Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
alanne
Fidèle du forum

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par alanne le Mer 20 Juil 2016 - 18:28
Surtout repasse le dans une autre académie. Courage essaie d'être contractuel l an prochain ailleurs.
avatar
Lou-Anne
Niveau 2

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Lou-Anne le Mer 20 Juil 2016 - 18:32
Courage I love you
avatar
Lowpow29
Niveau 9

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Lowpow29 le Mer 20 Juil 2016 - 18:40
@BorisT a écrit:
@KingTessai a écrit:Inspection du travail, carrément ? Après tout, pourquoi pas ?

Afin de bien clarifier ce que j'ai recu (le 15 Juillet, je le rappelle), je recopie ce qui m'a été envoyé :

Monsieur,

J'ai l'honneur de vous faire connaître que le jury académique de la session rénovée, lors de sa délibération du 28 Juin 2016, vous a déclaré refusé définitivement au certificat d'aptitude au professorat du second degré (CAPES).

Votre dossier est transmis au Ministère de l'Education nationale à qui il revient de prononcer votre licenciement.

Je vous prie d'agréer
[....]

Je dis peut être une bêtise, mais la session rénovée, ce n'était pas il y a deux ans ? C'est le bon jury qui t'a évalué ?

Il y a deux ans, en 2014, il y a eu le CAPES rénové ET les oraux de l'exceptionnel, en même temps.

Mais la première année du concours rénové est bien le concours 2014, aucun doute là-dessus ! (et depuis, tous les concours CAPES sont dits "rénovés" mais il n'y a plus besoin de le préciser!)

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
titus06
Niveau 10

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par titus06 le Mer 20 Juil 2016 - 19:33
Il va falloir que tu attendes la réouverture du rectorat afin de les recontacter pour consulter ton dossier. Au moins tu sauras ce qu'on te reproche mais tu peux avoir aussi des surprises (bonnes ou mauvaises) en lisant les différents rapports.

Comme cela a été indiqué, pour le recours contentieux, il faut trouver un vice de forme (donc la consultation de ton dossier est obligatoire) et tu ne pourras l'engager que lorsque tu auras eu la lettre du ministère qui t'informe de ton licenciement. Les autres recours ne servent pas à grand chose.

Si tu penses avoir été victime d'une injustice, repasse la CAPES ailleurs de tout façon.
Badiste75
Niveau 9

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Badiste75 le Mer 20 Juil 2016 - 21:18
Salut! Je te souhaite bien du courage! Je suis passé par là, donc je sais ce que c'est. Il y a plus de dix ans maintenant j'étais stagiaire en collège et ça c'était super mal passé. Je n'avais que 22 ans, je n'étais pas prêt pour ce métier et n'avais pas la bonne approche (mauvaise représentation du métier d'enseignant). Je travaillais dans l'urgence (mauvaise habitude d'étudiant n'ayant jamais connu le monde du travail). Problèmes de gestion de classe et d'autorité (les deux sont liés). Rapports difficiles avec ma tutrice, l'iufm, le cde (qui parlait beaucoup avec ma tutrice) et j'en passe... En plus j'avais à priori une bonne classe (mais même avec une bonne classe on peut faire n'importe quoi quand on débute). Au début je voulais démissionner. Finalement j'ai fini l'année sans grande illusion. L'IG est venue me voir en fin d'année. J'espérais être renouvelé, j'avais bien préparé ma séquence en fin d'année (je commençais enfin à trouver mes marques en fin d'année pédagogiquement) mais certains élèves ont démoli la séance. Bref je me dirigeais vers un licenciement, ce qui s'est confirmé. J'espérais être renouvelé et je me suis battu en harcelant le rectorat et en contactant les syndicats. J'ai fait une demande de recours grâcieux en appuyant sur les quelques aspects positifs de ma première année et finalement en novembre de l'année suivante j'ai été autorisé à refaire une année de stage avec calendrier aménagé (mais fin en juin aussi). Le comble c'est que j'ai été payé pour les mois de septembre et octobre (mon recours a dû bloquer la procédure de licenciement). La deuxième année s'est bien passée (j'étais dans un bon lycée). Compte tenu de mes antécédents de ma première année j'ai quand même eu droit à une seconde IG en fin d'année (ils voulaient être sûrs de me titulariser). C'est passé. Elle m'a dit qu'elle faisait un pari sur l'avenir. Depuis tout se passe le mieux pour moi. Je sais par où je suis passé. Ca m'a rendu plus fort. Je te souhaite qu'il t'arrive la même chose mais sache donc que compte tenue de la lourdeur de la machine administrative tu peux ne reprendre qu'après la Toussaint (le collègue que je remplaçais était alors en sous service!)
Benene95
Je viens de m'inscrire !

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Benene95 le Mer 20 Juil 2016 - 22:42
Bonjour.

Mon conjoint lui était professeur des ecoles cette année. Il vient également de recevoir son arrêté de licenciement. Alors que tous les rapports disaient qu'il allait être renouvelé.

On s'en doutait quand même car il a été harcelé moralement juste après le 13 novembre  (il est musulman). Jusqu'au dernier jour son inspecteur est venu le voir en lui disant qu'il était un homme dangereux et qu'il jouait avec les sentiments des enfants...
Il a même engueulé mon conjoint d'avoir dit à une enfant de mettre sa jambe autrement sur la balançoire car sinon elle allait se blesser. En lui disant clairement que ce n'est pas un héros et que lui IEN avait l'oeil sur l'enfant... il lui a dit avant de partir que parce que c'était un homme bon au lieu de le faire licencier il avait demandé son renouvellement.

Pourquoi si mon conjoint est un homme dangereux ils lui ont laissé la classe ?

Qu'en pensez vous ?
Et encore tout ce que je viens de dire ce n'est que poussière par rapport à toute l'année.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Malaga le Mer 20 Juil 2016 - 23:31
@Benene95 a écrit:Bonjour.

Mon conjoint lui était professeur des ecoles cette année. Il vient également de recevoir son arrêté de licenciement. Alors que tous les rapports disaient qu'il allait être renouvelé.

On s'en doutait quand même car il a été harcelé moralement juste après le 13 novembre  (il est musulman). Jusqu'au dernier jour son inspecteur est venu le voir en lui disant qu'il était un homme dangereux et qu'il jouait avec les sentiments des enfants...
Il a même engueulé mon conjoint d'avoir dit à une enfant de mettre sa jambe autrement sur la balançoire car sinon elle allait se blesser. En lui disant clairement que ce n'est pas un héros et que lui IEN avait l'oeil sur l'enfant... il lui a dit avant de partir que parce que c'était un homme bon au lieu de le faire licencier il avait demandé son renouvellement.

Pourquoi si mon conjoint est un homme dangereux ils lui ont laissé la classe ?

Qu'en pensez vous ?
Et encore tout ce que je viens de dire ce n'est que poussière par rapport à toute l'année.

Je pense que l'on a seulement une version des faits, la tienne. Maintenant, il faudrait savoir ce que l'IEN reprochait exactement à ton conjoint ; dire qu'il est "dangereux", ce sont des termes forts.
D'autre part, je suis gênée de lire que ce licenciement serait lié à la religion tout comme je suis toujours très agacée quand j'entends certains élèves dire qu'ils ont été punis parce qu'ils sont (je cite) "noirs" (ou arabes ou...). C'est parfois (souvent ?) une posture de facilité permettant de ne pas se remettre en cause. A moins, bien entendu, que cet IEN ait tenu des propos ouvertement racistes envers ton compagnon.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
Duguesclin
Niveau 5

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Duguesclin le Mer 20 Juil 2016 - 23:55
@Benene95 a écrit:Bonjour.

Mon conjoint lui était professeur des ecoles cette année. Il vient également de recevoir son arrêté de licenciement. Alors que tous les rapports disaient qu'il allait être renouvelé.

On s'en doutait quand même car il a été harcelé moralement juste après le 13 novembre  (il est musulman).

.
Ton conjoint aurait-il été victime d'ISLAMOPHOBIE ? :shock: :shock: :shock:
avatar
livie
Fidèle du forum

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par livie le Sam 30 Juil 2016 - 12:46
Que de peines à lire sur ce topic 😢

Pour revenir au premier sujet, il y a quelque chose qui m'embête : à aucun moment tu nous expliques ce que les IPR, ta tutrice, ton cde te reprochent réellement. Je ne me suis pas retrouvée dans cette situation mais quand j'étais stagiaire, ma tutrice à la fin d'une séance d'observation me donnait toujours le "+" et le "-" afin de rectifier les éventuelles erreurs. Tu as donc découvert au fil des rapports ce qui t'était reproché sans que ni l'un, ni l'autre t'alertent oralement ? Cela me paraît surprenant mais si c'est le cas c'est vraiment contre productif car, comme tu l'expliques très bien, durant une année de stage on a le droit de se tromper mais on a aussi le droit à des conseils pour comprendre nos erreurs.

Concernant la convocation à la commission, je suis d'accord avec mes collègues. Les examinateurs ont certainement cru que tu manquais de recul. IMAGINE : tu rends, tout un trimestre à un élève, des copies qui ne dépassent jamais le 2 ou 3 sur 20 et que ce même élève lors d'une réunion parents-profs te dit que son année est géniale, tu te poserais des questions en tant que prof ou non  ?
Je sais que la comparaison est hasardeuse mais en tant que stagiaire on est en position d'être évalué et l'analyse de situation professionnelle fait partie de cette évaluation. Je ne parle pas ici de t'auto-flageller devant l'institution, je te parle de recul, de questionnements. Tu nous fais part de ta bonne volonté à suivre des dispositifs mais as-tu seulement compris pourquoi on t'imposait d'y participer ?

Ta situation est très dure à vivre, je te conseillerais ce qui a déjà été dit plus haut, nouveau concours (pas forcément dans le 2nd degré), nouvelle académie. Consulte ton dossier pour COMPRENDRE absolument ce qui a pu se passer.
Bon courage.
Bonzeye
Niveau 1

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Bonzeye le Sam 17 Juin 2017 - 11:52
Bonjour,

je vais faire un peu de nécrophilie en déterrant ce sujet, mais la situation présentée ici me semble la plus proche de la mienne. Je viens juste apporter mon témoignage.

Initialement mathématicien, puis animateur ludothécaire pendant 6 ans, j'ai bossé avec des jeunes de tous horizons, des classes privilégiés aux gamins de l'ASE. Et pendant toutes mes années de ce travail, je n'ai eu que des bons échos de la part de mes collègues sur mes qualités d'écoute et de bienveillance. J'ai décidé de passer 2 ans de ma vie à préparer le CAPES de maths et à intégrer le métier de prof lorsque ma compagne est tombée enceinte et que mon salaire en CAE dans le milieu associatif (environ 700€/mois) ne pouvait pas suffir pour assurer les besoins matériels de ma famille. Le choix du métier de prof me paraissait naturel au regard de mon goût des mathématiques et de mon expérience avec un public d'âge scolaire (sans parler de la connaissance des instances socio-éducatives, des connaissances sur le développement de l'enfant, sur les différentes pédagogies, ...), et de mon militantisme pour l'éducation populaire.

Le CAPES se passe sans grande difficulté, et j'intègre à la rentrée un lycée "prestigieux" de Nantes. J'ai à ma charge une classe de Seconde, ainsi qu'un enseignement de découverte "Méthodes et Pratiques Scientifiques". L'année, comme pour tout stagiaire, est assez dense et pas évidente. Par ailleurs, à la charge de travail (préparation de cours, ESPE, mémoire, ...), s'ajoute la naissance de mon fils et donc la vie de famille à la maison qui est, elle aussi nouvelle. Bien que dense, je ne me sens pas particulièrement en difficulté en terme de gestion de classe proprement dite. Certes, les élèves ont vraiment du mal à se mettre au travail, et j'ai une classe qui est peu versée dans le goût pour les sciences (reconnu par les collègues de SVT et Physique-Chime à chaque Conseil de Classe). A la fin de l'année, il n'y a que 2-3 élèves qui vont en première S, une demi-douzaine en ST2I, et la grande majorité en STMG/L. Ils ne sont pas des bêtes des mathématiques, mais il n'empêche qu'il s'agit d'une classe plutôt agréable et sympathique, et je croyais avoir une posture d'autorité relativement adaptée. Par contre, en ce qui concernait la dimension d'enseignement proprement dite (la "didactique" pour reprendre les gros mots de l'ESPE), j'avais certes des lacunes, en terme d'organisation des temps de travail, de gestion des devoirs, des corrections, ... Mais nous en discutions avec mon tuteur, la relation se passait plutôt bien et j'avais conscience de mes lacunes à ces niveaux-là. Par ailleurs, des formations internes à l'établissement et à destinations de tous les stagiaires présents, étaient dispensés par des enseignants de l'établissement au rythme d'environ une demi-journée de formation tous les 2-3 mois. Ces formations n'étaient pas obligatoire, mais j'ai participé à toutes, et les retours des formateurs et des collègues stagiaires me semblaient plutôt positifs.

Mes relations avec la directions de l'établissement étaient globalement inexistantes : présenté en début d'année, une visite par la chef d'établissement qui est venu me voir en classe au mois de mars et qui m'a dit "qu'il n'y avait pas de problème autres que les défauts habituels de jeune prof", ainsi que (et je le reconnais), mon absence à une demi-journée "bénévole" pour les portes ouvertes du lycée un mercredi après midi. J'étais apparemment inscrit par défaut, je m'en suis rendu compte la semaine même, et je n'avais pas moyen d'y aller (je gardais mon fils le mercredi après midi, a priori sans possibilité de nounou de secours). Je reconnais que j'ai fait une erreur et que j'aurais du prévenir de mon impossibilité à être présent plus tôt. J'ai envoyé un mail au proviseur adjoint pour m'en excuser. De cela je n'ai, au cours du reste de l'année, eu aucun retour, ni réponse de mail, ni rencontre avec un membre de la direction, rien.

Vient le jour de l'inspection. Mon tuteur me dit de faire "comme d'habitude" et que ça va bien se passer. La séance que vient voir l'inspecteur est la dernière séance avant le "devoir commun" des classes de seconde. Il s'agit donc de la clôture (à un rythme un peu soutenu) d'un chapitre, avec de mon côté le souhait que ça avance. Ce n'est certes pas une séance passionnante d'intérêt didactique. Pas de problème ouvert, peu de temps pour les élèves pour s'approprier les notions, des exercices plutôt techniques. Je suis évidemment un peu en tension, mais la séance se passe. Le charmant monsieur, quand à lui, dans sa bonté infinie, me reproche mon manque de bienveillance avec les élèves, mes méthodes trop directives (cela, j'en conviens, surtout pour cette séance), et une attitude "désinvolte" (peut être parce que j'avais les cheveux longs et que je circulais entre les rangs avec parfois les mains dans les poches). Ah, et aussi je ne lui avait pas préparé de beau dossier magnifiquement préparé et commenté. Je ne savais pas vraiment ce qu'il attendait, alors j'ai mis en vrac des polycopiés qui correspondaient à la séance en cours et à des éléments qui m'importaient : un projet jeu avec le CDI, une séquence coconstruite avec les élèves en statistiques, ...

Fin juin, je reçois ma convocation pour passer en commission de titularisation. Je m'y attendais (étant donné l'inspection), et je suis tout à fait conscient de mes difficultés didactiques et je suis prêt à les remettre en question au cours d'une seconde année, cela me paraît tout à fait légitime. Je vais donc chercher mon dossier au rectorat, et là qu'elle n'est pas ma surprise lorsque je le consulte !
Bon, du point de vue positif, j'ai mon Master MEEF (mention AB) et un avis favorable de l'ESPE. Par contre, j'hallucine sur les propos incendiaires de la part non seulement de l'inspecteur, mais également de la chef d'établissement. En vrac, je ne suis pas du tout intégré à l'équipe éducative, je ne maîtrise pas le français, je ne fais rien qu'à revendiquer mes droits, je ne suis pas bienveillant avec mes élèves, j'ai des difficultés de gestion de classe. Avec les petits commentaires cinglants du type "ne doit surtout pas être titularisé", "n'a pas l'attitude qui convient pour un enseignant", etc.

Complètement halluciné par l'exagération des reproches qui me sont fait, j'établis une défense en perspective de la commission qui s'appuie sur deux axes : d'une part reconnaître les axes sur lesquels j'ai effectivement à travailler et qui peuvent justifier un renouvellement en lieu et place d'une titularisation, et d'autre part contester les reproches excessifs en m'appuyant notamment sur le rapport du tuteur qui est joint au dossier et qui contredit carrément certains reproches qui me sont fait : "très bien intégré à l'équipe éducative", "pas de problèmes de gestion de classe", etc.

Mais visiblement cela ne suffit pas, puisque, après la-dite commission, je reçoit le courrier du 12 juillet qui me dit que je suis licencié, merci et au revoir. Je contacte qui je peux (on le sait tous, c'est la meilleure période pour cela). Je fais des recours, je contacte les syndicats, mais personne ne semble capable de ne rien faire.

Aujourd'hui je suis toujours au chômage, je peine à finir les fins de mois, et je ne sais absolument pas comment rebondir après ça. Cela fait un an maintenant, et je n'ai toujours pas digéré l'affaire. Je constate donc avec amertume que la "bienveillance" et l'"ouverture" prônée par l'inspection académique est un beau morceau de pipeau du type "faites ce que je dis, pas ce que je fais". Ils se réapproprient des éléments de langages issues des pédagogies modernes mais derrière ils font l'habituelle technique du rouleau compresseur. Alors je ne sais pas si c'est que j'ai manqué de la déférence souhaitée envers leur personne, que je n'ai pas eu peur de leur présence alors que j'aurais soi-disant du, que je ne me sentait pas en difficulté et à la limite de la dépression en fin d'année, ou alors que selon leurs représentations je ressemblais un peu trop à un anarcho-zadiste (mon dieu, un prof de maths avec des dreadlocks !)

C'est la première fois que je livre publiquement ce témoignage qui me trotte toujours dans la tête. Je ne crois pas en attendre grand chose, si ce n'est, psychologiquement, de l'avoir posé et formulé.

En tout cas, bonne vacances pour ceux qui en ont !
avatar
alanne
Fidèle du forum

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par alanne le Sam 17 Juin 2017 - 13:29
Malheureusement, Nantes est une academie terrible pour les stagiaires. Ton témoignage fait écho à plusieurs similaires rencontrer dans cette même academie mathématiques, lettres, lettres histoire, stms ... Bon courage pour la suite.

_________________
Wait and see
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Philomèle le Sam 17 Juin 2017 - 14:43
Bonjour Bonzeye,

Ton récit propose une lecture de ce moment de ta vie : en le publiant, tu dois t'attendre à ce qu'il suscite des lectures différentes. J'écris du point de vue d'une enseignante en prépa Capes (universitaire), qui suit d'un peu loin les stagiaires l'année suivante.

De mon point de vue, ton profil est intéressant et il me semble que l'EN aurait besoin de s'appuyer sur ce genre de "profil" : ton engagement social inscrit dans une tradition d'enseignement populaire.

Dans le détail, je pense identifier ce qui a pu susciter cette fin de non recevoir de la part de l'EN via le rectorat. À te lire, je me dis que tu aurais sans doute pu tirer profit d'une seconde année de stage et c'est dommage que l'EN ne te l'ait pas proposée (mais bon, mon avis, hein).

Pour aller vite, je dirais qu'au cours d'une année de stage, il y a des cases à cocher. C'est bête et méchant, mais les stagiaires sont attendus sur un certain nombre de points. Dans ton récit, je lis au moins deux moments à côté desquels tu es passé : l'après-midi portes ouvertes et le dossier demandé par l'inspecteur. Deux cases non cochées.

Sur la question de la paternité, malheureusement, les charges familiales ne sont pas audibles pour demander quelque chose entre le passe-droit et l'aménagement. Tous les collègues ont des charges diverses, enfants en bas âge, malades, parents dépendants, séparation, etc.

Sur l'inspection ratée, il me semble que cette séance a été sous-préparée. C'est en partie d'ailleurs dû au conseil un peu léger de ton tuteur, faire "comme d'habitude". Quant au dossier, je ne comprends pas que les consignes aient été floues sur son contenu.

Bref, entre tes lignes, il semble que l'adaptation aux demandes extérieures ait été jugée impossible. Ce que tu écris montre jusqu'à un certain point que cette méfiance était peut-être excessive : il me semble que tu analyses avec beaucoup de lucidité, de recul et d'honnêteté ce qui s'est passé.

Je tique un peu sur le "je ne me sentais pas en difficulté" : je ne mets pas en doute ton ressenti mais il est l'indice d'un décalage immense, manifestement, entre les attentes de l'institution et la façon dont tu vivais les choses. Peut-être que ce malentendu n'est pas réparable - impossible de savoir.

Si tu juges que ce métier était vraiment fait pour toi, est-ce que tu envisagerais de tourner la page de Nantes en repassant le concours et en demandant une affectation en stage dans une académie limitrophe voire déficitaire (Île-de-France ou Nord-Est) ? Une non titularisation n'empêche pas de repasser le concours.

Il y sans doute des académies où la titularisation est plus facile en raison du manque de bras. Peut-être aussi qu'à Créteil ta sensibilité sociale sera plus appréciée (par exemple). Tu repartirais sur des bases nouvelles, fort de cette première expérience : quasi aucun droit à l'erreur l'année de stage.
avatar
alanne
Fidèle du forum

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par alanne le Sam 17 Juin 2017 - 19:18
@Philomèle a écrit:


Je tique un peu sur le "je ne me sentais pas en difficulté" : je ne mets pas en doute ton ressenti mais il est l'indice d'un décalage immense, manifestement, entre les attentes de l'institution et la façon dont tu vivais les choses. Peut-être que ce malentendu n'est pas réparable - impossible de savoir.

.

Bonjour Philomène,

justement , pour les personnes que j'ai connu , souvent c'est après une bonne année et au moment de l'inspection que cela à pris une mauvaise tournure. Souvent , bien dans leurs établissements, bon rapport avec le tuteur et avec le centre de formation c'est au moment de l'inspection que tout a basculé tant qu coté de la direction que parfois également du coté du tuteur.

_________________
Wait and see
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Philomèle le Sam 17 Juin 2017 - 20:04
@alanne a écrit:
@Philomèle a écrit:


Je tique un peu sur le "je ne me sentais pas en difficulté" : je ne mets pas en doute ton ressenti mais il est l'indice d'un décalage immense, manifestement, entre les attentes de l'institution et la façon dont tu vivais les choses. Peut-être que ce malentendu n'est pas réparable - impossible de savoir.

.

Bonjour Philomène,

justement , pour les personnes que j'ai connu , souvent c'est après une bonne année et au moment de l'inspection que cela à pris une mauvaise tournure. Souvent , bien dans leurs établissements, bon rapport avec le tuteur et avec le centre de formation c'est au moment de l'inspection que tout a basculé tant qu coté de la direction que parfois également du coté du tuteur.  

Alanne, dans ce cas tu irais jusqu'à conseiller à Bonzeye de retenter sa chance dans une autre académie ?
avatar
alanne
Fidèle du forum

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par alanne le Sam 17 Juin 2017 - 20:17
Tout à fait

_________________
Wait and see
Bonzeye
Niveau 1

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Bonzeye le Sam 17 Juin 2017 - 21:17
@Philomèle a écrit:

Ton récit propose une lecture de ce moment de ta vie : en le publiant, tu dois t'attendre à ce qu'il suscite des lectures différentes.

Ca me paraît assez évident, mais merci de prévenir.

@Philomèle a écrit:
Pour aller vite, je dirais qu'au cours d'une année de stage, il y a des cases à cocher. C'est bête et méchant, mais les stagiaires sont attendus sur un certain nombre de points. Dans ton récit, je lis au moins deux moments à côté desquels tu es passé : l'après-midi portes ouvertes et le dossier demandé par l'inspecteur. Deux cases non cochées.
En effet, je suis tout à fait d'accord. D'où, ce me semble, la pertinence à refaire une année. Je reconnais les "manquements" que j'ai pu avoir. Mais c'est vraiment sur les caractères excessifs et surchargés des éléments du dossier qui m'ont fait halluciner ! Et le fait que ces individus se fichent royalement (ou n'ont pas conscience) de la violence qu'ils infligent aux personnes. J'ai quand même du mal à entendre qu'on nous dise de nous comporter de manière exemplaire, avec le civisme et la responsabilité d'agents de l'états, et d'avoir au dessus de nous des individus qui n'hésitent pas à briser des gens en mentant délibérément (je considère que des éxagérations, à partir d'un certain niveau, relèvent du mensonge) et en se couvrant mutuellement (nul doute pour moi que l'inspecteur a touché quelques mots à la chef d'établissement au sujet de ma titularisation). Le processus ensuite est fait de telle manière qu'on ne peut rien leur reprocher car ils ont un vernis d'impartialité (IA-IPR différents entre la visite et la commission, etc.). Je trouve ces pratiques dignes de Pyongyang, pas tout à fait dans les valeurs du ministère de l'éducation de la patrie des droits de l'homme, et qui nous tannent avec l'irréprochabilité et le civisme !

@Philomèle a écrit:
Sur la question de la paternité, malheureusement, les charges familiales ne sont pas audibles pour demander quelque chose entre le passe-droit et l'aménagement. Tous les collègues ont des charges diverses, enfants en bas âge, malades, parents dépendants, séparation, etc.
Justement, je n'ai pas demandé de passe-droit. J'ai commis une erreur. Mais je ne vois pas pourquoi je viendrais travailler bénévolement dans l'établissement. Pour les titulaires, il s'agissait d'heures supplémentaires, mais j'avais cru comprendre que nous n'avions pas à faire d'heures supplémentaires en tant que stagiaires. Après, je comprends qu'il s'agisse là d'une erreur, mais je ne comprend pas pourquoi la direction m'a complètement démonté sans m'en toucher un mot auparavant. Un rappel à l'ordre, j'aurais compris.

@Philomèle a écrit:
Je tique un peu sur le "je ne me sentais pas en difficulté" : je ne mets pas en doute ton ressenti mais il est l'indice d'un décalage immense, manifestement, entre les attentes de l'institution et la façon dont tu vivais les choses. Peut-être que ce malentendu n'est pas réparable - impossible de savoir.

Quand je dis que je ne me sentais pas en difficulté, j'entends par là que je n'avais pas l'impression que la situation m'échappais. Je voyais bien les erreurs de mes séances, les problèmes de rythme, d'adhésion des élèves aux activités proposées. Mais j'essayais autre chose, je persévérais. Ce que je veux dire par le fait que je ne me sentais pas en difficulté, c'est que je ne me sentais pas dépassé, ni en phase dépressive avec l'envie de tout arrêter. Ce n'était pas facile, je pouvais être déçu de mes séances, parfois à l'inverse de ce que j'avais anticipé, mais je ne démordais pas.

@Philomèle a écrit:
Si tu juges que ce métier était vraiment fait pour toi, est-ce que tu envisagerais de tourner la page de Nantes en repassant le concours et en demandant une affectation en stage dans une académie limitrophe voire déficitaire (Île-de-France ou Nord-Est) ? Une non titularisation n'empêche pas de repasser le concours.

Il y sans doute des académies où la titularisation est plus facile en raison du manque de bras. Peut-être aussi qu'à Créteil ta sensibilité sociale sera plus appréciée (par exemple). Tu repartirais sur des bases nouvelles, fort de cette première expérience : quasi aucun droit à l'erreur l'année de stage.

Il est hors de question pour moi d'aller dans une autre académie. Pour moi le jeu n'en vaut pas la chandelle. Je souhaite travailler pour vivre, et non l'inverse. Je ne souhaite pas me dévouer corps et âme pour une carrière quelconque, et je considère que la notion de "vocation" est un concept qui périclite dans un monde post-moderne.

Ce qui me travaille le plus c'est ce sentiment d'injustice accablant et l'impuissance globale face à celle-ci, c'est ce que m'ont dit les syndicats et les collègues. "Pas de chance, on ne peut rien faire, retente le concours". Et des sa***pards en costards s'en tirent tranquillement. Je ne dis pas cela que pour moi, je dis cela pour tous les collègues qui ont subi, subissent et subiront le même sort.

En tout cas, merci pour les échanges. J'essaie de retenir ma colère en parlant de ce sujet, excusez moi si elle peut transparaître par moments.


Dernière édition par Bonzeye le Sam 17 Juin 2017 - 22:27, édité 5 fois
mitrailleur347
Niveau 1

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par mitrailleur347 le Sam 17 Juin 2017 - 22:21
Bonsoir, je suis contractuel, j'ai vécu une inspection récemment et je commence à décrypter ce que l'inspecteur m'a dit...
Je ne parle pas la langue de l'inspecteur.. Existe-il un "cahier des charges" des bonnes conduites  à adoptés en tant que prof?
Par exemple :
1) N'envoyez pas 2 élèves chercher du matériel lors d'une inspection (si si je l'ai fait quand j'ai été inspecté)
2) Ce n'est pas aux élèves de faire l'appel  (si si je l'ai fait quand j'ai été inspecté)
3) N'insistez pas sur le fait que c'est vous qui ramener le matériel ... (si si je l'ai fait quand j'ai été inspecté)
4) Donnez votre progression (si si je ne l'ai pas fait quand j'ai été inspecté).
5) Ne donnez pas le + mauvais cahier à l'inspecteur (si si je l'ai fait quand j'ai été inspecté)

Merci pour vos réponses
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par VicomteDeValmont le Sam 17 Juin 2017 - 22:35
Oui, tu as le référentiel de compétences qui fixe ce qui est attendu de la part des enseignants.

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d'éducation

Les professeurs et les personnels d'éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l'École. En leur qualité de fonctionnaires et d'agents du service public d'éducation, ils concourent à la mission première de l'École qui est d'instruire et d'éduquer afin de conduire l'ensemble des élèves à la réussite scolaire et à l'insertion professionnelle et sociale. Ils préparent les élèves à l'exercice d'une citoyenneté pleine et entière. Ils transmettent et font partager à ce titre les valeurs de la République. Ils promeuvent l'esprit de responsabilité et la recherche du bien commun, en excluant toute discrimination.
Les professeurs et les personnels d'éducation, acteurs du service public d'éducation
En tant qu'agents du service public d'éducation, ils transmettent et font respecter les valeurs de la République. Ils agissent dans un cadre institutionnel et se réfèrent à des principes éthiques et de responsabilité qui fondent leur exemplarité et leur autorité.

1. Faire partager les valeurs de la République
- Savoir transmettre et faire partager les principes de la vie démocratique ainsi que les valeurs de la République : la liberté, l'égalité, la fraternité ; la laïcité ; le refus de toutes les discriminations.
- Aider les élèves à développer leur esprit critique, à distinguer les savoirs des opinions ou des croyances, à savoir argumenter et à respecter la pensée des autres.

2. Inscrire son action dans le cadre des principes fondamentaux du système éducatif et dans le cadre réglementaire de l'école
- Connaître la politique éducative de la France, les principales étapes de l'histoire de l'École, ses enjeux et ses défis, les principes fondamentaux du système éducatif et de son organisation en comparaison avec d'autres pays européens.
- Connaître les grands principes législatifs qui régissent le système éducatif, le cadre réglementaire de l'École et de l'établissement scolaire, les droits et obligations des fonctionnaires ainsi que les statuts des professeurs et des personnels d'éducation.
Les professeurs et les personnels d'éducation, pédagogues et éducateurs au service de la réussite de tous les élèves
La maîtrise des compétences pédagogiques et éducatives fondamentales est la condition nécessaire d'une culture partagée qui favorise la cohérence des enseignements et des actions éducatives.

3. Connaître les élèves et les processus d'apprentissage
- Connaître les concepts fondamentaux de la psychologie de l'enfant, de l'adolescent et du jeune adulte.
- Connaître les processus et les mécanismes d'apprentissage, en prenant en compte les apports de la recherche.
- Tenir compte des dimensions cognitive, affective et relationnelle de l'enseignement et de l'action éducative.

4. Prendre en compte la diversité des élèves
- Adapter son enseignement et son action éducative à la diversité des élèves.
- Travailler avec les personnes ressources en vue de la mise en œuvre du « projet personnalisé de scolarisation » des élèves en situation de handicap.
- Déceler les signes du décrochage scolaire afin de prévenir les situations difficiles.

5. Accompagner les élèves dans leur parcours de formation
- Participer à la construction des parcours des élèves sur les plans pédagogique et éducatif.
- Contribuer à la maîtrise par les élèves du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
- Participer aux travaux de différents conseils (conseil des maîtres, conseil de cycle, conseil de classe, conseil pédagogique, etc.), en contribuant notamment à la réflexion sur la coordination des enseignements et des actions éducatives.
- Participer à la conception et à l'animation, au sein d'une équipe pluri-professionnelle, des séquences pédagogiques et éducatives permettant aux élèves de construire leur projet de formation et leur orientation.

6. Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques
- Accorder à tous les élèves l'attention et l'accompagnement appropriés.
- Éviter toute forme de dévalorisation à l'égard des élèves, des parents, des pairs et de tout membre de la communauté éducative.
- Apporter sa contribution à la mise en œuvre des éducations transversales, notamment l'éducation à la santé, l'éducation à la citoyenneté, l'éducation au développement durable et l'éducation artistique et culturelle.
- Se mobiliser et mobiliser les élèves contre les stéréotypes et les discriminations de tout ordre, promouvoir l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes.
- Contribuer à assurer le bien-être, la sécurité et la sûreté des élèves, à prévenir et à gérer les violences scolaires, à identifier toute forme d'exclusion ou de discrimination, ainsi que tout signe pouvant traduire des situations de grande difficulté sociale ou de maltraitance.
- Contribuer à identifier tout signe de comportement à risque et contribuer à sa résolution.
- Respecter et faire respecter le règlement intérieur et les chartes d'usage.
- Respecter la confidentialité des informations individuelles concernant les élèves et leurs familles.

7. Maîtriser la langue française à des fins de communication
- Utiliser un langage clair et adapté aux différents interlocuteurs rencontrés dans son activité professionnelle.
- Intégrer dans son activité l'objectif de maîtrise de la langue orale et écrite par les élèves.

8. Utiliser une langue vivante étrangère dans les situations exigées par son métier
- Maîtriser au moins une langue vivante étrangère au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues.
- Participer au développement d'une compétence interculturelle chez les élèves.

9. Intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l'exercice de son métier
- Tirer le meilleur parti des outils, des ressources et des usages numériques, en particulier pour permettre l'individualisation des apprentissages et développer les apprentissages collaboratifs.
- Aider les élèves à s'approprier les outils et les usages numériques de manière critique et créative.
- Participer à l'éducation des élèves à un usage responsable d'internet.
- Utiliser efficacement les technologies pour échanger et se former.
Les professeurs et les personnels d'éducation, acteurs de la communauté éducative
Les professeurs et les personnels d'éducation font partie d'une équipe éducative mobilisée au service de la réussite de tous les élèves dans une action cohérente et coordonnée.

10. Coopérer au sein d'une équipe
- Inscrire son intervention dans un cadre collectif, au service de la complémentarité et de la continuité des enseignements comme des actions éducatives.
- Collaborer à la définition des objectifs et à leur évaluation.
- Participer à la conception et à la mise en œuvre de projets collectifs, notamment, en coopération avec les psychologues scolaires ou les conseillers d'orientation psychologues, le parcours d'information et d'orientation proposé à tous les élèves.

11. Contribuer à l'action de la communauté éducative
- Savoir conduire un entretien, animer une réunion et pratiquer une médiation en utilisant un langage clair et adapté à la situation.
- Prendre part à l'élaboration du projet d'école ou d'établissement et à sa mise en œuvre.
- Prendre en compte les caractéristiques de l'école ou de l'établissement, ses publics, son environnement socio-économique et culturel, et identifier le rôle de tous les acteurs.
- Coordonner ses interventions avec les autres membres de la communauté éducative.

12. Coopérer avec les parents d'élèves
- Œuvrer à la construction d'une relation de confiance avec les parents.
- Analyser avec les parents les progrès et le parcours de leur enfant en vue d'identifier ses capacités, de repérer ses difficultés et coopérer avec eux pour aider celui-ci dans l'élaboration et la conduite de son projet personnel, voire de son projet professionnel.
- Entretenir un dialogue constructif avec les représentants des parents d'élèves.

13. Coopérer avec les partenaires de l'école
- Coopérer, sur la base du projet d'école ou d'établissement, le cas échéant en prenant en compte le projet éducatif territorial, avec les autres services de l'État, les collectivités territoriales, l'association sportive de l'établissement, les associations complémentaires de l'école, les structures culturelles et les acteurs socio-économiques, en identifiant le rôle et l'action de chacun de ces partenaires.
- Connaître les possibilités d'échanges et de collaborations avec d'autres écoles ou établissements et les possibilités de partenariats locaux, nationaux, voire européens et internationaux.
- Coopérer avec les équipes pédagogiques et éducatives d'autres écoles ou établissements, notamment dans le cadre d'un environnement numérique de travail et en vue de favoriser la relation entre les cycles et entre les degrés d'enseignement.

14. S'engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel
- Compléter et actualiser ses connaissances scientifiques, didactiques et pédagogiques.
- Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir s'engager dans des projets et des démarches d'innovation pédagogique visant à l'amélioration des pratiques.
- Réfléchir sur sa pratique - seul et entre pairs - et réinvestir les résultats de sa réflexion dans l'action.
- Identifier ses besoins de formation et mettre en œuvre les moyens de développer ses compétences en utilisant les ressources disponibles.


Compétences communes à tous les professeurs

Au sein de l'équipe pédagogique, les professeurs accompagnent chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que leur enseignement favorise et soutienne les processus d'acquisition de connaissances, de savoir-faire et d'attitudes, ils prennent en compte les concepts fondamentaux relatifs au développement de l'enfant et de l'adolescent et aux mécanismes d'apprentissage, ainsi que les résultats de la recherche dans ces domaines.
Disposant d'une liberté pédagogique reconnue par la loi, ils exercent leur responsabilité dans le respect des programmes et des instructions du ministre de l'éducation nationale ainsi que dans le cadre du projet d'école ou d'établissement, avec le conseil et sous le contrôle des corps d'inspection et de direction.
Les professeurs, professionnels porteurs de savoirs et d'une culture commune
La maîtrise des savoirs enseignés et une solide culture générale sont la condition nécessaire de l'enseignement. Elles permettent aux professeurs des écoles d'exercer la polyvalence propre à leur métier et à tous les professeurs d'avoir une vision globale des apprentissages, en favorisant la cohérence, la convergence et la continuité des enseignements.

P 1. Maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique
- Connaître de manière approfondie sa discipline ou ses domaines d'enseignement. En situer les repères fondamentaux, les enjeux épistémologiques et les problèmes didactiques.
- Maîtriser les objectifs et les contenus d'enseignement, les exigences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture ainsi que les acquis du cycle précédent et du cycle suivant.
- Contribuer à la mise en place de projets interdisciplinaires au service des objectifs inscrits dans les programmes d‘enseignement.
En particulier, à l'école
. Tirer parti de sa polyvalence pour favoriser les continuités entre les domaines d'activités à l'école maternelle et assurer la cohésion du parcours d'apprentissage à l'école élémentaire.
. Ancrer les apprentissages des élèves sur une bonne maîtrise des savoirs fondamentaux définis dans le cadre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
En particulier, au collège
. Accompagner les élèves lors du passage d'un maître polyvalent à l'école élémentaire à une pluralité d'enseignants spécialistes de leur discipline.
En particulier, au lycée général et technologique
. Articuler les champs disciplinaires enseignés au lycée avec les exigences scientifiques de l'enseignement supérieur.

P 2. Maîtriser la langue française dans le cadre de son enseignement
- Utiliser un langage clair et adapté aux capacités de compréhension des élèves.
- Intégrer dans son enseignement l'objectif de maîtrise par les élèves de la langue orale et écrite.
- Décrire et expliquer simplement son enseignement à un membre de la communauté éducative ou à un parent d'élève.
En particulier, à l'école
. Offrir un modèle linguistique pertinent pour faire accéder tous les élèves au langage de l'école.
. Repérer chez les élèves les difficultés relatives au langage oral et écrit (la lecture notamment) pour construire des séquences d'apprentissage adaptées ou/et alerter des personnels spécialisés.
En particulier, au lycée professionnel
. Utiliser le vocabulaire professionnel approprié en fonction des situations et en tenant compte du niveau des élèves.
Les professeurs, praticiens experts des apprentissages

P 3. Construire, mettre en œuvre et animer des situations d'enseignement et d'apprentissage prenant en compte la diversité des élèves
- Savoir préparer les séquences de classe et, pour cela, définir des programmations et des progressions ; identifier les objectifs, contenus, dispositifs, obstacles didactiques, stratégies d'étayage, modalités d'entraînement et d'évaluation.
- Différencier son enseignement en fonction des rythmes d'apprentissage et des besoins de chacun. Adapter son enseignement aux élèves à besoins éducatifs particuliers.
- Prendre en compte les préalables et les représentations sociales (genre, origine ethnique, socio-économique et culturelle) pour traiter les difficultés éventuelles dans l'accès aux connaissances.
- Sélectionner des approches didactiques appropriées au développement des compétences visées.
- Favoriser l'intégration de compétences transversales (créativité, responsabilité, collaboration) et le transfert des apprentissages par des démarches appropriées.
En particulier, à l'école
. Tirer parti de l'importance du jeu dans le processus d'apprentissage.
. Maîtriser les approches didactiques et pédagogiques spécifiques aux élèves de maternelle, en particulier dans les domaines de l'acquisition du langage et de la numération.
En particulier, au lycée
. Faire acquérir aux élèves des méthodes de travail préparant à l'enseignement supérieur.
. Contribuer à l'information des élèves sur les filières de l'enseignement supérieur.
En particulier, au lycée professionnel
. Construire des situations d'enseignement et d'apprentissage dans un cadre pédagogique lié au métier visé, en travaillant à partir de situations professionnelles réelles ou construites ou de projets professionnels, culturels ou artistiques.
. Entretenir des relations avec le secteur économique dont relève la formation afin de transmettre aux élèves les spécificités propres au métier ou à la branche professionnelle.

P 4. Organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant l'apprentissage et la socialisation des élèves
- Installer avec les élèves une relation de confiance et de bienveillance.
- Maintenir un climat propice à l'apprentissage et un mode de fonctionnement efficace et pertinent pour les activités.
- Rendre explicites pour les élèves les objectifs visés et construire avec eux le sens des apprentissages.
- Favoriser la participation et l'implication de tous les élèves et créer une dynamique d'échanges et de collaboration entre pairs.
- Instaurer un cadre de travail et des règles assurant la sécurité au sein des plateformes techniques, des laboratoires, des équipements sportifs et artistiques.
- Recourir à des stratégies adéquates pour prévenir l'émergence de comportements inappropriés et pour intervenir efficacement s'ils se manifestent.
En particulier, à l'école
. À l'école maternelle, savoir accompagner l'enfant et ses parents dans la découverte progressive de l'école, de ses règles et de son fonctionnement, voire par une adaptation de la première scolarisation, en impliquant, le cas échéant, d'autres partenaires.
. Adapter, notamment avec les jeunes enfants, les formes de communication en fonction des situations et des activités (posture, interventions, consignes, conduites d'étayage).
. Apporter les aides nécessaires à l'accomplissement des tâches proposées, tout en laissant aux enfants la part d'initiative et de tâtonnement propice aux apprentissages.
. Gérer le temps en respectant les besoins des élèves, les nécessités de l'enseignement et des autres activités, notamment dans les classes maternelles et les classes à plusieurs niveaux.
. Gérer l'espace pour favoriser la diversité des expériences et des apprentissages, en toute sécurité physique et affective, spécialement pour les enfants les plus jeunes.
En particulier, au lycée professionnel
. Favoriser le développement d'échanges et de partages d'expériences professionnelles entre les élèves.
. Contribuer au développement de parcours de professionnalisation favorisant l'insertion dans l'emploi et l'accès à des niveaux de qualification plus élevés.
. Mettre en œuvre une pédagogie adaptée pour faciliter l'accès des élèves à l'enseignement supérieur.

P 5. Évaluer les progrès et les acquisitions des élèves
- En situation d'apprentissage, repérer les difficultés des élèves afin mieux assurer la progression des apprentissages.
- Construire et utiliser des outils permettant l'évaluation des besoins, des progrès et du degré d'acquisition des savoirs et des compétences.
- Analyser les réussites et les erreurs, concevoir et mettre en œuvre des activités de remédiation et de consolidation des acquis.
- Faire comprendre aux élèves les principes de l'évaluation afin de développer leurs capacités d'auto-évaluation.
- Communiquer aux élèves et aux parents les résultats attendus au regard des objectifs et des repères contenus dans les programmes.
- Inscrire l'évaluation des progrès et des acquis des élèves dans une perspective de réussite de leur projet d'orientation.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
mitrailleur347
Niveau 1

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par mitrailleur347 le Sam 17 Juin 2017 - 22:45
merci
J'ai reçu une formation, au formateur je lui ai demandé, les yeux dans les yeux "Faut il faire copier les élèves? Il m'a dit NON"
Quand je me suis fait inspecté, je l'ai raconté à l'inspecteur... et je lui ai même dit " Je crois même que c'est vous qui me l'aviez dit" ... L'inspecteur ne m'a pas contredit, mais m'a reproché la tenue d'un cahier d'un élève...
Je vais travailler le référentiel de compétence
avatar
Kirth
Niveau 7

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Kirth le Sam 17 Juin 2017 - 22:51
Tu peux (dois, pour que le cahier soit propre) leur faire copier quelque chose que eux ont construit après l'activité, tous ensemble, si tu veux faire plaisir à l'inspecteur (modulo les matières).
mitrailleur347
Niveau 1

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par mitrailleur347 le Dim 18 Juin 2017 - 0:20
Quel syndicat pour contractuel me conseiller vous sur le secteur de Lille ?
avatar
henriette
Médiateur

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par henriette le Dim 18 Juin 2017 - 0:30
@mitrailleur347 a écrit:Quel syndicat pour contractuel me conseiller vous sur le secteur de Lille ?
Secteur de Lille ??? Mais tu as renseigné "Rome" dans ton profil...

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Contenu sponsorisé

Re: Stagiaire 2015-16 licencié (Aide, Soutien, Recours, Questions ...)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum