Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Luigi_B le Mer 23 Mar 2016 - 16:35

Un élève sur cinq (21%) en grande difficulté* en histoire-géographie-EC en fin de collège, en forte hausse entre 2006 et 2012 (+40%). Les élèves de bon niveau sont moins nombreux. L'éducation aux médias et à l'information, dont on nous rebat les oreilles, est-elle vraiment la solution pour lutter contre le complotisme ?



Le dossier de la DEPP : http://cache.media.education.gouv.fr/file/2016/05/2/DEPP_dossier_2016_205_551052.pdf


*
Groupe <1 : Les élèves ne sont capables que de réponses ponctuelles et dispersées. Ils ont très peu de connaissances disciplinaires, leurs problèmes de compréhension de l’écrit sur tous les supports accentuent encore leur difficulté à traiter et interpréter des informations auxquelles ils ne peuvent le plus souvent donner sens.

Groupe 1 : Ces élèves ont des connaissances très fragmentaires et restreintes. Ils sont capables de prélever quelques informations très explicites sur des supports simples (données statistiques dans un tableau, ville sur une carte) mais peinent à exploiter des textes mêmes simples. Ils commencent à maîtriser le vocabulaire géographique le plus simple (« urbain » pour nommer un paysage).


Dernière édition par Luigi_B le Mer 23 Mar 2016 - 16:42, édité 2 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Elyas le Mer 23 Mar 2016 - 16:37

Cette étude est connue depuis trois ans au moins. Elle a déjà été traitée en long et en large. Elle porte sur les programmes de 1996 (les élèves testés étaient les dernières cohortes faisant les programmes de 3e de 1996).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Olympias le Mer 23 Mar 2016 - 16:37

C'est bien ...la description de certains de mes secondes

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Gryphe le Mer 23 Mar 2016 - 16:47

@Elyas a écrit:Cette étude est connue depuis trois ans au moins.
Oui, l'étude porte sur Cèdre 2012, mais la publication de la DEPP date bien de mars 2016, cf. page 3 :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2016/05/2/DEPP_dossier_2016_205_551052.pdf

Elle est citée par le Café pédagogique de ce matin : http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2016/03/23032016Article635943126320157854.aspx

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Honchamp le Mer 23 Mar 2016 - 16:47

Mais moi cela ne m'étonne pas !
Pour avoir des connaissances, il faut apprendre. Et comme je dis aux élèves, apprendre, c'est prendre ! C'est "graver dans sa tête".
Et après, c'est comprendre.
Or, l'apprentissage...

Ensuite, pour comprendre des docs, il faut "se battre avec eux" ! C'est à dire être capable d'aller y chercher des infos, des chiffres, des détails...
Ce n'est pas seulement prélever 2 ou 3 trucs.

J'essaie d'alterner les exercices , mais une chose que je pratique, c'est le document où il est précisé combien de connaissances il y a à trouver.
Bref, ce que j'appelle "se battre" avec le doc. "Presser le doc comme un citron".
Ex : je viens de faire une séance sur les hautes technologies aux EU. Dans le 1er texte, ils devaient trouver les 7 branches industrielles citées !
Sur la Résistance en 3ème, il y a des docs sur lesquels je veux qu'on me liste toutes les formes de Résistance citées. Et pas en prélever 2 !

Alors, ça souffle, ça grogne "j'trouve pas", "j'y arrive pas"...

Bien sûr, plus on allège, plus on récolte du vent à l'arrivée !

Qui parle encore d'effort à faire, et du plaisir d'avoir réussi suite à des efforts ?
Bref, comme disait Churchill (enfin, à peu près...) du sang, de la sueur, des larmes...et la victoire !
(Seul candidat qui avait évoqué ça à la présidentielle : Bayrou...)

je n'ignore pas que je fais un peu Mémé Prof, là...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Elyas le Mer 23 Mar 2016 - 16:50

@Gryphe a écrit:
@Elyas a écrit:Cette étude est connue depuis trois ans au moins.
Oui, l'étude porte sur Cèdre 2012, mais la publication de la DEPP date bien de mars 2016, cf. page 3 :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2016/05/2/DEPP_dossier_2016_205_551052.pdf

Elle est citée par le Café pédagogique de ce matin : http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2016/03/23032016Article635943126320157854.aspx

Bizarre. Elle a été déjà publiée en 2013 ou 2014. J'y avais eu accès et il y a eu des rencontres avec les responsables de cette étude. Sa diffusion a été large dans mon Académie. Vraiment bizarre.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Olympias le Mer 23 Mar 2016 - 16:57

@Honchamp Mais non, tu ne fais pas mémé... Je les harcèle pour qu'ils bossent dans chaque cours !!

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Fesseur Pro le Mer 23 Mar 2016 - 17:02

@Luigi_B a écrit:Un élève sur cinq (21%) en grande difficulté* en histoire-géographie-EC en fin de collège, en forte hausse entre 2006 et 2012 (+40%).
Et ce n'est pas le cas dans les autres matières ?

Les élèves "perdus" chez moi le sont également dans les autres disciplines.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Luigi_B le Mer 23 Mar 2016 - 17:13

Le rapport établit un lien avec le français, certes très euphémistique.

On notera que, malgré les spécificités de l’utilisation du texte en histoire, en particulier l’exigence de sa mise en contexte, cette compétence est très dépendante des capacités syntaxiques et lexicales dont l’acquisition ne relève pas exclusivement de l’enseignement de l’histoire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par VanGogh59 le Mer 23 Mar 2016 - 17:25

Très clairement, le gros problème qui se pose de mon point de vue tient plutôt d'une méconnaissance de plus en plus inquiétante des règles de français : l'orthographe est une catastrophe (même les très bons élèves en font aujourd'hui), la grammaire et la syntaxe sont souvent bien maltraitées, certains ignorent les accents et la ponctuation semble complètement oubliée. Il y a beaucoup de fainéantise dans l'apprentissage des leçons mais j'ai l'impression de passer de plus en plus de temps à leur apprendre à écrire correctement...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Jenny le Mer 23 Mar 2016 - 17:33

@VanGogh59 a écrit:j'ai l'impression de passer de plus en plus de temps à leur apprendre à écrire correctement...

topela
Sans parler des problèmes de compréhension. Neutral

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Luigi_B le Mer 23 Mar 2016 - 17:37

Pas grave : parmi "les nouvelles compétences que la société requiert", l'expression orale.  Very Happy

Mince, ça ne marche pas pour la compréhension de l'écrit !

http://www.education.gouv.fr/cid86831/college-mieux-apprendre-pour-mieux-reussir.html#3_-%20Donner%20aux%20coll%C3%A9giens%20de%20nouvelles%20comp%C3%A9tences%20adapt%C3%A9es%20aux%20monde%20actuel

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par sookie le Mer 23 Mar 2016 - 17:40

@Honchamp a écrit:Mais moi cela ne m'étonne pas !
Pour avoir des connaissances, il faut apprendre. Et comme je dis aux élèves, apprendre, c'est prendre ! C'est "graver dans sa tête".
Et après, c'est comprendre.
Or, l'apprentissage...

Ensuite, pour comprendre des docs, il faut "se battre avec eux" ! C'est à dire être capable d'aller y chercher des infos, des chiffres, des détails...
Ce n'est pas seulement prélever 2 ou 3 trucs.

J'essaie d'alterner les exercices , mais une chose que je pratique, c'est le document où il est précisé combien de connaissances il y a à trouver.
Bref, ce que j'appelle "se battre" avec le doc. "Presser le doc comme un citron".
Ex : je viens de faire une séance sur les hautes technologies aux EU. Dans le 1er texte, ils devaient trouver les 7 branches industrielles citées !
Sur la Résistance en 3ème, il y a des docs sur lesquels je veux qu'on me liste toutes les formes de Résistance citées. Et pas en prélever 2 !

Alors, ça souffle, ça grogne "j'trouve pas", "j'y arrive pas"...

Bien sûr, plus on allège, plus on récolte du vent à l'arrivée !

Qui parle encore d'effort à faire, et du plaisir d'avoir réussi suite à des efforts ?
Bref, comme disait Churchill (enfin, à peu près...) du sang, de la sueur, des larmes...et la victoire !
(Seul candidat qui avait évoqué ça à la présidentielle : Bayrou...)

je n'ignore pas que je fais un peu Mémé Prof, là...

L'inverse ne serait pas mieux ?
Parce qu'ils ont déjà du mal à apprendre mais si en plus si ils ne comprennent pas ce qui est écrit dans leur cahier, c'est sûr que ce ne sera pas appris. Ou il y aura eu des tentatives mais ils ne retiendront rien.
Quand j'ai le temps de reprendre, je m'aperçois que beaucoup n'ont rien compris et ne le disent pas pendant le cours.

Je te rejoins sur les études de doc. Si c'est un texte (même qui parrait très simple pour nous) ils ne comprennent pas. Je dois faire une explication de texte comme en français, quasiment au mot par mot. Soit ils ne connaissent pas le vocabulaire, soit ils ne comprennent pas la tournure de phrase, si c'est un verbe au passé simple ils ne s'en rendent pas compte et ne trouvent pas l'infinitif)
Si on demande de décrire une image ou une photo, ils n'ont presque rien à dire. Surtout à l'écrit, c'est trop fatigant d'écrire plusieurs phrases.
Les études de graphiques, en 3e on a encore "ça évolue" et rien de plus alors qu'on apprend à la faire dès le début.

Pour se battre avec un texte comme tu dis, il faut pouvoir faire un effort intellectuel, réfléchir à ce qui est demandé, et c'est là où ça bloque, c'est tout de suite "j'ai pas compris", si on leur demande ce qu'ils n'ont pas compris, c'est "ben, tout".

Faut dire que j'ai de nombreux élèves en grandes difficultés, et aussi beaucoup daont le français n'est pas la langue maternelle.

sookie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Tiberius le Mer 23 Mar 2016 - 18:52

Comment expliquer que les résultats au brevet du collège en Histoire géo soient meilleurs aujourd'hui qu'en 2006 si le niveau de nos élèves à baissé?

N'aurions-nus pas baissé les exigences de l'examen (non, je ne peux pas le croire....)

Tiberius
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Olympias le Mer 23 Mar 2016 - 19:01

@VanGogh59 a écrit:Très clairement, le gros problème qui se pose de mon point de vue tient plutôt d'une méconnaissance de plus en plus inquiétante des règles de français : l'orthographe est une catastrophe (même les très bons élèves en font aujourd'hui), la grammaire et la syntaxe sont souvent bien maltraitées, certains ignorent les accents et la ponctuation semble complètement oubliée. Il y a beaucoup de fainéantise dans l'apprentissage des leçons mais j'ai l'impression de passer de plus en plus de temps à leur apprendre à écrire correctement...
Tout pareil

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par RooMcfly le Mer 23 Mar 2016 - 19:09

@VanGogh59 a écrit:Très clairement, le gros problème qui se pose de mon point de vue tient plutôt d'une méconnaissance de plus en plus inquiétante des règles de français : l'orthographe est une catastrophe (même les très bons élèves en font aujourd'hui), la grammaire et la syntaxe sont souvent bien maltraitées, certains ignorent les accents et la ponctuation semble complètement oubliée. Il y a beaucoup de fainéantise dans l'apprentissage des leçons mais j'ai l'impression de passer de plus en plus de temps à leur apprendre à écrire correctement...

Problème qui se pose aussi en langue... je passe souvent du temps à expliquer une règle de grammaire ou le sens d'un mot français. pale



RooMcfly
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par KrilinXV3 le Mer 23 Mar 2016 - 19:14

Cette étude ne tient pas compte des évolutions liées au programmes de 2008 (qui n'auront pas duré longtemps, finalement). Qu'elle ressorte maintenant est quand même assez incroyable... et inquiétant.

J'en profite pour remercier tous ceux (l'APHG notamment) qui oeuvrent dans l'ombre pour sauver notre discipline.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Tem-to le Mer 23 Mar 2016 - 19:31

Je suis nouvellement prof de français, et nouvellement en Rep +. Ceci explique sans doute ce qui suit.
Depuis décembre, je suis AFFOLE.
Les problèmes de compréhension sont omniprésents dès la lecture de la consigne (ils ne font pas ce qui est demandé, oublient une question), mais il y a aussi les soucis de présentation de copie (sautez une ligne sur les feuilles spéciales examen ! Allez à la ligne au moins une fois dans les rédactions ! N'oubliez pas les alinéas !) et de graphie (rendue encore plus illisible s'ils ne sautent pas de ligne).

Sur les récentes épreuves communes des 4e et 3e, cela a été une catastrophe sur le fond et sur la forme. Pourtant, nous avions nos sujets une semaine avant, on les y avait préparés en travaillant sur d'autres textes que ceux auxquels ils allaient être confrontés, en leur posant le même type de questions que celles auxquelles ils allaient avoir à répondre lors de l'épreuve. Rien n'y a fait ou si, mais pour si peu d'élèves...

Compte tenu de cela, je ne m'étonne pas qu'en Histoire-Géo cela n'aille pas non plus. Cela me fait souvenir que j'ai un élève de 3e (et pas le pire) qui a confondu dans une copie l'américain Lennie (personnage du roman Des souris et des hommes qu'on étudiait) et Lénine...

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Aponie le Mer 23 Mar 2016 - 19:34

Même chose de mon côté : me suis transformé en correcteur plus qu'en professeur d'histoire-géographie, et la moitié de mes appréciations et de mes commentaires portent sur l'expression écrite.

Aponie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Erispoe le Mer 23 Mar 2016 - 19:42

Petitfils a écrit:
Compte tenu de cela, je ne m'étonne pas qu'en Histoire-Géo cela n'aille pas non plus. Cela me fait souvenir que j'ai un élève de 3e (et pas le pire) qui a confondu dans une copie l'américain Lennie (personnage du roman Des souris et des hommes qu'on étudiait) et Lénine...

A l'époque où j'étais jeune et innocent, en poste dans l'académie d'Amiens, je me souviens très bien d'une copie du brevet qui mentionnait les 2 bolcheviks "Lenone et Stalone"...
Alors, passer de Steinbeck à l'URSS, pourquoi pas...

Plus sérieusement, je vous rejoins pour tout ce qui concerne les difficultés de compréhension écrite (et donc de consignes) et d'expression, en particulier dans l'exercice du récit historique ou de la réponse développée du DNB.
J'ai beau travailler désormais dans un collège plutôt favorisé, je trouve que la situation est en train de se dégrader.

_________________
"Mage Mystérieux De La Scission Épectatique" (titre honorifique décerné par Puck dans le topic "Flood...")

Erispoe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Carnyx le Mer 23 Mar 2016 - 19:44

Comme je l'ai écrit sur un autre fil l’histoire-géo devrait être supprimée au collège comme la physique ou la techno. On ne s’en porterait que mieux. Il y aurait des heures pour le français et les maths !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Anaxagore le Mer 23 Mar 2016 - 19:46

@VanGogh59 a écrit:Très clairement, le gros problème qui se pose de mon point de vue tient plutôt d'une méconnaissance de plus en plus inquiétante des règles de français : l'orthographe est une catastrophe (même les très bons élèves en font aujourd'hui), la grammaire et la syntaxe sont souvent bien maltraitées, certains ignorent les accents et la ponctuation semble complètement oubliée. Il y a beaucoup de fainéantise dans l'apprentissage des leçons mais j'ai l'impression de passer de plus en plus de temps à leur apprendre à écrire correctement...

Il paraît qu'il faut continuer et que progrès est en marche...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Eleven le Mer 23 Mar 2016 - 19:47

Même chose pour moi. Ils ont des difficultés (orthographe, syntaxe) et ils sont aussi très découragés quand il faut lire un texte "je le fais pas, je comprends pas" et je ne parle pas des devoirs à la maison, "je ne l'ai pas fais, j'ai pas compris". pale


_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : trois classes de cinquièmes, trois classes de sixièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : deux classes de troisièmes, une classe de quatrièmes, trois classes de cinquièmes.

Eleven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Anaxagore le Mer 23 Mar 2016 - 19:48

Mais. Je croyais que l'HG résistait fièrement alors que les gueux se traînaient dans la fange. Me voilà tout surpris.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hausse inquiétante de la proportion des élèves en difficulté en histoire-géographie-EC en fin de collège

Message par Carnyx le Mer 23 Mar 2016 - 19:51

@Anaxagore a écrit:Mais. Je croyais que l'HG résistait fièrement alors que les gueux se traînaient dans la fange. Me voilà tout surpris.
Very Happy Very Happy

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum