Mort d'Eric Hobsbawm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Nadejda le Lun 1 Oct 2012 - 16:19

L’historien marxiste britannique Eric Hobsbawm, auteur notamment du célèbre Age des extrêmes, est décédé lundi à Londres à l’âge de 95 ans, a annoncé sa fille. «Il a succombé à une pneumonie aux premières heures de la matinée», a précisé Julia Hobsbawm. «C’est une immense perte pour son épouse, Marlene, qui était sa femme depuis 50 ans, ses trois enfants, ses sept petits-enfants et arrière-petits enfants, mais aussi des milliers de lecteurs et d’étudiants dans le monde entier», a-t-elle souligné.

Né le 9 juin 1917 à Alexandrie en Egypte, Eric Hobsbawm avait d’abord vécu à Vienne pendant l’entre-deux-guerres, avant de partir pour Berlin en 1931, puis pour Londres deux ans après l’arrivée des Nazis au pouvoir. Il a participé à la dernière manifestation contre Hitler, le 25 janvier 1933.

Après des études d’histoire à Cambridge, il avait commencé à enseigner en 1947 au Birkbeck College à Londres. Il a travaillé aussi avec l’université de Stanford et le Massachusetts Institute of Technology aux Etats-Unis, ainsi que des facultés réputées en France et au Mexique. Membre à partir de 1936 du Parti communiste de Grande-Bretagne, il collabora jusqu’en 1991 à la revue Marxism Today, il quitte le parti en 1989.

L’œuvre la plus connue de cet historien à la renommée internationale, dont la vie a été marquée par son engagement marxiste, est L’Age des extrêmes, parue en 1994. Cet ouvrage consacré au XXe siècle, le «court XXe siècle», selon son expression, a reçu de nombreux prix internationaux et a été traduit en 40 langues, dont l’hébreu, l’arabe et le mandarin.

En 2005, l’auteur britannique, alors âgé de 85 ans, avait publié Franc-tireur (titre originale: Interesting Times, 2002), son autobiographie. L'intellectuel et historien n'en était pas moins un grand amateur de jazz et un fervent admirateur de Duke Ellington, Hobsbawn a écrit sur le genre, dans la revue New Statesman, sous le pseudonyme de Francis Newton.

(Libération)

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Collier de Barbe le Lun 1 Oct 2012 - 16:26

Triste, un grand historien, une sacrée référence

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par philann le Lun 1 Oct 2012 - 16:50

Faut que je finisse ma thèse!!! C'est la troisième de mes références encore en vie...qui meure en moins de 6 mois (Avec Schuffenhauer et Alfred Schmidt (autre grand spécialiste de Marx)

Vraiment grand historien!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Condorcet le Lun 1 Oct 2012 - 19:41

Un très bel intellectuel, esprit ouvert, aussi riche que dans ses oeuvres que dans sa vie nous a quittés Sad Like a Star @ heaven

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Marie Laetitia le Lun 1 Oct 2012 - 19:50

Oooh... Sad Quel triste nouvelle...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Invité19 le Lun 1 Oct 2012 - 19:55

oh je suis si triste !!!!

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Jenny le Lun 1 Oct 2012 - 19:57

Snif Sad Sad Sad

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Bélinac le Lun 1 Oct 2012 - 20:03

@Nadejda a écrit:


En 2005, l’auteur britannique, alors âgé de 85 ans, avait publié Franc-tireur (titre originale: Interesting Times, 2002), son autobiographie. L'intellectuel et historien n'en était pas moins un grand amateur de jazz et un fervent admirateur de Duke Ellington, Hobsbawn a écrit sur le genre, dans la revue New Statesman, sous le pseudonyme de Francis Newton.

(Libération)

Je ne savais pas.... Merci de l' information..... Cela soulève ma curiosité....

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par alberto79 le Lun 1 Oct 2012 - 21:30

Bon historien mais beaucoup de ses travaux sont trop biaisés, particulièrement son Age of Extremes, qui d´ailleurs est assez faible sur d´autres aspects. Sa trilogie sur le XIXème :The Age of Revolution , The Age of Capital, The Age of Empire est par contre excellente comme le petit livre qu´il a édité avec Terence Ranger sur The invention of tradition.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Collier de Barbe le Lun 1 Oct 2012 - 22:45

Alberto, tu n'as vraiment peur de rien...

Tu nous feras ta critique détaillée d'Age of extremes un jour, j'attends ça avec impatience.
La force d'Hobsbawm (comme celle d'un Arno Mayer par exemple) c'était d'avoir une sacré culture politique mais d'écrire une histoire pondérée et sacrément pertinente pour quelqu'un qui a traversé le siècle...
Enfin, c'est sûr c'est pas du Furet

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Invité le Lun 1 Oct 2012 - 22:47

Encore un grand monsieur qui s'en va...
Philann, tu m'as l'air d'être un gros chat noir! Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par philann le Lun 1 Oct 2012 - 22:54

holderfar a écrit:Encore un grand monsieur qui s'en va...
Philann, tu m'as l'air d'être un gros chat noir! Twisted Evil

heu No
Wink J'adore les chats noirs et si je ne vivais pas dans 20 m2 j'en aurais un, ou un chartreux (gris) sorcire

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par alberto79 le Lun 1 Oct 2012 - 23:23

@Collier de Barbe a écrit:Alberto, tu n'as vraiment peur de rien...

Tu nous feras ta critique détaillée d'Age of extremes un jour, j'attends ça avec impatience.
La force d'Hobsbawm (comme celle d'un Arno Mayer par exemple) c'était d'avoir une sacré culture politique mais d'écrire une histoire pondérée et sacrément pertinente pour quelqu'un qui a traversé le siècle...
Enfin, c'est sûr c'est pas du Furet

Non, je n´ai peur de rien mais je ne suis pas le seul. Hobsbawm ne se montre pas assez critique avec l´Union Soviétique ni avec les dictatures communistes et justifie l´insubordination de l´extrême gauche face à la Seconde République espagnole, qui contribua à sa chute. Et en général ses pages concernant l´Espagne sont mal informées et son interprétation baisée.
Quant à sa trajectoire politique personnelle, elle me semble hideuse mais vous savez, je ne suis pas de gauche.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par chaumont2012 le Lun 1 Oct 2012 - 23:36

Hobsbawm ne se montre pas assez critique avec l´Union Soviétique ni avec les dictatures communistes

Effectivement, Alberto n'a même pas peur....
En quoi les dictatures "communistes" sont-elles communistes ?
En quoi le parti "socialiste" est-il socialiste ?


Je préfère rendre hommage à l'immense historien, pour ma part.

chaumont2012
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Condorcet le Lun 1 Oct 2012 - 23:50

@alberto79 a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Alberto, tu n'as vraiment peur de rien...

Tu nous feras ta critique détaillée d'Age of extremes un jour, j'attends ça avec impatience.
La force d'Hobsbawm (comme celle d'un Arno Mayer par exemple) c'était d'avoir une sacré culture politique mais d'écrire une histoire pondérée et sacrément pertinente pour quelqu'un qui a traversé le siècle...
Enfin, c'est sûr c'est pas du Furet

Non, je n´ai peur de rien mais je ne suis pas le seul. Hobsbawm ne se montre pas assez critique avec l´Union Soviétique ni avec les dictatures communistes et justifie l´insubordination de l´extrême gauche face à la Seconde République espagnole, qui contribua à sa chute. Et en général ses pages concernant l´Espagne sont mal informées et son interprétation baisée.
Quant à sa trajectoire politique personnelle, elle me semble hideuse mais vous savez, je ne suis pas de gauche.

Alberto, je te le dis tel quel parce que je t'aime bien : je pense que tes idées politiques brouillent quelque peu ton jugement concernant cet historien.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par alberto79 le Mar 2 Oct 2012 - 0:21

@condorcet a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Alberto, tu n'as vraiment peur de rien...

Tu nous feras ta critique détaillée d'Age of extremes un jour, j'attends ça avec impatience.
La force d'Hobsbawm (comme celle d'un Arno Mayer par exemple) c'était d'avoir une sacré culture politique mais d'écrire une histoire pondérée et sacrément pertinente pour quelqu'un qui a traversé le siècle...
Enfin, c'est sûr c'est pas du Furet

Non, je n´ai peur de rien mais je ne suis pas le seul. Hobsbawm ne se montre pas assez critique avec l´Union Soviétique ni avec les dictatures communistes et justifie l´insubordination de l´extrême gauche face à la Seconde République espagnole, qui contribua à sa chute. Et en général ses pages concernant l´Espagne sont mal informées et son interprétation baisée.
Quant à sa trajectoire politique personnelle, elle me semble hideuse mais vous savez, je ne suis pas de gauche.

Alberto, je te le dis tel quel parce que je t'aime bien : je pense que tes idées politiques brouillent quelque peu ton jugement concernant cet historien.

Je ne te dis pas le contraire. J´ai Age of Extremes à la maison mais il est vrai que probablement la dernière fois que je l´ai consulté en profondeur j´étais à la Fac. J´ai lu récemment Postwar de Tony Judt et il m´a semblé une analyse beaucoup plus attentif à bien caractériser et définir ce qui s´est passé de l´autre côté du mur que l´ouvre de Hobsbawm, et une meilleure synthèse général, bien qu´il ne concerne pas la même période que le livre de Hobsbawm.
En outre j´ai lu de nouveau tout à l´heure les passages qui concernent l´Espagne et mon opinion n´a pas changé bien qu´ il est vrai aussi que on ne peut pas juger un ouvrage de l´ampleur de Age of Extremes par quelques passages. Et j´ai dis et je répète que sa trilogie sur le XIXème et ses autres travaux que j´ai consulté sont des excellentes travaux de synthèse. Je ne connais presque pas ses travaux de recherche.

Spoiler:
Je t´aime bien aussi Condorcet

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par alberto79 le Mar 2 Oct 2012 - 0:23

@chaumont2012 a écrit: Hobsbawm ne se montre pas assez critique avec l´Union Soviétique ni avec les dictatures communistes


En quoi les dictatures "communistes" sont-elles communistes ?


Connaissez-vous un exemple de communisme réel qui n´aie pas été une dictature ?

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Condorcet le Mar 2 Oct 2012 - 0:25

@alberto79 a écrit:
@condorcet a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Alberto, tu n'as vraiment peur de rien...

Tu nous feras ta critique détaillée d'Age of extremes un jour, j'attends ça avec impatience.
La force d'Hobsbawm (comme celle d'un Arno Mayer par exemple) c'était d'avoir une sacré culture politique mais d'écrire une histoire pondérée et sacrément pertinente pour quelqu'un qui a traversé le siècle...
Enfin, c'est sûr c'est pas du Furet

Non, je n´ai peur de rien mais je ne suis pas le seul. Hobsbawm ne se montre pas assez critique avec l´Union Soviétique ni avec les dictatures communistes et justifie l´insubordination de l´extrême gauche face à la Seconde République espagnole, qui contribua à sa chute. Et en général ses pages concernant l´Espagne sont mal informées et son interprétation baisée.
Quant à sa trajectoire politique personnelle, elle me semble hideuse mais vous savez, je ne suis pas de gauche.

Alberto, je te le dis tel quel parce que je t'aime bien : je pense que tes idées politiques brouillent quelque peu ton jugement concernant cet historien.

Je ne te dis pas le contraire. J´ai Age of Extremes à la maison mais il est vrai que probablement la dernière fois que je l´ai consulté en profondeur j´étais à la Fac. J´ai lu récemment Postwar de Tony Judt et il m´a semblé une analyse beaucoup plus attentif à bien caractériser et définir ce qui s´est passé de l´autre côté du mur que l´ouvre de Hobsbawm, et une meilleure synthèse général, bien qu´il ne concerne pas la même période que le livre de Hobsbawm.
En outre j´ai lu de nouveau tout à l´heure les passages qui concernent l´Espagne et mon opinion n´a pas changé bien qu´ il est vrai aussi que on ne peut pas juger un ouvrage de l´ampleur de Age of Extremes par quelques passages. Et j´ai dis et je répète que sa trilogie sur le XIXème et ses autres travaux que j´ai consulté sont des excellentes travaux de synthèse. Je ne connais presque pas ses travaux de recherche.

Spoiler:
Je t´aime bien aussi Condorcet

J'avoue nourrir un blocage semblable à propos de François Mitterrand : mon hostilité à son égard me rend sûrement injuste à son égard.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort d'Eric Hobsbawm

Message par Condorcet le Mar 2 Oct 2012 - 0:58

http://www.laviedesidees.fr/Ou-sont-passes-les-revoltes.html

Après Tony Judt et Howard Zinn il y a deux ans, Clio se sent bien orpheline.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum