Reconversion hors fonction publique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reconversion hors fonction publique

Message par pistil le Mar 22 Déc 2009 - 21:04

Bonsoir à tous (enfin, bonne nuit, une petite insomnie après une grande décision ...)

J'ai réalisé il y a quelques mois (quelques années après tout le monde, mais mieux vaut tard que jamais) que mon métier de prof-doc, et à vrai dire à peu près tous les métiers qui ne se passent pas au grand air avec des chèvres ou des poules ou des radis, ne me convenait pas. J'avais donc décidé de faire les choses "en sécurité", et de demander un congé de formation, de prendre mon mal en patience le temps de l'obtenir, de faire donc une formation me permettant d'obtenir la capacité agricole, puis de demander une disponibilité (de droit) pour lancer mon entreprise (agricole donc). Tout cela pour ménager la chèvre et le chou, et avoir un parachute en cas de crash (je précise quand même que cette envie ne vient pas de nulle part, et que j'ai passé l'année 2008-2009 où j'étais en disponibilité à être bénévole dans des fermes).

Hier, ayant réussi à vaincre mes vieux démons Procrastinator et Trouillux, je me lance dans le dossier pour le congé de formation, et j'apprends donc qu'après une formation, le bénéficiaire doit trois ans à temps plein à la fonction publique, ou remboursement des frais de formation (j'étais naïve sans doute, mais surtout j'avais l'exemple d'amis qui ont bénéficié d'un congé CIF dans le privé, avec 80% du salaire pendant la formation, et réintégration à un poste et salaire équivalent ensuite ... ou juste à un pot de départ quand ils ont poursuivi dans leur nouvelle voie)

Du coup je cherche à voir s'il y a une possibilité à laquelle je n'ai pas pensé afin de garder le bénéfice de mon concours tout en étant libérée un an (au moins le temps de la formation donc). La disponibilité sous réserve des nécessités du service ne me sera pas accordée (selon le rectorat. Bien sûr, je peux quand même essayer, et je le ferai), la mise à disposition ou le détachement ne conviennent pas à mon cas, je n'ai pas l'ancienneté pour la mise hors cadre. Impossible d'avoir une disponibilité de droit.

Je suis aussi sûre de moi qu'on peut l'être sans détester son boulot, mais donner ma démission est une décision difficile, et je voudrais être sûre d'avoir exploré le champ des possibles avant. Et à vrai dire, je ne sais même pas ce qu'entraîne au juste la démission, à part la perte de mon concours (puis-je être contractuelle ensuite par exemple ?)

Merci d'avoir lu mon roman insomniaque, merci de vos avis, et bonnes fêtes !

pistil
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par John le Mer 23 Déc 2009 - 11:56

j'apprends donc qu'après une formation, le bénéficiaire doit trois ans à temps plein à la fonction publique, ou remboursement des frais de formation

Mais la formation que tu vas suivre sera-t-elle payée par la fonction publique ? o_O

Je ne vois que la disponibilité pour convenances personnelles, qui effectivement est parfois dure à obtenir :/ Mais en motivant cette demande par un désir de reconversion hors de l'enseignement, tu participes éventuellement et indirectement au non-renouvellement d'un poste de fonctionnaire sur deux, ça devrait leur faire plaisir.

Quelle est la formation précise que tu souhaites suivre ? A mon avis, il faut insister sur l'idée de projet vraiment abouti, et prendre rendez-vous avec le DRH de ton académie : ils seront ravis de voir qq'un qui a un projet de reconversion sûr et défini.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par Pseudo le Mer 23 Déc 2009 - 12:05

Ce ne sont pas les frais de formation qui sont "remboursables", c'est l'indemnité mensuelle. Ce qui fait une sacrée somme tout de même.
Les frais de formation ne sont jamais pris en charge de toute façon pas l'EN, c'est à la charge du pigeon fonctionnaire.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par pistil le Mer 23 Déc 2009 - 12:29

Merci de vos réponses et précisions. Il s'agit en effet de l'indemnité mensuelle (80% du salaire) et non des frais de formation.
L'idée de faire plaisir à des gens qui appliquent une politique mortifère ne me fait pas sauter de joie, mais peut-être y a t'il quelque chose à creuser de ce côté-là en effet.
Je n'ai pas encore choisi la formation précise que je veux suivre, mais sans doute un Bac pro ou un BTS élevage bio, éventuellement par correspondance (c'est à l'étudiant de trouver les stages de toutes façons).

_________________
Nous sommes nés et nous vivons sur terre pour faire face à la réalité de vivre. [...] Quant aux savants, malgré l’importance de leur enquête sur la nature et malgré la profondeur de leur recherche, ils n’arrivent finalement qu’à réaliser à quel point la nature est parfaite et mystérieuse. (Masanobu Fukuoka)

pistil
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par Reine Margot le Mer 23 Déc 2009 - 12:30

En ces temps de crise, sortir de la fonction publique me semble risqué...surtout quand on voit la crise du monde agricole. mais bon si c'est ta vocation...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par pistil le Mer 23 Déc 2009 - 12:37

Oui, en effet, c'est un risque, mais passer 40 ans à faire un métier que je n'aime pas, surtout quand ça touche à la formation des jeunes, c'est un risque que je suis encore moins prête à prendre.
Quant à la crise du monde agricole, elle ne touche guère la forme d'agriculture que je veux pratiquer (petite exploitation très diversifié, vente directe, biologique).
Cela dit, ce n'est pas pour rien que je préfèrerais obtenir une dispo que donner ma démission Wink

_________________
Nous sommes nés et nous vivons sur terre pour faire face à la réalité de vivre. [...] Quant aux savants, malgré l’importance de leur enquête sur la nature et malgré la profondeur de leur recherche, ils n’arrivent finalement qu’à réaliser à quel point la nature est parfaite et mystérieuse. (Masanobu Fukuoka)

pistil
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par Reine Margot le Mer 23 Déc 2009 - 12:39

Moi non plus je ne veux pas rester prof, je souhaite me reconvertir. ce que je veux dire 'cest qu'il ne faut pas démissionner sans parachute. je partirai quand j'aurai mon concours des bibliothèques.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par Cath le Mer 23 Déc 2009 - 13:24

Pistil, n'est-il pas envisageable de garder un mi-temps (ou moins, je ne sais pas si ça existe) après ta reconversion? Ou d'intégrer l'enseignement agricole?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reconversion hors fonction publique

Message par Pierre_au_carré le Mer 23 Déc 2009 - 18:29

cath5660 a écrit: Ou d'intégrer l'enseignement agricole?

Je dirais naïvement pareil...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum