Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par DesolationRow le Lun 13 Mar - 9:57

the educator a écrit:
« Les enfants et l’enseignante sont très choqués. Il y a besoin d’un soutien psychologique », assure Alain Colon, représentant des parents d’élèves.
Pourquoi ça me fait mourir de rire? Je ne nie pas que le quotidien soit hardcore y compris avec des petits, que les collègues soient à bout, mais.... un soutien psychologique? Pour une gamine de 7 ans qui a lancé une chaise? Ou en sommes nous avec ça, exactement?
Qu'on revendique pour l'amélioration des conditions dans ces écoles me parait tout a fait légitime, mais le choc psychologique? On vit vraiment dans une société du traumatisme...

J'ai bien une réponse, mais ma bienveillance ne connaissant pas de borne, je m'abstiens.
Quant à "pour une gamine de 7 qui a lancé une chaise", c'est une manière scandaleuse de minimiser les faits, ou une incapacité à lire une phrase jusqu'à son terme - après avoir lancé ladite chaise, le charmant bambin a "continué à frapper" son professeur.
Tu ne vois toujours pas à quoi un soutien psychologique pourrait être utile pour l'enseignante qui s'est retrouvée avec un genou en vrac et une "gamine de 7 ans" qui la frappait, et pour les enfants qui ont vu la scène ?

DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Ponocrates le Lun 13 Mar - 10:39

DesolationRow a écrit:
the educator a écrit:
« Les enfants et l’enseignante sont très choqués. Il y a besoin d’un soutien psychologique », assure Alain Colon, représentant des parents d’élèves.
Pourquoi ça me fait mourir de rire? Je ne nie pas que le quotidien soit hardcore y compris avec des petits, que les collègues soient à bout, mais.... un soutien psychologique? Pour une gamine de 7 ans qui a lancé une chaise? Ou en sommes nous avec ça, exactement?
Qu'on revendique pour l'amélioration des conditions dans ces écoles me parait tout a fait légitime, mais le choc psychologique? On vit vraiment dans une société du traumatisme...

J'ai bien une réponse, mais ma bienveillance ne connaissant pas de borne, je m'abstiens.
Quant à "pour une gamine de 7 qui a lancé une chaise", c'est une manière scandaleuse de minimiser les faits, ou une incapacité à lire une phrase jusqu'à son terme - après avoir lancé ladite chaise, le charmant bambin a "continué à frapper" son professeur.
Tu ne vois toujours pas à quoi un soutien psychologique pourrait être utile pour l'enseignante qui s'est retrouvée avec un genou en vrac et une "gamine de 7 ans" qui la frappait, et pour les enfants qui ont vu la scène ?
+ 1 Vous avez dû survoler l'article the educator. Ou alors vous n'avez aucune idée de ce qui peut choquer des enfants de 7 ans - je ne parle même pas d 'un collègue, puisque visiblement l'empathie n'est pas votre fort, à moins que vous n'aimiez recevoir des chaises et des coups y compris dans l'exercice de votre fonction, tous les goûts sont dans la nature et nous devons être bienveillants ©.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Ponocrates
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Thalia de G le Lun 13 Mar - 11:01

Ponocrates a écrit:
DesolationRow a écrit:
the educator a écrit:
« Les enfants et l’enseignante sont très choqués. Il y a besoin d’un soutien psychologique », assure Alain Colon, représentant des parents d’élèves.
Pourquoi ça me fait mourir de rire? Je ne nie pas que le quotidien soit hardcore y compris avec des petits, que les collègues soient à bout, mais.... un soutien psychologique? Pour une gamine de 7 ans qui a lancé une chaise? Ou en sommes nous avec ça, exactement?
Qu'on revendique pour l'amélioration des conditions dans ces écoles me parait tout a fait légitime, mais le choc psychologique? On vit vraiment dans une société du traumatisme...

J'ai bien une réponse, mais ma bienveillance ne connaissant pas de borne, je m'abstiens.
Quant à "pour une gamine de 7 qui a lancé une chaise", c'est une manière scandaleuse de minimiser les faits, ou une incapacité à lire une phrase jusqu'à son terme - après avoir lancé ladite chaise, le charmant bambin a "continué à frapper" son professeur.
Tu ne vois toujours pas à quoi un soutien psychologique pourrait être utile pour l'enseignante qui s'est retrouvée avec un genou en vrac et une "gamine de 7 ans" qui la frappait, et pour les enfants qui ont vu la scène ?
+ 1 Vous avez dû survoler l'article the educator. Ou alors vous n'avez aucune idée de ce qui peut choquer des enfants de 7 ans - je ne parle même pas d'un collègue, puisque visiblement l'empathie n'est pas votre fort, à moins que vous n'aimiez recevoir des chaises et des coups y compris dans l'exercice de votre fonction, tous les goûts sont dans la nature et nous devons être bienveillants ©.
Il est bien question de soutien psychologique pour les enfants, à 7 ans, même si ce sont des élèves ce sont encore des enfants, qui ont assisté probablement épouvantés à cette scène.

Ton "mourir de rire" m'est parfaitement odieux. Voilà, je ne suis pas bienveillante, pas hors charte non plus.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Reine Margot le Lun 13 Mar - 11:15

J'ai également compris que le soutien psychologique était pour les enfants choqués par la scène (et si l'article dit vrai, on peut raisonnablement penser qu'un enfant de 7 ans soit choqué de voir sa maîtresse tabassée par une camarade), et éventuellement l'enseignante aussi si elle en exprime le souhait.
Donc non, cet article ne me donne pas envie de "mourir de rire" non plus.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par the educator le Lun 13 Mar - 11:42

"mourir de rire" était peut être excessif et maladroit, mais je ne supporte plus cette psychologisation à outrance et ce rapport complètement traumatique à des événements de vie.
Je ne minimise pas, nous sommes à l'école et une telle scène ne devrait pas se tenir, c'est tout à fait intolérable. La collègue n'a pas a recevoir de coup, pas à recevoir de chaises, et les autres élèves ne viennent pas pour ce genre de spectacle. Soit.
Mais cette réaction outrée, scandalisée, traumatisée, j'ai de plus en plus de mal à la supporter. Et le recours à la cellule psychologique, qui en dit aussi long sur le traumatisme que sur l'incapacité des adultes "réguliers" à prendre en charge cet événement, et à élever des enfants capables de faire face à la vie (et à ses aléas).
Sur le reste, le fait que ce soit un quotidien lourd, que les collègues soient en situation de tension, je ne remets rien en cause,.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Reine Margot le Lun 13 Mar - 11:45

Où nous apprenons qu'une enseignante qui se fait tabasser par une élève de 7 ans, c'est un "aléa de la vie", et qu'il ne faudrait pas "psychologiser à outrance".



Parfois, je fatigue.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Thalia de G le Lun 13 Mar - 11:50

Merci du rectificatif. J'ai néanmoins vécu et partagé des situations traumatiques (comme tout un chacun, je ne me prévaut pas d'être quelqu'un d'exceptionnel) il y a des décennies.
J'aurais aimé alors un peu d'aide. Même si cela te semble galvaudé, je ne suis pas sûre que ces cellules psy soient inutiles.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par the educator le Lun 13 Mar - 12:09

Cela ne me semble pas galvaudé, mais je trouve qu'on prend de cette manière le problème à rebours, et qu'on se déresponsabilise en tant qu'éducateurs, parents ou enseignants, mais aussi adultes en général en faisant appel à des "cellules".

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Ponocrates le Lun 13 Mar - 12:24

the educator a écrit:Cela ne me semble pas galvaudé, mais je trouve qu'on prend de cette manière le problème à rebours, et qu'on se déresponsabilise en tant qu'éducateurs, parents ou enseignants, mais aussi adultes en général en faisant appel à des "cellules".
Les "cellules" interviennent ponctuellement: les parents et les enseignants devront accompagner ces enfants pour le reste. Je comprends votre crainte, mais en tant qu'enseignante et que parent, j'estime que dans certaines situations il faut faire appel à un professionnel.
Je ne suis pas psy -chologue/chanalyste/chiatre. J'ai beau avoir des connaissances acquises en auto-didacte - oui parce que l'E.N n'a jamais estimé que c'était un point sur lequel il serait bon de me former- j'aurais trop peur de faire des "dégâts"- en particulier avec des enfants. La force du psy, c'est précisément qu'il doit savoir intervenir sans se projeter dans la situation - ou au moins en canalisant son contre-transfert- il est un "tiers".
Là, il vous semble normal que ce soit des personnes concernées - parents ou enseignants- qui prennent en charge quelque chose qui les remet profondément en cause - elles ont mis les enfants en situation d'assister à de la violence en étant impuissants, violence dirigée vers une personne investie affectivement par les enfants presque comme un substitut parental- surtout que cela fait six mois qu'ils l'ont comme P.E. Et vous estimez que tous les parents ont le recul nécessaire pour pouvoir faire face à la culpabilité - consciente ou non- aux sentiments ambigus qu'ils peuvent avoir dans une telle situation pour aider leur enfant à la vivre ? Moi non, et un bon professionnel peut les aider à y voir un peu plus clair. Maintenant, on peut aussi dire que tout ce qui est psy c'est des couenneries pour chochottes et laisser le renard manger le foie du gamin.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Ponocrates
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Awott le Lun 13 Mar - 13:00

Ponocrates a écrit:
the educator a écrit:Cela ne me semble pas galvaudé, mais je trouve qu'on prend de cette manière le problème à rebours, et qu'on se déresponsabilise en tant qu'éducateurs, parents ou enseignants, mais aussi adultes en général en faisant appel à des "cellules".
Les "cellules" interviennent ponctuellement: les parents et les enseignants devront accompagner ces enfants pour le reste. Je comprends votre crainte, mais en tant qu'enseignante et que parent, j'estime que dans certaines situations il faut faire appel à un professionnel.

On a aussi l'impression que ces cellules sont faite pour répondre à une situation extrêmement grave. Ce n'est pas le cas, leurs missions ce n'est pas de "psychologiser" à outrance. Il s'agit de voir et faire parler les enfants ( et parfois les personnels ) pour justement savoir si il y a besoin de plus que l'accompagnement et le soutien de l'environnement immédiat.
avatar
Awott
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par the educator le Lun 13 Mar - 14:06

ponocrates a écrit:Maintenant, on peut aussi dire que tout ce qui est psy c'est des couenneries pour chochottes et laisser le renard manger le foie du gamin.
Je suis d'accord avec ton intervention sur le côté désintéressé du psy. ça n'est pas la question. Lorsque je parle de la responsabilité des adultes, je parle aussi et surtout de l'amont. Comment arrive t on a une société où une gamine de 7 ans qui tape un adulte devient un événement qui nécessite cette prise en charge d'urgence? Plus généralement, chaque fois qu'il se passe quelque chose qui sort un peu de l'ordinaire, on a droit à une perfusion de psy pour être sur que les individus détraqués que nous sommes sortent indemnes (et aptes au travail et a la consommation) de cette terrible épreuve. Pour moi il y a une forme de sous traitance de nos ressentis, quelque chose dans notre formation (au sens large) qui fait de nous d'éternels inaptes.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Ponocrates le Lun 13 Mar - 14:19

the educator a écrit:
ponocrates a écrit:Maintenant, on peut aussi dire que tout ce qui est psy c'est des couenneries pour chochottes et laisser le renard manger le foie du gamin.
Je suis d'accord avec ton intervention sur le côté désintéressé du psy. ça n'est pas la question. Lorsque je parle de la responsabilité des adultes, je parle aussi et surtout de l'amont. Comment arrive t on a une société où une gamine de 7 ans qui tape un adulte devient un événement qui nécessite cette prise en charge d'urgence? Plus généralement, chaque fois qu'il se passe quelque chose qui sort un peu de l'ordinaire, on a droit à une perfusion de psy pour être sur que les individus détraqués que nous sommes sortent indemnes (et aptes au travail et a la consommation) de cette terrible épreuve. Pour moi il y a une forme de sous traitance de nos ressentis, quelque chose dans notre formation (au sens large) qui fait de nous d'éternels inaptes.

Non, l'Etat se dédouane de ne pas avoir, en amont, fait ce qu'il fallait pour éviter le situation extra-ordinaire, et parce qu'il est incapable de traiter la situation elle-même - et le cas de la gamine qui ne connait pas les limites et ne les connaîtra pas plus après- il fait ce qu'il peut pour que personne ne voit l'éléphant dans la pièce - son désengagement réel- et pour que que le spectacle continue.
S'il y avait eu une véritable sanction, exemplaire, il est vraisemblable que la cellule psy aurait été moins nécessaire, parce qu'il y aurait eu catharsys, réponse de l'institution au comportement déviant. Ce qui manque ici c'est précisément ce qui serait en mesure de rassurer les autres élèves - et les collègues: l'envoi du message clair que la transgression entraîne des conséquences. Nous ne sommes pas "détraqués". Nous sommes dans une situation de double-bind entre les valeurs que nous sommes censés transmettre -travail, efforts, loyauté- et que nombre d'enfants, heureusement, partagent encore - d'où le choc pour eux-, et la réalité du comportement de notre employeur vis-à-vis de nous et des élèves perturbateurs - criminalisation des enseignants, déresponsabilisation des élèves aux comportements inadaptés.
Alors, certes, la cellule psy donne bonne conscience à l'Etat, mais c'est mieux que rien.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Ponocrates
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Chamil le Lun 13 Mar - 18:44

Yazilikaya a écrit:http://www.leparisien.fr/clichy-92110/clichy-l-agression-de-trop-a-l-ecole-louis-aragon-10-03-2017-6752214.php

C’est un cri d’alarme, un appel au secours ». Stupeur ce vendredi matin à l’école élémentaire Louis Aragon de Clichy (Hauts-de-Seine). A l’arrivée des enfants, à 8 h 20, dix enseignants, sur les onze que compte l’établissement, étaient absents. Tous se sont mis en arrêt maladie, « par solidarité avec l’enseignante agressée ». La veille, une petite fille de sept ans a lancé une chaise sur le genou de sa professeure, avant de continuer à la frapper. « Les enfants et l’enseignante sont très choqués. Il y a besoin d’un soutien psychologique », assure Alain Colon, représentant des parents d’élèves.

Tant qu'on enseignera dans les ESPE que l'enseignant est le seul fautif si l'élève est violent, tant que l'administration laissera faire, tant que des sanctions réelles ne seront pas prises... la souffrance des enseignants aura de beaux jours devant elle.

Tout de même, ce cas est vraiment épineux.

Autant en collège et en lycée, les sanctions et la fermeté sont nécessaires pour les auteurs de violences scolaires, autant face à une gosse de 7 ans, c'est tout de même compliqué de trouver une solution, à supposer qu'il y en ait une...

Concrètement, les PE présents sur le fil pourraint-ils (elles) expliquer ce qui existe comme dispositif ou procédure dans ce cas?

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par gelsomina31 le Lun 13 Mar - 19:25

A part le signalement de l'enfant et de sa famille à l'inspection (qui en général commence par accuser les enseignants d'être à l'origine des problèmes), l'exercice du droit de retrait qui peut être refusé, nié par la hiérarchie ou le dépôt de plainte ("contre un élève??? MDR" me suis-je entendu dire par un policier quand je suis allé déposé une plainte contre un élève qui m'avait cassé le nez d'un coup de coude malencontreux*), rien.





* en insistant un peu, ma plainte a quand même été prise et a relancé le processus d'aide sociale à sa famille (prise en charge par une grande sœur adulte, changement de quartier et d'école)


Dernière édition par gelsomina31 le Lun 13 Mar - 20:37, édité 2 fois

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Balthamos le Lun 13 Mar - 20:04

L'agression de trop.

A partir de combien, c'est celle de trop ?
Avant c'était acceptable, mais celle là c'est celle de trop.
Sympa le langage journalistique.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Chocolat le Lun 13 Mar - 20:18

the educator a écrit:
« Les enfants et l’enseignante sont très choqués. Il y a besoin d’un soutien psychologique », assure Alain Colon, représentant des parents d’élèves.
Pourquoi ça me fait mourir de rire? Je ne nie pas que le quotidien soit hardcore y compris avec des petits, que les collègues soient à bout, mais.... un soutien psychologique? Pour une gamine de 7 ans qui a lancé une chaise? Ou en sommes nous avec ça, exactement?
Qu'on revendique pour l'amélioration des conditions dans ces écoles me parait tout a fait légitime, mais le choc psychologique? On vit vraiment dans une société du traumatisme...

Une gamine de sept ans lance une chaise sur sa PE et la frappe après, alors que cette personne est à terre.

Excuse-moi, mais c'est loin d'être quelque chose de normal et ce genre d'agissement n'a pas à être minimisé ou banalisé. Tous les enfants ne sont pas exposés à de tels déchaînements de violence donc ils ont le droit d'en être choqués, c'est de ne pas l'être qui serait inquiétant.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Yazilikaya le Lun 13 Mar - 20:30

Chamil a écrit:
Yazilikaya a écrit:http://www.leparisien.fr/clichy-92110/clichy-l-agression-de-trop-a-l-ecole-louis-aragon-10-03-2017-6752214.php

C’est un cri d’alarme, un appel au secours ». Stupeur ce vendredi matin à l’école élémentaire Louis Aragon de Clichy (Hauts-de-Seine). A l’arrivée des enfants, à 8 h 20, dix enseignants, sur les onze que compte l’établissement, étaient absents. Tous se sont mis en arrêt maladie, « par solidarité avec l’enseignante agressée ». La veille, une petite fille de sept ans a lancé une chaise sur le genou de sa professeure, avant de continuer à la frapper. « Les enfants et l’enseignante sont très choqués. Il y a besoin d’un soutien psychologique », assure Alain Colon, représentant des parents d’élèves.

Tant qu'on enseignera dans les ESPE que l'enseignant est le seul fautif si l'élève est violent, tant que l'administration laissera faire, tant que des sanctions réelles ne seront pas prises... la souffrance des enseignants aura de beaux jours devant elle.

Tout de même, ce cas est vraiment épineux.

Autant en collège et en lycée, les sanctions et la fermeté sont nécessaires pour les auteurs de violences scolaires, autant face à une gosse de 7 ans, c'est tout de même compliqué de trouver une solution, à supposer qu'il y en ait une...

Concrètement, les PE présents sur le fil pourraint-ils (elles) expliquer ce qui existe comme dispositif ou procédure dans ce cas?

Concrètement, la procédure c'est envoi d'un rapport d'incident majeur à l'inspection, rapport qui généralement va aller dormir dans un tiroir.
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Thalia de G le Lun 13 Mar - 20:44

Je lis très régulièrement les topics du primaire et je suis effarée de votre impuissance face à une telle violence qui ne peut être jugulée que par des mots bienveillants de vos IEN.
Dans le secondaire nous avons au moins et c'est souvent trop tard, recours à des conseils de discipline. Pourquoi est-ce que cela n'existe pas chez vous ? Un changement d'école qui ferait prendre conscience aux parents que leur enfant a passé les bornes.
J'ai bien conscience que cela ne ferait que déplacer le problème, mais ce serait un signe.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par zoupinette le Lun 13 Mar - 20:45

Yazilikaya a écrit:
Chamil a écrit:
Yazilikaya a écrit:http://www.leparisien.fr/clichy-92110/clichy-l-agression-de-trop-a-l-ecole-louis-aragon-10-03-2017-6752214.php

C’est un cri d’alarme, un appel au secours ». Stupeur ce vendredi matin à l’école élémentaire Louis Aragon de Clichy (Hauts-de-Seine). A l’arrivée des enfants, à 8 h 20, dix enseignants, sur les onze que compte l’établissement, étaient absents. Tous se sont mis en arrêt maladie, « par solidarité avec l’enseignante agressée ». La veille, une petite fille de sept ans a lancé une chaise sur le genou de sa professeure, avant de continuer à la frapper. « Les enfants et l’enseignante sont très choqués. Il y a besoin d’un soutien psychologique », assure Alain Colon, représentant des parents d’élèves.

Tant qu'on enseignera dans les ESPE que l'enseignant est le seul fautif si l'élève est violent, tant que l'administration laissera faire, tant que des sanctions réelles ne seront pas prises... la souffrance des enseignants aura de beaux jours devant elle.

Tout de même, ce cas est vraiment épineux.

Autant en collège et en lycée, les sanctions et la fermeté sont nécessaires pour les auteurs de violences scolaires, autant face à une gosse de 7 ans, c'est tout de même compliqué de trouver une solution, à supposer qu'il y en ait une...

Concrètement, les PE présents sur le fil pourraint-ils (elles) expliquer ce qui existe comme dispositif ou procédure dans ce cas?

Concrètement, la procédure c'est envoi d'un rapport d'incident majeur à l'inspection, rapport qui généralement va aller dormir dans un tiroir.


A mon avis , dans la cas présent, les enseignants ont déjà dû envoyer plusieurs rapports d'incidents majeurs.
L'IEN peut décider maintenant de changer la gamine d'école ou la déscolariser. (c'est très rare mais ça arrive)

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Volubilys le Lun 13 Mar - 20:47

Au mieux, un enfant vraiment vraiment vraiment trop chiant/dangereux sera changé d'office d'école par l'IEN. Déplacement du problème. Mais seul une mobilisation des parents d'élèves peut arriver à ce résultat.

Il y a aussi la descolarisation partielle avec octroie d'une AVS.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Volubilys
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Olympias le Lun 13 Mar - 20:49

the educator a écrit:
ponocrates a écrit:Maintenant, on peut aussi dire que tout ce qui est psy c'est des couenneries pour chochottes et laisser le renard manger le foie du gamin.
Je suis d'accord avec ton intervention sur le côté désintéressé du psy. ça n'est pas la question. Lorsque je parle de la responsabilité des adultes, je parle aussi et surtout de l'amont. Comment arrive t on a une société où une gamine de 7 ans qui tape un adulte devient un événement qui nécessite cette prise en charge d'urgence? Plus généralement, chaque fois qu'il se passe quelque chose qui sort un peu de l'ordinaire, on a droit à une perfusion de psy pour être sur que les individus détraqués que nous sommes sortent indemnes (et aptes au travail et a la consommation) de cette terrible épreuve. Pour moi il y a une forme de sous traitance de nos ressentis, quelque chose dans notre formation (au sens large) qui fait de nous d'éternels inaptes.

Ah, parce que le fait qu'un élève frappe son prof, c'est normal ? Et qu'un élève frappe son prof avec une chaise c'est normal aussi ?
Le problème, c'est qu'une famille dysfonctionne d'une telle manière que les enfants trouvent parfaitement naturel de frapper autrui. Et que l'institution (par sa lâcheté hiérarchique) tolère cette violence qui, dans certaines écoles, est visiblement permanente et devenue la norme.
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Madame Mado le Lun 13 Mar - 21:22

Volubilys a écrit:Au mieux, un enfant vraiment vraiment vraiment trop chiant/dangereux sera changé d'office d'école par l'IEN. Déplacement du problème.

En effet, j'ai déjà vu ce cas de figure. (A mes dépens d'ailleurs puisque l'enfant a été déplacé dans ma classe.)


Mais seul une mobilisation des parents d'élèves peut arriver à ce résultat.

Pas forcément, des accidents à répétitions avec plaintes répétées et écrites des PE peuvent aussi provoquer le déplacement. Si les parents se mobilisent, ça ira plus vite c'est sûr?


Il y a aussi la descolarisation partielle avec octroie d'une AVS.

Jamais. Il n'y a jamais de déscolarisation envisagée. En tous cas, dans ma circo et en 32 ans de taf, je n'ai jamais vu ça. Quant à l'octroi d'une AVS sans passer par la MDPH, avec moult dossiers et paperasses et attente...attente...attente je n'ai jamais vu ça non plus. Déjà, nous n'en avons pas pour ceux qui en ont le besoin reconnu, alors les autres....Au "mieux", chez nous et en urgence, on déshabille Pierre pour habiller Paul, basta.


Dernière édition par Hélips le Lun 13 Mar - 22:31, édité 2 fois (Raison : balises de citation.)

_________________
mon blog artistique sunny
avatar
Madame Mado
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Verdurette le Lun 13 Mar - 21:34

Volubilys a écrit:Au mieux, un enfant vraiment vraiment vraiment trop chiant/dangereux sera changé d'office d'école par l'IEN. Déplacement du problème. Mais seul une mobilisation des parents d'élèves peut arriver à ce résultat.

Il y a aussi la déscolarisation partielle avec octroie d'une AVS.

Houla houla !! Pour en arriver là, il faut qu'il s'en passe, des choses !
Deux années de suite, dans deux écoles différentes, j'ai appelé au secours pour des enfants qui se mettaient en danger et mettaient les autres en danger. Résultat : néant .
Appel du 15 : lorsque le problème est mental et pas physique (fracture, hémorragie ...) la loi demande de prévenir la famille (comme pour une urgence physique) mais aussi de lui donner plus de temps pour arriver (alors que dans l'autre cas l'ambulance part à l'hôpital, quitte à ce que la famille rejoigne l'enfant)....ce qu'elle fait  généralement au triple galop pour éviter que le gamin ne parte en pédopsychiatrie.
Appel du médecin scolaire : "cet enfant est "envahi", il est urgent de l'hospitaliser" ... trois mois plus tard, il est toujours là.
Remontée d'informations préoccupantes : ça doit servir à faire du feu dans la cheminée du DASEN
Courrier à l'IEN , une jolie réponse : "Je vous remercie de m'avoir informée ..." et on fait quoi ? ben , rien ... soyez patiente et  bienveillante jusqu'au  5 juillet.
La déscolarisation (de mon élève qui se prenait pour un guépard, un chien ou un Pokémon) : "ce n'est pas une solution, Madame Verdurette, il faut que vous interrogiez ce qui peut ramener cet élève vers les apprentissages".

Les autres parents d'élèves n'ont plus autant de succès : autrefois, oui, ça marchait. maintenant, plus tellement. Les seuls parents qu'on ménage, ce sont ceux des ch*****.

D'expérience, les seuls qui peuvent faire bouger les choses , ce sont les médiateurs académiques. En les appelant, vous vous mettez votre hiérarchie à dos, mais ça marche bien.

Comme dit plus haut, la déscolarisation n'intervient que dans le cadre d'un PAI pour soins, et l'AVS ne peut être obtenue que dans le cadre d'une ESS avec recours à la MDPH. Toutefois, lors de mon recours au médiateur, une déscolarisation partielle avait été prononcée en fin d'année.

Verdurette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Olympias le Lun 13 Mar - 21:42

On marche sur la tête.
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par Madame Mado le Lun 13 Mar - 22:01

Et encore, on ne vous raconte pas tout...

_________________
mon blog artistique sunny
avatar
Madame Mado
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clichy : l’agression de trop à l’école Louis Aragon

Message par the educator le Lun 13 Mar - 22:23

Olympias a écrit:Ah, parce que le fait qu'un élève frappe son prof, c'est normal ? Et qu'un élève frappe son prof avec une chaise c'est normal aussi ?
Quel est le rapport avec la norme? Le propre de la norme, c'est qu'elle crée des zones hors normes. Personne ne peut se comporter comme si tous les secteurs de la vie étaient normés et comme ci le moindre écart à la norme provoquait des traumatismes insurmontables sans assistance psychologique.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum