L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par John le Ven 21 Déc 2012 - 15:17

Vincent Peillon est l'objet de deux articles dans l'Express et le Figaro.

L'Express : http://www.lexpress.fr/education/professeur-vincent-et-mister-peillon_1201731.html

Extrait :
Professeur Vincent et Mister Peillon
Par Laurence Debril, publié le 20/12/2012 à 20:36
Il réfléchit, il consulte, il travaille. Le ministre de l'Education a beaucoup d'atouts et un gros handicap : lui-même. Son savoir-faire l'emportera- t-il sur son ego?
[...]
Le bon Professeur Vincent doit aussi gérer Mister Peillon. Son assurance agace. Pour les questions d'actualité à l'Assemblée, il est celui, avec Cahuzac, qui prend le plus de plaisir aux joutes oratoires. Sa faconde impressionne, mais complexe aussi les "profs de base" - y compris le premier d'entre eux, Jean-Marc Ayrault, que ce grand bourgeois éduqué dans les meilleurs établissements parisiens regarde avec une légère condescendance. Vincent Peillon aime (s'écouter) parler. Quitte à lancer un débat sur la dépénalisation du cannabis, alors que le président a clairement dit qu'il n'en voulait pas. Témoignage d'un haut fonctionnaire de l'Education nationale : "Tout le monde était gêné pour lui. Il a reconnu que c'était une "connerie". Il est pourtant légitime, pragmatique, il a tous les codes, l'arsenal intellectuel et mental pour réussir, mais il a aussi un côté albatros: ses ailes de géant l'empêchent de marcher, pour reprendre le poème de Baudelaire. Son problème, c'est son ego."

Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/19/01016-20121219ARTFIG00661-vincent-peillon-eleve-applique-mais-brouillon.php

Extrait :
Sa capacité à flatter la fibre républicaine des enseignants est un indéniable succès. Avec la création des cours de «morale laïque», ce lettré qui cite volontiers Michelet, Quinet, Victor Hugo ou Jules Ferry a marqué des points auprès de l'opinion, au-delà même de son propre camp.

Invité quasi quotidien des médias, Vincent Peillon a le verbe haut, ce qui fait de lui le candidat idéal aux «couacs gouvernementaux». Ses déclarations intempestives sont-elles vraiment involontaires? Numéro trois du gouvernement Ayrault, le ministre Peillon pourrait bien briguer Matignon et apprécie les projecteurs. «Si on était un ballet, il serait notre danseur étoile», indiquait à son sujet Benoît Hamon, son collègue au gouvernement, dans Libération.


Dernière édition par John le Jeu 28 Fév 2013 - 18:31, édité 4 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par LJeanjeau le Ven 21 Déc 2012 - 15:25

Je ne pense pas qu'un politique qui aurait une piètre opinion de lui-même pourrait réussir à ce poste, qui est sans doute l'un des plus difficiles de la République.

LJeanjeau
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par User5899 le Ven 21 Déc 2012 - 16:29

@LJeanjeau a écrit:Je ne pense pas qu'un politique qui aurait une piètre opinion de lui-même pourrait réussir à ce poste, qui est sans doute l'un des plus difficiles de la République.
+1. Entre le piètre Ayrault et Peillon, sur le plan de la personnalité et de l'énergie à faire aboutir, je ne balance pas. Je ne suis simplement pas d'accord avec les présupposés de Peillon, les mêmes que ceux de ces prédécesseurs, qui sont en gros que moins ça marche, plus il faut poursuivre.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par John le Jeu 7 Fév 2013 - 23:48

Pour JC Cambadélis : "Peillon, ministre de l'EN, manque... de pédagogie".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par John le Jeu 28 Fév 2013 - 18:30

http://www.lexpress.fr/education/vacances-raccourcies-vincent-peillon-ou-le-coup-d-eclat-permanent_1224363.html

En pleine séance de discussion avec les syndicats, Vincent Peillon est ainsi capable de lâcher sur un point de la négociation sans en avoir informé son cabinet. Parfois comparé à un "cerf-volant" que l'on doit sans cesse ramener sur la terre ferme, il aime être seul aux manettes, faire des coups avec un petit commando, au grand désarroi de ses équipes. "Quand on est plus de trois autour de la table, il se sent oppressé, il n'aime rien tant que se sentir 'libre'", y dit-on.

La méthode Peillon explique pour partie le départ de plusieurs de ses proches collaborateurs ces derniers mois: Bruno Julliard, chargé du suivi de la concertation, retourné à la mairie de Paris; Pierre-Yves Duwoye, directeur de cabinet nommé recteur de Versailles; Jean-Paul Delahaye, conseiller spécial nommé directeur général de l'enseignement scolaire.

Vincent Peillon est aujourd'hui en mauvaise posture. Chahuté par les enseignants et leurs syndicats, objet d'un tir de barrage de l'opposition, il risque, s'il ne change pas très vite de stratégie, de "s'allègriser". Ce scénario n'arrangerait en rien la situation de l'école française: "Ce qui me préoccupe, c'est les 12 millions d'écoliers français, plus que mon destin", rappelait-il hier, fataliste.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par Igniatius le Jeu 28 Fév 2013 - 18:38

@John a écrit:http://www.lexpress.fr/education/vacances-raccourcies-vincent-peillon-ou-le-coup-d-eclat-permanent_1224363.html

En pleine séance de discussion avec les syndicats, Vincent Peillon est ainsi capable de lâcher sur un point de la négociation sans en avoir informé son cabinet. Parfois comparé à un "cerf-volant" que l'on doit sans cesse ramener sur la terre ferme, il aime être seul aux manettes, faire des coups avec un petit commando, au grand désarroi de ses équipes. "Quand on est plus de trois autour de la table, il se sent oppressé, il n'aime rien tant que se sentir 'libre'", y dit-on.

La méthode Peillon explique pour partie le départ de plusieurs de ses proches collaborateurs ces derniers mois: Bruno Julliard, chargé du suivi de la concertation, retourné à la mairie de Paris; Pierre-Yves Duwoye, directeur de cabinet nommé recteur de Versailles; Jean-Paul Delahaye, conseiller spécial nommé directeur général de l'enseignement scolaire.

Vincent Peillon est aujourd'hui en mauvaise posture. Chahuté par les enseignants et leurs syndicats, objet d'un tir de barrage de l'opposition, il risque, s'il ne change pas très vite de stratégie, de "s'allègriser". Ce scénario n'arrangerait en rien la situation de l'école française: "Ce qui me préoccupe, c'est les 12 millions d'écoliers français, plus que mon destin", rappelait-il hier, fataliste.

Qui peut croire cela ?
Il a dit la même chose chez Ruquier samedi dernier : évidemment que s'il est éjecté ou échoue, sa vie ne s'arrêtera pas, mais ce qui fait avancer les politiques, c'est bien le dosage entre leur volonté d'être utile, et la jouissance du pouvoir.
Et Peillon n'est manifestement pas différent des autres.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par Roumégueur Ier le Jeu 28 Fév 2013 - 18:41

Un article qui met en avant l'hubris du ministre, voilà qui ne manque pas de sel pour un philosophe. Il sait au moins quelle source de lumière éviter pour ne pas, à l'instar d'Icare, se brûler les ailes : les projecteurs!
Il devrait plutôt favoriser les cabinets sombres, où l'on réunit beaucoup de monde et où l'on négocie, à l'abri des caméras...

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Debril (L'Express): "Le plus gros handicap de Peillon, c'est lui-même"; ME Pech (Figaro) : "V. Peillon, élève appliqué mais brouillon" ; MC Missir (L'express) : "V. Peillon est souvent comparé à un cerf volant"

Message par Olympias le Jeu 28 Fév 2013 - 19:00

Il est persuadé d'avoir raison, de détenir la vérité et d'être en mission...sauf que le choix des chemins n'est pas toujours le bon. Je n'ai pas la sensation d'un changement : les concertations sont toujours de façade et on n'écoute pas ceux qui ont les mains dans le cambouis

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum