Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Verdurette
Modérateur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Verdurette le Ven 9 Fév 2018 - 7:54
Si son geste n'était dû qu'à son histoire "personnelle et familiale douloureuse" , pourquoi serait-il allé se suicider dans le collège ? Moi aussi, cet empressement à se dédouaner me met très en colère. Il m'a semblé lire plus haut que l'un des collèges n'était pas si calme que ça ...?
avatar
Lord Steven
Niveau 10

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Lord Steven le Ven 9 Fév 2018 - 8:13
Condoléances à ses proches

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par William Foster le Ven 9 Fév 2018 - 9:12
@Ergo a écrit:Bien évidemment, mais à défaut de reconnaître publiquement ce qu'il ne faudrait surtout pas reconnaître, il aurait pu se contenter de ne pas davantage ouvrir sa petite bouche que pour dire qu'une enquête était en cours et qu'une cellule psychologique blablabla.

C'est évident. Du coup, je ne comprends pas pourquoi avoir dit ça, dans ce cas comme dans d'autres.
Est-ce pour préparer l'opinion sur les conclusions d'une enquête qui n'a pas encore eu lieu ?

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Daphné le Ven 9 Fév 2018 - 11:18
C'est pour nier tous les problèmes, comme le DASEN de Toulouse. Et ça fait 40 ans que ça dure !

Condoléances à la famille.
avatar
egomet
Grand sage

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par egomet le Ven 9 Fév 2018 - 19:09
@Verdurette a écrit:Si son geste n'était dû qu'à son histoire "personnelle et familiale douloureuse" , pourquoi serait-il allé se suicider dans le collège ? Moi aussi, cet empressement à se dédouaner me met très en colère. Il m'a semblé lire plus haut que l'un des collèges n'était pas si calme que ça ...?

+ 1000

De toute façon, quand ça dérape, entre les problèmes professionnels et les problèmes familiaux, c'est un peu la poule et l'oeuf. En l'occurrence, le message est on ne peut plus clair.
Penser à l'histoire personnelle du collègue est encore plus triste. Il y probable que l'Education nationale a détruit sa famille avant même de lui prendre sa vie.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Ergo le Ven 9 Fév 2018 - 19:57
J'ai modifié et "complété" mon message en page 1:
- sur dix ans dans le cas où il y avait un article dans la presse et en gardant un article = un collègue mais je suis sûre que cela reste à compléter,
- je n'ai inclus "que" les enseignants mais il y a eu d'autres suicides de personnels sur le lieu de travail,
- je n'ai inclus "que" ceux qui se sont suicidés sur leur lieu de travail ou qui ont laissé un courrier incriminant leurs conditions de travail... je suis bien consciente de la difficulté mais ça me paraît deux critères parlants ?  

Cet article de Libération, datant de 2014 dit que cinq suicides entre 2010 et 2014 ont été reconnus « imputables au service », auquel s'ajoute celui de Pierre Jacque, donc six entre 2010 et 2014. Je n'en trouve que deux:
- celui de Pierre Jacque en 2013,
- celui d'un collègue dans le Calvados la semaine de la rentrée 2012

Si vous avez les quatre autres... je n'ai pas (eu/pris) le temps d'éplucher tous les compte-rendus des CHSCTMEN ou CHSCTA ou tout autre document où je pourrais trouver ça -- ou tout autre document ou information qui pourrait m'être utile, ici ou par MP. Je ne sais pas trop à quoi mais voilà, il y aura au moins une trace ici.

PS: pour la modération, je ne sais pas si vous préférez que j'ouvre un autre fil plutôt ?

Edit: fil ouvert ici http://www.neoprofs.org/t116266-suicides-d-enseignants-une-recension-depuis-2007


Dernière édition par Ergo le Dim 11 Fév 2018 - 11:55, édité 1 fois

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
Agrippina furiosa
Habitué du forum

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Agrippina furiosa le Ven 9 Fév 2018 - 20:03
Pauvre homme, pauvre famille, pauvres collègues Like a Star @ heaven
Et combien en faudra-t-il encore ?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par RogerMartin le Ven 9 Fév 2018 - 20:08
@Ergo a écrit:J'ai modifié et "complété" mon message en page 1:
- sur dix ans dans le cas où il y avait un article dans la presse et en gardant un article = un collègue mais je suis sûre que cela reste à compléter,
- je n'ai inclus "que" les enseignants mais il y a eu d'autres suicides de personnels sur le lieu de travail,
- je n'ai inclus "que" ceux qui se sont suicidés sur leur lieu de travail ou qui ont laissé un courrier incriminant leurs conditions de travail... je suis bien consciente de la difficulté mais ça me paraît deux critères parlants ?  

Cet article de Libération, datant de 2014 dit que cinq suicides entre 2010 et 2014 ont été reconnus « imputables au service », auquel s'ajoute celui de Pierre Jacque, donc six entre 2010 et 2014. Je n'en trouve que deux:
- celui de Pierre Jacque en 2013,
- celui d'un collègue dans le Calvados la semaine de la rentrée 2012

Si vous avez les quatre autres... je n'ai pas (eu/pris) le temps d'éplucher tous les compte-rendus des CHSCTMEN ou CHSCTA ou tout autre document où je pourrais trouver ça -- ou tout autre document ou information qui pourrait m'être utile, ici ou par MP. Je ne sais pas trop à quoi mais voilà, il y aura au moins une trace ici.

PS: pour la modération, je ne sais pas si vous préférez que j'ouvre un autre fil plutôt ?

Ergo, je ne sais pas ce que dira la modération, mais je trouve que ça mériterait un fil spécifique, je n'en ai pas trouvé. Les critères que tu as retenus me paraissent tout à fait terrifiants et pertinents.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Thalia de G le Ven 9 Fév 2018 - 20:35
Cela mérite en effet un fil distinct que nous te laissons créer.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Cox
Niveau 9

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Cox le Ven 9 Fév 2018 - 20:39
Like a Star @ heaven
avatar
ZeSandman
Habitué du forum

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par ZeSandman le Ven 9 Fév 2018 - 21:14
En Alsace un stagiaire en lettre (en renouvellement je crois qu'on dit comme ça) s'est donné la mort au mois de janvier.
Faisant preuve de la plus grande bienveillance, l'institution lui avait donné toute sa confiance en lui refilant des STMG.
Je n'ai pas vu une ligne dans la presse locale (mais j'ai pu la louper), mais je suis sûr de ne pas avoir loupé l'absence de toute déclaration de la part du Rectorat.
A l'ESPE on a je crois rappelé aux autres stagiaires à qui l'on venait d'annoncer son décès que ce collègue avait ses propres... suspense... en fait nan j'arrive pas à faire du second degré là dessus.

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
avatar
Saltaojos
Niveau 10

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Saltaojos le Sam 10 Fév 2018 - 8:42
ZeSandman je n'en ai pas du tout entendu parler non plus mais c'est juste... terrifiant d'occulter des choses aussi graves pale pale pale
Delim
Niveau 5

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Delim le Sam 10 Fév 2018 - 11:55
La presse rapporte les propos du recteur, selon lequel les deux collèges seraient "très calmes" et "sans histoire".
A Limoges il n'existe aucun collège "très calme" et "sans histoire". En outre, le collège dans lequel ce garçon s'est donné la mort est juste à côté d'un quartier difficile, et en accueille une partie de la population.
Comme de nombreux collègues, je suis également choqué de voir que la hiérarchie s'est publiquement épanchée sur la vie intime de ce professeur pour donner des interprétations à son geste.
avatar
maldoror1
Neoprof expérimenté

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par maldoror1 le Sam 10 Fév 2018 - 12:01
@Delim a écrit:La presse rapporte les propos du recteur, selon lequel les deux collèges étaient "très calmes" et "sans histoire".
A Limoges il n'existe aucun collège "très calme" et "sans histoire". En outre, le collège dans lequel ce garçon s'est donné la mort est juste à côté d'un quartier difficile, et en accueille une partie de la population.
Comme de nombreux collègues, je suis également choqué de voir que la hiérarchie s'est publiquement épanchée sur la vie intime de ce professeur pour donner des interprétations à son geste.

Très calme ??? Sans histoire ? Je n'ai jamais travaillé à Maupassant mais, comme dit plus haut, j'ai, au hasard de mes pérégrinations de TZR, rencontré pas mal de professeurs passés par ce collège : tous étaient heureux d'avoir obtenu une mutation et de le quitter car il était, selon eux, très difficile voire impossible d'y enseigner normalement.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Ergo le Sam 10 Fév 2018 - 12:28
Et d'après l'annuaire des 84 médecins chargés de la santé des personnels, qu'on trouve sur la page actuelle de la santé, du bien-être et de la sécurité au travail -- mais annuaire national qui n'est pas actualisé depuis mai 2014 --, il n'y a pas de médecin chargé de la santé des personnels dans l'académie de Limoges.
http://cache.media.education.gouv.fr/file/Securite_et_sante_au_travail/37/6/Annuaire-MP_326376.pdf

En revanche, sur le site de l'académie qui est à jour, lui, il y a bien un contact de médecin des personnels évidemment:
http://www.ac-limoges.fr/cid87542/inspecteur-sante-et-securite-au-travail-isst.html

mais que l'annuaire national soit toujours bloqué en mai 2014, hein, y compris dans les encadrés sur la droite qui nous donne tous les derniers textes, les dernières circulaires, les contacts...


Dernière édition par Ergo le Sam 10 Fév 2018 - 12:34, édité 1 fois

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par RogerMartin le Sam 10 Fév 2018 - 12:33
@Ergo a écrit:Et d'après l'annuaire des médecins chargés de la santé des personnels, qu'on trouve sur la page actuelle de la santé, du bien-être et de la sécurité au travail -- mais annuaire qui n'est pas actualisé depuis mai 2014 --, il n'y a pas de médecin chargé de la santé des personnels dans l'académie de Limoges.
http://cache.media.education.gouv.fr/file/Securite_et_sante_au_travail/37/6/Annuaire-MP_326376.pdf

En revanche, sur le site de l'académie qui est à jour, lui, il y a bien un contact de médecin des personnels:
http://www.ac-limoges.fr/cid87542/inspecteur-sante-et-securite-au-travail-isst.html

mais que l'annuaire national soit toujours bloqué en mai 2014, hein, y compris dans les encadrés sur la droite qui nous donne tous les derniers textes, les dernières circulaires, les contacts...

Mézenfin, cet annuaire n'est pas là pour chouchouter ces feignasses d'enseignants en leur donnant des indications à jour. Non, ils doivent forger eux-même leur environnement de travail, leurs cours (bouh les manuels). Et quand on pense que certains refusent de faire des heures visiblement à l’œil ou le ménage dans leurs salles, que d'autres se permettent d'avoir des "problèmes personnels", franchement... les rectorats sont déjà bien bons de ne pas pratiquer la décimation, non ?

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Ergo le Sam 10 Fév 2018 - 12:39
Que veux-tu, j'oublie toujours que nous sommes des privilégiés.

Je vois qu'il y a un contact mail pour toute suggestion ou commentaire, je vais peut-être envoyer une suggestion pour mettre la liste à jour... On me répondra qu'il me suffit de consulter la liste académique et que la leur est décorative.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
René Chiche
Niveau 2

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par René Chiche le Dim 11 Fév 2018 - 11:48
Lorsqu'un professeur se donne la mort à l'intérieur de son établissement, tous les professeurs du pays, où qu'ils exercent, devraient être appelés par le ministre de l'éducation nationale à observer une minute de silence et à réfléchir. C'est la moindre des choses Monsieur Jean-Michel Blanquer !

Après Marseille, Béziers, Limoges et tant d'autres, allons-nous longtemps continuer à fermer les yeux, à baisser la tête, à tourner la page ?

N'oublions pas la lettre de Pierre Jacque, professeur d'électronique au lycée Artaud à Marseille, dont les derniers mots sont "Quand vous lirez ce texte, je serai déjà mort".

Pour ceux qui ne l'ont jamais lue, ceux qui l'ont lue et l'ont oubliée, la voici en intégralité : https://drive.google.com/file/d/1Vt84MAFWsVAColQXEV7jAXr4X1WxIZwa/view?usp=sharing

avatar
Guermantes729
Niveau 10

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Guermantes729 le Dim 11 Fév 2018 - 12:01
Une collègue de chez nous a fait une TS dans la salle des profs la semaine dernière...elle a avalé un tube de médicaments et c'est quand elle a commencé à s'endormir qu'elle a alerté les collègues présents

une cellule d'écoute a été mis en place pour les collègues, mais la principale intéressée, elle....qui "l'écoute"? J'ai eu l'impression que "pour se couvrir" l'établissement suivant les directives, les formulaires, mais que le mal-être (et ses raisons!!) de la principale intéressée, lui, .....n'est pas pris en compte.... Sad
avatar
egomet
Grand sage

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par egomet le Dim 11 Fév 2018 - 12:15
@Guermantes729 a écrit:Une collègue de chez nous a fait une TS dans la salle des profs la semaine dernière...elle a avalé un tube de médicaments et c'est quand elle a commencé à s'endormir qu'elle a alerté les collègues présents

une cellule d'écoute a été mis en place pour les collègues, mais la principale intéressée, elle.... qui "l'écoute"? J'ai eu l'impression que "pour se couvrir" l'établissement suivant les directives, les formulaires, mais que le mal-être (et ses raisons!!) de la principale intéressée, lui, .....n'est pas pris en compte.... Sad

A défaut d'une réponse institutionnelle, il y a au moins toi. Non? Au moins cette fois, la tentative n'a pas abouti.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Thalia de G le Dim 11 Fév 2018 - 12:28
@Guermantes729 a écrit:Une collègue de chez nous a fait une TS dans la salle des profs la semaine dernière...elle a avalé un tube de médicaments et c'est quand elle a commencé à s'endormir qu'elle a alerté les collègues présents

une cellule d'écoute a été mis en place pour les collègues, mais la principale intéressée, elle....qui "l'écoute"? J'ai eu l'impression que "pour se couvrir" l'établissement suivant les directives, les formulaires, mais que le mal-être (et ses raisons!!) de la principale intéressée, lui, .....n'est pas pris en compte.... Sad
Vous devez être sous le choc, tes collègues et toi. fleurs2 Et comme il a déjà été dit souvent, il n'est pas anodin que ce soit sur le lieu de travail.

@René Chiche a écrit:Lorsqu'un professeur se donne la mort à l'intérieur de son établissement, tous les professeurs du pays, où qu'ils exercent, devraient être appelés par le ministre de l'éducation nationale à observer une minute de silence et à réfléchir. C'est la moindre des choses Monsieur Jean-Michel Blanquer Monsieur ou Madame le Ministre de l'Éducation nationale !
Pour le reste du message voir la sinistre recension d'Ergo http://www.neoprofs.org/t116266p25-suicides-d-enseignants-une-recension-depuis-2007#4356308

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
PlifPlafPlouf
Niveau 2

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par PlifPlafPlouf le Dim 11 Fév 2018 - 12:42
Quand je lis ce genre de posts mon cœur se serre.
Qui n’a pas croisé un collègue en souffrance en salle des professeurs? Qui n’a pas été un jour lui même en souffrance dans l’exercice de ses fonctions?
Cette profession nous fragilise , c est un fait , nous renvoie sans cesse à nous même , est très solitaire et dans l’exercice quotidien quand bien même nous travaillions collegialement et dans la remise en question « intérieure ».
Toutefois ce qui me désole le plus est de constater notre faillite collective. Comment des individus qui forment des adultes en devenir à l’exercice critique de la pensée , au vivre ensemble n’arrivent pas à s’unir et à fédérer autour d’eux pour alerter l’opinion publique quant à l’état catastrophique de l’institution.
Des milliers de gens nous confient leurs enfants au quotidien.
Quand la façade se lézarde , quand les piliers vacillent demeure t’on dans une maison en ruines ? Y place t’on les êtres qui nous sont les plus chers au monde?
Toutes mes pensées vont à ses collègues qui au quotidien font en sorte que la maison demeure debout au risque de leur santé physique et mentale.
Mais le don de soi a ses limites.
Pensez à vous, retirez-vous.
L’institution est sourde et aveugle par choix , tous les médecins savent ce que le corps enseignant endure.
Le sacrifice individuel ne doit plus être de mise dans nos professions.
Nous ne devons plus le tolérer.
Toutes mes pensées à ces personnes broyées,à leurs proches. Nul ne devrait vivre cela.

avatar
egomet
Grand sage

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par egomet le Dim 11 Fév 2018 - 13:04
@PlifPlafPlouf a écrit:Quand je lis ce genre de posts mon cœur se serre.
Qui n’a pas croisé un collègue en souffrance en salle des professeurs? Qui n’a pas été un jour lui même en souffrance dans l’exercice de ses fonctions?
Cette profession nous fragilise , c est un fait , nous renvoie sans cesse à nous même , est très solitaire et dans l’exercice quotidien quand bien même nous travaillions collegialement et dans la remise en question « intérieure ».
Toutefois ce qui me désole le plus est de constater notre faillite collective. Comment des individus qui forment des adultes en devenir à l’exercice critique de la pensée , au vivre ensemble  n’arrivent pas à s’unir et à fédérer autour d’eux pour alerter l’opinion publique quant à l’état catastrophique de l’institution.
Des milliers de gens nous confient leurs enfants au quotidien.
Quand la façade se lézarde , quand les piliers vacillent demeure t’on dans une maison en ruines ? Y place t’on les êtres qui nous sont les plus chers au monde?
Toutes mes pensées vont à ses collègues qui au quotidien font en sorte que la maison demeure debout au risque de leur santé physique et mentale.
Mais le don de soi a ses limites.
Pensez à vous, retirez-vous.
L’institution est sourde et aveugle par choix , tous les médecins savent ce que le corps enseignant endure.
Le sacrifice individuel ne doit plus être de mise dans nos professions.
Nous ne devons plus le tolérer.
Toutes mes pensées à ces personnes broyées,à leurs proches. Nul ne devrait vivre cela.


Ce qui me désole le plus, c'est que l'institution ait pris tellement de poids qu'on attende d'elle une réponse à nos souffrances.
La structure institutionnelle est mauvaise. Elle broie les gens et je suis le premier à la dénoncer. Mais au-delà des souffrances qu'elle inflige, elle est profondément corruptrice et piégeante quand elle nous dissuade de tendre la main à celui qui souffre.
Si vous attendez d'une institution qu'elle prodigue l'attention et la sollicitude dont vous avez besoin, vous risquez d'attendre longtemps. Qu'est-ce que vous préférez dans la détresse? Qu'un ami vous invite à dîner ou qu'une administration mandate un psychologue mercenaire pour se mettre à votre écoute?

Je ne dis pas ça pour accuser qui que ce soit. Je sais ce qu'est la timidité, je sais qu'on a peur d'être importun, et à juste titre. Je sais qu'il est parfois difficile de porter la souffrance des autres quand on a déjà la sienne à porter. Diantre, je le sais trop bien. Mais le collègue qui pleure en salle des profs, ce n'est pas un administratif du rectorat qui peut venir le consoler, mais celui qui constate ses pleurs. Alors bien sûr, on ne sait pas vraiment comment faire. C'est très mystérieux, le pays des larmes. Mais sans se poser en donneur de leçon, on peut au moins tendre un mouchoir, offrir un café et écouter.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
PlifPlafPlouf
Niveau 2

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par PlifPlafPlouf le Dim 11 Fév 2018 - 13:30
J entends ton propos et j’abonde dans ton sens. Je ne suis pas dans une posture attentiste ou victimaire. Il va de soi qu’à titre individuel , la solidarité joue à plein mais quand le nombre de collègues en souffrance interpelle , que ce que j’appelle les « pansements » individuels ne suffisent plus.
J attends oui une réponse de l institution non pas exclusive, mais en complément.
Reconnaître les risques psycho-sociaux bien présents dans notre profession. Ne pas les minorer. Mettre en place ce qu on exige de n importe quelle entreprise privée, une politique de prévention lisible. Des structures et personnes ressource. Oú est notre médecine du travail?
Je ne tolère plus que l on remise la poussière sous le tapis. Ce déni est inadmissible.
On attend tout du personnel sans lui donner les moyens ni les conditions pour exercer correctement son noble sacerdoce.
Être une personne aidante, à l écoute , présente pour un collègue . J ose espérer que c est la base pour bon nombre d entre nous.
La présence de l’individu n’efface pas les devoirs à mon sens de l’institution.
L institution est toujours là pour nous rappeler nos obligations , quid de ces devoirs à elle?
J’ai une vision idéale de société collaborative oú l’on arrive à construire les bases d’une société inclusive d’entraide , et de devoirs et obligations non pas univoques mais réciproques . Il me semblait que c était ça le vivre ensemble.
L institution n est pas désincarnée il me semble.
Ce n est pas parce que j accueille à la maison une collègue en souffrance, que je prends en charge avec quelques collègues qui partagent la même vision du monde son service que l institution constatant que le service est « fait » peut se dédouaner de toute responsabilité.
Quand on pousse quelqu’un à bout, on assume également une partie de la responsabilité quand bien même ce rouleau compresseur serait « aveugle ».
Laisser au personnel en souffrance le soin de trouver un psychologue, des soutiens extérieurs, exiger de lui une date de retour sans absence perlée ...
Ce n est pas ma vision de l’école citoyenne...
avatar
Guermantes729
Niveau 10

Re: Décès (suicide probable) d'un enseignant au collège Maupassant de Limoges

par Guermantes729 le Dim 11 Fév 2018 - 14:26
@Egomet a écrit:A défaut d'une réponse institutionnelle, il y a au moins toi. Non?

Franchement je voudrais bien mais...non :/ Je suis très peu dans l'établissement (à temps partiel) on ne se fréquente pas, et je l'ai souvent croisée ces derniers temps dans les couloirs, je lui ai souvent demandé comment elle allait, et c'est à peine si elle m'a répondu et toujours un "oui oui" Sad Je n'ai pas du tout mesuré l'ampleur de son mal-être et bien sûr, comme tout le monde dans ces cas-là, je m'en veux. Même si je sais qu'elle a absolument refusé tout café de tout autre collègue

Merci Thalia. Le fil n'est pas en restreint donc je n'en dirais pas davantage mais pour abonder dans votre sens  Egomet et PlifPlafPlouf, je ne rapporterai pas ici les propos de certains collègues, après son geste,  qui m'ont choquée, et loin de l'empathie attendue/espérée. Un moyen de défense peut-être?

Ceci étant dit, aucun de nous n'est psy et on ne peut pas aider celui qui ne dit pas aller mal, qui peut-être même n'en a pas conscience à ce point...personnellement, comme je l'ai dit, je ne l'ai absolument pas vu :/

Ce qui me "choque" dans la réponse de l'administration, c'est qu'elle ait mis plus de coeur à "écouter" les collègues qui ont été témoins de l'acte, que la collègue elle-même et quand je parle d'"écoute" je ne parle pas d'un café bien sûr, je parle de mettre en place des actions efficaces: prévenir une médecine du travail inexistante par exemple... (car la collègue ne veut pas entendre parler d'hospitalisation visiblement, sa famille non plus)

Sans sous-estimer nullement les bienfaits d'un café échangé, je crois que là, on est largement dans une détresse "au-dessus" (pardon je ne trouve pas le terme adéquat) :/
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum