Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par John le Lun 16 Avr 2012 - 19:20

On en a parlé, mais le résumé est plus clair.

Extraits :

Joedalessandro : Quelles mesures concrètes pour les écoles dans les quartiers sensibles ?

Vincent Peillon : Les écoles des quartiers sensibles doivent se voir doter de moyens particuliers. C'est là que doit s'exercer, dans l'intérêt de toute la nation, un effort particulier et soutenu. Nous devons refonder la politique d'éducation prioritaire. Par exemple : les équipes pédagogiques qui travaillent dans ces établissements doivent disposer de décharge horaire, leur permettant de mieux exercer leurs tâches.

Loic : Le calendrier des vacances scolaires pour 2012-2013 n'est pas encore publié. Des changements seraient-ils prévus dans le cas d'une éléction de M. Hollande ?

Vincent Peillon : Parmi les grandes réformes que nous voulons conduire, véritable refondation de l'école républicaine, la question des rythmes scolaires et de l'articulation entre temps scolaire et temps éducatif, est au cœur de nos préoccupations.

Nous devons avoir et partager avec les Français deux objectifs : refaire du commun entre les enfants et les élèves de France, cesser de les séparer, de les trier. D'où notre position, par exemple, pour un palier d'orientation en fin de cinquième, et pour permettre que le public regagne sur le privé.

Il y a 144 jours de classe par an pour les élèves du primaire du fait d'une réforme de la droite ; cela n'existe dans aucun autre pays. Cela fait des journées surchargées au détriment des élèves et du personnel, des apprentissages eux-mêmes et cela renvoie à la débrouillardise de chacun et au marché pour les autres jours.

Donc, nous posons cette question du temps scolaire et du temps éducatif : le temps de l'année, le temps de la semaine et le temps de la journée elle-même.

Mélanie : Qu'en sera-t-il du salaire des professeurs ?

Vincent Peillon : Les enseignants français, à tous les niveaux, primaire, secondaire, supérieur, ont des rémunérations trop basses et ces dernières années, les écarts avec leurs collègues étrangers se sont amplifiés.

D'autres fonctionnaires, de vocation, de mission, de dévouement, connaissent aussi des difficultés. On voit les problèmes rencontrés par les jeunes professeurs pour se loger et nous mesurons la gravité de la crise du recrutement qui est liée à la misérable réforme de la masterisation, mais globalement aussi, aux conditions de carrière et de rémunération.

Nous avons fait le choix de fixer comme priorité la refondation du système avec les enseignants, mais si les conditions budgétaires le permettent, nous envisagerons, dans un second temps, d'améliorer les conditions de carrière et de rémunération. Cette question ne saurait être tabou, même si nous sommes tous conscients de l'état désastreux des finances publiques laissé par la droite.

JMF : Conserverez-vous le statut de fonctionnaire d'Etat des enseignants ?

Vincent Peillon : Bien entendu. Et les diplômes nationaux et les concours nationaux. Et nous renforcerons le cahier des charges national de la formation des professeurs.

Benoît : La gauche reviendra-t-elle sur les pouvoirs des chefs d'établissement, des présidents d'université ?

Vincent Peillon : Il y a deux questions en une. Si le sujet est celui de l'évaluation faite par les chefs d'établissements, nous reviendrons dessus. Le gouvernement a tenté de passer en force malgré l'opposition de l'ensemble de la communauté éducative, chefs d'établissements compris. C'est un point de vue purement idéologique, le ministre Luc Chatel confondant chefs d'établissements et "patrons".

Pour ce qui concerne les présidents des universités, nous reviendrons sur la loi LRU (relative aux libertés et responsabilités des universités) avec deux objectifs : permettre une meilleure collégialité et le respect des libertés académiques, assurer aux universités les moyens nécessaires à leur fontionnement.

La nouvelle loi que nous proposerons sera précédée d'assises de l'enseignement supérieur et de la recherche pour renouer la confiance avec les enseignants-chercheurs et les chercheurs, confiance brisée par le gouvernement de François Fillon qui a divisé la communauté, mis en concurrence les établissements et les chercheurs, menti sur les financements et trahi ses promesses.

Rémi : M. Hollande envisage-t-il de modifier le système de mutation des professeurs ?

Vincent Peillon : Certainement, il conviendra de le faire évoluer. Trop de difficultés existent et certaines contrarient durement des vies professionnelles ou des vies familiales obligeant à des choix douloureux. Cela doit se faire dans la concertation et ne relève pas des premiers grands objectifs de refondation, même si ce sujet est présent à notre esprit

Nous allons revoir les programmes de 2008 et nous allons remettre en place un Conseil national des programmes (on peut l'appeler autrement) qui permettra que ce travail se fasse dans la transparence et en associant les personnes compétentes.

Aldebert : Serez vous, si M. Hollande est élu, ministre de l'éducation nationale ?

Vincent Peillon : L'expérience nous a appris que les ministères ne se distribuent pas avant les résultats et il appartiendra, s'il est élu, à M. Hollande de faire ses choix. Pour ce qui me concerne, j'ai déjà été très heureux si j'ai pu contribuer, à ses côtés, à faire qu'on parle à nouveau d'école, qu'elle redevienne une priorité à l'agenda politique et républicain, et qu'un consensus se dégage sur ce que pourrait être ce nouveau contrat entre l'école et la Nation.

Trois résultats sont déjà acquis : l'école est à nouveau une priorité du débat public ; il y a deux visions de l'école qui s'opposent, une vision de gauche, une vision de droite bien différenciées ; une large majorité de Français font plus confiance à M. Hollande pour réformer l'école qu'à M. Sarkozy.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Marcassin le Mer 18 Avr 2012 - 20:52

Personnellement ce ce que je retiens, c'est ce scoop puisque le PS n'en avait jamais parlé jusqu'ici :

Benoît : La gauche reviendra-t-elle sur les pouvoirs des chefs d'établissement, des présidents d'université ?

Vincent Peillon : Il y a deux questions en une. Si le sujet est celui de l'évaluation faite par les chefs d'établissements, nous reviendrons dessus. Le gouvernement a tenté de passer en force malgré l'opposition de l'ensemble de la communauté éducative, chefs d'établissements compris. C'est un point de vue purement idéologique, le ministre Luc Chatel confondant chefs d'établissements et "patrons".

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par User5899 le Mer 18 Avr 2012 - 22:32

Loic : Le calendrier des vacances scolaires pour 2012-2013 n'est pas encore publié.
Ben si. Il a été publié en 2009 pour 10/11, 11/12, 12/13.
http://www.education.gouv.fr/pid25058/le-calendrier-scolaire.html?annee=9&zone=66&search_input=Haute+Sa%F4ne+%2870%29

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par John le Lun 30 Avr 2012 - 18:58

J'ai reçu ceci par mail : je vous le transmets.

Sauver l'Education Nationale en pleine crise !

Votez Hollande et les Bulletins Officiels 2008 seront remis en question, en clair c'est voter pour une Education Nationale intelligente !
Je travaille dans l'enseignement privé et pourtant je suis tout à fait d'accord avec Vincent Peillon qui pourrait grâce à vous devenir notre ministre de l'Education Nationale.
Signé: Une prof qui se prépare à une réorientation professionnelle si Sarko gagne

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Aurore le Lun 30 Avr 2012 - 19:03

@John a écrit:Nous allons revoir les programmes de 2008
Pour remettre ceux de 2002 ? Suspect

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par kensington le Lun 30 Avr 2012 - 19:06


Ceux de 2002, alignés sur le socle commun, bien sûr!

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Celadon le Lun 30 Avr 2012 - 19:15

"Nous allons revoir les programmes de 2008 et nous allons remettre en place un Conseil national des programmes (on peut l'appeler autrement) qui permettra que ce travail se fasse dans la transparence et en associant les personnes compétentes." VP
C'est-à-dire nous ? Pour changer...
Parce que si les personnes compétentes sont les Meirieu, Frakowiak et consorts, on n'est pas du tout mais alors pas du tout sorti de l'auberge.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Aurore le Lun 30 Avr 2012 - 19:26

"la concertation avec les personnes compétentes" : le SGEN ? l'UNSA ? les CDE ? les parents ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par doublecasquette le Lun 30 Avr 2012 - 19:29

S'il vous plaît, Celadon, Aurore, ne me déprimez pas plus que je ne le suis déjà ! Sad

Quand même, la grippe, on en guérit bien ; alors que le choléra... Enfin, moi je trouve...

Portrait du dernier fonctionnaire poursuivi par le chroniqueur actuel du lundi matin sur France Culture :

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par User5899 le Lun 30 Avr 2012 - 22:32

@Celadon a écrit:si les personnes compétentes sont les Meirieu, Frakowiak et consorts, on n'est pas du tout mais alors pas du tout sorti de l'auberge.
C'est l'auberge fameuse inscrite sur le livre... On n'en sortira jamais Sad

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Hermione0908 le Mar 1 Mai 2012 - 12:02

Mais c'est quoi cette marotte de vouloir changer les programmes tous les cinq ans ? A peine a-t-on le temps de les intégrer que ça change à nouveau. C'est une façon de marquer son territoire ou quoi ? Ceci dit, cela fait le bonheur des éditeurs...

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par JPhMM le Mar 1 Mai 2012 - 12:03

@Hermione0908 a écrit:Mais c'est quoi cette marotte de vouloir changer les programmes tous les cinq ans ? A peine a-t-on le temps de les intégrer que ça change à nouveau. C'est une façon de marquer son territoire ou quoi ? Ceci dit, cela fait le bonheur des éditeurs...
Oui.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Marcassin le Mar 1 Mai 2012 - 12:08

Bientôt les programmes changeront plus vite que les cohortes scolaires.

Un programme pour chaque cohorte, c'est déjà un bon objectif pour bien personnaliser l'enseignement. Laughing

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Celadon le Mar 1 Mai 2012 - 12:11

Et le pire c'est que dimanche il va falloir voter contre nous !!!! Dans un cas, comme dans l'autre. Non, je ne te démoralise pas, DC ! Crying or Very sad pale affraid

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par minnie le Mar 1 Mai 2012 - 12:17

@Aurore a écrit:
@John a écrit:Nous allons revoir les programmes de 2008
Pour remettre ceux de 2002 ? Suspect

Mais bien-sûr : on attaque les nouveaux programmes en 3e.... au bout de quatre ans : il est temps de changer scratch

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Sapotille le Mar 1 Mai 2012 - 12:20

@Celadon a écrit:Et le pire c'est que dimanche il va falloir voter contre nous !!!! Dans un cas, comme dans l'autre. Non, je ne te démoralise pas, DC ! Crying or Very sad pale affraid

Quelqu'un t'accompagne dans l'isoloir , un pistolet sur la tempe ???

Ok ! Je sors ... pingouin

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Celadon le Mar 1 Mai 2012 - 12:33

Non mais tu déraisonnes très chère. Ne pas voter c'est laisser l'espace libre au camp d'en face. Et là ce n'est pas que l'école qui va en prendre un coup ! pale

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Lantelme le Mar 1 Mai 2012 - 15:45

En résumé, le PS ne propose rien de mieux (ou de moins pire) que l'UMP. Le PS ne reviendra sur aucune des grandes évolutions en cours du système éducatif, engagées d'ailleurs par la gauche dans les années 1990 et amplifiées par la droite dans les années 2000 (pédagogisme et démagogie à tous les étages, socle commun, programmes inadaptés, autonomie des établissements et renforcement des pouvoirs des chefs, augmentation du temps de présence des enseignants dans les établissements, système de mutations archaïque et ne prennant pas en compte les qualités professionnelles, etc.). Et, pire, il n'y aura aucune revalorisation salariale (puisque Peillon précise "si les conditions budgétaires le permettent"... on sait ce que cela signifie ; sans compter qu'il va falloir financer les 60 000 postes, inutiles vu qu'il n'y a déjà plus assez de candidats aux concours depuis 3 ans), primarisation du collège, augmentation du temps de présence dans les établissements et retour des IUFM comme au bon vieux temps des années 1990 (avec le vieux rêve des pédago-démago d'un corps unique d'enseignants de la maternelle à l'université).
Ceux qui mettent tout leur espoir dans le PS déchanteront vite. En matière éducative, l'UMP et le PS sont globalement sur la même ligne, les discours officiels des uns et des autres ne sont là que pour le débat politique.

Lantelme
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon : "Nous fixons comme priorité la refondation du système avec les enseignants".

Message par Aurore le Mar 1 Mai 2012 - 20:33

@Lantelme a écrit:En résumé, le PS ne propose rien de mieux (ou de moins pire) que l'UMP. Le PS ne reviendra sur aucune des grandes évolutions en cours du système éducatif, engagées d'ailleurs par la gauche dans les années 1990 et amplifiées par la droite dans les années 2000 (pédagogisme et démagogie à tous les étages, socle commun, programmes inadaptés, autonomie des établissements et renforcement des pouvoirs des chefs, augmentation du temps de présence des enseignants dans les établissements, système de mutations archaïque et ne prennant pas en compte les qualités professionnelles, etc.). Et, pire, il n'y aura aucune revalorisation salariale (puisque Peillon précise "si les conditions budgétaires le permettent"... on sait ce que cela signifie ; sans compter qu'il va falloir financer les 60 000 postes, inutiles vu qu'il n'y a déjà plus assez de candidats aux concours depuis 3 ans), primarisation du collège, augmentation du temps de présence dans les établissements et retour des IUFM comme au bon vieux temps des années 1990 (avec le vieux rêve des pédago-démago d'un corps unique d'enseignants de la maternelle à l'université).
Ceux qui mettent tout leur espoir dans le PS déchanteront vite. En matière éducative, l'UMP et le PS sont globalement sur la même ligne, les discours officiels des uns et des autres ne sont là que pour le débat politique.
+1000 !!! topela

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum