Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tangleding
Érudit

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Tangleding le Mar 25 Juil 2017 - 14:13
Beaucoup de bureaux sont climatisés (hors EN). C'est faisable, mais ça coûte. Il y a la clim dans la plupart des hôpitaux, où les questions sanitaires sont vives.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par henriette le Mar 25 Juil 2017 - 14:23
@Tangleding a écrit:Beaucoup de bureaux sont climatisés (hors EN). C'est faisable, mais ça coûte. Il y a la clim dans la plupart des hôpitaux, où les questions sanitaires sont vives.
Pour les chambres d'hôpital je ne sais pas, mais beaucoup de maternités ne sont pas climatisées, même en PACA, pour raisons sanitaires.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
VinZT
Expert

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par VinZT le Mar 25 Juil 2017 - 15:24
@Diplomate a écrit:Si même en PACA ,les établissements ne sont pas climatisés ,c'est du jamais vu ..
D'autant que tous les établissements de PACA pourraient avoir des panneaux solaires sur les toits afin de réduire la facture énergétique.

Aux Antilles, ils le sont rarement, hormis quelques collègues privilégiés (préfabriqués qui puent), CDI et … administration.
Débuter sa journée de cours à 7h30 avec 32° toute l'année est un vrai bonheur.

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
blanco
Niveau 6

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par blanco le Mar 25 Juil 2017 - 15:39
Sérieusement cela me fait bien rire!!! Pour les LP, les notes de CCF doivent être retournées aux rectorats avant le 16 juin!!! On fait comment pour tenir les élèves (même mineur) après les derniers CCF.
Ah oui, on va bientôt dépendre des régions comme les CFA! Ah oui, oups, pour les CFA les patrons les retirent et/ou virent après les CCF (du vécu pour avoir travailler en CFA)!! Et les parents qui retireront les enfants car ils ont réservé le camping...

Comment ça vous ne bossez pas au delà 30°C? Vous avez bien de la chance, cette année salle de cours et de TP (de cuisine sinon c'est pas rigolo) plein sud avec une température au delà des 40°C sans les fours fin mai et 15°C en hiver là avec les fours!!
Du matériel, mais quel matériel? Une clim? Avec quel argent?

Bref, je serai curieuse de voir les "grandes vacances" fin juillet! Vous allez voir la tête de l'économie provenant du tourisme! Et la petite hausse du chômage en découlant...




avatar
A Tuin
Sage

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par A Tuin le Mar 25 Juil 2017 - 16:02
@stench a écrit:Pauvre époque : on annonce qu'on va perdre une journée de salaire si on tombe malade, et certains s'en réjouissent au lieu de contester. On annonce qu'on va geler les salaires et les progressions de ces derniers, et là encore certains trouvent ça bien, sans contester. Franchement, à ce rythme là, on peut nous annoncer n'importe quoi que certains trouveraient ça génial. Baisse de salaire ? Génial, on participe au redressement du pays ! Diminution des vacances ? Extra, on participe au redressement du pays ! Fin des primes de PP et des corrections d'examens ? Génial, nous aussi on va faire des efforts !

Le gouvernement n'a même plus à jouer sur les mots ou faire l'effort de la langue de bois. Je suis dépité.
@Schéhérazade a écrit:

Tout dépend de ce qu'on entend par réussir ou se planter.
S'il échouait à appliquer son programme, j'en serais ravie. Parce que je ne vois aucun rapport entre son programme, assez nébuleux du reste, et le redressement de quoi que ce soit dans le pays. Je peux hélas imaginer qu'il réussisse à appliquer son programme, à supposer qu'il en ait véritablement un. Non imaginer qu'il réussisse à faire quoi que ce soit pour le pays.

Son programme consiste surtout à redresser les divers lobbies, qui se voient bien servis. Et à faire sa com' à la manière de Franck Underwood dans House of cards. Le premier épisode de la dernière saison m'avait fait sourire : "hou, alors là il va y avoir une rencontre avec un-tel, on doit pouvoir exploiter ça pour les médias". Bref.
En attendant il y a vraiment une chose très étonnante, c'est que quand on cherche sur Google quelque chose de déplaisant sur Monsieur, les très grosses critiques trouvables prennent toutes fin mi-juin. Après, tout est beau, rose et paré de vertu ....

Au moins j'aurai la satisfaction de ne pas avoir voté pour lui aux élections.
Cath
Bon génie

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Cath le Mar 25 Juil 2017 - 18:07
@Daphné a écrit:
@Cath a écrit:
@Daphné a écrit:
@Diplomate a écrit:Cath,Si les établissements appartiennent aux régions, ce sont les parents d'élèves et les contribuables de ces régions qui doivent mettre ça au budget participatif .

A Paris ,la pression des parents d'élèves /contribuables a permis que la plupart des cantines des établissements publics ne servent que de la nourriture Bio.

Cela a eu un cout mais parfaitement assumé et voté.En tout cas ,c'est politique.
La différence entre un budget cantine et un budget réfection/rénovation des locaux est quand même importante : cela n'a rien à voir.

On ne doit pas vivre sur la même planète.
La fusion de ma région (un peu endettée) avec une autre (très endettée) a eu comme résultat que toutes les bonnes choses en direction des parents d'élèves ont été supprimées (prime à l’équipement pour les entrants en LP par exemple, sachant que le matériel demandé monte à 300 euros dans certaines sections).
J'ai déclenché un mouvement de grève dans mon lycée pour protester contre les températures : on a eu droit à une délégation de la région, de l'entreprise responsable du chauffage, des devis ont été établis...C'était il y a 1 an 1/2. Et ? Rien.

C'est à moi que tu répondais ?

Ah non pardon c est à diplomate.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Daphné le Mar 25 Juil 2017 - 20:06
@Cath a écrit:
@Daphné a écrit:
@Cath a écrit:
@Daphné a écrit:
La différence entre un budget cantine et un budget réfection/rénovation des locaux est quand même importante : cela n'a rien à voir.

On ne doit pas vivre sur la même planète.
La fusion de ma région (un peu endettée) avec une autre (très endettée) a eu comme résultat que toutes les bonnes choses en direction des parents d'élèves ont été supprimées (prime à l’équipement pour les entrants en LP par exemple, sachant que le matériel demandé monte à 300 euros dans certaines sections).
J'ai déclenché un mouvement de grève dans mon lycée pour protester contre les températures : on a eu droit à une délégation de la région, de l'entreprise responsable du chauffage, des devis ont été établis...C'était il y a 1 an 1/2. Et ? Rien.

C'est à moi que tu répondais ?

Ah non pardon c est à diplomate.
Je m'en doutais Wink
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Schéhérazade le Mar 25 Juil 2017 - 21:35
Autre obstacle à la modification du calendrier: imaginons les lycéens, et même les grands collégiens, mesurant la température dans les salles, manifestant en pleine canicule pour avoir, eux aussi, des locaux climatisés.

Pire encore, saisissant l'occasion pour réclamer dans certains cas des locaux décents et rénovés, portant sur la place publique l'état de dégradation de certains établissements. Comment le gouvernement pourrait-il les faire taire facilement sans lâcher un centime en rénovation? En renvoyant la balle aux régions? ça ne suffirait pas.

avatar
Zagara
Vénérable

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Zagara le Mar 25 Juil 2017 - 21:45
Le plus probable c'est simplement que les élèves ne viendront pas en cours, comme c'est déjà le cas pour les derniers jours / dernières semaines de l'année dans plein d'établissements. Si on rajoute des jours, ce seront pour beaucoup d'enseignants des jours de présence en bullant dans la cour à surveiller les 3 péquins qui se sont pointés. Ce qui est un réel désavantage par rapport à pouvoir choisir le lieu où on bulle.
Imaginer des manifs et des revendications, c'est un peu lointain dans notre monde anesthésié.
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Schéhérazade le Mar 25 Juil 2017 - 21:51
@Zagara a écrit:Le plus probable c'est simplement que les élèves ne viendront pas en cours, comme c'est déjà le cas sur les derniers jours / dernières semaines de cours. Si on rajoute des jours, ce seront pour beaucoup d'enseignants des jours de présence en bullant dans la cour à surveiller les 3 péquins qui se sont pointés. Ce qui est un réel désavantage par rapport à pouvoir choisir le lieu où on bulle.
Imaginer des manifs et des revendications, c'est un peu lointain dans notre monde anesthésié.

Ok, ils s'évaporent et les professeurs font garderie.
En attendant, ils sont dans la rue, là où le pouvoir ne veut surtout pas les voir. Le bénéfice de l'école en terme d'ordre public, très cyniquement, est perdu.

Je pense qu'au contraire que l'automne peut être très très "chaud". Ce gouvernement est en train de braquer beaucoup de monde. Certaines maladresses de communication sont grotesques. Certains ministres et certains députés ont des attitudes invraisemblablement agressives et stupides. Macron me semble moins habile que ce que son élection laissait penser.
Bien sûr, il se peut que nous ne puissions pas en tirer parti. Mais je serais très étonnée qu'il n'y ait pas de manifestations massives hors enseignement, voire de troubles à l'ordre public.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Zagara le Mar 25 Juil 2017 - 21:56
De notre point de vue on s'en fiche de ce que font les élèves en dehors de l'établissement... Si ils veulent être dans la rue c'est bien leur droit.

Tu as raison, il y aura des manifestations, il y aura des violences comme jamais vues (car l'expression non-violente ne parvient plus jamais à gagner quoi que ce soit, donc les gens passent le cran du dessus ; comme pour les bonbonnes de GM&S), mais le gouvernement ne reculera pas. Pour reculer, il faudrait soit avoir un éclair d'empathie, soit avoir empiriquement connu les milieux modestes. Les gens de LREM, et Macron le premier, n'ont ni l'un, ni l'autre.
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Schéhérazade le Mar 25 Juil 2017 - 22:00
@Zagara a écrit:De notre point de vue on s'en fiche de ce que font les élèves en dehors de l'établissement. Si ils veulent être dans la rue c'est bien leur droit.

Oui il y aura des manifestations, oui il y aura des violences comme jamais vues (car l'expression non-violente ne parvient plus jamais à gagner quoi que ce soit, donc les gens passent le cran du dessus ; comme pour les bonbonnes de GM&S) et non le gouvernement ne reculera pas. Pour reculer, il faudrait soit avoir un éclair d'empathie, soit avoir empiriquement connu les milieux modestes. Les gens de LREM, et Macron le premier, n'ont ni l'un, ni l'autrE.

Je suis désolée, je n'ai pas été claire: je veux dire que pour le pouvoir, le bénéfice de prolonger la scolarité au cours de l'été est nul si de fait les lycéens désertent les lycées, surtout ceux qui sont susceptibles de troubler l'ordre public. Donc à quoi bon?
Pour le reste, tu as raison: on risque d'avoir une situation à la grecque.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Zagara le Mar 25 Juil 2017 - 22:04
A vrai dire je ne sais pas pourquoi le gouvernement veut réduire les vacances d'été. Ouvrir les établissements coûtera plus cher en frais de fonctionnement... les profs sont payés pareil... je n'y vois qu'une expression de l'idéologie de droite anti-public qu'on connait bien : "ces fonctionnaires sont des feignasses improductives qui se dorent la pilule ils devraient bosser 7j/7, 24h/24 et même à ce tarif ils resteraient improductifs car ce sont des coûts, des parasites, des assistés".
Mais je n'arrive pas à trouver une raison non-idéologique, notamment financière.
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Ponocrates le Mar 25 Juil 2017 - 23:31
L'allongement des vacances sera vécu par le grand public comme une économie de temps et d'énergie: garderie gratuite, moins de semaines à devoir jongler entre les grands parents et les baby sitters.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Barnafée la Patouille le Mar 25 Juil 2017 - 23:40
@sookie a écrit:
@Ponocrates a écrit:
@Enaeco a écrit:
Un tel décalage, ça veut dire au final une fenêtre de 1 mois pour que tous les parents de d'une zone qui ont leurs enfants partent en vacances. Dans certains professions, il n'est pas toujours simple de pouvoir poser des vacances sur juillet/aout, alors si on restreint la période estivale à 1 mois, ça peut devenir compliqué et indirectement ce n'est pas meilleur pour le tourisme.
.
Pas forcément: les habitudes changent.
Historiquement, la majorité des vacanciers choisissent août plutôt que juillet, mais cet équilibre est en train de changer : de plus en plus de Français préfèrent partir en juin ou en septembre pour éviter la cohue et les pleins tarifs. Ainsi, l’an dernier 10% des salariés ont choisi de partir en vacances en juin et 24% en septembre, contre 19% en juillet, 42% en août
Partir en vacances, cela concerne 6 français sur 10, et sur ces 6, plus de 4 ne partiront pas plus de deux semaines entre juillet et août. Le secteur du tourisme- en particulier de la montagne- a certes besoin des Français pour les petites vacances, mais pour les grandes il peut compter sur les étrangers. Si le gouvernement "zone" les grandes vacances et les réduit à 5 ou 6 semaines, cela ne changera pas grand chose pour les professionnels: les flux devraient rester identiques. Et dans la zone où l'on reprendrait le 16 août, il y a fort à parier que le rythme, dans le privé, changerait aussi. Si, actuellement, la France s'assoupit du 14 juillet au 20 août, c'est précisément parce que l'E.N est à l'arrêt - sauf dans les ministères. Changez cela et le rythme des Français s'adaptera.
Et pour ceux qui veulent remettre la France au travail pour que la situation s'améliore, juste une remarque: que l'on commence déjà à exiger des élèves qu'ils fassent leur métier d'élève en cours et à la maison, que l'on supprime les "activités" chronophages qui ne permettent pas de maîtriser les bases en lecture, en écriture, en calcul, en expression écrite, de partager la culture générale nécessaire pour comprendre notre monde, tout ce qui n'exerce pas véritablement le corps et l'esprit. Ensuite vous pourrez venir réclamer que l'on allonge l'année scolaire.
Il y a des professions pour lesquelles il est impossible de changer ses dates de vacances.
Si un jour on reprend dès le 15-20 août, je n'aurais quasiment plus de vacances avec mon mari.

Pareil pour moi... et nos enfants! Plus de vacances en famille.
Enaeco
Fidèle du forum

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Enaeco le Mer 26 Juil 2017 - 2:18
@Zagara a écrit:A vrai dire je ne sais pas pourquoi le gouvernement veut réduire les vacances d'été. Ouvrir les établissements coûtera plus cher en frais de fonctionnement... les profs sont payés pareil... je n'y vois qu'une expression de l'idéologie de droite anti-public qu'on connait bien : "ces fonctionnaires sont des feignasses improductives qui se dorent la pilule ils devraient bosser 7j/7, 24h/24 et même à ce tarif ils resteraient improductifs car ce sont des coûts, des parasites, des assistés".
Mais je n'arrive pas à trouver une raison non-idéologique, notamment financière.

Plutôt que de faire 36*3h d'HG, les élèves feront 40*2,5.
Sur les 26heures d'enseignement hebdomadaires, on peut gratter 3 heures élève. Peut-être même plus en faisant de grosses troncatures. Ca fait déjà quelques profs de moins à trouver...
Effectivement, les frais de fonctionnement ne seraient peut-être même pas couverts par ces économies ^^


@Ponocrates a écrit:L'allongement des vacances sera vécu par le grand public comme une économie de temps et d'énergie: garderie gratuite, moins de semaines à devoir jongler entre les grands parents et les baby sitters.

Ca, c'est clair. Et c'est la préoccupation de beaucoup de parents.
Il faudra cependant qu'ils apprennent à jongler entre les grands parents et les baby sitters pour gérer l'aller et le retour de l'école qui aura probablement une amplitude horaire plus faible Laughing
Marximus
Niveau 4

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Marximus le Mer 26 Juil 2017 - 2:41
@Zagara a écrit:A vrai dire je ne sais pas pourquoi le gouvernement veut réduire les vacances d'été. Ouvrir les établissements coûtera plus cher en frais de fonctionnement... les profs sont payés pareil... je n'y vois qu'une expression de l'idéologie de droite anti-public qu'on connait bien : "ces fonctionnaires sont des feignasses improductives qui se dorent la pilule ils devraient bosser 7j/7, 24h/24 et même à ce tarif ils resteraient improductifs car ce sont des coûts, des parasites, des assistés".
Mais je n'arrive pas à trouver une raison non-idéologique, notamment financière.

Pour avoir vu, en conseil d’administration, ce que représentent les frais de fonctionnement je suis entièrement d'accord avec cette affirmation. C'est n'importe quoi cette proposition d'allongement (en particulier sur le plan comptable, puisque c'est l'horizon, jamais évoqué explicitement, de cette race particulière de bureaucrates ).
Patience et raison
Niveau 8

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Patience et raison le Mer 26 Juil 2017 - 8:54
Certes mais les dépenses de fonctionnement sont payées par la collectivité, pas l'État: techniquement, ce point est hors sujet pour l'EN et ses budgets.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Zagara le Mer 26 Juil 2017 - 9:03
Non parce que la dette des APUL (admin. pub. locale) est une des trois composantes de la dette publique. Elle est comptée par Bercy et par les marchés dans le calcul de la dette générale (avec les dettes de l'APUC (admin. pub. centrale) et de l'ASSO (admin. sécu. sociale)).
L’État central a donc un intérêt direct à ce que les collectivités locales soient moins endettées.
avatar
Nokh
Niveau 1

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Nokh le Mer 26 Juil 2017 - 11:28
@Enaeco a écrit:
@Zagara a écrit:A vrai dire je ne sais pas pourquoi le gouvernement veut réduire les vacances d'été. Ouvrir les établissements coûtera plus cher en frais de fonctionnement... les profs sont payés pareil... je n'y vois qu'une expression de l'idéologie de droite anti-public qu'on connait bien : "ces fonctionnaires sont des feignasses improductives qui se dorent la pilule ils devraient bosser 7j/7, 24h/24 et même à ce tarif ils resteraient improductifs car ce sont des coûts, des parasites, des assistés".
Mais je n'arrive pas à trouver une raison non-idéologique, notamment financière.

Plutôt que de faire 36*3h d'HG, les élèves feront 40*2,5.
Sur les 26heures d'enseignement hebdomadaires, on peut gratter 3 heures élève. Peut-être même plus en faisant de grosses troncatures. Ca fait déjà quelques profs de moins à trouver...
Effectivement, les frais de fonctionnement ne seraient peut-être même pas couverts par ces économies ^^


@Ponocrates a écrit:L'allongement des vacances sera vécu par le grand public comme une économie de temps et d'énergie: garderie gratuite, moins de semaines à devoir jongler entre les grands parents et les baby sitters.

Ca, c'est clair. Et c'est la préoccupation de beaucoup de parents.
Il faudra cependant qu'ils apprennent à jongler entre les grands parents et les baby sitters pour gérer l'aller et le retour de l'école qui aura probablement une amplitude horaire plus faible Laughing

Ça va donc créer de l'emploi en garderie. Dans les deux sens.
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par stench le Mer 26 Juil 2017 - 11:41
J'ai entendu à la radio un type dire que réduire les vacances d'été ne poserait aucun problème de financement puisque je cite "je vous rappelle que les professeurs sont déjà payés pendant ces vacances."

Alors franchement, merde, les arguments du type "c'est pas possible, il fera trop chaud / trop humide / il y aura trop d'élèves absents / etc." me gonflent. Ils donnent l'image de professeurs qui râlent pour râler. Sans déconner, travailler un jour de plus pour le même salaire, hors de question ! On a déjà grignoté sur nos temps de vacances sans nous augmenter, au contraire, le pouvoir d'achat des professeurs a baissé dans le même temps. Alors je n'ai qu'un seul argument : non, je ne veux plus travailler davantage, même si on m'augmente un peu (on sait bien qu'on sera toujours perdant !) Qu'on commence par nous rendre tout ce qu'on a perdu depuis des dizaines d'années, en temps, en argent, en conditions de travail.
Qu'il fasse chaud, froid, climatisé ou non, je m'en fous, je ne veux plus être un pigeon.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
eleonore69
Fidèle du forum

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par eleonore69 le Mer 26 Juil 2017 - 11:44
@stench a écrit:J'ai entendu à la radio un type dire que réduire les vacances d'été ne poserait aucun problème de financement puisque je cite "je vous rappelle que les professeurs sont déjà payés pendant ces vacances."

Alors franchement, merde, les arguments du type "c'est pas possible, il fera trop chaud / trop humide / il y aura trop d'élèves absents / etc." me gonflent. Ils donnent l'image de professeurs qui râlent pour râler. Sans déconner, travailler un jour de plus pour le même salaire, hors de question ! On a déjà grignoté sur nos temps de vacances sans nous augmenter, au contraire, le pouvoir d'achat des professeurs a baissé dans le même temps. Alors je n'ai qu'un seul argument : non, je ne veux plus travailler davantage, même si on m'augmente un peu (on sait bien qu'on sera toujours perdant !) Qu'on commence par nous rendre tout ce qu'on a perdu depuis des dizaines d'années, en temps, en argent, en conditions de travail.
Qu'il fasse chaud, froid, climatisé ou non, je m'en fous, je ne veux plus être un pigeon.

+1000
Cath
Bon génie

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Cath le Mer 26 Juil 2017 - 11:47
Hé oui.
avatar
Olympias
Prophète

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Olympias le Mer 26 Juil 2017 - 11:48
@eleonore69 a écrit:
@stench a écrit:J'ai entendu à la radio un type dire que réduire les vacances d'été ne poserait aucun problème de financement puisque je cite "je vous rappelle que les professeurs sont déjà payés pendant ces vacances."

Alors franchement, merde, les arguments du type "c'est pas possible, il fera trop chaud / trop humide / il y aura trop d'élèves absents / etc." me gonflent. Ils donnent l'image de professeurs qui râlent pour râler. Sans déconner, travailler un jour de plus pour le même salaire, hors de question ! On a déjà grignoté sur nos temps de vacances sans nous augmenter, au contraire, le pouvoir d'achat des professeurs a baissé dans le même temps. Alors je n'ai qu'un seul argument : non, je ne veux plus travailler davantage, même si on m'augmente un peu (on sait bien qu'on sera toujours perdant !) Qu'on commence par nous rendre tout ce qu'on a perdu depuis des dizaines d'années, en temps, en argent, en conditions de travail.
Qu'il fasse chaud, froid, climatisé ou non, je m'en fous, je ne veux plus être un pigeon.

+1000
+ 2000
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Zagara le Mer 26 Juil 2017 - 11:52
On pourra en discuter le jour où l'Etat nous aura compensé les pertes de pouvoir d'achat dues au gel, avec un petit plus afin de s'aligner sur l'obligation de négociation des salaires régulière dans le privé. Ça fait environ 10% d'augmentation nette, dont 7 à 8% pour le seul rattrapage d'inflation. Soit une augmentation de seulement 2 à 3% du pouvoir d'achat par rapport à 2010. Ce qui correspond à une augmentation annuelle de mon conjoint, dans le privé. Donc un "geste" (terme médiatique dédié parce qu'on est des clodos à qui on fait "un geste" par humanité chrétienne) environ 8 fois moindre qu'une augmentation de cadre bac+5 dans le privé. Tant qu'on n'aura pas eu ça, il ne devrait y avoir aucune discussion possible.

Depuis 2010, on a perdu 7,5% de pouvoir d'achat par la seule montée de l'inflation.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Chocolat le Mer 26 Juil 2017 - 13:48
@stench a écrit:J'ai entendu à la radio un type dire que réduire les vacances d'été ne poserait aucun problème de financement puisque je cite "je vous rappelle que les professeurs sont déjà payés pendant ces vacances."

Alors franchement, merde, les arguments du type "c'est pas possible, il fera trop chaud / trop humide / il y aura trop d'élèves absents / etc." me gonflent. Ils donnent l'image de professeurs qui râlent pour râler. Sans déconner, travailler un jour de plus pour le même salaire, hors de question ! On a déjà grignoté sur nos temps de vacances sans nous augmenter, au contraire, le pouvoir d'achat des professeurs a baissé dans le même temps. Alors je n'ai qu'un seul argument : non, je ne veux plus travailler davantage, même si on m'augmente un peu (on sait bien qu'on sera toujours perdant !) Qu'on commence par nous rendre tout ce qu'on a perdu depuis des dizaines d'années, en temps, en argent, en conditions de travail.
Qu'il fasse chaud, froid, climatisé ou non, je m'en fous, je ne veux plus être un pigeon.

J'adore !

Et il est hors de question pour moi aussi d'accepter une dégradation supplémentaire de mes conditions de travail et de rémunération. La coupe est pleine et elle déborde, donc stop !


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
Contenu sponsorisé

Re: Blanquer remet le calendrier scolaire en chantier

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum