Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par John le Jeu 28 Fév 2013 - 2:28

Pour voir les échanges entre les députés et le ministre lors de la séance publique à l'Assemblée nationale, c'est ici :
http://www.assemblee-nationale.tv/chaines.html
Séance publique du 27 février 2013 - Deuxième séance : Questions au ministre de l'éducation nationale.

Résumé des questions / réponses, pour se faire une idée :

UMP
Reiss : Maintiendra-t-on les mentions au bac et les bourses au mérite ?
Réponse : Oui.
Genevard : Le service public d'éducation numérique permettra-t-il malgré tout aux opérateurs privés comme les éditeurs de fournir des contenus éducatifs numériques ?
Réponse : Oui, le service public d'éducation numérique n'est pas conçu comme un monopole.
Schneider : Les internats d'excellence seront-ils supprimés ?
Réponse : Oui, car il vaut mieux d'excellents internats pour tous que des internats d'excellence réservés à quelques-uns.

UDI
Zumkeller : le socle est étoffé par la culture, mais quel sera le contenu de ce socle ? A quoi servent les évaluations de CE1 et CM2 et les Aides Personnalisées en primaire ?
Réponse : le principe du socle est bon, mais sa mise en oeuvre n'a satisfait personne. Les Aides personnalisées sont modifiées. Les évaluations nationales continuent, et auront lieu en début d'année "pour gérer sa classe".
Zumkeller : Comment développer l'enseignement professionnel et l'apprentissage ? Pourquoi pas l'apprentissage à 14 ans ?
Réponse : Il faut en finir avec l'orientation subie. Il faut améliorer les débouchés des LP en STS et IUT. L'apprentissage à 14 ans serait trop tôt.

EELV
Pompili : Comment soutenir la démarche de collaboration entre l'ensemble des acteurs des Projets Educatifs Territoriaux : enseignants, animateurs, associations, collectivités,... ? Comment réduire les inégalités territoriales ?
Réponse : le projet éducatif de territoire est une nouveauté difficile à mettre en oeuvre qui oblige chacun à parler aux autres pour produire un projet éducatif global. Des fonds seront débloqués pour les actitivés péri-éducatives des villes défavorisées.
Attard : Comment sera modifié le code de la propriété intellectuelle pour consolider l'"exception pédagogique" au droit d'auteur et limiter les exceptions à cette exception ?
Réponse : Nous ne voulons pas traiter les oeuvres différemment selon qu'elles sont au format papier ou au format numérique. La question des droits sera étudiée par la commission Lescure.

RRDP
Braillard : Que sera l'enseignement de la morale laïque ?
Réponse : Si on se demande ce qu'est la morale laïque, c'est qu'il est vraiment nécessaire de l'enseigner. Elle enseigne respect, dignité, tolérance,... sans avoir recours à la transcendance.
Falorni : Que faire pour la médecine scolaire et la scolarisation des enfants handicapés ?
Réponse : Il y a beaucoup de retard sur la scolarisation des enfants handicapés. Le plan autisme va être présenté. Nous créerons des postes de médecins progressivement. Beaucoup de médecins contractuels attendent d'être titularisés. J'attends un rapport sur les AVS. Nous n'assurons pas les visites médicales que nous devrions réaliser.

GDR
Buffet : Que deviennent les RASED ?
Réponse : une étude doit être faite pour les conforter. Ils sont très utiles. Nous avons affecté 97 nouveaux postes en urgence pour les Rased, et ils seront confortés. Ils vont devoir évoluer, et être harmonisés avec les maîtres surnuméraires prévus.
Buffet : La géographie de l'enseignement professionnel dans les territoires sera organisée par les régions. N'est-ce pas un risque d'inégalités ?
Réponse : L'Etat doit garder sa responsabilité et assurer l'égalité sur le territoire. Il décidera de l'offre en matière de formation pro, mais il y aura discussion avec les régions pour répondre aux besoins des populations.

SRC
Hanotin : La situation est intenable en Seine-Saint-Denis : il y a plus de 200 classes sans maîtres. Un élève en ZEP coûte moins cher à l'état qu'un élève de centre-ville. La Seine-Saint-Denis bénéficiera-t-elle des mêmes investissements que les autres élèves de France, la rentrée 2013 se déroulera-t-elle mieux, et comment stabiliser les équipes d'enseignants et de direction dans les établissements ?
Réponse : Il faudrait une nuit entière pour répondre. Pour les remplacements, d'importants moyens ont été accordés : 150 emplois, et ces efforts sont garantis pour 5 ans. Nous faisons des efforts pour l'égalité (emplois d'avenir par exemple), en particulier pour aider les territoires urbains et ruraux en difficulté ainsi que l'Outre-Mer.
Bourguignon : Notre école rurale a souffert de la vision comptable des dernières années. Beaucoup de classes vont être fermées, alors que de nouveaux postes sont créés. Pourrait-on adopter un moratoire sur les baisses d'effectifs dans les établissements du premier degré ? La modification de la carte scolaire doit faire l'objet d'une concertation de deux ans : ce délai sera-t-il garanti ?
Réponse : Je ne suis pas favorable à un moratoire. 271 postes ont permis de réouvrir des classes en zone rurale. Nous visons trois types de territoire (cf. réponse précédente reprise quasiment mot pour mot). J'ai demandé aux recteurs que l'on travaille sur une vision de deux ou trois ans en zone rurale et de montagne.
Féron : Est-il possible de revaloriser le salaire des enseignants ?
Réponse : Tous les rapports montrent que les enseignants français ne sont pas suffisamment payés, surtout en début de carrière, et surtout dans le 1er degré. Nous ouvrons donc un agenda social. A court terme, des discussions ont lieu en ce moment pour identifier les priorités. Création pour les personnels du primaire d'une indemnité et élargissement des possibilités d'accès à la hors classe. Au second semestre 2013, il y aura une discussion générale sur le métier d'enseignant : son statut, ses missions, ses évaluations.

UMP
Goujon : Il faut modifier les rythmes scolaires, mais votre méthode ne va pas. Vous supprimez deux semaines de vacances alors que beaucoup d'avis négatifs vous ont été rendus. Votre réforme des rythmes scolaires posent beaucoup de problèmes (financiers, pédagogiques, organisationnels...). Ne sacrifiez pas le scolaire au péri-scolaire.
Réponse : Il y a eu beaucoup de concertation. Maintenant il faut avancer. Cette réforme est difficile pour les parents, les collectivités, les professeurs... Il faut sortir des polémiques qui nous ridiculisent un peu.
Duby-Muller : On ne comprend pas votre méthode. Les rythmes scolaires et la dépénalisation du cannabis inquiètent tout le monde. Qu'en est-il de l'enseignement privé : protocole commun avec le ministère, recrutement des enseignants, financement du numérique... ?
Réponse : je suis le premier à avoir rendu visite à l'association des parents d'élèves de l'enseignement privé. L'enseignement privé aura la proportion juste des moyens attribués à l'éducation.
Louwagie : Les territoires ruraux sont frappés durement par les fermetures de classes, et en particulier dans l'Orne.
Réponse : Dans l'Orne, les moyens sont stables ; et dans votre académie, on crée cette année des postes alors qu'avant le gouvernement de votre parti en supprimait.
Apparu : Je suis d'accord sur la priorité au primaire et à la formation des enseignants. Mais la priorité, c'est aussi de retravailler le statut des enseignants et des établissements. Le temps de service des enseignants du premier degré a été modifié, mais je m'inquiète : les 24 heures forfaitisées, dont on considère qu'elles seront faites, seront-elles vraiment effectuées par les enseignants ?
Réponse : les heures d'aide étaient déjà forfaitisées avant. Je demande aux enseignants des tâches nouvelles : par exemple, l'articulation école / collège. Le statut des enseignants sera traité dès le second semestre 2013, puis la question de l'autonomie des établissements ; et nous prendrons le temps qui sera nécessaire.

SRC
Martinel : Qu'en sera-t-il des ESPE ?
Réponse : Les ESPE n'auront pas pour but de faire baisser le niveau disciplinaire des enseignants recrutés. Il faut former les enseignants à transmettre leur savoir "en particulier à ceux qui parfois sont plus jeunes". Le facteur le plus important de la réussite des élèves, c'est la formation des enseignants. Les enseignants seront associés aux éducateurs. Ce sera difficile de réussir. Tout le monde doit s'y associer. Il n'y a aucune difficulté avec le MESR. La formation sera professionalisante et progressive.
Vlody : Qu'en sera-t-il au sujet des rythmes scolaires à la Réunion, en particulier pour adapter le calendrier aux conditions climatiques ?
Réponse : Le problème est réel. Les deux coupures nationales sont à contretemps du calendrier réunionnais. Nous allons traiter les inconvénients liés à l'harmonisation du calendrier scolaire avec le calendrier climatique, dans l'intérêt des élèves. Une réflexion va être menée. "Sur la question du créole, on en reparlera".



Dernière édition par John le Jeu 28 Fév 2013 - 15:48, édité 3 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par barèges le Jeu 28 Fév 2013 - 7:58

Le facteur le plus important de la réussite des élèves, c'est la formation des enseignants. Les enseignants seront associés aux éducateurs. Ce sera difficile de réussir. Tout le monde doit s'y associer. Il n'y a aucune difficulté avec le MESR. La formation sera professionalisante et progressive
Ben voyons.
C'est vrai, pas avec le MESR, juste avec à peu près tous les universitaires (voir l'avalanche de motions sur SLU).

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 28 Fév 2013 - 8:01

@barèges a écrit:
Le facteur le plus important de la réussite des élèves, c'est la formation des enseignants. Les enseignants seront associés aux éducateurs. Ce sera difficile de réussir. Tout le monde doit s'y associer. Il n'y a aucune difficulté avec le MESR. La formation sera professionalisante et progressive
Ben voyons.
C'est vrai, pas avec le MESR, juste avec à peu près tous les universitaires (voir l'avalanche de motions sur SLU).

Mais ils seront peut-être dépossédés de la formation des enseignants, grâce aux ESPE, donc tout ira bien! Evil or Very Mad

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par doublecasquette le Jeu 28 Fév 2013 - 10:07

Merci. C'est très instructif... et démoralisant.

Plus d'intérêt-de-l'enfant et de trémolos dans la voix dans cette arrière-cuisine dans laquelle le grand public n'est pas spectateur No

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par John le Jeu 28 Fév 2013 - 13:03

600 amendements deposes en commission :
http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/02/28/projet-de-loi-sur-lecole-plus-de-600-amendements-discutes

Les discussions à l'Assemblee debuteront le 11 mars.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Gryphe le Jeu 28 Fév 2013 - 13:07

Merci John pour le compte-rendu. Very Happy

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Marie Laetitia le Jeu 28 Fév 2013 - 13:22

Schneider : Les internats d'excellence seront-ils supprimés ?
Réponse : Oui, car il vaut mieux d'excellents internats pour tous que des internats d'excellence réservés à quelques-uns.

Zumkeller : Comment développer l'enseignement professionnel et l'apprentissage ? Pourquoi pas l'apprentissage à 14 ans ?
Réponse : Il faut en finir avec l'orientation subie. Il faut améliorer les débouchés des LP en STS et IUT. L'apprentissage à 14 ans serait trop tôt.

Pompili : Comment soutenir la démarche de collaboration entre l'ensemble des acteurs des Projets Educatifs Territoriaux : enseignants, animateurs, associations, collectivités,... ? Comment réduire les inégalités territoriales ?
Réponse : le projet éducatif de territoire est une nouveauté difficile à mettre en oeuvre qui oblige chacun à parler aux autres pour produire un projet éducatif global. Des fonds seront débloqués pour les actitivés péri-éducatives des villes défavorisées.

Démagogie, idéologie et langue de bois... On n'est pas sortis de l'auberge... furieux

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Isis39 le Jeu 28 Fév 2013 - 13:32

Moi je trouve positif la suppression des internats d'excellence.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Marie Laetitia le Jeu 28 Fév 2013 - 13:49

@Isis39 a écrit:Moi je trouve positif la suppression des internats d'excellence.

La plupart n'étaient pas dans les faits dédiés aux meilleurs, ils donnaient déjà une chance aux élèves qui travaillaient mal dans leur quartier, pour diverses raisons.

Que va-t-on proposer à la place? Plus d'internat? Je n'y crois pas. L'essentiel de toute façon n'y est pas: donner le droit à un établissement de refuser l'inscription d'élèves perturbateurs, exclus d'autres établissements, entre autres mesures absolument nécessaires.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Ronub le Jeu 28 Fév 2013 - 15:25

@John a écrit:Pour voir les échanges entre les députés et le ministre, c'est ici :
http://www.assemblee-nationale.tv/chaines.html
Séance publique du 27 février 2013 - Deuxième séance : Questions au ministre de l'éducation nationale.

Résumé des questions / réponses, pour se faire une idée :


V.Peillon : Le statut des enseignants sera traité dès le second semestre 2013, puis la question de l'autonomie des établissements ; et nous prendrons le temps qui sera nécessaire.
A quoi faut-il s'attendre ? Quelqu'un a-t-il un avant-projet ?

Ronub
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Olympias le Jeu 28 Fév 2013 - 15:37

Quand je suis allée à la Dgesco (rencontre avec JPaul Delahaye, successeur de Blanquer) il m'a été expliqué que le projet entrait en discussion en mars pour un vote au mois de juin, de manière pouvoir (par exemple), installer un nouveau conseil des programmes dès l'été. Tu peux télécharger le dossier de présentation de la loi à cette adresse
http://cache.media.education.gouv.fr/file/01_Janvier/29/3/2013_Dossier_de_presse_projet_de_loi_Refondation_ecole_239293.pdf


Cette histoire des rythmes scolaires absorbe toutes les discussion alors que c'est loin d'être le problème principal (je ne dis pas qu'il ne faut pas y réfléchir...mais pas avec le lobby du tourisme par exemple...)

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Ronub le Jeu 28 Fév 2013 - 16:25

Merci pour le lien. Mais je n'ai rien trouvé sur la redéfinition du métier d'enseignant. Affaire à suivre...

Ronub
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Olympias le Jeu 28 Fév 2013 - 16:28

Justement, c'est ce qu'un parlementaire a déjà reproché à Peillon en l'auditionnant ( voir nouveau fil de John avec les videos...qui je regarde). L'autonomie des établissements reste une marotte de l'UMP...
Pour ce qui est de notre statut, la plus grande vigilance s'impose car la gauche nous a aussi habitués à certains coups fourrés désagréables...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Igniatius le Jeu 28 Fév 2013 - 17:32

@Isis39 a écrit:Moi je trouve positif la suppression des internats d'excellence.

Disons que leur création avait été une sorte de renoncement à instruire normalement dans l'ensemble du secondaire non siglé "excellence".
Et c'était lamentable.

Maintenant, si leur disparition est accompagnée d'une poursuite de la soupe éducative dans laquelle nous avançons depuis une quinzaine d'années, je ne sais plus si c'est un bien ou un mal pour les gamins défavorisés...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Roumégueur Ier le Jeu 28 Fév 2013 - 17:40

@Olympias a écrit:Justement, c'est ce qu'un parlementaire a déjà reproché à Peillon en l'auditionnant ( voir nouveau fil de John avec les videos...qui je regarde). L'autonomie des établissements reste une marotte de l'UMP...
Pour ce qui est de notre statut, la plus grande vigilance s'impose car la gauche nous a aussi habitués à certains coups fourrés désagréables...

La gauche? De qui parlez-vous? Pas du gouvernement social-démocrate en place, j'espère... ça fait un bail que la gauche n'a pas été au pouvoir... (1936?)
Ok, j'arrête de rouméguer!

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par Olympias le Jeu 28 Fév 2013 - 18:55

Roumégue, tu as le droit... Quant à moi je rougagne...aussi (mes racines du 82 et du 46) ! La dérive libérale du PS est très inquiétante et j'ai des craintes, beaucoup de craintes pour cette refondation de l'école.
Peillon ne s'attaque pas aux vrais problèmes que nous connaissons tous, le premier étant l'incapacité de l'Etat à faire en sorte que les établissements scolaires soient des lieux de savoir...de vrai savoir où les élèves écoutent et apprennent dans le calme (ce qui n'exclut nullements des innovations). Du vrai savoir, pas de la mise en pratique des pignolades iufmesques avec jargon fumeux et autres référentiels bondissants furieux ...et je crains fort, soyons délibérément provocatrice, que tous les
Spoiler:
nullards
hébergés dans les IUFM ne trouvent de nouveaux espaces de nuisance dans les ESPE. affraid

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par auléric le Jeu 28 Fév 2013 - 18:59

@Isis39 a écrit:Moi je trouve positif la suppression des internats d'excellence.

mouais ils changeront juste de noms ! çà va devenir des Internats de la Réussite ....en tout cas c'est ce que Guedj (Président du CG PS de l'Essonne) nous a vendu lors de débats (houleux) sur l'ouverture de l'internat ici .

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par micaschiste le Jeu 28 Fév 2013 - 22:29

projet adopté
ici

Les PE devront apprendre l'hymne européen aux élèves.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par User5899 le Ven 1 Mar 2013 - 0:49

@Isis39 a écrit:Moi je trouve positif la suppression des internats d'excellence.
Ah ? Moi je la trouve plutôt positive Razz Razz Razz

Blague à part, ouf ! On devait en avoir un dans deux ans pale

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance publique : Vincent Peillon défend son projet de loi de refondation de l'école devant la commission Education de l'Assemblée nationale.

Message par User5899 le Ven 1 Mar 2013 - 0:51

@Roumégueur Ier a écrit:
@Olympias a écrit:Justement, c'est ce qu'un parlementaire a déjà reproché à Peillon en l'auditionnant ( voir nouveau fil de John avec les videos...qui je regarde). L'autonomie des établissements reste une marotte de l'UMP...
Pour ce qui est de notre statut, la plus grande vigilance s'impose car la gauche nous a aussi habitués à certains coups fourrés désagréables...

La gauche? De qui parlez-vous? Pas du gouvernement social-démocrate en place, j'espère... ça fait un bail que la gauche n'a pas été au pouvoir... (1936?)
Ok, j'arrête de rouméguer!
Vous exagérez. Mitterrand 81-83 n'était pas si mauvais.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum