[Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par John le Mar 28 Aoû 2012 - 14:51

http://madame.lefigaro.fr/societe/cyril-lignac-chef-cuisinier-dans-chaque-cantine-280812-274064

28 août 2012
École, la fin des tabous ?
Boris Cyrulnik, Marie Desplechin, Cyril Lignac, Axel Kahn… Six personnalités s'expriment sur la réforme de l’école, commentée par Vincent Peillon
Madame Figaro
Par Dalila Kerchouche

Refondons l’école : c’est le mot d’ordre de la vaste concertation lancée par le gouvernement. Madame Figaro donne la parole à six personnalités éclairées, qui bousculent les idées reçues. De quoi nourrir le débat sur une réforme cruciale, commentée par le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon.
Léger lissage ou profond lifting ? On ignore encore le nouveau visage de l’école qui émergera de la vaste concertation lancée par le gouvernement, le 5 juillet dernier. Jusqu’au 1er octobre, vingt-deux ministères et six cents experts et personnalités planchent sur sa refondation, qui s’annonce ambitieuse et hautement sensible. Remodelage des rythmes scolaires, priorité à l’école primaire, réforme de la formation des enseignants... Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon a déjà esquissé quelques traits. Avant le projet de loi d’orientation et de programmation qu’il déposera cet automne, Madame Figaro va plus loin : six personnalités éminentes abordent six tabous – journées épuisantes pour les enfants, industrialisation des cantines, disparition du latin... –, dressant un portrait sans fard de notre école. Et rebondissent avec autant d’idées fortes et audacieuses... à copier sans modération.

Astrid Guyart, championne d’escrime : “Muscler le programme sportif”
Zéro pointé : « L’EPS est trop perçue comme une soupape, une sorte de récré bis, un moment fourre-tout où l’on occupe l’enfant. Résultat ? Les adolescents français manquent de coordination. Sur le terrain, ils sont beaucoup moins habiles de leur corps que les jeunes Américains, Japonais ou Italiens, qui ont une vraie culture du sport à l’école. »
Peut mieux faire : « Enseigner l’EPS comme une matière à part entière avec un programme cohérent. Avant 10 ans, l’élève acquiert les basiques : savoir courir, gérer sa respiration, se mouvoir dans l’espace... Au collège, il s’orientera vers des sports collectifs, pour se confronter aux valeurs de dépassement de soi, de respect de l’autre, de partage. »

Boris Cyrulnik, psychiatre : “Supprimer les grandes vacances”
Zéro pointé : « Nos rythmes scolaires entravent l’apprentissage, on le sait depuis trente ans. Vacances interminables – la pause estivale est calquée sur le temps des moissons –, journées trop chargées, cours trop longs... Épuisés, stressés, nos enfants s’ennuient en classe. Mais tout le monde s’aveugle : parents, enseignants, politiques... Car réaménager ces rythmes bouleverserait la vie des familles, l’école et la société. »
Peut mieux faire : « Fragmentons les cours (jamais plus de vingt minutes), écourtons les journées, instaurons des après-midi dédiés au sport et à l’art. Et rallongeons l’année scolaire en supprimant les grandes vacances, au profit d’une pause hivernale. Il faut absolument étirer le temps d’apprentissage, car c’est celui qui donne le plus de plaisir et les meilleurs résultats. »

Cyril Lignac, chef : “Un cuisinier dans chaque cantine”
Zéro pointé : « L’industrialisation des cantines. On y réchauffe des plateaux venus de centrales qui servent parfois 3 000 repas par jour. J’ai goûté des barquettes de lasagnes sous cellophane sans aucun goût. C’est indigne de notre pays si fier de sa gastronomie. »
Peut mieux faire : « Dans chaque cantine, installer un cuisinier qui mitonne des produits frais issus de l’agriculture raisonnée. J’instaurerais aussi une heure de leçon de cuisine par semaine. L’éducation au goût est aussi importante que d’apprendre à lire et à écrire ».


Axel Kahn, généticien : “Interdire le redoublement en primaire”
Zéro pointé : « Notre école exclut les enfants les plus vulnérables. La faute à notre système de notation et au redoublement, qui stigmatisent les élèves en difficulté et rendent l’apprentissage mortifère. Or Il est difficile de raccrocher un enfant qui a le sentiment qu’il n’est pas fait pour l’école. »
Peut mieux faire : « Appuyons-nous sur les qualités naturelles des enfants, qui sont joueurs et curieux. Sport, main à la pâte, dessin... Guidons-les vers des activités ludiques qui leur donnent du plaisir, qui leur permettent de percevoir leurs progrès et d’en ressentir de la satisfaction. Transformons la maternelle et le primaire en écoles de la confiance en soi et du savoir-être. »
Les Âges de la vie, mythes, art, science (éd. de La Martinière), sortie le 13 septembre.

Cécilia Suzzoni, enseignante : “Le latin obligatoire pour tous”
Zéro pointé : « Le latin disparaît. Parce qu’il n’est qu’une option dans les filières littéraires, les effectifs de latinistes s’évaporent au lycée. Cette amnésie étourdie du passé de notre langue représente un grave danger pour notre culture. »
Peut mieux faire : « Imposer le latin pour tous, dès le collège, avec un enseignement dépoussiéré. Cela faciliterait l’apprentissage des langues étrangères. La Chine l’a compris ! Pékin vient d’inaugurer un centre d’études latines. Cette langue forme des esprits rigoureux – les bons latinistes sont aussi d’excellents matheux. » Professeure honoraire au lycée Henri-IV, à Paris.
Auteure de Sans le latin, avec Hubert Aupetit (éd. Fayard).

Marie Desplechin, romancière : “Valoriser les profs de banlieue”

Zéro pointé : « Le turnover des enseignants dans les quartiers défavorisés. C’est déstabilisant pour des élèves eux-mêmes issus de familles ballottées par l’immigration et qui n’ont pas de soutien pour travailler à la maison. Lorsqu’ils sont en échec scolaire, on les envoie dans un lycée professionnel, où ils se sentent relégués. »
Peut mieux faire : « Au lieu de multiplier les médiateurs, aidons les profs à constituer des équipes pédagogiques stables et soudées. Avec moins d’heures de cours, plus de soutien aux élèves en difficulté et un meilleur salaire. Dans ces quartiers, un prof peut changer une vie – tous ceux qui ont réussi l’affirment. Valorisons aussi les lycées professionnels, en créant des filières manuelles et techniques d’excellence, tournées vers l’innovation et les métiers d’art. »
Dernier ouvrage paru : Danbé, avec Aya Cissoko (éd. Calmann-Lévy).

À lire sur ce sujet : Collège inique (ta mère !), de Gabrielle Déramaux, et Jamais dans ce lycée, de Gaëlle Guernalec-Levy (François Bourin Éditeur).

Vincent Peillon : “L’école, je l’ai détestée parfois”
Madame Figaro. – À l’heure où persistent tant de tabous, que peut changer cette concertation ?
Vincent Peillon. – Reste-t-il tant de tabous ? Je ne le crois pas. J’ai fait publier des rapports restés dans des cartons parce qu’ils gênaient, parce qu’ils parlaient de la dégradation des résultats, de la croissance des inégalités. Mais ils évoquent aussi les formidables atouts de l’école. Tout est sur la table : rien ne doit être dissimulé. Les Français sont prêts à se rassembler pour transformer l’école, lui redonner un sens, un cap. C’est l’objectif de notre concertation.

Comment rassurer les familles, pour qui l’école s’avère parfois anxiogène ?
Les enfants vont trop souvent à l’école l’estomac noué. Les plus en difficulté s’y sentent fréquemment perdus, pas à leur place. Cette angoisse touche aussi de bons élèves qui subissent très jeunes une forte pression. Nous avons en France les élèves parmi les plus stressés du monde : on ne peut s’en satisfaire. La réussite et l’épanouissement des élèves doivent être nos objectifs. Le plaisir nourrit la motivation et le sens de l’effort.

Parmi vos priorités : les rythmes scolaires. pourquoi ?
Parce que c’est l’intérêt des élèves qui doit nous guider. On ne peut pas demander à un enfant de 6 ans d’avoir des journées d’adulte. Avec 144 jours de classe par an – quand tous nos voisins en ont plus de 170 – avec des journées de six heures par jour, les rythmes d’apprentissage des élèves ne sont pas respectés. Je souhaite notamment que nous parvenions à étaler la semaine, à organiser autrement la journée, à penser différemment l’articulation des temps scolaire et éducatif.

Enfant, avez-vous aimé l’école ?
Je l’ai aimée souvent et, comme tous les enfants, détestée parfois. Le pire, c’est l’humiliation de l’échec et de l’incapacité à comprendre, surtout lorsqu’elle ne rencontre aucune attention, aucun encouragement, mais du mépris, de l’indifférence ou de la brutalité.

Vincent Peillon : “Les Français sont prêts à se rassembler pour transformer l’école, lui redonner un sens, un cap.”Photo DRLe meilleur, cela reste les copains sans doute, mais aussi les occasions d’admirer un savoir, une droiture, un courage, une générosité.

Quels souvenirs gardez-vous en tant qu’enseignant ?

C’est un métier qui requiert une grande exigence, de la fermeté parfois, mais aussi de la délicatesse. Le pire pour moi a été d’avoir pu blesser un élève en le brusquant. Le meilleur, c’est d’avoir pu étonner suffisamment pour créer une curiosité et un désir pour la discipline que j’enseignais : la philosophie.
Quel prof vous a le plus inspiré ?
Il y en a eu beaucoup ! Je garde le merveilleux souvenir d’une institutrice de petite section, Mme Perrault, qui m’a décerné mon premier prix, le prix de dodo, car je dormais tout l’après-midi. Je me souviens aussi d’un cours pour préparer l’agrégation de Jean-Louis Poirier, professeur de khâgne puis inspecteur général de philosophie. C’était un exemple de précision, de puissance et de modestie.


« Quand on veut changer, il faut avoir la main qui tremble », avez-vous dit...
En accordant la priorité à l’école, le président de la République et le Premier ministre nous donnent une chance sans précédent. Il ne s’agit aucunement d’être craintifs, mais de bien mesurer le poids de nos responsabilités. Nous pouvons nous dépasser autour de l’école, parce qu’elle est notre bien commun.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Marcassin le Mar 28 Aoû 2012 - 14:56

Astrid Guyart, championne d’escrime : “Muscler le programme sportif”
Cyril Lignac, chef : “Un cuisinier dans chaque cantine”
Axel Kahn, généticien : “Interdire le redoublement en primaire”
Cherchez l'intrus. Very Happy

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par User5899 le Mar 28 Aoû 2012 - 14:56

Chacun prêche pour son domaine.
Z'auraient dû solliciter François Sagat, aussi.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par pop-corn le Mar 28 Aoû 2012 - 17:48

J'ai rien contre la cuisine, le sport et le latin, mais quid des sciences?

pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par MrBrightside le Mar 28 Aoû 2012 - 17:51

J'aime ces panels de "non-experts"... Et si on demandait à 6 néophytes de donner leur avis sur un service de réanimation? Parce que perso, les couleurs des uniformes hospitaliers, bof quoi... en plus ça manque souvent de fleurs!

Nan mais, en fait je crois qu'il n'y que notre métier qui soit à ce point considéré comme une vaste blague... :/

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par benjy_star le Mar 28 Aoû 2012 - 17:59

@pop-corn a écrit:J'ai rien contre la cuisine, le sport et le latin, mais quid des sciences?
Ca fait un bout de temps qu'elles sont à l'abandon. La France veut des économistes, pas des scientifiques, on le sent bien !

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Celadon le Mar 28 Aoû 2012 - 18:20

"Madame Figaro donne la parole à six personnalités éclairées"
En effet. Et le pompon revient à Cyrulnik !!!
Il va nous en falloir de la résilience pour travailler sans vacances. Mais dans quel domaine de la vie active s'attaque-t-on de cette manière aux travailleurs qui sont en fait, les experts ????

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Provence le Mar 28 Aoû 2012 - 18:33

Imposer le latin pour tous, dès le collège, avec un enseignement dépoussiéré.

Rolling Eyes

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Provence le Mar 28 Aoû 2012 - 18:36

@MrBrightside a écrit:J'aime ces panels de "non-experts"... Et si on demandait à 6 néophytes de donner leur avis sur un service de réanimation? Parce que perso, les couleurs des uniformes hospitaliers, bof quoi... en plus ça manque souvent de fleurs!

Nan mais, en fait je crois qu'il n'y que notre métier qui soit à ce point considéré comme une vaste blague... :/

Bientôt...

- 30 acteurs jugent la DDE.
- 50 propriétaires de chien jugent l'industrie automobile
- 10 sportifs jugent la rentrée littéraire...

Et zut! furieux

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par gelsomina31 le Mar 28 Aoû 2012 - 18:40

@Provence a écrit:
@MrBrightside a écrit:J'aime ces panels de "non-experts"... Et si on demandait à 6 néophytes de donner leur avis sur un service de réanimation? Parce que perso, les couleurs des uniformes hospitaliers, bof quoi... en plus ça manque souvent de fleurs!

Nan mais, en fait je crois qu'il n'y que notre métier qui soit à ce point considéré comme une vaste blague... :/

Bientôt...

- 30 acteurs jugent la DDE.
- 50 propriétaires de chien jugent l'industrie automobile
- 10 sportifs jugent la rentrée littéraire...

Et zut! furieux

tout pareil!! furieux

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par JPhMM le Mar 28 Aoû 2012 - 18:43

Tout est possible dans un monde où Beigbeder juge la littérature.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par John le Mar 28 Aoû 2012 - 18:45

@MrBrightside a écrit:J'aime ces panels de "non-experts"... Et si on demandait à 6 néophytes de donner leur avis sur un service de réanimation? Parce que perso, les couleurs des uniformes hospitaliers, bof quoi... en plus ça manque souvent de fleurs!
Nan mais, en fait je crois qu'il n'y que notre métier qui soit à ce point considéré comme une vaste blague... :/
Quand même : Kahn et Suzzoni, ils sont légitimes.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par JPhMM le Mar 28 Aoû 2012 - 18:49

@John a écrit:Quand même : Kahn et Suzzoni, ils sont légitimes.
*rire*

Que tu es méchant !

lol!

édit : au temps pour moi, Vincent P. n'était pas inclus dans le décompte des 6 personnalités. Embarassed


Dernière édition par JPhMM le Mar 28 Aoû 2012 - 18:52, édité 2 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Blan6ine le Mar 28 Aoû 2012 - 18:49

@Provence a écrit:
Imposer le latin pour tous, dès le collège, avec un enseignement dépoussiéré.

Rolling Eyes

+1!!

@Provence a écrit:
Bientôt...
- 30 acteurs jugent la DDE.
- 50 propriétaires de chien jugent l'industrie automobile
- 10 sportifs jugent la rentrée littéraire...
Laughing

_________________
Quand on partage un bien matériel, il se divise; quand on partage un bien immatériel, il se multiplie. (Serge Soudoplatoff )

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par John le Mar 28 Aoû 2012 - 20:01

Mais je vous assure que Suzzoni et Kahn sont, en soi, des gens compétents sur la question : ce n'est pas de l'ironie :'(

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Malaga le Mar 28 Aoû 2012 - 22:22

J'aime beaucoup la proposition réaliste de Boris Cyrulnik:" Fragmentons les cours (jamais plus de vingt minutes)"!! Shocked

Quant à Axel Kahn qui souhaite interdire le redoublement en primaire, il aurait été utile qu'il explique de quelle manière on peut raccrocher les élèves en difficultés. Parce que valoriser le sport, la main à la pâte... c'est bien gentil mais cela me semble insuffisant dans notre monde actuel. "Transformons la maternelle et le primaire en écoles de la confiance en soi et du savoir-être" nous dit-il... Rolling Eyes

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Lefteris le Mar 28 Aoû 2012 - 22:39

@Malaga a écrit:J'aime beaucoup la proposition réaliste de Boris Cyrulnik:" Fragmentons les cours (jamais plus de vingt minutes)"!! Shocked

Quant à Axel Kahn qui souhaite interdire le redoublement en primaire, il aurait été utile qu'il explique de quelle manière on peut raccrocher les élèves en difficultés. Parce que valoriser le sport, la main à la pâte... c'est bien gentil mais cela me semble insuffisant dans notre monde actuel. "Transformons la maternelle et le primaire en écoles de la confiance en soi et du savoir-être" nous dit-il... Rolling Eyes

20 minutes, ça réduira le temps de préparation : 5 minutes à entrer, 10 minutes à se calmer, 5 minutes à sortir les affaires.
On écrira juste la phrase du jour...
Pur le reste, des phrases, des mots, qui doivent se trouver aujourd'hui dans toute vulgate bien-pensante...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par egomet le Mar 28 Aoû 2012 - 22:42

Comme ces gens-là ont le sens des priorités!

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par User5899 le Mar 28 Aoû 2012 - 23:36

@John a écrit:Mais je vous assure que Suzzoni et Kahn sont, en soi, des gens compétents sur la question : ce n'est pas de l'ironie :'(
Mais arrête, enfin, tu vois bien que personne ne te croit mdr

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Palombella Rossa le Mer 29 Aoû 2012 - 5:32

@Provence a écrit:
Imposer le latin pour tous, dès le collège, avec un enseignement dépoussiéré.

Rolling Eyes


Je connais bien Cécilia C., présidente de l'ALLE (association "Le Latin dans la Littérature européenne") et qui est une amie : cette formulation "avec un enseignement dépoussiéré" n'est pas du tout dans son genre. Le propos est sans doute déformé -- je vais lui envoyer un petit courriel à ce sujet...

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Presse-purée le Mer 29 Aoû 2012 - 13:28

Je connais aussi les propositions de cet assoc', et ce n'est pas le genre de vocabulaire qu'ils ont l'habitude d'employer. Ils ont de nombreuses propositions sur l'enseignement du latin, pas toutes bien en cours... ils ont fait une mini-esclandre lors des journées nationales de février 2012 sur l'enseignement des LCA. Et ils ont sorti un recueil d'articles dont certains sont très intéressants:



Voir l'article du carnet de recherches Hypothèses.org sur ce bouquin
. Lisez les commentaires, les échanges y sont très intéressants.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Provence le Mer 29 Aoû 2012 - 13:37

@Palombella Rossa a écrit:
@Provence a écrit:
Imposer le latin pour tous, dès le collège, avec un enseignement dépoussiéré.

Rolling Eyes


Je connais bien Cécilia C., présidente de l'ALLE (association "Le Latin dans la Littérature européenne") et qui est une amie : cette formulation "avec un enseignement dépoussiéré" n'est pas du tout dans son genre. Le propos est sans doute déformé -- je vais lui envoyer un petit courriel à ce sujet...

Merci! Wink

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Figaro Madame] 6 personnalités jugent l'école et sa réforme : Cyrulnik, Desplechin, Lignac, Kahn, Suzzoni, Guyart.

Message par Cioran le Mer 29 Aoû 2012 - 13:44

Desplechin dit un truc bien intéressant ma foi : constituer des équipes solides en milieu défavorisé, éviter le turn-over, être mieux payé...

Cioran
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum