupart des sujets (tous ?) sans se référer aux voyageurs qui nous ont précédés sur le "chemin de la pensée" (comme dit Heidegger), à moins évidemment de croire en la science infuse et dans les vertus de l'autoconstruction du savoir.

Vous comprenez pourquoi je préfère donner des cours particuliers et faire de l'aide aux devoirs que d'enseigner la philo en classe entière dans les conditions actuelles.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum