Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par John le Ven 17 Fév 2012 - 12:16

http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2012/02/17/isf-et-postes-dans-leducation-les-mauvais-calculs-de-francois-hollande/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-3208001

17 février 2012
ISF et postes dans l’éducation : les mauvais calculs de François Hollande

Invité de TF1 jeudi 16 février, François Hollande a évoqué une nouvelle fois sa proposition phare d'embaucher 60 000 personnels de plus dans l'Education nationale pour pallier aux 80 000 suppressions de postes de la loi TEPA. Une mesure qui, selon lui, reviendrait au même coût que les allègements fiscaux accordés "aux grandes fortunes" en 2012.

Ce qu'il a dit : "Combien ça coûte [60 000 postes dans l'Education nationale] ? 500 millions d'euros. A la fin du quinquennat ? 2,5 milliards. 2,5 milliards c'est exactement l’allègement que Nicolas Sarkozy a accordé pour les grandes fortunes dans la dernière année de son mandat". (vers 17' dans la vidéo)

Pourquoi c'est faux ?

1/ Les 60 000 postes pourraient coûter un peu plus de 2,5 milliards par an

2/ La réforme de l'ISF n'a pas coûté 2,5 milliards...

3/ ... Même si le chiffrage gouvernemental est optimiste

4/ Le camp Hollande reconnaît qu'abroger la réforme ne rapportera pas 2,5 milliards

L edétail du raisonnement ici : http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2012/02/17/isf-et-postes-dans-leducation-les-mauvais-calculs-de-francois-hollande/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-3208001

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par invitéW le Ven 17 Fév 2012 - 12:49

Je ne comprends pas qu'il s'accroche à cette "proposition".
Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de gens pour y croire et ça permet à la droite de pointer une future "gabegie"

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Mama le Ven 17 Fév 2012 - 19:27

Pourquoi est-ce si dur à croire ? 2,5 milliards, ça me paraît assez juste, ça veut dire que chacun de ces 60 000 gagnerait 2000 euros par mois en moyenne. Ils étaient bien là avant, ces 60 000, non ?
Et si la réforme de l'ISF ne suffit pas, on prendra d'autres sous ailleurs, là où ils n'ont rien à faire.
C'est un investissement, l'éducation, un investissement, pas une dépense de fonctionnement. Combien d'investissements de bien plus que 2,5 milliards ont été inutiles ?
Quel que soit l'élu, s'il veut un meilleur avenir pour nous tous, il devrait le faire. Je reste convaincue, en effet, comme beaucoup sans doute sur ce forum, qu'aucun enseignement vraiment fructueux n'est possible si les élèves sont trop nombreux par classe.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Mama le Ven 17 Fév 2012 - 19:28

En revanche, il est fort probable qu'il ne le fera pas Suspect

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par stephielucky le Sam 18 Fév 2012 - 7:13

En tout cas je pense qu'il y aura plus de suppression de poste à l'éducation nationale car il remplacera tout les départs en retraite.
Bonne journée

stephielucky
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Thalia de G le Sam 18 Fév 2012 - 7:17

mamamanette a écrit:Pourquoi est-ce si dur à croire ? 2,5 milliards, ça me paraît assez juste, ça veut dire que chacun de ces 60 000 gagnerait 2000 euros par mois en moyenne. Ils étaient bien là avant, ces 60 000, non ?
Et si la réforme de l'ISF ne suffit pas, on prendra d'autres sous ailleurs, là où ils n'ont rien à faire.
C'est un investissement, l'éducation, un investissement, pas une dépense de fonctionnement. Combien d'investissements de bien plus que 2,5 milliards ont été inutiles ?
Quel que soit l'élu, s'il veut un meilleur avenir pour nous tous, il devrait le faire. Je reste convaincue, en effet, comme beaucoup sans doute sur ce forum, qu'aucun enseignement vraiment fructueux n'est possible si les élèves sont trop nombreux par classe.
Je plussoie et je pense que nous en sommes tous convaincus.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Thalia de G le Sam 18 Fév 2012 - 7:19

@stephielucky a écrit:En tout cas je pense qu'il y aura plus de suppression de poste à l'éducation nationale car il remplacera tout les départs en retraite.
Bonne journée
Je ne comprends pas le raisonnement. scratch

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Pierre_au_carré le Sam 18 Fév 2012 - 8:03

Will.T a écrit:Je ne comprends pas qu'il s'accroche à cette "proposition".

Pour moi le problème c'est que, derrière, c'est encore et toujours flou...
Plus j'entends les explications qui se précisent pour garder le nombre de fonctionnaire d'Etat constant, plus il me semble que quelque chose cloche.
A mon avis, ça passera par un certains nombres de transfert de fonctionnaires vers les collectivités territoriales ... pour effectivement garder le nombre de fonctionnaire d'Etat constant.

Pour une fois il aurait pu se montrer courageux/différent avec cette mesure, mais ça patine...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Pierre_au_carré le Sam 18 Fév 2012 - 8:08

mamamanette a écrit:Pourquoi est-ce si dur à croire ? 2,5 milliards, ça me paraît assez juste, ça veut dire que chacun de ces 60 000 gagnerait 2000 euros par mois en moyenne. Ils étaient bien là avant, ces 60 000, non ?
Et si la réforme de l'ISF ne suffit pas, on prendra d'autres sous ailleurs, là où ils n'ont rien à faire.
C'est un investissement, l'éducation, un investissement, pas une dépense de fonctionnement. Combien d'investissements de bien plus que 2,5 milliards ont été inutiles ?

Le problème est qu'il a fait 5*500 millions pour chaque recrutement annuel, alors que la personne recrutée en année 1 est encore payée en années 2,3,4 et 5 et idem avec l'année 2 et les années 3,4 et 5, etc.
Et finalement le "problème" n'est pas véritablement sur 5 ans mais sur de nombreuses années car il faut payer la carrière et la retraite à un moment où on est (va être) au creux de la vague.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Iphigénie le Sam 18 Fév 2012 - 9:17

et si au lieu de regarder combien ça coûte on regardait combien ça ne coûte pas? Laughing
profs en plus= échec scolaire en moins,(moins de prisons à construire, dirait Hugo)
profs en moins= étudiants sans issue, élèves en déroute:indemnisation chômage en hausse, cotisations retraites en moins, formations professionnelles inopérantes en plus ,consommation restreinte ,moral en berne pour tout le monde etc:
quel économiste est capable de calculer tous les paramètres?

tiens, aux USA, à force de libéralisme dans l'enseignement, on commence à se dire qu'il faudrait payer les élèves pour venir à l'école publique: il aurait mieux valu payer des profs dignes de ce nom, non? Very Happy


ps (pub gratuite!): je sors d'une semaine d'oraux blancs: c'est fou la différence de perception d'un élève au milieu d'une classe de 35 et d'un élève en tête-à-tête. Quel gâchis on découvre avec des gamins qui , mieux cernés , pourraient faire tellement mieux que ce qu'ils font noyés dans un groupe!.....Sur ce point aussi on devrait relire Montaigne... (et pas seulement pour citer la tête bien faite plutôt que bien pleine....)

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Filnydar le Sam 18 Fév 2012 - 9:50

Il aurait plus intérêt à évoquer la crise des recrutements.
Le vivier est tellement massacré qu'on ne peut même pas assurer le remplacement d'un départ à la retraite sur 2 en lettres ou en maths...

Filnydar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Pierre_au_carré le Sam 18 Fév 2012 - 10:28

@iphigénie a écrit:et si au lieu de regarder combien ça coûte on regardait combien ça ne coûte pas? Laughing

Je suis d'accord.
Ce qui m'agace dans sa proposition, c'est le flou qui l'entoure à trop vouloir se justifier. Et c'est à l'image de l'ensemble des propositions...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Mama le Sam 18 Fév 2012 - 10:30

@iphigénie a écrit:et si au lieu de regarder combien ça coûte on regardait combien ça ne coûte pas? Laughing
profs en plus= échec scolaire en moins,(moins de prisons à construire, dirait Hugo)
profs en moins= étudiants sans issue, élèves en déroute:indemnisation chômage en hausse, cotisations retraites en moins, formations professionnelles inopérantes en plus ,consommation restreinte ,moral en berne pour tout le monde etc:
quel économiste est capable de calculer tous les paramètres?

tiens, aux USA, à force de libéralisme dans l'enseignement, on commence à se dire qu'il faudrait payer les élèves pour venir à l'école publique: il aurait mieux valu payer des profs dignes de ce nom, non? Very Happy


ps (pub gratuite!): je sors d'une semaine d'oraux blancs: c'est fou la différence de perception d'un élève au milieu d'une classe de 35 et d'un élève en tête-à-tête. Quel gâchis on découvre avec des gamins qui , mieux cernés , pourraient faire tellement mieux que ce qu'ils font noyés dans un groupe!.....Sur ce point aussi on devrait relire Montaigne... (et pas seulement pour citer la tête bien faite plutôt que bien pleine....)

+10000, tu m'enlèves tout ça de la bouche (je ne voulais pas en mettre trop). alatienne

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Albator le Sam 18 Fév 2012 - 10:31

Tandis qu'avec Sarkozy on est certain que sa promesse de continuer à supprimer des postes sera suivie Twisted Evil

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Mama le Sam 18 Fév 2012 - 10:33

@Filnydar a écrit:Il aurait plus intérêt à évoquer la crise des recrutements.
Le vivier est tellement massacré qu'on ne peut même pas assurer le remplacement d'un départ à la retraite sur 2 en lettres ou en maths...

C'est vrai aussi. Et c'est sûr qu'il est très, très flou. Ce qui n'est pas étonnant. Avez-vous lu le dossier Marianne, il y a quelque temps, "Comment la gauche pourrait bien perdre une élection imperdable?"

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Aurore le Sam 18 Fév 2012 - 10:35

@Albator a écrit: Tandis qu'avec Sarkozy on est certain que sa promesse de continuer à supprimer des postes sera suivie Twisted Evil



Encore une fois, le problème n'est pas exclusivement quantitatif.

Où comptez-vous donc trouver les candidats ayant le niveau pour remplir ces fameux 60 000 postes ? Dans les futurs IUFM instituts pédagogiques à la sauce Hollande ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Pierre_au_carré le Sam 18 Fév 2012 - 10:39

mamamanette a écrit:
@Filnydar a écrit:Il aurait plus intérêt à évoquer la crise des recrutements.
Le vivier est tellement massacré qu'on ne peut même pas assurer le remplacement d'un départ à la retraite sur 2 en lettres ou en maths...

C'est vrai aussi. Et c'est sûr qu'il est très, très flou. Ce qui n'est pas étonnant. Avez-vous lu le dossier Marianne, il y a quelque temps, "Comment la gauche pourrait bien perdre une élection imperdable?"

Et elle va perdre car elle ne parle qu'aux convaincus. Au profit de qui, je ne sais pas...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Pierre_au_carré le Sam 18 Fév 2012 - 10:40

@Aurore a écrit:
@Albator a écrit: Tandis qu'avec Sarkozy on est certain que sa promesse de continuer à supprimer des postes sera suivie Twisted Evil



Encore une fois, le problème n'est pas exclusivement quantitatif.

Où comptez-vous donc trouver les candidats ayant le niveau pour remplir ces fameux 60 000 postes ? Dans les futurs IUFM instituts pédagogiques à la sauce Hollande ?

De toutes façons, ça ne serait pas 12 000 profs par an, mais 5 000. Tout le reste étant des non-profs.
Et recruter 30 000 + 5 000 = 35 000 profs, alors qu'on a du mal à en recruter la moitié : scratch .

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Aurore le Sam 18 Fév 2012 - 10:42

@Pierre_au_carré a écrit:
@Aurore a écrit:
@Albator a écrit: Tandis qu'avec Sarkozy on est certain que sa promesse de continuer à supprimer des postes sera suivie Twisted Evil



Encore une fois, le problème n'est pas exclusivement quantitatif.

Où comptez-vous donc trouver les candidats ayant le niveau pour remplir ces fameux 60 000 postes ? Dans les futurs IUFM instituts pédagogiques à la sauce Hollande ?

De toutes façons, ça ne serait pas 12 000 profs par an, mais 5 000. Tout le reste étant des non-profs.

Des non-profs ? Mais pour quoi faire ? Le contingent des bras cassés de Grenelle a-t-il besoin d'être renforcé ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Moonchild le Sam 18 Fév 2012 - 10:46

@Aurore a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Aurore a écrit:
@Albator a écrit: Tandis qu'avec Sarkozy on est certain que sa promesse de continuer à supprimer des postes sera suivie Twisted Evil



Encore une fois, le problème n'est pas exclusivement quantitatif.

Où comptez-vous donc trouver les candidats ayant le niveau pour remplir ces fameux 60 000 postes ? Dans les futurs IUFM instituts pédagogiques à la sauce Hollande ?

De toutes façons, ça ne serait pas 12 000 profs par an, mais 5 000. Tout le reste étant des non-profs.

Des non-profs ? Mais pour quoi faire ? Le contingent des bras cassés de Grenelle a-t-il besoin d'être renforcé ?
Non, il va recruter des assistants d'éducation et faire d'une pierre trois coups : remplir les 60000 postes avec en grande partie des contrats destinés aux jeunes chômeurs tout en faisant des économies sur le nombre de profs.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Daphné le Sam 18 Fév 2012 - 11:01

@Thalia de G a écrit:
@stephielucky a écrit:En tout cas je pense qu'il y aura plus de suppression de poste à l'éducation nationale car il remplacera tout les départs en retraite.
Bonne journée
Je ne comprends pas le raisonnement. scratch

Ecrit comme ça non ! Ça signifie le contraire de ce que ça veut dire. J'ai compris qu'il y aurait plus à savoir davantage de postes supprimés.

Je pense que la bonne orthographe aurait dû être : en tout cas je pense qu'il n'y aura plus de suppressions de postes .........car il remplacera tous les départs en retraite.
Là on comprend.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Financement des 60 000 postes dans l'Education nationale : François Hollande est plutôt approximatif.

Message par Pierre_au_carré le Sam 18 Fév 2012 - 12:17

@Aurore a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Aurore a écrit:
@Albator a écrit: Tandis qu'avec Sarkozy on est certain que sa promesse de continuer à supprimer des postes sera suivie Twisted Evil



Encore une fois, le problème n'est pas exclusivement quantitatif.

Où comptez-vous donc trouver les candidats ayant le niveau pour remplir ces fameux 60 000 postes ? Dans les futurs IUFM instituts pédagogiques à la sauce Hollande ?

De toutes façons, ça ne serait pas 12 000 profs par an, mais 5 000. Tout le reste étant des non-profs.

Des non-profs ? Mais pour quoi faire ? Le contingent des bras cassés de Grenelle a-t-il besoin d'être renforcé ?

Je ne sais pas mais ça, au moins, ça a été clairement dit.
Assistantes sociales, médecins, pions...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum