Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.

Message par John le Ven 15 Juin 2012 - 12:46

http://www.lexpress.fr/education/ce-qui-va-changer-a-la-rentree-scolaire-2012_1125896.html

Préambule :
Dans l'attente des réformes à venir et sans remettre en cause les travaux préparatoires déjà effectués, il est important que nous vous précisions dès maintenant les mesures de la prochaine rentrée visant à donner des impulsions nouvelles et à renouer la confiance qui a tant fait défaut ces dernières années.

Analyse de la lettre par l'Express :
De quoi se compose ce projet?

Pas de bouleversement radical dans cette lettre, mais une volonté affichée de rupture par rapport à la politique éducative des dernières années, sur plusieurs dossiers: la réforme des rythmes scolaires, l'évaluation des enseignants et des élèves, la priorité à l'école primaire, l'éducation prioritaire. Au rang des nouveautés: le rétablissement de l'histoire-géographie en terminale S, l'abrogation de la loi Cherpion, du décret sur l'évaluation des enseignants, la réécriture à venir des programmes de l'école primaire et du collège, et l' "évolution" du dispositif ECLAIR.

Rythmes scolaires. "Dans l'attente des décisions qui seront prises le moment venu pour organiser la mise en place de la semaine de neuf demi-journées, vous veillerez à ce que la pause méridienne ne soit jamais inférieure à quatre-vingt dix minutes dans le premier degré", écrivent les ministres.

Primaire. Avec la création de 1000 postes dès la rentrée, l'école primaire est "la première priorité" des ministres. L'importance accordée à l'école maternelle est réaffirmée: ses mission devront être "clarifiées" pour qu'elle devienne une "école de la confiance en soi". Les ministres souhaitent aussi "que, dès cette rentrée, le cours préparatoire ne soit confié qu'à des professeurs dotés d'une expérience d'enseignement et non à des enseignants débutants".

Evaluations nationales. Comme annoncé par Vincent Peillon, les résultats des évaluations de CE1 et CM2 "seront collectés et analysés à l'échelle des écoles, et seulement à ce niveau, avec l'appui des inspecteurs des circonscriptions". "Pour l'avenir, en vue de la préparation de la future loi, nous engagerons avec l'ensemble des partenaires une large concertation pour refonder l'évaluation du système éducatif et des acquis des élèves."

Socle commun. L'attachement au socle commun est souligné, mais "certaines" de ses "composantes" seront revues dans le cadre de la loi d'orientation. Le livret de compétences est maintenu mais connaîtra des évolutions. "La réécriture des programmes de l'école primaire et du collège suivra cette révision."

Collège unique. Le collège unique reste une "ambition essentielle". Mais, précisent les ministres, "maintenir l'obligation d'un tronc commun pour tous n'interdit pas de proposer aux élèves des parcours différenciés, dès lors qu'aucun dispositif d'orientation précoce ne détourne ces élèves de l'objectif de maîtrise du socle commun et ne les enferme dans une filière". "Dans l'attente d'une disposition législative abrogeant la loi du 28 juillet 2011, dite loi Cherpion, l'extension du dispositif d'initiation aux métiers en alternance (DIMA) pour les jeunes âgés de moins de 15 ans est suspendue à la prochaine rentrée".

Réforme du lycée. Au lycée, la réforme est maintenue. Mais les ministres entendent rétablir l'histoire-géo en terminale S: "l'enseignement facultatif d'histoire-géographie prévu par les textes en vigueur sera obligatoirement proposé à tous les élèves de terminale de cette série."

Langues. L'enseignement des langues continuera d'obéir aux dispositions en vigueur, mais "l'expérimentation de la globalisation des horaires de langues vivantes dans 10% des collèges est maintenue mais sera évaluée avant toute décision de généralisation", est-il précisé.

Eclair. Les ministres promettent une nouvelle étape du développement de l'éducation prioritaire. Le dispositif ECLAIR, qui repose sur le recrutement des enseignants par les chefs d'établissement "évoluera, les règles fixées pour la prochaine rentrée étant maintenues de façon à éviter toute désorganisation".

Internats. Les internats d'excellence seront maintenus, et évalués. La réforme de la carte scolaire fera également l'objet d'une évaluation approfondie.

Evaluation des enseignants. Le décret réformant l'évaluation des enseignants, daté du 7 mai 2012, sera abrogé. "Pour autant, un simple retour à la situation antérieure n'est pas souhaitable. C'est pourquoi, en concertation avec tous les partenaires concernés, nous préparons de nouvelles dispositions".

Formation des maîtres. Enfin, la formation des maîtres sera totalement réformée. "Pour répondre au manque de formation pratique des jeunes enseignants, des mesures d'aménagement de service pour les stagiaires nouvellement recrutés en septembre 2012 seront mises en place dès cette rentrée", les écoles supérieures du professorat seront opérationnelles dès la rentrée 2013. Tous les enseignants y partageront "un moment de formation". "Notre engagement est de développer une logique d'entrée progressive dans le métier enseignant par un parcours de professionnalisation", précisent les ministres.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.

Message par Trinity le Ven 15 Juin 2012 - 13:05

On en entend tellement ces derniers jours, que tout ce que ce texte arrive à m'inspirer, c'est : "blablablabla".


_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.

Message par steph.stephy3 le Ven 15 Juin 2012 - 13:07

Idem

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.

Message par kensington le Ven 15 Juin 2012 - 13:18


L'importance accordée à l'école maternelle est réaffirmée: ses mission devront être "clarifiées" pour qu'elle devienne une "école de la confiance en soi".

Rolling Eyes

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Caroline Missir (L'Express) publie les extraits d'un projet de "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" rédigé par V. Peillon sur la rentrée 2012.

Message par Clarinette le Ven 15 Juin 2012 - 13:27

@kensington a écrit:
L'importance accordée à l'école maternelle est réaffirmée: ses mission devront être "clarifiées" pour qu'elle devienne une "école de la confiance en soi".

Rolling Eyes
Que les choses soient bien claires : il n'y a plus que les élèves qui auront le droit de lever les yeux au ciel. Où va-t-on si les professeurs se mettent à exprimer leur désarroi devant les errements ministériels ? professeur

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum