Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Victor37
Niveau 1

Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Jeu 26 Jan - 14:41
Bonjour,

Je ne sais pas où est le topic le plus adapté pour discuter de ça... dans le doute, je poste ça ici.

Pour le moment je ne suis pas enseignant, mais étudiant en psychologie. Dans le cadre de mon master, je dois réaliser un mémoire de recherche. Ma thématique concerne les déterminants individuels, organisationnels et managériaux de la santé au travail. J’ai choisi d’étudier ces facteurs de santé auprès d’une population d’enseignants du second degré. C'est à ce moment que j'ai besoin de votre soutien.

Pour réaliser ce mémoire, j’aurais besoin que vous répondiez au questionnaire mis à disposition via le lien suivant :
https://goo.gl/forms/XcCBuls1BUNkxmKv1 .Je souhaiterais que vous répondiez le plus sincèrement et spontanément possible à l’ensemble des questions qui vous sont proposées. Ces formulaires seront anonymes et il vous faudra environ 15 minutes pour y répondre.

Ce message sur le forum est aussi pour moi l'occasion de recueillir des informations. N'hésitez pas à m'envoyer vos remarques, avis, conseils, etc. Je pourrai également vous communiquer mes résultats dans quelques mois si vous le souhaitez.

En espérant que ce sujet ne sois pas considéré comme un spam et qu'il vous permette de vous exprimer.

Merci de votre aide

Victor37
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Zagara le Jeu 26 Jan - 14:43
Ton questionnaire est fait pour des gens du privé et pas pour des enseignants. La moitié des questions sont inadaptées.
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Jeu 26 Jan - 14:51
Oui, car c'est un questionnaire qui s'adresse à toutes populations. On m'a déjà fait la remarque sur ce point là =). Toutefois, je ne vais travailler que sur quelques variables du questionnaire, qui elles, sont pertinentes. Le reste des questions me permettra surtout de vérifier quelques modalités sans réellement en tenir compte. De plus, les données que j'obtiendrai s'inscriront par la suite dans d'autres études, ne prenant pas en compte une population particulière. De fait, il est important de bien préciser votre profession pour pouvoir tenir compte de la pertinence des éléments fournis par le questionnaire ultérieurement. Je ne sais pas si je suis bien clair?
Il est vrai que je ne l'ai pas précisé dans la présentation, c'est peut être maladroit de ma part.
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Jeu 26 Jan - 14:55
On m'a d'ailleurs plusieurs fois parlé de la dernière partie qui serait peu en adéquation avec votre contexte professionnel dans la formulation des questions. Il y a t-il d'autres parties dans cette situation selon vous?
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Sphinx le Jeu 26 Jan - 14:58
Le sujet a été déplacé dans la section appropriée du forum.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Lun 30 Jan - 13:38
Merci, grâce à vous j'ai obtenu pas mal de participations. Je laisse le formulaire accessible encore quelques jours pour recueillir un maximum de participations. N'hésitez pas à exprimer vos remarques et commentaires.
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par doubledecker le Lun 30 Jan - 14:05
je ne le trouve pas si déconnecté de nos conditions de travail ce questionnaire, je m'y suis bien retrouvée!

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Hervé Hervé le Lun 30 Jan - 14:30
À la fin
questionnaire a écrit:Collège
Lycée général et technologique
Lycée technologique
Autre

Il y a répétition de lycée technologique et il manque lycée professionnel. Ça fait très sérieux.

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
dl80
Niveau 7

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par dl80 le Lun 30 Jan - 15:19
Il me semble que les profs sont considérés comme cadre supérieur ( pas comme ... intermédiaire ).
avatar
maldoror1
Fidèle du forum

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par maldoror1 le Lun 30 Jan - 15:21
@dl80 a écrit:Il me semble que les profs sont considérés comme cadre supérieur ( pas comme ... intermédiaire ).

Cela m'a sauté aux yeux aussi !

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Lun 30 Jan - 15:49
Il y a répétition de lycée technologique et il manque lycée professionnel
En effet, c'est une grossière erreur qui comme vous le dîtes, fait peu sérieux. La question est finalement maladroite, mais l'objectif était surtout de dissocier collège et Lycée. Puisque le nombre de réponses sera insuffisant pour comparer les différents types de lycées entre eux, ma faute sera moins lourde de conséquences. Merci pour cette remarque.

Il me semble que les profs sont considérés comme cadre supérieur ( pas comme ... intermédiaire ).
L'INSEE indique à propos des professions intérmédiaires que "L'appellation "professions intermédiaires" est une création de la nouvelle nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles. Deux tiers des membres du groupe occupe effectivement une position intermédiaire entre les cadres et les agents d'exécution, ouvriers ou employés.
Les autres sont intermédiaires dans un sens plus figuré. Ils travaillent dans l'enseignement, la santé et le travail social".
Cela soulève un problème que j'ai pu constater avec le questionnaire, qui est le relatif désaccord sur la catégorie socio-professionnelle des enseignants, au vu de la diversité des réponses.
Par ailleurs, l'INSEE explique que les cadres et professions intellectuelles supérieures regroupent "des professeurs et professions scientifiques salariés qui appliquent directement des connaissances très approfondies dans les domaines des sciences exactes ou humaines, a des activités d'intérêt général de recherche, d'enseignement ou de santé."
La distinction est assez floue, ce qui peut expliquer ce problème.

je ne le trouve pas si déconnecté de nos conditions de travail ce questionnaire, je m'y suis bien retrouvée!
Merci également pour cette remarque positive. =) Ce questionnaire a originellement été crée pour être adapté à un maximum de professions. Nécessairement, quelques limites apparaissent selon l'utilisation qui en est faite.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Lefteris le Lun 30 Jan - 18:01

Catégorie socioprofessionelle INSEE :
https://www.insee.fr/fr/metadonnees/pcsese2003/categorieSocioprofessionnelle/34

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par LemmyK le Lun 30 Jan - 18:18
Questionnaire totalement inadapté. J'ai bien rigolé quand j'ai lu:
 *Mon entreprise est réellement soucieuse de mon bien-être.
*Mon entreprise se soucie de ma satisfaction générale au travail. Razz
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Lun 30 Jan - 18:22
@Lefteris a écrit:
Catégorie socioprofessionelle INSEE :
https://www.insee.fr/fr/metadonnees/pcsese2003/categorieSocioprofessionnelle/34
Mais tous les enseignants ne sont pas dans cette catégorie apparemment ?https://www.insee.fr/fr/metadonnees/pcsese2003/categorieSocioprofessionnelle/42
On trouve donc des enseignants dans chacune des deux catégories, même si celle de "cadres et professions intellectuelles supérieures" est plus répandue au sein des collèges et lycées généraux et technologiques.
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Lun 30 Jan - 18:25
@LemmyK a écrit:Questionnaire totalement inadapté. J'ai bien rigolé quand j'ai lu:
 *Mon entreprise est réellement soucieuse de mon bien-être.
*Mon entreprise se soucie de ma satisfaction générale au travail. Razz

Pouvez-vous développer ? Que je puisse comprendre votre point de vue. Neutral
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Zagara le Lun 30 Jan - 18:29
Ben le MEN n'est pas une entreprise (elle n'a pas pour vocation à créer du profit, ce qui change beaucoup de chose) et elle s'en fiche de notre bien-être ou de notre satisfaction : un fonctionnaire d'Etat est payé pour son statut, il effectue son travail, point. Pour l'institution, on est des numéros. Notre bien-être, on doit le construire nous même, à l'échelle des équipes éducatives ou à l'échelle personnelle. Le rôle de l'institution est plutôt de bouger ses petits pions à intervalle régulier, avec un intérêt zéro pour le bonheur du pion (on l'envoie là où y'a un trou à boucher). Parfois, dans quelques établissements, les chefs peuvent avoir une petite politique de sympathie (des pots, etc), mais ça ne va pas bien loin.

Personnellement ça me fait un peu tiquer qu'il y ait "entreprise" dans tes questions. Les services publics d'éducation ne sont pas des entreprises, ils ne fonctionnent pas de la même manière, n'ont pas les mêmes problématiques. Et même d'un point de vue méthodologique, si tu appliques la même grille analytique au privé et au public, tu risques de déformer le sujet.
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par LemmyK le Lun 30 Jan - 18:44
@Victor37 a écrit:
@LemmyK a écrit:Questionnaire totalement inadapté. J'ai bien rigolé quand j'ai lu:
 *Mon entreprise est réellement soucieuse de mon bien-être.
*Mon entreprise se soucie de ma satisfaction générale au travail. Razz

Pouvez-vous développer ? Que je puisse comprendre votre point de vue. Neutral

1) sans diplôme (pour un professeur c'est quand même étonnant)
2) agriculteur ouvrier curieux dans un questionnaire pour professeurs.
3) rien sur les corrections à la maison, les préparations de cours.
4) aucune question sur les relations avec les élèves ou les parents. C'est capital dans notre métier.

@Victor37 a écrit:Oui, car c'est un questionnaire qui s'adresse à toutes populations.
Donc pas retravaillé pour l'adapter au cas des professeurs. UN copier-coller sans réflexion?
Bref pas terrible. J'ai quand même fait l'effort de répondre sincèrement.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par henriette le Lun 30 Jan - 18:46
Honnêtement, j'ai failli laisser tomber ton questionnaire quand je suis tombée sur "Professeurs - catégorie intermédiaire", et j'ai carrément renoncé quand je suis arrivée aux questions sur le nombre de salariés dans l'entreprise.
A mon avis, tu devrais faire bifurquer ton questionnaire bien plus tôt vers des questions différentes lorsqu'on coche "fonctionnaire" (en faisant d'ailleurs préciser rapidement quel type de fonction publique).

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Lun 30 Jan - 18:59
Merci d'avoir essayé d'y répondre.

Comme je le précisait précédemment, il ne s'agit pas d'un questionnaire que j'ai élaboré moi même. On ne peut toutefois en aucun cas dire que je fais du plagiat. Cela me semble d'ailleurs assez inconcevable en niveau master. Il s'agit d'un outil validé auprès d'une population générale. Notre mémoire consiste à utiliser certaines variables de ce questionnaire et d'élaborer un travail de recherche. De ce fait, je me dois, par rigueur méthodologique, de ne pas modifier le questionnaire. En effet, si je me concentre sur votre population, d'autres ne le feront pas. Or, toutes les données seront confondues à des fins de recherches de grande ampleur sur un échantillon considérablement plus important. Alors oui , certains items vous paraissent inadaptés. Pourquoi poser ces questions socio-démographiques alors que c'est évident pour une telle population? Et bien parce que vous constituez une partie des participants seulement, sur lesquels je vais effectuer ma recherche.
3) rien sur les corrections à la maison, les préparations de cours.
4) aucune question sur les relations avec les élèves ou les parents. C'est capital dans notre métier.
Si je mets ces cas précis, il y aura beaucoup d'autres éléments à traiter. Or, l'étude ne porte pas sur ces éléments-ci. Il ne s'agit pas d'un sondage, mais bien d'une étude sur des éléments précis. Et, comme je le disais, je ne vais d'ailleurs utiliser qu'une partie des réponses pour mon mémoire, le reste sera plutôt utile pour les recherches sur une population active plus générale. Je ne préfère pas communiquer sur ces variables pour le moment puisque cela risquerait de biaiser mes résultats.
Je regrette de ne pas pouvoir créer mon outil de recherche moi même comme j'ai pu le faire lors d'autres projets auprès de votre profession, car je porte un réel intérêt pour la condition des enseignants (pour raisons personnelles mais aussi par rapport à mes différentes lectures). Toutefois, ce projet ne se prête malheureusement pas à une telle méthodologie. Par contre, les éléments qui en ressortiront, je le sais, démontreront des éléments à prendre en compte lors d'éventuels travaux ultérieurs et plus approfondis.

J'espère que vous comprenez ma démarche. Toute critique est importante à considérer. Toutefois, lorsqu'elle n'est pas appuyée d'arguments construits, elle peut être difficile à encaisser narcissiquement. C'est aussi pourquoi j'essaie d'être vraiment transparent avec vous.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Zagara le Lun 30 Jan - 19:04
Ce n'est pas une question de "plagiat", c'est une question d'adaptation des outils de mesure (ici sondage) à la population étudiée. C'est de la méthode et c'est assez fondamental si tu veux faire un mémoire de qualité.
On peut très bien faire un questionnaire général qui ne soit pas autant déconnecté de la réalité étudiée (ne serait-ce qu'en reformulant).
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Lun 30 Jan - 19:12
@Zagara a écrit:Ben le MEN n'est pas une entreprise (elle n'a pas pour vocation à créer du profit, ce qui change beaucoup de chose) et elle s'en fiche de notre bien-être ou de notre satisfaction : un fonctionnaire d'Etat est payé pour son statut, il effectue son travail, point. Pour l'institution, on est des numéros. Notre bien-être, on doit le construire nous même, à l'échelle des équipes éducatives ou à l'échelle personnelle. Le rôle de l'institution est plutôt de bouger ses petits pions à intervalle régulier, avec un intérêt zéro pour le bonheur du pion (on l'envoie là où y'a un trou à boucher). Parfois, dans quelques établissements, les chefs peuvent avoir une petite politique de sympathie (des pots, etc), mais ça ne va pas bien loin.

Personnellement ça me fait un peu tiquer qu'il y ait "entreprise" dans tes questions. Les services publics d'éducation ne sont pas des entreprises, ils ne fonctionnent pas de la même manière, n'ont pas les mêmes problématiques. Et même d'un point de vue méthodologique, si tu appliques la même grille analytique au privé et au public, tu risques de déformer le sujet.

C'est donc le terme entreprise qui porte à confusion? Le mot organisation aurait certes été préférable.
C'est tout de même un triste constat de se dire que l'employeur porte aussi peu de considération à ses fonctionnaires, aussi distant de la réalité du terrain soit-il. Les conditions de travail peuvent avoir des conséquences vraiment néfastes sur la santé des individus.
En effet, l'idée de public et de privé est un élément d'importance. Le risque est toutefois de créer trop de sous groupes. C'est à dire que le nombre de sujets ne sera pas suffisamment important pour établir une réelle significativité. Il aurait fallu que je trouve beaucoup plus de participants dans ce cas, ce qui est très difficiles dans les délais qui me sont accordés. C'est un élément que j'ai pris en compte et qui constituera malheureusement une limite certaine de mon projet.
User17706
Enchanteur

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par User17706 le Lun 30 Jan - 19:17
Problème à mon sens plus général, parce qu'on le retrouve fréquemment dans les questionnaires de ce type : la présence d'un adverbe fréquentatif du type « constamment » dans des questions auxquelles on est supposé répondre par « jamais / rarement / parfois / souvent / quotidiennement ».

Ça oblige le lecteur à donner des réponses dépourvues de signification ou dont le déchiffrement serait de la haute voltige : (de mémoire)
  • Il n'arrive jamais qu'on dénigre constamment mon travail
  • Il arrive rarement qu'on dénigre constamment mon travail
  • Il arrive parfois (5-6 fois par mois) qu'on dénigre constamment mon travail
  • Il arrive souvent (12-20 fois par mois) qu'on dénigre constamment mon travail
  • Il arrive quotidiennement qu'on dénigre constamment mon travail

... rien de tout ça n'a vraiment de sens, soyons honnêtes.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par gauvain31 le Lun 30 Jan - 19:18
@Victor37 a écrit:
@Zagara a écrit:Ben le MEN n'est pas une entreprise (elle n'a pas pour vocation à créer du profit, ce qui change beaucoup de chose) et elle s'en fiche de notre bien-être ou de notre satisfaction : un fonctionnaire d'Etat est payé pour son statut, il effectue son travail, point. Pour l'institution, on est des numéros. Notre bien-être, on doit le construire nous même, à l'échelle des équipes éducatives ou à l'échelle personnelle. Le rôle de l'institution est plutôt de bouger ses petits pions à intervalle régulier, avec un intérêt zéro pour le bonheur du pion (on l'envoie là où y'a un trou à boucher). Parfois, dans quelques établissements, les chefs peuvent avoir une petite politique de sympathie (des pots, etc), mais ça ne va pas bien loin.

Personnellement ça me fait un peu tiquer qu'il y ait "entreprise" dans tes questions. Les services publics d'éducation ne sont pas des entreprises, ils ne fonctionnent pas de la même manière, n'ont pas les mêmes problématiques. Et même d'un point de vue méthodologique, si tu appliques la même grille analytique au privé et au public, tu risques de déformer le sujet.

C'est donc le terme entreprise qui porte à confusion? Le mot organisation aurait certes été préférable.
C'est tout de même un triste constat de se dire que l'employeur porte aussi peu de considération à ses fonctionnaires, aussi distant de la réalité du terrain soit-il. Les conditions de travail peuvent avoir des conséquences vraiment néfastes sur la santé des individus.
En effet, l'idée de public et de privé est un élément d'importance. Le risque est toutefois de créer trop de sous groupes. C'est à dire que le nombre de sujets ne sera pas suffisamment important pour établir une réelle significativité. Il aurait fallu que je trouve beaucoup plus de participants dans ce cas, ce qui est très difficiles dans les délais qui me sont accordés. C'est un élément que j'ai pris en compte et qui constituera malheureusement une limite certaine de mon projet.

Pas mieux, l'EN n'est ni une entreprise, ni une organisation: c'est une INSTITUTION.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Zagara le Lun 30 Jan - 19:19
Je crois que la grille de lecture que tu développes n'est pas très adaptée à la réalité des enseignants : les conditions de travail de l'enseignant relèvent surtout de 2 variables -> son rapport aux élèves (qui peut être source de bonheur ou du pire stress suivant les classes, les individus, les années, etc) et l'usage de son "temps hors-classe" (il y a beaucoup de travail en dehors de la classe). Sa capacité à organiser ce travail dont il est le maître du calendrier crée ses conditions de travail, un peu comme un auto-entrepreneur.

Dans ce contexte, il est plutôt positif que le MEN ne ramène pas trop son museau. Car ce serait par des journées de formation ou de suivi par des extérieurs, typiquement le genre de choses qui viennent empiéter sur la bonne organisation du temps hors-classe.

Bref, si tu appliques la grille de lecture (juste pour le privé) de la relation patron-salarié et du lieu de travail comme unique cadre de travail, tu ne comprendras pas les dynamiques particulières du métier d'enseignant du secondaire. Le CDE joue certes un rôle, mais il est beaucoup plus effacé dans le quotidien que le chef de projet.

Ce n'est pas tant une question de typologie que de compréhension des soubassements du sujet.


Dernière édition par Zagara le Lun 30 Jan - 19:27, édité 2 fois
Victor37
Niveau 1

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Victor37 le Lun 30 Jan - 19:19
@Zagara a écrit:Ce n'est pas une question de "plagiat", c'est une question d'adaptation des outils de mesure (ici sondage) à la population étudiée. C'est de la méthode et c'est assez fondamental si tu veux faire un mémoire de qualité.
On peut très bien faire un questionnaire général qui ne soit pas autant déconnecté de la réalité étudiée (ne serait-ce qu'en reformulant).

Je suis tout à fait d'accord, et cela crée des biais importants. Mais, je ne peux me permettre cette liberté, ici, puisque les données ne me sont pas exclusives. Je suis tout de même satisfait que vous me le fassiez remarquer, car c'est une limite qui semble assez fondamentale. C'est une question de perspective après, et je comprend que ce questionnaire puisse paraître absurde au vue de la spécificité de ma population sur quelques items. Néanmoins, il ne l'est pas s'il n'est pas exclusif aux enseignants. A la rigueur, j'aurais pu faire passer le questionnaire sans spécifier de population à un échantillon considérable et ne retenir que ceux des enseignants, mais cela n'aurait pas résolu le problème de la subjectivité des items.
Contenu sponsorisé

Re: Enquête sur les conditions de travail des enseignants

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum