Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Julianne
Fidèle du forum

fonction de l'infinitif

par Julianne le Mer 4 Avr 2012 - 13:53
Quelle est la fonction de l'infinitif dans "Il vient travailler" : ma collègue et moi ne sommes pas d'accord. Wink
avatar
Nell
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Nell le Mer 4 Avr 2012 - 13:56
CC but?
c'est ma 1ère réaction.

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: fonction de l'infinitif

par miss sophie le Mer 4 Avr 2012 - 13:59
Je dirais complément circonstanciel de but du verbe "vient" (le "pour" est sous-entendu).
avatar
Nell
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Nell le Mer 4 Avr 2012 - 14:00
@miss sophie a écrit:Je dirais complément circonstanciel de but du verbe "vient" (le "pour" est sous-entendu).



de toutes façons, venir étant intransitif, ça règle pas mal de questions en soi!

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)
Julianne
Fidèle du forum

Re: fonction de l'infinitif

par Julianne le Mer 4 Avr 2012 - 14:01
Vous me rassurez, j'étais moi aussi partie sur un complément circonstanciel de but ... Wink
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 14:22
Par curiosité, que voyait là ta collègue ? Parce que j'ai beau me creuser, je ne vois pas ce qu'on peut voir d'autre qu'un CC de but...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Lefteris
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Lefteris le Mer 4 Avr 2012 - 14:27
Maude a écrit:Quelle est la fonction de l'infinitif dans "Il vient travailler" : ma collègue et moi ne sommes pas d'accord. Wink
Infinitif de but dirais-je. Les savants parlent d'"infinitif de progrédience".

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: fonction de l'infinitif

par Celeborn le Mer 4 Avr 2012 - 14:58
Infinitif de progrédience, effectivement (infinitif C d'un verbe de mouvement en construction absolue et qui exprime le but).

CCBut du verbe venir ira donc très bien dans le secondaire

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 15:54
@Lefteris a écrit:
Maude a écrit:Quelle est la fonction de l'infinitif dans "Il vient travailler" : ma collègue et moi ne sommes pas d'accord. Wink
Infinitif de but dirais-je. Les savants parlent d'"infinitif de progrédience".

Les savants / les latinistes qui pensent immédiatement eo lusum ! Wink
(La grammaire, c'est tellement plus clair en latin, je trouve... enfin je ne suis peut-être pas très objective)
Dans tous les cas, au collège, comme dit Celeborn, aller jusqu'à l'infinitif de progrédience, c'est superflu (mais ce serait un plaisir, avec une classe chouette).

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Lefteris
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Lefteris le Mer 4 Avr 2012 - 16:53
@LadyC a écrit:
@Lefteris a écrit:
Maude a écrit:Quelle est la fonction de l'infinitif dans "Il vient travailler" : ma collègue et moi ne sommes pas d'accord. Wink
Infinitif de but dirais-je. Les savants parlent d'"infinitif de progrédience".

Les savants / les latinistes qui pensent immédiatement eo lusum ! Wink
(La grammaire, c'est tellement plus clair en latin, je trouve... enfin je ne suis peut-être pas très objective)
Dans tous les cas, au collège, comme dit Celeborn, aller jusqu'à l'infinitif de progrédience, c'est superflu (mais ce serait un plaisir, avec une classe chouette).
Alors , je serais peut-être un avant à linsu de mon plein gré alors ? :shock: :shock:

En latin, déjà, la terminologie grammaticale est bien plus explicite : par exemple les datifs complément d'intérêt, d'attribution... c'est plus parlant que COI ou COS . Avec ça, on peut facilement expliquer un tour comme : "le vélo est à Jacques". humhum

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 17:00
@Lefteris a écrit:
@LadyC a écrit:
@Lefteris a écrit:
Maude a écrit:Quelle est la fonction de l'infinitif dans "Il vient travailler" : ma collègue et moi ne sommes pas d'accord. Wink
Infinitif de but dirais-je. Les savants parlent d'"infinitif de progrédience".

Les savants / les latinistes qui pensent immédiatement eo lusum ! Wink
(La grammaire, c'est tellement plus clair en latin, je trouve... enfin je ne suis peut-être pas très objective)
Dans tous les cas, au collège, comme dit Celeborn, aller jusqu'à l'infinitif de progrédience, c'est superflu (mais ce serait un plaisir, avec une classe chouette).
Alors , je serais peut-être un savant à l'insu de mon plein gré alors ? :shock: :shock:

En latin, déjà, la terminologie grammaticale est bien plus explicite : par exemple les datifs complément d'intérêt, d'attribution... c'est plus parlant que COI ou COS . Avec ça, on peut facilement expliquer un tour comme : "le vélo est à Jacques". humhum

C'est bien pour ça que le latin devrait être obligatoire... yesyes et bien avant la 5e, où c'est déjà trop tard... et pas avec 2 malheureuses heures par semaine... (bon j'arrête de rêver)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Lefteris
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Lefteris le Mer 4 Avr 2012 - 17:11


C'est bien pour ça que le latin devrait être obligatoire... yesyes et bien avant la 5e, où c'est déjà trop tard... et pas avec 2 malheureuses heures par semaine... (bon j'arrête de rêver)
Ah, je croyais être un des seuls à penser ça de nos jours , rapport à ma veillitude et ma ringarditude . Mais pourquoi le latin ne serait-il pas obligatoire en effet ? Avec tout ce qu'on est susceptible d'y faire , langue (y compris du français quand re-fait les fonctions, que l'on fait traduire, civilisation , repérage des genres, commentaire stylistique...Quelle est la matière qui recoupe le plus de "compétences"? J'te l'donne Emile ... Je suis en train de faire un pointage par rapport à certaines séquences.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 17:14
Oh, je suis preneuse quand tu auras fini, si tu veux bien ! (grosse paresseuse, et puis une liste de compétences me donne des boutons, hum)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Lefteris
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Lefteris le Mer 4 Avr 2012 - 17:34
@LadyC a écrit:Oh, je suis preneuse quand tu auras fini, si tu veux bien ! (grosse paresseuse, et puis une liste de compétences me donne des boutons, hum)
Il faudra m'y faire penser vers le mois de mai . En fait, je travaille comme avant (shhuuut !), je fais mes cours, mais j'ajoute une case où quelques ligne où j'indique à quoi les entrées de la séquence peuvent correspondre. Un puriste ferait l'inverse : il partirait des compétences pour bâtir avec un travail de bénédictin une séquence. Mais ça ne gêne pas mon IPR qui m'a même demandé des idées à une réunion ! Là, je complète sur les Guerres Puniques. Impressionnant, on noircirait un livret de compétences entier cheers avoir des repères historiques et littéraires, se documenter, utiliser des outils, cartographie, analyser un document, plein de compétences linguistiques etc., ça n'en finit pas.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 19:19
Bravo ! (et merci d'avance...)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Lefteris
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Lefteris le Mer 4 Avr 2012 - 19:26
@LadyC a écrit:Bravo ! (et merci d'avance...)
De rien, le plus long sera de taper ça ... pour l'instant je gribouille au fur et à mesure que l'idée me vient, ça ne demande rien d'autre que d'avoir la grille des compétences sous les yeux et se dire : "ce machin là colle pile-poil avec telle leçon "

Spoiler:
Cela dit, je me moque du tiers comme du quart des "compétences" (re-shhuut !), je préfère les vrais savoirs que ce saucissonnage où envoyer un mail est mis sur le même plan que savoir écrire. Comme du reste les gens qui nous le demandent. Je fais le minimum minimorum pour avoir la parade au cas où Rolling Eyes


Dernière édition par Lefteris le Mer 4 Avr 2012 - 22:10, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 19:28
Spoiler:
Et bien moi je ne fais même pas le minimum minimorum Embarassed , donc si, bravo...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: fonction de l'infinitif

par User5899 le Mer 4 Avr 2012 - 20:46
@Lefteris a écrit:

C'est bien pour ça que le latin devrait être obligatoire... yesyes et bien avant la 5e, où c'est déjà trop tard... et pas avec 2 malheureuses heures par semaine... (bon j'arrête de rêver)
Ah, je croyais être un des seuls à penser ça de nos jours , rapport à ma veillitude et ma ringarditude . Mais pourquoi le latin ne serait-il pas obligatoire en effet ? Avec tout ce qu'on est susceptible d'y faire , langue (y compris du français quand re-fait les fonctions, que l'on fait traduire, civilisation , repérage des genres, commentaire stylistique...Quelle est la matière qui recoupe le plus de "compétences"? J'te l'donne Emile ... Je suis en train de faire un pointage par rapport à certaines séquences.
Je m'inscris au groupe Very Happy
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 20:49
Cripure se met aux compétences ?! :shock: C'est son CDE qui ne va pas en revenir ! Razz

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: fonction de l'infinitif

par Thalia de G le Mer 4 Avr 2012 - 21:23
@LadyC a écrit:
@Lefteris a écrit:
@LadyC a écrit:
@Lefteris a écrit:
Maude a écrit:Quelle est la fonction de l'infinitif dans "Il vient travailler" : ma collègue et moi ne sommes pas d'accord. Wink
Infinitif de but dirais-je. Les savants parlent d'"infinitif de progrédience".

Les savants / les latinistes qui pensent immédiatement eo lusum ! Wink
(La grammaire, c'est tellement plus clair en latin, je trouve... enfin je ne suis peut-être pas très objective)
Dans tous les cas, au collège, comme dit Celeborn, aller jusqu'à l'infinitif de progrédience, c'est superflu (mais ce serait un plaisir, avec une classe chouette).
Alors , je serais peut-être un savant à l'insu de mon plein gré alors ? :shock: :shock:

En latin, déjà, la terminologie grammaticale est bien plus explicite : par exemple les datifs complément d'intérêt, d'attribution... c'est plus parlant que COI ou COS . Avec ça, on peut facilement expliquer un tour comme : "le vélo est à Jacques".

C'est bien pour ça que le latin devrait être obligatoire... et bien avant la 5e, où c'est déjà trop tard... et pas avec 2 malheureuses heures par semaine... (bon j'arrête de rêver)
On dit les bébés à naître très sensibles aux émotions, sensations, informations que peuvent leur transmettre leur maman et leur papa. C'est une piste. Razz
Personnellement, quant à moi et en ce qui me concerne, dès que je peux faire un rapprochement avec le grec ou le latin, en 6e, je ne m'en prive pas.
Singulièrement, pas trop cette année, je les trouve particulièrement bouchés.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: fonction de l'infinitif

par User5899 le Mer 4 Avr 2012 - 21:47
@LadyC a écrit:Cripure se met aux compétences ?! :shock: C'est son CDE qui ne va pas en revenir ! Razz
Mais non, voyons Smile Pas plus que vous. Mais je m'inscris au projet de dictature du latin Smile
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: fonction de l'infinitif

par Clarinette le Mer 4 Avr 2012 - 23:07
@Lefteris a écrit:

C'est bien pour ça que le latin devrait être obligatoire... yesyes et bien avant la 5e, où c'est déjà trop tard... et pas avec 2 malheureuses heures par semaine... (bon j'arrête de rêver)
Ah, je croyais être un des seuls à penser ça de nos jours , rapport à ma veillitude et ma ringarditude . Mais pourquoi le latin ne serait-il pas obligatoire en effet ? Avec tout ce qu'on est susceptible d'y faire , langue (y compris du français quand re-fait les fonctions, que l'on fait traduire, civilisation , repérage des genres, commentaire stylistique...Quelle est la matière qui recoupe le plus de "compétences"? J'te l'donne Emile ... Je suis en train de faire un pointage par rapport à certaines séquences.
J'applaudis des deux mains au latin obligatoire dès la 6ème. Je fais d'ailleurs une pub non dissimulée pour le latin à mes CM2 dès que j'en ai l'occasion : comparaison du complément du nom français avec les génitifs anglais et latin, par exemple, ou COD vs accusatif... Je leur fais traduire de petits énoncés de temps en temps et ils adorent ça.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par Lefteris le Mer 4 Avr 2012 - 23:36
Pour la dictature, ça fait déjà un triumvirat (avec des femmes, mais tant pis c'est "innovant" Twisted Evil ) ...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: fonction de l'infinitif

par Clarinette le Mer 4 Avr 2012 - 23:37
yesyes
avatar
LadyC
Empereur

Re: fonction de l'infinitif

par LadyC le Mer 4 Avr 2012 - 23:45
Un quadrumhominat professeur
Bon, j'y vais, il faut que je fasse mes cours de latin au lieu d'en parler...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
Contenu sponsorisé

Re: fonction de l'infinitif

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum