Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

82 - 23%
52 - 15%
70 - 20%
70 - 20%
79 - 22%
 
Total des votes: 353
MrCailloux
Esprit éclairé

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par MrCailloux le Sam 26 Oct 2013 - 3:40
un sentiment d'imposture quand je vois la quantité (et la qualité) de notion et de capacité à faire en si peu d'heure en 2nde... qu'on est obligé de "tricher" un peu et de maquiller la chose par une autre (tout autant utile cependant). Bref le programme en 2nde est bien dégradé... même au collège c'est limite plus poussé!
Sentiment aussi quand je dois enseigner des parties du programme qui ne me bottent pas du tout (comme mon chapitre à préparer pendant ces vacances) et pour lequel mes connaissances sont loin d'être d'un niveau qu'on devrait avoir en tant qu'enseignant (loin du niveau master) heureusement ces parties sont assez minimes!
avatar
Jacq
Doyen

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Jacq le Sam 26 Oct 2013 - 12:34
@MrCailloux a écrit:un sentiment d'imposture quand je vois la quantité (et la qualité) de notion et de capacité à faire en si peu d'heure en 2nde... qu'on est obligé de "tricher" un peu et de maquiller la chose par une autre (tout autant utile cependant). Bref le programme en 2nde est bien dégradé... même au collège c'est limite plus poussé!
Sentiment aussi quand je dois enseigner des parties du programme qui ne me bottent pas du tout (comme mon chapitre à préparer pendant ces vacances) et pour lequel mes connaissances sont loin d'être d'un niveau qu'on devrait avoir en tant qu'enseignant (loin du niveau master) heureusement ces parties sont assez minimes!
C'est plutôt dans ce sens que je sens une imposture. Nous promettons à des parents, des patrons à terme aussi. Lorsqu'un élève de mon LP sort avec un tampon bac pro et qu'il a à peine le niveau BEP , ou même pas, je trompe l'élève, le parent et les patrons qui vont l'employer. Et comment dire à un élève qu'il a eu le bac en n'ayant même pas le niveau BEP ? Nous promettons à des élèves un niveau, alors que les contenus s'effondrent et puis aavecà la fin des examens donnés ou tronqués.
C'est là que je me sens non pas comme un imposteur mais comme le complice d'une imposture.
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par gauvain31 le Sam 26 Oct 2013 - 16:04
furieux 
@MrCailloux a écrit:un sentiment d'imposture quand je vois la quantité (et la qualité) de notion et de capacité à faire en si peu d'heure en 2nde... qu'on est obligé de "tricher" un peu et de maquiller la chose par une autre (tout autant utile cependant). Bref le programme en 2nde est bien dégradé... même au collège c'est limite plus poussé!
Sentiment aussi quand je dois enseigner des parties du programme qui ne me bottent pas du tout (comme mon chapitre à préparer pendant ces vacances) et pour lequel mes connaissances sont loin d'être d'un niveau qu'on devrait avoir en tant qu'enseignant (loin du niveau master) heureusement ces parties sont assez minimes!
Je la ressens aussi: Je ne cède pas sur le contenu... j'avance donc lentement, mais je sais que si je vais vite avec les Secondes il ne retiendront rien l'année suivantes... j'ai opté pour la startégie suivante: j'interroge au minimum deux fois sur la même leçon (et même un troisième fois avec le devoir commun prévu dans notre établissment en mai 2014.... Je "sacrifie" la leçon sur les sols que je fais en devoir maison... et je donne en poly le cours correspondant: mon IPR qui m'a inspecté en mai dernier ne m'a rien dit du tout la -dessus; mais effectivement les SVT en seconde sont fortement dégradées : on est obligé de faire du cours + exo + contrôle pendant les heures de demi-groupe et ça se ressent, beaucoup plus d'élèves ont des difficultés avec la démarche scientifique en 1ère... puisqu'ils font moins de TP. Les IPR ne peuvent ne pas le savoir... heuresement que mon inspection s'est bien déroulée car j'étais très remonté sur cette organisation des programmes et horaires de lycée : on a moins d'heure que l'EPS .... furieux 

Je prends donc le parti d'insister lourdement sur les échelles du vivant (cellules....) et ADN et biodiversité qui leur seront necessaire pour plus tard...

En 3ème et 4ème effectivement c'est en théorie moins superficiel... mais je refuse de faire des cours allégés en Seconde sur des notions importantes (je fais par exemple 1 exo + 1 TP rien que sur les mutations ) Les nouveaux programmes de seconde t'obligent à faire des choix... j'ai fais les miens...

Bon courage à toi
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Fesseur Pro le Sam 26 Oct 2013 - 16:10
@gauvain31 a écrit:: on a moins d'heure que l'EPS .... furieux 
Sympa pour l'EPS.humhum 

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par User5899 le Dim 27 Oct 2013 - 2:08
@Fesseur Pro a écrit:
@gauvain31 a écrit:: on a moins d'heure que l'EPS .... furieux 
Sympa pour l'EPS.humhum 
Oh, FP, non, pas ce politiquement correct à deux balles, de grâce !
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par MrCailloux le Dim 27 Oct 2013 - 2:46
@gauvain31 a écrit:furieux 
@MrCailloux a écrit:un sentiment d'imposture quand je vois la quantité (et la qualité) de notion et de capacité à faire en si peu d'heure en 2nde... qu'on est obligé de "tricher" un peu et de maquiller la chose par une autre (tout autant utile cependant). Bref le programme en 2nde est bien dégradé... même au collège c'est limite plus poussé!
Sentiment aussi quand je dois enseigner des parties du programme qui ne me bottent pas du tout (comme mon chapitre à préparer pendant ces vacances) et pour lequel mes connaissances sont loin d'être d'un niveau qu'on devrait avoir en tant qu'enseignant (loin du niveau master) heureusement ces parties sont assez minimes!
Je la ressens aussi: Je ne cède pas sur le contenu... j'avance donc lentement, mais je sais que si je vais vite avec les Secondes il ne retiendront rien l'année suivantes... j'ai opté pour la startégie suivante: j'interroge au minimum deux fois sur la même leçon (et même un troisième fois avec le devoir commun prévu dans notre établissment en mai 2014.... Je "sacrifie" la leçon sur les sols que je fais en devoir maison... et je donne en poly le cours correspondant: mon IPR qui m'a inspecté en mai dernier ne m'a rien dit du tout la -dessus; mais effectivement les SVT en seconde sont fortement dégradées : on est obligé de faire du cours + exo  + contrôle pendant les heures de demi-groupe et ça se ressent, beaucoup plus d'élèves ont des difficultés avec la démarche scientifique en 1ère... puisqu'ils font moins de TP. Les IPR ne peuvent ne pas le savoir... heuresement que mon inspection s'est bien déroulée car j'étais très remonté sur cette organisation des programmes et horaires de lycée : on a moins d'heure que l'EPS .... furieux 

Je prends donc le parti d'insister lourdement sur les échelles du vivant (cellules....) et ADN et biodiversité qui leur seront necessaire pour plus tard...

En 3ème et 4ème effectivement c'est en théorie moins superficiel... mais je refuse de faire des cours allégés en Seconde sur des notions importantes (je fais par exemple 1 exo + 1 TP rien que sur les mutations ) Les nouveaux programmes de seconde t'obligent à faire des choix... j'ai fais les miens...

Bon courage à toi
On a moins d'heure que l'EPS certes... mais on a une heure de moins que les SPC... (s'ils avaient 2h ou lieu de 2h30 en 2nde je comprendrai!) meme s'ils ont un peu plus de SPC en 1S ou TS, en 1ES et 1L c'est le meme tarif que les SVT... je ne comprends pas cette différence dans la répartition en 2nde pour un même "domaine")

J'ai fait les miens, de choix, aussi... tout ce qui a été traité au collège (Transgénèse (pour l'universalité de l'ADN), la sélection naturelle par exemple) ca sera un doc d'illustration dans le cours avec rappel power point en collectif 10min maxi pour retravailler sur la notion de problème et d'hypothèse). Je vais vraiment appuyer sur la structure de l'ADN et définir la mutation (les différents types seront vus en 1S) a partir de l'exemple des levures vues pour le TP métabolisme (de manière capillotractée).

mon thème 3 sera plus court car se sont des rappels de collège niveau notion (OK un peu plus poussé), donc ca sera surtout de la méthode (étude de doc et rédaction de CR et le cours sera surement donné en poly comme ca je peux faire des TP plus conséquent qu'une pauvre manip peu rigoureuse) et tout ce qui est activité physique adaptée à la santé (dopage par exemple ca sera mini exposé pour les sensibiliser au TPE)

Par contre le sol est complété en 1ere que ce soit en S ou en ES/L donc je vais quand meme développer un peu. et les énergies fossiles et renouvelables c'est une partie qui me botte donc je vais la faire tout bien (enfin au mieux vu le temps imparti).

Pour les exo... c'est du DM... comme ca je corrige leur truc j'annote beaucoup et ils ont la correction de donnée. Je reprécise dans ma fiche révision de fin de chapitre que des choses vues dans le DM sont à revoir pour le DS donc ils doivent aller lire la correction, revoir la méthode)

J'ai que 2 classes je peux me permettre de ramasser souvent. Ils jouent le jeu de le faire "perso" bien qu'ils s'entraident je pense (ce qui est bien!) mais ce n'est pas du mauvais recopiage d'une copie... pour le moment donc ça me va.

Mais je suis content de savoir que je n'ai pas à me faire du mouron à effectuer des choix drastiques... Wink

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
avatar
Will.T
Prophète

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Will.T le Dim 27 Oct 2013 - 6:59
@MrCailloux a écrit:On a moins d'heure que l'EPS certes... mais on a une heure de moins que les SPC... (s'ils avaient 2h ou lieu de 2h30 en 2nde je comprendrai!) meme s'ils ont un peu plus de SPC en 1S ou TS, en 1ES et 1L c'est le meme tarif que les SVT... je ne comprends pas cette différence dans la répartition en 2nde pour un même "domaine")
C'est la contre partie de l'absence de physique en 6e.
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Fesseur Pro le Dim 27 Oct 2013 - 10:09
Cripure a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@gauvain31 a écrit:: on a moins d'heure que l'EPS .... furieux 
Sympa pour l'EPS.humhum 
Oh, FP, non, pas ce politiquement correct à deux balles, de grâce !
Ben, sans l'EPS ce serait encore davantage de grasses plutôt.
Je suis content que mes gosses aient autant ( plus ? ) d' heures d'EPS que de SVT.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
LadyC
Empereur

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par LadyC le Dim 27 Oct 2013 - 10:14
@Fesseur Pro a écrit:
Cripure a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Sympa pour l'EPS.humhum 
Oh, FP, non, pas ce politiquement correct à deux balles, de grâce !
Ben, sans l'EPS ce serait encore davantage de grasses plutôt.
Si on pouvait s'abstenir des jeux de mots douteux (sympa pour les grasses)...
En outre, je doute beaucoup que quelques heures d'EPS, passées donc à s'agiter vaguement au milieu de 30 autres gamins, puissent vraiment être comptées comme une activité physique.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Fesseur Pro le Dim 27 Oct 2013 - 10:20
On est bien d'accord.
Mais pour les gamins qui apprécient le sport c'est bien.
Sans compter que les collègues d'EPS qui assurent arrivent à faire évoluer positivement des élèves qui sans eux ne se seraient jamais agités vaguement et proposent d'autres activités à ceux qui se débrouillent déjà bien.
Sans parler de la partie respect de son corps/hygiène/orientation...
Ce n'est plus de la gym et du foot comme on en faisait avant.
Certains sont bien méprisants en tout cas vis à vis de cette matière.


Dernière édition par Fesseur Pro le Dim 27 Oct 2013 - 10:56, édité 2 fois

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Dinaaa le Dim 27 Oct 2013 - 10:24
@LadyC a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
Cripure a écrit:Oh, FP, non, pas ce politiquement correct à deux balles, de grâce !
Ben, sans l'EPS ce serait encore davantage de grasses plutôt.
Si on pouvait s'abstenir des jeux de mots douteux (sympa pour les grasses)...
En outre, je doute beaucoup que quelques heures d'EPS, passées donc à s'agiter vaguement au milieu de 30 autres gamins, puissent vraiment être comptées comme une activité physique.
Ca c'est vraiment pas sympa pour l'EPS (mais tellement vrai !)
Signé : une grasse yesyes
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Dinaaa le Dim 27 Oct 2013 - 10:25
@Fesseur Pro a écrit:On est bien d'accord.
Mais pour les gamins qui apprécient le sport c'est bien.
Sans compter que les collègues d'EPS qui assurent arrivent à faire évoluer positivement des élèves qui sans eux ne se seraient jamais agiter vaguement et proposent d'autres activités à ceux qui se débrouillent déjà bien.
Sans parler de la partie respect de son corps/hygiène/orientation...
Ce n'est plus de la gym et du foot comme on en faisait avant.
Ce forum est bien méprisant en tout cas vis à vis de cette matière.
Mais que vous arrive-t-il ? 😕 pale Suspect 
avatar
LadyC
Empereur

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par LadyC le Dim 27 Oct 2013 - 10:28
Ben non, c'est comme pour tout : je ne prétends pas faire vraiment s'activer les neurones de 30 gamins sur un texte... et comment le prof d'EPS pourrait-il vraiment faire faire du sport, du vrai, à une classe de 30 ? mes collègues disent eux-mêmes qu'ils doivent être dans le dos de la plupart pour les faire courir, les gamins s'en fichent, n'hésitent pas à marcher (tout en, très drôle, interpellant la prof pour dénoncer leurs petits camarades : "hé madame, Kevin i marche, i court pas !" - "et toi banane ?").

Fesseur Pro, vraiment, je me demande si c'est du lard ou du cochon.

Mais dans tous les cas c'est du HS, si on pouvait revenir au sentiment d'imposture...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Fesseur Pro le Dim 27 Oct 2013 - 10:56
@Fesseur Pro a écrit:Sans compter que les collègues d'EPS qui assurent arrivent à faire évoluer positivement des élèves qui sans eux ne se seraient jamais agiter
😢 
+ 1 pour le HS.
Sorry.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Pseudo le Dim 27 Oct 2013 - 11:07
J'ai souvent été méprisée par l'EPS, et pas les profs d'EPS, en tant que grasse. Sad 

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par zeprof le Ven 1 Nov 2013 - 12:21
@deya a écrit:J'ai voté "oui"! J'ai ce sentiment depuis 10 ans que j'enseigne. Et je ne parviens pas à me guérir. Je ne me sens jamais à la hauteur, surtout par rapport à mes collègues, les plus vieux parce qu'ils me semblent plus savants et qu'ils ont plus de bouteille, les plus jeunes parce qu'ils me semblent plus brillants. Pourtant, objectivement, je n'ai pas de problème avec mes élèves et j'ai régulièrement des retours positifs sur le travail que je fournis.
pas un sentiment d'imposture pour moi mais plutôt un significatif manque de confiance en moi.
objectivement j'aime ce métier, je pense la plupart du temps que je le fais bien, j'ai de bons retour des élèves, ils s'en sortent assez honorablement aux examens (selon les niveaux, le travail etc. mais c'est incontournable) je suis bien notée par l'administration et mon inspecteur, appréciée par mes collègues mais trèèèèèèèèèèèèèèèès régulièrement (et beaucoup plus ces derniers temps, depuis 2 ans environ) je me remets beaucoup en cause et me sens souvent moins à la hauteur que mes collègues.
pourquoi ? aucune idée... mais c'est assez inconfortable No 

@juju a écrit:J'avoue ne pas avoir une énorme confiance en moi dans la vie, mais je me sens assez solide professionnellement. J'ai eu mon concours, je bosse mes cours sérieusement, j'ai plein de choses à apprendre aux élèves, je fais mon possible pour les faire progresser. Je suis à ma place. Des doutes parfois évidemment, mais jamais de sentiment d'imposture.
ça c'est ce que je pense quand je suis en forme ! Smile

@V.Marchais a écrit:Je voudrais préciser une chose.
Quand je dis que je me sens une vraie pro, ça ne veut pas dire que je ne me sens jamais démunie, ou que je ne me plante jamais. J'étais au bord de l'affolement quand mon élève a pété les plombs en plein cours en début d'année. J'ai foiré une séance pas plus tard qu'hier, parce que le réseau plantait sans arrêt, je me suis obstinée, on a juste perdu une heure. Il y a quelques gamins avec lesquels les relations sont difficiles - heureusement pour eux, elles sont meilleures avec mes collègues. Il y a des trucs que j'essaie et qui foirent. Et de belles réussites aussi. Tout ça c'est la vie. Mais ça n'entame pas ma joie d'être en classe ni mon sentiment de légitimité. Aucun prof, même le meilleur, n'échappe à ça.
merci de le rappeler... veneration 

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par User5899 le Ven 1 Nov 2013 - 12:33
@LadyC a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
Cripure a écrit:Oh, FP, non, pas ce politiquement correct à deux balles, de grâce !
Ben, sans l'EPS ce serait encore davantage de grasses plutôt.
Si on pouvait s'abstenir des jeux de mots douteux (sympa pour les grasses)...
Oula !! Je n'étais plus revenu ici, j'ai écrit "de grâce" vraiment sans arrière-pensée, désolé. D'autant que, homme ou femme, je suis atterré par les "corps de rêve" (qui relèvent plutôt pour moi du cauchemar et de l'imagerie fasciste).
avatar
LadyC
Empereur

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par LadyC le Ven 1 Nov 2013 - 14:54
Cripure, ce n'était pas dans votre message que je voyais un jeu de mots Smile

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par User5899 le Ven 1 Nov 2013 - 15:26
@LadyC a écrit:Cripure, ce n'était pas dans votre message que je voyais un jeu de mots Smile
Tant mieux, alors !
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par gauvain31 le Dim 3 Nov 2013 - 17:43
@Will.T a écrit:
@MrCailloux a écrit:On a moins d'heure que l'EPS certes... mais on a une heure de moins que les SPC... (s'ils avaient 2h ou lieu de 2h30 en 2nde je comprendrai!) meme s'ils ont un peu plus de SPC en 1S ou TS, en 1ES et 1L c'est le meme tarif que les SVT... je ne comprends pas cette différence dans la répartition en 2nde pour un même "domaine")
C'est la contre partie de l'absence de physique en 6e.
euh non les 1h30 de SPC supprimées en 6ème sont compensées par les 2h de SPC en 5ème 4ème 3ème: donc à l'entrée du lycée les élèves ont eu le même horaire en SVT et en SPC: 1h30 de SVT et 2h30 de SPC en seconde... il y a comme une anomalie... que l'on retrouve en TS : alors les coefficients et horaire d'épreuves sont les mêmes: je pense qu'il devrait y avoir les même coeff entre Maths/SPC et SVT en S avec les mêmes horaires
Contenu sponsorisé

Re: Ressentez-vous un sentiment d'imposture quand vous enseignez ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum