Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Bilan des interventions de Peillon et Ayrault devant les maires de France pour sauver la réforme des rythmes

par John le Dim 24 Nov 2013 - 17:05
Pour calmer le mécontentement de nombreux élus locaux à l’égard des nouveaux rythmes scolaires qui doivent être généralisés dès septembre prochain, le premier ministre est venu, porte de Versailles, avec trois « engagements ».

Le premier n’est que la confirmation d’une annonce qu’avait faite le président de l’AMF Jacques Pélissard, il y a quelques semaines, au sortir d’une réunion à Matignon : le « fond d’amorçage » initialement prévu pour soutenir les villes et villages appliquant la réforme dès cette année sera prorogé pour 2014-2015. Toutes les communes en bénéficieront, y compris celles qui reçoivent déjà l’aide (50 € par élève et par an, 90 € dans les zones rurales ou urbaines défavorisées).

L’autre mesure consiste à donner un peu plus de souplesse dans les taux d’encadrement. Ceux-ci avaient déjà été assouplis (de 1 adulte pour 10 enfants à 1 pour 14 en maternelle, et de 1 pour 14 à 1 pour 18 en élémentaire) pour les trois heures hebdomadaires d’activités prévues dans le cadre de la réforme. Et Jean-Marc Ayrault a indiqué qu’il allait saisir le conseil d’administration de la Caisse nationale d’allocations familiales – qui finance en partie ces activités – afin que la mesure puisse aussi concerner, au premier semestre 2014, l’ensemble des temps périscolaires.

Par ailleurs, des instructions ont été données aux autorités académiques pour « laisser le maximum de temps » aux communes pour préparer la rentrée 2014, jusqu’au 31 janvier pour ce qui concerne l’organisation du temps scolaire, au-delà si nécessaire pour l’élaboration des projets d’activités périscolaires à la rentrée 2014 par les communes puisque cela relève de leur responsabilité ».

Enfin, le premier ministre a rappelé que son ministre de l’éducation Vincent Peillon avait formulé la semaine dernière des recommandations pour mieux adapter les activités périscolaires à l’âge des enfants, en maternelle. Pas de quoi éviter à Jean-Marc Ayrault les sifflets d’un certain nombre d’élus.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un obstacle suit l’autre. Le principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU, rejoint par la CGT, FO et Sud, a lancé hier matin un appel à la grève nationale pour le 5 décembre. Juste avant la réunion du ministre de l’Education avec les élus locaux, au congrès des maires de France. Pas moins de 4.000 édiles ont assisté à ce qui devait, au départ, n’être qu’un simple atelier sur les rythmes scolaires. « Votre présence si nombreuse est un très bon signe pour l’école », a lancé Vincent Peillon, remerciant « l’engagement des élus et des maires de France dans cette cause, celle des enfants, qui a toujours su faire l’unité de la République ». Des propos qui lui ont valu des applaudissements et qui ont donné le ton du débat avec des maires exprimant leurs difficultés. Très politique, Vincent Peillon a réussi à ne pas se faire conspuer une seule fois. Alors même que, la semaine dernière, des élus appelaient à la « désobéissance civique ».

   Le débat a néanmoins été musclé : « On nous demande de faire de la garderie pour sauver la réforme du ministre », a lancé un maire du Morbihan, qui a aussi contesté la valeur représentative de l’étude de l’Association des maires de France (AMF) de mercredi, selon laquelle 83 % des communes passées aux nouveaux rythmes étaient satisfaites. Les opposants ont eux aussi été applaudis. Comme l’ancien ministre UMP Xavier Bertrand, qui n’a cependant pas réussi à retourner la salle contre le ministre avec sa proposition de « donner la liberté de choix » aux maires pour appliquer la semaine de quatre jours et demi de classe. Pour répondre aux inquiétudes, Vincent Peillon a promis de détacher 300 personnes de l’Education nationale sur les rythmes scolaires pour « amplifier le dialogue avec les collectivités et aider les maires, surtout les plus inquiets ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Bilan des interventions de Peillon et Ayrault devant les maires de France pour sauver la réforme des rythmes

par arcenciel le Dim 24 Nov 2013 - 17:23
Bon ben voilà c'est plié. Les maires sont rentrés dans le rang.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Bilan des interventions de Peillon et Ayrault devant les maires de France pour sauver la réforme des rythmes

par atrium le Dim 24 Nov 2013 - 17:24
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bon ben voilà c'est plié. Les maires sont rentrés dans le rang.
mais pas les personnels communaux. diable 
Contenu sponsorisé

Re: Bilan des interventions de Peillon et Ayrault devant les maires de France pour sauver la réforme des rythmes

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum