Craquage en cours... Comment rebondir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Dinosaura le Mar 20 Nov 2012 - 14:09

Ce matin, j'ai passé une heure horrible avec une classe (je préfère pas entrer dans le détail). J'ai pleuré, pas devant eux, mais devant la classe suivante... J'ai honte, et surtout, sachant que les élèves vont parler entre eux, comment faire pour reprendre la main devant les élèves et ne pas être totalement décrédibilisée niveau autorité, et notamment devant la classe avec laquelle ça a été le bordel complet ? Ou alors, est-ce que j'envisage tout de suite la mutation ? Est-ce que je peux être étiquetée prof bordelisée à vie auprès des chefs d'établissement ?
Je précise que c'est ma première année dans mon collège zep.

Merci pour vos réponses.

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Lilypims le Mar 20 Nov 2012 - 14:18

C'est arrivé, l'année de mon stage, à une collègue. Ca ne l'a pas décrédibilisée auprès des élèves témoins de ses pleurs. Au contraire, ils en ont beaucoup voulu à leurs camarades qu'ils appelaient "les cinglés".
Quand j'étais moi-même élève en collège, nous (ma classe) avons fait pleurer l'un de nos professeurs. J'ai eu mal au cœur pour elle, mais je ne l'ai pas trouvé moins bonne prof pour autant.

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Pseudo le Mar 20 Nov 2012 - 14:22

Demander ta mut ? Etre étiqueté à vie auprès des chefs ? Bah dis donc, t'y vas pas avec le dos de la cuillère toi affraid

Je pense qu'il n'y a vraiment pas péril en la demeure. Au prochain cours avec les emmerdeurs, continue d'essayer de redresser la barre, sans plus te soucier de ce craquage. Et surtout, n'aies pas honte !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Lilypims le Mar 20 Nov 2012 - 14:24

@Pseudo a écrit:Demander ta mut ? Etre étiqueté à vie auprès des chefs ? Bah dis donc, t'y vas pas avec le dos de la cuillère toi affraid

Je pense qu'il n'y a vraiment pas péril en la demeure. Au prochain cours avec les emmerdeurs, continue d'essayer de redresser la barre, sans plus te soucier de ce craquage. Et surtout, n'aie pas honte !

Oui, voilà. Tu es humaine. Tout le monde craque à un moment ou à un autre.

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Dinosaura le Mar 20 Nov 2012 - 14:26

J'ai peur d'avoir la "réputation" de la prof que les élèves ont réussi à faire craquer.

Sinon, je reconnais que ma réaction est excessive. Je suis crevée aussi en ce moment, et pas loin du burn out (trop grosse charge de travail, et je sors jamais du boulot, plus deux enfants très jeunes à la maison).

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par MarieL le Mar 20 Nov 2012 - 15:43

Une réputation ne s'établit par sur un seul cours, heureusement !

Avoir pleuré n'a rien de honteux. Le mieux, en retrouvant cette classe serait de leur annoncer tout de suite "aujourd'hui, je n'ai pas la moindre intention d'élever la voix, tout le monde travaille et sans discussion" - ou quelque chose dans le genre qui te convienne.

Bien souvent tout de même les élèves sentent quand ils sont allés trop loin et sont étrangement calmes la fois suivante - sauf s'ils ont l'impression de pouvoir s'engouffrer dans la faille. Donc, tu affiches ton assurance. Je sais, ça a l'air facile à dire, mais vraiment ça fonctionne.

Bon courage, et pense donc d'abord à tes enfants, ils ont plus besoin d'une maman en pleine forme que tu n'as à te préoccuper d'éventuelles rumeurs.

PS - Pour le CDE, tout dépend de sa personnalité. Le nôtre comprend parfaitement qu'une classe puisse se montrer ingérable parfois et si ça peut aider (tout dépend du profil de la classe, parfois ce n'est pas la solution), il n'hésite pas à venir faire une intervention très solennelle.

fleurs2

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Saloum le Mar 20 Nov 2012 - 16:22

Ca m'est arrivé de craquer une année, et c'est vrai que ce n'était pas évident de retourner en cours. J'avais pris le parti de ne pas m'appesantir sur le sujet, de faire cours comme si de rien n'était. Et effectivement, au cours suivant, les élèves se sont montrés plutôt calmes et compréhensifs (même si ça n'a pas duré), certains sont même venus s'excuser.
Le plus important est d'accepter qu'un craquage ça peut arriver à tout le monde. Parles-en à tes collègues, aussi : ça fait du bien de se sentir entourée, de pouvoir parler d'une classe difficile et de se rendre compte qu'on est pas la seule à galérer (ce qui est rarement le cas).
Courage, dans quelque temps, ce ne sera qu'un mauvais souvenir !

Saloum
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Marie Laetitia le Mar 20 Nov 2012 - 17:46

Axel a écrit:Une réputation ne s'établit par sur un seul cours, heureusement !

Avoir pleuré n'a rien de honteux. Le mieux, en retrouvant cette classe serait de leur annoncer tout de suite "aujourd'hui, je n'ai pas la moindre intention d'élever la voix, tout le monde travaille et sans discussion" - ou quelque chose dans le genre qui te convienne.

Bien souvent tout de même les élèves sentent quand ils sont allés trop loin et sont étrangement calmes la fois suivante - sauf s'ils ont l'impression de pouvoir s'engouffrer dans la faille. Donc, tu affiches ton assurance. Je sais, ça a l'air facile à dire, mais vraiment ça fonctionne.

Bon courage, et pense donc d'abord à tes enfants, ils ont plus besoin d'une maman en pleine forme que tu n'as à te préoccuper d'éventuelles rumeurs.

PS - Pour le CDE, tout dépend de sa personnalité. Le nôtre comprend parfaitement qu'une classe puisse se montrer ingérable parfois et si ça peut aider (tout dépend du profil de la classe, parfois ce n'est pas la solution), il n'hésite pas à venir faire une intervention très solennelle.

fleurs2

entièrement d'accord ! fleurs2 Tiens bon, collègue de ZEP...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Derborence le Mar 20 Nov 2012 - 17:50

Je partage les avis qui t'ont été donnés.
Courage ! fleurs

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Dinosaura le Mar 20 Nov 2012 - 17:54

Ce soir, je me pose beaucoup de questions sur ma motivation dans le métier. Je suis fatiguée nerveusement des bavardages, du bruit, des recadrages à faire en permanence. C'est pour moi une énorme agression, et j'ai l'impression que cette année, c'est un puits sans fond. Sur mes six classes, ça roule très bien avec une, deux autres ça va, on bosse même si ce n'est pas dans le calme absolu. Mais les trois autres, un cours sur deux ça n'avance pas, et je m'use à faire du gardiennage de Kevin et à essuyer leur agitation permanente et leur insolence. Bref, je me sens désabusée, peut-être est-ce une mauvaise période, et peut-être qu'il faut que je me laisse quelques années avant de voir (d'autant plus que ma petite fille de bientôt 1 an ne fait toujours pas ses nuits, et que je suis littéralement épuisée, parce que j'ai tous les cours à préparer aussi, sur trois niveaux, et j'en peux plus).
Voilà les nouvelles du front ce soir. Embarassed

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Marie Laetitia le Mar 20 Nov 2012 - 18:10

à peu près dans le même état d'esprit que toi (les enfants en moins)... Avec l'impression que je passe pour une emmerdeuse auprès de ceux (collègues et chefs) qui, blasés, ne veulent pas entendre parler de problèmes, en veulent avoir à gérer le moins possible, donc ferment les yeux...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Ancalimë le Mar 20 Nov 2012 - 18:13

Moi aussi je me sens fatiguée et je te donnerais les mêmes conseils que ceux que je vais moi-même appliquer : Prendre de la distance. Le boulot n'est que le boulot, les élèves ne sont que des élèves. Mettre les choses à distance permet de ne pas entrer dans l'émotionnel.

Pour le craquage, je crois qu'à ta place j'en parlerais à la classe avec laquelle tu as pleurée. Ne pas dire "L'heure d'avant j'avais une classe horrible" mais plutôt : "Les professeurs sont des êtres humains, comme vous, et nous aussi parfois, nous avons des difficultés personnelles à régler". Ca permet d'apporter un discours sur l'évènement et aussi, puisque tu crains ce qui va être dit entre les élèves sur cet incident, d'orienter leurs discussions dans la direction que tu veux. Et puis, si cela se passe bien avec la classe avec laquelle tu as craquée, si vous vous entendez bien, tu seras peut-être étonnée de leurs réactions, des réactions de sympathie.

Mais la première chose à faire en tout cas c'est de se reposer et de prendre de la distance. Ne pas prendre les choses pour toi et surtout contre toi. Very Happy

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Saloum le Mar 20 Nov 2012 - 18:25

C'est un peu tôt pour te poser la question de "la motivation dans le métier", je t'assure ! Les premières années sont toujours dures et tu es dans un contexte particulier. Pense d'abord à toi et à ta famille et ne culpabilise pas pour tes élèves. Ils s'en remettront ! Ne mène pas tout de front, ça ne sert à rien de préparer des cours impeccables si tu ne peux pas les donner parce que tes élèves sont insupportables. Concentre-toi peut-être sur quelques priorités:
1. Te reposer Smile
2. Essayer d'améliorer l'ambiance de tes classes si c'est possible, en collaboration avec tes collègues, le CPE...

Plein de courage !

Saloum
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Dinosaura le Mar 20 Nov 2012 - 18:27

La classe dans laquelle j'ai craqué est une classe où ça se passe pas trop mal, mais certains cours n'ont pas été top quand même. Et ils savent déjà que c'est à cause du cours précédent. Je ferai quand même un petit speech, mais point trop.

Bon, sinon, oui prendre du recul et en faire (beaucoup) moins. Vous avez raison.

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Dinosaura le Mar 20 Nov 2012 - 18:29

Mes collègues sont top par contre, et certains m'ont déjà proposé de l'aide aujourd'hui. Je crains simplement qu'à trop "médiatiser" mes problèmes, l'image de prof bordélisée (bordélisable ?) ne soit déjà actée...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Ancalimë le Mar 20 Nov 2012 - 18:31

Je crois que l'étiquette de "prof bordelisé" est avant tout donnée à des profs qui ne parlent pas de leurs soucis. Alors en parler, demander de l'aide aux autres, je crois qu'avant tout ça te rend tout simplement plus humaine et pas "plus bordélisable". Very Happy

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par kiwi le Mar 20 Nov 2012 - 18:40

@Dinosaura a écrit:J'ai peur d'avoir la "réputation" de la prof que les élèves ont réussi à faire craquer.

Sinon, je reconnais que ma réaction est excessive. Je suis crevée aussi en ce moment, et pas loin du burn out (trop grosse charge de travail, et je sors jamais du boulot, plus deux enfants très jeunes à la maison).

Pas à cause d'un seul craquage, encore moins si c'était avec une autre classe. D'ailleurs, peut-être ont-ils pensé que tu pleurais pour d'autres raisons.

Je n'ai jamais pleuré en classe ; ceci dit une fois, il m'est arrivé un truc un peu similaire. J'allais chercher des élèves de 5ème truc et là ils me sortent : "c'est vrai que vous avez pleuré dans le cours avec les 5èmes bidules?" Ce n'était pas le cas, mais cela voulait dire que les élèves de la 5ème bidule horribles avaient été raconter des conneries sur moi. Réaction des 5èmes trucs? Bah ils m'ont posé la question. Et c'était tout. Ils n'ont pas pour autant été affreux avec moi (pourtant, ce n'était pas non plus une classe facile).

Donc bon, il ne faut pas t'en faire. Sois combative à la prochaine séance avec eux.


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par olive-in-oil le Mar 20 Nov 2012 - 18:47

Relativise et ne remet pas tout en question trop vite.
La première année est difficile et ta situation personnelle aggrave le tout. Tu es simplement à cran.
J'ai pleuré une fois devant mes élèves, pour des raisons perso. La plupart sont compatissants, les autres n'y prennent pas gare, rares sont ceux qui se moquent ou en profitent.
Donne toi du temps, vient chercher du réconfort ici, avec tes collègues en SDP, avec ta famille.
N'aies pas honte, surtout pas, fais de ton mieux, jour après jour. Tout ça va s'arranger avec le temps ! Courage !! fleurs fleurs fleurs

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Lefteris le Mar 20 Nov 2012 - 19:18

@Dinosaura a écrit:Mes collègues sont top par contre, et certains m'ont déjà proposé de l'aide aujourd'hui. Je crains simplement qu'à trop "médiatiser" mes problèmes, l'image de prof bordélisée (bordélisable ?) ne soit déjà actée...

Je tombe par hasard sur ce fil , et je rejoins ce que dit Ancalmë : prends du recul. Je suis aussi aussi dans un collège où certaines classes sont très difficiles, je récolte d'ailleurs chaque année la pire 4ème en français (je ne la demande pas, mais il doit y avoir un non-dit, au motif que je n'ai qu'une ou deux classes de français), exactement ce que tu décris : bruit quasi permanent, la plupart n'ont pas d'affaires , refus de travailler, interpellations à travers la classe, négociations, etc. Tu t'y reconnais ? Il faut faire faire du travail répétitif, tirer au sort le travail, punir sans hésiter, et accepter une fois pour toute que le programme ne sera pas fait. Les faire beaucoup écrire, projeter le cours si tu le peux, en te mettant dans leur dos tout le temps. Ca permet à celui qui veut apprendre de noter quelque chose. J'imagine que tu as des ambitions, et c'est ce grand écart qui te mine, entre la réalité et ton travail théorique. Fais -toi une raison, pense à ta vie à côté, tes gosses sont plus importants que ceux-là. Tu n'es pas responsable du collège unique, de la démission de tout le monde . Je vais peut-être me faire conspuer par des collègues , mais ces jeunes, capables de se comporter ainsi, ne valent pas la peine qu'on se mette martel en tête pour eux, et pour la plupart, les carottes sont cuites.

Pour le fait d'avoir pleuré, je l'ai vu deux fois, avec une collègue de français, exactement pour les raisons que tu avances , elle ne supportait plus de les voir entrer en cours agités, rester agités tout le cours, être insolents dès qu'on leur parlait. Elle s'est effondrée dans le couloir. Personne ne l'a jamais blâmée, au contraire, plusieurs collègues de la classe ont réuni les élèves et ont refusé de leur faire cours , ils ont eu des devoirs à la place . Une autre fois une collègue d'histoire, qui s'est fait insulter , pour rien, comme ça, par une fille toujours agressive envers elle et d'autres professeurs. Elle ne comprenait pas pourquoi , ça la démolissait d'être traitée ainsi . Il n'y a rien à comprendre, ce sont des sauvageons égocentrés qui testent leur toute-puissance, prends-les de haut. Ne leur accorde rien : pas de sortie, même pas un déplacement en salle info .
Sauve ta peau et celle des tiens.


Dernière édition par Lefteris le Mar 20 Nov 2012 - 19:24, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par cristal le Mar 20 Nov 2012 - 19:24

Courage Dinosaura! fleurs2

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par User5899 le Mar 20 Nov 2012 - 19:31

@Dinosaura a écrit:Mes collègues sont top par contre, et certains m'ont déjà proposé de l'aide aujourd'hui. Je crains simplement qu'à trop "médiatiser" mes problèmes, l'image de prof bordélisée (bordélisable ?) ne soit déjà actée...
Le passé n'impose son image que si rien ne vient la bouleverser. Ce qui est important, c'est que vous puissiez être un peu moins fatiguée, de façon à avoir un peu plus de punch et la possibilité de prendre un peu de recul.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par jilucorg le Mar 20 Nov 2012 - 19:33

@Lefteris a écrit:Fais-toi une raison, pense à ta vie à côté, tes gosses sont plus importants que ceux-là. Tu n'es pas responsable du collège unique, de la démission de tout le monde. Je vais peut-être me faire conspuer par des collègues, mais ces jeunes, capables de se comporter ainsi, ne valent pas la peine qu'on se mette martel en tête pour eux, et pour la plupart, les carottes sont cuites.
Je ne dirai pas mieux.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Malaga le Mar 20 Nov 2012 - 19:42

Courage Dinosaura ! fleurs Les premières années sont les plus difficiles, en particulier en ZEP. A cela se rajoute de la fatigue; il est normal que tu craques. Une réputation ne se fait pas en une heure de cours. Tu dis que sur six classes, cela se passe plus ou moins bien avec trois d'entre elles; raccroche-toi à ces classes, cela montre que tu es une bonne professeur qui arrive à enseigner dans un établissement difficile. Quant aux autres classes, que faire à part prendre un maximum de distance, punir autant qu'il le faut et se dire que certaines classes sont tout simplement ingérables. La réaction de tes collègues me parait plutôt saine et gentille.

Je t'envoie plein de pensées positives.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Dinosaura le Mar 20 Nov 2012 - 19:52

Merci à tous succes

J'ai réussi à joindre quelques parents ce soir, qui vont plutôt dans mon sens. J'espère que ça en calmera un peu certains.

Eh oui je me reconnais beaucoup dans ton témoignage Lefteris. Je bosse trop, je suis perfectionniste et veux trop bien faire (dans tous les domaines), mais là je sature.

Pour ce soir et demain (je ne bosse pas), je vais essayer de me reposer un peu et de prendre du recul. Mais la période est mal choisie, vu qu'on est en plein dans la préparation des conseils de classe, des réunions à la khon...

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Craquage en cours... Comment rebondir ?

Message par Mamousse le Mar 20 Nov 2012 - 20:04

@Dinosaura a écrit:J'ai peur d'avoir la "réputation" de la prof que les élèves ont réussi à faire craquer.

Sinon, je reconnais que ma réaction est excessive. Je suis crevée aussi en ce moment, et pas loin du burn out (trop grosse charge de travail, et je sors jamais du boulot, plus deux enfants très jeunes à la maison).

Comme je comprends, Dinosaura !
J'ai également deux enfants jeunes et une ado. Cocktail explosif parfois ! Et moi, je suis tout le temps fatiguée. Cela m'a valu de craquer l'an dernier à deux reprises. Même si ce n'était pas en classe (face à l'adjointe, je n'ai pas été très fine.. Mais qd ça craque, ça craque)je n'étais après pas vraiment à l'aise.

Ne te remets pas en question. Ta réputation ne tient pas à ça. Les élèves ont pas mal de discernement à ce sujet, même si c'est étonnant.

En attendant, plein de courage à toi ! Pense à te reposer... fleurs2 fleurs2 fleurs2

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum