Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Will.T le Mar 28 Aoû 2018 - 8:14
Ce mardi, l'association Régions de France lève le voile sur une étude dans laquelle elle émet plusieurs propositions pour le futur des lycées en tant que lieux de vie et d'enseignement. D'ici cinq ans, une cinquantaine de nouveaux lycées seront bâtis.

Chaque jour, plus de deux millions d'élèves (et d'étudiants, pour les classes prépa) franchissent les portes de leur lycée. Au total, la France compte 2 800 établissements qui couvrent 4 300 hectares sur tout le territoire... soit l'équivalent de 4000 terrains de foot ! Et ceux-ci sont très différents, certains ne comptant que 200 élèves, d'autres près de 3 000, et les plus récents ayant été fraîchement inaugurés alors que les plus anciens datent de 1802 - les lycées napoléoniens.

▪ lire l'article ▪
avatar
New Zealand
Niveau 6

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par New Zealand le Mar 28 Aoû 2018 - 12:53
"mieux articuler les emplois du temps autour des intérêts des élèves, pour limiter leurs déplacements d'une salle à l'autre pendant les inter-classes" : tellement pratique pour parler aux élèves en fin de classe si les professeurs doivent sans cesse se déplacer. Me déplacer entre les cours en tant qu'élève ne m'a jamais gênée, ça me permettait de me dégourdir les jambes. Quel est l'intérêt de laisser les élèves dans une même classe tout au long de la journée ? Aucun sarcasme ici, une simple demande d'information. Pour les 6ème, on dit qu'ils sont perdus en entrant au collège et que leur éviter les déplacements leur permet de s'adapter plus facilement. Avez-vous remarquez une amélioration si vous avez vécu les deux systèmes ?

"Même chose pour les centres de documentation et d'information (CDI), qui pourraient devenir des CDIO (en y ajoutant l'orientation) et dont les horaires devraient être élargis au-delà des horaires d'ouverture des lycées." Ça pourrait être une bonne idée (avis d'un prof. documentaliste ?), à condition qu'un conseiller d'orientation soit présent. Ça éviterait aux prof. de s'occuper quasiment seuls de l'orientation sans y avoir été formé.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Balthazaard le Mar 28 Aoû 2018 - 13:31
"favoriser la "non-spécialisation" des locaux, pour adapter les établissements aux changements de programmes" J'adore...on pourrait éviter de changer de programmes et d'organisation tous les ans, cela résoudrait le problème à moindre frais
avatar
Will.T
Prophète

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Will.T le Mar 28 Aoû 2018 - 17:35
Ca y est, le manifeste est en ligne : ► ici ◄
avatar
Pat B
Habitué du forum

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Pat B le Mar 28 Aoû 2018 - 23:33
@New Zealand a écrit:"mieux articuler les emplois du temps autour des intérêts des élèves, pour limiter leurs déplacements d'une salle à l'autre pendant les inter-classes" : tellement pratique pour parler aux élèves en fin de classe si les professeurs doivent sans cesse se déplacer. Me déplacer entre les cours en tant qu'élève ne m'a jamais gênée, ça me permettait de me dégourdir les jambes. Quel est l'intérêt de laisser les élèves dans une même classe tout au long de la journée ? Aucun sarcasme ici, une simple demande d'information. Pour les 6ème, on dit qu'ils sont perdus en entrant au collège et que leur éviter les déplacements leur permet de s'adapter plus facilement. Avez-vous remarquez une amélioration si vous avez vécu les deux systèmes ?

J'ai enseigné dans un petit collège privé où les enseignants se déplaçaient (couloir bien trop étroits pour y faire croiser des élèves à chaque heure), maisntenant dans un lycée où les élèves se déplacent, la seconde solution est cent fois mieux !
Pour, quand même, donner des arguments : les profs qui se déplacent et les élèves qui ont leur classe, c'est pas si mal en 6ème-5ème, pour créer une cohésion de classe, et éviter les pertes de temps excessives (ils ne sont pas efficaces pour ranger leurs affaires).
A partir de la quatrième, il y a un effet qui se fait sentir : c'est "leur" salle, donc c'est limite si on les dérange quand on y entre ; ils sont tranquillement en train de bavarder (ou consulter le portable interdit ou chahuter), alors pourquoi s'intéresser à l'adulte qui vient d'entrer ? C'est plus facile de placer son autorité quand on est dans la salle avant eux que quand ils sont installés avant nous.
Et franchement, ils ont grand besoin de se défouler, donc se déplacer pendant les intercours, c'est tout bénef !
avatar
Zenxya
Doyen

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Zenxya le Mer 29 Aoû 2018 - 10:11
Tiens un passage pour Pseudo, ils sont gentils, outre les transformer en CDIO il faudra qu'ils ouvrent pendant les vacances scolaires visiblement :
Le maître-mot doit être la disponibilité du CDI. Son l’accès doit être étendu au-delà du temps scolaire.

Par contre, je les trouve bien optimistes en ce qui concerne les dégradations potentielles des élèves :
Les différents outils, ressources et salles de travail doivent être utilisables quand le CDI est fermé, notamment à partir de l’internat. au regard du coût qu’ils représentent et de leur efficacité réelle, il est suggéré de supprimer les portiques de sécurité mis en place

Les circulations doivent cependant rester pratiques et sobres – par leurs formes, surfaces, volumes, leur design. L’éclairage naturel et l’acoustique devront être traités avec soin, mais elles n’ont pas vocation à être chauffées. Elles seront aménagées, éclairées et meublées en conséquence, connectées aux réseaux wifi, de manière à permettre, par exemple, l’implantation de fauteuils, de tables et chaises basses et hautes, de postes informatiques visibles en libre accès, etc

Ou ils comptent sur l'autodiscipline ou alors bonjour le personnel pour surveiller tout ça.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Zagara le Mer 29 Aoû 2018 - 11:26
Ils développent une vision bisounours de l'école où l'élève, autonome et constructeur de son propre savoir, serait, de jour comme de nuit, en soif d'apprendre et respecterait les fonctions assignées à chaque salle et outil.

Or pour satisfaire une ouverture accrue des salles et du CDI(O), il faudrait changer le statut des enseignants et les transformer en des sortes de militaires toujours d'astreinte. Un enfer pour lequel personne n'a signé et qui de toute façon n'est pas du ressort des régions, mais du législateur. Donc bon, un texte globalement inapplicable.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par JPhMM le Mer 29 Aoû 2018 - 11:29
@Will.T a écrit:Ca y est, le manifeste est en ligne : ► ici ◄
N'est-ce pas un brouillon, plutôt ? Suspect

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Jacq le Mer 29 Aoû 2018 - 13:17
"Le manifeste propose également de développer les internats, de les ouvrir sept jours sur sept (à l'heure actuelle, ils ne sont effectivement ouverts qu'une moitié de l'année, si l'on compte les week-ends et les vacances), et d'y accueillir également les apprentis, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui".

J'ai lu le rapport, mais fait un petit copié-collé de Will.
Internats 7/7. Ah oui ? Quels personnels pour les encadrer ?

J'adore aussi ce passage : "Il convient d’éviter la multiplication « sauvage » des lieux de regroupement par discipline, par catégories (diplômes), par établissement (professionnel-général-
technologique), etc. "
Ah bon, nous nous regroupons de façon "sauvage".....

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
ysabel
Devin

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par ysabel le Mer 29 Aoû 2018 - 13:22
@New Zealand a écrit:"mieux articuler les emplois du temps autour des intérêts des élèves, pour limiter leurs déplacements d'une salle à l'autre pendant les inter-classes" : tellement pratique pour parler aux élèves en fin de classe si les professeurs doivent sans cesse se déplacer. Me déplacer entre les cours en tant qu'élève ne m'a jamais gênée, ça me permettait de me dégourdir les jambes. Quel est l'intérêt de laisser les élèves dans une même classe tout au long de la journée ? Aucun sarcasme ici, une simple demande d'information. Pour les 6ème, on dit qu'ils sont perdus en entrant au collège et que leur éviter les déplacements leur permet de s'adapter plus facilement. Avez-vous remarquez une amélioration si vous avez vécu les deux systèmes ?


On nous bassine sans cesse avec les élèves qui sont coincés toute la journée sur leur chaise, changer de salle leur permet de se dégourdir les jambes, de discuter etc. Sns oublier que les professeurs vieillissent, alors changer de salle et de bâtiment à chaque heure ça peut encore aller quand on est jeune mais à 55 voire 65 ans c'est ridicule. En outre l'interclasse permet de remplir le cahier de texte, de discuter avec un élève.

L'an passé - je ne sais pas comment cela avait été décidé - nos STMG avaient une salle attitrée et les professeurs arrivaient dans la salle des élèves et ils mettaient le boxon durant l'interclasse dans leur couloir. Bref, ce n'est pas reconduit pour cette année. Tant mieux car j'hérite d'une STMG.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par JPhMM le Mer 29 Aoû 2018 - 13:22
@Jacq a écrit:"Le manifeste propose également de développer les internats, de les ouvrir sept jours sur sept (à l'heure actuelle, ils ne sont effectivement ouverts qu'une moitié de l'année, si l'on compte les week-ends et les vacances), et d'y accueillir également les apprentis, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui".

J'ai  lu le rapport, mais fait un petit copié-collé de Will.
Internats 7/7. Ah oui ? Quels personnels pour les encadrer ?

J'adore aussi ce passage : "Il convient d’éviter la multiplication « sauvage » des lieux de regroupement par discipline,  par catégories (diplômes), par établissement (professionnel-général-
technologique), etc. "
Ah bon,  nous nous regroupons de façon "sauvage".....
Grrrr...


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
archeboc
Sage

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par archeboc le Mer 29 Aoû 2018 - 18:09
@JPhMM a écrit:
@Will.T a écrit:Ca y est, le manifeste est en ligne : ► ici ◄
N'est-ce pas un brouillon, plutôt ? Suspect

Un manifeste des régions françaises avec du latin, c'est classe.

Ut as aribus quia sinullabor autati alique
sum qui sectae. Ut debit veliquo cusanihil
ipsant eniende si dolore quae conessit es
ari cum quam etur modicie ndignimilic

Les esprits chagrins vous diront que cela ne veut rien dire, mais rassurez-vous : le reste du rapport non plus.
Contenu sponsorisé

Re: Les régions lancent leur manifeste pour l'avenir des lycées.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum