Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Spinoza1670 le Jeu 23 Mai 2013 - 18:00

Première qualité :
Avoir une excellente santé physique : l’âge moyen des débutants étant de 28 ans,[1] le nombre d’annuités nécessaires étant de 42 ans, cela signifie une fin de carrière à l’âge de 70 ans. Dans ces conditions, compte tenu de la pénibilité du métier, mieux vaut être en bonne santé. Ne comptez pas sur la médecine du travail pour veiller sur vous car elle est totalement absente du système.

Lire la suite .... Texte de F. Appy (pédagogie explicite) :
http://explicitementvotre.blogspot.com/2013/05/les-qualites-de-base-pour-devenir.html

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Osmie le Jeu 23 Mai 2013 - 18:47

L'abnégation ?

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Osmie le Jeu 23 Mai 2013 - 18:47

Le don de soi à l'Etat.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Singing in The Rain le Jeu 23 Mai 2013 - 18:49

L'article complet est très juste et réaliste (malheureusement !)

Singing in The Rain
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par auléric le Jeu 23 Mai 2013 - 19:49

tellement vrai . Hélas en 2 petites années seulement je commence sérieusement à voir s'épuiser mon stock du point 2 , sûrement à cause d'un déficit dans le point 1 de la qualité particulière

(oui ce soir je suis très pessimiste)

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par doublecasquette le Jeu 23 Mai 2013 - 19:54

Je ne trouve pas que ce soit si criant de vérité que cela...

Rien que cet extrait ! En plus d'être légèrement injurieux pour ceux qui n'ont pas choisi d'abandonner le métier, ce n'est pas si vrai que ça.

Avoir une personnalité particulière :

D'accord. Si, par exemple, on ne comprend pas qu'un enfant peut être d'une autre nature qu'un adulte et que ce qui est bon pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre, il vaut mieux fuir cette orientation professionnelle. Pareil si on ne supporte pas le bruit, si un nez morveux nous provoque des spasmes ou si on n'est pas capable d'adapter son registre de langue à des interlocuteurs très variés mais pas toujours très cultivés.

être docile et malléable : indispensable pour appliquer les réformes successives qui de toute éternité vont dans le sens d’une complication des conditions de travail des enseignants.

... si on a l'intention d'être un mouton de Panurge, peut-être.

Si on a un plumage de canard, qu'on sait naviguer entre deux eaux et laisser parler les bavards, on a quand même, toutes les trois années scolaires, grosso modo 431 jours d'espace de liberté sur 432 jours de classe.
Le 432e jour, on dit "Oui, M'sieur l'Inspecteur. Oh non, M'sieur l'Inspecteur." et c'est reparti pour 431 jours de bon ! Very Happy


être crédule : tenir pour vrai les dogmes et mythes pédagogiques dispensés, sans jamais les remettre en question, même devant le manque de résultats chez les élèves. S’imaginer que l’on est reconnu dans son métier quand on l’exerce correctement. Car, si les élèves n’ont pas de résultats vous serez remis en cause, s’ils en ont, on dira que les élèves étaient bons.

Bah c'est sympa pour les collègues tout ça ! Coucou, les crédules, vous vous sentez bien devant votre petit écran, là ?
Ne vous inquiétez pas, chère collègue retraitée, nous sommes là et bien là, et pourtant :
- il y a bien longtemps que nous avons remis en question les dogmes et mythes pédagogiques, et nous en avons vu les effets immédiats sur nos élèves ;
- nous n'avons jamais travaillé pour recevoir les remerciements éternels des familles ébaubies devant notre Grandeur. Ce qui fait que nous ne nous formalisons pas lorsque la poutre dans l'œil de la collègue super bien vue des parents parce qu'elle fait des beaux cadeaux de fête des mères se retrouve cachée par la paille que les parents ont détectée dans le nôtre, le jour où nous avons fait sortir leurs bambins avec cinq minutes de retard ;
- et même chose ! Nous avons notre conscience professionnelle pour nous : nous travaillons pour faire emmener chaque année Tartempion, Gudule et Jean-Chrysostome d'un point A à un point B, tout en sachant qu'à l'impossible nul n'est tenu. Si nous y arrivons, nous sommes en paix avec cette conscience et tant pis si papa Tartempion, maman Gudule et psy Jean-Chrysostome considèrent qu'on aurait pu faire mieux.


Ne pas avoir d’ambition de carrière : une fois qu’on est enseignant, on le reste. De toute façon, si on quitte le métier, on ne sait rien faire d’autre.[2]

Tout dépend où l'on place son ambition. Si c'est dans la Rolex à cinquante ans, ma foi, tant pis pour vous, en effet ! Mais on n'est pas obligé de choisir des ambitions aussi... comment dire ? Aussi "fashion victim", tiens !

Et pourquoi ne saurait-on rien faire d'autre ? Si on ne s'intéresse à rien d'autre peut-être, mais on n'est pas plus manchots que les autres, non ?

Demain, je quitte l'enseignement et je peux être éleveuse de chèvres, bergère, standardiste, assistante-vétérinaire, bobologue, psychothérapeute de comptoir, réceptionniste, dame de cantine, ATSEM, promeneuse de chiens, bonne d'enfants, dame de compagnie pour une mamie (pfff ! ça me ferait suer, mais bon), tricoteuse et l'inévitable... gardienne de zoo, métier dont j'ai déjà étudié toutes les facettes au cours de ma longue carrière ! vache


être mobile : ne pas redouter des postes fractionnés imposant de longs trajets.

Ça, c'est vrai. Ça l'a toujours été, mais ça a pris d'autres formes, en partie de notre faute, nous, les anciens, qui avons réclamé un confort professionnel passant par les temps partiels et les décharges pour les postes de directeurs.

Quand nous avons commencé, après les années de remplacements, un aller-retour payé, quelle que soit la durée du rempla, le gros risque, c'était le bled paumé à mille milles de toute terre habitée, six mois de neige l'hiver, un logement de fonction préhistorique avec de la glace le matin dans le lavabo de la salle de bain (quand il y en avait une) orientée plein nord !

À la fin de mes années d'errance, vers 1980, nous avons commencé à tâter du "complément de mi-temps" + "décharges de directeur"... Nous ne disions rien parce qu'on nous avait vendu ça bien emballé dans un papier cadeau. Mais il faut avouer que ça n'a pas simplifié les débuts des collègues alors que, justement, il n'y avait plus trop de postes déshérités paumés de chez paumé !
Maintenant, en effet, à la place des Aubignane à la Giono, on a les quatre quarts temps de quatre collègues à 75 %...

Avec les histoires de postes bloqués pour les PES, ça a empiré, et c'est devenu encore plus injuste, puisque maintenant, ce sont les gens ayant cinq ans d'ancienneté ou plus qui se voient souffler le poste qu'ils convoitaient par quelqu'un qui finit juste ses études et à qui on a gardé une jolie petite niche, qui ne lui convient d'ailleurs pas forcément, le pauvre...

Voilà, c'est un fait, il faut le savoir. C'est la même chose dans toute la Fonction Publique d’État. Et ça dure toute la carrière dans la Gendarmerie ou la Police à moins que ça ait changé (changement d'affectation obligatoire tous les cinq ans, non ?).

être sensible à la flatterie : tenir pour vraies des déclarations officielles du type « vous avez été revalorisé », « enseignants, je vous aime » ou encore « dans l’école de demain, vous serez mieux rémunérés ».

Nous sommes vraiment de gros nazes ! Heureusement que les purs, eux, ont quitté le navire...
À moins que, tout petits, on nous ait appris à dire "Chante, beau merle !" et qu'on ait su qu'on ne devait croire qu'à ce qu'on voyait là, devant nous, sur notre feuille de paie ou dans notre salle de classe ?

Être sa propre ressource en tout lieu et en toutes circonstances. Comme dit la sagesse populaire : « Si tu cherches une main secourable, tu la trouveras au bout de ton bras. » Les enseignants en difficulté ne doivent compter sur personne pour une aide efficace. Au mieux, ils seront inondés de conseils qui ne feront que les enfoncer, au pire, ils seront culpabilisés pour leur manque de savoir-faire. Mais cela veut dire aussi pallier les insuffisances matérielles du système : se débrouiller quand les budgets sont serrés, savoir gérer la pénurie matérielle.

Moi, j'appelle ça "Avoir son autonomie et être capable de faire flèche de tout bois. Être astucieux, avoir de l'esprit pratique et savoir tirer partie de trois francs six sous pour remplacer la superbe mallette Jeulin pour le recyclage de l'eau par trois filtres à café, un seau d'eau boueuse, une passoire à thé et quatre gobelets en plastique"...
C'est quand même plus flatteur et moins désespérant !

Aimer la solitude. Contrairement aux apparences, l’enseignant est seul. Seul dans sa classe face aux élèves, (mais ce n’est pas là, la pire des solitudes), seul face aux parents d’élèves, seul face à sa hiérarchie, seul face à l’image négative que lui renvoie la société. Contrairement au discours officiel qui prône le travail d’équipe, l’enseignement est un métier très individualisé.

Se rappeler tous les matins combien son frère, cadre dans une grande entreprise, sa tante, employée dans un salon de coiffure, son cousin, footballeur professionnel, en ont marre des réunions à n'en plus finir ou de l'œil et l'oreille des collègues aux aguets qui épient tout ce qui ne va pas et se dire : "Moi, au moins, une fois la porte de ma classe fermée, je suis seul maître à bord ! Ouf !"
Se dire qu'on a choisi ce métier pour être face à des enfants dans le but de les instruire au mieux et qu'il est donc normal de se retrouver seul face à eux et de ne pas avoir à rendre des comptes à 36 personnes tous les trois jours lors de réunions d'équipes où on brasse avant tout de l'air et où certains adorent se faire mousser ou jouer les petits chefs.
Seuls devant les parents, seuls devant la hiérarchie, oui peut-être, en effet...

Mais... pas seuls... dans les forums ! Tous ensemble pour parler, échanger, se remonter le moral, trouver des solutions, se soutenir les uns les autres, etc.

Croire qu’il suffit de vouloir pour pouvoir. Par exemple, prendre en charge des élèves à profil spécifique, sans avoir été formé pour cela.

Ça oui ! Mais y a-t-on jamais cru ? Ou alors, on a été bien naïf... Toute la pédagogie explicite du monde, toute les modélisations ne permettront jamais à un enfant psychotique de sortir de sa psychose !

Être versé dans le bénévolat : travail supplémentaire hors des heures de présence, remboursement aléatoire des frais de déplacement lors des stages ou journées de formation.

Je connais des collègues qui ne font que leurs heures (24 h + 108 h annualisées), qui réclament leur dû jusqu'à ce qu'ils l'obtiennent, qui écrivent pour signaler leur absence dès qu'on cherche à les faire déplacer hors cadre légal. C'est faisable.


Dernière édition par doublecasquette le Jeu 23 Mai 2013 - 20:08, édité 1 fois

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Ronin le Jeu 23 Mai 2013 - 20:02

Honnêtement DC je trouve qu'il y a malheureusement beaucoup de vrai. Et surtout "être crédule", j'ai des exemples quotidiens, ça fait peur ( bac +4...).

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par auléric le Jeu 23 Mai 2013 - 20:34

malheureuseusement DC mes soucis actuels me prouvent que ce qui est décrit est bien ce qu'on attend de nous .... pas forcément ce qui fait un bon enseignant en vrai dans les classes hein .... mais le bon enseignant que notre ministère espère

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par doublecasquette le Jeu 23 Mai 2013 - 21:25

Alors, peut-être que je n'ai pas compris... Embarassed

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par phi le Jeu 23 Mai 2013 - 21:35

@auléric a écrit:malheureuseusement DC mes soucis actuels me prouvent que ce qui est décrit est bien ce qu'on attend de nous .... pas forcément ce qui fait un bon enseignant en vrai dans les classes hein .... mais le bon enseignant que notre ministère espère
Que t'arrive-t-il Auleric ? fleurs
Je suis d'accord avec DC même si j'ai pensé aussi plutôt que cet article décrivait ce qu'on attendait de nous "en haut"... Et certains jours j'ai l'impression que certains y arrivent bien mieux que moi, qui n'ai jamais eu de goût pour les couleuvres (pourrie gâtée, sans doute ! ) Spinoza, pourquoi préciser "pédagogie explicite" dans ton message, ça a un rapport?

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Sapotille le Jeu 23 Mai 2013 - 21:44


Tout n'est pas paradisiaque, sans doute, mais une fois la porte de la classe fermée, être maître à bord devant et avec ses loupiots et avec de l'ambition pour eux, on a tout de même de bien belles joies quotidiennes ! bounce

C'est vrai, DC que tu pourrais être tricoteuse ? Wink

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par auléric le Jeu 23 Mai 2013 - 21:48

le rapport je pense que c'est parce que c'est paru sur le blog de la pdagogie explicite Wink

sinon moi, jai droit à pas mal de tracasseries ... surement à relier au fait que je sois un peu "grande gueule" et que j'ai choisi de réclamer mes droits (pour des RIS notamment)

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par phi le Jeu 23 Mai 2013 - 21:52

A condition de pouvoir rester, seul maître à bord. J'ai quand même peur que ce soit de plus en plus difficile (rester seul maître à bord au milieu des ATSEM, AVS, des directeurs et titulaires des 3 ou 4 classes dans lesquelles on doit enseigner avec des visites "de conseil" toutes les 2 semaines par exemple, ce n'est pas chose facile pour un grand nombre de débutants, mais aussi de plus en plus pour des enseignants qui ont déjà pas mal d'années dans les pattes :/ )


Auleric, bon courage fleurs Qu'est ce que c'est un RIS... Je découvre des tas de sigles en ce moment moi !

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par auléric le Jeu 23 Mai 2013 - 21:57

Réunion d'Information Syndicale .... quand tu couples çà à certains profil de management ... tu obtiens des témoignages comme on en lit sur certains topics de neo ....

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par phi le Jeu 23 Mai 2013 - 21:58

ah oui... Je connais ça No

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Sapotille le Jeu 23 Mai 2013 - 22:25

@phi a écrit:

A condition de pouvoir rester, seul maître à bord. J'ai quand même peur que ce soit de plus en plus difficile (rester seul maître à bord au milieu des ATSEM, AVS, des directeurs et titulaires des 3 ou 4 classes dans lesquelles on doit enseigner avec des visites "de conseil" toutes les 2 semaines par exemple, ce n'est pas chose facile pour un grand nombre de débutants, mais aussi de plus en plus pour des enseignants qui ont déjà pas mal d'années dans les pattes :/ )


Oui, sans doute les choses ont-elles évolué dans le mauvais sens ...

Mais j'ai aussi débuté avec des intervenants en sport, musique, chorale, dessin, maîtres nageurs dans la région parisienne.
J'ai peut-être eu de la chance, mais ils m'ont beaucoup appris, ce qui fut utile en arrivant à la campagne où nous étions seul maître après Dieu (il y avait même un crucifix accroché au-dessus de la porte d'entrée, Alsace et concordat obligent !)

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par phi le Jeu 23 Mai 2013 - 22:37

Ah mais je ne parlais pas ici des intervenants en sport, musique ou jardinage qui sont souvent encore aujourd'hui une chance pour les instits, et qui ne me paraissent jamais être un obstacle à la liberté du PE ! (enfin si, mais c'est plutôt à cause du manque d'heures de classes disponibles, ça n'a rien à voir )

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Mareuil le Jeu 23 Mai 2013 - 22:39

@Spinoza1670 a écrit:Première qualité :
Avoir une excellente santé physique : l’âge moyen des débutants étant de 28 ans,[1] le nombre d’annuités nécessaires étant de 42 ans, cela signifie une fin de carrière à l’âge de 70 ans. Dans ces conditions, compte tenu de la pénibilité du métier, mieux vaut être en bonne santé. Ne comptez pas sur la médecine du travail pour veiller sur vous car elle est totalement absente du système.

Lire la suite .... Texte de F. Appy (pédagogie explicite) :
http://explicitementvotre.blogspot.com/2013/05/les-qualites-de-base-pour-devenir.html
Autant prévenir : je ne vais pas être gentil.
Donc voici.
Bernard Appy, qui fut un temps membre du GRIP, n'a jamais produit la moindre chose utile à l'enseignement, aucune leçon, aucun manuel. Faisant preuve par-dessus le marché d'une aveuglante cécité à l'égard de la question des méthodes de lecture et des débats pédagogiques en général, ce palmé académique a - et j'en ai été soulagé - quitté le GRIP qu'il plombait à l'instar du dénommé Marc Le Bris. Depuis, il s'est entiché des SE canadiens et tente, après avoir quitté la 3è voie qu'il avait fondée, de vendre sa soupe mitonnée outre atlantique sur Formapex.
Je passe ici sur des détails comme la pitoyable exhibition qu'il donna avec son épouse - une heure un quart ! alors que le temps de parole des 21 participants, dont Jean-Pierre Demailly, membre de l'Académie des sciences, Jean-Paul Brighelli et Pedro Cordoba, entre autres, était limité à dix minutes - lors de la réunion des "antipédagos" au ministère sous Darcos.
Et le voici qui aujourd'hui pointe son nez, lui qui n'a rien fait de tangible depuis dix ans pour aider les PE, avec un chronique dans le plus pur style poujadiste !
Catherine double casquette, qui a produit, elle, quatre manuels en deux ans et prodigué sans compter son temps d'innombrables et précieux conseils aux PE, est bien bonne de lui répondre. Pour ma part, je ne puis que conseiller à ce monsieur de retourner à un anonymat dont il n'aurait jamais dû sortir.


Dernière édition par Mareuil le Ven 24 Mai 2013 - 9:06, édité 1 fois (Raison : erreur de frappe)

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par InvitéeSS le Jeu 23 Mai 2013 - 22:41

@Ronin a écrit:Honnêtement DC je trouve qu'il y a malheureusement beaucoup de vrai. Et surtout "être crédule", j'ai des exemples quotidiens, ça fait peur ( bac +4...).

+1
Et dans de nombreuses circonscriptions, sortir du dogme peut être la porte ouverte à un vrai harcèlement.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Mareuil le Jeu 23 Mai 2013 - 22:43

supersoso a écrit:
@Ronin a écrit:Honnêtement DC je trouve qu'il y a malheureusement beaucoup de vrai. Et surtout "être crédule", j'ai des exemples quotidiens, ça fait peur ( bac +4...).

+1
Et dans de nombreuses circonscriptions, sortir du dogme peut être la porte ouverte à un vrai harcèlement.

Battez-vous au lieu de vous plaindre.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par InvitéeSS le Jeu 23 Mai 2013 - 22:54

Sauf que la plupart des PE n'ont pas envie de se battre (ils font juste ce qui est demandé et ne font pas de vagues) ! Et se battre seul contre tous, c'est souvent aller au casse-pipe. Franchement, ce type de remarque est très facile à dire...

Par ailleurs, ça n'est pas une plainte mais un constat.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Mareuil le Jeu 23 Mai 2013 - 23:09

supersoso a écrit:Sauf que la plupart des PE n'ont pas envie de se battre (ils font juste ce qui est demandé et ne font pas de vagues) ! Et se battre seul contre tous, c'est souvent aller au casse-pipe. Franchement, ce type de remarque est très facile à dire...

Par ailleurs, ça n'est pas une plainte mais un constat.
Nous en sommes à 16 300 visiteurs uniques depuis l'an dernier sur le site du Grip et nos manuels se vendent si bien que nous en réimprimons deux, que nous allons publier une géographie pour le CP et mettre en ligne des manuels interactifs vidéo-projetables qui enterreront la bouse TBI. Vous n'êtes pas seul contre tous. Quant à la "facilité", je peux vous dire qu'en quarante ans d'enseignement, je n'ai jamais compté là-dessus ; je me suis efforcé de faire ce que j'avais à faire, sans jamais aucun mépris pour mes collègues même et surtout quand je voyais les dérives auxquelles ils cédaient.
Cordialement.


Dernière édition par Mareuil le Ven 24 Mai 2013 - 9:14, édité 2 fois (Raison : faute de frappe)

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par InvitéeSS le Jeu 23 Mai 2013 - 23:25

@Mareuil a écrit:
supersoso a écrit:Sauf que la plupart des PE n'ont pas envie de se battre (ils font juste ce qui est demandé et ne font pas de vagues) ! Et se battre seul contre tous, c'est souvent aller au casse-pipe. Franchement, ce type de remarque est très facile à dire...

Par ailleurs, ça n'est pas une plainte mais un constat.
Nous en sommes à 17 000 visiteurs uniques de puis l'an dernier sur le site du Grip et nos manuels se vendent si bien que nous en réimprimons deux, que nous allons publier une géographie pour le CP et mettre en ligne des manuels interactifs vidéo-projetables qui enterreront la bouse TBI. Vous n'êtes pas seul contre tous. Quant à la "facilité", je peux vous dire qu'en quarante ans d'enseignement, je n'ai jamais compté là-dessus ; je me suis efforcé de faire ce que j'avais à faire, sans jamais aucun mépris pour mes collègues même et surtout quand je voyais les dérives auxquelles il cédaient.
Cordialement.

Vous confondez beaucoup de choses il me semble. Qu'il y ait des supports permettant de travailler autrement, oui (j'en ai même utilisé). Par contre, le fait d'utiliser ces mêmes supports peut tout simplement être source de beaucoup de problème vis de la hiérarchie et par suite, avec les collègues (comme des visites de CPC dans toutes les classes pour vérifier les méthodes utilisées sous divers prétexte, etc).

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités de base pour devenir enseignant en primaire aujourd’hui

Message par Mareuil le Jeu 23 Mai 2013 - 23:30

supersoso a écrit:
@Mareuil a écrit:
supersoso a écrit:Sauf que la plupart des PE n'ont pas envie de se battre (ils font juste ce qui est demandé et ne font pas de vagues) ! Et se battre seul contre tous, c'est souvent aller au casse-pipe. Franchement, ce type de remarque est très facile à dire...

Par ailleurs, ça n'est pas une plainte mais un constat.
Nous en sommes à 17 000 visiteurs uniques de puis l'an dernier sur le site du Grip et nos manuels se vendent si bien que nous en réimprimons deux, que nous allons publier une géographie pour le CP et mettre en ligne des manuels interactifs vidéo-projetables qui enterreront la bouse TBI. Vous n'êtes pas seul contre tous. Quant à la "facilité", je peux vous dire qu'en quarante ans d'enseignement, je n'ai jamais compté là-dessus ; je me suis efforcé de faire ce que j'avais à faire, sans jamais aucun mépris pour mes collègues même et surtout quand je voyais les dérives auxquelles il cédaient.
Cordialement.

Vous confondez beaucoup de choses il me semble. Qu'il y ait des supports permettant de travailler autrement, oui (j'en ai même utilisé). Par contre, le fait d'utiliser ces mêmes supports peut tout simplement être source de beaucoup de problème vis de la hiérarchie et par suite, avec les collègues (comme des visites de CPC dans toutes les classes pour vérifier les méthodes utilisées sous divers prétexte, etc).

Il me semble que lorsque des enseignants SLECC ont eu ce genre de problème, la "hiérarchie", comme vous dites, a jugé préférable de ne pas insister.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum