Ottawa - "Ados et homos : l'enfer c'est l'école".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ottawa - "Ados et homos : l'enfer c'est l'école".

Message par John le Lun 15 Oct 2012 - 23:44

Extraits : http://www.lapresse.ca/arts/et-cetera/201210/15/01-4583342-ados-et-homos-lenfer-cest-lecole.php

Catherine Girard, collaboration spéciale
La Presse

Injures répétées, rejet, coups ou attouchements. Pour les jeunes homosexuels, l'école peut être un véritable calvaire. Afin de lutter contre ce fléau, l'organisme Jer's Vision, qui milite pour la diversité sexuelle en milieu scolaire, organise la conférence «Ose te démarquer» vendredi, à Ottawa. À cette occasion, La Presse s'est penchée sur ce problème qu'est l'intimidation homophobe en milieu scolaire, sur ses conséquences et sur ceux qui la combattent.

Le 23 octobre 2009 est une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire de Jérôme Tremblay. C'est à ce moment que l'adolescent, alors âgé de 15 ans, a fait sa sortie du placard auprès de ses amis. Ou du moins, ceux qu'il croyait être ses amis.

«Au début, tout allait bien, ils m'acceptaient, ou plutôt me toléraient. Puis, tout a dégénéré en paranoïa du genre: Ark! Je suis sûr que tu m'aimes... Ils ont fini par m'abandonner. L'un d'eux s'amusait même à me dire que je devais me tirer une balle chaque fois qu'il me voyait», raconte Jérôme.

En plus de subir de telles remarques, le garçon a déjà reçu des projectiles en pleine classe. Il lui est aussi arrivé de se faire pointer du doigt, «comme [s'il était] un animal de foire». «L'année dernière, heureusement, j'ai pu m'intégrer dans une nouvelle gang, beaucoup plus ouverte. Mais mon coming out a été une période très difficile», avoue le jeune homme.

L'histoire de Jérôme n'est pas un cas isolé. D'après une étude réalisée par Line Chamberland, titulaire de la Chaire de recherche sur l'homophobie de l'UQAM, trois élèves du secondaire sur quatre ont déjà été témoins d'actes homophobes. Par ailleurs, près de sept jeunes lesbiennes, gais, bisexuels ou en questionnement (LGBQ) sur dix ont été intimidés en raison de leur orientation sexuelle. Les incidents les plus fréquents ont trait aux insultes, à l'atteinte à la réputation, à l'exclusion, à la cyberintimidation, ainsi qu'à la violence physique et sexuelle.

http://www.lapresse.ca/arts/et-cetera/201210/15/01-4583350-quand-lhomophobie-tue.php

Catherine Girard, collaboration spéciale
La Presse

Il y a un an, jour pour jour, Jamie Hubley, 15 ans, s'enlevait la vie. Dans sa lettre de suicide, l'adolescent d'Ottawa confiait qu'il était le seul élève ouvertement homosexuel de son école. Le harcèlement dont il était victime depuis le primaire l'a conduit à la dépression, au point où il a décidé d'en finir.

Cette histoire, qui a rapidement fait le tour des médias, a soulevé l'indignation populaire. Pourtant, bien d'autres drames similaires ont eu lieu sans que personne n'y prête attention. Au fil des ans, le chercheur Michel Dorais a reçu plusieurs confidences de parents dont l'enfant s'est suicidé. «Ces gens-là n'iront pas crier sur tous les toits qu'ils soupçonnent que leur jeune s'est donné la mort parce qu'il vivait mal avec son homosexualité. C'est souvent gardé secret, parce que la famille n'est pas très à l'aise avec ce constat», note-t-il.

Comme il n'est pas possible de pratiquer des «autopsies psychologiques», il n'existe pas de données précises sur le taux de suicides complétés chez les ados gais. Les plus récentes études indiquent toutefois que les jeunes homosexuels risquent de six à 14 fois plus de se suicider que les jeunes hétérosexuels. «Ce n'est pas l'homosexualité qui conduit au suicide, mais bien l'homophobie, insiste le président de Gai Écoute, Laurent McCutcheon.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum