Les devoirs à la maison.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Sam 9 Juin 2012 - 17:31

Tout n'est pas dans le titre...

J'ai un jour été une élève, j'étais du genre sérieux, et alors je ne sais pas si c'est la vieillesse avant l'âge mais je me souviens bien que je travaillais tous les soirs, que j'étais au lit à 20 h 30 en primaire, 21h-21h30 en collège (lecture comprise), que je travaillais un minimum le mercredi, idem le weekend mais pas un rythme d'enfer.

Au lycée ça s'est gâté, redoublé ma 2nde, à partir de la 1ère j'ai vraiment cravaché et j'ai été de mieux en mieux récompensée de mes efforts. Mais jusqu'à la terminale j'ai eu mon mercredi après-midi pour faire ma séance dessin au musée, en globalement tous les après-midi de mes weekends.

Ma belle-fille est en 5ème, elle a des difficultés et des lacunes certes mais je m'interroge sur le rythme de travail qui lui est donné. Est-ce elle à cause de ses difficultés, nous qui avons oublié comment c'était, ou le collège qui en demande trop ?

Je ne sais même pas comment vous expliquer les choses...

Voyons les devoirs fixes / semaine :
_ 2, 3, voire 4 exos de mathématiques d'un cours sur l'autre, quand ce n'est pas la correction du DS à faire pour le lendemain, DM (délais une semaine) qu'il y ait exos ou non, les activités qui permettent de découvrir une notion avant de faire le cours, sont souvent données en exercices pour être corrigés rapidement ensuite en classe;
_ en histoire-géographie: des fiches polycopiés avec des documents et des questions (minimum une fois par semaine d'un cours sur l'autre donc parfois du jour au lendemain);
_ français : une liste d'une dizaine de mots de vocabulaire à apprendre (orthographe et 3 ou 4 définitions parmi ces mots);
_ le DS d'une discipline le mercredi (OU: maths, français, histoire-géographie, SVT, Sc. / Physiques, anglais).

Les aléatoires mais toujours là chaque semaine:
_ une à deux interros en français par semaine (en dehors du vocabulaire) en grammaire ou autre; au départ jamais reporté, puis systématiquement reporté, donc embouteillage certaines semaines : on a eu plusieurs fois, un devoir de français par heure de cours pendant une semaine;
_ anglais, SVT, Physiques, technologie: parfois annoncé, parfois pas (le tout en dehors des DS, parfois dans la même semaine); dernier exemple en date, interrogation écrite en SVT de 8h à 9h, DS dans la même discipline parce que c'est la semaine de cette discipline le même jour, et semaine prochaine re-DS sur un autre chapitre.
_ Histoire-géographie: à force de reporter là aussi, on a eu une interro sur un chapitre le vendredi, et un DS sur un autre chapitre le mercredi qui suivait.

A cela s'ajoutent un dossier sur ceci, une recherche sur cela contre lesquels je n'ai rien si ce n'est qu'on laisse rarement le temps de faire : certaines matières oui d'autres non.

Donc par exemple pour la semaine prochaine tout en ayant avancé, avec les reports ça donne à l'instant T:
_ lundi : 2 exos de maths, un exo d'anglais (donnés vendredi, pour moi ok).
_ mardi : DM de français donné semaine d'avant, heureusement fait + interro Molière déjà reportée 2 fois et interro sur les expansions du nom.
_ mercredi : DS SVT pendant l'heure de cours puis DS hebdomadaire de maths (principe : vous revoyez tout et c'est ainsi depuis le début de l'année);
_ jeudi : DS de physique qui a été reporté mais pas sûr qu'il ait lieu, la remplaçante de la collègue elle aussi ne va pas bien. Le DS qu'elle a fait il y a une quinzaine était sur un chapitre déjà traité, la plupart des élèves n'avaient révisé que le chapitre actuel et ce d'autant plus qu'il y avait eu une carence de prof pendant 1 mois et demi (je n'ai rien contre les futures mamans et les malades ça va de soi).
_ vendredi: interro de vocabulaire, potentielle interro en histoire non annoncée.

Cette semaine retomberont forcément des exos en maths, en français et en histoire au minimum. Peut être d'autres choses, musique, technologie, interro possible aussi en anglais... où la dernière fois l'interrogation sur la construction de had to a eu lieu avant la correction des exercices à faire pour le même jour.

Je pense que j'oublie pas mal de choses mais voilà en gros le tableau. Elle a déjà été punie pour n'avoir que la moyenne en maths sans jamais avoir réussi à l'avoir avant sans être punie (2 fois le cours à recopier), plus tard 5 points en moins parce que le DM est fait au bille et non au plume (déjà mentionné x fois sur le forum tant ça m'a affraid ).

Les deux premiers trimestres on a tenu la barre, le 3ème c'est quasiment cata sur cata. Elle a été de bonne volonté et là aujourd'hui on voit bien que ça ne le fait plus, et d'ailleurs pour nous non plus. On s'accroche mais les reports and co font un cumul qui ne lui sied pas du tout. On a évoqué très rapidement auprès de ses enseignants, certes ses difficultés et le rythme demandé et en gros on a bien senti que c'était elle le problème. Sauf que sa remontée en partant de très loin elle était bien là. A quel prix ? On a (re)fait tous les cours (je n'exagère pas).

Est-ce la méthode de faire découvrir telle ou telle notion par un travail à la maison (donc géré seul ou avec les parents) avant de faire le cours (merci les manuels bien faits et les assistants scolaires type M..F) via le net ? Dans toutes les matières ? Parce que en gros, et je vais peut être me faire rabrouer, mais j'ai l'impression qu'on fait plus le collège à la maison qu'au collège et que si elle ne suit pas, malgré quelques précautions oratoires, c'est elle qui ne suit pas point barre.

En tant qu'enseignante j'ai des élèves en difficulté (suis en lycée technologique), ils ont bien moins de boulot car on les accompagne un max dans l'établissement. Je ne lance pas le débat sur est-ce qu'on doit rester plus longtemps dans l'établissement, merci. Mais je me pose des questions sur le rythme normal de travail d'un collégien de 5ème, et à venir de 4ème. Elle va changer d'établissement mais je vous avoue qu'à lire à droite à gauche j'ai peur que ce soit partout pareil et que nous soyons à côté de la plaque. X élèves de son établissement quittent le navire en même temps, enfin bref.

Dites-moi comment vous voyez les choses, parents de collégiens, professeurs en collège ? Me parler doucement, je suis ultra sensible en ce moment pour les raisons qui précèdent car notre nid n'est plus un nid c'est une école H 24 ou presque. cafe



scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par Cath le Sam 9 Juin 2012 - 17:39

Ça me parait vraiment beaucoup beaucoup...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par Ellena le Sam 9 Juin 2012 - 17:48

Ça paraît effectivement beaucoup. Je n'ai pas bien suivi tous les reports de contrôles. Perso, je ne donne que la leçon à travailler d'un cours sur l'autre, jamais de travail écrit. Je ne fais jamais d'interro surprise, je les préviens une semaine à l'avance et sauf cas de force majeure, je ne déplace pas la date d'évaluation une fois fixée. acd

Ellena
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par Sakei le Sam 9 Juin 2012 - 17:50

Fanfan11 a écrit:Ça paraît effectivement beaucoup. Je n'ai pas bien suivi tous les reports de contrôles. Perso, je ne donne que la leçon à travailler d'un cours sur l'autre, jamais de travail écrit. Je ne fais jamais d'interro surprise, je les préviens une semaine à l'avance et sauf cas de force majeure, je ne déplace pas la date d'évaluation une fois fixée. acd

Tout pareil topela

Sakei
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par pop-corn le Sam 9 Juin 2012 - 17:56

A moi aussi ça me parait excessif, j'ai feuilleté l'agenda de ma fille qui est en quatrième et il n'y en a pas autant.
C'est vrai que parfois j'hallucine devant certaines exigences de ses professeurs, il y a celui qui arrache la page de cours parce qu'il n'y a pas la bonne couleur dans le troisième sous-titre et lui fait recopier 3 fois (?), le prof de physique qui ne sait pas choisir les exercices alors il donne tous les exercices du chapitre à faire (soit une quinzaine), la prof de latin qui donne des versions de ouf, et en arts-pla il faut systématiquement finir le chef-d'oeuvre à la maison!!

pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par junior le Sam 9 Juin 2012 - 17:58

Ca me parait énorme. Pour ce qui pourrait me concerner plus particulièrement, le collègue de maths, à lui tout seul, exagère.
Clairment la quantité de travail demandé est trop importante mais en plus, les punitions pour les mauvaises notes et les points en moins pour le stylo, c'est n'importe quoi !

junior
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par Nasopi le Sam 9 Juin 2012 - 18:04

Mon fils est en 4e et il n'a pas du tout le rythme que tu décris : il doit travailler à tout casser 20 mn le soir, peut-être un peu plus le mercredi après-midi, et une heure ou deux le week-end. Ses profs disent tous qu'il est très sérieux, donc manifestement ce n'est pas parce qu'il bâcle son travail.
A côté du collège il a le temps de faire trois heures de ping-pong par semaine, quatre heures de cours d'échecs + tournoi de la journée un dimanche sur deux. Et il se couche à 21h.
Il fait du latin, donc il a quelques heures de cours en plus qu'un élève qui n'en fait pas.
Par contre, comme il travaille complètement seul, je ne peux pas te dire ce qu'il a à faire exactement chaque soir, en fait je n'en sais rien. Embarassed
En français, à mes classes, ça arrive que je donne deux évaluations dans une semaine, mais c'est loin d'être systématique ! Je donne souvent quelques devoirs (un exercice ou deux, ou quelques questions) pour le cours d'après. Je ne donne pas de DM. Bien sûr il y a de temps en temps des livres à lire, et ponctuellement un texte à apprendre par coeur (poésie, scène de théâtre) et des exposés.


Dernière édition par Nasopi le Sam 9 Juin 2012 - 18:44, édité 3 fois

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Sam 9 Juin 2012 - 18:20

@pop-corn a écrit:A moi aussi ça me parait excessif, j'ai feuilleté l'agenda de ma fille qui est en quatrième et il n'y en a pas autant.
C'est vrai que parfois j'hallucine devant certaines exigences de ses professeurs, il y a celui qui arrache la page de cours parce qu'il n'y a pas la bonne couleur dans le troisième sous-titre et lui fait recopier 3 fois (?), le prof de physique qui ne sait pas choisir les exercices alors il donne tous les exercices du chapitre à faire (soit une quinzaine), la prof de latin qui donne des versions de ouf, et en arts-pla il faut systématiquement finir le chef-d'oeuvre à la maison!!

Pas mal non plus ton descriptif !!!

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Sam 9 Juin 2012 - 18:26

Elle a des difficultés à la base mais vue sa bonne volonté et le fait d'avoir remonté la pente pendant les deux premiers trimestres, je me dis qu'il y a moyen qu'elle s'en sorte. Elle a gagné un peu en autonomie malgré tout (pour ceux qui n'auraient pas suivi on l'a récupéré fin août de l'an dernier en catastrophe): aujourd'hui elle fait son sac, s'habille, se lave seule, prend son petit déj... On ne rigole pas, on en était là... Côté devoir elle sait ce que veut dire apprendre une leçon, elle lit seule ses livres (et non pas lu à haute voix par sa mère), les exos de maths elle commence à les faire seule (elle se trompe mais elle sait de quoi ça parle.

Deux exemples de début d'année: première notre en maths 0.5 car les tables de multiplication pas maîtrisées et pas noté en SVT car pas possible de noter du presque vide sans sens.

Aujourd'hui en maths ça galère sévère mais on avait réussi à monter à 7 de moyenne. En SVT elle doit être à 13 / 14 parce que maintenant elle comprend les questions. En histoire s'il n'y avait pas les reports elle ne s'emmêlerait pas les pinceaux.

Bref, vous me réconfortez un peu.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par pop-corn le Sam 9 Juin 2012 - 18:55

Est-ce que tu as des échos des autres parents? Est-elle vraiment la seule à galérer pour faire tous ses devoirs?

pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par junior le Sam 9 Juin 2012 - 18:56

Je sais pas si vous l'avez fait mais il faut peut-etre le faire remonter en conseil de classe. Là il y a vraiment un abus.
Est-ce spécifique à cette classe ?

junior
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par cristal le Sam 9 Juin 2012 - 19:04

Je ne suis pas encore confrontée à ce problème car mes loulous sont encore petits.
De mon point de vue d'enseignante en collège, le problème c'est que nous donnons, chacun de notre côté, et sans se concerter (serait-ce possible de pouvoir le faire? ) du travail pour le lendemain ou le surlendemain sans savoir ce qu'ont donné ou donneront les collègues.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par Mélisande le Sam 9 Juin 2012 - 20:57

@cristal a écrit:Je ne suis pas encore confrontée à ce problème car mes loulous sont encore petits.
De mon point de vue d'enseignante en collège, le problème c'est que nous donnons, chacun de notre côté, et sans se concerter (serait-ce possible de pouvoir le faire? ) du travail pour le lendemain ou le surlendemain sans savoir ce qu'ont donné ou donneront les collègues.

Quand je donne du travail aux élèves, je vérifie souvent, en feuilletant un agenda (d'élève sérieux), les leçons qu'ils ont déjà pour ce jour-là. Si j'estime que cela ferait trop, je décale les leçons de français, ou j'allège. Évidemment, si c'est le premier cours de la journée, cela n'aide pas beaucoup. humhum

Scoeurs, en ce qui concerne les leçons de ta belle-fille, je ne sais pas si cela fait beaucoup ou non, (je n'arrive pas à évaluer le temps passé pour une leçon dans une autre matière que celle que j'enseigne). Mais il faut aussi voir qu'un élève en difficulté met beaucoup plus de temps à faire ses leçons qu'un élève brillant, avec pourtant le même sérieux de part et d'autres.

Le mieux serait d'en parler aux professeurs de ta belle-fille, pour savoir exactement si, dans ce collège, c'est normal de passer autant de temps, le soir, aux leçons.


Mélisande
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par Jenny le Sam 9 Juin 2012 - 21:01

Ca me paraît beaucoup, comparé aux élèves à qui je donne des cours particuliers.
(Par contre, je me souviens qu'en 6e, on avait une dose de travail équivalente, mais c'était une très bonne classe...)

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par cristal le Sam 9 Juin 2012 - 21:05

@Mélisande a écrit:Scoeurs, en ce qui concerne les leçons de ta belle-fille, je ne sais pas si cela fait beaucoup ou non, (je n'arrive pas à évaluer le temps passé pour une leçon dans une autre matière que celle que j'enseigne). Mais il faut aussi voir qu'un élève en difficulté met beaucoup plus de temps à faire ses leçons qu'un élève brillant, avec pourtant le même sérieux de part et d'autres.

J'avais écrit un long message mais j'ai eu un problème de connexion! Rolling Eyes
Effectivement, comme dit Mélisande, la charge de travail n'est pas la même pour tous les élèves.

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par pop-corn le Sam 9 Juin 2012 - 21:11

C'est le problème du collège, on essaye de faire croire qu'on peut amener tous les enfants à la même vitesse, au même âge, au même niveau..

pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par fanette le Sam 9 Juin 2012 - 21:13

Tu nous expliques que ta belle-fille avait de gros problèmes d'autonomie. N'est-ce pas ça aussi qui lui pose problème ?
En math, en ce qui me concerne, je fais souvent commencer les exercices en classe et ils sont à finir pour le lendemain. Un élève qui démarre très lentement, ou regarde les petits oiseaux par la fenêtre, aura bien sûr bien plus de travail le soir que le petit copain qui n'aura pas levé le nez de son cahier.
Ses profs sont-ils au courant de ses difficultés ? Cela les rendrait (les auraient rendus car là, c'est un peu tard ! ) peut-être plus compréhensifs ?

_________________
affraid Les légendes japonaises relatent que les samouraïs ingurgitaient une rasade de bile d’ours avant de partir au combat pour s’assurer de leur quasi invincibilité Very Happy diable  ... Sad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par Jenny le Sam 9 Juin 2012 - 21:42

Pour l'année prochaine, ce serait peut être bien de travailler sur certaines lacunes à la fin des vacances (en s'y remettant mi ou fin août), voire d'aborder le premier chapitre de 4e (en maths, lui expliquer les nombres relatifs en prenant des exemples concrets, avec les températures par exemple).
Ca fonctionne bien avec certains élèves en difficulté que j'ai en cours particuliers. Ils abordent l'année un peu plus en confiance. De plus, travailler sur ses lacunes en cours d'année lui rajoute du travail.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Dim 10 Juin 2012 - 0:19

@pop-corn a écrit:Est-ce que tu as des échos des autres parents? Est-elle vraiment la seule à galérer pour faire tous ses devoirs?

La seule à galérer non, autant je ne sais pas. Elle a un parcours particulier qu'il serait long d'expliquer.

D'abord il y a des élèves qui ont de mauvais résultats et ils s'en moquent. Quand je regarde les moyennes de la classe par matière, j'ai du mal à comprendre un 7 de moyenne de classe à ce niveau. A la sortie du collège un seul couple de parents avec qui on a sympathisé parce que tous les mômes repartent à pied : 3 enfants dans le même collège, trois profils différents. L'aînée ça n'allait pas du tout elle a été orientée dans une classe spéciale à la sortie de la 5ème et ensuite elle s'est éclatée. La 2ème très bonne élève part en 2nde à la rentrée, quitte la structure pour un autre lycée que celui prévu car dégoûtée de l'école alors qu'elle adore. Le 3ème qui est dans la même classe que ma belle-fille est un élève moyen plus, certes il est habitué au rythme du collège puisqu'il y est depuis la 6ème mais aucun des trois enfants ne respire en dehors : pas de loisir, pas de weekend, pas de vacances. Les autres parents rencontrés à une réunion pour les délégués des parents, c'étaient "Ah mais moi le mien les exercices de mathématiques c'est en un quart d'heure".

Pour l'anecdote j'ai récupéré dans mon lycée à quelques reprises des élèves de ce collège. Deux en 2nde une année: comme d'habitude je demande à la classe si l'arrivée en 2nde n'est pas trop difficile. A l'époque j'ai pensé que leur réponse n'était pas sérieuse: "Ah non ici c'est les vacances madame". Les deux ont terminé en classes préparatoires. Un autre est arrivé chez nous après un bac pro en BTS. En général après un bac pro le BTS tu le fais en 3 ans. Il était mauvais en maths et avait décrété ne plus rien faire dans cette matière; il a eu son BTS tranquille, avec sa super mauvaise note en maths, le gars intelligent et en lisant sa première copie je me demandais comment il avait pu passer par cette voie là.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Dim 10 Juin 2012 - 0:34

@junior a écrit:Je sais pas si vous l'avez fait mais il faut peut-etre le faire remonter en conseil de classe. Là il y a vraiment un abus.
Est-ce spécifique à cette classe ?

On a fait remonter au jour 2 de l'école car notre miss n'avait pas dormi de la nuit traumatisée à l'idée de se prendre un case parce qu'elle n'avait pas encore son livre de maths et qu'elle n'avait pas pu faire l'exercice et qu'en français elle devait prendre des notes.

Une semaine plus tard on avait eu l'occasion de faire un peu le point avec le Directeur. Résultat la collègue de français a demandé en classe à qui ça posait problème de prendre des notes. Aucun élève n'a bougé, donc ça n'a pas évolué. Au bout de 15 jours on a pris rendez-vous avec le professeur principal pour expliquer un peu le parcours. Il nous a écouté mais en gros même avec 20 élèves par classe si elle était trop loin dans les acquis et bien à par de la pitié on n'a pas eu grand chose.

1ère réunion parent-profs : on refait le bilan et on réitère la masse de travail, le professeur principal nous dit j'ai fait remonter, je ne peux rien de plus. Il avait même fait un sondage en heure de vie de classe. Les parents devaient être sondés ça n'a jamais été fait, seuls les élèves de cette classe ont été sondés sans qu'on sache quoi ou qu'est-ce. Comme la fin du 1er trimestre se termine correctement on s'est accroché pour le 2nd. Sauf que sur la fin du 2nd il y a eu une quinzaine absolument hallucinante et là de nouveau on a signalé au professeur principal. Dans ce mail on faisait état également des fameuses punitions en maths, d'une remarque prise alors qu'elle était allée en soutien en anglais pour lui signifier qu'elle ne travaillait pas parce qu'elle n'avait même pas aligné trois mots à l'oral (à l'époque elle ne comprenait pas un mot d'anglais, pas même "to do"). On s'est pris en retour un mail plutôt désagréable: en gros ce qui se passe dans les autres cours c'est dans les autres cours, il a déjà fait ce qu'il pouvait, et implicitement nous comprenons que si notre miss n'est pas adaptée beinh c'est notre problème, que nous on est des c... Les mails sont connus du directeur qui nous la joue homme affable-faites pas d'histoire-oui c'est vrai les punitions c'est maladroit, on devrait encourager étant donnés les efforts fournis et le point de départ de votre fille.

Donc ensuite, histoire de ne pas être plus pris en grippe on a modéré. On a essayé de poursuivre là où c'était vraiment grave, à la 2nde réunion parents-profs, avec la collègue de mathématiques, elle a parlé mais 15 jours plus tard on avait le -5.

Et donc si vous avez lu le message qui précède c'est pour toutes les classes ainsi. Si tu arrives en 5ème tu as le niveau de ce qui est écrit au BO. Les élèves qui veulent changer d'école (car on a rempli une fiche il y a une quinzaine) se prennent un discours commun du genre "mais ici on vous prépare vraiment à la suite, ailleurs ce n'est pas pareil". Le tout à côté de "vous vous laissez aller" et "l'année prochaine ce sera encore plus dur".

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Dim 10 Juin 2012 - 0:37

@cristal a écrit:Je ne suis pas encore confrontée à ce problème car mes loulous sont encore petits.
De mon point de vue d'enseignante en collège, le problème c'est que nous donnons, chacun de notre côté, et sans se concerter (serait-ce possible de pouvoir le faire? ) du travail pour le lendemain ou le surlendemain sans savoir ce qu'ont donné ou donneront les collègues.

On a demandé aux différents rendez-vous s'il serait possible qu'ils se concertent, mais la phrase du professeur principal est toujours la même: j'ai essayé, ça ne marche pas, et aux élèves c'est "ce qui se passe dans les autres cours, n'est pas de ma juridiction". Le règlement du collège demande aux parents de veiller à l'équilibre entre devoirs et loisirs et eux s'engagent aussi à cela. Bref, rien obtenu sur ce plan non plus.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Dim 10 Juin 2012 - 0:40

@Mélisande a écrit:
@cristal a écrit:Je ne suis pas encore confrontée à ce problème car mes loulous sont encore petits.
De mon point de vue d'enseignante en collège, le problème c'est que nous donnons, chacun de notre côté, et sans se concerter (serait-ce possible de pouvoir le faire? ) du travail pour le lendemain ou le surlendemain sans savoir ce qu'ont donné ou donneront les collègues.

Quand je donne du travail aux élèves, je vérifie souvent, en feuilletant un agenda (d'élève sérieux), les leçons qu'ils ont déjà pour ce jour-là. Si j'estime que cela ferait trop, je décale les leçons de français, ou j'allège. Évidemment, si c'est le premier cours de la journée, cela n'aide pas beaucoup. humhum

Scoeurs, en ce qui concerne les leçons de ta belle-fille, je ne sais pas si cela fait beaucoup ou non, (je n'arrive pas à évaluer le temps passé pour une leçon dans une autre matière que celle que j'enseigne). Mais il faut aussi voir qu'un élève en difficulté met beaucoup plus de temps à faire ses leçons qu'un élève brillant, avec pourtant le même sérieux de part et d'autres.

Le mieux serait d'en parler aux professeurs de ta belle-fille, pour savoir exactement si, dans ce collège, c'est normal de passer autant de temps, le soir, aux leçons.


Le temps nécessaire pour un élève en difficulté est effectivement très différent. Au début je ne vous raconte pas, on a pris pied, puis il y a eu le problème des reports, et des semaines carrément déséquilibrées: c'est-à-dire leur semaine "normale" et des semaines de ouf.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Dim 10 Juin 2012 - 0:42

@Jenny a écrit:Ca me paraît beaucoup, comparé aux élèves à qui je donne des cours particuliers.
(Par contre, je me souviens qu'en 6e, on avait une dose de travail équivalente, mais c'était une très bonne classe...)

La classe n'est pas particulièrement bonne d'après les enseignants mais leur norme se place où ? Je compare les élèves que j'ai en lycée et certains ne sont pas au clair du tout avec des notions en théorie considérées comme acquises pour elle dans ce collège.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Dim 10 Juin 2012 - 0:45

@pop-corn a écrit:C'est le problème du collège, on essaye de faire croire qu'on peut amener tous les enfants à la même vitesse, au même âge, au même niveau..

Je pense qu'on peut dire ça de tous les niveaux : en primaire tous les enfants doivent savoir lire à tel âge, à tel niveau sinon tu sors du cadre, au lycée ton bac tu dois l'avoir au pire à 18 + 1 an(s) sinon tu sors carrément des cadres de l'intelligence alors que tu peux avoir un parcours moins linéaire (j'ai beaucoup d'élèves et étudiants dans ce cas; ils ne sont pas bêtes du tout, mais ont eu une vie mouvementée, et / ou ils n'ont pas eu l'aide nécessaire par les familles, ou encore il faut un peu plus de pédagogie).

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les devoirs à la maison.

Message par scoeurs le Dim 10 Juin 2012 - 0:59

@fanette a écrit:Tu nous expliques que ta belle-fille avait de gros problèmes d'autonomie. N'est-ce pas ça aussi qui lui pose problème ?
En math, en ce qui me concerne, je fais souvent commencer les exercices en classe et ils sont à finir pour le lendemain. Un élève qui démarre très lentement, ou regarde les petits oiseaux par la fenêtre, aura bien sûr bien plus de travail le soir que le petit copain qui n'aura pas levé le nez de son cahier.
Ses profs sont-ils au courant de ses difficultés ? Cela les rendrait (les auraient rendus car là, c'est un peu tard ! ) peut-être plus compréhensifs ?

L'autonomie a largement évolué même s'il reste encore à faire. Le directeur nous a accueilli avant son inscription et nous avons exposé son parcours: si je résume, une gamine qui a toujours été la dernière de la classe en primaire, qui était en 6ème en collège communautaire (donc un niveau moins exigeant) et une maman qui fait tout à sa place. Le tableau était planté. Deuxième jour d'école elle nous fait une crise de spasmophilie suite à son insomnie pour les exercices de mathématiques (on avait beau lui dire qu'on expliquerait rien n'y a fait). Les premiers jours on s'est dit qu'on était à la limite de la phobie scolaire: elle a été courageuse, elle a dit je vais en cours à son père et à la fin de la semaine on a eu droit à "j'aime bien quand même mon nouveau collège et je suis bien avec vous".

Et si tu as lu mes précédents messages le professeur principal comme le directeur connaissaient tout de son parcours. Le résultat c'est qu'un jour son père va la chercher (elle devait faire des photocopies, ses manuels n'étant toujours pas arrivés), il entre à l'accueil et demande où elle est: une enseignante qu'elle n'a pas dit à son père d'un air de pitié, "Ah oui la petite une telle". Dans le genre elle était déjà repérée et connue de tout le monde (le collège est très petit en même temps [200 élèves], c'est pour cela qu'on l'avait choisi vu son débarquement brutal pour qu'elle puisse rapidement s'y retrouver.

La miss est aussi une personnalité complexe: si tu ne la pousses pas ça n'avancera pas, elle ne fera pas d'elle-même (puisqu'elle a été habituée à ce qu'on fasse à sa place). Aujourd'hui elle a 14 ans donc elle comprend pourquoi on a bataillé même un weekend sur deux, les vacances... et elle voit bien aussi que sa mère fait la même chose avec son petit frère (2nde union, et comme elle dit elle-même, "lui il n'a pas le même père"). On a bataillé sur tout: à 5 ans et demi quand elle est entrée dans ma vie c'était pour aller aux toilettes, c'étaient ses lacets, l'alphabet, les chiffres... Tout. Me souviens d'une scène chez sa mère : on entre dans le couloir, la petite n'a pas posé un pied sur le sol qu'elle est mise sur le bord de l'évier et on la déshabille comme une poupée. Quelques temps plus tard son père constatera que le petit déjeuner vient "tout seul" à elle.

Donc le nez en l'air non, du mal à tout copier ce fut le cas au début et ce d'autant plus que certaines corrections se faisaient oralement sans rien écrire au tableau, même en maths.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum