La difficile promotion du latin dans mon collège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par marjolie.june le Mar 5 Fév 2013 - 17:19

Je travaille dans un collège difficile de banlieue parisienne. Il existe dans ce collège une classe bilangue : les élèves étudient deux LV2 dès la 6e (anglais-allemand). La direction a décidé d'interdire l'accès à l'option latin aux élèves de cette classe bilangue, alors que cela est contraire aux textes officiels. Cela fait trois ans que je me heurte à la direction sur ce terrain-là. L'argument avancé est : la difficulté à constituer les EDT. Chez nous, on essaie de faire que les cours se terminent à 15H30 pour ne pas garder les gosses trop longtemps au collège, on évite au maximum les heures de perm' parce que les gamins sont agités et que la vie scolaire est en sous-effectifs. Il existe de plus une section sportive rugby qui crée une contrainte au niveau des EDT. Pour finir, l'année dernière, et ce sera à nouveau le cas l'année prochaine, il y avait des dédoublements dans plusieurs matières, ce qui augmente donc le nombre d'heures de cours hebdomadaire. Bref, la situation n'est pas très favorable au cumul des deux options. Résultat : je peine à recruter des élèves, car le vivier d'élèves intéressés par l'option se trouve justement parmi ceux de la classe bilangue. La direction semble sourde à cet argument, et on me demande de faire la promotion du latin dans des conditions ubuesques. Ainsi , les papiers pour le choix de l'option ont été distribués dans les casiers des PP vendredi dernier, et doivent être rendus pour vendredi prochain (le 8/02). Les élèves ont une semaine pour se décider, sans aucune information précise (combien d'heures de plus par semaine ? en quoi consiste le cours ?) et sans que j'aie été au préalable informée de la distribution de ces papiers. On m'avait déjà fait le coup l'année dernière. La principale me dit que je peux passer dans les classes de 6e quand je le souhaite, qu'il sera possible d'accepter de nouvelles candidatures après la date butoir. Mais de quoi j'ai l'air à passer dans les classes après la bataille ? Et si les délais ne sont pas si contraints, pourquoi faire les démarches de façon aussi précipitée ? Avec de telles méthodes, je me retrouve cette année avec 6 élèves en 5e. Je suis dégoûtée par ces méthodes et ces pratiques et je n'ai absolument plus envie de m'investir dans mon option. Plusieurs collègues me soutiennent, mais je ne sais pas ce qu'on pourrait faire pour faire entendre notre voix de façon efficace. Le cumul du latin et de la bilangue a été autorisé pour UN élève dont la mère a remué ciel et terre l'année dernière pour obtenir gain de cause, et qui a fait un courrier à l'inspection académique. J'imagine qu'il faudrait donc mobiliser les parents sur le dossier, mais j'ai déjà fait l'objet de mesures de rétorsion, donc je suis un peu échaudée. Bref, si vous avez des conseils, des témoignages, des idées, je suis preneuse car j'ai vraiment le moral dans les chaussettes.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par albertine02 le Mar 5 Fév 2013 - 17:30

si les méthodes sont contraires aux textes officiels, pourquoi ne pas alerter le DASEN ? lui demander une audience et lui exposer la situation ?

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par marjolie.june le Mar 5 Fév 2013 - 17:42

Qu'est-ce que c'est exactement le DASEN ? Et est-ce qu'on peut alerter l'inspection académique en tant que profs ?

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par albertine02 le Mar 5 Fév 2013 - 17:47

justement, c'est le nouveau nom de l'IA.....

tu peux faire un courrier avec demande d'audience, qui passera par la voie hiérarchique, ce qui peut suffire à calmer ton cde.
lequel courrier peut aussi être envoyé en double directement au DASEN.

Cela dit, je pense que d'autres collègues auront des conseils peut-être plus judicieux que le mien (on est en ce moment dans une telle logique d'affrontement avec notre cde que cette option a été envisagée....il y a sans doute plus souple et moins frontal comme tactique....)


albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par Lora le Mar 5 Fév 2013 - 21:08

Peut-être en parler au CA ? En insistant sur la " victoire " de cette maman qui a obtenu gain de cause ? Et d'ailleurs, cet élève, dans quelle classe est-il ? Qu'en est-il de son emploi du temps ? S'il peut cumuler les 2 langues + le latin, c'est bien que d'autres élèves de sa classe peuvent suivre le même emploi du temps, non ?

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par Derborence le Mar 5 Fév 2013 - 22:03

Tu peux aussi alerter ton inspecteur.
Les délais, c'est n'importe quoi : avant le conseil de classe du 3e trimestre, c'est encore bon. Et même juste après d'ailleurs.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par henriette le Mar 5 Fév 2013 - 22:13

Un truc qui a marché dans un collège que je connais : proposer une sortie d'une journée en fin d'année de 6e à tous les élèves inscrits pour le latin en 5e, avec les 5e de l'année en cours.
Mais il est sûr que le non cumul avec les bilangues (ou autre option élitiste) c'est la mort du latin...
Mets le rapport de l'IG à ce propos sous le nez de ton chef, et contacte ton IPR pour avoir son soutien.
Prouve aussi peut-être que dans d'autres collèges du secteur ce cumul est tout à fait possible, que c'est un choix.
Et n'hésite pas non plus à en toucher un mot aux fédé de parents (sur le mode "je suis désolée pour les élèves, c'est bien dommage tout de même d'être privé des très intéressants points bonus au brevet et au bac (qui comptent triple) etc, etc").
Bon courage.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par paul31 le Mar 5 Fév 2013 - 22:16

Si tu veux toucher les parents -> les points pour le brevet.

Sinon, contacte ton IPR.

Chez nous, ils peuvent cumuler 2 options!

Sinon je n'aurais que 15 élèves.

_________________
2012-2013 : deux sixièmes, 1 quatrième,1 troisième en français et une cinquième en latin. cafe
2011-2012 deux quatrièmes , une troisième DP6H et une cinquième
2010-2011 : une cinquième et deux sixièmes
2009-2010 : deux sixièmes et une quatrième.

petitdrapeau
chat chat chat chat chat

paul31
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par Derborence le Mar 5 Fév 2013 - 22:19

Dans mon collège, ils peuvent faire bilangue + euro + latin (ou grec en 3e).

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par marjolie.june le Mar 5 Fév 2013 - 22:42

Merci déjà pour ces réponses. Tous ces arguments (c'est bon pour l'image du collège, c'est illégal d'interdire le cumul etc. etc.), on les a déjà sortis maintes fois à la chef et elle s'en fiche. Ma chef est intraitable et il est très difficile d'obtenir gain de cause avec elle. Elle a fait une exception parce que la mère a alerté l'inspection académique en juin dernier, et qu'elle s'est fait taper sur les doigts. Bien sûr que le cumul est matériellement possible, mais elle n'a pas envie de se compliquer la vie. Il y a 2 ans, elle s'est quand même permis d'utiliser mon EDT comme argument, en disant que j'avais le droit à un EDT correct, mais que cela n'était possible que s'il n'y avait pas trop de contraintes qui pesaient dessus : c'est honteux de faire cette sorte de chantage, d'autant plus que l'année en question, j'avais 7H de trous. Si ça c'est un EDT correct...
Je ne sais pas si contacter mon IPR est une bonne idée : elle n'est pas LC, je ne sais pas comment elle se situe par rapport à la question du latin. Elle m'a d'ailleurs inspectée en octobre et avait promis de revenir pour inspecter d'autres collègues et faire une réunion, ce qui aurait été l'occasion de parler du latin, mais elle ne l'a pas fait. On n'a pas de nouvelles d'elle (et je n'en ai pas non plus de mon rapport d'inspection).
Je vais contacter les parents élus au CA. La fille de l'un d'entre eux est justement en 6e bilangue et veut à tout prix faire du latin... La maman sera sans doute sensible au problème...

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par Lux_ le Jeu 7 Fév 2013 - 16:51

@marjolie.june a écrit:Je travaille dans un collège difficile de banlieue parisienne. Il existe dans ce collège une classe bilangue : les élèves étudient deux LV2 dès la 6e (anglais-allemand). La direction a décidé d'interdire l'accès à l'option latin aux élèves de cette classe bilangue, alors que cela est contraire aux textes officiels. Cela fait trois ans que je me heurte à la direction sur ce terrain-là. L'argument avancé est : la difficulté à constituer les EDT.

Je ne suis pas prof de LC, mais comme je travaille beaucoup avec ma collègue, je me permets d'intervenir dans la discussion.

L'argument des EDT est le coup classique de l'administration. Ma collègue de LC doit lutter chaque année contre cela.
Chez nous, les bilangues peuvent faire du latin (3h+ 3h) mais pas les euros (car en 4e c'est 3h + 5h). Donc problème pour les EDT selon l'administration.

Par contre, nous avons réussi à obtenir il y a déjà 3 ans le fait que les élèves libérés le mercredi matin (pour une option sportive et les compétitions) puissent prendre latin s'ils le désiraient. Notre ancien CDE estimait à l'époque qu'un "élève avait soit la tête, soit les jambes". Très réducteur, n'est-ce pas ? En conseil de classe de fin de 6e, une maman d'élève a exprimé la déception de son fils de ne pas pouvoir faire de latin (alors qu'il était passionné de lettres et HG) s'il voulait continuer son option sportive. Comme j'étais la prof d'HG de ce 6e, je me suis empressée de le soutenir et je me suis même battue pour qu'il puisse faire les deux, ce qui a ouvert la voie à d'autres élèves dans son cas dont les parents n'avaient pas osé soulever ce point. L'ancien CDE m'avait averti en me disant que ce gosse coulerait et ne serait pas capable de suivre, tellement son EDT serait chargé. Et cette année, en 3e, non seulement il fait partie du trio de tête de classe (toutes matières confondues, y compris le latin) tout en obtenant des résultats très satisfaisants en sport, ce qui fait qu'il est classé (département ou région, j'avoue ne pas suivre l'affaire, je pourrais demander au collègue d'EPS s'il le faut). Mon argument de l'époque, soutenu par ma collègue de LC, était que certains gamins étaient capables de suivre l'ensemble des options proposés dans un établissement, et qu'il ne fallait pas freiner leur curiosité du fait de la difficulté de concevoir un EDT.

Comme le propose Henriette, organiser une journée latiniste pour visiter un monument / musée gallo-romain de la région permet aussi de valoriser ceux qui prennent cette option. Depuis quelques années que nous organisons cette journée, nous avons vu les effectifs augmenter. Et de plus en plus d'élèves en euro demander de suivre eux-aussi cette option, ce qui nous laisse penser que l'an prochain, ce serait peut-être possible...

Ce que ma collègue de LC ne cesse de répéter, c'est que normalement la seule option existante au collège, c'est le latin (et/ou le grec). Les autres "options" ne sont en réalité que des ateliers : théâtre, musique, chant, AS.... qui sont pourtant considérés (à tort) par les élèves et leurs familles comme des options. D'où la baisse des effectifs en latin : on fait cela et pas ceci, sans compter que faire du latin est considéré comme plus fatigant par nos chers petits élèves que faire du chant ou du sport ! Pfff....

En tout cas, courage pour ton recrutement. J'espère que tu arriveras à imposer tes idées concernant la bilangue.

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par marjolie.june le Jeu 7 Fév 2013 - 20:39

Merci pour ce témoignage. Je sais que JE n'arriverai pas à imposer mes idées concernant la bilangue, mais que les parents, eux, y arriveront sans doute. Il commence déjà à y avoir du bruit dans le collège au sujet de cette histoire, car il y a beaucoup d'élèves de la classe bilangue qui sont déçus qu'on ne leur ouvre pas l'option. Quand je pense qu'on peine à recruter et qu'on se coupe nous-mêmes l'herbe sous le pied...

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par Grammatica le Jeu 7 Fév 2013 - 21:06

O combien je te comprends!
Dans mon établissements, l'option latin est proposée comme alternative au volley furieux dans les documents distribués aux parents. Cela fait 3 ans que je me bats pour avoir mon propre document. Je suis même allée jusuq'à dire à mon chef d'établissement que s'il ne voulait conserver de langues anicennes, il fallait me le dire, je ne suis pas du genre à me battre contre des moulins à vent.
Tous les ans, en collaboration avec les professeurs de lettres modernes, nous effectuons, ma collègue et moi, une initiation en 6ème au moment où ils abordent les textes fondateurs. Cela fonctionne très bien pour renforcer l'effectif s'il est faiblard.
Ton établissement semble hors la loi sur ce coup et je pense judicieux de demander un entretien avec ton chef d'établissement pour lui exposer ton point de vue, appuyé par les textes. Là où je travaille, j'ai beaucoup d'élèves bilangues et/ou euro. Cela est donc possible et pas seulement sur le papier.
Mais bats-toi, tu as raison, il n'y a rien de plus frustrant que de laisser sur le banc des élèves avides de connaissances et de langues!
Bon courage etoilecoeur

Grammatica
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Latin + bilangue : faire plier ma CDE

Message par marjolie.june le Mer 3 Avr 2013 - 20:47

J'ai peut-être déjà évoqué mon problème sur ce forum, mais si c'est le cas, je n'ai pas su retrouver le sujet dans lequel je l'ai fait. Depuis trois ans que je suis dans mon collège, les élèves de classe bilangue ne peuvent pas commencer le latin en 5e, au mépris total des textes officiels. La raison invoquée par ma CDE : la constitution des EDT, trop complexe, parce qu'elle refuse que les élèves aient des heures de permanence fixe. La première année, je suis montée au créneau avec des collègues, ça n'a pas marché, je me suis fait engueuler en beauté et depuis lors je suis très mal vue ; la seconde année, dégoûtée par ce qui s'était passé l'année précédente, je n'ai rien fait ; cette année, j'ai fait appel aux parents, qui sont intervenus auprès de la principale, mais cette intervention n'a pas abouti. Les parents se sont laissés convaincre par l'argument de la constitution des EDT, n'ont pas voulu "froisser" la CDE, particulièrement susceptible et l'affaire en est restée là. Je ne parviens pas à digérer cette décision, parce que je la trouve injuste et que l'argument de la constitution des EDT manque totalement de crédibilité à mes yeux. Je précise par ailleurs que j'ai tous les ans un problème de "recrutement", du fait même qu'on bloque l'accès à l'option à la plus grosse partie du vivier, qui se trouve parmi les élèves des classes bilangues. On a fait le compte cette année : 13 élèves bilangues souhaitaient commencer le latin en 5e, alors qu'il y en a à peine autant parmi les non-bilangues. Puisque l'intervention des parents a échoué, et qu'ils ne souhaitent pas écrire à l'inspection académique, je me demandais à quelles solutions je pouvais encore recourir : mon inspectrice peut-elle vraiment avoir une influence sur cette question ? Puis-je rédiger moi-même un courrier à l'inspection académique pour signaler cette situation, quitte à le faire signer par des collègues ?

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par Kilmeny le Mer 3 Avr 2013 - 20:52

Dis lui que d'autres collèges le font. C'est d'ailleurs ce qu'ont bien compris certains parents (ceux des meilleurs élèves, en principe) qui envisagent de changer leurs enfants de collège pour qu'ils fassent latin+bilangue.

La peur de perdre de bons éléments devraient la faire changer d'avis !

L'inspectrice doit évidemment être contactée.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par marjolie.june le Mer 3 Avr 2013 - 21:00

Après avoir ouvert un nouveau post pour rien (merci au modérateur de supprimer, si cela est possible), je copie-colle une partie de mon message ici, afin de ne pas multiplier les sujets.
Les parents élus représentants au CA sont intervenus auprès de la principale dans le cadre du "dossier" latin-bilangue, mais cette intervention n'a pas abouti. Les parents se sont laissés convaincre par l'argument de la constitution des EDT, n'ont pas voulu "froisser" la CDE, particulièrement susceptible et l'affaire en est restée là. Je ne parviens pas à digérer cette décision, parce que je la trouve injuste et que l'argument de la constitution des EDT manque totalement de crédibilité à mes yeux. Je précise par ailleurs que j'ai tous les ans un problème de "recrutement", du fait même qu'on bloque l'accès à l'option à la plus grosse partie du vivier, qui se trouve parmi les élèves des classes bilangues. On a fait le compte cette année : 13 élèves bilangues souhaitaient commencer le latin en 5e, alors qu'il y en a à peine autant parmi les non-bilangues. Puisque l'intervention des parents a échoué, et qu'ils ne souhaitent pas écrire à l'inspection académique, je me demandais à quelles solutions je pouvais encore recourir : mon inspectrice peut-elle vraiment avoir une influence sur cette question ? Puis-je rédiger moi-même un courrier à l'inspection académique pour signaler cette situation, quitte à le faire signer par des collègues ?

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par marjolie.june le Mer 3 Avr 2013 - 21:02

Pour ce qui est de contacter l'IPR, comment puis-je faire pour avoir son "adresse" ? Dois-je lui écrire au rectorat ? Existe-t-il un mail ? Est-il mieux de faire un courrier ou un mail ? Je ne sais pas quels sont en les usages en vigueur dans ce type de contexte.
Je verrai de toute façon l'inspectrice dans 15 jours, dans le cadre d'une réunion des professeurs de lettres classiques du district ; j'aimerais toutefois l'informer avant de la situation, afin de ne pas monopoliser la parole autour de mon cas lors de la réunion.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par invitéW le Mer 3 Avr 2013 - 21:04

topics fusionnés

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par Aemilia le Mer 3 Avr 2013 - 21:23

@marjolie.june a écrit:Pour ce qui est de contacter l'IPR, comment puis-je faire pour avoir son "adresse" ? Dois-je lui écrire au rectorat ? Existe-t-il un mail ? Est-il mieux de faire un courrier ou un mail ? Je ne sais pas quels sont en les usages en vigueur dans ce type de contexte.
Je verrai de toute façon l'inspectrice dans 15 jours, dans le cadre d'une réunion des professeurs de lettres classiques du district ; j'aimerais toutefois l'informer avant de la situation, afin de ne pas monopoliser la parole autour de mon cas lors de la réunion.

J'ai déjà envoyé des mails à deux de mes inspectrices, qui m'ont à chaque fois répondu assez rapidement.

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La difficile promotion du latin dans mon collège

Message par albertine02 le Mer 3 Avr 2013 - 21:36

@marjolie.june a écrit:Pour ce qui est de contacter l'IPR, comment puis-je faire pour avoir son "adresse" ? Dois-je lui écrire au rectorat ? Existe-t-il un mail ? Est-il mieux de faire un courrier ou un mail ? Je ne sais pas quels sont en les usages en vigueur dans ce type de contexte.
Je verrai de toute façon l'inspectrice dans 15 jours, dans le cadre d'une réunion des professeurs de lettres classiques du district ; j'aimerais toutefois l'informer avant de la situation, afin de ne pas monopoliser la parole autour de mon cas lors de la réunion.

tu trouveras facilement l'adresse académique de ton IPR sur le site de ton académie, ou dans l'onglet "carnet d'adresse/ annuaire" de ta messagerie.
Tu peux, je pense, lu faire un mail pour l'alerter et lu demander de l'aide, sans passer par la case courrier papier etc.
Et lui en reparler dans 15 jours, lors de ta réunion : elle se sera renseignée, aura réfléchi, voire agi....je ferais comme ça à ta place.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum