Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Nathlg
Niveau 7

Question aux PE

par Nathlg le Mar 4 Oct 2011 - 22:41
Bonsoir,
je ne suis pas sûre de poster dans la bonne rubrique mais voilà...
J'ai besoin d'avoir votre avis sur un acte violent dont mon fils a été victime aujourd'hui. Il s'agit d'une toute petite école maternelle-primaire, 3 classes au total, mon fils étant en CP. Aujourd'hui, sortie de l'école, que mon mari accompagnait d'ailleurs. A la fin, avant de rentrer à l'école, passage aux WC. Et mon mari se trouvait à proximité, avec quelques maternelles à surveiller/autour de lui. Il voit des "grands" sortir ricanant bêtement des WC, des plus petits sortir avec précipitation (voir avec la peur au visage)... donc il va dans les WC - dans l'escalier, il croise un grand CM2, qui le voyant, repart à toute allure... et dans les WC, notre petit bonhomme, en train de se rhabiller, en pleurs... le grand CM2 s'est moqué de lui car il faisait pipi devant une pissotière avec short de sport et slip baissés (donc fesses à l'air) et il en a profité pour lui mettre plusieurs coups de pied bien forts. Mon mari lui a donc demandé de lui montrer l'enfant, qui se cachait. Il est allé le voir et l'a engueulé.
Ensuite, mon mari est allé voir la maitresse, qui a grondé "gentiment" ce grand (du genre: "mais ça va pas, qu'est-ce que tu as fait, ça ne va pas?" et c'est tout !!!!!!!!), puis direction le car, notre fils (avec d'autres CP) qui se fait gronder parce qu'il n'est pas encore dans le rang, alors qu'il sèche encore ses pleurs, qu'il a peur de monter dans le bus des "grands" (où se trouve le CM2) et que son papa accompagne les maternelles dans le bus des maternelles et qu'il voudrait monter avec lui. Bref, retour à l'école. Et rien. Le gamin repart tranquille !
Quand mon mari m'a raconté ça, j'étais outrée. Maintenant, je ne sais pas si la maîtresse va réagir jeudi quand l'école va reprendre, mais je ne compte pas laisser cela sans conséquences.
Je voudrais que cet enfant soit clairement puni, que ses parents soient mis au courant de ce qui s'est passé - que cet acte violent (et je précise que ledit CM2 fait bien 1m55-60 et 60kilos, soit 3 fois le poids de mon fils) et humiliant ne reste pas sans conséquences. Car pour mon fils, il y a des conséquences.
Je ne veux pas passer pour une mère hystérique, mais je trouve le comportement de ce gamin totalement inacceptable et j'ose espérer que la réaction de la maîtresse est dû à la situation (fin de la sortie - stress du départ pour le retour en bus).

Ce que j"aimerais savoir, c'est comment m'adresser à la maîtresse de mon fils et celle du CM2 pour qu'elles ne fassent pas comme si c'était de l'histoire passée, que ce n'était pas si grave que ça.

Que me conseillez vous?
Je voulais dès jeudi matin parler aux deux enseignantes et leur demander, notamment à la maîtresse du grand, de le punir / prévenir ses parents, que je ne connais pas. Mais que faire dans ces cas là? Que faites-vous dans de telles situations ? Prévenir les parents, ok, mais il faut qu'il y ait aussi une sanction quelconque dans le cadre de l'école, sachant que l'événement a eu lieu pendant le temps scolaire, non?

Merci d'avance pour vos avis
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Question aux PE

par Rikki le Mar 4 Oct 2011 - 22:46
Heu... si j'ai bien compris, le grand s'est moqué d'un petit. Tu parles d' "acte violent", ça me semble un peu démesuré ! Il s'agit de moqueries.

Ce n'est pas très gentil, et ça peut être très désagréable pour les petits.

Mais honnêtement, je ne vois pas là, tel que tu le décris, de quoi fouetter un chat.

De plus, je ne pense pas que ce soit à un parent d'élève de "vouloir qu'un enfant soit clairement puni". La maîtresse a grondé cet élève, si ça se trouve elle a repris les choses avec lui au calme (c'est ce que j'aurais fait, sûrement pas devant un parent accompagnateur), et puis voilà.

Alerter la famille du coupable ? Ca me semble un peu démesuré, et ce n'est certainement pas à un parent d'élève de le réclamer.

Excuse ma franchise, mais tu voulais une opinion d'instit, voici la mienne a chaud.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Question aux PE

par Celeborn le Mar 4 Oct 2011 - 22:48
@Rikki a écrit:Heu... si j'ai bien compris, le grand s'est moqué d'un petit.

« et il en a profité pour lui mettre plusieurs coups de pied bien forts »

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: Question aux PE

par C'est pas faux le Mar 4 Oct 2011 - 22:49
@Nathlg a écrit:Bonsoir,
je ne suis pas sûre de poster dans la bonne rubrique mais voilà...
J'ai besoin d'avoir votre avis sur un acte violent dont mon fils a été victime aujourd'hui. Il s'agit d'une toute petite école maternelle-primaire, 3 classes au total, mon fils étant en CP. Aujourd'hui, sortie de l'école, que mon mari accompagnait d'ailleurs. A la fin, avant de rentrer à l'école, passage aux WC. Et mon mari se trouvait à proximité, avec quelques maternelles à surveiller/autour de lui. Il voit des "grands" sortir ricanant bêtement des WC, des plus petits sortir avec précipitation (voir avec la peur au visage)... donc il va dans les WC - dans l'escalier, il croise un grand CM2, qui le voyant, repart à toute allure... et dans les WC, notre petit bonhomme, en train de se rhabiller, en pleurs... le grand CM2 s'est moqué de lui car il faisait pipi devant une pissotière avec short de sport et slip baissés (donc fesses à l'air) et il en a profité pour lui mettre plusieurs coups de pied bien forts. Mon mari lui a donc demandé de lui montrer l'enfant, qui se cachait. Il est allé le voir et l'a engueulé.
Ensuite, mon mari est allé voir la maitresse, qui a grondé "gentiment" ce grand (du genre: "mais ça va pas, qu'est-ce que tu as fait, ça ne va pas?" et c'est tout !!!!!!!!), puis direction le car, notre fils (avec d'autres CP) qui se fait gronder parce qu'il n'est pas encore dans le rang, alors qu'il sèche encore ses pleurs, qu'il a peur de monter dans le bus des "grands" (où se trouve le CM2) et que son papa accompagne les maternelles dans le bus des maternelles et qu'il voudrait monter avec lui. Bref, retour à l'école. Et rien. Le gamin repart tranquille !
Quand mon mari m'a raconté ça, j'étais outrée. Maintenant, je ne sais pas si la maîtresse va réagir jeudi quand l'école va reprendre, mais je ne compte pas laisser cela sans conséquences.
Je voudrais que cet enfant soit clairement puni, que ses parents soient mis au courant de ce qui s'est passé - que cet acte violent (et je précise que ledit CM2 fait bien 1m55-60 et 60kilos, soit 3 fois le poids de mon fils) et humiliant ne reste pas sans conséquences. Car pour mon fils, il y a des conséquences.
Je ne veux pas passer pour une mère hystérique, mais je trouve le comportement de ce gamin totalement inacceptable et j'ose espérer que la réaction de la maîtresse est dû à la situation (fin de la sortie - stress du départ pour le retour en bus).

Ce que j"aimerais savoir, c'est comment m'adresser à la maîtresse de mon fils et celle du CM2 pour qu'elles ne fassent pas comme si c'était de l'histoire passée, que ce n'était pas si grave que ça.

Que me conseillez vous?
Je voulais dès jeudi matin parler aux deux enseignantes et leur demander, notamment à la maîtresse du grand, de le punir / prévenir ses parents, que je ne connais pas. Mais que faire dans ces cas là? Que faites-vous dans de telles situations ? Prévenir les parents, ok, mais il faut qu'il y ait aussi une sanction quelconque dans le cadre de l'école, sachant que l'événement a eu lieu pendant le temps scolaire, non?

Merci d'avance pour vos avis

Comme tu le dis, la (non)réaction de la maîtresse s'explique peut-être par le fait qu'elle était au four et au moulin.
Que faire ? Ce que tu exposes là me semble très bien, pourquoi ne pas dire en gros la même chose aux maîtresses ?
Quant au grand, il me semble qu'un passage dans le bureau du directeur, des explications et des excuses à ton fils semblent un minimum.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Question aux PE

par Rikki le Mar 4 Oct 2011 - 22:50
Ah, zut, j'avais lu trop vite et raté la partie sur les coups de pied.

C'est effectivement plus embêtant.

Cela dit, je maintiens que ce n'est pas a priori aux parents de juger de la punition nécessaire ou pas.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
mflo
Niveau 10

Re: Question aux PE

par mflo le Mar 4 Oct 2011 - 22:51
C'est grave en effet et je comprends ton émotion.

Mais prends le temps de faire part aux maîtresses du choc pour ton fils et de les laisser te dire comment elles vont gérer les choses au niveau de l'école.

Et ne prends pas d'initiative vis à vis des parents du CM avant d'avoir fait ces démarches.

Je te donne juste mon avis, parce qu'il est très désagréable de voir arriver les parents prêts à agresser des élèves ou leurs parents avant toute discussion. La réaction à ce genre d'acte demande de la réflexion et de la finesse car le CM (et les autres) doivent certes être punis, mais surtout comprendre la gravité des actes.

Mais si tu constates que pour les enseigantes, la chose est anodine et déjà oubliée, alors là c'est différent.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Question aux PE

par Sapotille le Mar 4 Oct 2011 - 22:52
@Nathlg a écrit: le grand CM2 s'est moqué de lui car il faisait pipi devant une pissotière avec short de sport et slip baissés (donc fesses à l'air) et il en a profité pour lui mettre plusieurs coups de pied bien forts.

Attends, il y a eu des coups et cela mérite une réaction ...

Maintenant, prévenir les parents du méchant, non, mais une explication et une punition de la part de la maîtresse et "entre 4 z'yeux", oui ...
avatar
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: Question aux PE

par C'est pas faux le Mar 4 Oct 2011 - 22:55
@Rikki a écrit:Ah, zut, j'avais lu trop vite et raté la partie sur les coups de pied.

C'est effectivement plus embêtant.

Cela dit, je maintiens que ce n'est pas a priori aux parents de juger de la punition nécessaire ou pas.

Rikki, je ne voudrais pas lancer un débat "à la on", mais la façon que nous avons (collectivement) de moucher les parents et de les envoyer paître dès qu'ils prétendent s'alarmer d'un fait dont a été victime leur gamin, sous prétexte qu'ils n'ont pas à s'immiscer, ça me soûle un peu.
Il n'y a pas besoin d'un gros effort d'abstraction pour se mettre à leur place et comprendre leur besoin d'être rassurés.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Question aux PE

par Rikki le Mar 4 Oct 2011 - 22:55
Oui, oui, excusez-moi, j'avais zappé l'affaire des coups.

Un grand qui frappe un petit, c'est plus grave, effectivement. Mais c'est à la maîtresse de faire la mise au point. Et je ne vois vraiment pas l'intérêt de mêler les parents du grand à tout ça.

Ils sont censés faire quoi, là, les parents ?

Les problèmes de l'école se règlent à l'école.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Question aux PE

par Rikki le Mar 4 Oct 2011 - 23:00
@C'est pas faux a écrit:
@Rikki a écrit:Ah, zut, j'avais lu trop vite et raté la partie sur les coups de pied.

C'est effectivement plus embêtant.

Cela dit, je maintiens que ce n'est pas a priori aux parents de juger de la punition nécessaire ou pas.

Rikki, je ne voudrais pas lancer un débat "à la on", mais la façon que nous avons (collectivement) de moucher les parents et de les envoyer paître dès qu'ils prétendent s'alarmer d'un fait dont a été victime leur gamin, sous prétexte qu'ils n'ont pas à s'immiscer, ça me soûle un peu.
Il n'y a pas besoin d'un gros effort d'abstraction pour se mettre à leur place et comprendre leur besoin d'être rassurés.

Je ne parle pas d'envoyer paître, je trouve déplacé qu'un parent d'élève exige telle ou telle punition, et plus encore de prévenir les parents du coupable.

Si des parents s'inquiètent de ce que leur petit a peur, ou a mal, et viennent voir l'école, c'est différent.

Mais si on vient m'expliquer qu'il faut que je punisse Untel ou Untel de telle ou telle manière, ça a effectivement tendance à m'agacer. D'autant plus que bien souvent, quand la petite victime, à son tour, fait telle ou telle bêtise, les mêmes parents arrivent pour expliquer que "c'est un petit enfant, il ne se rend pas compte".

J'ai eu 3 gosses scolarisés, tu sais, dont un garçon très petit en taille qui a beaucoup souffert d'être le souffre-douleur de ses camarades à une époque. Je comprends qu'il soit parfois tentant d'aller jouer les justiciers à l'école. Mais je pense qu'il faut se retenir très fort.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
frankenstein
Vénérable

Re: Question aux PE

par frankenstein le Mar 4 Oct 2011 - 23:06
Ça m'étonne un peu cette histoire car dans ces petites écoles, les élèves sont généralement habitués (pour les toilettes par exemple). Ce CM2, s'est-il juste "moqué" du petit de CP (ce qui est déjà curieux) et lui a-t-il vraiment donné des coups de pieds (là, oui, il nre faut pas laisser passer...). C'est toujours un peu gênant quand un parent fait la discipline à la place de la maîtresse (surtout si l'enfant d'un accompagnateur est la victime...)
Après, il faudrait savoir exactement ce qu'il s'est passé...

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Question aux PE

par Rikki le Mar 4 Oct 2011 - 23:07
La situation était un peu particulière, je suppose, puisqu'il s'agissait d'une sortie scolaire, donc les habitudes étaient un peu bouleversées.


_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: Question aux PE

par C'est pas faux le Mar 4 Oct 2011 - 23:08
@Rikki a écrit:
@C'est pas faux a écrit:
@Rikki a écrit:Ah, zut, j'avais lu trop vite et raté la partie sur les coups de pied.

C'est effectivement plus embêtant.

Cela dit, je maintiens que ce n'est pas a priori aux parents de juger de la punition nécessaire ou pas.

Rikki, je ne voudrais pas lancer un débat "à la on", mais la façon que nous avons (collectivement) de moucher les parents et de les envoyer paître dès qu'ils prétendent s'alarmer d'un fait dont a été victime leur gamin, sous prétexte qu'ils n'ont pas à s'immiscer, ça me soûle un peu.
Il n'y a pas besoin d'un gros effort d'abstraction pour se mettre à leur place et comprendre leur besoin d'être rassurés.

Je ne parle pas d'envoyer paître, je trouve déplacé qu'un parent d'élève exige telle ou telle punition, et plus encore de prévenir les parents du coupable.

Si des parents s'inquiètent de ce que leur petit a peur, ou a mal, et viennent voir l'école, c'est différent.

Mais si on vient m'expliquer qu'il faut que je punisse Untel ou Untel de telle ou telle manière, ça a effectivement tendance à m'agacer. D'autant plus que bien souvent, quand la petite victime, à son tour, fait telle ou telle bêtise, les mêmes parents arrivent pour expliquer que "c'est un petit enfant, il ne se rend pas compte".

J'ai eu 3 gosses scolarisés, tu sais, dont un garçon très petit en taille qui a beaucoup souffert d'être le souffre-douleur de ses camarades à une époque. Je comprends qu'il soit parfois tentant d'aller jouer les justiciers à l'école. Mais je pense qu'il faut se retenir très fort.

J'entends bien, et je suis d'accord,. Il reste que je vois souvent les parents être traités comme des emmerdeurs par nature, y compris quand ils accomplissent une démarche parfois maladroite mais souvent légitime, et je comprends que ça en rende certains vindicatifs.
avatar
mflo
Niveau 10

Re: Question aux PE

par mflo le Mar 4 Oct 2011 - 23:10
Je partage l'avis de Rikki sur les parents qui viennent exiger la punition d'un autre.

Et mes enfants étaient dans une petite école où les problèmes de toilettes étaient récurrents. Et la surveillance des instits souvent insuffisante à mon goût...

Mais l'accident a eu lieu si je comprends bien dans des circonstances particulières, en dehors de l'école, ce qui explique qu'un parent ait dû intervenir à la place de la maîtresse.
frankenstein
Vénérable

Re: Question aux PE

par frankenstein le Mar 4 Oct 2011 - 23:12
Mais il y a autre chose que je ne comprends pas ; la maîtresse de ton fils n'est pas celle du CM2 normalement... Puis est-ce les trois classes qui étaient en sortie ?


Dernière édition par frankenstein le Mar 4 Oct 2011 - 23:13, édité 1 fois

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Question aux PE

par Condorcet le Mar 4 Oct 2011 - 23:13
Rikki : ...ou ne se règlent pas.
Je trouve que c'est une humiliation à caractère sexuel. Désolé de le formuler ainsi, mais qui aimerait être dérangé dans ce geste de la vie quotidienne ? Personne : les parents ont raison de s'en mêler puisque l'affaire n'est pas réglée.


Dernière édition par condorcet le Mer 5 Oct 2011 - 2:05, édité 1 fois
avatar
mflo
Niveau 10

Re: Question aux PE

par mflo le Mar 4 Oct 2011 - 23:19
Mais qui dit que l'affaire n'est pas réglée ? C'était aujourd'hui, du calme !

Qui dit que les maîtresses n'ont pas pris à art le CM au retour à l'école pour le prévenir que tout cela serait examiné jeudi ?
Bon ok, il semble qu'elles ne se soient guère émues du sort du petitou de CP.

C'est pourquoi je conseillais à la maman d'aller jeudi informer les instits du choc reçu par son fils.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Question aux PE

par Rikki le Mar 4 Oct 2011 - 23:20
Oh, je ne pense pas faire partie des instits qui "envoient bouler" les parents de manière systématique, loin de là.

Par contre, je bondis quand j'entends des grands mots comme "humiliation à caractère sexuel" pour une bêtise de gosse. On fait beaucoup plus de mal qu'autre chose en montant en épingle une bêtise.

Les coups de pied, ça n'est pas admissible, on est bien d'accord là-dessus. Et les moqueries non plus. Donc, voilà, remontée de bretelles, reprise éventuelle par la maîtresse le jour de classe suivant, et affaire classée.

Si on en fait tout un tintouin, on finit par installer les petits dans la "peur du grand", et ça, c'est nettement plus embêtant (pour les petits).

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Question aux PE

par Condorcet le Mar 4 Oct 2011 - 23:21
J'espère que les jours suivants apporteront une solution pérenne et sereine à ce qui ne m'apparaît pas comme un acte anodin.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Question aux PE

par Rikki le Mar 4 Oct 2011 - 23:22
Oui, Mflo, c'est exactement ça : en tant que maman la préoccupation à avoir est de protéger son enfant, de signaler éventuellement s'il a vraiment mal vécu un incident (ce dont la maîtresse ne se rend pas forcément compte), mais les parents du petit n'ont pas à se préoccuper de ce qui arrive au grand.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
frankenstein
Vénérable

Re: Question aux PE

par frankenstein le Mar 4 Oct 2011 - 23:26
@Rikki a écrit:Oh, je ne pense pas faire partie des instits qui "envoient bouler" les parents de manière systématique, loin de là.

Par contre, je bondis quand j'entends des grands mots comme "humiliation à caractère sexuel" pour une bêtise de gosse. On fait beaucoup plus de mal qu'autre chose en montant en épingle une bêtise.

Les coups de pied, ça n'est pas admissible, on est bien d'accord là-dessus. Et les moqueries non plus. Donc, voilà, remontée de bretelles, reprise éventuelle par la maîtresse le jour de classe suivant, et affaire classée.

Si on en fait tout un tintouin, on finit par installer les petits dans la "peur du grand", et ça, c'est nettement plus embêtant (pour les petits).
Ouais, je verrais aussi les choses un peu de cette façon...Ça m'étonne quand même cette histoire dans une petite école de trois classes de la maternelle au CM2, en général les élèves sont habitués (surtout s'ils sont dans la même école depuis la PS...). Ce "grand" de CM2, il est "connu" pour ses coups en douce ou pas ?

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Question aux PE

par Dhaiphi le Mar 4 Oct 2011 - 23:26
@Nathlg a écrit:Je voulais dès jeudi matin parler à la maîtresse du grand, de le punir / prévenir ses parents, que je ne connais pas.
Effectivement, tu peux t'entrenir calmement avec sa maîtresse qui pourra te préciser si l'agresseur est coutumier du fait (ce qui ne m'étonnerait guère) ou pas et si son manque de réaction ne serait pas dû à la lassitude et au manque de soutien des parents (en plus de l'énervement dû à la sortie scolaire naturellement).

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Mufab
Monarque

Re: Question aux PE

par Mufab le Mer 5 Oct 2011 - 1:02
Peut-être l'instit a-t-elle volontairement laissé passer du temps pour ne pas régler le problème à chaud. Cela nous arrive parfois.

En tant que parent, je crois que j'écrirais un petit mot à la maîtresse pour expliquer la violence réellement subie, dont elle ne s'est peut-être pas rendu compte. Et la laisser ensuite faire son boulot.

Il serait effectivement impensable que l'élève de Cm2 ne soit pas repris calmement et fermement, en aparté, et qu'il ne doive présenter des excuses, orales ou écrites, à ton fils. Ceci dans le but de lui montrer, à lui aussi, que ce qu'il a vécu n'est pas normal.

Je comprends tout à fait ta démarche.
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Question aux PE

par Condorcet le Mer 5 Oct 2011 - 1:06
+ 1. Mufab veneration

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Nathlg
Niveau 7

Re: Question aux PE

par Nathlg le Mer 5 Oct 2011 - 11:33
Merci pour vos avis... Je n'avais pas l'intention de contacter les parents... Il faut savoir que nous sommes effectivement dans un tout petit village où tout le monde se connaît (mais nous, on vient d'arriver, donc on ne connaît pas grand monde)...
Quelques précisions: la sortie concernait l'école de la maternelle au CM2, en effet. Il s'agit donc d'une situation d'autant plus exceptionnelle (sortie) que les grands ne vont pas aux WC en même temps que les "petits"...

Et pour ce qui est de m'immiscer dans le domaine des enseignants, ce n'est sûrement pas mon intention: je veux juste être sûre que la brève et insignifiante engueulade (apparemment, prononcée dans le même ton que celles s'adressant aux CP qui n'étaient pas bien en rang avant de monter dans le bus) ne soit pas tout dans cette histoire. Il ne faut pas banaliser "la violence", je ne demande pas non plus que le gamin soit exclu(faut pas pousser, c'est un con, mais c'est un gosse !!!), mais juste qu'il comprenne:
1. la gravité de son acte (autant pour l'humiliation subie que pour la violence physique exercée à l'encontre de qqn beaucoup plus petit et faible physiquement)
2. pour justement, que cela ne se reproduise pas, avec mon fils ou tout autre enfant moins fort physiquement. Je rappelle que ce qui a alarmé mon mari qui se trouvait à l'extérieur des WC, c'est l'attitude des autres CP-CE1 qui sont sortis du préfabriqué WC le regard apeuré et à toute allure. La peur est déjà là...

Donc que le grand comprenne qu'il ne peut pas brimer/humilier impunément les plus petits.

Apparemment, le comportement de ce garçon n'a pas étonné la PE des maternelles, avec laquelle mon mari s'est entretenu brièvement.

J'avoue que si j'apprenais que mes fils faisaient de telles choses, la punition serait immédiate à la maison: privé de qchose pendant x durée. Interdiction de jouer avec les copains, etc... J'exècre la violence et l'humiliation des plus faibles et l'âge n'excuse rien. Si à la maison on ne lui apprend pas à respecter les autres, malheureusement, il faut qu'il comprenne qu'à l'école, on ne le laissera pas faire. Je sais bien que ce n'est pas notre travail, mais malheureusement, nous sommes (et là je m'inclus en tant que prof de collège) amenés à le faire.

J'espère ne pas me tromper là-dessus, mais en reparler avec la maîtresse de mon fils et du grand, ce n'est pas pour moi empiéter sur leur domaine de travail, ce que je ne veux surtout pas.
Mais comme l'écrit Mufab, j'aimerais que la maîtresse puisse traiter "à froid" cet acte que j'estime violent et que je n'ai pas envie de minimiser (car la prochaine fois, que se passera-t-il?), qu'au minimum, le CM2 s'excuse, qu'on lui donne l'occasion de réfléchir à la bêtise qu'il a faite. Mais si rien ne se passe - pourquoi ne pas recommencer à embêter les petits, les humilier, les frapper, si de toute façon ça n'entraîne aucune conséquence fâcheuse pour lui?

Je vais donc m'adresser à la maîtresse jeudi matin, et lui exposer la violence subie, l'état d'esprit de mon fils (qui est apeuré, qui a cauchemardé cette nuit, etc...) et lui glisser subtilement que ce grand devrait peut-être s'excuser devant lui pour son comportement? ça vous paraît acceptable ?
Contenu sponsorisé

Re: Question aux PE

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum