Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Philippus magister
Niveau 6

excipit du Hussard sur le toit de Giono (le texte): angoisses narratologiques...

par Philippus magister le Mar 8 Aoû 2017 - 10:49
Bonjour à tous,
Un sujet qui, je parie, devrait initier un fil. A ceux d'entre vous qui ont lu ou étudié Le Hussard sur le Toit (ou qui connaissent bien l'oeuvre de Giono) j'aimerais poser une question de narratologie. Elle peut paraître subalterne, mais je suis sûr que je vais avoir des questions d'élève (je suis en train de préparer, pour mes 1eres S un cours que je n'avais pas encore fait)
Angelo sauve Pauline à la fin du roman, dans des conditions qui soulèvent une question: Giono semble introduire ici le merveilleux (d'après mes catégorie) avec la présence du surnaturel (Angelo "frotte" Pauline pour combattre la maladie - comme il l'a fait sans succès tout au long du livre avec les autres; or, ici, on le voit cesser son action, s'endormir, et, de façon elliptique et par l'intervention de ce qu'il faut bien appeler le surnaturel ou l'inexpliqué, l'héroïne se réveille, miraculeusement guérie de toute affection, alors que le "traitement" d'Angelo n'a eu aucun impact sur la maladie.
Cela pose problème: à aucun moment du livre Giono utilise ce recours en terme de narration. Et les choix opérés ici semblent contraires à ceux qui ont été faits jusqu'alors - ce qui peut paraître étrange, pour le moins...
Qui d'entre vous s'est déjà posé la question? Qui peut m'éclairer?
Cordialement,
PF
morgane
Niveau 1

Re: excipit du Hussard sur le toit de Giono (le texte): angoisses narratologiques...

par morgane le Mer 9 Aoû 2017 - 16:19
Bonjour, effectivement le sauvetage reste énigmatique, seule Pauline est sauvée. Giono utilise le merveilleux. Le choléra est un personnage à part entière, les animaux et la nature sont personnifiés. Pauline sauvée se rapproche d'Angelo.Elle le tutoie à son réveil.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: excipit du Hussard sur le toit de Giono (le texte): angoisses narratologiques...

par Iphigénie le Mer 9 Aoû 2017 - 16:57
Le recours au merveilleux n'est pas exceptionnel chez Giono. Le romanesque l'emporte sur le vraisemblable, la symbolique finalement très romantique  de la passion amoureuse triomphant de la mort, à la façon des grands mythes, sur le réalisme médical: se rappeler son admiration pour Homère et les propos très durs qu'il a contre la froideur contemporaine:
" Pour se débarrasser disons d’Homère, on fait raconter L’Odyssée à l’envers et par un bègue" Wink
Les frictions qu'il donne à Pauline sont la métaphore (ou le substitut ) de l' union physique, à la différence des autres frictions plus strictement "médicales"
Cette nuit décisive est un peu aussi à l'image d'une nuit d'épreuve à la manière des héros des romans médiévaux (autre source de Giono).


PS: il faut corriger le titre: on ne dit pas "excipit" mais "explicit"
Contenu sponsorisé

Re: excipit du Hussard sur le toit de Giono (le texte): angoisses narratologiques...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum