La mort d'Antigone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La mort d'Antigone

Message par cristal le Mer 2 Juin 2010 - 11:25

Comment expliquez-vous à vos élèves pourquoi Antigone préfère-t-elle mourir plutôt que de vivre?

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Raph le Mer 2 Juin 2010 - 11:37

Avis de lecteur puisque pas prof de lettres, je peux? Pour moi, Antigone préfère mourir car elle rejette la vie et le "bonheur" tels que les évoque Créon, elle refuse les compromissions que semble impliquer la vie d'adulte. Elle préfère la mort en gardant son caractère entier que la vie si elle doit faire preuve de bassesse.
Mais j'ai peut-être tout compris de travers en le lisant - et ça fait longtemps.

_________________
"Il faut rire de tout. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans." Pierre Desproges

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par lulucastagnette le Mer 2 Juin 2010 - 11:41

Antigone est entière, elle veut "tout, tout de suite". Elle ne veut pas faire de compromis, elle rejette la tiédeur (je cite de mémoire : "si Hémon ne doit plus rougir quand il me voit, s'il ne doit plus me croire morte quand j'ai 5 minutes de retard, je ne veux pas de ce Hémon là").
Elle refuse de comprendre que la mise à l'écart de Polynice (ou Etéocle, puisqu'on ne sait pas quel est le cadavre qui pourrit en fait) est nécessaire pour la paix dans Thèbes. Elle refuse de comprendre.
Une fois lancée, elle ne s'arrête plus.
Elle regrette son geste ("oh, Hémon, notre petit garçon", "j'ai peur" mais elle dit au garde de ne pas le noter dans la lettre finalement) une fois qu'elle est dans la grotte.
On peut se demander si finalement Antigone ne prend pas cette révolte contr eHémon comme prétexte pour mettre fin à ses jours. Aurait-elle supporté la vie calme dont parle Hémon ? ("le bonheur, c'est un banc pour se reposer le soir, un enfant qui joue à nos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main.")

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par kimy le Mer 2 Juin 2010 - 12:47

Pas mieux que lulu ... c'est ce qu'on a dit avec les élèves ...

kimy
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par sand le Mer 2 Juin 2010 - 13:38

@Raph a écrit:Avis de lecteur puisque pas prof de lettres, je peux? Pour moi, Antigone préfère mourir car elle rejette la vie et le "bonheur" tels que les évoque Créon, elle refuse les compromissions que semble impliquer la vie d'adulte. Elle préfère la mort en gardant son caractère entier que la vie si elle doit faire preuve de bassesse.
Mais j'ai peut-être tout compris de travers en le lisant - et ça fait longtemps.
Trop fort ! Je t'embauche pour corriger mes copies !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Audrey le Mer 2 Juin 2010 - 13:40

Raph, je t'avais pas dit que tu devrais tenter l'agreg de lettres? LOL

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Violet le Mer 2 Juin 2010 - 13:55

Oh la la ! c'est comme le premier avril ! C'est Raph qui répond, et avec quel brio ! aux questions littéraires et Audrey qui répond aux questions de SVT ! Vous m'embrouillez !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Audrey le Mer 2 Juin 2010 - 15:56

Ah, mais c'est que je suis pas une vraie littéraire moi..suis une bâtarde...lol

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Isia le Mer 2 Juin 2010 - 18:36

Mes 3° ont aussi compris tout comme Raph (ça promet...) mais certains, plus précisément des filles, la trouvent lâche !!
Elle refuse de vivre, madame, elle refuse de tenter le coup....

Isia
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par cristal le Mer 2 Juin 2010 - 19:20

Merci pour vos réposes.

Pour Raph et et plus
Pour les autres, désolée mais vous avez (un peu) moins de mérite....

J'avais assez mal formulé ma question, en fait, je me demandais si les élèves comprenaient l'idéalisme d'Antigone, son choix et comment on peut, nous, l'expliquer, le faire comprendre.
Marmottine a un peu soulevé le problème...

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Isia le Jeu 3 Juin 2010 - 0:42

Raph, c'est rien qu'un fayot d'abord..... Razz J'suis sûre qu'il a demandé à son frère..

lol!

Isia
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Raph le Jeu 3 Juin 2010 - 1:12

Jalouse

_________________
"Il faut rire de tout. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans." Pierre Desproges

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par cristal le Jeu 3 Juin 2010 - 20:58

@Raph a écrit:Jalouse

+1

Mais, j'ai pas tout suivi, c'est qui ton frère?

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Audrey le Jeu 3 Juin 2010 - 21:20

Son frère c'est Mirko, prof de lettres...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par V.Marchais le Jeu 3 Juin 2010 - 21:30

@cristal a écrit:
J'avais assez mal formulé ma question, en fait, je me demandais si les élèves comprenaient l'idéalisme d'Antigone, son choix et comment on peut, nous, l'expliquer, le faire comprendre.
Marmottine a un peu soulevé le problème...

Je crois qu'on le comprend par opposition au personnage de Créon, hélas celui-ci est souvent trop négligé dans les études consacrées à l'Antigone d'Anouilh. Ce sont deux personnages à étudier en vis-à-vis pour comprendre deux visions du monde, du bonheur, deux systèmes de valeurs.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Audrey le Jeu 3 Juin 2010 - 21:31

Arf....pourquoi y a pas Antigone au programme de l'Agreg, hein?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par cristal le Jeu 3 Juin 2010 - 22:04

@V.Marchais a écrit:
@cristal a écrit:
J'avais assez mal formulé ma question, en fait, je me demandais si les élèves comprenaient l'idéalisme d'Antigone, son choix et comment on peut, nous, l'expliquer, le faire comprendre.
Marmottine a un peu soulevé le problème...

Je crois qu'on le comprend par opposition au personnage de Créon, hélas celui-ci est souvent trop négligé dans les études consacrées à l'Antigone d'Anouilh. Ce sont deux personnages à étudier en vis-à-vis pour comprendre deux visions du monde, du bonheur, deux systèmes de valeurs.

Merci pour le conseil.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Serge le Jeu 3 Juin 2010 - 22:35

J'ai ma schtroumpfette ( surnom d'une de mes élèves de 3ème) qui a trouvé en cours qu' Antigone était pour elle l'image d'un extrémisme sans nuance inquiétant, aveugle et sourd, égoïste, dangereux et destructeur et qu'elle pourrait aussi limite être aussi une figure du terrorisme ( je synthétise bien sûr). Sous prétexte d'intégrité, elle tombe dans l'intégrisme. Tout en affirmant sa sympathie pour ce personnage dont elle se sent malgré tout assez proche.
Quelque part ce n'est pas totalement faux. Je ne pense pas qu'Anouilh dresse une vision beaucoup plus positive d'Antigone que de Créon : leurs deux extrémismes les conduisent à une absence de dialogue et une fermeture d'esprit qui les empêchent de trouver des solutions. Deux facettes de la négativité, les deux sûrs de leur bonne foi.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par V.Marchais le Ven 4 Juin 2010 - 6:47

De toute façon, le propre d'une oeuvre riche est de laisser place à des interprétations ouvertes.
La seule chose qui est incontestable, c'est l'opposition entre Créon et Antigone. Le sens à donner à cette opposition est affaire d'interprétation.
On connaît celle qui consiste à faire d'Antigone, en pleine seconde Guerre mondiale, une figure de la résistance. A la marge, pourquoi pas - mais ramener l'oeuvre à cela m'a toujours paru réducteur. Certains vont jusqu'à traiter Anouilh de collabo puisque c'est Créon, qui prêche la soumission à la loi, même dure, qui "gagne" (et refusent d'étudier Anouilh, si, si, j'en connais). Là, je crois qu'on frise le contresens. Par contre - et là, je rejoins ton élève - face à la souplesse de Créon, Antigone pourrait bien incarner une forme de pureté dangereuse, comme disait le philosophe (mais lequel, déjà ?) qui, pour le coup, renverrait au contexte de façon plus large.
En tout cas, toute l'oeuvre d'Anouilh est traversée par ces interrogations sur le bonheur, le pouvoir, la liberté. L'oeuvre interroge mais n'apporte pas de réponses définitives.
Bref, la discussion doit, je crois, rester ouverte.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antigone

Message par Serge le Ven 4 Juin 2010 - 7:41

Heureusement. D'ailleurs j'ai trouvé sa réflexion assez audacieuse mais très pertinente. Je leur ai précisé en revanche que lorsqu'on émet des hypothèses ou si on se risque à une interprétation, il faut savoir aussi nuancer ses propos sans les balancer de façon absolument catégorique. Du coup on a embrayé sur les précautions oratoires, modalisateurs et marques de la subjectivité pour voir la différence que cela ferait dans la formulation sa réponse.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum