Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Demi-dieu

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par User5899 Lun 15 Avr 2013, 23:19
iphigénie a écrit:et pendant ce temps:
Moins d’un jeune sur trois obtient sa licence en trois ans. La situation se dégrade chaque année. Les bac pro sont les véritables sacrifiés de l’université: seuls 3% décrochent leur diplôme.
Oui mais enfin, quel est le fou irresponsable qui envoie des bacs pros en fac ?!!! Le politiquement correct est criminel, à force.
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Marcel Khrouchtchev Lun 15 Avr 2013, 23:22
Mike92 a écrit:
Mais il faut alors faire face aux réactions épidermiques de ceux qui prennent leur cas personnel pour une loi générale. C'est humain, je ne condamne pas. Mais je regrette juste le procédé consistant à balancer avec morgue son CV
avec morgue ? tu fais un complexe d'infériorité ? tu me connais ? Tu vois un autre moyen d'étayer ce qu'on dit par ce qu'on a vécu ? Tu en as bavé autant que moi , j'en sais rien et je ne porte pas de jugement. Parle tant que tu veux de ce que tu n'as pas vécu, rigolons...

Mais tu te rends compte de ce que tu dis? C'est de l'argument d'autorité pur et simple. Dans ce cas, on ferme le forum et on ne laisse parler que les vrais spécialistes. C'est ridicule.
Et je ne fais pas de complexe d'infériorité, ne t'inquiète pas pour moi, je ne suis qu'assez peu sensible à la longueur (pourtant honorable) de ton CV. Les concours de celui qui a la plus longue, ça ne m'intéresse pas.
avatar
User5899
Demi-dieu

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par User5899 Lun 15 Avr 2013, 23:23
superheterodyne a écrit:Je ne comprendrai jamais comment certains profs de prépas s'imaginent que leur "humour" est suffisamment fin et distingué pour qu'ils se puissent se permettre de l'utiliser devant les élèves (cf. la pitoyable métaphore du pudding relatée par Artémise).
Mais arrêtez avec ça, enfin ! ce n'est pas un trait d'humour, c'est juste une image ! Moi aussi, ça m'arrive de parler d'un paquet de copies comme de grosses bouses, et alors ? Il faudrait que je m'extasie devant des devoirs qui accumulent toujours les mêmes erreurs ? J'ai bien le droit de perdre patience. Je ne suis qu'un pauvre humain.
Mike92
Mike92
Niveau 10

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Mike92 Lun 15 Avr 2013, 23:43
Dans ce cas, on ferme le forum et on ne laisse parler que les vrais spécialistes
j'apprends énormément de choses sur le primaire et le collège (quel boulot!) grâce aux collègues qui le vivent et nous en parlent.
Tu veux parler à ma place de l'allemand en prépa ECS ou ECE ? tu as une expérience ? tu sais comment on trie les dossiers ? Quant à la longueur de mon CV, c'est simplement parce que je suis à le retraite. Ça te va, comme ça, choucroute ?

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
John
John
Médiateur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par John Lun 15 Avr 2013, 23:45
Je ne comprendrai jamais comment certains profs de prépas s'imaginent que leur "humour" est suffisamment fin et distingué pour qu'ils puissent se permettre de l'utiliser devant les élèves (cf. la pitoyable métaphore du pudding relatée par Artémise).
+1
Le problème de l'humour, c'est qu'il est censé être drôle.
A noter que les profs de prépa n'ont pas le monopole du mépris bête : ils n'en ont même sans doute ni plus ni moins que n'importe quel groupe social. Mais ils ont sous leur autorité des jeunes brillants, inquiets pour leur avenir et potentiellement fragiles : des remarques déplacées peuvent avoir des conséquences dramatiques.


Dernière édition par John le Lun 15 Avr 2013, 23:48, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Qui a construit Thèbes aux sept portes ? Dans les livres, on donne les noms des Rois. Les Rois ont-ils traîné les blocs de pierre ? [...] Quand la Muraille de Chine fut terminée, Où allèrent ce soir-là les maçons ?" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Marcel Khrouchtchev Lun 15 Avr 2013, 23:47
Mike92 a écrit:
Tu veux parler à ma place de l'allemand en prépa ECS ou ECE ?

Il me semble que le sujet est un peu pus large que ça et que chacun peut donner son avis, tant qu'il est argumenté. Evidemment, je te laisse les points de détail concernant le fonctionnement concret de l'allemand en CPGE. Mais le débat qui se mène ici est un débat de fond, légitime et qui concerne tout le monde de l'éducation et même au-delà.
Mais ce n'est pas la première fois que je ne comprends pas bien ce que tu écris (et je ne suis pas sûr que tu saches toujours bien de quoi tu parles).

Quant à la blague (car j'imagine que c'en est une) sur mon pseudo, elle est franchement bien trouvée, bravo! Razz
John
John
Médiateur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par John Lun 15 Avr 2013, 23:49
Mike et et M. Khrouchtchev, écrivez-vous en MP à partir de maintenant sinon on supprime de ce topic tous les posts qui concernent vos échanges personnels.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Qui a construit Thèbes aux sept portes ? Dans les livres, on donne les noms des Rois. Les Rois ont-ils traîné les blocs de pierre ? [...] Quand la Muraille de Chine fut terminée, Où allèrent ce soir-là les maçons ?" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
victor44
victor44
Habitué du forum

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par victor44 Lun 15 Avr 2013, 23:55
Marcassin a écrit:
victor44 a écrit:Les élèves de prépa c'est une partie infime de la population adolescente, donc arretez de raconter n'importe quoi, le taux des tentatives suicide des prépas serait un chiffre interessant à connaitre mais il est tabou
Nous attendons vos chiffres et vos sources avec beaucoup d'intérêt.

http://www.education.gouv.fr/cid21420/les-etudiants-en-classes-preparatoires-aux-grandes-ecoles.html

Les prépas c'est 10% max des bacheliers généraux et techno qui font eux 50% d'une classe d'age, donc les élèves de prépa c'est au mieux 5% d'une classe d'age insuffisant pour influer sur la masse totale des ados.
Moonchild
Moonchild
Sage

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Moonchild Mar 16 Avr 2013, 00:01
Mike92 a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec Moonchild, mais est-ce utile de lui balancer ton cursus honorum au visage?
ou on parle de ce qu'on sait, de ce qu'on a vécu — et les propos imbéciles vous sautent à la figure — ou on fait des "brèves de comptoir", c'est divertissant. Mais on ne raconte pas n'importe quoi !!!


Historiquement la création des grandes écoles et de leurs classes préparatoires est intimenent liée à la question de la formation des élites militaires et il n'est pas impossible que cela ait laissé des traces dans l'inconscient collectif de l'institution. Il y a moins de vingt ans, quand on tendait bien l'oreille, on entendait encore le discours selon lequel les prépas et les grandes écoles devaient former des élites (pour les grands corps de l'Etat auparavant, mais la part du privé s'est accentuée) capables de résister à la pression psychologique et aux situations de crise (en même temps, il vaut mieux - loin de moi l'idée de remettre en cause la nécessité d'une telle institution) et qui légitimait ainsi toute l'imagerie du "surpassement de soi" et les pratiques qui vont avec, quitte à prendre le risque que cela détruise des étudiants pourtant doués mais plus fragiles.

A part ça, adjudant-chef Mike, vous pouvez vous énerver autant que vous voulez et étaler vos glorieux états de service et vos médailles d'ancien combattant, cela n'impressionnera personne en dehors peut-être de vos anciens trouffions de seconde classe élèves. :diable:
victor44
victor44
Habitué du forum

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par victor44 Mar 16 Avr 2013, 00:06
Presse-purée a écrit:Salut Victor, je m'étonne que tu ne connaisses pas cette étude, recensée par le Café Pédagogique:

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/03/22032013Article634995317209761708.aspx

Personnellement, j'ai eu la chance de faire une prépa, dans un lycée parisien (pas un grand...) et ce sont les seules années de ma scolarité où j'ai un tant soit peu bossé, ce sont les seules années de ma scolarité où l'on m"a encouragé à donner le meilleur de moi-même, c'est au cours de ces années, où nous suivions une formation générale, que j'ai trouvé ma voie.

Je pense effectivement qu'il y a chez certains profs de prépa un problème de discours: il vaudrait mieux encourager les étudiants à bosser et à se révéler à eux-mêmes. Tu as de multiples retours d'expérience ici. Le mien est positif, alors que je n'ai pas intégré. Je n'ai jamais été traité comme un sous-merdre, et je suis toujours en contacts avec certains profs via fessedebouc. Nous avions une amicale des anciens au cours de laquelle nous faisions un repas, nous avons monté de nous-même, une fois en kh, une structure de tutorat pour les hk... c'est assez éloigné de l'expérience de certains, j'en ai bien conscience, mais la prépa, c'est comme tout, c'est aussi ce que l'on en fait...

Mes condoléances à la famille et aux amis.

PP

très intéressant ton article, il ne dit rien d'autre que ce que je pense:

Pour moi, l'apport principal de votre livre c'est une réhabilitation de la pédagogie des prépas. L'image que les gens en ont c'est le bagne . Et vous parlez de "familiarité " entre enseignants et élèves. En quoi est-ce un modèle ?

La pédagogie en prépas n'existait pas avant et n'existe pas dans certaines prépas d'élite. Mais il y a des formes inventées dans des prépas moyennes qui accueillent des élèves qui n'ont pas un niveau extraordinaire qu'on va amener à devenir très b
ons

Il confirme que dans certaines prépas, on ne cherche pas à faire progresser les élèves mais juste à faire émerger une élite (peu importe le devenir des perdants)

mais peut-être que je me trompe et qu'à fermat c'est comme le décrit Abraxas: "c'est une maison bleue, adossée à la colline...

Infiniment
Infiniment
Habitué du forum

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Infiniment Mar 16 Avr 2013, 00:09
victor44 a écrit:
Marcassin a écrit:
victor44 a écrit:Les élèves de prépa c'est une partie infime de la population adolescente, donc arretez de raconter n'importe quoi, le taux des tentatives suicide des prépas serait un chiffre interessant à connaitre mais il est tabou
Nous attendons vos chiffres et vos sources avec beaucoup d'intérêt.

http://www.education.gouv.fr/cid21420/les-etudiants-en-classes-preparatoires-aux-grandes-ecoles.html

Les prépas c'est 10% max des bacheliers généraux et techno qui font eux 50% d'une classe d'age, donc les élèves de prépa c'est au mieux 5% d'une classe d'age insuffisant pour influer sur la masse totale des ados.

Je ne vois pas bien ce que le lien que vous nous communiquez (et qui, par ailleurs, date quelque peu) apporte au débat.

J'ignore tout à fait le taux de suicides / de tentatives de suicide chez les jeunes, et je serais curieux de savoir dans quelle mesure ce taux est plus élevé chez les jeunes qui fréquentent des classes préparatoires. Vous semblez sûr de votre fait, mais les données précises, c'est-à-dire chiffrées ou à tout le moins documentées, qui viendraient appuyer cette affirmation n'apparaissent guère dans votre réponse.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
Mike92
Mike92
Niveau 10

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Mike92 Mar 16 Avr 2013, 00:10
A part ça, adjudant-chef Mike, vous pouvez vous énerver autant que vous voulez et étaler vos glorieux états de service et vos médailles d'ancien combattant, cela n'impressionnera personne en dehors peut-être de vos anciens trouffions de seconde classe élèves
ben oui, moonchild, je sais bien, être pris en flagrant délit de raconter n'importe quoi à quelqu'un qui lui y est passé, c'est assez mortifiant, tu essaies de sauver ce que tu peux.. c'est humain.

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
John
John
Médiateur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par John Mar 16 Avr 2013, 00:13
J'ignore tout à fait le taux de suicides / de tentatives de suicide chez les jeunes, et je serais curieux de savoir dans quelle mesure ce taux est plus élevé chez les jeunes qui fréquentent des classes préparatoires.
"Aucune statistique ne permet d'ailleurs d'affirmer que la consommation d'anti-dépresseurs ou le taux de suicide sont plus élevés chez les jeunes en prépa plutôt que dans les premiers cycles universitaires."
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/02/17/ce-que-l-enfer-des-prepas-ne-dit-pas_1644557_3232.html

Et pourtant : "chaque taupin connaît au moins un cas de suicide ou de tentative de suicide dans sa classe ou son lycée."
http://www.letudiant.fr/etudes/classes-prepa/ouvrages-10356.html

Je crois qu'il n'y a pas d'études sur la question, alors qu'elle est pourtant sérieuse : le taux de suicides est-il plus élevé en prépa qu'ailleurs pour une même classe d'âge ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Qui a construit Thèbes aux sept portes ? Dans les livres, on donne les noms des Rois. Les Rois ont-ils traîné les blocs de pierre ? [...] Quand la Muraille de Chine fut terminée, Où allèrent ce soir-là les maçons ?" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
MrBrightside
MrBrightside
Empereur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par MrBrightside Mar 16 Avr 2013, 00:17
John a écrit:

Et pourtant : "chaque taupin connaît au moins un cas de suicide ou de tentative de suicide dans sa classe ou son lycée."
http://www.letudiant.fr/etudes/classes-prepa/ouvrages-10356.html

J'avoue que quand je sors de cours avec mes PCSI, je songe parfois à ma jeter dans la cuvette des toilettes :lol:
victor44
victor44
Habitué du forum

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par victor44 Mar 16 Avr 2013, 00:23
Cripure a écrit:
J'avoue : je reproduis le modèle que j'ai connu dans le secondaire. C'est peut-être pour ça que mes élèves entrant en prépas ne s'y suicident pas ?

comment peux tu le savoir? Tu as les stats des infirmières des lycées où tu envoies les élèves?
Toutes les tentatives de suicides ne réussissent pas, toutes les dépressions ne te sont pas signalées.

Je suis surpris que tu ne fasse pas preuve de plus de compassion, la tentative de suicide est souvent liée à un mal être qu'on ne peut ou qu'on a peur d'exprimer. Tout individu qui se sent en marge du groupe et qui ne peut l'exprimer peut éventuellement passer à l'acte au moment de l'adolescence. Se voir renvoyer une image négative de soi même peut causer des ravages, a fortiori chez des élèves qui jusqu'à présent étaient valorisés ou chez qui l'attente familiale est très forte (attente de conformisme et de réussite en général).

Je vous remet en lien l'article de Marie desplechin:
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/03/prepas-l-excellence-au-prix-fort_1637985_3224.html
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Presse-purée Mar 16 Avr 2013, 00:23
victor44 a écrit:

très intéressant ton article, il ne dit rien d'autre que ce que je pense:


Il confirme que dans certaines prépas, on ne cherche pas à faire progresser les élèves mais juste à faire émerger une élite (peu importe le devenir des perdants)

mais peut-être que je me trompe et qu'à fermat c'est comme le décrit Abraxas: "c'est une maison bleue, adossée à la colline...


On progresse, c'est bien. On passe de "la prépa" à "certaines prépas".

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
WonderWoman
WonderWoman
Bon génie

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par WonderWoman Mar 16 Avr 2013, 00:23
Cripure a écrit:
superheterodyne a écrit:Je ne comprendrai jamais comment certains profs de prépas s'imaginent que leur "humour" est suffisamment fin et distingué pour qu'ils se puissent se permettre de l'utiliser devant les élèves (cf. la pitoyable métaphore du pudding relatée par Artémise).
Mais arrêtez avec ça, enfin ! ce n'est pas un trait d'humour, c'est juste une image ! Moi aussi, ça m'arrive de parler d'un paquet de copies comme de grosses bouses, et alors ? Il faudrait que je m'extasie devant des devoirs qui accumulent toujours les mêmes erreurs ? J'ai bien le droit de perdre patience. Je ne suis qu'un pauvre humain.
Il me semble (mais je ne retrouve plus le post d'Artémise ...) que la différence est qu'Artémise était jugée en tant que personne, c'est différent d'un tas de copies. (mais je peux me tromper, je ne sais plus, pour cet exemple précis).
Quoi qu'il en soit, soyons honnêtes, si on a travaillé dur - comme c'est le cas j'ose espérer en prépa - on peut être affreusement blessé que son travail soit comparé à une bouse.
Et si vous avez le droit de perdre patience, il y a des moyens de dire les choses : je me souviens encore de l'humiliation cuisante ressentie qd notre prof d'HG nous a dit, en 4e, que nous étions des "nullités crasseuses".



_________________
Vide dressing petite fille https://www.vinted.fr/membres/15210542-wiwiagathe
Vide dressing sur néo : https://www.neoprofs.org/t128716-vd-fille-wonderwoman-du-3-mois-au-4-ans-sergent-major-jacadi-zara-dpam-kiabi-verbaudet#4954294
Palombella Rossa
Palombella Rossa
Neoprof expérimenté

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Palombella Rossa Mar 16 Avr 2013, 00:23
thrasybule a écrit:
victor44 a écrit:

Les suicides en prépas, à quand une réflexion de fond sur ces classes d'élite?

Pensées pour les familles. Horrible.
Ce que je trouve assez vil, c'est d'exploiter cette atroce tragédie pour la ramener sur l'"élitisme" des prépas.

+1
Pauvre jeune fille, pauvres parents...
Quant à l'amalgame, il est juste méprisable.

_________________
http://leblogdelapresidente.over-blog.com/
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Presse-purée Mar 16 Avr 2013, 00:24
victor44 a écrit:

Je vous remet en lien l'article de Marie desplechin:
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/03/prepas-l-excellence-au-prix-fort_1637985_3224.html

Marie Despelchins a eu une expérience à la con. Et ensuite?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Infiniment
Infiniment
Habitué du forum

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Infiniment Mar 16 Avr 2013, 00:26
WonderWoman a écrit:
Cripure a écrit:
superheterodyne a écrit:Je ne comprendrai jamais comment certains profs de prépas s'imaginent que leur "humour" est suffisamment fin et distingué pour qu'ils se puissent se permettre de l'utiliser devant les élèves (cf. la pitoyable métaphore du pudding relatée par Artémise).
Mais arrêtez avec ça, enfin ! ce n'est pas un trait d'humour, c'est juste une image ! Moi aussi, ça m'arrive de parler d'un paquet de copies comme de grosses bouses, et alors ? Il faudrait que je m'extasie devant des devoirs qui accumulent toujours les mêmes erreurs ? J'ai bien le droit de perdre patience. Je ne suis qu'un pauvre humain.
Il me semble (mais je ne retrouve plus le post d'Artémise ...) que la différence est qu'Artémise était jugée en tant que personne, c'est différent d'un tas de copies. (mais je peux me tromper, je ne sais plus, pour cet exemple précis).
Quoi qu'il en soit, soyons honnêtes, si on a travaillé dur - comme c'est le cas j'ose espérer en prépa - on peut être affreusement blessé que son travail soit comparé à une bouse.
Et si vous avez le droit de perdre patience, il y a des moyens de dire les choses : je me souviens encore de l'humiliation cuisante ressentie qd notre prof d'HG nous a dit, en 4e, que nous étions des "nullités crasseuses".

L'un des avantages de la hausse continue du niveau de nos élèves, c'est que les 4e que j'ai l'heur de fréquenter actuellement n'auraient pas été humiliés par une telle remarque. Ils ne l'auraient pas comprise.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
Condorcet
Condorcet
Oracle

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Condorcet Mar 16 Avr 2013, 00:27
Celeborn a écrit:
PaoloSarpi a écrit:Victor44 met le doigt sur des éléments qui blessent : le suicide, le hiatus/ classes préparatoires/universités, une certaine reproduction sociale des élites qui se vérifie statistiquement.

La faute à qui, la reproduction sociale ? Aux prépas ?

Ensuite, je rappelle qu'une exposition médiatique crée un effet loupe. Mais là, on n'a rien prouvé sur rien, pour l'instant.

Là n'est même plus la question : le fait qu'elle advienne constitue en soi une menace suffisamment sérieuse pour tenter de dépasser de vieux clivages.
Néanmoins, comme toute instance de légitimation et de sélection, elle contribue néanmoins, fût-ce à son corps défendant, à cette reproduction sociale mais le lien de causalité reste à démontrer.


Dernière édition par PaoloSarpi le Mar 16 Avr 2013, 00:43, édité 2 fois
victor44
victor44
Habitué du forum

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par victor44 Mar 16 Avr 2013, 00:32
infiniment a écrit:

Je ne vois pas bien ce que le lien que vous nous communiquez (et qui, par ailleurs, date quelque peu) apporte au débat.

J'ignore tout à fait le taux de suicides / de tentatives de suicide chez les jeunes, et je serais curieux de savoir dans quelle mesure ce taux est plus élevé chez les jeunes qui fréquentent des classes préparatoires. Vous semblez sûr de votre fait, mais les données précises, c'est-à-dire chiffrées ou à tout le moins documentées, qui viendraient appuyer cette affirmation n'apparaissent guère dans votre réponse.



Je répondais à ce post

Marcassin a écrit:
victor44 a écrit:Les suicides en prépas, à quand une réflexion de fond sur ces classes d'élite?
Le taux de suicide des adolescents en Finlande est trois fois supérieur à celui de la France : à quand une réflexion sur le modèle scolaire finlandais ?

J'essaie juste dans ce fil de défendre l'idée que certaines prépas très élitistes font des ravages chez certains élèves et qu'il serait peut-être intéressant de tenter de prévenir ces dérives.

Je ne généralise pas et ne suis pas pour la suppression des prépas mais pour qu'il y ait plusieurs parcours pour accéder aux filières prestigieuses (centrale, X, normale etc...
MrBrightside
MrBrightside
Empereur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par MrBrightside Mar 16 Avr 2013, 00:33
WonderWoman a écrit:
Il me semble (mais je ne retrouve plus le post d'Artémise ...) que la différence est qu'Artémise était jugée en tant que personne, c'est différent d'un tas de copies. (mais je peux me tromper, je ne sais plus, pour cet exemple précis).
Quoi qu'il en soit, soyons honnêtes, si on a travaillé dur - comme c'est le cas j'ose espérer en prépa - on peut être affreusement blessé que son travail soit comparé à une bouse.
Et si vous avez le droit de perdre patience, il y a des moyens de dire les choses : je me souviens encore de l'humiliation cuisante ressentie qd notre prof d'HG nous a dit, en 4e, que nous étions des "nullités crasseuses".



Et bien en fait... Sad
victor44
victor44
Habitué du forum

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par victor44 Mar 16 Avr 2013, 00:37
Palombella Rossa a écrit:
thrasybule a écrit:
victor44 a écrit:

Les suicides en prépas, à quand une réflexion de fond sur ces classes d'élite?

Pensées pour les familles. Horrible.
Ce que je trouve assez vil, c'est d'exploiter cette atroce tragédie pour la ramener sur l'"élitisme" des prépas.

+1
Pauvre jeune fille, pauvres parents...
Quant à l'amalgame, il est juste méprisable.

j'ai déjà répondu mais bon

Quant au caractère scandaleux de ma soi disant récupération d'un drame pour jeter le discrédit sur un système, je vous renvoi à ce fil: https://www.neoprofs.org/t39066-collegue-qui-s-immole-mobilisation-nationale?highlight=immole. Lorsque l'on se suicide sur son lieu de travail (le lycée pour un lycéen) ça a une signification forte. Il en va de la collègue comme pour l'élève, l'institution insiste sur la fragilité de la victime pour se dédouaner.
John
John
Médiateur

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par John Mar 16 Avr 2013, 00:49
Presse-purée a écrit:
victor44 a écrit:
Je vous remets en lien l'article de Marie desplechin:
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/03/prepas-l-excellence-au-prix-fort_1637985_3224.html
Marie Despelchins a eu une expérience à la con. Et ensuite?
Ca fait quand même beaucoup d'expériences isolées qui-n'existent-pas-ailleurs-ou-si-peu.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Qui a construit Thèbes aux sept portes ? Dans les livres, on donne les noms des Rois. Les Rois ont-ils traîné les blocs de pierre ? [...] Quand la Muraille de Chine fut terminée, Où allèrent ce soir-là les maçons ?" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

suicide d'une élève de prépa à toulouse - Page 6 Empty Re: suicide d'une élève de prépa à toulouse

par Presse-purée Mar 16 Avr 2013, 00:53
On ne peut pas demander de chiffres et ensuite mettre en avant un article sur le ressenti d'une personne, fût-elle célèbre.

Voir l'article que j'ai mis en lien. Comme dirait l'autre, "la prépa à la papa, c'est fini"...

Et je rappelle l'origine de la discussion:

"Les suicides en prépas, à quand une réflexion de fond sur ces classes d'élite?"

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum