La question des vacances scolaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La question des vacances scolaires

Message par René Chiche le Lun 24 Juil 2017 - 23:07

La question des vacances scolaires

Cédant à la détestable manie des politiques de se servir de la presse pour lâcher des slogans et tester les réactions de l’opinion publique, le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer a récemment fait part de sa volonté de s’attaquer aux vacances scolaires. « On doit se poser la question des vacances scolaires », a-t-il en effet déclaré au cours d’un entretien dont tous les faiseurs d’opinion patentés se sont empressés de ne retenir et de ne commenter ad nauseam que cette seule formule délibérément équivoque.
« On doit se poser la question des vacances scolaires ». Ah ? Quelle question ? Il va de soi pour presque tous les journalistes, dont on cherche d’ailleurs en vain les titres en vertu desquels ils s’autorisent à pontifier à intervalle régulier sur les questions d’éducation et à faire la leçon aux professeurs, que les vacances scolaires sont trop longues et constituent un indécent privilège dont il faut bien entendu priver ces derniers au nom de l’intérêt des élèves ou sous je ne sais quel autre prétexte.

René Chiche
Pour Action & Démocratie, syndicat de l’enseignement de la CFE-CGC


https://docs.google.com/document/d/1L5PEu71Bm_QyYIjehPMek1UGO6cT5UnWnO9BxIXDnLo/edit?usp=sharing


Dernière édition par Thalia de G le Jeu 31 Aoû 2017 - 6:50, édité 1 fois (Raison : Citation raccourcie)

René Chiche
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par gluche le Lun 24 Juil 2017 - 23:15

Je ne peux qu'approuver! Il est bon de rappeler que professeur est une profession intellectuelle (en tout cas, elle doit l'être!).
avatar
gluche
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par numéro6 le Lun 24 Juil 2017 - 23:25

René, j'approuve totalement le passage de ta lettre où tu souligne que, pour les enseignants, les vacances ne sont pas que des congés mais aussi probablement le seul moment que nous possédons afin de développer nos connaissances pour mieux les transmettre à nos élèves et de ne pas être de simples répétiteurs. C'est un temps essentiel de réflexion créatrice propice à la lecture et aux sorties culturelles, bref, à tout ce qui fait de nous des "honnêtes hommes" et non pas des robots correcteurs. Il va de soi que toute remise en cause de nos vacances scolaires constituerait, pour moi, un casus belli contre lequel nous devrions nous opposer avec la plus grande fermeté.
avatar
numéro6
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Tangleding le Lun 24 Juil 2017 - 23:50

Bienvenue à vous deux, transfuges de Twitter... Wink

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."
avatar
Tangleding
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par superpedro le Lun 24 Juil 2017 - 23:53

@numéro6 a écrit: Il va de soi que toute remise en cause de nos vacances scolaires constituerait, pour moi, un casus belli contre lequel nous devrions nous opposer avec la plus grande fermeté.

Absolument !

_________________

  • "Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." Merci Van Damme.
avatar
superpedro
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Daphné le Mar 25 Juil 2017 - 10:45

Du bon sens comme il n'y en a plus depuis longtemps chez nos gouvernants...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Zazk le Mar 25 Juil 2017 - 10:51

Mouais... On nous a fait avaler tant de couleuvres ces derniers temps avec une majorité de non-réaction (en dehors de belles paroles...) que je ne crois pas trop à ces "bonnes résolutions" de révolte...
avatar
Zazk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Iphigénie le Mar 25 Juil 2017 - 11:09

A vrai dire, il y a derrière ces histoires un gros problème d'organisation  générale de la société: un asservissement de plus en plus total au travail  pour les uns, des gens très  largués  de l'autre, et des gamins qu'on veut bien faire mais dont personne ne veut s'occuper vraiment - mais qui doivent être occupés  tout le temps, plus personne n’étant capable de se priver de divertissement, comme dirait Pascal. Il n'y a pas que pour les enseignants que le temps de vacances est essentiel, pour les enfants aussi c'est un temps de mûrissement indispensable. Mais pas collés devant des jeux video ou abandonnés à eux-mêmes. Mais, familles éclatées, difficultés sociales, acculturation.... Bref, les vacances scolaires, les rythmes, touça... ont bon dos: le jour où faire de la politique signifiera s'attaquer aux vrais problèmes et non faire croire qu'on le fait, ça changera pas mal de choses. Malheureusement pour nous, l'école est le lieu de toutes les démagogies.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par maikreeeesse le Mar 25 Juil 2017 - 13:58

Cela rejoint un peu l'idée de l'ennui qu'il faudrait bannir à tout prix.
Iphigénie, tu parles d'enfants livrés à eux-même mais je me souviens que dans ma petite ville de province, les parents travaillant la plupart du temps au moins juillet, nous étions justement livrés à nous même, à partir de 12 ans je dirais. Mais nous prenions vélo ou gambettes pour aller à la piscine ou dans les rivières (voire à la bibliothèque minuscule ).  On s'organisait. Nous n'étions pas des anges pour autant car je pense que des bêtises ont dues être commises mais quand je vois mes grands de 12 et 15 ans avachis sur le lit parce que les pauvres je les prive d'ordinateur et ne leur permets qu'une heure de téléphone par jour, cela me navre. On dirait qu'ils attendent que le temps passe !


Dernière édition par maikreeeesse le Mar 25 Juil 2017 - 14:24, édité 1 fois
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Iphigénie le Mar 25 Juil 2017 - 14:11

Oui, c'est tout un ensemble de la société qui a changé.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Aliceinwonderland le Mar 25 Juil 2017 - 16:01

Récemment cela m'a fait bizarre, j'essayais de convaincre une mère de lire un peu chaque jour avec son fils pendant les vacances ; elle m'a expliqué qu'elle n'aurait pas le temps et qu'elle ne pourrait prendre que 10 jours avec ses enfants cette année.

J'étais un peu interloquée. En même temps elle est assistante de direction, divorcée avec 3 enfants dont une encore en maternelle, elle a une jeune fille au pair qui gère les sorties d'école ; son ex est coiffeur je me dis qu'il gagne peut-être moins qu'elle. Mais 10 jours seulement (comment fait-elle avec ses 5 semaines légales je ne comprends pas?), et refuser de lire avec lui ; je la sentais énervée, elle voulait un bilan pour sa fille et j'avais insisté pour qu'elle vienne et non la jeune fille au pair pour pouvoir faire l'anamnèse avec elle, j'ai ressenti qu'elle m'en voulait de lui faire perdre ce temps ; en même temps elle voudrait que je lâche son fils qui est un peu limite, moi je veux bien (il a bien récupéré de sa surdité, est entré dans la lecture) mais si elle n'y met pas du sien je sens qu'il va revenir dans 6 mois... On ne peut pas toujours tout déléguer.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par ProvençalLeGaulois le Mar 25 Juil 2017 - 16:10

Ben il n'y a pas que les vacances d'éte, si elle a pris avec eux une semaine à chaque période de petites vacances ou presque, il ne lui reste pas beaucoup de jours si elle n'a que le minimum légal.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Daphné le Mar 25 Juil 2017 - 16:32

@ProvençalLeGaulois a écrit:Ben il n'y a pas que les vacances d'éte, si elle a pris avec eux une semaine à chaque période de petites vacances ou presque, il ne lui reste pas beaucoup de jours si elle n'a que le minimum légal.

C'est exactement ce que je voulais dire.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Elaïna le Mar 25 Juil 2017 - 16:39

Ben oui, si la dame est au 35h, elle n'a pas de RTT, une fois qu'elle a pris une semaine à noël, une semaine en février et une semaine à Pâques, pour peu que - oh, la mère indigne !! - elle ait pris quelques jours par ci par là pour elle (pour aller chez le gynéco, prendre un bain et faire la sieste seule trois fois dans l'année) ça ne laisse plus grand chose pour l'été

_________________
Toutes mes excuses : je n'ai plus de point sur mon clavier, je ponctue donc avec les moyens du bord !
avatar
Elaïna
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Aliceinwonderland le Mar 25 Juil 2017 - 16:43

Je trouve ça bizarre quand même comme gestion des vacances. Mon mari prend toujours trois semaines l'été et le reste de ses 5 semaines il les dispatche sur les petites vacances (je précise qu'il n'a pas de RTT), d'autant qu'il me semble que les enfants sont gardés par les grands-parents ou la jeune fille au pair pendant les petites vacances. Mais si ça ne vous choque pas, au moins je vois un autre point de vue!
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Elaïna le Mar 25 Juil 2017 - 16:47

Pour le reste, je suis personnellement plus nuancée sur la question des vacances

Mes secondes ont eu leur conseil de classe entre le 31 mai et le 6 juin, ils se sont donc pour beaucoup dispensés de travailler voire de venir dès fin mai (et encore, personnellement, étant l'affreuse sorcière nazie du lycée, j'avais mis un DS la veille du conseil donc ils sont venus)

ça fait des élèves étant en vacances pendant quasiment trois mois, en particulier cette année avec la rentrée le 4

Je serais plutôt favorable à une révision complète du calendrier, avec peut-être moins de cours en semaine mais mieux répartis dans l'année, et peut-être moins de petites vacances
Personnellement je crois que j'y gagnerais grandement en qualité de vie si les derniers cours finissaient à 15h max au lieu des 17h45 de notre lycée, même avec des vacances en moins

_________________
Toutes mes excuses : je n'ai plus de point sur mon clavier, je ponctue donc avec les moyens du bord !
avatar
Elaïna
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Elaïna le Mar 25 Juil 2017 - 16:55

@Aliceinwonderland a écrit:Je trouve ça bizarre quand même comme gestion des vacances. Mon mari prend toujours trois semaines l'été et le reste de ses 5 semaines  il les dispatche sur les petites vacances (je précise qu'il n'a pas de RTT), d'autant qu'il me semble que les enfants sont gardés par les grands-parents ou la jeune fille au pair pendant les petites vacances. Mais si ça ne vous choque pas, au moins je vois un autre point de vue!

après j'imagine que chaque famille fait comme elle peut ! mon mari fait par exemple généralement
- quelques jours à Noël
- une semaine en février
- une semaine à Pâques
- quelques jours dispatchés par ci par là
- trois semaines en été (une en juillet et deux en août)

Il faut voir aussi les contraintes de certaines boîtes, parfois on n'a pas trop la main sur les congés et pour peu qu'on doive concilier les vacances, le boulot de l'ex, les vacances de l'ex, etc, ça devient vite compliqué


Bon après on peut être parfois surpris des choix des gens : une connaissance de mon quartier, mère au foyer, met son fils tous les jours de toutes les vacances au centre aéré, sauf les jours où son mec pose ses congés, j'avoue avoir un peu de mal avec le concept d'autant que dans notre ville, il n'y a pas de places pour tout le monde au centre aéré, la liste d'attente est longue comme le bras donc elle ne me semble pas tellement prioritaire, mais bon (après j'ai une explication assez simple concernant cette dame : apparemment, à la maison, son fils est infect, du coup je comprends qu'elle ait envie de le coller au centre)

_________________
Toutes mes excuses : je n'ai plus de point sur mon clavier, je ponctue donc avec les moyens du bord !
avatar
Elaïna
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Alegato. le Mar 25 Juil 2017 - 17:01

Moi je ne comprends pas très bien cette volonté du gouvernement de grappiller un jour par ci par-là, quel est l'intérêt ? On a plus l'impression que c'est juste pour nous faire chier.
avatar
Alegato.
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Aliceinwonderland le Mar 25 Juil 2017 - 17:12

Je pense qu'il y a une forme de non reconnaissance de plus en plus criante de tout le travail qui constitue la partie immergée de l'iceberg (on peut repenser à Ségolène avec le prof qui fait ses 18h et va s'écrouler sur son canapé ou donner des cours particuliers). Ce qui est assez logique dans la mesure où on attend de plus en plus du prof actuel qu'il soit un simple exécutant, et de l'école qu'elle soit une garderie.

avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par numéro6 le Mar 25 Juil 2017 - 17:14

@Alegato. a écrit:Moi je ne comprends pas très bien cette volonté du gouvernement de grappiller un jour par ci par-là, quel est l'intérêt ? On a plus l'impression que c'est juste pour nous faire chier.
Exactement, c'est comme avec le jour de carence, le bénéfice que l'on peut attendre de ces mesures est minime, mais électoralement, c'est toujours payant pour un gouvernement de taper sur ces feignasses de professeurs en dégradant toujours un peu plus leur image auprès de l'opinion publique.
avatar
numéro6
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par Alegato. le Mar 25 Juil 2017 - 17:23

@Aliceinwonderland a écrit: ... on peut repenser à Ségolène avec le prof qui fait ses 18h et va s'écrouler sur son canapé ou donner des cours particuliers).
Pas étonnant, avec la forte baisse du pouvoir d'achat des professeurs beaucoup sont obligés de donner des cours particuliers pour pouvoir s'en sortir.
avatar
Alegato.
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par pseudo-intello le Mar 29 Aoû 2017 - 22:07

Dix jours avec les enfants, c'est rare, mas ça arrive : si je parle de moi-et-ma-life : ma mère et un de ses collègues devaient se relayer pour les vacances ; il fallait toujours que l'un des deux soit au travail (hors week-end, jours fériés et peut-être autour de Noël). Résultat : non seulement tu n'as que 5 semaines, mais en plus, il faut les dispatcher pour que ça colle avec le collègues 't tu arrives vite à 10 jours l'été). Si le collègue n'a pas d'enfants tout roule, il est pas fou, il part en vacances hors saison, mais s'il a des enfants...


... d'ailleurs, si on réfléchis deux secondes, on se rend compte que les professionnels du tourisme, pour s'y retrouver, appliquent de tarifs différents selon l'affluence. En juillet et août, tout est plus cher (ce qui fait que parfois, d'ailleurs, un élève se barre à center parcs le 20 juin et prend un bateau pour son pays d'origine le 22 "parce que c'est moins cher", et tant pis pour l'obligation scolaire.
Le jour où on virera deux semaines de vacances d'été, par exemple, quels seront les tarifs pratiqués par les hôteliers pour compenser la restriction de la période pendant laquelle ils peuvent faire le plein ? Comment feront pour partie en vacances avec leurs gains les parents qui doivent effectuer des roulements avec leurs collègues pour partir en vacances, a fortiori s'ils sont divorcés et n'ont leurs gamins que la moitié des vacance scolaires, en faisant des compromis de dates avec l'autre parent pour tomber d'accord ? Combien d'absents dans nos classes longtemps avant le début officiel des vacances, à cause des prix trop élevés en haute saison ou de l'impossibilité de placer ses congés sur les vacances scolaires ? etc.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La question des vacances scolaires

Message par LordSteven le Mar 29 Aoû 2017 - 22:24

@Elaïna a écrit:Pour le reste, je suis personnellement plus nuancée sur la question des vacances

Mes secondes ont eu leur conseil de classe entre le 31 mai et le 6 juin, ils se sont donc pour beaucoup dispensés de travailler voire de venir dès fin mai (et encore, personnellement, étant l'affreuse sorcière nazie du lycée, j'avais mis un DS la veille du conseil donc ils sont venus)

ça fait des élèves étant en vacances pendant quasiment trois mois, en particulier cette année avec la rentrée le 4

Je serais plutôt favorable à une révision complète du calendrier, avec peut-être moins de cours en semaine mais mieux répartis dans l'année, et peut-être moins de petites vacances
Personnellement je crois que j'y gagnerais grandement en qualité de vie si les derniers cours finissaient à 15h max au lieu des 17h45 de notre lycée, même avec des vacances en moins

Être en vacances juin juillet août, cela arrive une fois dans sa scolarité, que les secondes en profitent. Lorsque vous êtes de bac, vous êtes sur le pont jusqu'au 10 juillet, rallonger les cours de secondes de 15 jours nous feraient terminer fin juillet, très peu pour moi.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
LordSteven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum