A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:06

Mon CDE veut me voir demain, je ne sais pas pourquoi, mais je me doute que c'est pour l'une de ces 2 raisons:
- la 1ère, la moins probable, c'est que je ne souhaite pas aller à une formation, et ai donc dit que je serai présente en cours un mercredi. J'ai le droit, n'est-ce pas?
- la 2ème, très probable, est parce que j'ai retiré 1 point à un élève qui parlait (et qui pour moi trichait avec sa voisine, que j'ai sanctionnée pareillement) pendant une interro de cours. Il a ensuite pété les plombs, a refusé de faire l'interro et est parti se plaindre, soit au CDE soit à la CDE adjointe. Ai-je le droit de faire ce que j'ai fait? Je précise que la parole de l'élève est sacrée dans cet établissement et que j'aurai bien besoin d'armes légales pour me faire entendre.
Merci pour votre aide.


Dernière édition par Gryphe le Mar 10 Jan 2012 - 21:22, édité 1 fois (Raison : Précision du titre)

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par Magpie le Lun 9 Jan 2012 - 18:17

Pour la raison n°2, tu peux aisément te défendre : s'il se montre obtus, prends l'exemple de la triche au bac, c'est pas qu'un point qu'on retire !
Pour le cas n°1... Je n'en ai aucune idée !

Magpie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:18

Oui, mais est-ce qu'il y a des textes qui disent que je suis dans mon droit? Je précise être en collège.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par eliam le Lun 9 Jan 2012 - 18:19

S'il a triché, tu as parfaitement le droit de retirer des points. Que je sache, c'est toi qui surveillais pas le CDE.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par eliam le Lun 9 Jan 2012 - 18:20

Un CDE n'a pas de remarque à te faire du point de vue pédagogique. Cela ne relève pas de sa compétence. Seul un IPR le peut.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:22

Mais mon CDE est convaincu d'être le responsable pédagogique du collège.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par A Tuin le Lun 9 Jan 2012 - 18:22

C'est possible qu'il te convoque pour la formation. Il y en a qui aiment faire du chiffre dans leurs établissements.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par eliam le Lun 9 Jan 2012 - 18:29

@MelanieSLB a écrit:Oui, mais est-ce qu'il y a des textes qui disent que je suis dans mon droit? Je précise être en collège.
Il peut l'être si ça lui fait plaisir mais toi tu dois t'en moquer : il peut te demander de revoir ta sanction mais n'a aucun moyen de t'y obliger. Ne te laisse pas faire, c'est ton point de vue qui prime. D'ailleurs, si tu as sanctionné la voisine, cela n'aurait pas de sens de rectifier la note de celui qui a râlé.


Dernière édition par eliam le Lun 9 Jan 2012 - 18:29, édité 1 fois

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par minnie le Lun 9 Jan 2012 - 18:29

Il peut te sortir le texte qui dit qu'on ne doit pas sanctionner un comportement par une note ou des points en moins.

Tu ne pourras alors pas faire grand chose d'autre que t'excuser après lui avoir fait admettre que 1 point ce n'est RIEN DU TOUT et que le gamin n'avait pas à exploser. Et tu attends des sanctions pour ce pétage de plomb, refus de se soumettre à un devoir (car là, c'est le gamin qui est en faute)

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:30

C'est une formation qui ne se passe pas dans mon établissement, pourtant.
De toute façon, il a ensuite mis son contrôle à la poubelle, donc il a 0.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par Marillion le Lun 9 Jan 2012 - 18:30

Le mien voulait me voir pour la DGH. Est-ce possible dans ton cas ?

Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par eliam le Lun 9 Jan 2012 - 18:31

S'il a triché, on peut lui retirer des points. Il ne s'agit pas de sanctionner un comportement mais de rétablir une équité mise à mal par la tricherie.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par Nell le Lun 9 Jan 2012 - 18:34

je ne réponds pas vraiment à ta question mais je trouve salaud de te faire patienter ainsi, juste pour te faire mariner...

Pour la formation, je ne suis pas certaine...
Pour le point en moins, nous n'avons en effet pas le droit de sanctionner un comportement par un retrait de point... Cela dit, il a jeté son contrôle = 0 + attitude inappropriée et irrespectueuse = 2h de colle...
Qui se plaint? Laughing

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:34

Non, je suis TZR.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:35

Mais bon, ils sont bien sanctionnés quand ils trichent au brevet, non?

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par User5899 le Lun 9 Jan 2012 - 18:38

A mon avis, avec un chef à cheval sur les règlements, vous n'avez le droit ni de l'un ni de l'autre. La formation fait partie des obligations des profs et la note ne doit pas être baissée pour des questions de comportement. Mais bon, il y a les règlements et il y a la pratique...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par Nestya le Lun 9 Jan 2012 - 18:39

J'ai ce texte officiel qui peut peut-être t'aider:
La question du zéro

"Note aux recteurs et inspecteurs d’académie en date du 20 février 2001" signée Jean-Paul de Gaudemar, qui apporte les " clarifications " au texte publié au B.O. n. 8 du 13/07/2000 sur la question du zéro.

La formulation inadaptée d’une circulaire parue au BO en juillet 2000 avait suscité une polémique. Elle précisait « qu’il n’est pas permis de baisser la note d’un devoir en raison du comportement d’un élève ou d’une absence injustifiée. Les zéros doivent être proscrits ». Le ministère, en février 2001, a adressé aux recteurs et aux IA une mise au point : « Cette disposition, qui établit une distinction claire entre évaluation pédagogique et domaine disciplinaire, ne signifie en aucune manière que les zéros doivent disparaître de l’évaluation du travail scolaire. Un devoir non remis sans excuse valable, une copie blanche rendue le jour du contrôle, une copie manifestement entachée de tricherie, ou encore un travail dont les résultats sont objectivement nuls, peuvent justifier qu’on y ait recours. L’évaluation du travail scolaire, domaine qui relève de la responsabilité pédagogique propre des enseignants, ne peut être contestée, car elle est fondée sur leur compétence disciplinaire ».

Le zéro sanctionnant le travail scolaire ou le refus de s’y soumettre (devoir non rendu, absence aux contrôles) fait donc bien partie de l’échelle de notation du professeur. En revanche, un « zéro de conduite » ne peut entrer dans une moyenne évaluant les connaissances et les compétences des élèves. Un comportement perturbateur ne peut être sanctionné par une baisse de note mais relève des punitions et sanctions prévues au règlement intérieur de l’établissement. Ces principes sont toutefois contredits par la note de vie scolaire qui évalue le comportement des collégiens et pour laquelle le « zéro » n’est pas proscrit par les textes !


La lettre du ministère de l'Education nationale du 20 février 2001 :

« Il semble qu'une des dispositions de ces textes, par ailleurs assez bien compris, dans l'ensemble, dans leurs intentions que dans leurs modalités de mise en oeuvre, suscite de vives réactions, voire des incompréhensions ou des inquiétudes, notamment de la part de certains enseignants.

« Il s'agit du paragraphe précisant « qu'il n'est pas permis de baisser la note d'un devoir en raison du comportement d'un élève ou d'une absence injustifiée. Les zéros doivent être proscrits. »

« Je souhaiterais lever toute ambiguïté sur le sens de ce paragraphe précis, qui ne vise en rien à réglementer les modes d'évaluation pédagogique ni à amoindrir l'autorité des enseignants.

« Cette disposition, qui établit une distinction claire entre évaluation pédagogique et domaine disciplinaire, ne signifie en aucune manière que les zéros doivent disparaître de l'évaluation du travail scolaire.

« Un devoir non remis sans excuse valable, une copie blanche rendue le jour du contrôle, une copie manifestement entachée de tricherie, ou encore un travail dont les résultats sont objectivement nuls, peuvent justifier qu'on y ait recours.

« L'évaluation du travail scolaire, domaine qui relève de la responsabilité pédagogique propre des enseignants, ne peut être contestée, car elle est fondée sur leur compétence disciplinaire.

« Toutefois, cette évaluation ne doit pas être altérée par des considérations tenant au comportement des élèves. En effet, un comportement en classe, inadapté ou perturbateur, ne peut être sanctionné par une baisse de note ou par un zéro entrant dans la moyenne de l'élève. Relevant du domaine disciplinaire, il doit cependant être sanctionné d'une autre manière, prévue dans la liste des punitions scolaires ou des sanctions disciplinaires.

« Pour ce qui est de l'absence à un contrôle de connaissances, si elle est justifiée, une épreuve de remplacement peut être mise en place ; si elle est injustifiée, elle implique une absence de notation qui aura une incidence sur la moyenne, calculée en fonction du nombre d'épreuves organisées au cours de la période de notation.

En tout état de cause, ce texte ne prévoit en rien de faire bénéficier un élève volontairement absentéiste d'une moyenne supérieure à celle qu'il mérite.

« Ces dispositions, expliquées et comprises, contribueront, j'en suis sûr, à asseoir la crédibilité et l'autorité des enseignants sur des bases claires et équitables, permettant ainsi aux élèves de disposer de repères établis en toute transparence par les adultes. »

Cette lettre est signée par Jean-Paul de Gaudemar (directeur de l'enseignement scolaire) et M. Daubresse (IA, directeur des services départementaux de l'EN



Dernière édition par Nestya le Lun 9 Jan 2012 - 18:40, édité 1 fois

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par User5899 le Lun 9 Jan 2012 - 18:40

@MelanieSLB a écrit:Mais bon, ils sont bien sanctionnés quand ils trichent au brevet, non?
Au Bac, quand on les prend en train de tricher, on n'a pas le droit de les gêner et ils doivent finir leur épreuve. On fait un rapport et, sile CdE le transmet (ce qui n'est pas gagné), le tricheur est traduit devant le conseil de discipline de l'université. Qui l'interdit d'examen public. Avec sursis furieux
On a de plus en plus de tricheurs avec ce système. Merci Jack Lang 1992 :colere:

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:44

Cripure a écrit:A mon avis, avec un chef à cheval sur les règlements, vous n'avez le droit ni de l'un ni de l'autre. La formation fait partie des obligations des profs et la note ne doit pas être baissée pour des questions de comportement. Mais bon, il y a les règlements et il y a la pratique...

Ok. Mettre 0 puisqu'il a mis sa copie à la poubelle, ça, j'ai le droit, non?

Pour la formation, j'ai déjà eu cette formation l'an dernier en tant que stagiaire, mais l'intitulé était très différent sur le paf, raison pour laquelle je l'ai demandée. Je ne tiens pas à me bouffer 2 fois une formation, qui était en plus nullissime.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par Nestya le Lun 9 Jan 2012 - 18:46

@MelanieSLB a écrit:
Cripure a écrit:A mon avis, avec un chef à cheval sur les règlements, vous n'avez le droit ni de l'un ni de l'autre. La formation fait partie des obligations des profs et la note ne doit pas être baissée pour des questions de comportement. Mais bon, il y a les règlements et il y a la pratique...

Ok. Mettre 0 puisqu'il a mis sa copie à la poubelle, ça, j'ai le droit, non?

Voir le texte que j'ai posté ci dessus.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par MelanieSLB le Lun 9 Jan 2012 - 18:46

Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:Mais bon, ils sont bien sanctionnés quand ils trichent au brevet, non?
Au Bac, quand on les prend en train de tricher, on n'a pas le droit de les gêner et ils doivent finir leur épreuve. On fait un rapport et, sile CdE le transmet (ce qui n'est pas gagné), le tricheur est traduit devant le conseil de discipline de l'université. Qui l'interdit d'examen public. Avec sursis furieux
On a de plus en plus de tricheurs avec ce système. Merci Jack Lang 1992 :colere:

C'est lamentable! Je ne le savais pas.

Merci, Nestya.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par eliam le Lun 9 Jan 2012 - 18:49

Une élève de mon lycée s'est fait prendre avec une série d'anti-sèches. Elle a été recalée d'office.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par minnie le Lun 9 Jan 2012 - 18:50

Franchement, un gamin qui parle au brevet, le surveillant le note sur le procès verbal et .....Basta.

Faudrait savoir s'il parlait ou s'il trichait. La tricherie ne peut se voir qu'à la correction il me semble.

Je me doute bien que ce que je te dis ne te plait pas.... mais tu veux savoir à quoi t'en tenir avec un chef procédurier ou pas?

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par pitchounette le Lun 9 Jan 2012 - 18:52

@MelanieSLB a écrit:Mon CDE veut me voir demain, je ne sais pas pourquoi, mais je me doute que c'est pour l'une de ces 2 raisons:
- la 1ère, la moins probable, c'est que je ne souhaite pas aller à une formation, et ai donc dit que je serai présente en cours un mercredi. J'ai le droit, n'est-ce pas?
Tout à fait, tu dis que c'est pour raison de service (chose que j'ai déjà faite)

- la 2ème, très probable, est parce que j'ai retiré 1 point à un élève qui parlait (et qui pour moi trichait avec sa voisine, que j'ai sanctionnée pareillement) pendant une interro de cours. Il a ensuite pété les plombs, a refusé de faire l'interro et est parti se plaindre, soit au CDE soit à la CDE adjointe. Ai-je le droit de faire ce que j'ai fait? Je précise que la parole de l'élève est sacrée dans cet établissement et que j'aurai bien besoin d'armes légales pour me faire entendre.
Merci pour votre aide.
tu ne lui as pas collé un zéro...c'est qu'un point en moins il s'est excité un eu pour rien je trouve ton élève

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aide - URGENT - RV chez le CDE

Message par Stered le Lun 9 Jan 2012 - 18:56

Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:Mais bon, ils sont bien sanctionnés quand ils trichent au brevet, non?
Au Bac, quand on les prend en train de tricher, on n'a pas le droit de les gêner et ils doivent finir leur épreuve. On fait un rapport et, sile CdE le transmet (ce qui n'est pas gagné), le tricheur est traduit devant le conseil de discipline de l'université. Qui l'interdit d'examen public. Avec sursis furieux
On a de plus en plus de tricheurs avec ce système. Merci Jack Lang 1992 :colere:

Gné...
Nous, on doit être super méchants, mais au brevet si un élève parle ou perturbe l'épreuve de quelque façon que ce soit, c'est la porte et c'est consigné sur le procès verbal.
Argument de mon CDE (que nous approuvons tous (l'argument, pas le CDE ^^)) : on ne va quand même pas permettre à un chieur d'empêcher les élèves sérieux de passer leur premier examen dans de bonnes conditions !
Il n'est pas bon sur tout, notre CDE, mais sur ça au moins, on est d'accord !

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum