Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pseudo-intello
Niveau 10

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par pseudo-intello le Ven 8 Sep 2017 - 22:38
Oui, mais c'est de ta faute, aussi. Tu n'as pas assez l’esprit start-up. Tu es bloqué(e?) dans le monde d'hier, et ce n'est pas comme ça qu'on avance dans la vie. Donc tu n'es rien, exactement comme moi, d'ailleurs.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Zagara le Ven 8 Sep 2017 - 22:41
@Alegato. a écrit:Comme c'est bizarre, pas de coup de pouce pour les fonctionnaires... J'imagine que dans quelques mois, ils pourront nous annoncer qu'avec la suppression de l'ISF, les rentrées fiscales étant moindres, il faut que les français fassent des efforts et se serrent la ceinture. La compensation sera donc reportée en 2080.
Ben oui, la dépense fiscale appelle les réformes structurelles et les réformes structurelles dégagent des sous qu'on assigne à la dépense fiscale. C'est vieux comme le néolibéralisme (donc ça a 40 ans) et c'est d'une répétitivité fatigante, à vrai dire. On fait s'effondrer les recettes, ça permet de faire s'effondrer les dépenses, ce qui permet de refaire s'effondrer les recettes... jusqu'à ce que l’État disparaisse de secteurs entiers.
avatar
nesssnousss
Niveau 5

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par nesssnousss le Dim 17 Sep 2017 - 9:14
J'ai trouvé ceci :
http://www.lagazettedescommunes.com/523544/exclusif-le-document-de-travail-du-gouvernement-sur-la-csg/

Ça donne une idée de ce qui nous attend. On va vraisemblablement vers la compensation par une indemnité qui serait variable selon le profil de chacun.
avatar
marc027
Niveau 7

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par marc027 le Dim 17 Sep 2017 - 9:18
Laisse moi rire ...
La CES ne concerne qu'une petite minorité de fonctionnaires.
Cela signifie que pour la plupart : Aucune compensation !
Arrêtez de rêver... Ce gouvernement ne situe pas les fonctionnaires en "mode prioritaire".
On es juste là pour "fonctionner", c'est tout !
avatar
nesssnousss
Niveau 5

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par nesssnousss le Dim 17 Sep 2017 - 9:29
Mais justement le document insiste bien sur le fait que la suppression du CES ne suffira pas à compenser la hausse de la csg et donc que seule une compensation au cas par cas pourrait y remédier. Mais ça sent l'usine à gaz et ça risque de faire sauter les logiciels de paie.
User21929
Expert

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par User21929 le Dim 17 Sep 2017 - 9:36
La finalité étant de faire des économies, arrêtez de croire qu'on va gagner plus.
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Hérodoute le Dim 17 Sep 2017 - 9:44
Travailler plus pour gagner proportionnellement moins...

Sans vouloir être à l'origine de multiples dépressions chez les néos...

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Zagara
Vénérable

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Zagara le Dim 17 Sep 2017 - 9:45
Le processus de deuil peut être long. Laughing
Heureusement, 5 ans est tout juste assez long pour faire le deuil puis oublier qu'on s'est fait avoir, afin de pouvoir à nouveau voter contre ses intérêts. C'est plutôt bien conçu.
JCB
Niveau 1

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par JCB le Dim 17 Sep 2017 - 10:20
@nesssnousss a écrit:J'ai trouvé ceci :
http://www.lagazettedescommunes.com/523544/exclusif-le-document-de-travail-du-gouvernement-sur-la-csg/

Ça donne une idée de ce qui nous attend. On va vraisemblablement vers la compensation par une indemnité qui serait variable selon le profil de chacun.

Sur l'avant-dernière page, il est proposé d'exclure les heures supplémentaires de la compensation. Espérons que les principaux syndicats ne feront pas la même erreur qu'avec la fin de la prime pour 3 HSA. Beaucoup de jeunes collègues, qui se limitaient à 3 HSA auparavant, ne connaissent maintenant plus de limites pour compenser la faiblesse de leur traitement quand ce dernier n'est pas un salaire d'appoint.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Fires of Pompeii le Dim 17 Sep 2017 - 10:22
Il est clair que nous allons perdre plusieurs centaines d'euros sur l'année prochaine.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Maissa
Fidèle du forum

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Maissa le Dim 17 Sep 2017 - 10:30
C'est aussi l'une des revendications qui sera avancée lors de la grève de mardi.

"Les syndicats ont rejeté mercredi en bloc une piste du gouvernement pour compenser la hausse de la CSG pour les fonctionnaires, lors d'une réunion de travail présentée par l'exécutif comme n'étant "en aucun cas conclusive".
Selon la CGT, la CFDT, FO, l'Unsa et Solidaires, un seul "scénario" leur a été présenté. Il prévoit "une suppression de la cotisation exceptionnelle de solidarité (CES), de 1 % pour les fonctionnaires" et de la cotisation maladie de 0,75 % pour les contractuels, ainsi qu'une "indemnité compensatoire au 1er janvier" qui pourrait être "dégressive", c'est-à-dire diminuer au fur et à mesure que l'agent avance dans sa carrière.
Mais cette "compensation" ne s'appliquerait pas aux nouveaux entrants dans la fonction publique. Elle exclurait également de l'assiette de calcul, les heures supplémentaires ou les astreintes, le travail de nuit, pourtant assujettis à la CSG.

http://www.lepoint.fr/economie/fonction-publique-un-scenario-pour-compenser-la-hausse-de-la-csg-rejete-par-les-syndicats-13-09-2017-2156756_28.php

User21929
Expert

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par User21929 le Dim 17 Sep 2017 - 10:39
@Fires of Pompeii a écrit:Il est clair que nous allons perdre plusieurs centaines d'euros sur l'année prochaine.
Dans mon cas, entre l'augmentation des retenues CSG et PC, j'en serai à presque 1000€ de moins pour l'année 2018.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Zagara le Dim 17 Sep 2017 - 10:41
Whypee a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Il est clair que nous allons perdre plusieurs centaines d'euros sur l'année prochaine.
Dans mon cas, entre l'augmentation des retenues CSG et PC, j'en serai à presque 1000€ de moins pour l'année 2018.
Joyeux anniversaire.
On peut remercier tous les fonctionnaires qui ont participé au PROJEEEEEEEEEEEEEEEEEERRKRKRKRKRKRKR..
avatar
Maissa
Fidèle du forum

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Maissa le Dim 17 Sep 2017 - 10:48
Whypee a écrit:
@Franck059 a écrit:Une simple compensation pourrait signifier :
Pas de gain de pouvoir d'achat mai pas de perte non plus.
Contrairement aux salariés du secteur privé non indépendants qui eux  gagneront bien du pouvoir d'achat.
+1,7 % de CSG mais - 1,7 % de quoi ?
Même si l'on enlève le 1 % chômage, il reste 0,7 % à compenser.
Je le vois venir : ceci sera compensé par les hausses indiciaires prévues au 1/1/2018 et 1/1/2019.
Wait & see.
Attention, la hausse indiciaire de janvier 2018 n'est qu'un transfert prime/points donc ce sera un "gain négatif" !

En effet, aucune hausse indiciaire prévue.
Tu peux faire une simulation sur le site du collègue et découvrir ce que tu perds :
http://blog.juliendelmas.fr/?calculer-son-salaire-de-prof
avatar
henriette
Médiateur

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par henriette le Dim 17 Sep 2017 - 13:12
Quelqu'un pensait vraiment ici qu'on allait être compensé de cette augmentation ? Sérieusement ?

Mais ce qui est à mon avis encore plus grave, c'est ce traitement à deux vitesses entre anciens et nouveaux, qui est une rupture d'égalité de traitement. Je me demande d'ailleurs si cela est permis par les statuts actuels.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
nesssnousss
Niveau 5

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par nesssnousss le Ven 29 Sep 2017 - 20:27
Communiqué FO a écrit:Communiqué de l’Union interfédérale des Agents de la Fonction publique FO

Le 26 septembre 2017 s’est tenue à la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) la deuxième réunion concernant la compensation de la hausse de la CSG.

Après 2 heures de présentation de différents scenarii allant de l’attribution de points type bonification indiciaire, à la modification de la grille de correspondance indice brut / indice majoré, l’administration a enfin dévoilé la solution retenue et arbitrée par le ministre.

Pour les fonctionnaires, une simple compensation individualisée prenant la forme d’une indemnité dont l’assiette de calcul inclurait tous les éléments de rémunération soumis à CSG et versée aux agents en fonction au 31 décembre 2017.

Cette indemnité, applicable dans les trois versants de la fonction publique, sera calculée à un moment « T » et ne sera pas réévaluée dans le temps.


Le mécanisme mis en place aura donc pour effet à terme de baisser le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

En effet, alors que le montant de la CSG augmentera au fur et à mesure de la progression de la carrière de l’agent, l’indemnité restera gelée et ne compensera que la perte de départ.


Je comprends mieux pourquoi les syndicats rejettent cette solution. Il était là le lièvre !
almuixe
Niveau 10

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par almuixe le Ven 29 Sep 2017 - 20:49
Ils ne manquent pas d'air. De toute manière, la politique de Macron ne peut que viser à la déflation salariale. D'une part cela apparaît clairement quand on regarde l'ensemble des mesures prises et d'autre  part, avec les règles du jeu européen qui bétonnent la politique économique française, aucune autre politique n'est envisageable.
Evidemment, cette politique ne peut se faire à visage découvert, en affichant clairement son objectif. Alors Macron et son gouvernement essaye, comme Colbert, de plumer l'oie sans qu'elle crie, en recourant à des mesures techniques dont les conséquences peuvent être niées.

En tout cas, je lui souhaite bon courage. Tôt ou tard il va se manger le mur.


Dernière édition par almuixe le Sam 30 Sep 2017 - 19:30, édité 1 fois
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Rendash le Ven 29 Sep 2017 - 21:30
@almuixe a écrit:Ils ne manquent pas d'air. De toute manière, la politique de Macron ne peut que viser à la déflation salariale. D'une part cela apparaît clairement quand on regarde l'ensemble des mesures prises et d'autre  part, avec les règles du jeu européen qui bétonne la politique économique française, aucune autre politique n'est envisageable.
Evidemment, cette politique ne peut se faire à visage découvert en affichant clairement son objectif. Alors Macron est son gouvernement essaye, comme Colbert de plumer l'oie sans qu'elle crie en recourant à des mesures techniques dont les conséquences peuvent être niées.

En tout cas, je lui souhaite bon courage. Tôt ou tard il va se manger le mur.

Tu lady, dis professeur

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Modulo
Habitué du forum

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Modulo le Ven 29 Sep 2017 - 22:04
Dites, une indemnité, c'est pas le truc hyper simple à faire sauter ?

_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple

Mes photos de portraits sur le vif
avatar
Lefteris
Empereur

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Lefteris le Ven 29 Sep 2017 - 23:57
Petits joueurs : vous oubliez dans vos futures baisses de "net à payer" l'augmentation de vos mutuelles.
Désormais, la plupart des agents vont voir leur fiche de paie baisser, jusqu'à la prise éventuelle d'échelon ou de grade pour compenser (parfois partiellement).
CSG + mutuelle + cotisations, avec le gel, effet imparable.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
archeboc
Esprit éclairé

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par archeboc le Sam 30 Sep 2017 - 0:42
@almuixe a écrit:Ils ne manquent pas d'air. De toute manière, la politique de Macron ne peut que viser à la déflation salariale. D'une part cela apparaît clairement quand on regarde l'ensemble des mesures prises et d'autre  part, avec les règles du jeu européen qui bétonne la politique économique française, aucune autre politique n'est envisageable.
Evidemment, cette politique ne peut se faire à visage découvert en affichant clairement son objectif. Alors Macron est son gouvernement essaye, comme Colbert de plumer l'oie sans qu'elle crie en recourant à des mesures techniques dont les conséquences peuvent être niées.

En tout cas, je lui souhaite bon courage. Tôt ou tard il va se manger le mur.

La déflation salariale est obligatoire. Le salaire n'est que le reflet de la part que peuvent s'octroyer les salariés dans la richesse globale.

Or d'une part les mutations technologiques et sociales affaiblissent le salariat dans son rapport à l'employeur, et diminue la part tirée du travail, d'autre part la richesse totale plafonne et va commencer à baisser, pour des raisons externe à l'économie (épuisement des ressources et baisse du QI.
Dans ces conditions, il est normal que les revenus réels baissent. Le problème, c'est que tout tombe sur les fonctionnaire et les retraités. Certaines professions sont épargnées, et d'abord celle de rentier.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par JPhMM le Sam 30 Sep 2017 - 1:01
Rentier, c'est une profession ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Tiberius
Niveau 6

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Tiberius le Sam 30 Sep 2017 - 9:35
Petite question sérieuse:
Le budget de l'EN est en hausse pour cette année.
Où passe cet argent car je ne vois rien sur ma fiche de paie, et dans mon collège, malgré des effectifs stables, pas de postes en plus (je dirais même des postes en moins)?
User21929
Expert

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par User21929 le Sam 30 Sep 2017 - 9:59
@JPhMM a écrit:Rentier, c'est une profession ?
Rien de plus dure que de gérer l'argent gagné par le travail de l'autre !
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Gryphe le Sam 30 Sep 2017 - 16:36
@archeboc a écrit:
La déflation salariale est obligatoire. Le salaire n'est que le reflet de la part que peuvent s'octroyer les salariés dans la richesse globale.

la richesse totale plafonne et va commencer à baisser, pour des raisons externe à l'économie (épuisement des ressources et baisse du QI.
Dans ces conditions, il est normal que les revenus réels baissent.

Une analyse originale qui me paraît intéressante.

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
Zagara
Vénérable

Re: [Libération] CSG : pas de coup de pouce pour les fonctionnaires

par Zagara le Sam 30 Sep 2017 - 16:37
Complètement lunaire.

Le salaire représente la part de la valeur produite au sein de l'entreprise (et non dans le pib global) que d'une part la conjoncture économique, et d'autre part la situation du rapport de forces entre salariés, État et employeurs, permettent d'attribuer aux salariés. Je rappelle que par définition le salarié ne reçoit pas sous forme de salaire la totalité de la valeur qu'il produit par son travail. La plus-value revient au patron ; prélèvement fait pour rembourser le capital avancé + générer un bénéfice. Si on est néoclassique on dit que "c'est au titre du risque :V", si on est pragmatique on dit que c'est l'effet de la propriété privée de l'entreprise. C'est parce que le propriétaire sait qu'il pourra, du fait de son droit de propriété, prendre de la plus-value, qu'il a monté un projet et investi. L'espoir de plus-value est à la source du projet privé et pas une conséquence annexe du "risque" (concept mou s'il en est qui semble avoir remplacé la propriété, comme si il était honteux de dire qu'on obtenait de l'argent au titre de sa propriété). Le salaire n'est donc jamais qu'une fraction de la valeur produite.

Ensuite, la France n'a jamais eu un PIB aussi élevé, et ses travailleurs n'ont jamais eu une productivité aussi élevée. En théorie, plus la productivité est élevée, plus le salaire doit augmenter. Pourtant les salaires baissent ou stagnent.

Cette stagnation est l'effet d'un ensemble de contraintes qui pèsent sur les salariés (lesquelles nous avons toutes à l'esprit et sont évidentes) et qui permettent aux patrons d'avoir la haute main sur la définition des salaires. Corollaire : la part de la valeur versée en dividendes n'a jamais été aussi élevée, par effet de transvasement.

La déflation salariale est par ailleurs un objectif assumé de l'UE pour faire converger les salariats de l'UE vers un point médian qui se trouverait entre la richesse de l'ouest et la pauvreté de l'est. Afin d'essayer de rééquilibrer la zone de libre-échange d'un point de vue macro-économique. Sauf que ça se fait au détriment des peuples de l'ouest.

Bref le "QI" (heu lol) ou les ressources (pas de tension sur les prix des ressources pour le moment ; la question de l'épuisement des ressources en encore dans un futur trop lointain pour être intégré par les marchés) n'ont absolument rien à voir avec le schmilblick.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum